Présenté par :

Farel Cornelio Pinto
AG Mohamed Moubarak



Introduction
Choix du site
Implantation du forage
 Préparation du chantier

 Choix de la méthode de forage
 Paramè...
Les études géologiques, hydrogéologiques et
géophysiques terminés, le choix du site
d’implantation du forage d’eau est une...
Choix du site
Le choix de l’implantation de l’ouvrage est une
étape importante. Le forage doit être implanté
dans un envir...
Le choix du site prévoit :









la maîtrise de l’évacuation des eaux de ruissellement et la prévention de
toute ...
La préparation du chantier
L’organisation du chantier doit permettre au foreur d’en
visualiser la totalité et donc d’inter...
Choix de la méthode de forage
Un forage peut être effectué en employant diverses méthodes.
L’entreprise de forage est char...
Les paramètres de la foration
Les paramètres qui contrôlent l’avancement du forage sont
spécifiques à la technique utilisé...
Dimensionnement des forages
Le plan du forage (profondeur, diamètre des tubes et
place des crépines) dépend du contexte
hy...
L’équipement du forage
La mise en place de l'équipement, des tubes et du captage
(crépine et gravier filtre) est une étape...
La cimentation
La cimentation est une opération indispensable qui permet de
protéger le forage des pollutions extérieures;...
Le suivi du forage
Le suivi de forage doit être effectué par un hydrogéologue.

Toutes les informations relatives au forag...
Un forage est un ouvrage complexe destiné à exploiter
une ressource sans la dégrader. La création d'un tel
ouvrage est don...
MERCI DE VOTRE
ATTENTION
Implantation du forage
Implantation du forage
Implantation du forage
Implantation du forage
Implantation du forage
Implantation du forage
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Implantation du forage

3 606 vues

Publié le

1 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 606
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
381
Commentaires
1
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Implantation du forage

  1. 1. Présenté par : Farel Cornelio Pinto AG Mohamed Moubarak
  2. 2.   Introduction Choix du site Implantation du forage  Préparation du chantier  Choix de la méthode de forage  Paramètres de la foration  Dimensionnement du forage  Equipement du forage  La cimentation  Le développement  Le suivi du forage Conclusion
  3. 3. Les études géologiques, hydrogéologiques et géophysiques terminés, le choix du site d’implantation du forage d’eau est une étape crucial pour le bon fonctionnement de l’ouvrage, sa durée de vie et sa protection. Pour cela nous allons aborder le choix du site, des conditions d’implantation ,l’implantation du forage et son suivi.
  4. 4. Choix du site Le choix de l’implantation de l’ouvrage est une étape importante. Le forage doit être implanté dans un environnement préservé et éloigné de toute source de pollution. Le site doit être choisi en vue de maîtriser l’évacuation des eaux de ruissellement et d’éviter leur accumulation dans un périmètre autour du forage. Un arrêté ministériel fixe des règles de distance à respecter.
  5. 5. Le choix du site prévoit :       la maîtrise de l’évacuation des eaux de ruissellement et la prévention de toute accumulation de celles-ci dans un périmètre de 35 mètres autour de la tête du forage. l’implantation sur un bombement topographique pour éviter les bas-fonds et les cuvettes vers lesquelles peuvent converger les eaux de ruissellement. tenir compte de la présence de canalisations et de réseaux enterrés en zone urbaine l’implantation dans un environnement propre, éloigné de toute source potentielle de pollution, dans la mesure où celle-ci peut libérer des polluants susceptibles d'être attirés vers le forage la surexploitation, la perturbation du niveau ou de l’écoulement de la ressource affectée à l’AEP ou à d’autres usages légalement exploités tout risque de pollution par migration des pollutions de surface ou souterraines ou mélange des différents niveaux aquifères
  6. 6. La préparation du chantier L’organisation du chantier doit permettre au foreur d’en visualiser la totalité et donc d’intervenir rapidement en cas de problèmes. Les précautions pratiques à prendre sont les suivantes:  déterminer un périmètre de sécurité autour du chantier.  prévoir un accès au chantier pour les véhicules et l’approvisionnement en eau (citernes d’eau).  prévoir un accès facile pour le remplissage des fosses.
  7. 7. Choix de la méthode de forage Un forage peut être effectué en employant diverses méthodes. L’entreprise de forage est chargée de mettre en œuvre les techniques de forage adaptées aux conditions des terrains rencontrés. Le choix technique dépend de plusieurs paramètres :  Les caractéristiques géologiques des terrains : roches dures et massives, roches tendres et friables…  La profondeur à atteindre  Le diamètre souhaité On peut notamment distinguer les techniques suivantes : le battage, le rotary, le marteau fond de trou.
  8. 8. Les paramètres de la foration Les paramètres qui contrôlent l’avancement du forage sont spécifiques à la technique utilisée (rotary ou MFT) : rotation et poussée sur l’outils , vitesse ascensionnelle et pression du fluide (boue ou air). Ils influent de manière différente en technique rotary ou marteau fond de trou sur l’avancement. Le contrôle de ces paramètres est essentiel pour travailler dans de bonnes conditions : avancement, évacuation régulière des cuttings, stabilisation des parois.
  9. 9. Dimensionnement des forages Le plan du forage (profondeur, diamètre des tubes et place des crépines) dépend du contexte hydrogéologique (profondeur de la nappe, débit d’exploitation) et de son utilisation (pompe manuelle ou immergée). Le choix du diamètre de la colonne est conditionné par l’encombrement de la pompe immergée (son diamètre) qui dépend du débit qu’elle peut fournir. La hauteur de refoulement est fonction du nombre d’étage de roue que la pompe immergée comporte.
  10. 10. L’équipement du forage La mise en place de l'équipement, des tubes et du captage (crépine et gravier filtre) est une étape essentielle de la réalisation du forage d’eau. Le plan de captage et la position des crépines influera de façon très importante sur le débit d’exploitation de l’ouvrage. Le gravier filtre doit être assez uniforme, calibré, propre, rond et siliceux de préférence. Il ne doit pas être calcaire, latéritique ni concassé. Dans la pratique, la granulométrie du gravier filtre est définie par l'ouverture de la crépine : le gravier doit être le plus fin possible sans pour autant passer au travers de la crépine. A titre d’exemple, pour une ouverture de crépine de 0.8 mm, la taille des plus petits graviers doit être de 1 mm et celle des plus gros 3 mm.
  11. 11. La cimentation La cimentation est une opération indispensable qui permet de protéger le forage des pollutions extérieures; même si une dalle est par la suite construite autour du tube de forage, seule une cimentation correcte peut prévenir les écoulements préférentiels d'eau d'infiltration qui peuvent se développer le long du tubage. Le développement Le développement d’un forage est une étape très importante qui permet d'éliminer la plupart des particules fines du terrain et du gravier filtre qui pourraient pénétrer dans le forage ainsi que le reste du cake de boue et d'arranger le terrain autour de la crépine afin d'en augmenter la perméabilité. Cette opération permet d'augmenter de façon significative le débit du forage initialement estimé.
  12. 12. Le suivi du forage Le suivi de forage doit être effectué par un hydrogéologue. Toutes les informations relatives au forage doivent être notées telles que :  nom du site ou village, coordonnées GPS si possible,  date des travaux, horaires de démarrage, arrêt , reprise,  nom de l’entreprise de forage et le cas échéant du foreur,  compteur horaire des machines (compresseur, moteur),  technique utilisée, avancement par tige ou mètre, ajout de tige,  tous les incidents majeurs ou opérations importantes telles que la remontée d’un train de tige, l’arrêt des machines, l’équipement du forage  le plan de tubage, avec la longueur exacte des tubes pleins et crépinés, leur diamètre, la position du massif filtrant, du bouchon d’argile et de ciment.   En plus des informations géologiques indispensables comme : la nature des terrains traversés les signes d’eau, et le débit estimé après chaque venue d’eau A la fin des travaux les informations essentielles seront reprises sur le rapport de forage, qu’il soit sec ou en eau. La rédaction de ce document est de la responsabilité de l’hydrogéologue, responsable de la campagne ou de l’entreprise de forage. Ces rapports sont une source d’information.
  13. 13. Un forage est un ouvrage complexe destiné à exploiter une ressource sans la dégrader. La création d'un tel ouvrage est donc l'affaire de spécialistes(chef de chantier et hydrogéologues). Eux seuls sont capables de réaliser, quelles que soient les surprises rencontrées durant les travaux, un ouvrage de qualité qui rendra les services que l'on attend de lui durant de longues années. Un ouvrage devra nécessairement passer, avec succès, les examens de contrôle périodiques prévus par la réglementation.
  14. 14. MERCI DE VOTRE ATTENTION

×