L’Open Source dans la dynamique
de l’Open Access
&
de l’Open Science
Antonin Benoît Diouf
Conservateur des bibliothèques, ...
Plan
• Définitions et concepts
– Open Source
– Open Access
– Open Science
• Open Source & Open Access
• Open Source et Ope...
Open Source
• Notion de code source : qui est la version d’un programme qui est lisible
et intelligible pour l’homme. C’es...
Open Source
• Logiciel libre est la juste traduction française de free software,
l’appellation lancée par Richard Stallman...
Open source definition
• La définition établie par Open Source Initiative comporte
dix points, dont les trois premiers son...
De l’importance du code source
• En Sciences, le patrimoine est entièrement dans le savoir, en informatique, il y a deux
p...
Open Access
• Le libre accès consiste à fournir à tous un accès libre à des informations scientifiques (articles
scientifi...
8Source : « Libre accès à l’information et à la recherche scientifiques » : brochure / Unesco
Accès libre vs Modèle classique de diffusion
9
Open Science
• Science ouverte à tous, décloisonnée, vulgarisée, en un mot casser
l’ésotérisme de la Science (telle qu’ell...
Open Science
• La science ouverte est une nouvelle façon de construire et de diffuser le savoir scientifique.
• Orientée v...
Open Source / Open Access
• Cette relation est surtout caractérisée par la
mise à disposition de contenus numériques
sous ...
Archives ouvertes/Dépôts institutionnels
13
Bibliothèques numériques
14
Edition de revues scientifiques
15
Plateforme collective de partage de contenus
16
Outil multifonctions
17
Plusieurs plages de convergence
• Recherche collaborative (une des briques de la
Science ouverte) & Intelligence collectiv...
Collaboration scientifique
La gestion des projets scientifiques dans le Cloud (collaboration scientifique simplifié)
L'OSF...
Collaboration scientifique
OpenStack est un ensemble de logiciels open source permettant
de déployer des infrastructures d...
Intelligence collective
Le projet Open Source Paludisme tente une approche différente pour guérir le
paludisme. Guidé par ...
Références bibliographiques et Citations
22
Logiciels système
Fedora Scientific cible ceux qui utilisent Linux pour leur calcul scientifique. Ces
utilisateurs incluen...
Logiciels système
Ecosystème de logiciels Open source en langage Python pour les
mathématiques, sciences fondamentales et ...
Enseignement
OSP fournit plusieurs applications générales pour l'enseignement de la
physique, les activités des étudiants ...
Conclusion
Sous forme de
plaidoyer
26
TEXTE
MERCI DE
VOTRE
ATTENTION
BINAIRE
010011010100010101010
010010000110100100100
100000010001000100010
10010000001010110...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverte

1 071 vues

Publié le

Une réflexion partagée dans le cadre de la semaine du Libre Accès au Sénégal, octobre 2015

Publié dans : Logiciels
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 071
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
23
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Un logiciel libre est-il gratuit ?
    Un logiciel libre n'est pas forcément gratuit. L'ambiguïté provient de l'expression d'origine, free software, puisqu'en anglais free signifie aussi bien libre que gratuit. Dans la pratique, nombre de logiciels libres se trouvent gratuitement sur certains sites web. Des versions payantes, mais souvent très bon marché, sont commercialisées par des entreprises sous forme de CD-ROM ou DVD-ROM, avec notice complète, et contrat d'assistance à l'installation ou de maintenance. Par exemple les sociétés Canonical (Royaume-Uni), RedHat (USA), Suse (Allemagne) distribuent ainsi différentes versions du système GNU-Linux.
  • Cloud computing : délocalisation de l’infrastructure informatique.
  • Le logiciel système est un ensemble de programmes informatiques et de bibliothèques logicielles qui fournit un environnement permettant de créer et d'exécuter des logiciels applicatif
  • Une application ou un applicatif est, dans le domaine informatique, un programme (ou un ensemble logiciel) directement utilisé par l'utilisateur pour réaliser une tâche, ou un ensemble de tâches élémentaires d'un même domaine ou formant un tout. Typiquement, un éditeur de texte, un navigateur web, un lecteur multimédia, un jeu vidéo, sont des applications. Les applications s'exécutent en utilisant les services du système d'exploitation pour utiliser les ressources matérielles.
  • L’open source dans la dynamique du libre accès & de la science ouverte

    1. 1. L’Open Source dans la dynamique de l’Open Access & de l’Open Science Antonin Benoît Diouf Conservateur des bibliothèques, IDEP OPEN ACCESS WEEK 2015-SENEGAL : journée du libre accès à l’UCAD Dakar, Mercredi 21 octobre 2015
    2. 2. Plan • Définitions et concepts – Open Source – Open Access – Open Science • Open Source & Open Access • Open Source et Open Science 2
    3. 3. Open Source • Notion de code source : qui est la version d’un programme qui est lisible et intelligible pour l’homme. C’est le code source qui est écrit par l’informaticien, le programmeur, et qui pourra être relu et modifié par d’autres. Les programmes peuvent ensuite être compilés, ce qui produit le code objet, ou binaire, ou encore exécutable, qui lui n’est pas compréhensible par l’homme, seul l’ordinateur le comprend (c’est ce code exécutable qui est vendu quand il s’agit d’un logiciel propriétaire). • Un logiciel libre, ou logiciel open source, est un programme dont le code source est distribué et peut être utilisé, copié, étudié, modifié et redistribué sans restriction.  Attention : lorsque le code source est disponible, il n’est pas toujours autorisé de le modifier. Ce sont les termes de la licence, concédée par l’auteur ou le détenteur des droits, qui précisent s’il est permis ou non de modifier le code, de le réutiliser, de le redistribuer, et sous quelles conditions.  Licences : 2 grandes familles GNU/GPL et BSD (respectivement : GNU General Public License et Berkeley Software Distribution) 3 Source : Comprendre l’Open Source et les logiciels libres : histoire, philosophie, licences, support, marchés, modèles économiques, modèles de développement / Smile. Open source solutions, 2012
    4. 4. Open Source • Logiciel libre est la juste traduction française de free software, l’appellation lancée par Richard Stallman et défendue par la Free Software Foundation, la FSF dont il est le père en 1985. • Open source est l’appellation de l’Open Source Initiative, qui édicte sur le site http://opensource.org les conditions que doit satisfaire une licence pour se dire open source. • Le logiciel libre est défini par quatre libertés fondamentales : exécuter le programme, l’étudier, l’adapter, le redistribuer. Il faut souligner que le libre accès au code source est simplement rendu nécessaire par ces libertés fondamentales, et non une fin en soi. • Le logiciel open source se définit par les 10 articles de l’open source definition. (Diapo suivante) • Les deux appellations sont presque équivalentes, mais correspondent à des écoles de pensées différentes. Aucune n’acceptant d’être englobée par l’autre, les américains utilisent parfois le terme de FOSS pour « Free and Open Source Software », ou encore FLOSS pour « Free/Libre and Open Source Software (retenu par l’UE officiellement)». • Pour nous ce sera tout simplement OPEN SOURCE  4
    5. 5. Open source definition • La définition établie par Open Source Initiative comporte dix points, dont les trois premiers sont les principaux :  Libre redistribution : la licence ne doit pas interdire à qui que ce soit de vendre ou donner le programme.  Code source : la licence doit permettre la distribution sous forme de code source, et si le code source n’accompagne pas le programme il doit être disponible de manière facile et pratiquement gratuite.  Travaux dérivés : la licence doit permettre des modifications et des travaux dérivés, et doit permettre que ces travaux soient distribués sous les mêmes termes de licence. • Liste complète : http://opensource.org/definition 5
    6. 6. De l’importance du code source • En Sciences, le patrimoine est entièrement dans le savoir, en informatique, il y a deux patrimoines : la connaissance d’une part, le code source d’autre part. La connaissance progresse lentement et il y a peu de savoirs fondamentaux pour bâtir de nouveaux logiciels qui étaient inconnus il y a 15 ans. Si l’informatique progresse, c’est plus par le patrimoine de code source que par la connaissance, c’est-à-dire que l’on peut s’appuyer aujourd’hui sur un immense socle de code source. • Dans les premiers temps, les informaticiens devaient tout créer, pratiquement pour chaque programme. Puis, les systèmes d’exploitation (DOS, Windows, etc.) ont amené un premier niveau de socle, qui est devenu plus sophistiqué au fil des années, et les langages de haut niveau ont amené des bibliothèques de plus en plus riches. • Sur ce socle élémentaire, ont été ajoutés différents socles de développement, des frameworks, qui constituent une seconde couche. Il y a aussi une quantité de composants de haut niveau, qui peuvent être assemblés pour construire des applications nouvelles. Au total, 90% du code déroulé dans ces applications sera issu, soit du système d’exploitation, soit des frameworks, soit des composants. Et les informaticiens actuels ne développent réellement que les 10% de valeur ajoutée spécifique.  C’est un constat important : l’informatique progresse essentiellement parce que le socle de code qui constitue notre patrimoine s’agrandit.  En savoir plus sur les logiciels libres : https://aful.org/ressources/logiciel-libre 6
    7. 7. Open Access • Le libre accès consiste à fournir à tous un accès libre à des informations scientifiques (articles scientifiques et données de la recherche) revues par des pairs. • Il prévoit que le détenteur des droits accorde, dans le monde entier, un droit irrévocable d’accès permettant de copier, d’utiliser, de diffuser, de transmettre et de produire des travaux dérivés sous toute forme et pour toute activité licite en mentionnant dûment l’auteur initial. • Le libre accès utilise les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour accroître et améliorer la diffusion des travaux de recherche. • Le concept conjugue liberté (gratuité et liberté d’expression), flexibilité (choix des options de licence et des modèles économiques) et équité (envers le créateur/l’auteur et la société). • La hausse du prix des abonnements aux revues a été un élément majeur dans l’essor du mouvement du libre accès. • L’apparition de la numérisation et d’Internet ont démultiplié les possibilités de rendre l’information disponible à tous, partout, à tout moment et dans n’importe quel format. • Pour que cela soit possible, la société civile a adopté plusieurs déclarations, souvent désignées par le sigle « 3B » : l’Initiative de Budapest pour le libre accès (2002), la Déclaration de Bethesda pour l’édition en libre accès (juin 2003) et la Déclaration de Berlin sur le libre accès à la connaissance en sciences exactes, sciences de la vie, sciences humaines (octobre 2003). 7Source : « Libre accès à l’information et à la recherche scientifiques » : brochure / Unesco
    8. 8. 8Source : « Libre accès à l’information et à la recherche scientifiques » : brochure / Unesco
    9. 9. Accès libre vs Modèle classique de diffusion 9
    10. 10. Open Science • Science ouverte à tous, décloisonnée, vulgarisée, en un mot casser l’ésotérisme de la Science (telle qu’elle a été conçue par des générations de scientifiques). • La science est faite pour tout le monde toute découverte scientifique profite à l’humanité qui applique les résultats de la Science mais on ne lui explique pas la substance de toute découverte scientifique, les processus, les procédés, contenus dans les publications ou exposés dans des conférences qui ne concernent que des « initiés » de la discipline • Une initiation scientifique cloisonnée qui rend difficile l’interdisciplinarité et qu’il faut casser  Le partage et l'échange de données entre chercheurs étaient censés révolutionner la science. Mais, pour le moment, la mise en commun des découvertes reste très théorique 10
    11. 11. Open Science • La science ouverte est une nouvelle façon de construire et de diffuser le savoir scientifique. • Orientée vers l'idéal du libre partage des connaissances, du travail collaboratif, de la justice cognitive, du rapprochement entre la science et la société, bref de la science comme « patrimoine commun de l’humanité», elle regroupe des pratiques variées et parfois hétérogènes qui vont du libre accès aux publications scientifiques (par le biais des revues ou des dépôts institutionnels) à la recherche-action participative et à la démocratie scientifique, en passant par la création des lieux alternatifs de recherche (tels les laboratoires vivants, les laboratoires ouverts et les boutiques de sciences), l'ouverture et le partage des données de recherche et bibliographiques, l'écriture scientifique collaborative, le recours au web 2.0 et aux réseaux sociaux pour valoriser les recherches, l'intérêt pour les savoirs locaux, les sciences citoyennes et participatives, la critique des pratiques conventionnelles d'évaluation par les pairs et la priorité accordée aux logiciels libres et aux licences ouvertes • C'est une science qui s'ouvre aux savoirs non scientifiques (traditionnels indigènes, locaux, politiques, quotidiens, hétérodoxes etc.) au lieu de les mépriser ou de les ignorer. • C'est une science qui s'ouvre à la contribution des non-scientifiques à la recherche, que ce soit dans la collecte des données de première main ou la définition du projet de recherche. C'est une science qui donne universellement accès à ses textes et à ses données de recherche, dans tous les pays du monde et sans barrière financière, et qui favorise leur réutilisation au service du bien commun (F. Piron). 11
    12. 12. Open Source / Open Access • Cette relation est surtout caractérisée par la mise à disposition de contenus numériques sous la forme d’archives ouvertes et dépôts institutionnels, de bibliothèques numériques classiques, de revues et publications en accès libre et via des logiciels libres • C’est aussi sous forme de Plateformes de partage de contenus 12
    13. 13. Archives ouvertes/Dépôts institutionnels 13
    14. 14. Bibliothèques numériques 14
    15. 15. Edition de revues scientifiques 15
    16. 16. Plateforme collective de partage de contenus 16
    17. 17. Outil multifonctions 17
    18. 18. Plusieurs plages de convergence • Recherche collaborative (une des briques de la Science ouverte) & Intelligence collective • Gestion des références bibliographiques • Logiciels systèmes • Enseignement Open Source / Open Science 18
    19. 19. Collaboration scientifique La gestion des projets scientifiques dans le Cloud (collaboration scientifique simplifié) L'OSF est un service Open-source du Centre pour la science ouverte. Avec comme leitmotiv l’alignement des pratiques scientifiques avec des valeurs scientifiques en améliorant la transparence, l'intégrité et la reproductibilité de la recherche 19
    20. 20. Collaboration scientifique OpenStack est un ensemble de logiciels open source permettant de déployer des infrastructures de cloud computing (informatique en nuage), ce qui ouvre la porte à des possibilités de collaboration scientifique intra-universitaire ou interuniversitaire. 20
    21. 21. Intelligence collective Le projet Open Source Paludisme tente une approche différente pour guérir le paludisme. Guidé par les principes de l'open source, tout est ouvert et tout le monde peut contribuer. 21
    22. 22. Références bibliographiques et Citations 22
    23. 23. Logiciels système Fedora Scientific cible ceux qui utilisent Linux pour leur calcul scientifique. Ces utilisateurs incluent les étudiants et les chercheurs dont le travail implique des expériences numériques, la préparation de leurs résultats, la rédaction de rapports de recherche et leur présentation. Fedora scientifique vise à être utile dans toutes les phases du pipeline de recherche. C’est une distribution Linux spécialement conçue pour permettre la Science ouverte 23
    24. 24. Logiciels système Ecosystème de logiciels Open source en langage Python pour les mathématiques, sciences fondamentales et sciences de l’ingénieur 24
    25. 25. Enseignement OSP fournit plusieurs applications générales pour l'enseignement de la physique, les activités des étudiants et la délivrance des programmes. 25
    26. 26. Conclusion Sous forme de plaidoyer 26
    27. 27. TEXTE MERCI DE VOTRE ATTENTION BINAIRE 010011010100010101010 010010000110100100100 100000010001000100010 100100000010101100100 111101010100010100100 100010100100000010000 010101010001010100010 001010100111001010100 010010010100111101001 110 27 AntoninBenoîtDIOUF

    ×