Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY                 Jeudi 9 septembre               ...
Vers une ville « post-carbone »                                      Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYMatinée 9h00...
Vers une ville « post-carbone »                                      Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYAprès-midi 1...
Vers une ville « post-carbone »                             Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYAccueil du Séminaire...
Vers une ville « post-carbone »                             Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYL’Académie des Techno...
Académie des Technologies               Commission Energie &               Changement climatique                          ...
Commission Energie &                   Changement climatique                               CompositionEnviron 30 académici...
Commission Energie &                   Changement climatique                         Publications récentes   Efficacité é...
Vers une ville « post-carbone »                             Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYIntroductionBernard ...
SÉMINAIRE« VERS UNE VILLE POST-CARBONE »              Introduction                   par           Bernard DECOMPS Membre ...
Objectifs et acteurs du séminaire       des objectifs et des acteurs complémentaires…Académie des Technologies : tirer l...
Des collectivités territoriales précurseurs :   grandes villes et collectivités urbaines•Grandes villes précurseurs en pol...
Observation de grandes villes et de    collectivités urbaines précurseurs•La politique « bas carbone » s’est organisée sur...
L’innovation au présent•Les deux premiers fronts (espace, temps) sont intemporels et déjàen activité depuis les origines :...
Programme de la journée1. Matinée : exposé des villes précurseurs ayant participé auxcolloques de l’Académie des technolog...
Vers une ville « post-carbone »                                         Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèses...
Vers une ville « post-carbone »                              Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèse atelier Bel...
« Vers une ville post-carbone »Bilan l’Atelier de BelfortADVANCITY, Académie des technologies, Paris9 septembre 2010      ...
Le colloque en quelques chiffres• Nombre de participants : environ 100 dont 15 de l’Académie  des Technologie Française• R...
Bilan des présentations Présentations des collectivités locales • Ville durable et énergie : Belfort, utopies et réalités ...
Bilan de la journée (1)  Différences significatives dans les aspects du Plan Climat  Territorial  • différentes positions ...
Bilan de la journée (2)  Objectifs communs à tous  • Mieux échanger pour que chacun nourrisse sa réflexion  • Présentation...
Merci de votre attention                           23
Vers une ville « post-carbone »                              Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèse atelier Gra...
Favoriser l’innovation          pour une ville post-carbone      Jean-François Boissière, Grand Toulouse9 septembre 2010, ...
Un cadre de travail et d’innovation :               le plan climat• Une démarche considérant les enjeux  environnementaux,...
Les étapes du Plan Climat Énergie                   Territorial sur le Grand Toulouse•   20 Mars 2009 :•   Délibération po...
Mobiville, un concept global•   un service de guidage multimodal en      milieu urbain, gratuit, pour tous,    qui rend le...
Changer les mentalités parl’exemple : autopartage@toulouse• Le projet a pour thématique le  développement et l’expérimenta...
Vers une agriculture périurbaine contribuant                                                   à une agglomération post-ca...
Vers une ville « post-carbone »                               Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèse atelier Na...
Prise en compte des enjeux énergétiques              dans les politiques municipales         Le Plan Climat Territorial de...
Historique     •   Années 80 : actions d’économie d’énergie sur le patrimoine: critères budgétaires     •   Années 90 : le...
Axe 1 : La ville exemplaire dans ses                   domaines de compétences           Plan d’actions sur le patrimoine ...
Axe 2 : la ville de demain, les enjeux et         moyens de l’aménagement à Nanterre face                 aux priorités én...
Aménagement : éléments de bilan et pistes                      de réflexion     . Un conditionnement des règles de constru...
Axe 3 : La ville incitatrice   auprès des nanterriens et des acteurs du territoireLes actions de sensibilisation des agent...
Vers une ville « post-carbone »                             Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèse atelier Renn...
Plan Climat Energie TerritorialProblématique énergétique à l’échelle de la Métropole rennaise :                  Etat des ...
Energie-Climat : Une problématique transversale intégréeau projet de développement durable de Rennes Métropole   Mobilisat...
Objectif : -20% d’émissions de CO2 en 2020- Janvier 2008 : délibération cadre en faveur d’un PlanClimat Energie pour Renne...
Le diagnosticLes chiffres clés issus du diagnostic territorial des émissions de CO2 :  Déplacements, Habitat, tertiaire,  ...
Bilan CO2 Bâtiments & Déplacements(*)                                                                      TOTAL 2006 ~ 2 ...
Le volet déplacementLes chiffres clés issus du diagnostic  territorial des émissions de CO2
Répartition des émissions de CO2   < 2%                TOTAL 2006 ~ 1 000 000 t. CO2Les véhicules légers qui représentent ...
Le bilan Déplacement : synthèse• Malgré un rééquilibrage de la part modale en faveur des TransportsCollectifs (EMD 2007), ...
Les déplacements en 2020• Transfert modal (massif) de la VP vers les modes doux pour lesdéplacements courts (d<3km) très é...
Le volet HabitatLes chiffres clés issus du diagnostic  territorial des émissions de CO2
Bilan énergie habitat              Toutes énergies confondues, le             chauffage représente 56% des                ...
Le bilan Habitat : synthèse• 2/3 des émissions de CO2 dans l’habitat proviennent du chauffagedes logements.• Les logements...
Rennes Métropole en 2020                                    - 25% de consommation d’énergie sur le parc < 2000• Logement n...
Le volet tertiaire (synthèse)  L’enseignement (20% des émissions de CO2 du secteur)  Le commerce (19%)  La santé (16%)  Le...
Le volet agricoleLes chiffres clés issus du diagnostic  territorial des émissions de CO2
bilan CO2 du secteur agricole(*)                                                      • Les consommations d’énergies      ...
Un enjeu prioritaire :la mobilisation des acteurs du territoireLes habitants : habitat, déplacements, alimentation,loisirs...
Vers une ville « post-carbone »                              Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDeux exemples de Rec...
CLUSTER DESCARTESPOLE DE DEVELOPPEMENT DEDIE A LA VILLE DURABLE DE LA REGION CAPITALE                            8 Septemb...
LE TERRITOIRE DU CLUSTER DESCARTES
Un pôle de recherche de niveau mondialLE POTENTIEL DE RECHERCHE DU CLUSTER DESCARTES VILLE DURABLE
LES FILIERES DU CLUSTER DESCARTES VILLE DURABLE
Institut d’Excellence dans le domaine des Energies DécarbonéesCluster Descartes : Un Living Lab Urbain au service des indu...
La recherche appliquée sur la Ville Décarbonée                                         PROJET                             ...
Le socle commun pour la réalisation de la Ville Décarbonée                                               MONDE ECONOMIQUE ...
Les outils de gestion de la Ville Décarbonée                            GRAND EQUIPEMENT                            BASE D...
Les marchés visés  1. Les filières industrielles du bâtiment durable  2. Le génie civil et les travaux publics durables  3...
Le rayonnement du Cluster s’étend                    globalement jusqu’à :                    - l’A86 à l’ouest           ...
Les polarités du Cluster :                     - Neuilly-sur-Marne                     - Noisy-le-Grand                   ...
Le Cœur de Cluster intègre :              - la Cité Descartes              (ZAC de la Haute Maison) au centre             ...
Les Ateliers LionLe Living Lab UrbainLa Cité Descartes :« Préfiguration de la Ville de demain »« Laboratoire d’Urbanisme D...
Les points forts du projetNature génératrice de projet urbainUne suite de centralités autour du tramwayUn pôle multimodal ...
Une Une successioncentralitésUnesuccession de centralités    succession de de centralités     CONCOURS INTERNATIONAL DE MA...
Transformer l’A4 en avenue métropolitaine      Un équipement structurant en agrafe sur l’A4 Intégrer un Bus à Haut Niveau ...
Un tramway reliant les deux branches du RER E au RER A, dans le prolongement du T4                                        ...
Un équipement emblématique du Cluster Descartes comportant• IEED Ville et Aménagement Durables• Villa Descartes• Musée vir...
GREEN VALLEE     UN PREMIER INVESTISSEMENT PRIVE INTERNATIONAL
Vers une ville « post-carbone »                                  Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDeux exemples de...
Vers une ville « post-carbone »                Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDiscussions- Synthèse et Enseignem...
Valorisation des Sources d’Energie               Renouvelables Locales        par Bernard Saunier, Ph. DPrésident de SAUNI...
Prise de conscience des enjeux <Production de Gaz à effet de serre en France Répartition des sources     Transport     2...
Principes de base pour le recours aux EnR <Principes de Base pour le recours aux ENR Réduction des consommations inutiles...
Principes de base pour le recours aux EnR <      Connaissance de la courbe monotone de consommation      d’énergie dans un...
Approche pour satisfaire les Objectifs de 2020 <Nécessité d’une Mobilisation Forte sur l’Habitat Ancien Avec environ 1% a...
Sources d’ENR Mobilisables Localement <Sources d’ENR Mobilisables avec un Réseau de Chaleur Source Haute Température   - ...
Sources d’ENR Mobilisables Localement <Sources d’ENR Mobilisables sans Réseau de Chaleur Source Haute Température   - Cha...
Freins à la mise en œuvre des ENR <Freins à la mise en œuvre des ENR Temps de retour du sur-investissement   - 8 à 20 ans...
La Géothermie                - 86
Géothermie basse énergie <                             - 87
Captage sur nappe phréatique <                                 - 88
Captage sur sondes géothermiques <                                     - 89
Modélisation thermique 3D du sous sol <                                          - 90
Stockage d’énergie inter-saisonnier <                                        - 91
Stockage d’énergie inter-saisonnier <                                        - 92
Chaleur sur eaux usées                         - 93
Sources d’EnR - Eaux usées <      Chaufferie      Pompe à chaleur                        Station d’épurationÉchangeur pour...
Sources d’EnR - Eaux usées <               Fonctionnement du système    Système fonctionnant en                     Systèm...
Sources d’EnR - Eaux usées <Technologie, échangeur rapporté dans les canalisations existantes                             ...
Sources d’EnR - Eaux usées <                               - 97
Chaleur fatale                 - 98
Sources d’EnR - Chaleur fatale <                                   - 99
Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY                    Après-midi                   ...
Vers une ville « post-carbone »                                      Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYAprès-midi 1...
Vers une ville « post-carbone »                              Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYRecherche – Innovati...
Vers une ville « post-carbone »                          Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYRecherche – InnovationS...
SIX SCENARIOS                      VERS LA VILLE                      POST-CARBONEJacques THEYS,Responsable de la Mission ...
La Mission Prospective et le              programme « Ville post-carbone »   Les 3 fonctions de la Mission : animation Ŕ ...
Le Programme « Villes post-                              carbone »   Un partenariat MEEDDM (CGDD/DDD/Mission prospective)...
Les 5 volets du programme   Un atelier de prospective de 25 experts (construction des scénarios)   Un programme de reche...
Les villes parties-prenantes                                   Mulhouse                                   Grenoble      ...
La ville post-carbone suppose    des ruptures profondes                         9 SEPTEMBRE 2010 - 109
Les hypothèses de la démarche     Un consensus sur les objectifs :    Division par 4 des gaz à effet de serre dici 2050  ...
Dix dimensions prises en compte   1-    Géo-éco-politique (contexte international)   2-    Economie (croissance globale ...
6 SCENARIOS CONTRASTES                    Villes post-carbone1- opportunisme intelligent2- créativité carbone3- nouvelles ...
Vers une ville « post-carbone »                               Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYRecherche – Innovat...
TOUT LE MONDE S’INTERESSE ALA VILLE DURABLE ET SOBRE EN CARBONE ! QUEL POSITIONNEMENT POUR L’ADEME?     QUELS APPORTS POSS...
QUELQUES CARACTERISTIQUES     IMPORTANTES POUR LA VILLE DURABLE Lieu de création de lien social et de ségrégation :    – ...
POURQUOI L’ADEME DOIT S’IMPLIQUER SUR     LA VILLE DURABLE ET SOBRE EN CARBONE                                CONSTAT Le...
FACTEUR 4 :    La ville concentre environ    70% des émissions de GES            Budget énergie urbain des ménages        ...
L’ENERGIE FIL ROUGE COMMODE    DE LA PROBLEMATIQUE VILLE DURABLE ! 3 PARAMETRES DIRECTEURS DU BILAN ENERGETIQUE    L’org...
FORMATION DU BILAN ENERGETIQUE & EFFET            DE SERRE DU SYSTEME URBAIN                      FONCTIONALITES  localisa...
MIEUX CONCEVOIR LE SYSTEME URBAIN                        POUR FAVORISER LA SOBRIETE            ECHELLES                   ...
MIEUX ORGANISER LE SYSTEME URBAIN      POUR FAVORISER LES MODES             ECONOMES                        T             ...
8 CLES DE LECTURESLes engagements de la France et de l’Europe : 3x20% en 2020, facteur 4 en 2050=> 2 horizons différents ...
SE FAIRE AIDER POUR LA DEFINITION   DE LA STRATEGIE DE L’ADEME      SUR LA VILLE DURABLE     PREMIERES REFLEXIONS
LE GROUPE MIROIR                            Composition : 16 membres extérieurs à l’ADEME, reconnus pour leur expérience...
DES IDÉES FORCE On travaille sur la ville considérée comme un système (Ville au  sens large, péri-urbain compris) On tra...
LES AXES D’ACTION ENVISAGES (1)   Aider à peser les enjeux techniques de la ville durable      Comprendre la complexité ...
LES AXES D’ACTION ENVISAGES (2)   Développer et proposer des outils      Une gamme de produits pour différents types de ...
Vers une ville « post-carbone »                               Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYRecherche – Innovat...
La Climate KIC                    Vers une ville « post-carbone »en quelques lignes                                      A...
La Climate KIC …                   Vers une ville « post-carbone »                    Académie des Technologies, Pôle ADVA...
Climate KIC   Vers une ville « post-carbone »partenariat    Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY                     ...
Climate KIC     Vers une ville « post-carbone »Nœud français    Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY                 ...
Climate KIC              Vers une ville « post-carbone »Une structure en place    Académie des Technologies, Pôle ADVANCIT...
Vers une ville « post-carbone »                                 Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYLa Climate KIC …...
Programme           Vers une ville « post-carbone »recherche/innovation Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY         ...
Vers une ville « post-carbone »                            Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYCIC Climate : des acti...
Vers une ville « post-carbone »                                    Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDes projets à ...
Vers une ville « post-carbone »                               Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYComment participer ...
Vers une ville « post-carbone »                Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDiscussions- Synthèse et Enseignem...
Vers une ville « post-carbone »                                 Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYFormationContrib...
Formation et ville durable                  Ecole des Ponts ParisTechRichard Thummel                                9 sept...
L’Ecole des Ponts ParisTech Mécanique, mathématiques appliquées,  économie, sciences de l’environnement Les élèves ingén...
Enjeux de la formation : objectifs et limitesUn contexte + large de prise en compte de la dimension développement durable...
Modes et thèmes de la formation sensibilisation et enjeux : (immobilier durable; enjeux globaux de lenvironnement et dudé...
Formation spécialiséesMasters :             - Economie du Développement Durable, de l’Environnement et de             l’En...
La dimension internationale                   VET                   12%                                             GCCSEG...
Perspectives              Des atouts forts                      une histoire                      une recherche de qual...
Vers une ville « post-carbone »                Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDiscussions- Synthèse et Enseignem...
Vers une ville « post-carbone »                             Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYConclusionsMichel Co...
Vers une ville « post-carbone »      Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY                MERCI À TOUS !150           ...
Adv 100830 9 septembre v2
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Adv 100830 9 septembre v2

1 790 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 790
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Adv 100830 9 septembre v2

  1. 1. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY Jeudi 9 septembre Salle Marcel Dassault (ESIEE) 1
  2. 2. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYMatinée 9h00 -13h00 Accueil, Thierry Delarbre, ADVANCITY et Bernard Saint-Girons, Université Paris Est L’Académie des technologies et ses activités « Energie », Bruno Revellin-Falcoz et Bernard Tardieu, Académie des technologies (p. 5 à 8) Introduction, Bernard Decomps, Académie des Technologies et ADVANCITY (p. 9 à 15) Synthèses des quatre ateliers « Vers une ville post-carbone » , Belfort Montbéliard, Abdellatif Miraoui, Laboratoire SeT, Alain Mongon, Académie des technologies (p. 17 à 23) le Grand Toulouse, Jean-François Boissière, Ville de Toulouse, Bernard Decomps, Advancity et Académie des technologies (p. 24 à 30) Nanterre, François Château, Ville de Nanterre, Bernard Saunier, Académie des technologies (p. 31 à 37) Rennes Métropole, Guillaume Porcher, Rennes Métropole et Yves Farge, Académie des technologies (p. 38 à 55) Deux exemples de Recherche « Ville durable » dans la Région Ile de France Pascal Berteaud, EPA Marne (p. 56 à 75) et Julien Dossier, Quattrolibri (p. 76 + liens) Valorisation des sources d’énergies renouvelables locales, Bernard Saunier, membre de l’Académie des technologies (p. 78 à 99) Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 2
  3. 3. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYAprès-midi 14h15 - 17h00 Recherche – Innovation Principaux résultats du Programme : «Repenser les villes dans une société post-carbone », Jacques Theys, MEEDDM (p. 103 à 112) Actions de l’ADEME en faveur de la ville post-carbone et premiers enseignements du groupe miroir, Alain Morcheoine, ADEME (p. 113 à 127) « KIC Climate » : quelles opportunités pour les acteurs de la ville durable ? Vincent Cousin, ADVANCITY (p. 128 à 138) Discussions- Synthèse et Enseignements Formation : Contribution de l’ENPC aux formations dédiées à la ville post-carbone, Richard Thummel, Ecole des Ponts ParisTech (p. 140 à 147) Discussions- Synthèse et Enseignements Conclusions Bruno Revellin-Falcoz, Académie des Technologies Michel Cote, ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 3
  4. 4. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYAccueil du SéminaireBernard Saint-Girons, Président Université Paris EstThierry Delarbre, Directeur Général du pôle ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 4
  5. 5. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYL’Académie des Technologies et sesactivités « Energie »Bruno Revellin-Falcoz, Vice-président de lAcadémie des TechnologiesBernard Tardieu, Président de la Commission Energie et ChangementClimatique de lAcadémie des Technologies Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 5
  6. 6. Académie des Technologies Commission Energie & Changement climatique par Bernard Tardieu Académie des technologies Mission  analyser les questions énergétiques (sources, vecteurs et technologies) et les problèmes liés à l’effet de serre,  en tirer une information crédible par sa transparence sans masquer aucun débat,  contribuer à guider les choix énergétiques et les recherches ad-hoc dans une perspective de développement durable.  développer une vision planétaire.9 Septembre 2010 Bernard Tardieu, Académie des technologies 6
  7. 7. Commission Energie & Changement climatique CompositionEnviron 30 académiciens et experts (établissements publics, grandes et moyennes entreprises, administrations etc.)Président : Gilbert Ruelle (2009) puis Bernard Tardieu Travaux une réunion plénière par mois plusieurs débats publics par an six groupes de travail en activité : pétrole, solaire, vecteurs d’énergie, réseaux de chaleur, méthane, énergie et urbanisme.9 Septembre 2010 Bernard Tardieu, Académie des technologies 7
  8. 8. Commission Energie & Changement climatique Publications récentes Efficacité énergétique dans les bâtiments (2009) L’énergie hydraulique et l’énergie éolienne (2009) L’éolien, une énergie du XXIe siècle (2009) Perspectives de l’énergie solaire en France (2008) Prospective sur l’énergie au XXIe siècle (2008) Le stockage de l’énergie électrique (2007) L’avenir du charbon (2005) L’hydrogène (2005) Les déchets nucléaires (2004) Avis Les crédits carbone et les mécanismes de dévt propre (2009)9 Septembre 2010 Bernard Tardieu, Académie des technologies 8
  9. 9. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYIntroductionBernard Decomps, membre de l’Académie des Technologieset conseiller du président du pôle ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 9
  10. 10. SÉMINAIRE« VERS UNE VILLE POST-CARBONE » Introduction par Bernard DECOMPS Membre de l’Académie des technologies, Conseiller du président du pôle de compétitivité Advancity
  11. 11. Objectifs et acteurs du séminaire des objectifs et des acteurs complémentaires…Académie des Technologies : tirer les enseignements del’observation de villes françaises engagées dans la réductiondes émissions de gaz à effet de serre.Pôle de compétitivité Advancity : contribuer à l’innovationtechnologique et aux démonstrations associant entreprises,laboratoires et villes Ŕ dans le contexte européen ad hoc* •*KIC Climat (Knowledge and Innovation Communities)•Agences ANR et ADEME : actions de soutien desprogrammes dédiés à la ville durable.•Ecole des Ponts ParisTech : actions de formation desaménageurs de la ville « bas carbone ».
  12. 12. Des collectivités territoriales précurseurs : grandes villes et collectivités urbaines•Grandes villes précurseurs en politique bas-carbone,•en relation avec l’Académie des Technologies : • Nanterre • Rennes Métropole • Belfort-Montbéliard • Grand Toulouse•Collectivités urbaines franciliennes en phase dedémonstration, sollicitées par Advancity : • Cluster Descartes • Territoire Fontainebleau-Avon.
  13. 13. Observation de grandes villes et de collectivités urbaines précurseurs•La politique « bas carbone » s’est organisée sur 3 fronts :1. Le front « espace » : cohérence et optimisation de l’utilisationdes territoires, agencement des lieux de vie, des bassinsd’activités, d’emplois et de culture.2. Le front « temps » : temps gagné par chaque citadin pourvivre sur le temps gaspillé en particulier dans des déplacements« fatals » et quotidiens.3. Le front « environnement » : réduction des émissions de gazà effet de serre et, pour rendre cette réduction acceptable etportée par le plus grand nombre, en garantissant et, si possible,en améliorant la qualité de vie des habitants et usagers.
  14. 14. L’innovation au présent•Les deux premiers fronts (espace, temps) sont intemporels et déjàen activité depuis les origines : c’est le 3e front (environnement) quiest nouveau, réagit sur les 2 premiers et constitue le moteur principalde l’innovation. •Conséquences1.Chacune des villes « bas carbone » devient un terrain d’analyse des« Living Labs », ces « clusters » associant utilisateurs finaux etpartenaires politiques, académiques et économiques. D’où l’intérêt duconcept EURBANLAB, pour mettre en concurrence les innovationsles plus pertinentes dans une série de villes d’Europe.2. Il faut éviter en même temps de reporter à l’extérieur des territoiresdes villes les atteintes à l’environnement.3. la focalisation sur le « post carbone » apporte un « marqueur »dont nos prédécesseurs ne disposaient pas, pour mesurer les pasaccomplis, modéliser le chemin qui reste à parcourir et s’adapter aujour le jour.
  15. 15. Programme de la journée1. Matinée : exposé des villes précurseurs ayant participé auxcolloques de l’Académie des technologies (Nanterre, RennesMétropole, Belfort et le Grand Toulouse) et de deux collectivitésurbaines d’Ile-de-France (Cluster Descartes, Fontainebleau-Avon)2. Après-midi : exposé des décideurs et acteurs nationaux Ŕministère de l’Ecologie (Mission Prospective), ADEME Ŕ etinternationaux Ŕ pôle Advancity (KIC Climat), Ecole des pontsParisTech.3. Conclusion : synthèse des débats sous la direction du vice-président de l’Académie et du président d’Advancity, dans laperspective de la création d’un Institut d’excellence national de laville post-carbone.
  16. 16. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèses des quatre ateliers« Vers une ville post-carbone »Belfort Montbéliard, p. 17 à 23.le Grand Toulouse, p. 24 à 30.Nanterre, p. 31 à 37.Rennes Métropole, p. 38 à 55. Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 16
  17. 17. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèse atelier Belfort–MontbéliardAbdellatif Miraoui, Directeur Laboratoire SeTAlain Mongon, membre de l’Académie des technologies Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 17
  18. 18. « Vers une ville post-carbone »Bilan l’Atelier de BelfortADVANCITY, Académie des technologies, Paris9 septembre 2010 - 18
  19. 19. Le colloque en quelques chiffres• Nombre de participants : environ 100 dont 15 de l’Académie des Technologie Française• Représentants des Académies des technologie Suisse (SATW) et Allemandes (Acatech)• Nombre d’interventions : 15 19
  20. 20. Bilan des présentations Présentations des collectivités locales • Ville durable et énergie : Belfort, utopies et réalités (Ville de Belfort) • Plans climats énergie territoriaux du Pays de Montbéliard (Ville de Montbéliard) • Transport urbain et interurbain dans le Territoire de Belfort (C. Proust) Présentations techniques (R&D) • Valorisation des sources d’énergies renouvelables locales (B. Saunier) • Conception, évaluation et simulation d’un réseau de transport public dans les petites villes et villes de taille moyenne : une vision logicielle (S. Galland) • Vers un réseau électrique intelligent : smart counters et smart grids (R. Roche, UTBM) • Projet R&D APECT-2050 (Approche Systémique pour les Plans Climat Energie Territoriaux : mise en perspective 2050) (J.M. Côme, Burgéap) • Projet européen Holistic : réduction de 23 % en 5 ans de la consommation en énergie non renouvelable d’un quartier de la ville de Neuchâtel, (Lionnel Robbe, Plannair) Visions de nos voisins Suisses et Allemands • Low energy and ecologic approaches : State of the art and perspectives in Switzerland (Bruno Keller, SATW) • State of the art plus innovative techniques in efficient energy consumption in the German building sector (Bernd Hillemeier, Acatech) 20
  21. 21. Bilan de la journée (1) Différences significatives dans les aspects du Plan Climat Territorial • différentes positions géographiques (p.ex.,géothermie, ressources locales) • environnement socio-économiques (p.ex., taille de la ville) • Historiques (secteurs résidentiel, commercial, industriel, culturel) Il existe différents niveaux d’objectifs plus ou moins ambiteux associés à différents niveaux de labellisation • Citergie (écocité,négawatt) • Minergie (éco-quartier ou agglomération, négatep) Des expériences différents dans nos pays voisins • La Suisse : préoccupée depuis longtemps de son cadre de vie, • L’Allemagne : avec des choix énergétiques différents cherchant des sources autres que le nucléaire 21
  22. 22. Bilan de la journée (2) Objectifs communs à tous • Mieux échanger pour que chacun nourrisse sa réflexion • Présentation des solutions concrètes en cours d’installation ou déjà installées (par ex, valorisation des sources d’énergie locale, récupération des eau usées, etc.) Une nécessité : éviter les optimisations locales • Privilégié l’approche système • Tirer parti du développement formidable des moyens de simulation et de prévision Avancer sur une question de fond sans réponse aujourd’hui • Faut-il plus d’actions sur la réduction de nos besoins/économies d’énergie, évoluer vers une société moins consumériste ? (réduire l’empreinte carbone) • ou investir massivement pour le futur Garder en tête que le principe de précaution est un principe d’action • Dès qu’une interrogation apparaît, celui-ci doit servir à lancer les travaux qui permettront de lever cette interrogation Conviction forte à partager • Il faut croire au progrès 22
  23. 23. Merci de votre attention 23
  24. 24. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèse atelier Grand ToulouseJean-François Boissière, Directeur de Cabinet adjointBernard Decomps, membre de l’Académie des technologies etconseiller du président du pôle ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 24
  25. 25. Favoriser l’innovation pour une ville post-carbone Jean-François Boissière, Grand Toulouse9 septembre 2010, Marne La Vallée
  26. 26. Un cadre de travail et d’innovation : le plan climat• Une démarche considérant les enjeux environnementaux, économiques et sociaux, déclinée en interne et sur le territoire du Grand Toulouse.• Le Plan Climat portera sur tous les domaines de compétences de la Communauté urbaine avec une mobilisation des autres partenaires dont le champ de compétence s’exerce sur le territoire. L’amélioration continue et la
  27. 27. Les étapes du Plan Climat Énergie Territorial sur le Grand Toulouse• 20 Mars 2009 :• Délibération pour l’élaboration d’un Plan Climat Energie pour la ville de Toulouse• 20 Novembre 2009 :• Délibération pour l’élaboration d’un Plan Climat Energie Territorial au niveau du Grand Toulouse• Mai 2010 :• Lancement, avec les 1ères rencontres climat de l’exemplarité de la collectivité• Juin à décembre 2010 : Appel à projets Lancement de la consultation pour retenir un Assistant à maître d’ouvrage (AMO) Lancement des diagnostics sur le bilan des émissions de gaz à effet de serre• Début 2011 : Approbation des plans d’actions 1 concernant les actions immédiates à réaliser Concertation citoyenne pour les plans d’action 2 à horizon 2014 Ŕ 2020 et sur la base des bilans carbone• Juin 2011 : Mise en œuvre, suivi et évaluation des plans d’actions 1 Approbation des plans d’actions 2• 2012 à 2014 :• Mise en œuvre, suivi et évaluation des plans d’actions 2
  28. 28. Mobiville, un concept global• un service de guidage multimodal en milieu urbain, gratuit, pour tous, qui rend le Grand Toulousain stratège de sa mobilité.• Pour le Grand Toulouse, Mobiville signifie s’engager à• favoriser/tester/adopter l’innovation dans les domaines technologique, juridique et économique• collecter des données, les transformer en informations et diffuser ces informations• former aux usages des matériels et au déchiffrage de l’information.• Une première brique : autopartage@toulouse qui consiste à proposer à des services volontaires du Grand Toulouse la gestion d’une flotte de 5 à 10 véhicules dédiés aux déplacements professionnels d’agents inscrits au dispositif après vérification du permis de conduire.
  29. 29. Changer les mentalités parl’exemple : autopartage@toulouse• Le projet a pour thématique le développement et l’expérimentation d’un service dautopartage utilisant le téléphone mobile, thématique qui est issue du travail d’innovation mené pour Mobiville 2. Son nom de code est autopartage@toulouse.• Il regroupe, outre le Grand Toulouse et Continental, Artal (Ramonville), Mobilib’ (Toulouse) et France Autopartage,
  30. 30. Vers une agriculture périurbaine contribuant à une agglomération post-carbone Enjeux du projet d’agriculture périurbaine viable sur le Grand Toulouse Identifier quelles terres agricoles préserver et comment les préserver Mesurer dès à présent l’impact du futur SCOT : Travailler ensemble les zones agricoles à protéger : des projets au service du zonage Anticiper la mutation d’ici 20 ans des terres agricoles sous pixels Se doter de références pour faire le lien entre économie et valeur foncière Responsabilité sur Identifier quels rôles les collectivités ont à jouer Avoir une approche économique complète, intégrant transformation et distribution en mobilisant les partenaires le devenir de concernés Impulser de nouvelles méthodes et références technico-économiques (circuits courts, bio …) l’espace Encourager la diversification des pratiques et des filières, des productions, des services (agritourisme ..) Responsabilité sur  Vers une Charte déclinant les engagements mutuels l’emploi, les solidarités et la sécurité de lapprovisionnement alimentaire 2
  31. 31. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèse atelier NanterreFrançois Château, Directeur Général des Services techniques de laville de NanterreBernard Saunier, Président de BPR Technologies, membre del’Académie des technologies Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 31
  32. 32. Prise en compte des enjeux énergétiques dans les politiques municipales Le Plan Climat Territorial de Nanterre François CHATEAUDirecteur Général des Services Techniques
  33. 33. Historique • Années 80 : actions d’économie d’énergie sur le patrimoine: critères budgétaires • Années 90 : le programme de « maitrise de l’énergie » s’inscrit dorénavant dans des politiques environnementales et de développement durable plus larges • Années 2000 : structuration de notre politique de développement durable: la lutte contre le changement climatique en est un axe structurant • -------------------- • 2006: démarches de bilans carbone patrimonial et territorial et mise en place d’un collectif climat chargé d’élaborer le Plan Climat Territorial • 13 février 2007 : le CM approuve le Plan Climat Territorial. Des objectifs sont fixés sur 5 ans selon 4 axes d’intervention : 1. La ville exemplaire : réduire de 10% les émissions de gaz à effet de serre des activités communales 2. La ville de demain et l’aménagement : utiliser les leviers dont la ville dispose en matière d’aménagement, de transports, d’activités économiques pour agir sur l’essentiel des émissions 3. La ville incitatrice : obtenir la participation de tous les acteurs, agir sur les comportements des citoyens par l’information la sensibilisation, le conseil… 4. La gouvernance du PCT : mener des actions de pilotage, d’évaluation de communication33
  34. 34. Axe 1 : La ville exemplaire dans ses domaines de compétences Plan d’actions sur le patrimoine communal• Etat des lieux : 220 bâtiments existants, 150 chauffés. 40 bâtiments représentent 80% des émissions de GES, la moitié sont des groupes scolaires (100 à 170kwh/m2).Deux bâtiments (Hôtel de ville et palais des sports) très énergivores mais difficiles à réhabiliter.• Les grands principes du plan d’action sur le patrimoine : Ŕ Diminuer de 7% la consommation d’électricité à l’occasion des actions d’entretien courant des bâtiments Ŕ Adopter des démarches « opportunistes » dans des cas spécifiques (GS Langevin et serres municipales) Ŕ Développer l’utilisation d’une énergie renouvelable (Eau chaude solaire : Théâtre Amandiers et Palais des sports. Production d’électricité photovoltaïque : GS Paul Langevin en toiture et GS Jules Ferry en brise soleil ) Ŕ Mettre en œuvre un plan pluriannuel d’actions de réhabilitations lourdes combinant mise aux normes PCT et accessibilité handicapés Ŕ Viser des bâtiments à haute performance énergétique pour les constructions neuves : objectif RT Ŕ 10% au moins au début du PCT, THPE pour deux groupes scolaires en cours de travaux( Gs ilot de la croisée et Gs la Fontaine) réalisation en cours d’un premier bâtiment BBC + ossature bois (IME), programmation en cours d’un groupe scolaire (Zac Centre Sainte Geneviève ) avec objectif E0 si facteurs favorables 34
  35. 35. Axe 2 : la ville de demain, les enjeux et moyens de l’aménagement à Nanterre face aux priorités énergétiques • Un territoire privilégié de l’Etat : Opération d’intérêt national depuis 1958 • Un projet municipal qui conjugue innovation sociale et développement durable . La volonté municipale ; construire 6000 logements d’ici 2014, dont 40% de logements sociaux, un territoire actif tant sur la rénovation urbaine que sur les projets de développement • Le Plan Local d’Urbanisme adopté en 2007comporte des orientations de mise en cohérence de toutes les dimensions du développement local : urbanisme, environnement, paysage, habitat, déplacements, implantations d’activités, organisation de l’espace. Son règlement énonce diverses mesures de caractère environnemental (art 11, 12, 13). Mais le PLU ne permet pas vraiment d’imposer les dispositions de maîtrise de l’énergie et de développement durable • Des compléments qualitatifs du document réglementaire : • - Un cahier de recommandations architecturales, urbaines et paysagères • - Un cahier de recommandations techniques pour le logement • Des démarches volontaristes des aménageurs : • - ZAC Seine Arche : un cahier de prescriptions environnementales annexé à la cession des terrains35
  36. 36. Aménagement : éléments de bilan et pistes de réflexion . Un conditionnement des règles de constructibilité aux enjeux énergétiques encore difficile à réaliser : - Des dispositifs d’isolation par l’extérieur qui impliquent des dépassements d’emprise au sol et du COS (cf apports des lois Grenelle), - La limitation des points d’échanges thermiques entre intérieur et extérieur qui a pour conséquence une conception architecturale et urbaine appauvrie et uniformisée - Une absence de contrôle à postériori (vérifier bordereau de suivi RT) . Une application très récente des niveaux de performances énergétiques sur le patrimoine ancien privé: - Phase 3 de Nanterre Habitat + . Des surcoûts de construction encore dissuasifs notamment sur le logement social, tant pour la valorisation du patrimoine existant que pour la production d’opérations neuves . Des démarches encore ciblées sur les bâtiments, à étendre à la conception urbaine des quartiers . Le projet de ZAC des Provinces Françaises ; une Approche Environnementale de l’Urbanisme innovante avec l’ADEME . Des évolutions du document d’urbanisme à poursuivre : de nouveaux liens à trouver entre formes urbaines/densité/maîtrise de l’énergie36
  37. 37. Axe 3 : La ville incitatrice auprès des nanterriens et des acteurs du territoireLes actions de sensibilisation des agents et utilisateurs de bâtiments communaux : sensibilisation directede 600 agents sur les écogestes au bureau et édition d’un guide pratique de l’éco-agent (2008)Campagne sur la climatisation : affichage en temps réel des conso + notice de bon usage  réduction de 3%des consommations électriquesElargissement aux utilisateurs des bâtiments communaux : affichage pédagogique des DPE + campagnede sensibilisation des consommations électriques dans écoles.La mise en place d’un PDA favorisant les pratiques de déplacement alternatifs à la voiture via la promotion et le développement d’un parc vélo au sein de la flotte automobile .160 vélos sont disponibles pourles déplacements professionnels ou sont directement affectés à des agents pour leurs déplacementsdomicile/travail. L’éducation à l’énergieAteliers d’éducation à l’environnement (depuis 1999) et à l’énergie (depuis 2007) auprès des scolaires et desjeunes publics (CL & CV) enjeux du changement climatique et écocitoyenneté . Année scolaire 2008/09 :632 enfants sensibilisés dont 98 sur l’énergieLe partenariat avec les entreprisesRapprochement ville-entreprises via des Chartes partenariales mise en place d’actions pilotes exemplaires(Bilan Carbone d’ADP),une réfléxion à engager sur les déchets des entreprisesLes évènementielsDepuis 2009 l’EcoZone : un nouvel évènement populaire d’écologie au quotidien (70 stands + des animations)Organisation37 régulière de conférences/débats à l’Agora
  38. 38. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYSynthèse atelier Rennes MétropoleGuillaume Porcher, chargé de mission énergie, Rennes MétropoleYves Farge, Président du Comité des travaux de l’Académie destechnologies Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 38
  39. 39. Plan Climat Energie TerritorialProblématique énergétique à l’échelle de la Métropole rennaise : Etat des lieux et perspectives
  40. 40. Energie-Climat : Une problématique transversale intégréeau projet de développement durable de Rennes Métropole Mobilisation des acteurs du territoire : Baro’Métropole : PROJET COMMUNAUTAIRE outil de suivi et de pilotage du projet Communes, Habitants, services, jeunes, communautaire Stratégie de développement durable festivals … de Rennes Métropole Déclinaison spatiale: Déclinaisons sectorielles: Projet de SCoT PCET développement social, PLH, PDU,… du Pays de Rennes Un document d’orientation stratégique potentiellement très structurant
  41. 41. Objectif : -20% d’émissions de CO2 en 2020- Janvier 2008 : délibération cadre en faveur d’un PlanClimat Energie pour Rennes Métropole- Décembre 2008 : signature de la Convention desMaires pour le climat.- Décembre 2009 : 33 communes de Rennes Métropolesont signataires; toutes ont vocation à décliner lesobjectifs du plan climat métropolitain sur leur territoire.- Un enjeu majeur de mobilisation des acteurs du territoireafin que chacun s’engage à son niveau, sur sescompétences.
  42. 42. Le diagnosticLes chiffres clés issus du diagnostic territorial des émissions de CO2 : Déplacements, Habitat, tertiaire, agriculture
  43. 43. Bilan CO2 Bâtiments & Déplacements(*) TOTAL 2006 ~ 2 Mt CO2 soit 5t./hab./an Fig. 1 : Bilan des émissions de CO2 dorigine énergétique (Bâtiments + Déplacements) Les bâtiments et les transports routiers émettent à peu près les mêmes quantités de CO2. Les émissions de CO2 liées aux consommations d’électricité sont prise en compte bien que non produites localement.(*) Données CRAC + bilan habitat 2006 + bilan déplacement Audiar / Rennes Métropole SED 2006
  44. 44. Le volet déplacementLes chiffres clés issus du diagnostic territorial des émissions de CO2
  45. 45. Répartition des émissions de CO2 < 2% TOTAL 2006 ~ 1 000 000 t. CO2Les véhicules légers qui représentent plus de 90% des véhicules-kmparcourus comptent pour plus de 70% des émissions de CO2 dues auxdéplacements motorisés sur l’agglomération.
  46. 46. Le bilan Déplacement : synthèse• Malgré un rééquilibrage de la part modale en faveur des TransportsCollectifs (EMD 2007), la voiture individuelle pèse encore pour plus de90% des véhicules-km sur Rennes Métropole (~ 70% des émissions deCO2).• Depuis 2001, les augmentations de trafic automobile sont partiellementcompensées par la baisse des émissions unitaires des véhiculesparticuliers (VP).• TC < 2% des émissions de CO2 dues aux déplacements• le renouvellement du parc roulant constitue un enjeu majeur (objectif : 130g. CO2/km en 2020 contre 176 g. CO2/km en 2005)=> La baisse des émissions de CO2 à l’horizon 2020 passenécessairement par une action corrective d’envergure surles VP.
  47. 47. Les déplacements en 2020• Transfert modal (massif) de la VP vers les modes doux pour lesdéplacements courts (d<3km) très émetteurs de CO2• Moyenne des émissions de CO2 du parc roulant : 130 g./km (…120?)• Développement important de l’offre des véhicules à très faiblesémissions : micro-citadine électrique, véhicule hybride, bus hybride…• Développement de nouveaux services : plateforme de covoiturage,télétravail, véhicules partagés (« autolib »), …
  48. 48. Le volet HabitatLes chiffres clés issus du diagnostic territorial des émissions de CO2
  49. 49. Bilan énergie habitat Toutes énergies confondues, le chauffage représente 56% des consommations d’énergie Vient ensuite l’ECS (26%) Les usages spécifiques de l’électricité comptent pour 10% et la cuisson 8%
  50. 50. Le bilan Habitat : synthèse• 2/3 des émissions de CO2 dans l’habitat proviennent du chauffagedes logements.• Les logements les plus consommateurs (kWh/logt) sont les maisonsindividuelles construites dans les années 60-70• L’isolation du patrimoine ancien (privé), lorsqu’il est opportun, revêtun enjeu prioritaire en matière de réduction des émissions de CO2• La production d’ECS représente ¼ des consommations d’énergie dansl’habitat.• Par rapport aux objectifs du facteur 4 (2050) et des objectifsintermédiaires de réduction des émissions de CO2 fixés par l’Europe, laquasi-totalité du parc actuel de logement est concerné.• Le bois (Chauffage), le solaire (ECS) et la géothermie (Chauffage &ECS) restent très peu utilisés bien qu’offrant un potentiel relativementimportant.
  51. 51. Rennes Métropole en 2020 - 25% de consommation d’énergie sur le parc < 2000• Logement neuf : BBC dès 2012… standard BEPOS en 2020• Logement ancien privé : - 38% de consommation d’énergie dans leslogements construits avant 1975 ( = objectif Grenelle)• Parc social : réduire de 25% la consommation d’énergie du parc bâticonstruit avant 2000• Développement massif - dans le neuf - du solaire thermique etphotovoltaïque intégré au bâti pour augmenter la part énergierenouvelable dans la consommation d’énergie finale.
  52. 52. Le volet tertiaire (synthèse) L’enseignement (20% des émissions de CO2 du secteur) Le commerce (19%) La santé (16%) Les bureaux (15%) Un secteur très hétérogène, qui consomme beaucoupdélectricité (80% de la conso. élec. du territoire) Des besoins en chaleur qui restent majoritaires parrapport aux autres usages
  53. 53. Le volet agricoleLes chiffres clés issus du diagnostic territorial des émissions de CO2
  54. 54. bilan CO2 du secteur agricole(*) • Les consommations d’énergies directes engendrent des émissions de plus de 50 000 tonnes de CO2 dont les ¾ environ sont le fait des serres maraîchères chauffées (70% des serres chauffées du département) • Le fioul agricole (tracteur) arrive au 2ème poste (~ 7500 t/an), essentiellement pour les cultures. • L’activité d’élevage est peu émettrice de CO2 (…) car surtout consommatrice d’électricité (salles de traite).N.B : le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O) sont deux puissants GES qui seronttraités de manière spécifique dans le cadre d’initiatives à venir(*) CO2 seul hors « puits carbone »
  55. 55. Un enjeu prioritaire :la mobilisation des acteurs du territoireLes habitants : habitat, déplacements, alimentation,loisirs, biens de consommations…Entreprises & administrations : bâtiments tertiaires(MDE), déplacements, achats, services…Agriculteurs (autres GES) : achats, pratiquesagricoles, énergies renouvelables…Collectivités locales : patrimoines publiques,aménagement, relais local vis-à-vis des habitants.
  56. 56. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDeux exemples de Recherche « Ville durable »dans la Région Ile de France EPA Marne – Cluster Descartes « Ville Durable »Pascal Berteaud, directeur général de l’EPA Marne. Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 56
  57. 57. CLUSTER DESCARTESPOLE DE DEVELOPPEMENT DEDIE A LA VILLE DURABLE DE LA REGION CAPITALE 8 Septembre 2010
  58. 58. LE TERRITOIRE DU CLUSTER DESCARTES
  59. 59. Un pôle de recherche de niveau mondialLE POTENTIEL DE RECHERCHE DU CLUSTER DESCARTES VILLE DURABLE
  60. 60. LES FILIERES DU CLUSTER DESCARTES VILLE DURABLE
  61. 61. Institut d’Excellence dans le domaine des Energies DécarbonéesCluster Descartes : Un Living Lab Urbain au service des industriels Un pôle de formation tout niveau• PRES PARIS EST, ADVANCITY, PST, EPAMARNE• GDF-SUEZ, VEOLIA ENVIRONNEMENT, EIFFAGE, BOUYGUES, VINCI, EGIS, SYNTIC, EDF, SUEZ ENVIRONNEMENT• Projet IEED porté par PRES PARIS EST autour de quatre thèmes, à toutes les échelles : 1. Optimisation territoriale de l’énergie et du CO2 2. Optimisation territoriale des autres flux urbains et ressources 3. Management et ingénierie de la Ville, objets et outils TIC 4. Mesures, Indicateurs et observatoire permanent IEED VILLE DURABLE
  62. 62. La recherche appliquée sur la Ville Décarbonée PROJET IMMANENT CLE DE SOL Capteurs temps réels Fondations intelligentes de la Ville VILLE NUMERIQUE Galeries multi réseaux Salle immersive Réalité virtuelle augmentée PROJET IMPETUSSUSTAINS PLATEFORME Liens mobilité - bâtiPré programmation URBACONCEPTurbaine Approche systémique • Centre de ressources ORREVAD • Laboratoire Forme Urbaine et mobilité • Centre de formation CONCEPTION VILLE DURABLE LE POTENTIEL DE RECHERCHE DU CLUSTER DESCARTES VILLE DURABLE
  63. 63. Le socle commun pour la réalisation de la Ville Décarbonée MONDE ECONOMIQUE PRES PARIS EST Entreprises, industries, ingénieries Universités, Grandes écoles, organismes de recherche COLLECTIVITES Communes, intercommunalitésADVANCITYPôle de CompétitivitéVille & Mobilité Durable AMENAGEURS Epamarne, Epafrance IEED VILLE & AMENAGEMENT DURABLES Institut d’Excellence dans le domaine des Energies Décarbonées • Recherche • Observation • Formation • Exploitation REALISATION VILLE DURABLE Le Living Lab Urbain LE POTENTIEL DE RECHERCHE DU CLUSTER DESCARTES VILLE DURABLE
  64. 64. Les outils de gestion de la Ville Décarbonée GRAND EQUIPEMENT BASE DE DONNEE BIBLIOTHEQUE GEBD CLAIRESITI NUMERIQUE Intermodalité transport voyageurs Ville et Aménagement EQUIPEMENTS D’EXCELLENCE Observatoire Recherche Développement industriel GESTION VILLE DURABLELE POTENTIEL DE RECHERCHE DU CLUSTER DESCARTES VILLE DURABLE
  65. 65. Les marchés visés 1. Les filières industrielles du bâtiment durable 2. Le génie civil et les travaux publics durables 3. L’exploitation, la maintenance des réseaux et infrastructures des grands concessionnaires 4. Les transports 5. L’utilisation et le traitement des « utilités » 6. Le conseil, l’assistance à maîtrise d’ouvrage, et l’aménagement de l’espace urbain durable 7. Les outils, méthodologie de conception, de modélisation, de simulation et de planification 8. La géothermie sub-surface ou profonde 9. La dépollution des sites IEED VILLE DURABLE
  66. 66. Le rayonnement du Cluster s’étend globalement jusqu’à : - l’A86 à l’ouest - le Port de Bonneuil au Sud - l’A104 à l’est - les coteaux de Montfermeil au nord Potentiel foncier : - 1000 hectares environ Bassin de vie : - 500 000 habitants environLE TERRITOIRE DU CLUSTER DESCARTES
  67. 67. Les polarités du Cluster : - Neuilly-sur-Marne - Noisy-le-Grand - Bry-Villiers-Champigny - Torcy - Chelles-Vaires 7000 hectares environLES POLARITES DU CLUSTER
  68. 68. Le Cœur de Cluster intègre : - la Cité Descartes (ZAC de la Haute Maison) au centre - le Champy (Noisy-le-Grand) à l’ouest - les Richardets (Noisy-le-Grand) au sud - le Bois de la Grange (Champs - Noisiel) à l’est - le Château de Champs (Champs-sur-Marne) Au nord : 1500 hectares environ dont 500 hectares boisésLE CŒUR DU CLUSTER
  69. 69. Les Ateliers LionLe Living Lab UrbainLa Cité Descartes :« Préfiguration de la Ville de demain »« Laboratoire d’Urbanisme Durable »Le concours :« Une illustration pour engager le dialogue »« Les concepts s’élaborent à l’écoute du débat démocratique »Les premières réflexions :« Agir sur le tandem infrastructure Ŕ nature »« Créer une séduction territoriale »« Désenclaver les quartiers »« Ne pas sanctuariser la forêt, utiliser la biomasse »« Prendre en compte la régénération forestière comme puits de carbone »« Limiter l’empreinte écologique dans un processus de concertation » CONCOURS INTERNATIONAL DE MAITRISE D’ŒUVRE URBAINE ATELIERS LION LAUREATS
  70. 70. Les points forts du projetNature génératrice de projet urbainUne suite de centralités autour du tramwayUn pôle multimodal ouvertA4 : une avenue métropolitaine. « Faubourg du XXI siècle »Traitement des franges urbainesVille zéro carbone La nature génératrice de projet urbain La ville ponctuée de centralités Traitement des franges urbaines CONCOURS INTERNATIONAL DE MAITRISE D’ŒUVRE URBAINE ATELIERS LION LAUREATS
  71. 71. Une Une successioncentralitésUnesuccession de centralités succession de de centralités CONCOURS INTERNATIONAL DE MAITRISE D’ŒUVRE URBAINE ATELIERS LION LAUREATS
  72. 72. Transformer l’A4 en avenue métropolitaine Un équipement structurant en agrafe sur l’A4 Intégrer un Bus à Haut Niveau de Service sur l’Autoroute A4 CONCOURS INTERNATIONAL DE MAITRISE D’ŒUVRE URBAINE ATELIERS LION LAUREATS
  73. 73. Un tramway reliant les deux branches du RER E au RER A, dans le prolongement du T4 RER ESaint Lazare PARIS Chatelet RER A RER E Metro Automatique CONCOURS INTERNATIONAL DE MAITRISE D’ŒUVRE URBAINE ATELIERS LION LAUREATS
  74. 74. Un équipement emblématique du Cluster Descartes comportant• IEED Ville et Aménagement Durables• Villa Descartes• Musée virtuel de la Ville• Cité de l’Urbanisme• Centre de ressource et de formation professionnelle• Lieu d’animation et d’échanges, lieu collaboratif• Sièges sociaux• Sièges d’évènements / Biennale Descartes LA CITE INTERNATIONALE DU DEVELOPPEMENT DURABLE
  75. 75. GREEN VALLEE UN PREMIER INVESTISSEMENT PRIVE INTERNATIONAL
  76. 76. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDeux exemples de Recherche « Ville durable » dans la Région Ile de France Villes satellites, effet de levier pour le post-carbone: exemple de Fontainebleau-Avon Julien Dossier, Directeur Général de Quattrolibri. Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xdy5e5_territoires-post- carbone_news?start=1#from=embed Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 76
  77. 77. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDiscussions- Synthèse et Enseignements Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 77
  78. 78. Valorisation des Sources d’Energie Renouvelables Locales par Bernard Saunier, Ph. DPrésident de SAUNIER et ASSOCIES Membre de l’Académie des Technologies 78
  79. 79. Prise de conscience des enjeux <Production de Gaz à effet de serre en France Répartition des sources  Transport 28 %  Bâtiment 25 %  Industrie 22 %  Agriculture 12 %  Divers 13 %Consommation d’énergie en France Répartition des sources  Bâtiment 46 %  Industrie 28 %  Transports 24 %  Divers 2% - 79
  80. 80. Principes de base pour le recours aux EnR <Principes de Base pour le recours aux ENR Réduction des consommations inutiles: isolation renforcée, éclairage basse consommation, etc… Avec un coût d’investissement initial plus élevé, et un coût d’exploitation moindre, les ENR doivent-elles être dimensionnées pour fournir la totalité de l’énergie ou une partie seulement ? Recours systématique aux systèmes de chauffage basse température dans les bâtiments Mobiliser davantage les potentialités locales de stockage inter-saisonnier de l’énergie - 80
  81. 81. Principes de base pour le recours aux EnR < Connaissance de la courbe monotone de consommation d’énergie dans un bâtiment. La surface inférieure délimitée par la courbe correspond aux besoins énergétiques annuels du bâtiment Puissance Besoins de chaleur 200 kW 180 kWPmax chaufferie nécessaire 160 kW 140 kW 10 % fournie par énergie traditionnelle 120 kW 100 kW 80 kW 60 kW P Enr optimale 40 kW 90 % d’énergie fournie par EnR 20 kW 0 kW 1h 2 001 h 4 001 h 6 001 h 8 001 h Nbre d’heures annuelles de mobilisation de l’énergie - 81
  82. 82. Approche pour satisfaire les Objectifs de 2020 <Nécessité d’une Mobilisation Forte sur l’Habitat Ancien Avec environ 1% annuel du renouvellement global du parc immobilier français, en 2020 seulement 10 à 15% du parc répondra à des normes économes en énergie fossile Pour tenir les objectifs de 2020, un vigoureux effort de réduction des consommations d’énergies fossiles sera nécessaire dans l’habitat ancien: - d’abord, de substitution, si possible, de la plus grande partie de la source d’énergie fossile par une ENR, - ensuite, ou/et en parallèle, de réduction des consommations dans l’habitat ancien. - 82
  83. 83. Sources d’ENR Mobilisables Localement <Sources d’ENR Mobilisables avec un Réseau de Chaleur Source Haute Température - Chaleur fatale lorsque disponible: incinération des déchets urbains, terrils miniers, chaleur des usines de production électrique ou autres - Chaufferie bois, - Biomasse Source Basse Température - Géothermie Dogger - Renforcement avec Pompes à Chaleur (PAC) sur nappe, sur eau usée et/ou eau potable - 83
  84. 84. Sources d’ENR Mobilisables Localement <Sources d’ENR Mobilisables sans Réseau de Chaleur Source Haute Température - Chaufferie bois, - Bois individuel avec air chaud Source Basse Température - PAC sur nappe, sur eau usée et/ou eau potable - PAC sur sondes géothermiques - Chaleur estivale pour ECS et Piscines - Stockage inter-saisonnier de chaleur dans sous sol avec sondes géothermiques - 84
  85. 85. Freins à la mise en œuvre des ENR <Freins à la mise en œuvre des ENR Temps de retour du sur-investissement - 8 à 20 ans hors aide financière Nécessité d’une aide financière - Niveau d’aide nécessaire de 40 à 60% du coût initial d’investissement. Fonds Chaleur - Taxation Pollueur Ŕ Payeur Incitation et Réglementation Compétences des acteurs - Nécessité d’un vaste programme de formation des acteurs de la filière - 85
  86. 86. La Géothermie - 86
  87. 87. Géothermie basse énergie < - 87
  88. 88. Captage sur nappe phréatique < - 88
  89. 89. Captage sur sondes géothermiques < - 89
  90. 90. Modélisation thermique 3D du sous sol < - 90
  91. 91. Stockage d’énergie inter-saisonnier < - 91
  92. 92. Stockage d’énergie inter-saisonnier < - 92
  93. 93. Chaleur sur eaux usées - 93
  94. 94. Sources d’EnR - Eaux usées < Chaufferie Pompe à chaleur Station d’épurationÉchangeur pourrécupération decalories - 94
  95. 95. Sources d’EnR - Eaux usées < Fonctionnement du système Système fonctionnant en Système fonctionnant en chauffage des bâtiments production de froid~ ~ ~ ~ Échangeur Canalisation Pompe à chaleur - 95
  96. 96. Sources d’EnR - Eaux usées <Technologie, échangeur rapporté dans les canalisations existantes - 96
  97. 97. Sources d’EnR - Eaux usées < - 97
  98. 98. Chaleur fatale - 98
  99. 99. Sources d’EnR - Chaleur fatale < - 99
  100. 100. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY Après-midi 100
  101. 101. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYAprès-midi 14h15 - 17h00 Recherche – Innovation Principaux résultats du Programme : «Repenser les villes dans une société post-carbone », Jacques Theys, MEEDDM (p. 103 à 112) Actions de l’ADEME en faveur de la ville post-carbone et premiers enseignements du groupe miroir, Alain Morcheoine, ADEME (p. 113 à 127) « KIC Climate » : quelles opportunités pour les acteurs de la ville durable ? Vincent Cousin, ADVANCITY (p. 128 à 138) Discussions- Synthèse et Enseignements Formation : Contribution de l’ENPC aux formations dédiées à la ville post-carbone, Richard Thummel, Ecole des Ponts ParisTech (p. 140 à 147) Discussions- Synthèse et Enseignements Conclusions Bruno Revellin-Falcoz, Académie des Technologies Michel Cote, ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 101
  102. 102. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYRecherche – InnovationPrincipaux résultats du Programme : «Repenser les villes dans unesociété post-carbone », Jacques Theys, MEEDDM (p. 103 à 112)Actions de l’ADEME en faveur de la ville post-carbone et premiersenseignements du groupe miroir, Alain Morcheoine, ADEME (p. 113 à 127)« KIC Climate » : quelles opportunités pour les acteurs de la villedurable ? Vincent Cousin, ADVANCITY (p. 128 à 138) Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 102
  103. 103. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYRecherche – InnovationSix scenarios vers la ville post-carboneJacques Theys, Responsable de la mission prospective MEEDDMCGEDD Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 103
  104. 104. SIX SCENARIOS VERS LA VILLE POST-CARBONEJacques THEYS,Responsable de la Mission prospectiveMinistère du Développement DurableCommissariat Général au DéveloppementDurableDélégation au Développement Durable Ministère de lÉcologie, de lÉnergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat www.developpement-durable.gouv.fr
  105. 105. La Mission Prospective et le programme « Ville post-carbone » Les 3 fonctions de la Mission : animation Ŕ veille Ŕ programmes de prospective centrés sur les transitions de long terme Le projet « ville post-carbone » sinscrit dans cette perspective de travail sur les transitions avec 4 autres programmes Ce nest pas le seul exercice portant sur la prospective urbaine (ouvrages déjà publiés ou à venir sur « les villes du XXI° siècle », « agora 2020 », « le monde des villes en 2030 »). 9 SEPTEMBRE 2010 - 105
  106. 106. Le Programme « Villes post- carbone » Un partenariat MEEDDM (CGDD/DDD/Mission prospective) / ADEME Les origines du programme : programme de la Commission européenne sur la société post-carbone Ŕ volet urbain (2007), le Grenelle de l’environnement (2007), prolongation des Plans Climat- Energie. Les 3 défis : Facteur 4 (division par 4 des émissions de CO2 des villes); autonomie par rapport aux énergies fossiles (pétrole..); adaptation au changement climatique. Le concept de « ville » : la ville comme « territoire » (région urbaine) et pas seulement comme « collectivité locale » ou « ensemble dhabitants » Lapproche prospective utilisée : méthode de « backcasting » (par quels cheminements atteindre ces 3 objectifs) 9 SEPTEMBRE 2010 - 106
  107. 107. Les 5 volets du programme Un atelier de prospective de 25 experts (construction des scénarios) Un programme de recherche (3 APR et 18 recherches) Un séminaire de valorisation « chercheurs-acteurs » (10 séances co- animées avec lUniversité du Maine; 100 à 150 participants par séance) Des recherches-action avec les collectivités locales Un partenariat avec une Ecole dArchitecture 9 SEPTEMBRE 2010 - 107
  108. 108. Les villes parties-prenantes  Mulhouse  Grenoble  Tours  Lille  Paris  Plaine-Saint-Denis  Fontainebleau Et un partenariat avec le réseau européen Energy Cities (projet Imagine) 9 SEPTEMBRE 2010 - 108
  109. 109. La ville post-carbone suppose des ruptures profondes 9 SEPTEMBRE 2010 - 109
  110. 110. Les hypothèses de la démarche Un consensus sur les objectifs : Division par 4 des gaz à effet de serre dici 2050 Capacité des villes à sadapter au réchauffement Autonomie par rapport aux énergies fossiles Des controverses sur la responsabilité des villes et sur lopportunité dagir à léchelle urbaine Plusieurs cheminements possibles liés à la perception des incertitudes futures et des marges de manoeuvre existantes : Valorisation intelligente des opportunités externes Renouvellement massif des infrastructures urbaines Reconfiguration des formes urbaines et des modes de vie 9 SEPTEMBRE 2010 - 110
  111. 111. Dix dimensions prises en compte 1- Géo-éco-politique (contexte international) 2- Economie (croissance globale et par secteur) 3- « Démographie » urbaine (et relations ville-rural) 4- Institutions et gouvernance (structures, principes,...) 5- Politique nationale (énergie, climat, fiscalité,...) 6- Politique et finances locales 7- Production et distribution dénergie 8- Habitat 9- Mobilité et techniques de transport 10- Valeurs, modes de vie, acceptabilité. 9 SEPTEMBRE 2010 - 111
  112. 112. 6 SCENARIOS CONTRASTES Villes post-carbone1- opportunisme intelligent2- créativité carbone3- nouvelles infrastructures climatiques et énergétiques (Nice)4- biopolis5- la ville « contenue » (le nouvel urbanisme climatique)6- sobriété volontaire 9 SEPTEMBRE 2010 - 112
  113. 113. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYRecherche – InnovationActions de l’ADEME en faveur de la ville post-carbone et premiersenseignements du groupe miroir sur la ville post-carboneAlain Morcheoine, Conseiller à la présidence de l’ ADEME sur la Ville durable Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 113
  114. 114. TOUT LE MONDE S’INTERESSE ALA VILLE DURABLE ET SOBRE EN CARBONE ! QUEL POSITIONNEMENT POUR L’ADEME? QUELS APPORTS POSSIBLES? Alain MORCHEOINE Conseiller du président de l’ADEME sur la Ville durable
  115. 115. QUELQUES CARACTERISTIQUES IMPORTANTES POUR LA VILLE DURABLE Lieu de création de lien social et de ségrégation : – Les assignés à résidence des cités (F. Ascher) – La précarité énergétique(logement et transport) – L’effet prévisionnel de la pyramide des âges Un système technique complexe : identifier les interactions La complexité le rend fragile : travailler la résilience La prégnance de la culture pour adapter des solutions Une ville économe, adaptable, robuste, abordable et attractive La nécessité de l’évaluation quantitative pour cerner la durabilité Trois climats et deux modes de vie (nord et sud)  pas de modèle unique Une gouvernance complexe en raison des différents jeux d’acteurs
  116. 116. POURQUOI L’ADEME DOIT S’IMPLIQUER SUR LA VILLE DURABLE ET SOBRE EN CARBONE  CONSTAT Les orientations du développement urbain durable (Leipzig & Marseille, Europe, Agenda 21) ont des répercussions importantes en matière d’efficacité énergétique du fonctionnement de la ville Une insuffisance constatée chez les urbanistes sur l’analyse énergétiques de leurs choix d’organisation urbaine (généralement limitée aux performance des bâtiments) Des objectifs quantitatifs d’efficacité énergétique et de diminution des émissions de GES sont fixés au niveau européen : 3x20 en 2020, facteur 4 en 2050  L’ADEME « bras armé » du Grenelle Expert dans les principaux secteurs constitutifs du système technique ville (bâtiment, mobilité, énergie, air, bruit, déchets) Agit depuis le soutien à la recherche jusqu’aux actions sur le terrain Passer de l’approche sectorielle à l’approche système technique Elle ne maîtrise pas tous les champs nécessaire : elle doit chercher des collaborations
  117. 117. FACTEUR 4 : La ville concentre environ 70% des émissions de GES Budget énergie urbain des ménages Dplt Loisirs Quotidiens 11% Autres LogementDéplacements 34% (achats…) 16% Dplt Domicile- Travail 14% Au Travail 25% 6,45 teqCO2/an/ménage
  118. 118. L’ENERGIE FIL ROUGE COMMODE DE LA PROBLEMATIQUE VILLE DURABLE ! 3 PARAMETRES DIRECTEURS DU BILAN ENERGETIQUE  L’organisation urbaine (densité, formes urbaine, mixité fonctionnelle) est un paramètre important de la formation de mobilité  La conception du bâti et son niveau de performances et ses capacités d’autoproduction énergétique  La nature en ville par sa capacité de régulation des ilôts de chaleur, de fixation de carbone et de production de biomasse 2 AUTRES ASPECTS IMPORTANTS  Les réseaux d’énergie ont un rôle particulier dans l’efficacité du système urbaine. Ils sont facteur d’économie par péréquation des sources et des besoins  Emissions de GES, pollution locale de l’air et bruit découlent de la consommation d’énergie
  119. 119. FORMATION DU BILAN ENERGETIQUE & EFFET DE SERRE DU SYSTEME URBAIN FONCTIONALITES localisation bâtiment Espaces Réseaux verts surplus orientationMobilité induite énergétique distance autoproduction apports solaires Chaleur/élec gratuits isolation ouverture choix modal Plantations urbaines efficacité conso besoins conso Réduction énergétique énergie énergétique énergie Îlots de modale mobilité externes bâtiment chaleurContenu vecteurCarbone vecteur Effet de serre Fixation énergétique énergétique bâtiment carbone modal + Effet de serre mobilité + Effet de serre total -
  120. 120. MIEUX CONCEVOIR LE SYSTEME URBAIN POUR FAVORISER LA SOBRIETE ECHELLES PARAMETRES EFFETS AGGLOMERATION COMPACITE DIMINUTION DISTANCES DENSITE URBAINE TACHE URBAINE MIXITE OUVERTURE CHOIX MODAL CONNECTIVITE OUVERTURE CHOIX MODAL VILLE (nombres cyclomatiques*) POSSIBILITE MODES DOUX QUARTIER MIXITE MODES DOUX FRACTALITE ECLAIRAGE NATUREL BLOC URBAIN OUVERTURE AU CIEL ADMITANCE SOLAIRE APPORTS SOLAIRES FORME CHAUFFAGE/CLIMATISATION BATIMENT ISOLATION ECLAIRAGE NATUREL VOLUME PASSIF PRODUCTION ENR NÉCESSITÉ DE TRAVAILLER AUX DIFFÉRENTES ÉCHELLES PERTINENTES !*Le nombre cyclomatique traduit le nombre de chemin possible pour aller d’un point A à un point B dans un graphe,plus le nombre est élevé, plus la connectivité du terrain est bonne
  121. 121. MIEUX ORGANISER LE SYSTEME URBAIN POUR FAVORISER LES MODES ECONOMES T GV BIEN REPARTIR LES AMENITES GARE & AEROPORT OPERA PREFECTURE AGGLOMERATION / METROPOLE CHU UNIVERSITE … MAIRIE THEATRE & CINEMAS LYCEE & COLLEGEARRONDISSEMENT/ VILLE SUPERMARCHES MATERNITE … BOULANGER SUPERETTE ECOLE PRIMAIRE QUARTIER MEDECIN PHARMACIE …
  122. 122. 8 CLES DE LECTURESLes engagements de la France et de l’Europe : 3x20% en 2020, facteur 4 en 2050=> 2 horizons différents à traiter Classifier et hiérarchiser les outils selon leur temps de réponseLa ville est une cible prioritaire (cf Grenelle): 80% des gens vivent en ville, 70% des GES y sont émisPilotage de l’action sous contrainte d’objectif: Nécessité de l’introduction d’éléments quantitatifs dans le référentiel VDEfficacité économique et sociale à prendre en compteVille agréable à vivreRobustesse des gains et résilience aux aléas plus important quemaximisation des gainsStimuler la réflexion des différents acteurs notamment sur la nécessitéde travailler sur l’articulation des échelles et ouvrir les choixL’énergie et le bilan GES constituent un fil rouge commode ! Effet de serre, pollution de l’air, et bruit sont liés à la consommation énergétique
  123. 123. SE FAIRE AIDER POUR LA DEFINITION DE LA STRATEGIE DE L’ADEME SUR LA VILLE DURABLE PREMIERES REFLEXIONS
  124. 124. LE GROUPE MIROIR  Composition : 16 membres extérieurs à l’ADEME, reconnus pour leur expérience sur le sujet, dont 4 femmes, 5 chercheurs, 8 opérationnels, 2 société civile, 1 élus Géographe, spécialiste de la mobilité, économiste, architectes urbanistes, décideurs  Mission : Aider l’ADEME à définir les grands axes de ses actions auprès des collectivités locales en matière de ville durable au regard : de l’articulation des différents aspects de la ville durable avec les problématiques environnementales dont elle a la charge ; de ses missions et de ses compétences sur les principaux champs techniques de la problématique, de ses modes d’actions, de l’articulation de ses actions avec les autres intervenants sur le champs de la Ville Durable
  125. 125. DES IDÉES FORCE On travaille sur la ville considérée comme un système (Ville au sens large, péri-urbain compris) On travaille sur la ville existante (sans oublier le problème de l’extension urbaine) La ville est structurée par de multiples marchés=>limite de l’efficacité de la planification publique Chercher le compromis le plus intelligent possible densité, mixité fonctionnelle, vitesse optimale, intérêt collectif 3 climats, 2 cultures =>attention à l’adaptation des solutions à ces facteurs Pas de modèle optimisé de la ville durable, pas de solution unique=> baliser le terrain de manoeuvre pour les décideurs par des points de repères et ordres de grandeurs Un catalogue d’exemples (bons ou mauvais) mais analysées en terme d’adaptabilité S’impliquer sur les modalités pertinente de traitement des problèmes Et la recherche VDOn n’est pas tout seul sur le sujet !
  126. 126. LES AXES D’ACTION ENVISAGES (1) Aider à peser les enjeux techniques de la ville durable  Comprendre la complexité du territoire!  des jeux d’acteurs  de la gouvernance locale  Améliorer la connaissance de l’ADEME sur les autres champs du DD!  Donner les points de repères aux décideurs publics et privés « baliser leur champs de manœuvre »  Avoir une vue d’ensemble des enjeux des différents éléments du système  Evaluer les données de cadrage et donner des valeurs repères  Mise lumière des interactions avec la consommation d’énergie et l’effet de serre  Utiliser les recherches et identifier les pistes de recherche  Identifier les résultats de recherches pouvant déboucher sur des outils opérationnels d’aide à la décision  Analyse de leurs potentialité d’utilisation seuls ou en combinaison  Méthodologie de quantification dans le référentiel VD  Identification des besoins complémentaires de recherches pour l’ADEME  Mission spécifique de l’ADEME sur les feuilles de routes stratégiques  Elaboration de la Feuille de route stratégique recherche VD dans le cadre de la mission de l’ADEME
  127. 127. LES AXES D’ACTION ENVISAGES (2) Développer et proposer des outils  Une gamme de produits pour différents types de cible  élus  Services techniques en charge de la planification et de la maîtrise d’ouvrage  Maîtres d’œuvre de projets urbains  Société civile (Entreprises, Grand public, associations)  Un dispositif AEU reconfiguré avec 3 types d’outils dans la gamme:  Aide à la structuration de processus d’analyse et de réflexion (AEU 2°gen)  Aide à la décision d’action (GES Urba…)  Des recueils d’exemples analysés en terme de résultat et d’adaptabilité Et des contenus de sensibilisations et de formations associées  Sensibilisation (élus, société civile )  Formations technique des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’œuvre Elaborés et testés en coopération avec les autres acteurs concernés  MEEDDM (DGALN, DGITM, CGDD)  Organismes techniques (CERTU, FNAU, CAUE, CNFPT)  Associations d’élus (AMF, AMGVF, …)  Ingénieurs territoriaux (AITF, ATTF)
  128. 128. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYRecherche – Innovation« Climate KIC » : quelles opportunités pour les acteurs de la villedurable ?Vincent Cousin, Conseiller industriel ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 128
  129. 129. La Climate KIC Vers une ville « post-carbone »en quelques lignes Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY « pôle de compétitivité européen »  doté de ressources propres,  libre de ses projets un sprint collaboratif et la course en tête  un AAP de l’EIT (Institut Européen de la Technologie) sur : Climat, Energie, TIC  20 dossiers déposés le 27 août, 6 présélectionnés  3 KIC retenues (1 par thématique; la Climate KIC lauréate) la proposition : a journey to a sustainable future Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 129
  130. 130. La Climate KIC … Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY … Des partenaires européens - ETH Zürich + Ville de Zürich - Imperial College London - Nœud francilien - Potsdam Institute for Climate (PIK) - Universités de Berlin et München - Universités d’Utrecht-Delft-Wageningen + Schipol et nouveau port de Rotterdam  … un nœud français Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 130
  131. 131. Climate KIC Vers une ville « post-carbone »partenariat Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 131
  132. 132. Climate KIC Vers une ville « post-carbone »Nœud français Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 132
  133. 133. Climate KIC Vers une ville « post-carbone »Une structure en place Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 133
  134. 134. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYLa Climate KIC … … 6 domaines d’actions  formation  soutien innovation et start-up  4 programmes de R & D … et des challenges  réussir à mixer programmes r&d et formation  des projets de r&d réellement européens, avec les autres nœuds et implémentés lors de réalisations concrètes Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 134
  135. 135. Programme Vers une ville « post-carbone »recherche/innovation Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 135
  136. 136. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYCIC Climate : des actions en cours à l’intérieur de budgets limités• Une école d’été a déjà réuni 50 étudiants pour un parcours de 6 semaines en Allemagne, France et Pays-Bas• Des projets d’innovation démarrant dès 2010, courts (2-3 ans) et avec des livrables exploitables pour renforcer les nœuds nationaux : 2 projets possibles de 2 M€ chacun par nœud > financement de 25% assuré par la KIC• D’autres projets, à construire par consolidation des meilleures initiatives proposées lors des Expressions d’intérêt d’avril 2010, seront étudiés au cours d’ateliers qui se tiendront fin septembre à Bruxelles > valeur totale des projets 20M€ pour l’ensemble des nœuds. Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 136
  137. 137. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDes projets à sélectionner selon des critères rigoureux prérequis  Résultats tangibles et o 75% de financement déjà confirmé de la mesurables part des partenaires o Produits commercialisables o Thématique en ligne avec l’un au moins o Indépendance de la PI des 4 programmes o Exploitation par licence Objectif d’innovation o Exploitation par start-up o Une demande identifiée o Capacité locale d’exploitation o Sert soit l’adaptation soit la mitigation  Valeur ajoutée de la KIC du changement climatique o Contribue au renforcement de o Partenariat de l’innovation identifié l’éco-système KIC o Insertion dans une chaîne de valeur o Complémentaire aux autres claire initiatives Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 137
  138. 138. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYComment participer ?  Avoir une ébauche de projet répondant aux critères  Le concevoir avec des places ouvertes à d’autres partenaires  Rechercher des partenaires parmi les membres de la KIC o Académiques o Industriels  Prendre contact avec o Corinne Borel directeur du nœud français o MF Guyonnaud ou V Cousin pour le programme ville o Les responsables des autres programmes au sein du nœud français Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 138
  139. 139. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDiscussions- Synthèse et Enseignements Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 139
  140. 140. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYFormationContribution de l’ENPC aux formations dédiées à la ville post-carboneRichard Thummel, Directeur de l’enseignement, Ecole des Ponts ParisTech Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 140
  141. 141. Formation et ville durable Ecole des Ponts ParisTechRichard Thummel 9 septembre 2010 - 141
  142. 142. L’Ecole des Ponts ParisTech Mécanique, mathématiques appliquées, économie, sciences de l’environnement Les élèves ingénieurs après un tronc commun de 1ère année suivent leur cursus GCC VET GMM de cycle master dans un des 6 départements :  Génie Civil et Construction  Ville, Environnement et Transport  Génie Mécanique et Matériaux  Génie Industriel  Sciences économiques, gestion, finance  Ingénierie Mathématique et Informatique GI SEGF IMI Richard Thummel 9 septembre 2010 - 142
  143. 143. Enjeux de la formation : objectifs et limitesUn contexte + large de prise en compte de la dimension développement durable dans l’enseignementMultidisciplinarité, IntégrationEnseignement  Recherche. InnovationSpectre large  SpécialisationDébouchés  Maîtrise des compétences scientifiques et  techniques de base - Identification et analyse dans leur globalité des enjeux associés aux projets - Intégration des enjeux dans leurs différentes dimensions cognitives et stratégiques - Analyse de l’articulation des différentes échelles temporelles et spatiales - Mobilisation et développement des outils techniques, économiques et managériaux - Création de lacceptabilité autour d’un projet - Appréhension dynamique des problèmes et gestion explicite de l’incertitude Richard Thummel 9 septembre 2010 - 143
  144. 144. Modes et thèmes de la formation sensibilisation et enjeux : (immobilier durable; enjeux globaux de lenvironnement et dudéveloppement durable; développement durable et territoire; énergie…) acquisitions des méthodes, savoirs, outils, techniques (modélisation etgestion durable des ressources naturelles; déchets et situes pollués; conception éco orientée; bilancarbone et analyse du cycle de vie; hydrologie urbaine; politique et technique de leau; ouvrage etenvironnement; énergétique des bâtiments et confort; transport et usage des sols en milieu urbain etrégional; ingénierie des transports ) diffusion des objectifs au sein d’autres cours projets cursus au sein de la formation d’ingénieur (cursus du département VET notamment; cursus ingénieur urbaniste) formations spécifiques répondant à ces enjeux Eau Mobilité durable Génie Nucléaire Territoires Urbanisme et aménagement Environnement atmosphérique Modélisation Changement climatique Enjeux énergétiques Economie de l’environnement Performances énergétiques des bâtiments Matériaux Gestion des déchets Conception éco orientée 9 septembre 2010 - 144
  145. 145. Formation spécialiséesMasters : - Economie du Développement Durable, de l’Environnement et de l’Energie- Villes, Services, Usages - Transport et développement durable- Sciences des Matériaux pour la construction durable - Systèmes Aquatiques et Gestion de lEau- Océan, Atmosphère, Climat et Observations, Spatiales - Gestion et traitement des eaux, des sols et des déchets- Management et ingénierie des services à l’environnementMastères spécialisés : - Aménagement et Maîtrise douvrage Urbains- Systèmes de transports ferroviaires et guidés - Ingénierie et Gestion de l’Environnement Richard Thummel 9 septembre 2010 - 145
  146. 146. La dimension internationale VET 12% GCCSEGF Tous élèves 32% 19% Espagne … SEGF Brésil 2% IMI GI IMI 16% GMM 10% Maroc Politecnico di Milano 0% VET 11% GMM 11% 3% GI15% Elèves DD Chine Tongji Shangai Recrutement Tunisie KTH Stockholm GCC 69% des étudiants Partenariats Vietnam Tokyo University VET PECOs Belo Horizonte UAGC Sofia GCC … 8% 21%SEGF Concours Buenos Aires 25% GI 10% Santa Fe IMI GMM 13% UP Valencia 23% Les enjeux Formation internationaux dans internationale la formation des élèves ingénieurs Richard Thummel 9 septembre 2010 - 146
  147. 147. Perspectives  Des atouts forts  une histoire  une recherche de qualité positionnée sur ces enjeux  des partenariats solides  Appui sur les laboratoires de recherche et le pôle scientifique et technique de Marne La Vallée  Liens étroits avec les entreprises ; anticipation des besoins  Renforcement de la prise en compte des dimensions sociales des problématiques traitées  des champs techniques en cours de développement ou d’exploration :  rénovation, réhabilitation de bâtiments  efficacité énergétique des bâtiments  ingénierie du véhicule électrique  photovoltaïque Richard Thummel 9 septembre 2010 - 147
  148. 148. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYDiscussions- Synthèse et Enseignements Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 148
  149. 149. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITYConclusionsMichel Cote, Président du Pôle ADVANCITYBruno Revellin-Falcoz, Vice-président de l’Académie des Technologies Vers une ville « post-carbone » - 9 septembre 2010 - 149
  150. 150. Vers une ville « post-carbone » Académie des Technologies, Pôle ADVANCITY MERCI À TOUS !150 Domaines stratégiques et CS – octobre 2008 - 150

×