REGNIERTHOMAS2A GIDO              MEMOIRE PROFESSIONNEL            RELATIONS          RUSSIE-GEORGIE                Profes...
Page 2 sur 40
Remerciements Je tiens tout particulièrement à remercier Monsieur Dubois, qui m’a donné de nombreux  conseils et pour l’a...
Sommaire MémoireIntroduction.................................................................................................
« Écran type » ..............................................................................................................
Page 6 sur 40
IntroductionDans le cadre de ma formation de Gestion de l’Information et des Documents dans lesOrganisations, il nous a ét...
Aujourdhui, les autorités géorgiennes nont plus aucun pouvoir sur lAbkhazie.La seconde est lOssétie du Sud, république sit...
Note de synthèse                                          I-       Lavant 1990    A- L’Ossétie    1- De l’Antiquité aux an...
B- L’Abkhazie       1- La naissance de l’AbkhazieLes toutes premières traces humaines dans les frontières actuelles de l’A...
Il décide également de fermer les écoles Abkhazes, décide de transcrire l’alphabet local enalphabet géorgien. De ce fait d...
La Russie décide la possibilité de donner aux habitants Ossètes du Sud des passeports russespour tous ceux se trouvant en ...
2- Le lien Russie – Géorgie – Ossétie du Sud.Saakachvili, pro-occidental, veut le rattachement des régions à volonté indép...
Le 13 mars 2007, la Géorgie rejoint l’OTAN et se rapproche des Etats-Unis pour des accordséconomiques et militaires.11    ...
Il y a donc un enjeu politique, un enjeu stratégique mais aussi un enjeu économique avec cesinstallations d’hydrocarbures ...
Le 19 août, l’OTAN décide de ne plus nouer de relations avec la Russie à cause de tous les dégâtsqu’ils ont pu causer. La ...
2- Réactions internationales22Les Etats-Unis, par la voix de son président, Georges Bush, demandent à ce que soient arrêté...
V- Laprès 2008Les tensions politiques s’intensifient en Géorgie en 2009. Fin janvier, onze partis de l’oppositiongéorgienn...
Après de longues discussions le 13 octobre 2010 entre les dirigeants géorgiens, russes, abkhazeset ossètes du sud, la Russ...
VI- Bibliographie : WERTH, Nicolas. Histoire de lUnion soviétique : De lempire russe à la communauté des  États indépenda...
Arborescence commentée du site InternetMon site Internet qui propose le mémoire se découpe en 5 grandes parties :   -   to...
Copie d’écran commentée de chaque                   « Écran type »Cette capture représente la page d’accueil du site Inter...
On y retrouve ensuite une annonce du plan qui sera présenté dans la note de synthèse et pourterminer on peut observer la p...
Cette capture représente la page bibliographie du site Internet : on y retrouve l’ensemble desbibliographies classées en 4...
Cette capture représente la page galerie d’images du site Internet : on retrouve 10 images quiont été sélectionnées. Chaqu...
Cette capture représente une des deux pages de la revue de presse du site Internet. Cette pagereprésente le format 1 de la...
On retrouve également en dessous la liste du 8 au 21 août des différents articles sélectionnésavec liens cliquables. On re...
Cette capture représente une des deux pages de la revue de presse du site Internet. Cette pagereprésente le format 2 de la...
On retrouve également un lien vers le format 1 de la revue de presse ainsi que vers les pagesprésentation, bibliographie, ...
Cette capture représente la page webographie du mémoire : on y retrouve l’ensemble desressources Internet sélectionnées et...
Chacun des articles en ligne présenté respecte la norme Z44-005-2 selon Savoir CDI. Onretrouve également un lien vers les ...
Présentation des méthodologies mobilisées       pour la réalisation des produits                documentairesPour la réali...
Un bilanJ’ai réalisé ce mémoire avec un grand intérêt pour le sujet. Si dans un premier temps, il m’a étédifficile de m’in...
Mise en ligne du mémoire sur InternetJ’ai pu, avec l’aide de Monsieur Le Deuff, mettre en ligne mon support numérique. J’a...
Sources des ImagesPremière de couverture :   -   Carte Caucase : Source : http://infos.fncv.com/public/pierrec/georgie-oss...
Table des annexes :Table des annexes : ......................................................................................
Annexe 1 : Carte de la Géorgie                          Carte de la Géorgie 07/04/2012Source : http://www.universalis-edu....
Annexe 2 : Carte de la Russie :                               Carte de la Géorgie 07/04/2012Source : http://www.universali...
Annexe3 : Carte du Caucase :                                  Carte de la Géorgie 07/04/2012Source : http://ceriscope.scie...
REGNIER, Thomas. Les relations Russie-Géorgie. Bordeaux : IUT Michel de Montaigne.13/04/2012. 33p.Relations / Russie / Géo...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mémoire régnier thomas russie géorgie

1 166 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 166
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mémoire régnier thomas russie géorgie

  1. 1. REGNIERTHOMAS2A GIDO MEMOIRE PROFESSIONNEL RELATIONS RUSSIE-GEORGIE Professeur référent : Monsieur DuboisIUT Michel de MontaigneUniversité Michel de Montaigne Bordeaux 3Gestion de l’Information et des Documents dans les OrganisationsAnnée 2011 – 2012 Page 1 sur 40
  2. 2. Page 2 sur 40
  3. 3. Remerciements Je tiens tout particulièrement à remercier Monsieur Dubois, qui m’a donné de nombreux conseils et pour l’aide précieuse qu’il m’a apportée tout au long de la rédaction de ce mémoire sur support numérique et sur support papier. Je tiens également à remercier la bibliothèque Meriadeck pour les ouvrages que j’ai pu consulter sur place et pour les conseils des documentalistes présents. Je tiens également à remercier l’ensemble de mes camarades de classe qui m’ont permis de faire évoluer mon mémoire dans le cadre du cours de « Technique d’expression » enseigné par Monsieur Dubois en me posant différentes questions pour faire le point sur mon travail réalisé, le travail restant à faire et également en me proposant des pistes à exploiter. Pour terminer je tiens à remercier Emmanuelle Régnier, Sylvain Régnier, Amandine Régnier, Stéphane Camuzeaux et Morgane Delmas pour leur aide dans la réalisation de ce mémoire et pour leur patience. Page 3 sur 40
  4. 4. Sommaire MémoireIntroduction................................................................................................................................................... 7Note de synthèse........................................................................................................................................... 9I- Lavant 1990 .......................................................................................................................................... 9 A- L’Ossétie ............................................................................................................................................ 9 1- De l’Antiquité aux années 1920 .................................................................................................... 9 2- L’ère postsoviétique ...................................................................................................................... 9 B- L’Abkhazie........................................................................................................................................ 10 1- La naissance de l’Abkhazie .......................................................................................................... 10 2- L’Abkhazie russe .......................................................................................................................... 10 3- L’Abkhazie soviétique .................................................................................................................. 10II- Des années 1990 à la révolution des Roses (novembre 2003) ........................................................... 11 A- L’Ossétie et l’Abkhazie au cœur des tensions entre Russie et Géorgie. ......................................... 11 B- La Révolution des Roses .................................................................................................................. 12 1- De Chevardnadze à Saakachvili. .................................................................................................. 12 2- Le lien Russie – Géorgie – Ossétie du Sud. .................................................................................. 13III- La période d « apaisement » de 2003 à 2008 ................................................................................ 13 A- La période géorgienne..................................................................................................................... 13 B- La période russe : ............................................................................................................................ 14 C- Les enjeux en hydrocarbures dans le Caucase : .............................................................................. 14IV- La seconde guerre dOssétie du Sud en 2008 ................................................................................. 15 A- Chronologie de cette guerre .......................................................................................................... 15 B- Bilan de cette guerre ....................................................................................................................... 16 1- Bilan humain et financier ............................................................................................................ 16 2- Réactions internationales ............................................................................................................ 17V- Laprès 2008 ........................................................................................................................................ 18VI- Bibliographie :.................................................................................................................................. 20Arborescence commentée du site Internet ................................................................................................ 21Copie d’écran commentée de chaque ........................................................................................................ 22 Page 4 sur 40
  5. 5. « Écran type » .............................................................................................................................................. 22Présentation des méthodologies mobilisées pour la réalisation des produits documentaires .................. 32Un bilan ....................................................................................................................................................... 33Mise en ligne du mémoire sur Internet ...................................................................................................... 34Sources des Images ..................................................................................................................................... 35Table des annexes : ..................................................................................................................................... 36 Annexe 1 : Carte de la Géorgie ................................................................................................................ 37 Annexe 2 : Carte de la Russie : ................................................................................................................ 38 Annexe3 : Carte du Caucase : .................................................................................................................. 39 Page 5 sur 40
  6. 6. Page 6 sur 40
  7. 7. IntroductionDans le cadre de ma formation de Gestion de l’Information et des Documents dans lesOrganisations, il nous a été demandé de réaliser un mémoire professionnel portant sur un sujetproposé par un des enseignants de la formation.J’ai pour ma part choisi le sujet : Les relations russo-géorgiennes.Le choix de ce sujet est la suite logique de mon intérêt pour l’Histoire, la Géopolitique et laGéostratégie des nations. De plus ayant commencé à apprendre la langue Russe, ce thèmem’est cher et m’a permis de combiner ce mémoire avec une autre de mes passions.Les relations russo-géorgiennes sont peu connues et rarement mises en avant en France, cen’est pas que le résultat de relations entre deux pays mais l’affrontement entre deux « blocs »et deux idéologies : la pensée américaine face à la pensée russe. Car derrière la Géorgie seretrouvent les Etats-Unis.C’est donc un sujet intéressant à traiter, encore plus car il est d’actualité et qu’il le serasûrement encore pour longtemps.Les relations actuellement tendues entre la Russie et la Géorgie ne datent pas daujourdhui etcest bien le fruit dune histoire extrêmement conflictuelle entre ces deux pays.La Russie, plus vaste Etat de la planète, peuplé de plus de 142 millions dhabitants, puissanceéconomique, culturelle et militaire face à la Géorgie, petit pays du Caucase, indépendant depuis1991, peuplé de 4 millions dhabitants. (cf. Annexe1 p.31)Entre ces deux pays se situent deux régions séparatistes, qui sont quant à elles au centre duconflit entre Russie (cf. Annexe2 p.32) et Géorgie: lAbkhazie et lOssétie du Sud.La première est une entité dont le statut est à lheure actuellement disputé. Elle se situe entreles montagnes du Caucase et les bords de la mer Noire (cf. Annexe3 p.33). Pour lONU,lAbkhazie est située dans les frontières internationales reconnues de la Géorgie. Cependant,lAbkhazie a déclaré son indépendance envers la Géorgie en 1992. Cette indépendance a étéreconnue par six pays (Russie, Nicaragua, Venezuela, Nauru, Vanuatu, Tuvalu) Page 7 sur 40
  8. 8. Aujourdhui, les autorités géorgiennes nont plus aucun pouvoir sur lAbkhazie.La seconde est lOssétie du Sud, république située dans le Caucase et ayant également un statutcontesté .L’indépendance de l’Abkhazie a été reconnue par la Russie en 2008, mais la Géorgiene l’a toujours pas reconnu. Comme lAbkhazie, lOssétie a reconnu son indépendance en 1992et est reconnue par les 6 mêmes Etats.Ces deux provinces sont donc la source du conflit entre la Russie et la Géorgie et découpelhistoire des relations entre ces deux pays en 5 grandes parties:- Lavant 1990- La révolution des roses ou la première guerre dOssétie du Sud (de 1990 à 2003)- La période dapaisement de 2003 à 2008- La seconde guerre dOssétie du Sud en 2008- Laprès 2008Il sera donc intéressant de se demander comment ces deux régions ont pu rendre tendues etdifficiles les relations entre la Russie et la Géorgie, et être la cause de dégâts matériels ethumains. Page 8 sur 40
  9. 9. Note de synthèse I- Lavant 1990 A- L’Ossétie 1- De l’Antiquité aux années 1920Les Ossètes, descendants des Alains, groupe de nomades scythes d’origine indo-européenne,sont arrivés dans le Caucase après avoir été chassés du fleuve le Don par les invasionsmongoles. Ils sont devenus chrétiens au Moyen-âge sous l’influence des Géorgiens. Les Ossètessont regroupés en trois entités territoriales distinctes. À l’Ouest, le Digo, sous influence despeuples Kabardes qui y ont introduit l’Islam. Au Sud, le Tuallag, qui correspond à l’actuelleOssétie du Sud. Au nord, l’Iron, sur les frontières de l’actuelle Ossétie du Nord, qui est par lasuite tombé en main russe en 1767.1Le 20 avril 1922 est crée l’Oblast autonome d’Ossétie du Sud par le gouvernement soviétiquegéorgien. Le territoire est peuplé de près de 100 000 habitants pour environ 4 000m². L’Ossétiedu Nord fut accrochée à la Fédération de Russie et caractérisée comme une région autonome.Les langues officielles de l’Ossétie du Sud sont l’ossète, le russe et le géorgien . Depuis 1925, lesOssètes sollicitent l’unification.2 2- L’ère postsoviétiqueDepuis toujours les deux communautés géorgiennes et ossètes ont cohabité pacifiquement.Cependant, depuis 1989, la tension s’est accrue avec en parallèle la propagation desnationalismes géorgiens et ossètes. Le 10 novembre 1989, l’Ossétie du Sud vote l’unificationavec l’Ossétie du nord comme entité faisant partie de la République fédérative socialiste deRussie afin de défendre l’autonomie ossète. Cependant le lendemain, le parlement géorgien adécidé de destituer ce vote et décide d’annuler l’autonomie de l’Ossétie du Sud. S’en suit unemultitude de décisions comme la suppression des quotidiens et des retransmissions téléviséesmais également des manifestations en Ossétie. Un début de « guerre » est probable. 31 http://actua.unitariennes.over-blog.com/article-21850503.html2 http://www.larousse.fr/encyclopedie/article/Laroussefr_-_Article/110095333 http://echogeo.revues.org/10890 Page 9 sur 40
  10. 10. B- L’Abkhazie 1- La naissance de l’AbkhazieLes toutes premières traces humaines dans les frontières actuelles de l’Abkhazie dans leCaucase remontent à environ 4 000 ans avant JC.L’Abkhazie a ensuite fait partie du royaume antique de Colchide puis d’Egrisie. En 63 avant JC,des commerçants grecs fondèrent la cité de Dioscurias, qui deviendra ensuite la capitaleactuelle de l’Abkhazie, la ville modernisée de Soukhoumi.Au 1er siècle, le royaume de l’Egrisie est conquis par l’Empire romain et est par conséquentchristianisé par l’empereur byzantin Justinien 1er.Au 7ème siècle, les régions caucasiennes de l’Empire deviennent des principautés autonomesdont l’Abkhazie fait partie.Au 8ème siècle, l’Asbagie et le royaume géorgien d’Iméréthie s’unissent et créent l’Abkhazie.Bagratt III de Géorgie, monarque géorgien, réunit les différents royaumes de Géorgie pour créeret former le premier royaume de Géorgie.Au 16ème siècle, le royaume géorgien se découpe entre les principales familles aristocratiques etest conquise par l’Empire ottoman. De ce fait une grande partie de la population Abkhaze seconvertie à l’Islam.4 2- L’Abkhazie russeAu 19ème siècle, l’Empire russe conquiert le Caucase malgré une forte résistance des populationsmusulmanes sur place. Le prince d’Abkhazie demande à la Russie de libérer les Abkhazes de laTurquie. Cette libération se fera de 1829 à 1842. Ce n’est cependant qu’après 1864, que lesrusses contrôlent complètement l’Abkhazie après qu’elle soit attaquée par la Géorgie déjà russedepuis 1810. S’en suit alors une longue période d’émigration des populations abkhazesmusulmanes vers l’Empire Ottoman jusqu’en 1878. Cela a entrainé un exode massif qui a laisséde nombreuses régions inhabitées. Ces régions furent ensuite peuplées d’Arméniens, deGéorgiens et de Russes. Au début du 20ème siècle, les Abkhazes sont minoritaires chez eux. 3- L’Abkhazie soviétiqueL’Abkhazie fait partie de la république géorgienne proclamée en 1918 après la révolution russede 1917, avant de pouvoir « conquérir » un statut de république fédérée dans la nouvelleRépublique socialiste fédérative soviétique de Transcaucasie.Le pouvoir soviétique en place fait en Abkhazie une politique pro-géorgienne : en 1931, Staline,un Géorgien, fait de l’Abkhazie une république socialiste soviétique autonome.4 http://colisee.org/article.php?id_article=1249 Page 10 sur 40
  11. 11. Il décide également de fermer les écoles Abkhazes, décide de transcrire l’alphabet local enalphabet géorgien. De ce fait de nombreux Géorgiens et Russes immigrent vers l’Abkhazie. LesAbkhazes quant à eux protestent contre ces décisions et manifestent à de nombreuses reprises(en 1932, 1957, 1964, 1967 et 1978). Ces manifestations n’auront aucune incidence et la plupartdes manifestants seront envoyés en déportation. A la mort de Staline en 1953, le pouvoirpolitique change d’avis et les écoles ouvrent, les radios et télévisions transmettent en languelocale. L’Abkhazie peut revivre.5 II- Des années 1990 à la révolution des Roses (novembre 2003) A- L’Ossétie et l’Abkhazie au cœur des tensions entre Russie et Géorgie.Le 5 janvier 1991, l’armée géorgienne pénètre à Tskhinvali, la capitale de l’Ossétie du Sud, pourdésarmer les séparatistes Ossètes. Cependant, ils se heurtent à une forte opposition. Ce conflitdurera et s’aggravera jusqu’en mars par un dernier assaut géorgien. En avril 1991, un blocustotal est mis en place en Ossétie du Sud par les autorités géorgiennes. De nombreux combatsdureront jusqu’au 6 janvier 1992, qui voit Edouard Chevardnadze, ancien leader soviétique,prendre le pouvoir en Géorgie6. Il décide la mise en place de négociations entre la capitaleOssète du Sud et Moscou. Toutes ces négociations ont débouché sur les accords de Sotchi le 24juillet 1992 et un cessez-le-feu. C’est aussi à cette date le début d’affrontements entre laGéorgie et l’autre région indépendantiste, l’Abkhazie.Suite aux accords de Sotchi, une majorité du territoire Ossète du Sud appartient auxindépendantistes tandis qu’une petite partie appartient à la Géorgie.L’ONU décide alors la mise en place de la mission JPKF qui regroupe des soldats géorgiens,russes et sud-ossètes dont le principal but est de maintenir la paix. De nombreuses commissionspolitiques furent également mises en place pour maintenir la paix. Cependant les géorgiens ontdemandé d’invalider les décisions prises par cette commission car se trouvant en infériorité faceà la Russie et l’Ossétie du Nord et du Sud également membres de celle-ci.Des années 1990 aux années 2003, un grand nombre d’affrontements et de guerres entre forcesmilitaires géorgiennes et sud-ossètes ont eu lieu.5 http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/asie/georgie.htm6 http://colisee.org/article.php?id_article=2520 Page 11 sur 40
  12. 12. La Russie décide la possibilité de donner aux habitants Ossètes du Sud des passeports russespour tous ceux se trouvant en situation apatride. L’arrivée des pro-occidentaux rajoutée àl’implication de l’OTAN dans le conflit et les demandes de réunification augmentent la tensionentre Ossétie et Géorgie mais aussi entre Russie et Géorgie.Sud-Ossètes et Géorgiens ne peuvent plus vivre ensemble en Géorgie : le gaz, l’électricité toutest différent selon la ville où l’on se situe en Ossétie et sous quel contrôle celle-ci est. Des routessont également utilisées par les pro-Géorgie et une autre pour les pro-indépendances.La Géorgie s’est préparée à un affrontement avec la Russie pour contrôler l’Ossétie d Sud. Elleest aidée et soutenue par les Etats- Unis depuis début 2002 et a d’ailleurs accueilli des soldatsaméricains pour entrainer ses troupes. Elle est également équipée avec du matériel américain,israélien, turc mais également ukrainien qui soutient la Géorgie. Des conseillers américains,français, polonais et ukrainiens sont également venus pour soutenir les dirigeants géorgiens. 7 B- La Révolution des Roses 1- De Chevardnadze à Saakachvili.Edouard Chevardnadze et son gouvernement ont été dénoncés pour corruption menaçantl’économie du pays. Il gouvernait la Géorgie depuis 1992 et était président depuis 1995.Le 2 novembre 2003 ont lieu en Géorgie de nouvelles élections. Favori des sondages, l’opposantMikheil Saakachvili se proclame vainqueur des élections. Cependant le président Chevardnadzerefuse la défaite et s’autoproclame président. Saakachvili demande donc aux géorgiens demanifester pacifiquement dans la rue pour demander sa démission. Tous les candidats del’opposition soutiennent ce mouvement. Le 22 novembre, les géorgiens défilent dans la rue unerose à la main. On appelle alors cela la révolution des Roses. Les manifestants décident debloquer le parlement et obligent le « président » à quitter les lieux. Il proclame l’état d’urgenceet l’aide de l’armée mais cette dernière ne le suit pas et décide de s’allier à Saakachvili. Le 23novembre 2003, il démissionne. De nouvelles élections libres sont organisées le 4 janvier2004où Mikheil Saakachvili est élu.8 97 http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/georgie-actualite-1990-2008/8 http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/moscou-et-la-revolution-des-roses_494375.html9 http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/georgie-actualite-1990-2008/ Page 12 sur 40
  13. 13. 2- Le lien Russie – Géorgie – Ossétie du Sud.Saakachvili, pro-occidental, veut le rattachement des régions à volonté indépendantiste avec laGéorgie. L’Ossétie du Sud et l’Abkhazie sont donc au centre d’enjeux politiques vis-à-vis de laGéorgie et de la Russie. De son côté l’Ossétie du Sud souhaite se rattacher au Nord et l’Abkhaziesouhaite garder son indépendance. La Russie elle reste sans avis trop prononcé.La Russie souhaite certes garder des accords avec l’Ossétie du Sud mais ne souhaite pas lerattachement avec le Nord. De nombreux accords d’échanges économiques sont signés entre laRussie et les autorités Sud-Ossètes et Abkhazes.10 III- La période d « apaisement » de 2003 à 2008 A- La période géorgienneL’arrivée à la présidence de la Géorgie du président Saakachvili, pro-occidental, signifie unrapprochement avec les Etats-Unis. De nombreuses menaces sont mises en avant par lesdirigeants géorgiens envers la Russie : ils demandent également le retrait de toutes les troupesrusses dans les territoires abkhazes et ossètes du Sud dans le but de reconquérir les régionsperdues précédemment. Selon le président Géorgien, si la Géorgie pouvait récupérer l’Abkhazieet l’Ossétie du Sud, il pourrait retrouver la mer grâce à la première et des frontières renforcéesface à la Russie grâce au second.La Géorgie et l’Ukraine menacent de quitter la Communauté des Etats indépendants (ou CEI,une entité intergouvernementale composée de 11 des 15 anciennes républiques soviétiques etbasées à Minsk en Biélorussie) pour accentuer leurs différents avec la Russie.Début 2006, la Russie décide de mettre la pression sur la Géorgie : elle décrète un embargo surles vins et les eaux minérales géorgiens par exemple, ce qui dégrade les relations entre Russie etGéorgie.Les relations se détériorent encore plus suite à l’arrestation le 27 septembre sur le sol géorgiende 4 officiers russes qui sont accusés d’espionnage. Les tensions sont telles que le présidentrusse doit démentir les rumeurs faisant part d’attaques de la part de la Russie en Géorgie.Cependant, la Russie décrète le 2 octobre 2006 un blocus aérien, maritime, ferroviaire et postalde la Géorgie. Elle décide également l’expulsion des immigrants illégaux géorgiens sur son sol.10 http://echogeo.revues.org/10890 Page 13 sur 40
  14. 14. Le 13 mars 2007, la Géorgie rejoint l’OTAN et se rapproche des Etats-Unis pour des accordséconomiques et militaires.11 B- La période russe :La Fédération russe soutient les deux régions séparatistes sans pour autant les reconnaîtreofficiellement. Elle lie avec eux des liens économiques, elle envoie des forces de maintien de lapaix ou envoie des distributions généreuses (nourriture, habits). Cela a donc pour principal effetd’attiser les tensions russo-géorgiennes.Même si un conflit armé ne fait plus aucun doute, la Russie prétend éviter celui-ci. Elle affirmeprotéger ses citoyens car les habitants d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud possèdent un passeportrusse.Dans la nuit du 7 au 8 août 200812, le conflit se modifie en affrontements militaires : l’arméegéorgienne intervient en Ossétie du Sud. En face les soldats russes ripostent fortement. LaRussie affirme avoir contre attaqué pour défendre ses citoyens et réinstaurer la paix.3 000 soldats russes environ sont présents en Ossétie du Sud et le début d’une nouvelle guerresemble inévitable. C- Les enjeux en hydrocarbures dans le Caucase :13La Géorgie est une voie de transit clef pour le transfert d’hydrocarbures de la mer Caspiennevers l’Ouest. Tous ces affrontements entre la Russie et la Géorgie mettent justement en périlces installations d’hydrocarbures. La Géorgie qui ne produit pas de pétrole, les compagniesénergétiques occidentales avaient misé sur ce pays pro-occidental pour développer lesexportations d’hydrocarbure.Cependant les Russes ont attaqué, en bombardant les oléoducs, moyen de transfert deshydrocarbures.14L’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan également appelé oléoduc BTC, ouvert en 2005, transporte sur1 776 km le pétrole brut du champ pétrolifère dAzeri sur la mer Caspienne jusquà la merMéditerranée. Avec sa longueur de 1 776 km, cest le deuxième plus long oléoduc du mondeaprès loléoduc Droujba qui relie lEurope centrale à la Russie. Le premier pétrole au départ deBakou a commencé à être pompé le 10 mai 2006 pour atteindre Ceyhan le 28 mai 2006.En août 2008, la guerre en Ossétie du Sud entre la Russie et la Géorgie fait que la sécurité decette installation nest plus assurée.11 http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/georgie-actualite-1990-2008/12 http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2008-08-15-Georgie13 http://www.larousse.fr/encyclopedie/article/Laroussefr_-_Article/1100953314 http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2008-08-10/georgie-l-enjeu-de-l-acheminement-du-petrole-vers-l-europe/924/0/266067 Page 14 sur 40
  15. 15. Il y a donc un enjeu politique, un enjeu stratégique mais aussi un enjeu économique avec cesinstallations d’hydrocarbures en Géorgie financées par les Occidentaux qui font « peur » à laRussie. IV- La seconde guerre dOssétie du Sud en 200815 A- Chronologie de cette guerre16 17Le 8 août, en réponse aux attaques géorgiennes de la nuit précédente, la Russie décided’envoyer en Ossétie du Sud des chars sous le prétexte de défendre ses citoyens. L’essentiel descombats se font à Tskhinvali capitale de l’Ossétie du Sud où forces ossètes et géorgiennesaidées par l’aviation américaine affrontent les russes.Le 9 août, suite des combats en Ossétie du Sud. Les Russes décident de bombarder le port dePoti qui borde la Mer noire. Les Russes lancent également une offensive en envoyant destroupes en Abkhazie pour contrôler le territoire.Le 10 août, la Géorgie déjà complètement affaiblie par ces 2 jours de guerre annonce un retraitquasi complet d’Ossétie du Sud et annonce vouloir signer un cessez-le-feu. La Russie contrôledéjà la capitale de l’Ossétie du Sud.Le lendemain, pour affirmer sa supériorité, la Russie décide de bombarder la capitalegéorgienne ainsi que les villes de Gori et Poti, 2ème et 3ème villes les plus importantes du pays.Les trois villes les plus importantes économiquement et politiquement de Géorgie sonttouchées.Le 12 août, le président russe annonce la fin des opérations en Géorgie, Ossétie du Sud etAbkhazie. Il indique que les armées resteront cependant là où elles sont. Le lendemain Moscouet Tbilissi acceptent le plan négocié par le Président français : les armées russes rentrentfinalement chez eux et les Géorgiens retrouvent leurs postes de commandement18.Le 13 août, les Etats-Unis annoncent qu’ils continuent à soutenir la Géorgie. Les combats sepoursuivent.Le 16 août, Saakachvili, le président géorgien, et Medvedev, le président russe, décident designer un accord de cessez-le-feu. Cependant, deux jours après, même si la Russie a annoncéson retrait, la Géorgie accuse les Russes de toujours être présents au sein de leurs frontières.15 http://www.iris-france.org/docs/pdf/forum/2008_09_29_ossetie.pdf16 http://www.lejdd.fr/International/Asie/Actualite/Chronologie-du-conflit-en-Ossetie-du-Sud-89041/17 http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/chronologie-d-un-conflit-arme_548557.html18 http://www.gouvernement.fr/gouvernement/nicolas-sarkozy-obtient-un-accord-entre-la-russie-et-la-georgie Page 15 sur 40
  16. 16. Le 19 août, l’OTAN décide de ne plus nouer de relations avec la Russie à cause de tous les dégâtsqu’ils ont pu causer. La Russie condamne ce choix et décide d’arrêter sa coopération d’elle-même.19Le 22 août, la Russie annonce une nouvelle fois son retrait, la Géorgie dément de nouveau. LesRusses sont encore positionnés dans l’ouest et le centre de la Géorgie.Le 26 août, la Russie décide de reconnaître l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud.Les pays occidentaux condamnent un par un des « violences intolérables »Selon la France et par la voie de son Ministre des Affaires Etrangères, Monsieur BernardKouchner, la Russie pourrait vouloir conquérir également la Crimée, la Moldavie et l’Ukraine. Oncommence à parler de guerre froide. La Russie condamne ces propos. On parle également de« nettoyage ethnique »20. L’occident condamne tous les actes réalisés par le pouvoir russe.Le 28 août, la Russie reproche aux Etats-Unis de les avoir attaqués via la Géorgie. Les politiquesaméricains prohibent ces propos.Le 29 août, la Géorgie décide de rompre définitivement ses relations diplomatiques etéconomiques avec la Russie. B- Bilan de cette guerre 1- Bilan humain et financierAu terme de la seconde guerre d’Ossétie du Sud, on ne peut, avec certitude, avancer deschiffres sur le nombre de morts ou blessés. On dénombrerait entre 500 et 1600 civils ossètestués suite aux raids de l’armée géorgienne. La Russie, elle, en dénombrerait 162.En plus des morts, 160 000 personnes environ se sont déplacées dont 60 000 personnes qui ontfui l’Ossétie du Sud pour rejoindre le Nord, 70 000 se sont déplacées en Géorgie et 30 000personnes ont dû se déplacer au sein de l’Ossétie du Sud.Selon certains économistes, la guerre a couté environ 19, 5 milliards d’euros à la Russie et ilfaudrait plus de 13000 dollars par Ossète pour être en mesure de reconstruire le pays.Tour à tour, Russie et Géorgie s’accusent devant la cour internationale de justice de crimecontre l’humanité pour la Géorgie envers la Russie et pour génocide du peuple Ossète pour laRussie envers la Géorgie.2119 http://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-otan-apporte-son-soutien-a-la-georgie_551707.html20 http://www.youtube.com/watch?v=VGZk-tu9giY21 http://www.rue89.com/2008/08/28/guerre-en-ossetie-premier-bilan-dun-nettoyage-ethnique Page 16 sur 40
  17. 17. 2- Réactions internationales22Les Etats-Unis, par la voix de son président, Georges Bush, demandent à ce que soient arrêtéstotalement les combats et souhaitent un retour à « l’avant guerre ». Pour rappel les Etats-Unissoutiennent la Géorgie. Ils menacent également de sanctions la Russie.Les Etats-Unis ont également condamné la reconnaissance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhaziepar la Russie.L’Union Européenne quant à elle, a déclaré condamner fermement cette décision contraire auxprincipes d’indépendance, de souveraineté et d’intégrité territoriale de la Géorgie.Condoleezza Rice condamne également les choix russes de reconnaître l’Ossétie et l’Abkhazieet regrette ces décisions23.Angela Merkel, elle, qualifie les décisions russes d’inacceptables car contraires aux droits despeuples.24Le ministre anglais des affaires étrangères, David Miliband juge injustifiable et inacceptable leschoix russes.Le vice –président italien, Franco Frattini, a annoncé que ces actes correspondaient à unebalkanisation sur une base éthique du Caucase.25Le secrétaire général de l’Otan, Jaap de Hoop Scheffer, a décidé au nom de l’organisation derejeter la reconnaissance par la Russie de l’indépendance de l’Ossétie et de l’Abkhazie.26Même Mikhail Gorbatchev, ancien leader soviétique s’alarme et annonce qu’un nouveau dangerest apparu et la « menace d’un cataclysme mondial s’accroit ».2722 http://www.iris-france.org/docs/pdf/forum/2008_09_29_ossetie.pdf23 http://actualite.challenges.fr/Nations%20unies%20au%20Kosovo/24 http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/395241/2008/08/26/Les-Occidentaux-s-elevent-contre-la-reconnaissance.dhtml25 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polit_0032-342x_1989_num_54_3_387526 http://www.rfi.fr/actufr/articles/105/article_72435.asp27 http://www.lefigaro.fr/international/2008/08/26/01003-20080826ARTFIG00399-l-occident-s-insurge-contre-la-decision-de-medvedev-.php Page 17 sur 40
  18. 18. V- Laprès 2008Les tensions politiques s’intensifient en Géorgie en 2009. Fin janvier, onze partis de l’oppositiongéorgienne demandent la démission du président Mikhail Saakachvili.28 Le président est accuséde ne pas soutenir les populations délaissées de Géorgie et trop vouloir être aidé par les Etats-Unis. Il est également contesté suite à la mauvaise gestion du conflit armé vis-à-vis de la Russieen 2008 et la « perte » de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie. Le 9 avril, de nouvellesmanifestations ont lieu mais le président refuse d’abandonner29.Il accepte la mise en placed’élections municipales en mai 2010, après avoir rencontré les représentants de l’opposition.L’opposition a du mal à se mettre en place en Géorgie : des arrestations ont lieu régulièrementpour éviter la contestation du président. Une cinquantaine de militaires sont arrêtés, caraccusés d’avoir voulu réaliser un coup d’état fin mai.30Les tensions persistent en Abkhazie et en Ossétie du Sud. En juin, la Russie bloque leprolongement d’un mandat de l’ONU qui avait pour principal but d’aider des populations devillages de Géorgie. Les 200 membres de la mission sont contraints de quitter l’Abkhazie.De nombreuses négociations sont menées entre les dirigeants des pays occidentaux sans pourautant déboucher sur des solutions qui permettraient la mise en place d’observateurs enAbkhazie et en Ossétie du Sud.Au niveau politique dans ces deux régions, les partis de l’opposition ossète s’étaient vu signifierl’interdiction de se présenter par le pouvoir russe en Ossétie du Sud. En Abkhazie, le présidentsortant Serguei Bagapch, au pouvoir depuis 2005, est réélu pour un second mandat.La Russie signe le 15 septembre 200831 des pactes de coopération militaire avec l’Abkhazie etl’Ossétie du Sud. De ce fait elle enfreint l’armistice qui était conclue avec la Géorgie.Un rapport publié début octobre 2009, annonce que la Géorgie a déclenché la seconde guerred’Ossétie du Sud mais que la réponse russe n’était pas justifiée du moins avec une telleampleur.Le 9 juillet 2010, la Géorgie et les Etats-Unis signent un accord de partenariat stratégique parlequel ces derniers veulent apporter leur aide pour la démocratisation de la Géorgie et la miseen place de réformes.De nouvelles tensions éclatent entre Russie et Géorgie quand le 13 mars 201032, la chaîne detélévision Imedi diffuse un faux journal qui annonce l’invasion de la Russie en Géorgie. Leprésident Saakachvili aurait approuvé l’émission ce qui rend furieux les partis d’opposition.28 http://www.liberation.fr/monde/0101560940-en-georgie-la-veillee-d-armes-de-l-opposition29 http://colisee.org/article.php?id_article=280330 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/07/13/97001-20110713FILWWW00422-georgie-chasse-aux-espions-russes.php31 http://www.touteleurope.eu/fr/divers/toutes-les-revues-de-presse/septembre-2008/revue-de-presse-du-15-septembre-2008.html32 http://www.regard-est.com/home/breve_contenu.php?id=1067&PHPSESSID=cfdc84ea76c67b77ce00ea15e40d0ed0 Page 18 sur 40
  19. 19. Après de longues discussions le 13 octobre 2010 entre les dirigeants géorgiens, russes, abkhazeset ossètes du sud, la Russie retire ses troupes des villages géorgiens à la frontière avec l’Ossétiedu Sud et la Géorgie réintègre dans son territoire des Ossètes du Nord.En 2011, trois ans après la guerre entre Russie et Géorgie pour la reconnaissance del’indépendance Abkhaze et Ossète du Sud, les deux gouvernements de ces régions pensaientsuivre le même chemin que le Kosovo qui a obtenu son indépendance le 11 février 2011 et quifut reconnu par 80 pays de la communauté internationale.Trois ans après la guerre, la Géorgie reste un point de tension au niveau international : la Russiecontinue de soutenir les Abkhazes et les Ossètes du sud tandis qu’en face la Géorgie cherchesurtout à soutenir ses liens avec les Etats-Unis et aspire à rejoindre l’Otan.Fin 2011, les Etats Unis ont voté une résolution condamnant la Russie pour violation del’intégrité territoriale et de la souveraineté de la Géorgie. En face le président russe Medvedev,affirme que ces accusations sont sans fondement et ne touchent en aucun cas Moscou.En 2012, pour la première fois depuis la fin du conflit entre la Russie et la Géorgie en 2008, laRussie a demandé à la Géorgie et ses dirigeants d’en terminer avec les problèmes de visas entregéorgiens et russes et de revoir à deux, les relations économiques et humanitaires qu’ilsentretiennent pour restaurer à plus ou moins long terme des relations diplomatiques. Relationsdiplomatiques entre ces deux pays qui n’ont pour l’instant que des liens par l’intermédiaire d’unpays tiers qui est la Suisse33 et cela depuis 2009.33 http://www.operationspaix.net/26991-details-actualite-georgie-russie.html Page 19 sur 40
  20. 20. VI- Bibliographie : WERTH, Nicolas. Histoire de lUnion soviétique : De lempire russe à la communauté des États indépendants 1900-1991.Presses universitaires de France - PUF, 2008. 588p. ISBN 978-2-13-056120-0 DREANO, Bernard, Guerres et paix au Caucase : Empires, peuples et nations. Éditions Non Lieu, 2009. 211p. ISBN 978-2-35270-058-6 RAZOUX, Pierre. Histoire de la Géorgie : la clé du Caucase. Perrin, 2009. 400p. ISBN 978- 2-262-02645-5 MARCHAND, Pascal. Atlas géopolitique de la Russie. Puissance dhier, puissance de demain. Autrement, 2007. 79p. AtlasMonde. ISBN 978-2-7467-1051-1 MARCHAND, Pascal. Géopolitique de la Russie. Ellipse, 2007. 619p. ISBN 978-2-7298- 3258-2 BALIVET, Thomas. Géopolitique de la Géorgie, souveraineté et contrôle des territoires. LHarmattan, 2005. 182p. ISBN 978-2747583848 AVIOUTSKII, Viatcheslav ; Géopolitique du Caucase .Armand Collin, 2005. 288p. ISBN 2200268432 RADVANYI, JEAN. Atlas géopolitique du Caucase : Russie, Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan : un avenir commun possible ?. Autrement, 2010. 80p. ISBN 978-2-246-75391-9 CHANNON, John. Atlas historique de la Russie. Autrement, 1997. 144p. ISBN 978-2- 86260-714-6 Page 20 sur 40
  21. 21. Arborescence commentée du site InternetMon site Internet qui propose le mémoire se découpe en 5 grandes parties : - tout d’abord la page d’accueil, appelée « Présentation du site ». C’est la page où l’on accède en premier lorsque l’on rentre l’URL du site : http://relation-russie- georgie.franceserv.com/ A partir de cette page, il est possible de se rendre sur les 4 autres principales pages du site : - la « Bibliographie commentée », - la « Galerie d’images », - la « Revue de presse », se découpe en 2 formats, appelés « Format 1 » et « Format 2 » où l’on peut la lire de deux manières différentes. - la « Webographie », - Il est possible d’atteindre n’importe quelle page selon celle où l’on se situe. Toutes les pages ont donc un lien entre elles. Page 21 sur 40
  22. 22. Copie d’écran commentée de chaque « Écran type »Cette capture représente la page d’accueil du site Internet : on y voit un édito qui permetd’avoir une idée du sujet avec une accroche. Page 22 sur 40
  23. 23. On y retrouve ensuite une annonce du plan qui sera présenté dans la note de synthèse et pourterminer on peut observer la problématique du sujet. Sur le coté droit de la page on peutobserver un Wordle qui a été réalisé à partir du site http://www.wordle.net . Cela permet de sedonner une idée des mots les plus importants qui seront utilisés tout au long du mémoire. Onretrouve également le bandeau du site web en haut de la page et un lien vers les pagesbibliographie, galerie d’images, revue de presse et webogaphie. Page 23 sur 40
  24. 24. Cette capture représente la page bibliographie du site Internet : on y retrouve l’ensemble desbibliographies classées en 4 catégories : Russie, Géorgie, Russie/Géorgie et l’histoire de relationsrusso-géorgiennes. Toutes les bibliographies respectent la norme Z44-005 d’après Savoir CDIcomme cela nous a été imposé. Nous retrouvons également le bandeau du site web en haut dela page et le lien vers les pages Présentation, Galerie d’images, Revue de Presse et webographie. Page 24 sur 40
  25. 25. Cette capture représente la page galerie d’images du site Internet : on retrouve 10 images quiont été sélectionnées. Chaque image est accompagnée de différents renseignements :l’emplacement, le type d’image, la taille, les dimensions, le titre et un commentaire. Onretrouve également le bandeau du site web en haut de la page et le lien vers les pagesPrésentation, Bibliographie, Revue de Presse et webographie. Page 25 sur 40
  26. 26. Cette capture représente une des deux pages de la revue de presse du site Internet. Cette pagereprésente le format 1 de la revue de presse : on y retrouve la revue de presse du vendredi 8août au jeudi 21 août 2008. Ces articles parlent de la seconde guerre d’Ossétie du Sud vue de laFrance et des pays francophones. La revue de presse est organisée comme celle du site RFI quinous a été présenté par Monsieur Caro : on retrouve une introduction, la revue de presseincluant les citations des articles avec liens cliquables ainsi qu’une conclusion. Page 26 sur 40
  27. 27. On retrouve également en dessous la liste du 8 au 21 août des différents articles sélectionnésavec liens cliquables. On retrouve également un lien vers le format 2 de la revue de presse ainsique vers les pages présentation, bibliographie, galeries d’images et webographie. On retrouveen haut le bandeau du site. Page 27 sur 40
  28. 28. Cette capture représente une des deux pages de la revue de presse du site Internet. Cette pagereprésente le format 2 de la revue de presse : on y retrouve la revue de presse du vendredi 8août au jeudi 21 août 2008. Ces articles parlent de la seconde guerre d’Ossétie du Sud vue de laFrance et des pays francophones. Pour chaque jour on retrouve un commentaire présentant unrésumé des faits de la journée ainsi que un ou plusieurs liens des articles marquants de lajournée. Le nom du journal possède un lien qui permet de se rendre sur la page de l’article. Page 28 sur 40
  29. 29. On retrouve également un lien vers le format 1 de la revue de presse ainsi que vers les pagesprésentation, bibliographie, galerie d’images et webographie. On retrouve en haut le bandeaudu site. Page 29 sur 40
  30. 30. Cette capture représente la page webographie du mémoire : on y retrouve l’ensemble desressources Internet sélectionnées et classées en 5 grandes parties : Le conflit Russie/ Géorgie,Les relations géopolitiques Russie/Géorgie, les relations géostratégiques Russie/Géorgie,l’agence de presse russe et pour terminer l’agence de presse géorgienne. Page 30 sur 40
  31. 31. Chacun des articles en ligne présenté respecte la norme Z44-005-2 selon Savoir CDI. Onretrouve également un lien vers les pages présentation, bibliographie, galerie d’images, revuede presse et en haut le bandeau du site. Page 31 sur 40
  32. 32. Présentation des méthodologies mobilisées pour la réalisation des produits documentairesPour la réalisation de mon mémoire, je n’avais que quelques ouvrages à ma disposition pourtravailler. Le sujet étant peu mis en avant en France, il a été difficile de trouver des ouvrages« intéressants » sur les relations Russie Géorgie.J’ai travaillé autour de 9 ouvrages dont 4 principaux qui sont : - « Histoire de lUnion soviétique : De lempire russe à la communauté des États indépendants 1900-1991 » pour tout ce qui était historique des Etats Russie et Géorgie mais aussi sur l’Abkhazie et l’Ossétie - « Guerres et paix au Caucase : Empires, peuples et nations » pour tout ce qui est relations entre la Russie et la Géorgie avec au centre l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud - « Histoire de la Géorgie : la clé du Caucase » pour une chronologie de l’Histoire géorgienne - Atlas géopolitique de la Russie. Puissance dhier, puissance de demain pour tout ce qui est histoire de la géopolitique RusseA partir de ces ouvrages là, j’ai pu constituer mon plan.J’ai croisé ces ouvrages avec des pages de site Internet et des articles de l’EncyclopédieUniversalis en Ligne portant sur la Géorgie, la Russie, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud.Ma note de synthèse est donc le résultat du croisement entre 9 ouvrages (dont 4 utilisésprincipalement), des articles en ligne et des articles publiés sur l’Encyclopédie Universalis enligne. Page 32 sur 40
  33. 33. Un bilanJ’ai réalisé ce mémoire avec un grand intérêt pour le sujet. Si dans un premier temps, il m’a étédifficile de m’investir sur le fond, j’ai été motivé par le thème dès que j’ai commencé à lire lesouvrages s’y rapportant.J’ai bien évidemment rencontré quelques difficultés, déjà pour cerner le sujet : les relationsrusso-géorgiennes sont complexes et extrêmement riches d’une longue histoire. Il était toutsimplement impossible de répondre à toutes les problématiques quelles soient politiques,économiques, culturelles, géopolitiques, géostratégiques… J’ai donc dû répondre à des choix.Le fait que le sujet soit peu mis en avant en France m’a également confronté à des soucis : j’aidonc dû rechercher plusieurs petits ouvrages, articles ou pages de sites que j’ai confrontés,« mixés » pour la réalisation de ma note de synthèse.La réalisation de ce mémoire m’a également permis de pouvoir mettre en avant les différentsmodes opératoires d’un professionnel de la gestion de l’information : collecter les informationsquelles soient textuelles, iconographiques ou sonores. Puis les trier selon leur intérêt, selon leplan de classement préétabli, et supprimer les informations jugées non utiles. Pour terminer lesmettre en avant par l’intermédiaire du rapport écrit avec la note de synthèse de 10 pages maiségalement par la réalisation d’un site internet. L’utilisation de Kompozer a, je pense, étébénéfique : la maîtrise du code HTML, la réalisation d’un site ne peut être qu’intéressant dansune époque où les nouvelles technologies sont de plus en plus en vogue. La mise en ligne demon mémoire sur support numérique permet également d’en faire ma première production enligne sur Internet.J’ai également pris plaisir à travailler avec Monsieur Dubois dans la réalisation de ce mémoire.En me permettant de le questionner sur le sujet, et de faire différents points dans l’évolution demon travail, il m’a permis d’apprécier ce travail.J’ai donc certes éprouvé quelques difficultés de réalisation du mémoire mais elles ont vite étérattrapées par le sujet qui m’a fortement intéressé et dont j’ai pu faire part à mes camarades :ce sujet n’intéresse peut être pas fortement la France à l’heure actuelle, mais si la crise quicouvre actuellement la Russie et la Géorgie s’intensifie, la problématique vis-à-vis de la positionde la France pourrait vite changer. Page 33 sur 40
  34. 34. Mise en ligne du mémoire sur InternetJ’ai pu, avec l’aide de Monsieur Le Deuff, mettre en ligne mon support numérique. J’aitéléchargé le logiciel FTP FileZila qui m’a permis de regrouper chacune de mes pages web.Ensuite grâce à FranceServ (disponible à cette URL : https://www.franceserv.fr/ ) j’ai puhéberger gratuitement mes pages HTML réalisées préalablement sur Kompozer.Mon mémoire est désormais en ligne à l’adresse suivante : http://relation-russie-georgie.franceserv.com/Toutes les images ont leurs liens d’origines marqués, les textes sont écrits par mes soins.J’ai juste demandé les autorisations de publication pour les deux images, de Poutine etSaakachvili, sur la bannière. Autorisation qui m’a été accordée par les titulaires du droit. Capture d’écran lien URL. 2/04/2012 Page 34 sur 40
  35. 35. Sources des ImagesPremière de couverture : - Carte Caucase : Source : http://infos.fncv.com/public/pierrec/georgie-ossetie-abkhazie- russie.jpg - Logo Bordeaux 3 : Source : http://1.bp.blogspot.com/_oBCJvUh4Tr0/TMl8AurrqrI/AAAAAAAAAAc/CTceig2v9Mc/s 1600-R/280px-Universit%25C3%25A9_Bordeaux_3_%2528logo_vertical%2529.svg.png - Logo Iut Michel de Montaigne : Source : http://constantlondeix.files.wordpress.com/2007/10/iut-bordeaux3.jpg Page 35 sur 40
  36. 36. Table des annexes :Table des annexes : ..................................................................................................................................... 30 Annexe 1 : Carte de la Géorgie ................................................................................................................ 31 Annexe 2 : Carte de la Russie : ................................................................................................................ 32 Annexe3 : Carte du Caucase : .................................................................................................................. 33 Page 36 sur 40
  37. 37. Annexe 1 : Carte de la Géorgie Carte de la Géorgie 07/04/2012Source : http://www.universalis-edu.com/media-cl/?tx_eu%5Bmref%5D=AT000081&cHash=0544255f7d3d61a285db6f093deabd59&no_cache=1 Page 37 sur 40
  38. 38. Annexe 2 : Carte de la Russie : Carte de la Géorgie 07/04/2012Source : http://www.universalis-edu.com/media-cl/?tx_eu%5Bmref%5D=AT000162&cHash=71d11e7bd4f3652a5f1b7143c6e7780a&no_cache=1 Page 38 sur 40
  39. 39. Annexe3 : Carte du Caucase : Carte de la Géorgie 07/04/2012Source : http://ceriscope.sciences-po.fr/sites/default/files/19_Caucase_territoires-01.jpg?1294511012 Page 39 sur 40
  40. 40. REGNIER, Thomas. Les relations Russie-Géorgie. Bordeaux : IUT Michel de Montaigne.13/04/2012. 33p.Relations / Russie / Géorgie Page 40 sur 40

×