Guide a la main pour votre voyage auVietnamSource: http://minhanhvoyage.com/Il faut savoir avant votre voyage au VietnamLe...
Ces influences étrangères, quelque peu imposées, de même que le caractèrepluriethnique du peuple vietnamien confèrent au p...
Aussi, à condition de bénéficier dun budget temps de 2 semaines ou plus,lidéal est de prévoir une arrivée à Hô Chi Minh-Vi...
A noter : les billets de 5 000 et de 20 000 se ressemblent étrangement. Faites doncattention à la monnaie que lon vous ren...
avec les locaux et les touristes. Cest dailleurs pour cela que les tarifs ne sont pastoujours indiqués. Nhésitez donc pas ...
Par ailleurs, les personnes qui suivent des traitements médicamenteux ont toutintérêt à se munir des ordonnances correspon...
En cas durgence, les numéros à composer sont :- le 113 pour la Police ;- le 114 pour les Pompiers ;- le 115 pour les Ambul...
ca - y est très consommé. Il se prépare à base de filet de poisson grillé - trempédans une soupe de safran, accompagnée de...
partie du pays. Seules les grandes villes voient leurs banques ouvertes le samedi.A contrario, les bureaux de poste ouvren...
Des pièces en grès brun sont également communément produites etcommercialisées. Théières, tasses à thé et vases font, entr...
Autre mise en garde, on rencontre parfois des « pseudo-antiquités » enprovenance de Chine par exemple. Ce qui na rien de t...
Mais cest dans les petites structures familiales que vous mangerez de façon plusauthentique et surtout pour des sommes mod...
Perché à 1500 mètres daltitude sur lun des hauts plateaux du Centre, Dalat seprésente comme un lieu de tranquillité et de ...
La fête du Têt correspond au nouvel an traditionnel vietnamien. Daté enfonction du calendrier lunaire, lévénement se tient...
votre correspondant.Pour téléphoner du Vietnam en France, composez le 00 33 du Vietnam vers la Francesans le 0 du numéro d...
Poids et mesure : Les Vietnamiens utilisent le système métrique.Décalage horaire :- GMT +06 en hiver : lorsquil est midi à...
Le caodaïsme (cao dai en vietnamien) est une autre grande religion du Vietnam.Il sagit dune croyance locale - née dans le ...
au Vietnam.Toute familiarité est à proscrire. Pour se saluer, on se sert simplement la main,voire les deux pour davantage ...
Hanoi, Huê, Hoi An), les Vietnamiens parlent au moins langlais. Enseignée àlécole, cette langue fait également office de l...
La plus célèbre dentre elles demeure la fête du Têt, nouvel an traditionnel, cestà dire tenant compte du calendrier lunair...
- 10ème jour du3ème mois lunaire- 8ème jour du4ème mois lunaire- 5ème jour du5ème mois lunaireNam Dinh(Nord duVietnam)Dans...
LAmant de la Chine du Nord, de Marguerite Duras, éd. GallimardSur fond dIndochine coloniale de lentre-deux guerres, une je...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guide a la main pour votre voyage au vietnam

638 vues

Publié le

Guide a la main pour votre voyage au vietnam

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
638
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide a la main pour votre voyage au vietnam

  1. 1. Guide a la main pour votre voyage auVietnamSource: http://minhanhvoyage.com/Il faut savoir avant votre voyage au VietnamLe Vietnam se situe à lextrémité Est de la péninsule indochinoise, auxfrontières du Cambodge, du Laos et de la Chine. Longue bande terrestre bordéepar la mer de Chine méridionale, sa physionomie nest pas sans rappeler celledun Dragon. Ce qui est plutôt de bonne augure pour un pays du Sud-estasiatique.Autre particularité géographique, le Vietnam affiche une grande diversitétopographique. Il se compose, en effet, de plaines comme de montagnes, demarais comme de littoraux maritimes.Aussi, le pays peut senorgueillir de recéler pléthore de sites naturels, plusmajestueux les uns que les autres. Les plus réputés demeurent le delta duMékong et la baie dHalong. Toutefois, il paraît inconcevable de nier la majestéde la région montagneuse du Nord du pays et en particulier Sapa, ou lîle dePhu Quoc, située au large du delta du Mékong, qui sapparente à un Vietnamminiature. De même, les forêts tropicales et les parcs naturels sajoutent auxcuriosités à découvrir.Conter le Vietnam implique également dévoquer les longues périodesdoccupations et de conflits quil a traversé. Le pays na pourtant pas de quoirougir de son passé mouvementé.Au contraire, les occupations chinoise, française de même que le dernier conflitavec les Américains lui permettent aujourdhui de présenter à ses visiteurs unpatrimoine très riche, notamment dun point de vue architectural. Pagodes etcathédrales ou encore habitations traditionnelles et gratte-ciel (à Hô Chi-Minh-Ville) sy côtoient.A cheval entre sculpture et architecture, les vestiges Chams font également partieintégrante de ce patrimoine à en juger par le site archéologique de My Son, quia de quoi ravir les yeux les plus délicats.
  2. 2. Ces influences étrangères, quelque peu imposées, de même que le caractèrepluriethnique du peuple vietnamien confèrent au pays une culture à la fois mixteet singulière.Le résultat de ce mélange se veut par conséquent original. Il se caractérise par unrespect des traditions et des religions, une humilité à toute épreuve. Cettecivilisation dégage également un parfum de raffinement. Sa gastronomie nest-elle pas une des plus fines et parfumées du Sud-est asiatique ?Enfin, depuis sa réunification en 1975, le Vietnam est en évolution permanente.Le pays se modernise, prospère peu à peu mais demeure réfréné par lecommunisme. De même, il existe un clivage entre la torpeur des régionsmontagneuses du Nord et leffervescence de Hô Chi Minh-Ville.Et, cela va de paire avec son dynamisme, le Vietnam souvre également aumonde. Le tourisme sy développe sans toutefois atteindre des sommets. Aussi,le pays affiche encore une certaine authenticité. Il y a quelque chose de rustiqueau Vietnam, sans doute est-ce dû au faible nombre de grandes villes.En bref, le Vietnam ne se résume pas à ses rizières, ses chapeaux coniques ou àses vestiges de guerre (dailleurs peu visibles). Du Tonkin (le Nord) à laCochinchine (le Sud) en passant par lAnnam (Huê), il y a beaucoup à découvrirdans ce pays.Transports• Senvoler pour le VietnamLe plus facile pour aller au Vietnam en partant de France est bien sûr lavion. Ilfaut compter environ 12h30 de vol depuis Paris et au moins 650 euros pour unaller-retour. Et le trajet comporte le plus souvent une voire deux escales, enfonction de la destination finale au Vietnam.Il existe tout de même des vols directs, certes plus chers, mais aussi plusreposants. Mais il ne vont quà destination de Hô Chi Minh-Ville. Les autresgrandes villes du Vietnam, Hanoi, Huê et Danang en particulier, ne sontaccessibles que par des vols intérieurs, ou en provenance dautres pays que laFrance.Articles sur les vols vers le Vietnam :ici
  3. 3. Aussi, à condition de bénéficier dun budget temps de 2 semaines ou plus,lidéal est de prévoir une arrivée à Hô Chi Minh-Ville, de visiter le Vietnam enremontant vers le Nord et ainsi repartir du pays depuis Hanoi.Sinon, si vous préférez arriver autre part ou que le temps imparti ne vouspermette pas de visiter lensemble du pays, lavion, après escale, pourra vousdéposer à laéroport de Noibai (30 km de Hanoi) ainsi quà celui de Huê ou deDanang, pour le Centre du Vietnam, ainsi que dans quelques stations balnéairesde la côte notamment.A noter : cest en prévoyant longtemps à lavance que lon peut espérer trouverun billet davion à un prix intéressant. Mais, il ne faut surtout pas oublier deprévoir un visa dans le même temps. Celui-ci est en effet nécessaire pour rentrersur le territoire vietnamien.Enfin, il est possible de voyager au Vietnam par le train ou le bateau depuis unpays limitrophe du Vietnam, dans le cas où votre séjour sintégrerait à la visitedautres pays dAsie du Sud-Est.• Circuler à lintérieur du VietnamPar ailleurs, afin de circuler à lintérieur du pays, lavion représente également lemoyen de transport le plus pratique.Sachez toutefois quun train fait la liaison entre le Sud (Hô Chi Minh-Ville) et leNord du Vietnam (Hanoi), en passant par le Centre.Les transports à lintérieur même dune région varient en fonction de lagéographie des lieux. Le bus, et le bateau pour la baie dHalong, seront trèsrépandus dans le Nord.Le Centre du pays se parcourra idéalement en train pour profiter du paysage etle Sud du pays, le delta du Mékong en particulier, se visitera en bateau.ArgentLa monnaie vietnamienne est le dông (VND). Longtemps fluctuante, cettedevise sest considérablement stabilisée depuis 2001. 1 euro équivaut à environ30 950 dôngs, et 1 dollar américain (également utilisé au Vietnam) vaut 20 800dôngs.Le dông se présente sous forme de billets : 200, 500, 1000, 2000, 5000, 10 000, 20000, 50 000. De quoi donner limpression dêtre très riche.
  4. 4. A noter : les billets de 5 000 et de 20 000 se ressemblent étrangement. Faites doncattention à la monnaie que lon vous rend.• ChangeIl est possible de rentrer sur le territoire vietnamien avec des devises étrangères.Vous pouvez donc partir là-bas avec vos euros en poche. Toutefois, il vousfaudra déclarer les sommes dépassant les 3000 euros.Un conseil, néchangez pas votre argent dans la rue. Préférez les banques. Ellessont nombreuses dans les grandes villes (Hanoi, Hô Chi Minh-Ville notamment).Les conditions de change seront les mêmes si vous avez choisi demporter destravellers chèques. Les grandes compagnies aériennes acceptent également deles échanger contre des dôngs.A noter : ne repartez pas du Vietnam avec des dôngs. En effet, vous ne pourrezpas les échanger une fois de retour en France.• PaiementDans la plupart des cas, vous devrez payer en liquide. Seuls les grands hôtels etles restaurants touristiques acceptent les paiements par CB.Et, bien que ce soit théoriquement interdit, il est possible de payer en dollarsaméricains à peu près partout. Il est de toute façon plus avantageux de régler lesachats en dôngs.• Coût de la vieHormis le trajet en avion pour sy rendre, le Vietnam nest pas une destinationchère. 20 euros par personne et par jour peuvent suffire si lon se contente dallerdans des hôtels modestes, de petits restaurants traditionnels et que lonemprunte les transports locaux.En effet, une chambre dans un mini-hôtel coûte environ 10 euros. Un repas dansun petit restaurant varie entre 3 et 5 euros. De même, les bus locaux reviennentbeaucoup moins cher que les vols intérieurs. Tout dépend bien entendu dutemps de votre séjour.En revanche, si vous descendez dans les complexes hôteliers et restaurants plustouristiques, attendez-vous à voir les prix multipliés de façon exponentielle :jusquà 200 euros pour une nuit dhôtel.Toutefois, on saperçoit que les Vietnamiens ne pratiquent pas les mêmes prix
  5. 5. avec les locaux et les touristes. Cest dailleurs pour cela que les tarifs ne sont pastoujours indiqués. Nhésitez donc pas à marchander, même sur le prix deschambres dhôtel.Santé / Sécurité - Lisez plus sur les précautions de santéSantéLe Vietnam fait partie des pays dAsie du sud-est touchés par le virus du H5N1 -plus communément connu sous le nom de grippe aviaire. Il ne faut néanmoinspas être alarmiste. Quelques précautions dusage suffisent pour nencourir aucunrisque : éviter dapprocher les élevages de volatiles, ne pas toucher aux cadavresdoiseaux et ne pas manger les volailles ou les œufs crus.Dailleurs, les conditions sanitaires varient selon les endroits où lon séjourne.On ne relève pas de risque particulier dans les grandes villes, si ce nest quil estdéconseillé de boire de leau du robinet ou bien de manger des légumes etfruits crus en grande quantité.En revanche, dans les campagnes, lhygiène est parfois déplorable. Pensez àemporter avec vous du savon antibactérien sans rinçage.Les disparités entre ville et campagne sont les mêmes lorsquil sagit de soins. Lesgrandes agglomérations renferment de nombreux cabinets médicaux et hôpitaux.De même, vous naurez pas trop de mal à vous faire comprendre par lesmédecins dans la mesure où beaucoup dentre eux y parlent anglais ou français.Au contraire, dans les campagnes, les soins sont beaucoup plus archaïques. Danscertaines zones rurales ou de montagne, seules les techniques thérapeutiquestraditionnelles sont employées. En cas de problème de santé sérieux, il fautimmédiatement envisager un rapatriement.Quoi quil en soit, il est indispensable de conserver toutes les factures inhérentesaux soins afin dêtre remboursé une fois de retour en France. Il est doncfortement conseillé de contracter une assurance médicale complète avant departir au Vietnam.• Les pharmaciesSi vous êtes amenés à acheter des médicaments sur place, veillez à vérifier lesdates de péremption des produits que lon vous délivre. De même, beaucoup demédicaments sont vendus sans ordonnance. Aussi, les pharmaciens ne donnentpas forcément les remèdes les plus adaptés. Le mieux est dapporter avec soi unetrousse à pharmacie contenant des antalgiques, des anti-diarrhéiques et des anti-emetiques.
  6. 6. Par ailleurs, les personnes qui suivent des traitements médicamenteux ont toutintérêt à se munir des ordonnances correspondantes. Il nest pas rare que lesdouaniers confisquent certains médicaments. Certains touristes se sont mêmevus emprisonner pour cela.• VaccinsToujours avant le départ, vérifiez que votre carnet de vaccination est à jour, en cequi concerne le tétanos, la poliomyélite, lhépatite A, lhépatite B et la typhoïde.Dans le cas contraire, faites vous vacciner. De même, il est préconisé de se faireprescrire un traitement préventif contre le paludisme quelques semaines avantle départ. Enfin, ceux qui envisagent des séjours longs en zone rurale devrontpenser à se faire vacciner contre la rage.Et, noubliez pas que lAsie du Sud est fortement frappée par le Sida.Sécurité• DélinquanceLe Vietnam nest pas encore un pays de tourisme de masse. Aussi, on ne relèvepas encore un fort taux de délinquance envers les touristes. Toutefois les vols àlarraché se développent peu à peu dans les zones touristiques (Sapa, Nha Trangnotamment).Cest pourquoi il est déconseillé de porter des bijoux, des sacs à main. Pour lesmêmes raisons, veillez à laisser vos billets davion, passeports et cartes depaiement dans le coffre-fort de lhôtel ou à défaut au propriétaire de lhôtel.Enfin, évitez de circuler à pied ou en cyclo-pousses, la nuit notamment. Lalégislation vietnamienne savère par ailleurs intransigeante face au trafic destupéfiants. Être en possession de drogue peut, en effet, être passible de prison àperpétuité voire de la peine de mort. Soyez très vigilants, ne laissez jamais vosbagages sans surveillance.• Sécurité routièreLes infrastructures routières sont très inégales au Vietnam. De plus le code de laroute nest pas toujours bien respecté. Aussi, on relève beaucoup daccidents,avec dommages corporels, mettant en cause des deux-roues le plus souvent.Anoter : les permis de conduire étrangers ne sont pas reconnus par les autoritésvietnamiennes. Vous ne pourrez donc pas louer de véhicule, à moins de recouriraux services dun chauffeur.• Numéros durgences
  7. 7. En cas durgence, les numéros à composer sont :- le 113 pour la Police ;- le 114 pour les Pompiers ;- le 115 pour les Ambulances.GastronomieLa gastronomie vietnamienne sapparente aux traditions culinaires des paysenvironnants, le Laos, le Cambodge, la Chine et la Thaïlande. Mais, elle offreégalement un savant mélange entre saveurs chinoises et françaises.Comme dans beaucoup dautres pays dAsie, le riz demeure laliment de base.On laccompagne de légumes - cuits rapidement pour rester croquants - et deviande ou de poisson. De plus, le riz est consommé de différentes manières : à lavapeur, sauté ou gluant.Dailleurs, lun des plats les plus courants est préparé à partir de riz gluant,mélangé à des haricots, des cacahuètes fraîches et de la poitrine de porc ; le toutemballé dans une feuille de bananier. Il sagit du xoi.Enfin, le riz, fermenté avec de lalcool, est la base dune boisson alcooliséecourante au Vietnam.Le pho est lautre plat national du Vietnam. Ce bouillon de nouilles, agrémentéde lamelles de boeuf ou de poulet et relevé dherbes aromatiques, se consommeparfois le soir et surtout le matin. Cette soupe est souvent servie avec des feuillesde menthe, de la coriandre, des piments ou encore des rondelles de citron. Achacun dadapter sa soupe à ses goûts.Cest également du Vietnam que proviennent les rouleaux de printemps,composés traditionnellement de crudités, crevettes ou viandes enroulées dansune crêpe de riz. Ces rouleaux se déclinent de différentes manières, on peutmême les garnir soi-même.En tant que pays côtier, le Vietnam offre la possibilité à ses habitants deconsommer beaucoup de poissons et de fruits de mer. Dailleurs, le poisson -lanchois en particulier - sert de base au condiment le plus utilisé par lesvietnamiens : nuoc man. Celui-ci est obtenu à partir de la fermentation dupoisson.Par ailleurs, la cuisine vietnamienne se caractérise par une cuisson rapidegénéralement sans graisse. Aussi, elle se digère bien et est très saine.De plus, chaque région propose ses spécialités.Si la soupe pho est le plat de base à Hanoi et dans le Nord, un autre met - le cha
  8. 8. ca - y est très consommé. Il se prépare à base de filet de poisson grillé - trempédans une soupe de safran, accompagnée de vermicelle de riz, et cuisiné avec unesauce à la crevette.La cuisine du Centre du Vietnam est relevée de poivre rouge, de piment blanc,dail et de citronnelle. Un des plats typiques de la région est le mon cuon :crevettes sautées avec des oignons et dautres légumes ainsi que de porc bouillicoupé en lamelles.Le Sud du Vietnam offre une cuisine épicée et sucrée à la fois.Le nêm - pâté impérial frit garni de porc, de crabe ou de poulet et de légumes -est une des spécialités méridionales, au même titre que tout autre type derouleau, préparé dans une crêpe de riz.Enfin, quelques détails pratiques sont bons à savoir avant de passer à table :• Au Vietnam, on utilise des cuillères pour manger la soupe et desbaguettes pour les autres plats.• Les Vietnamiens ont pour habitude de se servir dans les plats disposés surla table et déposent les mets dans leur bol de riz ; ils tiennent toujours leurbol en mangeant.• Le thé, le café et la bière sont les boissons courantes mais souvent, ils nesont servis quen fin de repas.ShoppingLe Vietnam nest pas le pays du Sud-est le plus réputé pour y faire du shopping.Hormis dans les grandes villes, on ne trouve pas de grands magasins.Par ailleurs, comme dans les pays voisins, les gens se lèvent et se couchentrelativement tôt, les horaires des administrations et des restaurants senressentent.Enfin, les marchés demeurent les principaux lieux dachats.• Les magasinsLes petits magasins privés ouvrent généralement de 9h à 19h30 (jusquà 21h dansle centre ville de Hô Chi Minh-Ville).Les administrations sont généralement ouvertes de 8h à 11h30 et de 13h à 16h30.Les banques affichent des horaires proches, avec des horaires douverture allantde 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h, et ce du lundi au vendredi dans la majeure
  9. 9. partie du pays. Seules les grandes villes voient leurs banques ouvertes le samedi.A contrario, les bureaux de poste ouvrent sur une longue plage horaire, de 7h à20h, et ce 7j/7 la plupart du temps. Les postes centrales de Hanoi et Hô ChiMinh-Ville vont même jusquà ouvrir leurs portes de 6h à 22h.• Les marchésLe marché est lendroit le plus courant pour faire ses emplettes au Vietnam. Il nefaut surtout pas hésiter à sy aventurer, de préférence le matin.On en trouve véritablement partout, dans les grandes villes comme dans leszones rurales.Le marché Binh Tay du quartier de Cholon à Hô Chi Minh-Ville offre uneprofusion de produits plus divers les uns que les autres et plonge les visiteursdans une atmosphère chinoise. De nombreuses cantines, installées là, permettentmême de déguster divers mets sur place.Les marchés peuvent également être un lieu de ravitaillement en nourriture pourse préparer un pique-nique frais et exotique avant de partir en excursion.Dautres doivent justement faire partie intégrante dune excursion. Cestnotamment le cas des marchés flottants du delta du Mékong. Pleins de saveurs etde couleurs, ils sont tout simplement incontournables.Que rapporter ?Bien que le Vietnam ne soit pas lendroit idéal pour les fous de shopping, ilbénéficie dun artisanat plutôt bien développé et digne dintérêt.En fait, celui-ci connaît une période de renouveau consécutif aux restrictionsimposées par la guerre et léconomie communiste. De même, le tourisme, peudéveloppé avant 1980, encourage la production artisanale qui, au demeurant,présente une qualité satisfaisante.Quant aux produits eux-mêmes, ils sont assez variés. On trouve aussi bien descéramiques que des vêtements ou des antiquités.• CéramiquesLa céramique traditionnelle est élaborée à partir dargile et de kaolin. Les potierstournent ces matériaux pour produire des objets de la vie courante, tels que lesbols de riz. Les meilleures céramiques de ce type proviennent de Bat Trang, prèsde Hanoi, et de Bien Hoa ou encore de Lai Thieu, près de Hô Chi Minh-Ville.
  10. 10. Des pièces en grès brun sont également communément produites etcommercialisées. Théières, tasses à thé et vases font, entre autres, partie de laproduction.• VêtementsLes tailleurs sur mesure sont encore très répandus au Vietnam. Il est donc tout àfait envisageable de se faire faire un costume traditionnel, tel quune tuniqueajustée en satin, tenue féminine appelée ao dai. La confection est très rapide(24h) et relativement abordable pour les occidentaux. Il faut dailleurs se méfierde prix beaucoup trop alléchants.On peut également choisir de rapporter du tissu, tout simplement. On en trouvede très beaux quelle que soit la région.Chaque zone géographique a justement sa spécialité ethnique. On retrouvedavantage de tissus chams au Sud et plus détoffes des minorités thaïs et hmôngau Nord. De même, on peut trouver de la soie brute.Enfin, le linge de lit, les nappes brodées ou encore les chapeaux coniquestraditionnels (non la) sont des souvenirs prisés des touristes.• LaquesSi lart de la laque provient originellement de la Chine, il a été introduit auVietnam au XVème siècle et demeure très présent aujourdhui. Aussi, les laquesse trouvent facilement et à des prix raisonnables, à peu près partout au Vietnam.Peins ou en relief, il sagit dobjets lourds. Mieux vaut donc attendre la fin de sonséjour pour se procurer un tableau en laque, à moins de choisir de petitséléments tels que les petites boîtes laquées qui, malgré tout, demeurent de jolisprésents.• AntiquitésDune manière générale, le terme "antiquité" se rapporte à des objets conçus demanière traditionnelle, il y a plus de cent ans. Pour le Vietnam, il sagit le plussouvent de statuettes ou autres pièces dart cham ou khmer.Mais ces véritables antiquités ne peuvent sortir du pays sans permissionpréalable. Il faut donc toujours exiger du vendeur quil vous montre le laissez-passer pour lexportation. Car, dans certains cas, ces antiquités sont le fruit dupillage de sites archéologiques. Enfin, il faut savoir que les douaniersvietnamiens contrôlent de manière drastique lexportation des antiquités.
  11. 11. Autre mise en garde, on rencontre parfois des « pseudo-antiquités » enprovenance de Chine par exemple. Ce qui na rien de typique.Par ailleurs, il est possible de trouver des objets laissés par les colons français :livres, médailles, montres, etc. Enfin, certaines reproductions dobjets antiquessauront satisfaire beaucoup de touristes simplement envieux de rapporter unereprésentation du pays.A noter : quoi quil en soit, il est conseillé de marchander, excepté dans lesmagasins d’État.SortirLes noctambules avertis ne se retrouveront pas forcément dans les activitésnocturnes proposées au Vietnam.Les principaux lieux de sortie se résument aux restaurants, bars et quelquesdiscothèques du pays. Et ceux-ci ne ferment pas forcément très tard.Dailleurs, les rues se vident peu à peu dès 21h. Il faut savoir que les Vietnamienssont un peuple de couche-tôt. Leur rythme de vie leur impose, en effet, de selever tôt, alors quil fait encore frais pour travailler.Par exemple, vous pourrez commencez votre soirée dans un bar vietnamien.Mais ne vous attendez pas à y écouter de la musique rock et à y jouer au billard.Les traditionnels troquets, appelés bia hoi sont de petits établissements où lonsert de la bière, peu forte mais désaltérante, et des plats très simples ; le tout àdes prix dérisoires.Attention à ne pas confondre les bia hoi avec les bia ôm qui sont, quant à eux,des bars à hôtesses. Mieux vaut être prévenu à lavance. Il sagit de lieux tout àfait inscrits dans le mode de vie vietnamien. Les hommes sy rendent dailleurscommunément. Toutefois, certains de ces établissements font véritablementoffice de maisons de passes dans les petites localités. Une mise en garde est doncnécessaire.Par ailleurs, la cuisine vietnamienne fait lunanimité auprès des touristes. Desrestaurants en tout genre, des plus modestes au plus guindés, existent auVietnam.
  12. 12. Mais cest dans les petites structures familiales que vous mangerez de façon plusauthentique et surtout pour des sommes modiques.Les grandes villes proposent, par ailleurs des cuisines du monde entier, ycompris de la gastronomie française. Toutefois, manger dans un restaurantfrançais au Vietnam ne présente pas grand intérêt et savère beaucoup moinsabordable. Quoi quil en soit, aller au restaurant fait véritablement partie dessorties à expérimenter au Vietnam.Sinon, il est vrai que les grands pôles touristiques et stations balnéaires, telsque Nha Trang, dispensent davantage détablissements de nuit mais, le plussouvent, à loccidentale. Ils sont généralement établis au sein de grandscomplexes hôteliers. Surtout fréquentés par les touristes, ils attirent tout demême quelques Vietnamiens le samedi soir.SportsOn ne vient pas forcément au Vietnam pour pratiquer une activité sportivequelle quelle soit, mais davantage pour le paysage ou tout simplement pour seplonger dans la culture sud asiatique. Toutefois, quelques pratiques sont àprivilégier lors dun séjour dans le pays.La randonnéeLe trekking se développe de plus en plus au Vietnam. On en propose notammentdans la région de Sapa, ville située à 380 km au Nord-ouest de Hanoi.De même les parcs nationaux sont des terrains de randonnée particulièrementintéressants. Cest notamment le cas de trois parcs nationaux du Centre : NamCat Tien, Yok Don et Bach Ma, situés de part et dautre du Centre du Vietnam.La plongéeLa plongée sous-marine attire certains touristes au Vietnam. Mais attention, cetteactivité ne peut pas se pratiquer dans toutes les mers du pays. Les eaux boueusesdu delta du Mékong ne sy prêtent pas. Les plages de Nha Trang et les environs,de même que le littoral de lîle de Phu Quoc constituent les deux spotsprincipaux de plongée au Vietnam.Des établissements de plongée sont dailleurs en train de se développer sur PhuQuoc.A faire / à ne pas faireA faire• Faire une étape à Dalat
  13. 13. Perché à 1500 mètres daltitude sur lun des hauts plateaux du Centre, Dalat seprésente comme un lieu de tranquillité et de fraîcheur, avec son lac principal -Xuan Huong - et ses fleurs.Mais il sagit avant tout dune ancienne station climatique créée par M. Yersen -un docteur français - au début du XXème siècle. Une université, une cathédrale etdautres bâtiments construits sur le modèle occidental, composent son paysagearchitectural. Ainsi, on sen doute, Dalat a les allures dun « petit Paris », surnomquon lui donnait à lépoque.Cette architecture à la française a justement la particularité de conférer à lapetite ville un caractère singulier, voire un peu kitch car en total décalage avecles villes vietnamiennes traditionnelles.Les environs de Dalat ont également de quoi attirer les curieux. Emprunterlancienne route coloniale française - longée par une ancienne voie de cheminde fer construite par les colons - se révèle une façon ludique et historique dedécouvrir la campagne alentour, composée de forêts agrémentées de cascades etdorchidées.Principalement agricoles, les environs de Dalat regorgent de plantations en toutgenre et notamment de thé et de café. Celle de Co Phan Che Cau Dat estparticulièrement réputée.Informations pratiquesDalat se situe à 300 km de Hô Chi Minh-Ville. Aussi, le plus simple semble de serendre dans la petite ville de montagne depuis lancienne Saigon. Il faut compter6 heures de car. Des excursions sont également proposées depuis Nha Trang,dans le cas où vous séjourneriez dans la station balnéaire.• Flâner à Hoi An, lancien port de FaifoHoi An fut pendant deux siècles la première ville portuaire du Vietnam et un desplus grands comptoirs du Sud-Est asiatique. Aujourdhui, cette ville au passéprestigieux a des allures de bourgade paisible. Profitez-en pour flâner à piedsdans ses rues et admirer son architecture dexception, recensée au patrimoinemondial de lUNESCO.A ne pas faire• Venir au Vietnam pendant la fête du Têt
  14. 14. La fête du Têt correspond au nouvel an traditionnel vietnamien. Daté enfonction du calendrier lunaire, lévénement se tient du 1erau 7èmejour de lanouvelle année lunaire. Autrement dit, les dates changent chaque année si lon seréfère à notre calendrier grégorien. Mais globalement, on peut dire que cette fêtepeut se dérouler entre mi-janvier et début mars, selon les années.Il sagit également de la période de congés du plus grand nombre deVietnamiens. Dailleurs, les trois premiers jours du Têt sont fériés. Les hôtels sontalors complets, les transports bondés et moins fréquents, etc. Aussi, les lieuxtouristiques, et particulièrement les lieux de culte (temples et pagodes)connaissent une affluence record.Si vous souhaitez éviter la cohue, renseignez-vous donc au préalable sur lesdates exactes de la fête du Têt. Sinon vous risqueriez dêtre surpris par laffluenceet les nuisances sonores engendrées à ce moment faste de lannée.Vie pratiqueÉlectricitéLe courant est souvent en 220 V/50 Hz mais parfois encore en 110V/50Hz.Mieux vaut utiliser des appareils bitension. Il est également nécessaire de semunir dun adaptateur pour prises françaises, américaines voire japonaises.HorairesLe Vietnam se trouve à 13 500 km à lest de la France. Aussi il faut sattendre à unimportant décalage horaire.- GMT +06 en hiver : lorsquil est midi à Paris, il est 16h à Hanoi.- GMT +05 en été : lorsquil est midi à Paris, il est 15h à Hanoi.Les administrations et services publics sont généralement ouverts de 7h30 à 11h30 etde 13h30 à 16h30.Les magasins sont ouverts de 7-8h à 19-20h, parfois même jusquà 23h.Les banques ouvrent de 7h30 à 11h (ou 11h30) et de 13h30 à 16h (ou 16h30), dulundi au vendredi, et parfois le samedi matin.Les bureaux de poste sont généralement ouverts 7j/7 de 7h à 19h. Seules les petitesstructures ferment à lheure du déjeuner.TéléphonePour téléphoner de la France au Vietnam, composez le 0084 suivi du numéro de
  15. 15. votre correspondant.Pour téléphoner du Vietnam en France, composez le 00 33 du Vietnam vers la Francesans le 0 du numéro de votre correspondant.Jours fériés• le 1er janvier (nouvel an solaire)• le 3 février (anniversaire de la création du parti communiste vietnamien)• le 30 avril (Anniversaire de la libération du Sud Vietnam)• le 1er mai (journée internationale du travail)• le 19 mai (anniversaire de la naissance de Hô Chi Minh)• le 2 septembre (Fête nationale de la République Socialiste du Vietnam)• le 3 septembre (anniversaire de la mort du président Hô Chi Minh)Carte didentitéGénéralitésCapitale : HanoiSuperficie : 331 041 km²Langue officielle : vietnamien mais il existe de nombreux dialectes issus de sixgroupes ethnolinguistiques (khmer, cham, thaï, sedang, miao-yao, chinois)Régime : République socialiste à régime de parti unique, communisteMonnaie : dong (VND)Religions : boudhisme, taoïsme, confucianisme et christianismeFête nationale : le 2 septembreHymne national : Tien quan ca (Les troupes avancent)Données démographiquesPopulation : 81 380 000 (2003)Densité : 245,8 hab. /km²Croissance démographique : 1,4 % par an (période 2000-2005)Espérance de vie : H = 66,9 ans, F = 71,6 ansÉconomiePIB : 45,5 milliards de dollars (2004)PIB/hab. : 560 dollars par habitant (2004)Taux de croissance : 8,4 % (2005)Taux de chômage : 7,4 % (2005)Taux dinflation : 7,5 % (2005)Pratique
  16. 16. Poids et mesure : Les Vietnamiens utilisent le système métrique.Décalage horaire :- GMT +06 en hiver : lorsquil est midi à Paris, il est 16h à Hanoi ;- GMT +05 en été : lorsquil est midi à Paris, il est 15h à Hanoi.Courant : 110V/220V, 50 Hz. Le courant est souvent en 220 V mais parfois encoreen 110V. Mieux vaut utiliser des appareils bitension. Il est également nécessairede se munir dun adaptateur pour prises françaises, américaines voire japonaises.GéographieLe Vietnam, niché au coeur de lAsie du sud-est, sétend sur 1700 km de long etpas plus de 300 km de large à lextrémité de la péninsule indochinoise. Il occupeune superficie de 329 560 km² dont 4 200 km² deaux territoriales. Ainsi, il estentouré par le golfe de Thaïlande, le golfe du Tonkin et la mer de Chine. Lesreliefs montagneux du Nord du pays constituent des frontières naturelles avec laChine, le Laos et le Cambodge.Le pays se découpe en trois régions : Bac Bo (ou Tonkin) au Nord, Trung Bo (ex-Annam) au Centre et enfin le Nam Bo (ex- Cochinchine) au Sud.Le Sud du pays bénéficie dun climat tropical tandis que le Centre subit lesassauts de la mousson chaque année. La saison des pluies débute à la mi-mai etse termine à la mi-septembre.Culture / Traditions• Un peuple multiethnique à plusieurs religionsCertes, le Vietnam est majoritairement bouddhiste (et taoïste et confucianiste)compte tenu de linfluence chinoise qui y a régné pendant plusieurs siècles.Toutefois, le peuple vietnamien se compose de plusieurs ethnies, ce qui impliqueune diversité de croyances et de rites religieux.Les festivités religieuses expriment un grand esprit communautaire chez lesminorités. A titre dexemple, la Cérémonie de labandon de la tombe (bo ma),principalement perpétrée par les Rai, Ba Na et E De, est un ancien rite funéraireconsistant à rompre le lien entre les vivants et le défunt, quelques années après samort.Dautres rites tiennent davantage de la superstition comme la Cérémonie duculte de la Terre du village (cung dat lang). Il sagit, cette fois, de demander, enamont de la récolte, la prospérité et des conditions favorables pour le travail auxesprits, également appelés Génies. Disons, quen règle générale, les Vietnamienscontinuent de faire appel à la géomancie pour les événements importants.
  17. 17. Le caodaïsme (cao dai en vietnamien) est une autre grande religion du Vietnam.Il sagit dune croyance locale - née dans le Sud du pays dans les années 1920 - etfondée sur différentes philosophies occidentales et orientales, dont certaines sontempruntées au spiritisme. Le temple de Tây Ninh est le principal symbole ducaodaïsme au Vietnam.Par ailleurs, le pays a conservé une tradition chrétienne assez conséquentedepuis le départ des colons français - il y a déjà plus dun demi-siècle maintenant- et ce malgré la répression communiste. Le Vietnam est, en effet, le second payschrétien en Asie du Sud-est, après les Philippines.Quoi quil en soit, les Vietnamiens respectent les lieux de culte quels quilssoient : pagodes, temples, églises, etc. Ils se déchaussent, parlent à voix basse, netouchent pas aux objets dornements et adoptent une tenue correcte (ce quils fonten règle générale dailleurs).Les touristes sont bien évidemment tenus de respecter ces mêmes règles debienséance. Elles sappliquent dailleurs dans les autres lieux de visite aussidivers que les musées, les sites historiques ou encore les mausolées.Le reproche que les Vietnamiens font principalement aux Occidentaux est de nepas prendre soin de leur apparence, lorsquils rencontrent des voyageurs en shortet sac à dos, par exemple.• Un peuple respectueux de la famille et des ancêtresDune part, les ménages vietnamiens se composent généralement des parents,des enfants et même des grands-parents. Si le modèle de famille nucléaireoccidental commence à se développer au Vietnam. Le modèle traditionneldemeure cependant une référence. Les aînés sont extrêmement respectés.Dautre part, le culte des ancêtres reste un des fondements de la sociétévietnamienne. Il sapparente à une piété, limitée au cercle familial. Autrement dit,les Vietnamiens croient en la protection des ancêtres sur leurs descendants, demême quils ne peuvent concevoir de ne pas avoir denfant, ce qui reviendrait àêtre condamné à une errance éternelle après la mort.• Un peuple bienséantLes Vietnamiens ne sont pas spécialement hautains, ils sont plutôt détendus.Toutefois les conventions sociales leur imposent dadopter un comportementdiscret afin de noffusquer personne. Il faut toujours être habillé de façon àrespecter autrui. Le nudisme ne serait, par ailleurs, absolument pas concevable
  18. 18. au Vietnam.Toute familiarité est à proscrire. Pour se saluer, on se sert simplement la main,voire les deux pour davantage de cordialité. Il nest pas concevable pour lesVietnamiens de sembrasser en public ou de se tenir par la main, pratiqueoccidentale quils jugent dailleurs excentrique.De même, il ne faut pas faire preuve dindiscrétion et surtout demeurer courtoisdans les discussions. Celles-ci ne doivent pas porter sur des sujets sensibles telsque le communisme. De même quil vaut mieux éviter de parler de sida, dedrogue ou de prostitution, fléaux qui frappent pourtant le pays avec vigueur. Nevous aventurez pas sur ces sujets glissants et ne sortez pas de vos gonds, aurisque que votre interlocuteur perde la face, attitude mal perçue dans le pays.Enfin, les dernières règles importantes concernent le repas. Avant toute chose,il faut se déchausser. Une fois à table, il nest pas question de commencer àmanger avant que chaque convive soit servi. Dailleurs, chacun se sert soi-mêmedans tous les plats disposés au centre de la table, mais ce par petites quantités,une à deux bouchées à chaque fois.Mots utilesIl existe de nombreux dialectes au Vietnam. On en compte pas moins de 75, issusde 6 groupes linguistiques différents.Toutefois, il existe bel et bien une langue officielle, et ce depuis 1945 : année delindépendance du Vietnam. Il sagit du vietnamien, une langue tonale - aumême titre que le chinois - mais dont lécriture est romanisée : écrite en caractèreslatins.A lorigine, la langue parlée au Vietnam était basée sur des idéogrammes, aumême titre que la plupart des pays dAsie (Chine, Japon entre autres). Cest à unmissionnaire catholique du 17ème siècle, Alexandre de Rhodes, que lon doit unetranscription latine du vietnamien. Cette langue baptisée quốc ngữ fut établie àpartir de la phonétique portugaise et de la tonalité chinoise, toutefois simplifiée.Le vietnamien, usité aujourdhui, est fondé sur un alphabet, composé de 12voyelles et 27 consonnes, et une phonétique à 6 tonalités. Ce qui compliqueénormément lapprentissage oral de la langue. Le sens dun seul et même motdiffère, en effet, selon la manière dont on le prononce. De même, on nemploiepas forcément les mêmes mots pour dire la même chose au Nord et au Sud dupays.Mais, rassurez-vous, dans les principaux pôles touristiques (Hô Chi Minh-ville,
  19. 19. Hanoi, Huê, Hoi An), les Vietnamiens parlent au moins langlais. Enseignée àlécole, cette langue fait également office de langue plus ou moins officielle pourles échanges commerciaux internationaux.Par ailleurs, il faut également savoir que la plupart des Vietnamiens de plus de55 ans, qui ont connu lépoque coloniale, connaissent le français. De même, onsaperçoit que les habitants des zones touristiques font leffort dapprendrequelques mots de français. LAlliance française au Vietnam sinvestitconsidérablement pour la diffusion de notre langue dans le pays.Dans la vie de tous les joursFrançais Vietnamienoui dạ (Sud) vâng (Nord)non khôngbonjour xin chàoau revoir tạm biệtcomment allez-vous ? mạnh kho ẻ chừ ?excusez-moi xin lỗimerci cảm ợnmerci cảm ợnEn voyageFrançais VietnamienOù est... ? ở đâuâ… ?Aéroport phi trựờngRestaurant nhà hàngHôtel khach sạnEnfin, voici un tableau de prononciation de différentes consonnes ou syllabesd se prononce tđ se prononce dtr se prononce tchu (à la fin dun mot) se prononce oux se prononce sEvénementsLe calendrier vietnamien est fondé sur le système lunaire, découpé en cycles dedouze ans. Ainsi, pour se caler à notre calendrier grégorien, on ajoute un moisintercalaire tous les quatre ans, ce qui provoque un décalage dans les dates desdifférentes fêtes célébrées au Vietnam.
  20. 20. La plus célèbre dentre elles demeure la fête du Têt, nouvel an traditionnel, cestà dire tenant compte du calendrier lunaire. Cet événement a lieu du 1er au 7èmejour de la nouvelle année lunaire. On considère ce jour comme lanniversaire detous les Vietnamiens. Tout le monde prend un an à cette période. Il sagitégalement du moment de lannée où la population prend des congés, mangedénormes quantités de nourriture et sadonne à toutes sortes de « renouveaux »(achats de nouveaux vêtements, réparations, peinture, etc.).En dehors de cet événement principal, la vie vietnamienne est ponctuée par desfestivités, défilés et commémorations le plus souvent en lien avec la religion.Notons entre autres, lanniversaire de Bouddha, le jour des âmes errantes(Trung Nguyên) ou encore lanniversaire de Confucius.Mais, depuis la mise en place du régime communiste en 1975, de nombreusesfêtes religieuses ne sont plus fériées.Tableau des événements au VietnamDates Lieu ÉvénementJanvier et février- 5ème jour du 1ermois lunaire- 6ème jour du 1ermois lunaire- 13ème jour du1er mois lunaire- 15ème jour du1er mois lunaireDong Da(Hanoi)Co LaoProvince de HaBacHa Loi (Hanoi)Commémoration de la victoire du roi QuangTrung sur les Mandchous (dynastie chinoise desQing) en 1789.Fête de Co Lao : offrandes en mémoire dufondateur de la citadelle Co Lao.Fête de Lim : concours de chant et de poésie.Fête de Ha Loi : Commémoration de la lutte dessoeurs Trung contre loccupant chinois au Iersiècle.Mars, avril, mai- 15ème jour du2ème mois lunaire- du 5ème au7ème jour du3ème mois lunaireNord duVietnamHa Son Binh (s-o de Hanoi)Pélerinage à la Pagode des Parfums.Fête de Chua Thay : pélerinage à la pagodeéponyme. Offrandes, spectacles demarionnettes.
  21. 21. - 10ème jour du3ème mois lunaire- 8ème jour du4ème mois lunaire- 5ème jour du5ème mois lunaireNam Dinh(Nord duVietnam)Dans tout lepaysDans tout lepaysFête des rois Hung : célébration en lhonneur duroi Lê Dai Hanh, vainqueur contre les Chinoisen 981.Anniversaire de Bouddha.Fête du Têt Doan Ngo : célébration du solsticedété.Septembre etoctobre- 10ème jour du8ème mois lunaire- 15ème jour du8ème mois lunaire- 20ème jour du8ème mois lunaireProvince deHai Hung (estde Hanoi)Dans tout lepaysProvince deHai HungFête du temple de Con Son.Fête de lautomne / fête des enfants : les enfantsse voient offrir des cadeaux.Fête du temple de Kiep Bac : défilés et offrandesdans les temples, à la mémoire du général TranHung Dao, défenseur du pays contre lesMongols au XIIIème siècle.Lire avant de partirBeaux livresVietnam : Un dragon né de lIndochine, de Christian Verot, paru aux Editions PagesDu MondeDans ce recueil de photographies, Christian Verot nous livre sa vision duVietnam, de la baie dHalong au delta du Mékong en passant par les quartierscoloniaux de Huê ou les montagnes du Nord. Fort de plusieurs séjours auVietnam, le photographe français adopte ici une écriture et un regard tantôtcritique ou amusé de lex-Indochine.La sculpture du Champa : Trésors dart du Vietnam Ve-XVe siècles, de Guimet, PierreBaptiste, et Thierry Zéphir, éd. RMNCe catalogue, élaboré par des spécialistes internationaux en collaboration avec lemusée Guimet, met lart du Champa à lhonneur. Ce royaume indianisé,aujourdhui disparu, était implanté dans la région Centre du Vietnam. Son art,essentiellement composé doeuvres architecturales et statuaires constitue unepartie non négligeable des richesses patrimoniales quaffiche le Vietnam.Romans
  22. 22. LAmant de la Chine du Nord, de Marguerite Duras, éd. GallimardSur fond dIndochine coloniale de lentre-deux guerres, une jeune adolescente vitune passion amoureuse avec un riche rentier chinois. Véritable tableau dessentiments amoureux, il sagit du roman le plus autobiographique de MargueriteDuras. Il lui vaudra dailleurs le prix Goncourt lannée de sa sortie, en 1984. Demême, louvrage inspirera le réalisateur Jean-Jacques Annaud pour son filmLAmant en 1991.Vietnam 199 - Le Monde Se Gouverne Comme On Cuit Des Petits Poissons, de A. Ian,paru aux Editions KailashPure fiction, ce roman se résume à un thriller politico-financier dont lintrigue sedéroule dans le Vietnam contemporain.Bandes dessinéesBanana Fish, de Akimi Yoshida, éd. Panini ComicsBanana Fish est un manga, divisé en plusieurs volumes. Il y est question dunvétéran de la guerre du Vietnam, à lorigine du meurtre de ses compagnonsdarmes et dune série de meurtres perpétrés douze ans plus tard. Reste à trouverle lien qui unit ces deux histoiresSaigon-Hanoi, de Cosey, éd. DupuisUne adolescente solitaire rentre en contact avec un vétéran du Vietnam, qui vingtaprès la guerre apparaît dans un reportage télévisé consacré au conflitaméricano-vietnamien. Une relation sétablit entre eux deux, sans quil soittoujours question du Vietnam.Dune construction simple, ce récit imagé est emprunt dhumanité. Il ne faut doncpas hésiter à lire entre les lignes.Pour voir les autres préparations neccéssaires à votre voyage au Vietnam :- Bon plan de voyage au Vietnam- Agences aeriénnes les plus sures- Location des voitures avec chauffeur pour un voyage indépendant

×