Le 1 mars, journée des compliments !         Voilà un projet admirable auquel nous apportons volontiers nos qualités !    ...
3.   Mentionnez les conséquences positives d’un comportement positif.     Si le comportement positif de l’autre a des cons...
8.     Évitez de minimaliser le compliment.      Quelle est la réaction typique d’un Belge quand on lui fait un compliment...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cameleon Business Training - Les 10 règles d'or pour réussir un compliment

404 vues

Publié le

Nous proposons 10 ‘règles’ pour améliorer un compliment. Le but n’est évidemment pas d’observer toutes ces directives à la rigueur; cela donnerait un compliment monstrueux.
Il n’en reste pas moins que ces maximes renforcent les compliments. Bonne lecture !

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
404
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cameleon Business Training - Les 10 règles d'or pour réussir un compliment

  1. 1. Le 1 mars, journée des compliments ! Voilà un projet admirable auquel nous apportons volontiers nos qualités ! En effet, l’idée de faire des compliments se retrouve dans beaucoup de nos formations: Direction, Communication, Techniques de présentation, Entretiens de performance, etc. …Nous proposons 10 ‘règles’ pour améliorer un compliment. Le but n’est évidemment pas d’observer toutes ces directives à la rigueur; cela donnerait un compliment monstrueux.Il n’en reste pas moins que ces maximes renforcent les compliments. Bonne lecture ! Les 10 règles d’or pour réussir un compliment :1. Soyez clair dans la manière de faire un compliment. Évitez donc la litote ! Qu’est-ce qu’une litote ? “C’est pas mauvais ça” (à prononcer avec une certaine nonchalance) L’exemple précédent illustre bien le problème : si une chose est bien faite, elle mérite que vous le disiez clairement. Il arrive trop souvent que celui qui reçoit un compliment ne s’en rend pas compte. “J’apprécie cela”, “ce que j’admire”, “ce que je trouve un vrai compliment à ton égard”, … voici des phrases qui permettent d’éviter l’ambigüité.2. Soyez concrets en faisant un compliment à quelqu’un. Les affirmations générales manquent de force. Des phrases genre ‘Continue comme ça’, ‘tu fais ça très bien’ ou ‘tu t’en sors bien’ sont tout au plus agréables à entendre. Mais qu’est-ce que l’autre fait bien ? Soyez plus précis. On fait des compliments pour deux motifs : montrer son appréciation pour quelqu’un et lui apprendre quelque chose. Si le compliment n’est pas concret, l’autre ne saura pas quel comportement il est censé apprendre (et donc reproduire la prochaine fois). Des faits concrets montrent qu’on est sincère. Il est facile d’obtenir de bons points en disant simplement ‘Tu es magnifique’. Mais si vous mentionnez le pourquoi du compliment (vêtement, attitude précise, etc.), vous lui accordez une vraie valeur. Cameleon Business Training, Lakensestraat 118 – 1853 Strombeek-Bever +32 2 266 89 99 – +32 2 268 62 66 – info@cameleontraining.be www.cameleontraining.be – www.verzuim.be – www.klantgerichtheid.be
  2. 2. 3. Mentionnez les conséquences positives d’un comportement positif. Si le comportement positif de l’autre a des conséquences spécifiques, parlez-en :“J’en deviens heureux moi-même”, “ça m’a fait gagner pas mal de temps”, “on voyait littéralement disparaître la méfiance sur les visages”, etc. Vous pouvez faire un pas de plus en prouvant les conséquences positives par des faits concrets. Par exemple : combien de temps avez-vous gagné (ou qu’est-ce que vous avez pu faire dans ce temps).4. Faites le lien avec la personnalité de l’autre. En matière de compliments, on peut se permettre une fantaisie en portant l’attention sur la personnalité de l’autre. Ce serait inouï dans une critique. Si vous dites par exemple que votre interlocuteur porte un beau pull, ce sera agréable pour elle. Mais si vous ajoutez ‘qu’elle a bon goût pour les vêtements’, vous donnez un vrai cachet à votre compliment.5. Appelez l’interlocuteur par son nom. Cela rend votre compliment plus personnel. Évitez tout de même d’en abuser, comme le font certains vendeurs.6. Souvent il est bon d’ajouter un remerciement. Si vous mentionnez explicitement un effet positif dans votre compliment (cf. la troisième règle), c’est parce que vous en êtes reconnaissant. Alors, pourquoi pas utiliser un des tout premiers mots que votre maman vous a appris : ‘merci’.7. N’ajoutez aucune condition à votre compliment. Voilà un piège majeur : de nombreux compliments sont gâchés par la mauvaise habitude de les faire suivre par une question ou une condition. Ceux qui s’y connaissent un peu en informatique ou en électricité, savent qu’ils doivent se méfier de commentaires du type “tu es fort en informatique/électricité, n’est-ce pas ?!” N’ajoutez pas de conditions, n’exigez rien et ne demandez rien, car c’est ainsi qu’on voit naître une culture dans laquelle le récepteur d’un compliment répond : “Aïe, qu’est-ce qu’il te faut ?” Même la formule “Continue comme ça” quand on ne sait rien dire à la fin d’un compliment est une sorte de condition et donc à éviter.Les 10 règles d’or pour réussir un compliment 2/3
  3. 3. 8. Évitez de minimaliser le compliment. Quelle est la réaction typique d’un Belge quand on lui fait un compliment ? En effet : il le minimalise ou il le contredit tout court. Pensez à des réactions genre “c’est mon boulot”, “je l’ai depuis longtemps, cette robe”, “ce n’est rien de spécial”, etc. Quel dommage : pour une fois que vous complimentez un collègue, celui-ci ou celle-ci s’oppose tout de suite. Ne lui donnez pas l’occasion de s’échapper, et insistez sur le fait que l’objet du compliment vaut bien la peine de s’y attarder : “ce n’est pas si évident que ça”, “vieux ou pas vieux: c’est très joli”, “je trouve que c’est hors du commun”, etc. Vous pouvez même prévenir que l’autre minimalise votre compliment en y ajoutant une question à laquelle votre interlocuteur devra répondre. Par exemple : “Comment y es-tu arrivé ?”, “Où l’as- tu acheté ?”, etc.9. Évitez le macrophilisme et le microphilisme Ne combinez pas d’éléments positifs et négatifs, car on ne retiendra de votre message que les éléments négatifs. Dans la pratique on observe 2 cas fréquents: un compliment qu’on élabore durant plusieurs minutes est suivi d’une petite phrase de critique. P.ex. “… mais fais attention aux fautes de langue”. Et l’inverse : 1 petite phrase en guise de compliment, suivie d’une avalanche de critiques, de recommandations et de bon conseils. Bien sûr il ne restera plus rien de l’ouverture agréable.10. Soyez sincère. Tout ce qui précède est correct et vous servira pour formuler de meilleurs compliments. Cependant, la reine de toutes les ‘techniques’ consiste à être honnête et sincère dans les compliments que vous faites aux autres. Ces maximes contribuent-elles à formuler un (meilleur) compliment ? Voilà notre but ! Nous vous souhaitons plein de succès dans l’application de ces recommandations. Cameleon, une culture qui se vit !Les 10 règles d’or pour réussir un compliment 3/3

×