Datact2 pitch

1 167 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 167
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
359
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Datact2 pitch

  1. 1. Partage des données.Services urbainsinnovants www.groupechronos.org . . Programme de recherche-actionDatAct en quelques mots . Une co-direction Chronos - Le Hub2011La saison 1 du programme DatAct a dépasséles dimensions juridiques et techniques desdonnées multi-acteurs pour souligner l’imma-turité des modèles économiques et des modesde gouvernance du monde de l’open data.Le consensus admet que la valeur ajoutée d’unservice réside aujourd’hui dans l’intelligencedes croisements de données.Cette vision stratégique renvoie à une chaînede valeur complexe, d’autant que ces multiplesacteurs plus ou moins concertés sont face à unclient actif et non plus captif.2012La saison 2 de DatAct s’est attelée à lavalorisation des données. Il s’agissait d’esquisserles bases de modèles économiques face au jeuinédit d’acteurs dans le marché de la donnée.Traitant ces enjeux et intégrant l’irruption duBig Data, nous n’avons pas manqué d’analyserdes perspectives neuves. Elles se résolvent infine en cinq chapitres de recommandations : les besoins émergents la productivité des services la compétitivité des offres des propositions de valeur élargies Ils ont participé au programme DatAct des transformations culturelles. www.datact.fr ContactsJulie Rieg - Chronos / julie.rieg@groupechronos.org / 01.42.56.02.45 / www.groupechronos.orgClaire Huberson - Le Hub / claire@lehub-agence.com / 01.71.19.78.22 / www.lehub-agence.com
  2. 2. Analyse de services etde leurs conditions de réussitesur le marché des données BenchmarkHuit projets internationaux ont été analysés sous l’angle économique (modèle d’affaire)et partenarial (jeu d’acteurs) par un travail de veille et la réalisation d’entretiens avec lesporteurs de projets et des experts :1. le démonstrateur européen “Smart Community”, Lyon Confluence,2. la billettique dématérialisée NFC, Caen,3. le centre d’opérations de la ville de Rio, IBM,4. le service info-trafic, NAVX,5. Etalab, France,6. Code for America, Detroit,7. Open Street Map,8. Service Urban Dive, Mappy.Tous ces projets se mettent en place sur Une analyse transverse de l’ensemble deun marché à la fois mature et instable. ces projets a révélé de grands enseigne- ments, dont le fait que :Le mouvement des Smartcities, Smartgrids,Opendata… est déjà largement engagé, les Pour tous les projets, le modèle écono-ambitions politiques sont de plus en plus af- mique et l’animation des parties prenantesfirmées sur ces sujets, les modèles multi-par- nombreuses sont les deux grandes difficul-tenariaux se généralisent, les individus sont tés,de plus en plus autonomes, leurs pratiques Les projets les plus innovants et multi-sec-des technologies croissent, ainsi que leur toriels sont encore au stade de la rechercheparticipation citoyenne. En même temps, la expérimentale,ville intelligente est souvent attendue sous Les leviers de réussite de ces projets sont,son angle technologique au lieu de consi- entre autres, une forte ambition politique,dérer les usages, dans un milieu fortement un appui sur des services déjà existants, uneconcurrentiel avec des modèles économiques diffusion multi-canal, une approche locale etqui manquent de clarté, des verrous législa- une contribution des individus.tifs et juridiques, et une demande tellement Ce qui paye ? Apporter un service public delabile qu’elle ne retient que le service le plus haute qualité sur un territoire, générer desqualitatif. données non-accessibles par ailleurs, donc rares et inédites, et co-produire le service avec les habitants.
  3. 3. Jeux d’acteurs et objectifs sur le marché des données4 Quatre grandes familles d’acteurs Ont été identifiées vingt catégories d’acteurs impliquées sur le marché des données, regroupées en quatre grandes familles : Les réseaux actifs (réseaux sociaux, médias, usagers, Influence groupes de pression) se positionnent comme influenceurs sur le marché : 10 ils en sont les préconisateurs, les Les Influenceurs producteurs actifs ou passifs et les 9 médiateurs critiques. La puissance publique 8 (Europe, Etat, collectivités), si elle 7 est prise dans un jeu complexe de Les décideurs contraintes, conserve le rôle primordial 6 € de décideur même si elle intègre le Les catalyseurs marché avec un temps de retard. 5 Dépendance les délégations de services publics, 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 4 dont l’action est nécessairement coordonnée à celle de la puissance 3 publique, sont les catalyseurs du marché. 1 11 0 1 0 1 2 10 Les grands groupes privés 1 1 sont paradoxalement suiveurs car ils Les suiveurs 1 sont très dépendants du système (rapport de fournisseur à client) et 0 parfois frileux en terme d’investisse- ment, mais y jouent tout-de-même un Positionnement des acteurs dans la matrice des rapports de force rôle nécessaire.5 Cinq objectifs prioritaires pour les acteurs en présence Parmi les objectifs identifiés par les membres de DatAct, cinq sont prioritaires dans leur mise en oeuvre : 1. Sécuriser et fiabiliser les données 2. Développer des partenariats publics, privés et/ou publics-privés 3. Personnaliser et contextualiser les services (moi, ici et maintenant) 4. Distribuer en multi-canal, multi-interfaces, en mobilité 5. Développer des bouquets de services.
  4. 4. Besoins émergentsCe monde dune data effervescente a besoin de se construire une vision et de se tracer unefeuille de route collective pour que chaque acteur déploie sa stratégie singulière. Cettemission, à laquelle sattache le programme Datact depuis deux ans, reste à compléter.Retenons trois points majeurs de la dernière saison, socle de la suite : La "fluidité" de la data Des réseaux sociaux Le territoire, maître("floating data"), caractéris- classés par le cluster d’usage des données, doittique constitutive de ce mar- en première ligne de la vie de renoncer au tropisme de laché, est le fondement dune ("floating data"), caractéristiqueàconstitutive de ce La "fluidité" de la data la data – de la production la centralisation dans ce do-approche dynamique des dune approche dynamique des produits, maine comme dans d’autres. marché, est le fondement consommation –, c’est la ré- des services etproduits, des services et des des marchés. Familière à personne, nous lavons défrichée, nous continuons dy il doit renforcer volution des modes de pensée En revanche,marchés. pour en cerner les impacts opérationnels. bouleverse- œuvrer Familière à personne, de l’entreprise, un sa mission régalienne sur lanous lavons défrichée, nous ment de ses cultures. Cela se donnée. En fixer lucidement le Des réseaux sociaux classés par le cluster en première ligne de la vie de lacontinuons dy œuvrer pour en vérifie pour les collectivités. cadre, c’est assurer au marché data – de la production à la consommation –, cest la révolution des modes decerner les impacts opération- Conduire cette «rupture», des services un fondement pensée de lentreprise, un bouleversement de ses cultures. Cela se vérifie pour lesnels. c’est construire une nécessaire incontournable de son dévelop- collectivités. Conduire cette "rupture", cest construire une nécessaire "confiance", «confiance», moteur d’impli- pement économique, écolo- moteur d’implication des usagers et garantie d’une concertation collective cation des usagers et garantie gique et urbain. constructive. Des dispositifs d’écoute et de dialogue sont explorés pour asseoir d’une concertation collective une mission de tiers de confiance et un écosystème tonique pour léconomie et le constructive. Des dispositifs social. d’écoute et de dialogue sont Le territoire, maître d’usage des données, doit renoncer au tropisme de la explorés pour asseoir une centralisation dans ce domaine comme dans dautres. En revanche, il doit renfor- mission de tiers de confiance cer sa mission régalienne sur la donnée. En fixer lucidement le cadre, cest assurer et un écosystème tonique pour au marché des services un fondement incontournable de son développement l’économie et le social. économique, écologique et urbain.La richesse des avancées, construites collectivement avec les vingt membres de ceprogramme DatAct2, permet daborder les "utilités" de ce marché, den formulerles modèles dusages, pour produire une gamme abondante de services avant deninventer les modèles daffaires, bref de clarifier son devenir prometteur.Quelle place pour l’individu dans le Quelle valorisation des données ?dispositif de la donnée ? Personnaliser et contextualiser La valeur réside dans l’accessibilité les services aux données Produire un monitoring des usages et La donnée dispose d’une “valeur de des besoins des utilisateurs circonstance”, lorsqu’elle est dans une Impliquer les individus dans la chaîne dynamique de valeur des services La valeur sociale est le fondement Intégrer un système de protection d’une autre lecture de l’économie de la vie privée Le bénéfice des externalités suppose Fournir une contrepartie valorisée aux la production de nouveaux indicateurs individus en échange de leur implication de mesure.
  5. 5. Régie de données Les séances de créativité de DatAct2 ont fait émerger un principe de fonctionnement fédéra- teur pour la mise en oeuvre effective du partage des données sur un territoire : la régie de données repose sur une dynamique d’échange organisée pour la production de flux et pour la fluidification du jeu des acteurs principalement. Dans cette optique chaque, acteur producteur / consommateur de données est invité à mettre des données dans un espace commun. Dans l’interaction des acteurs en présence, chacun reçoit des données enrichies, des flux, des API, des services, une audience fédérée. Pour être efficiente, une telle approche suppose de prendre en compte les motivations et les besoins de chaque partie prenante du jeu d’acteurs impliqués. Les entreprises sont principalement intéressées par une action d’Extract Transform Loading où leurs propres données sont homogénéisées pour, en interne, produire de l’interopérabilité et en externe, accéder plus facilement à des marchés de données et de services. Le choix de tels protocoles leur permet par ailleurs d’accéder plus facilement à certaines collectivités territoriales participant à ce principe de régie. Les territoires souhaitent, eux, produire un effet de cercle vertueux capable d’accompagner la production de services et d’innovation sur leur espace. Une telle approche leur permettrait aussi d’avoir une certaine maîtrise des effets d’externalités s’exerçant sur leur territoire du fait de ces diffé- rentes productions et interactions. Les usagers enfin, principaux producteurs de flux, sont motivés par un label garantissant un usage éthique et sécurisé des produits et des traitements de données person- nelles liés à une régie de ce type. Si le schéma produit une convergence entre les acteurs, reste à déterminer le type de gouver- nance, qui certainement reposera sur un modèle ad hoc probablement inspiré des logiques de coopérative, ainsi qu’un modèle économique. Pour aboutir un tel modèle il importe de penser en termes d’externalités positives pour chacun des acteurs, ainsi que de déploiement de mar- chés bifaces. La solvabilité des marchés elle, ne sera mesurable qu’après une expérimentation concrète et l’obtention d’un effet de seuil et d’audience.Une saison 3 pour DatAct !Pour être tenu(e) informé(e) du programme DatAct3Julie Rieg - Chronos Claire Huberson - Le Hubjulie.rieg@groupechronos.org claire@lehub-agence.com01.42.56.02.45 / www.groupechronos.org 01.71.19.78.22 / www.lehub-agence.com

×