Actions extérieures aux ponts

6 670 vues

Publié le

Actions extérieures aux ponts

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 670
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5 268
Actions
Partages
0
Téléchargements
55
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Actions extérieures aux ponts

  1. 1. ACTIONS SUR LES PONTS Inspiré de la norme AFNOR NF EN 1991-1-1 de Mars 2003
  2. 2. Masse des constructions - Structures en béton armé: 2 500 Kg/m 3 - Structures métalliques : 7 700 Kg/m 3 à 7 850 Kg/m 3 Matériaux utilisés pour les ponts - Revêtements des ponts routiers 2 300 Kg/m 3 - Remplissages pour ponts 1 800 Kg/m 3 - Revêtements des ponts-rails 2 400 Kg/m 3
  3. 3. Actions dues à l’eau (Courant)‏ Intensité de la force horizontale totale exercée par les courants sur la surface verticale :
  4. 4. Charges de construction Charges dues au personnel d’exécution, à l’encadrement et aux visiteurs, avec un équipement de chantier léger Tabliers de ponts
  5. 5. Charges de construction Stockage d’éléments déplaçables (par ex. matériaux pour les bâtiments et de construction, éléments préfabriqués, et équipements)‏
  6. 6. Charges de construction Matériels non permanents en position de fonctionnement en cours d’exécution, soit fixes (par ex. panneaux de coffrage, échafaudages, cintres, machines, conteneurs) soit déplaçables (par ex. équipages mobiles, poutres de lancement et avant-becs, contre-poids).
  7. 7. Charges de construction Machines et équipements lourds déplaçables, généralement à roues ou à chenilles (par ex. grues, ascenseurs, véhicules, chariots élévateurs, générateurs, vérins, dispositifs de levage lourds)‏
  8. 8. ACTIONS SUR LES STRUCTURES CHARGES DE NEIGE
  9. 9. Actions du vent
  10. 10. Carte des vents forts en France :
  11. 11. 0: non ralenti à IV: Ralenti Catégorie I : Bord de lacs, zones sans obstacles avec une végétation négligeable Catégorie II : Zones avec une végétation basse et des obstacles isolés (arbres, bâtiments) espacés d ’au moins 50 fois leur hauteur Catégorie III : Zones avec un couvert régulier de végétation ou de bâtiments ou d’obstacles isolés espacés d’au plus 20 fois leur hauteur (villages, forêt permanente)‏ Catégorie IV : Zones dont au moins 15% de la surface est construite, avec des bâtiments dont la hauteur moyenne dépasse 15 mètres Influence du terrain sur le vent Catégorie 0 : Mer, côte en bordure de mer ouverte
  12. 12. La dilatation est l'agrandissement du volume d'un corps occasionné par son réchauffement, généralement imperceptible. La dilatation des solides est compensée sur les ponts par des rainures : avec les différences d'expositions au soleil et l'échauffement de l'atmosphère, un solide de plusieurs dizaines de mètres peut s'allonger de quelques centimètres. Sans l'espace laissé par les rainures, le pont se déformerait. Lors du refroidissement de la structure, celle-ci rétrecie Dilatation thermique Effet de la températures sur les matériaux du pont. Le joint à lamelles a été conçu par magebaproceq il y a plus de 30 ans et a été utilisé depuis sur plusieurs centaines de ponts dans le monde. Les joints à lamelles magebaproceq de la photo ont une capacité de mouvement de 2,1 mètres.
  13. 13. Achevé en 1998 après dix ans de construction, ce pont suspendu relie les îles d’Honshu et d’Awaji, près de Kobe au Japon. Prévu pour résister aux séismes et aux typhons, il a néanmoins subi les conséquences du tremblement de terre de janvier 1995 qui a agrandi l’espace entre ses deux tours de plus d’un mètre. Avec une longueur totale de 3911 m, c’est le plus long pont à suspension du monde. Les séismes et leurs meffets sur les ponts. Tremblement de terre au Cashemire

×