Passer à la
première page
Introduction à la téléphonie mobile
Notions sur la téléphonie cellulaire
1
Guintech Informatique...
Passer à la
première page
Téléphone mobile
Définition:
GSM (Global System for Mobile Communication) est une norme
élaborée...
Passer à la
première page
Téléphone mobile
Origine:
Dès le début des années 70, les laboratoires de Bell aux USA ont
eu l’...
Passer à la
première page
Pourquoi utiliser un cellulaire?
Pour l’abonné:
Mobilité: Utilisable partout où il y a du signa...
Passer à la
première page
Quelques terminologies
SIM (Subscriber Identity Module): Module d’identité d’abonné (Il
contient...
Passer à la
première page
Quelques terminologies
MSC (Mobile Switching Center): Centre de commutation mobile
(gère les BSC...
Passer à la
première page
Architecture de réseau GSM
7
Guintech Informatique
voici à quoi
ressemble un
réseau mobile à
la ...
Passer à la
première page
Opérateur de réseau mobile
Compagnie offrant des services de téléphonie mobile et autres
service...
Passer à la
première page
Opérateur de réseau mobile
Au Canada, comme MNO on peut citer: Bell, Rogers, Telus,…
Comme MVNO ...
Passer à la
première page
Cellules téléphoniques
10
Guintech Informatique
La région que couvre un système cellulaire (prés...
Passer à la
première page
Mobile: mise en marche
À la mise sous tension du cellulaire, les opérations suivantes
sont exécu...
Passer à la
première page
Mobile: Routines en marche
1. Lit fréquemment le PCH (Paging channel) qui indique un
éventuel ap...
Passer à la
première page
Mobile: Réception d’un appel
Quand quelqu’un compose le numéro d’un abonné mobile:
1. L’appel es...
Passer à la
première page
Mobile: Émission d’un appel
Le mobile fait une requête d’appel au MSC à travers le BS et le
BSC....
Passer à la
première page
Mobile: En déplacement
En cours de déplacement, il peut arriver qu’on change de cellule
(transfe...
Passer à la
première page
Mobile: En déplacement
16
Guintech Informatique
En transfert inter – systèmes, on peut aussi dev...
Passer à la
première page
Équipement: BTS
17
Guintech Informatique
wikimedia.org
gsmweb.cz
Certains operateurs versent des...
Passer à la
première page
Équipement: BSC
18
Guintech Informatique
Images de BSC
privateline.com
telcomstar.com
Passer à la
première page
Équipement: MSC
19
Guintech Informatique
Une bonne partie des fonctions du
réseau se font au niv...
Passer à la
première page
Conclusion
20
Guintech Informatique
Ainsi prend fin ce tour sur la téléphonie mobile. J’ai fait ...
Passer à la
première page
Conclusion
21
Guintech Informatique
•Les équipement sont dotés de micro programmes (logiciels).
...
Passer à la
première page
Merci!
22
Guintech Informatique Alphabet dogon, Mali
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Introduction à la téléphonie mobile

1 659 vues

Publié le

Un document introductif sur la téléphonie cellulaire.

Publié dans : Technologie
2 commentaires
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 659
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
140
Commentaires
2
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Introduction à la téléphonie mobile

  1. 1. Passer à la première page Introduction à la téléphonie mobile Notions sur la téléphonie cellulaire 1 Guintech Informatique Tana Guindeba ingénieur jr Avril 2014
  2. 2. Passer à la première page Téléphone mobile Définition: GSM (Global System for Mobile Communication) est une norme élaborée dans les années 80 dans le but de définir les paramètres pour un réseau de communication cellulaire numérique. La norme GSM est universellement utilisée pour les réseaux de communication sans fil. Au Canada et aux EU, comme au Japon, il y a aussi la norme , CDMA (Code division multiple access). 2 Guintech Informatique
  3. 3. Passer à la première page Téléphone mobile Origine: Dès le début des années 70, les laboratoires de Bell aux USA ont eu l’idée de mettre sur pieds un système radio mobile basé sur une structure cellulaire. Mais, c’est dans les années 80 qu’a été concrétisée la commercialisation de réseaux de téléphones cellulaires. Avant cette date, on avait que des études théoriques là dessus. 3 Guintech Informatique
  4. 4. Passer à la première page Pourquoi utiliser un cellulaire? Pour l’abonné: Mobilité: Utilisable partout où il y a du signal autorisé Pratique: en contact avec tout le monde et à tout temps  Utile lors des urgences (sur route par exemple) Fonctionnalités secondaires: musique, photos, vidéos, jeux Possibilité internet, info, actualité, applications,… etc. Utilisation professionnelle (courriel, agenda,…). ….etc. Pour l’operateur: Pas besoin de creuser le sol pour installer des câblages. Maintenance moins laborieuse Nombre accru de clients, comparé à une ligne familiale Vente de services à valeur ajoutée ….etc. 4 Guintech Informatique
  5. 5. Passer à la première page Quelques terminologies SIM (Subscriber Identity Module): Module d’identité d’abonné (Il contient aussi des informations sur l’abonnement). MS (mobile station): Équipement utilisé par l'usager du réseau pour accéder aux services de l’operateur (mobile + SIM). IMEI (International Mobile Equipment Identity). Code unique identifiant l’appareil, vérifié à chaque utilisation. Permet aussi de détecter un téléphone déclaré perdu ou volé. Peut être obtenu en composant: *#06# IMSI (International Mobile Subscriber Identity): identification unique de l’abonné (15 chiffres: pays/réseau/appareil) BTS (Base Transceiver Station): Émetteurs-récepteurs, relais (stations de base, on les voit sur les tours, les montagnes,.) BSC (Base Station Controller): Concentrateurs de stations de Bases (contrôle un ensemble de BTS) 5 Guintech Informatique
  6. 6. Passer à la première page Quelques terminologies MSC (Mobile Switching Center): Centre de commutation mobile (gère les BSC, le traitement des appels de A à Z, un élément central du réseau qui fait beaucoup de contrôles). EIR (Equipment Identity Register): Enregistreur d'identité de l’équipement ( liste des mobiles/IMEI autorisés) HLR (Home Location Register): Base de données de localisation et de profiles des abonnés. VLR (Visitor Location Register): Base des abonnés de visiteurs (Localisation courante, même ceux hors de leur localité) AUC (Authentication Centre): Centre d ’authentification (base de données pour protéger le réseau contre les fraudeurs, se trouve généralement au niveau du HLR, héberge les NIP). 6 Guintech Informatique
  7. 7. Passer à la première page Architecture de réseau GSM 7 Guintech Informatique voici à quoi ressemble un réseau mobile à la base. Le GMSC dirige les appels en provenance ou en direction de l’extérieur du réseau Source image: www.efort.com
  8. 8. Passer à la première page Opérateur de réseau mobile Compagnie offrant des services de téléphonie mobile et autres services comme l’accès au net. L’usager accède au réseau cellulaire de l’opérateur moyennant une carte SIM qu’il insère dans un appareil mobile (téléphone, tablette, pagette,…). Nous avons principalement deux catégories d'opérateurs de mobile: Ceux qui possèdent leur propre infrastructure, appelés MNO (Mobile Network Operators), pour operateurs de réseau mobile. Et ceux qui louent et revendent des portions de réseaux des premiers sous leur propre marque, appelés opérateurs de réseau mobile virtuel MVNO (Mobile Virtual Network Operators) 8 Guintech Informatique
  9. 9. Passer à la première page Opérateur de réseau mobile Au Canada, comme MNO on peut citer: Bell, Rogers, Telus,… Comme MVNO au Québec nous avons, entre autres: •Virgin Mobile, Solo Mobile : qui utilisent le réseau de Bell •Fido, ChatR : qui utilisent le réseau de Rogers •Koodo, Public Mobile : qui utilisent le réseau de Telus La bande de fréquence utilisable pour être MNO est limitée, je pense qu’au Canada tout le spectre est attribué. Il faut au préalable obtenir une License d’exploitation pour pouvoir être operateur. 9 Guintech Informatique
  10. 10. Passer à la première page Cellules téléphoniques 10 Guintech Informatique La région que couvre un système cellulaire (présence de signal) est divisée en cellules. Chaque cellule contient un ou plusieurs émetteurs-récepteurs (BTS) pour former une bande de fréquences. On a plusieurs types de cellules, en fonction de la taille de la zone, du nombre d’abonnés, présence d’obstacles, puissance du BTS,… 1. Femtocellules: (en mètres) 2. Picocellules: (dizaines de mètres) 3. Microcellules: (zone urbaine, courtes antennes ) 4. Macrocellules: (zone urbaine, longues antennes) 5. Megacellules: Satellites (centaines de kms)
  11. 11. Passer à la première page Mobile: mise en marche À la mise sous tension du cellulaire, les opérations suivantes sont exécutées parmi d’autres: 1. Validation de la carte SIM à travers le code secret (code PIN), si cette fonctionnalité est activée. 2. Le récepteur du GSM balaie les canaux de la bande GSM et mesure le niveau du signal reçu sur chaque canal 3. Le mobile repère le signal le plus forts 4. Le mobile récupère les infos sur la cellule et le réseau. Il transmet à la BTS des informations d’identification pour la mise à jour de la localisation. (VLR/HLR) 5. Mise en route terminée, le mobile se met en mode veille et effectue un certain nombre de routines : 11 Guintech Informatique
  12. 12. Passer à la première page Mobile: Routines en marche 1. Lit fréquemment le PCH (Paging channel) qui indique un éventuel appel entrant. 2. Lecture des canaux de signalisation des cellules voisines 3. Mesure du niveau des canaux de diffusion (BCH) des cellules voisines pour la mise en route éventuelle d’une procédure de handover (transfert intercellulaire). On voit que, même sans communication, le portable effectue des taches en continue. Certaines opérations consomment la batterie, telles que les mesures de signal, les Handover,…. 12 Guintech Informatique
  13. 13. Passer à la première page Mobile: Réception d’un appel Quand quelqu’un compose le numéro d’un abonné mobile: 1. L’appel est dirigé vers le MSC le plus proche qui recherche l'IMSI dans le HLR et la localisation du mobile dans le VLR. 2. Le MSC le plus proche du mobile fait diffuser dans la zone de localisation (plusieurs cellules) un message à l'attention du mobile demandé. 3. L'appelé est identifié grâce à la carte SIM 4. Le mobile reçoit du BTS la commande de sonnerie 5. L’abonné décroche et la communication s’établit. 13 Guintech Informatique
  14. 14. Passer à la première page Mobile: Émission d’un appel Le mobile fait une requête d’appel au MSC à travers le BS et le BSC. Voila comment: 1. L’abonné compose un numéro de téléphone 2. La demande arrive à la BTS qui desserve sa cellule courante 3. Passe le BSC pour atteindre le MSC (commutateur du réseau) 4. L’identification et le contrôle des droits de l’usager se font 5. L’appel est transmis vers le réseau public (si la destination est sur un autre réseau) 6. D’autres parcours (MSC - BSC - BTS) à destination, selon la distance de la cellule de destination, entre autres. 7. Sonnerie et décrochage destinataire puis l’établissement de la communication. 14 Guintech Informatique
  15. 15. Passer à la première page Mobile: En déplacement En cours de déplacement, il peut arriver qu’on change de cellule (transfert intercellulaire). Ce qui nécessite des réactions de la part des équipements du réseau, pour pouvoir maintenir la communication en cours ou la connexion réseau. Selon l’ampleur du déplacement, le BTS, le BSC et même le MSC peuvent être plus ou moins impliqués. Sans aller trop dans les détails, il faut noter la possibilité de perte de communication partielle ou totale durant un déplacement en fonction des canaux disponibles et de la technique utilisée pour changer de BTS. Il peut y a voir un transfert inter – systèmes, quand on change de MSC. Dans ce cas on parle de la fameuse « longue distance » que j’ai dénoncée auprès du CRTC. 15 Guintech Informatique
  16. 16. Passer à la première page Mobile: En déplacement 16 Guintech Informatique En transfert inter – systèmes, on peut aussi devoir changer d’opérateur. Dans ce cas, on parle de roaming (itinérance). Par exemple, en zone non couverte par son operateur, comme à l’étranger. Certains pays sont avancés plus que d’autres en matière de gestion du roaming (en avantage client), comme par exemple: •Au Mali, les abonnés d’un opérateur peuvent recevoir des appels sans frais supplémentaires étant au Sénégal, en Guinée Bissau, en Côte d'Ivoire, au Niger,…. •En Italie un abonné qui se rend en Allemagne, Irlande, France ou en grande Bretagne, bénéficie d’un certains nombre d’avantages (pas de frais de roaming) d’un operateur qui couvre aussi ces pays.
  17. 17. Passer à la première page Équipement: BTS 17 Guintech Informatique wikimedia.org gsmweb.cz Certains operateurs versent des frais aux occupants des immeubles supportant leurs BTS. itiltd-india.com
  18. 18. Passer à la première page Équipement: BSC 18 Guintech Informatique Images de BSC privateline.com telcomstar.com
  19. 19. Passer à la première page Équipement: MSC 19 Guintech Informatique Une bonne partie des fonctions du réseau se font au niveau du MSC Un MSC avec son support. wordpress.com
  20. 20. Passer à la première page Conclusion 20 Guintech Informatique Ainsi prend fin ce tour sur la téléphonie mobile. J’ai fait de mon mieux pour que ce soit moins technique et compréhensible du grand public. Il faut retenir: •À un moment donné, on se trouve dans une cellule desservie par un émetteur-récepteur au moins. •Au démarrage, un cellulaire cherche un bon signal accessible, se déclare pour être inscrit dans un HLR ou VLR. •En mouvement, on peut changer de BTS, de BSC et même de MSC. Ce qui peut causer une coupure de communication, une perte de quelques paroles ou surcharge de travail au réseau. •Les liaisons entre le mobile et les BTS se font par ondes radio. •Les données (SMS, MMS,..) suivent les même voies que la voix, tous deux codés au départ et décodés à l’arrivée
  21. 21. Passer à la première page Conclusion 21 Guintech Informatique •Les équipement sont dotés de micro programmes (logiciels). •Il sont contrôlés et supportés par des machines serveur roulant sur des systèmes d’exploitation comme linux-Unix. •Les operateurs abusaient en nous faisant payer les « longues distances » effectuées sur leurs propres réseaux. •Il est inutile de vouloir utiliser un téléphone volé et déclaré •En plus de pouvoir écouter, les autorités peuvent retracer la position de l’usager d’un mobile •L’avancée technologique comme l’arrivée du Protocol IP en téléphonie apporte d’autres notions qui ne sont pas couvertes dans cette présentation. Tana Guindeba Québec, Canada
  22. 22. Passer à la première page Merci! 22 Guintech Informatique Alphabet dogon, Mali

×