écrire une fiction

à partir d’un matériau

personnel
paris j’écris #9
thibault malfoy


thibault@ecrire.co
La fiction est-elle compatible

avec l’analyse ou la mise en scène du moi ?
Fiction vs Réalité
i
La fiction cherche à faire accroire

au lecteur une réalité autonome

et parallèle à la sienne.
L’esprit n’est point ému de ce qu’il ne croit pas.
Nicolas Boileau, Art poétique.
Cherchez le vraisemblable plus que le vrai.
Le vrai n’est pas toujours vraisemblable.
Dès lors, une fiction du moi

est-elle possible ?
De quel moi parle-t-on ?
Le moi social ou le moi littéraire ?
Alter ego,

ou les fictions du moi
ii
Donner une forme à son moi,

c’est déjà le travestir.
Confessions, journal, autobiographie,
mémoires, autofiction…
Égocentrisme,

narcissisme, mégalomanie…
La folie du moi

chez Rousseau
Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple,

et dont l’exécution n’aura point d’imitateur.



J.-J. Rousseau, Conf...
Le charme du moi

chez Casanova
Si tu n’as pas fait des choses dignes d’être écrites,

écris-en du moins qui soient dignes d’être lues.
Pline le Jeune d’a...
Le côté Alain Delon

de Chateaubriand
…je reste pour enterrer mon siècle…
Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe.
La rhétorique du fossile vivant
Tous revendiquent la véracité de leur récit,

tous ont arrangé la vérité.
Ce sont les M. Jourdain de l’autofiction.
Ils n’assument pas leur subjectivité.
Contre le moi

en littérature
iii
L’aveu de sincérité ne prouve rien.
La sincérité n’est pas gage de talent.
Le moi est

un supplétif à l’imagination.
Le moi n’est pas

une preuve d’originalité.
Le moi manque de recul

pour parler de lui.
Atteinte à la vie privée
Pour le moi

en littérature
iv
Scandale facile
Documentation toute prête
Jean Freustié,

Ne délivrer que sur ordonnance.
Votre subjectivité, filtrant la réalité,

la met en forme.
Non pas une matière donnée à voir,

mais une manière de voir.
Passer du moi au je
Merveilles d’égotisme
v
Constant, Stendhal, Proust
Libérer le moi profond, littéraire,

du moi social
À la fin, le moi se dissout dans la fiction.
Parler des autres en parlant de soi
Paris j'écris #9 : Écrire une fiction à partir d'un matériau personnel
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Paris j'écris #9 : Écrire une fiction à partir d'un matériau personnel

325 vues

Publié le

Comment, à partir d'un matériau autobiographique, ou du moins personnel, écrire une (auto)fiction digne d'intérêt ?

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
325
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Paris j'écris #9 : Écrire une fiction à partir d'un matériau personnel

  1. 1. écrire une fiction
 à partir d’un matériau
 personnel paris j’écris #9
  2. 2. thibault malfoy 
 thibault@ecrire.co
  3. 3. La fiction est-elle compatible
 avec l’analyse ou la mise en scène du moi ?
  4. 4. Fiction vs Réalité i
  5. 5. La fiction cherche à faire accroire
 au lecteur une réalité autonome
 et parallèle à la sienne.
  6. 6. L’esprit n’est point ému de ce qu’il ne croit pas. Nicolas Boileau, Art poétique.
  7. 7. Cherchez le vraisemblable plus que le vrai.
  8. 8. Le vrai n’est pas toujours vraisemblable.
  9. 9. Dès lors, une fiction du moi
 est-elle possible ?
  10. 10. De quel moi parle-t-on ?
  11. 11. Le moi social ou le moi littéraire ?
  12. 12. Alter ego,
 ou les fictions du moi ii
  13. 13. Donner une forme à son moi,
 c’est déjà le travestir.
  14. 14. Confessions, journal, autobiographie, mémoires, autofiction…
  15. 15. Égocentrisme,
 narcissisme, mégalomanie…
  16. 16. La folie du moi
 chez Rousseau
  17. 17. Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple,
 et dont l’exécution n’aura point d’imitateur.
 
 J.-J. Rousseau, Confessions.
  18. 18. Le charme du moi
 chez Casanova
  19. 19. Si tu n’as pas fait des choses dignes d’être écrites,
 écris-en du moins qui soient dignes d’être lues. Pline le Jeune d’après Casanova, Histoire de ma vie.
  20. 20. Le côté Alain Delon
 de Chateaubriand
  21. 21. …je reste pour enterrer mon siècle… Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe.
  22. 22. La rhétorique du fossile vivant
  23. 23. Tous revendiquent la véracité de leur récit,
 tous ont arrangé la vérité.
  24. 24. Ce sont les M. Jourdain de l’autofiction.
  25. 25. Ils n’assument pas leur subjectivité.
  26. 26. Contre le moi
 en littérature iii
  27. 27. L’aveu de sincérité ne prouve rien.
  28. 28. La sincérité n’est pas gage de talent.
  29. 29. Le moi est
 un supplétif à l’imagination.
  30. 30. Le moi n’est pas
 une preuve d’originalité.
  31. 31. Le moi manque de recul
 pour parler de lui.
  32. 32. Atteinte à la vie privée
  33. 33. Pour le moi
 en littérature iv
  34. 34. Scandale facile
  35. 35. Documentation toute prête
  36. 36. Jean Freustié,
 Ne délivrer que sur ordonnance.
  37. 37. Votre subjectivité, filtrant la réalité,
 la met en forme.
  38. 38. Non pas une matière donnée à voir,
 mais une manière de voir.
  39. 39. Passer du moi au je
  40. 40. Merveilles d’égotisme v
  41. 41. Constant, Stendhal, Proust
  42. 42. Libérer le moi profond, littéraire,
 du moi social
  43. 43. À la fin, le moi se dissout dans la fiction.
  44. 44. Parler des autres en parlant de soi

×