Faire vivre et animer une communauté en ligne

22 307 vues

Publié le

Une présentation des différents modes d'organisation en ligne (groupe, communauté, réseau), et plus précisément de la façon de mettre en place une communauté en ligne vivante et efficace

Publié dans : Formation, Technologie
5 commentaires
43 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
22 307
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7 445
Actions
Partages
0
Téléchargements
3 045
Commentaires
5
J’aime
43
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • La notion de communautés de pratiques est apparue avec Internet 2.0. Petit rappel donc, avant d’aborder la gestion de projet et de communautés
  • Ca n’est pas (plus) l’Internet 1.0, l’Internet des débuts, où les organisations institutionnelles et professionnelles étaient les seules à pouvoir publier des contenus en ligne, que les internautes consultaient passivement.
  • Internet 2.0 qu’est ce que c’est ? Le fruit d’une triple évolution produisant une synergie vertueuse :
  • - Evolutions technologiques : HTML, AJAX, RSS, PHP, API, ADSL qui produisent de nouveaux outils : widgets, fils d’actus, mashup, etc. mais aussi une plus grande attention au design, à l’accessibilité, à l’interopérabilité => rapidité, convivialité, simplicité pour les utilisateurs finaux
  • Evolutions sociologiques : Internet est devenu grand-public, ce n’est plus l’apanage des geeks, des nerds (comme Bill Gates), et autres informaticiens codeurs fous. Résultat, beaucoup plus de monde fait beaucoup plus de chose en ligne.
  • Beaucoup plus de monde veut dire beaucoup plus d’acheteurs potentiels : la publicité en ligne se développe, et finance (plus ou moins) de nombreux sites qui offrent des services gratuits, parfois complétés par une offre pro, ou des services annexes payants. Par ailleurs, le coût du matériel informatique baisse rapidement ; les coûts de copie et de stockage des données numériques tendent vers zéro.
  • La crise a un peu refroidi l’enthousiasme des investisseurs, toujours à la recherche de modèles économiques viables, mais la plupart restent convaincus que les TIC sont au cœur de l’avenir économique de notre monde…
  • Résultat, n’importe qui peut publier, échanger toute sorte de contenus de façon autonome et collaborative, sans passer par une institution ou un informaticien.
  • Chacun peut donc trouver à sa portée de très nombreux outils gratuits…
  • Afin de satisfaire l’ensemble de ses besoins intellectuels et organisationnels
  • Illustration: le prisme de la conversation
  • La plupart des sites Internet 2.0 possèdent une dimension sociale : on peut se créer un profil, trouver et ajouter des « amis » et suivre leur production. Pour « le fun » bien sûr, mais aussi pour travailler, apprendre, réfléchir avec ses collègues, ses formateurs, ses élèves etc.
  • Le réseau social, c’est l’ensemble des personnes auxquelles je suis connecté, d’une façon ou d’une autre, pour une raison ou une autre… relations professionnelles, amicales, anciens du lycée, blogolistes etc.
  • Quatre éléments fondamentaux sont à ajouter à un réseau social pour qu’il constitue une communauté : Une pratique, un objectif global partagés par tous les membres Par exemple : échanger des informations autour d’un thème, s’entraider pour résoudre un problème, etc. Un lieu de rassemblement Une église, une salle des profs, un site Internet… Un espace qui permette la rencontre et l’échange d’informations. Des interactions, un rôle à jouer Les interactions ou, du moins, les types d’interaction ne sont pas uniquement dues au hasard des rencontres mais sont partiellement guidées par une trame d’actions prédéfinies par le contexte et par l’objet de la communauté. Dans une communauté, chaque participant a un rôle à jouer avec un programme d’actions prédéfinies. Un sentiment d’appartenance Une communauté existe à condition que ses membres aient conscience d’en faire partie, la reconnaisse comme un élément de leur identité personnelle…
  • Collaboration « captive », objectif partagé (devoir à rendre, appel d’offres à remporter, projet à mener à bien…) Axé sur l’action, la production Leader = chef de projet, rôles définis à l’avance (organigramme…) Respect des contraintes (répartition du travail, planning…)
  • Participation libre, implication progressive Objectif semblable Axé sur la relation, la communication Leader = animateur, facilitateur ; pas de rôle ni de hiérarchie a priori, organisation négociée Valorisation de la créativité, de la prise d’initiatives
  • La règle des 1-9-90
  • Le champion/sponsor possède une vision à long terme du développement de la communauté, de son évolution et des services qu’elle pourrait rendre à ses membres.
  • L’animateur/coordinateur , met en relation, aide, guide, conseille, simplifie, accompagne…
  • Le meneur clé du succès d’une communauté, il nourrit la communauté de ses idées, lance des projets et entraîne les autres membres à s’impliquer.
  • Le documentaliste organise l’information, structure et ordonne les contributions.
  • Le technicien identifie les besoins des différents membres et s’assure de la mise en place des outils appropriés
  • Les experts apportent leurs connaissances sur des questions spécifiques
  • Attention dans la définition des objectifs à ne pas confondre les ambitions de ceux à l’initiative du projet et les besoins / capacités de ses membres. Même les nains ont commencé petits… Sans objectifs clairs et réalistes, une communauté s’effondre rapidement Une communauté tient par : - Des objectifs - des relations sociales et affectives fortes - des pratiques communes que ces personnes développent pour gagner en efficacité dans leur domaine
  • Culture(s), comportements, besoins, conditions de travail, relation aux Tice, etc.
  • Habitudes de travail souvent en contradiction avec l’esprit des communautés…
  • Suivre l’activité de la communauté Encourager la participation Planifier le travail Réguler les relations inter-personnelles Gérer les événements de la communauté Accompagner les projets Accueillir les nouveaux membres …
  • Suivre l’activité de la communauté Encourager la participation Planifier le travail Réguler les relations inter-personnelles Gérer les événements de la communauté Accompagner les projets Accueillir les nouveaux membres …
  • Palettes d’outils, nécessitant une plus ou moins grande implication de la communauté
  • Le forum du site, Franc-Parler, où les enseignants échangent questions et réponses sur des problèmes de langue ou de pédagogie, « en marge » du site proprement dit. Implication de la communauté également dans les chroniques d’enseignants.
  • Edublogosfera, une liste de diffusion des blogueurs, qui complète un réseau de blogs que suivent les uns les autres via leur agrégateurs.
  • Le portail de l’association Clionautes, qui regroupe une multitude de projets, de productions, de lieux d’échanges. Communauté chaotique et créative, qu’il faut jardiner pour en capitaliser les productions
  • Espurna, projet d’intégration des élèves primo-arrivants autour de deux notions fondamentales: le travail communautaire et le travail d'équipe.
  • Réseau consacré à l’échange autour des DNL en français, fruit d’une initiative « individuelle » de Carmen Vera Perez
  • Faire vivre et animer une communauté en ligne

    1. 1. Faire vivre et animer une communauté en ligne Thomas Laigle http://reseaupensant.net
    2. 2. Réseau et Internet 2.0
    3. 3. Internet 2.0 ? a.k.a Internet interactif,Internet participatif, Internet social…
    4. 4. Internet 1.0Internet 1.0
    5. 5. Internet 1.0
    6. 6. Internet 2.0…
    7. 7. Evolutions technologiques
    8. 8. Evolutions sociologiques
    9. 9. Evolutions économiques
    10. 10. (A l’avenirincertain…)
    11. 11. La personne de l’année, c’est vous
    12. 12. Une panoplie d’outils...(blogs, wikis, agenda en ligne, hébergement, vidéos, partage de fichier, réseau social, visio-conférence, sauvegarde, synchronisation, retouche de photos, carte heuristiques, partage de signets, podcast, portail personnel…)
    13. 13. ...pour soi... Exemple
    14. 14. ...avec les autres.
    15. 15. Du groupe au réseau (et inversement…)
    16. 16. Le réseau (je suis connecté à…)« Un ensemble d’individus reliés entre eux par des liens créés lors des interactions sociales. »
    17. 17. La communauté (j’appartiens à…) • Une pratique, un objectif partagés • Un lieu de rassemblement • Des interactions, un rôle à jouer • Un sentiment d’appartenance
    18. 18. Le groupe (je travaille dans…) Un petit nombre de personnes, réunis autour detâches à accomplir (projet), dépendant les uns des autres pour réussir
    19. 19. Réseau Communauté Groupe de informel de pratique travail Communiquer Apprendre Accomplir des Objectifs Faire circuler Partager des tâches l’information connaissances spécifiques Etendue des Domaine de Limites fixées au Limites relations Outils intégrés/ Outils agrégés personnelles connaissance projet Pratiques Contacts Réalisation d’unConnexions interpersonnels professionnelles objectif commun communes Liens créés selon les Constante pour laAppartenance besoins des Semi - permanente durée du projet individus Existence à long Aussi longtemps que Fixe, définie par le Durée terme, pas de fin les membres en planning du projet prédéfinie tirent profit
    20. 20. Groupe• Collaboration « captive »• Objectif partagé• Axé sur l’action, la production• Leader = chef de projet• Respect des contraintes
    21. 21. Communauté• Participation libre, progressive• Objectif semblable• Axé sur la relation, la communication• Leader = animateur, facilitateur• Créativité, prise d’initiatives
    22. 22. Les communautés en ligne
    23. 23. Courbe d’implication dans une communauté Intelligence Intelligence collective collaborative Anime Modère Collabore Edite Ecrit S’inscrit Partage S’abonne Commente Annote SauvegardeLit Implication faible Engagement important
    24. 24. Courbe de contribution 1%Nombre de contributeurs de contributeurs actifs 9% de contributeurs occasionnels 90% de simples lecteurs, les “badauds” Nombre de participants
    25. 25. Rôles et implication
    26. 26. Comportements typiques Les duelistes Pris dans un duel personnel permanent, les duelistes ne sont généralement une menace que pour leur éternel ennemihttp://redwing.hutman.net/~mreed/warriorshtm/duelists.htm
    27. 27. Comportements typiques Moi-Je Pour Moi-Je, les discussions des forums ne parlent que de lui ; celles qui s’en écartent n’attirent que son mépris. Moi-Je est un des guerriers les plus farouches et se battra à mort s’il est critiqué http://redwing.hutman.net/~mreed/warriorshtm/ego.htm
    28. 28. Comportements typiques Loghorrum Tente d’influencer les discussions simplement en occupant le terrain Ses discours monotones et la prodigieuse quantité de verbiage qu’il débite font rapidement fuir tout contradicteur potentielhttp://redwing.hutman.net/~mreed/warriorshtm/filibuster.htm
    29. 29. Plus sérieusement…
    30. 30. Le champion / sponsor
    31. 31. L’animateur / coordinateur
    32. 32. Le meneur
    33. 33. Le documentaliste
    34. 34. Le technicien
    35. 35. Les experts
    36. 36. Faire vivreune communauté en ligne
    37. 37. Quel problèmeest-ce que j’essaye de résoudre ?
    38. 38. Pourquoi s’implique-t-on dans une communauté ? • Des objectifs clairs, réalistes et motivants • Des relations sociales et affectives fortes • La perspective d’apprendre, de partager et co- produire des savoirs utiles. Chaque membre doit tirer un bénéfice(professionnel, économique, intellectuel, affectif, moral…)proportionnel au temps qu’il consacre à la communauté
    39. 39. Qui sont les membres de la communauté ?
    40. 40. Habitudes culturelles Hiérarchie Stabilité Structure Diffusion
    41. 41. Travail en communauté alité o nt oriz H Collab oration Ev Anarchie olu t ivi té
    42. 42. Une communauté qui fonctionne Facteurs de Demandeurs Contributeurs succès Je cherche quelqu’un Je suis quelqu’un Prise de Comment découvrir la Comment me faire connaître ? Réseau social conscience bonne personne ? Cette personne est-elle Comment faire connaître mes Compétence compétente ? compétences ? Cette personne Comment apparaître comme Bonne volonté étant digne de confiance ? m’aidera-t-elle ? Ai-je envie de travailler Pourquoi vais-je coopérer Motivation avec cette personne ? avec cette personne ? Culture Comment approcher cette Ai-je envie d’être approché ? Relation personne ? Avons-nous une méthode de travail pour collaborer ?Environnement Méthode De travail La communauté est-elle dotée d’outils de travail adéquat? Outils D’après un tableau d’IBM
    43. 43. Des animateurs /facilitateurs /coordinateurs impliqués…
    44. 44. …mais quisavent passer le relais (avant de mourir d’épuisement !)
    45. 45. Des liens… humains
    46. 46. Des outils detravail adéquat
    47. 47. Outils et degrés d’implicationAbonnez-vous Rejoignez Participez à à notre lettre notre réseau notre forum de diffusion Plus de collaboration / Plus de confiance
    48. 48. Quelques exemples
    49. 49. Franc-parlerhttp://www.francparler.info/forum2/index.php
    50. 50. Edublogosferahttp://groups.google.com/group/edublogosfera http://edublogosfera.blogspot.com
    51. 51. Clionauteshttp://www.clionautes.org - http://clionautes.ning.com
    52. 52. Espurnahttp://espurna.ning.com
    53. 53. DNL francophoneshttp://dnl-francophones.ning.com
    54. 54. (En bref) Les clés du succès Un objectif clair – A quoi sert cette communauté ? Un environnement protégé et sûr Un noyau de participants motivés S’impliquer, impliquer les autres ! Connaître les besoins des membres Avoir un plan d’action, avec des activités qui répondent aux besoins identifiés Associer activités en ligne et rencontres physiques
    55. 55. CréditsCette présentation s’inspire largement de celle (en anglais) de Steve Dale: http://www.slideshare.net/stephendale/cop-conversations-to-collaboration-presentation• Nuage de tags : http://wordle.net/gallery?username=tomlaigle• Nuage de tags Web 2.0 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Carte_web_2.png• Arbre des technos : http://www.info-graphistes.com/divers/le-web-pour-les-nuls.html• Bill Gates : http://www.flickr.com/photos/niallkennedy/78844524• New Yorker : http://archives.newyorker.com/?i=2008-10-20• Times Magazine : http://www.time.com/time/covers/0,16641,20061225,00.html• Logos Web 2.0 : http://flickr.com/photos/stabilo-boss/101793493• Graphe social réalisé avec Touchgraph : http://www.touchgraph.com/TGFacebookBrowser.html• Courbe d’implication : Ross Mayfield http://www.flickr.com/photos/ross/135959002• Courbe de participation : Jacob Nielson http://www.useit.com/alertbox/participation_inequality.html• Guerriers des forums : http://redwing.hutman.net/~mreed/index.htm• Phare : http://www.flickr.com/photos/37025592@N00/2044369373• Documentaliste :http://www.flickr.com/photos/ozyman/443545349• Passage de relais : http://www.flickr.com/photos/philon/2521967364• Réseaux de données : http://www.flickr.com/photos/quasimondo/sets/72157619795179936• Ganesh : http://www.flickr.com/photos/45966355@N00/1015264148• Prisme de la conversation : http://theconversationprism.com• Iwo Jima Marine War Memorial: http://www.flickr.com/photos/18746669@N00/405493663• Clavier : http://www.jeanshin.com/textile.htm• Ipod : http://www.flickr.com/photos/70301344@N00/3954228105• Techno distance : http://www.flickr.com/photos/loungerie/2196866243

    ×