30 ans de coopération franco-allemande
dans le domaine de la recherche
sur les transports (DEUFRAKO)
1978 - 2008

www.deuf...
4       Présentation du Predit                                                                                            ...
6        Avant-propos (France, Allemagne)                                                                                 ...
8       Origines et évolution / 1978 - 2008                                                                               ...
10       Origines et évolution / 1978 - 2008                                                                              ...
12       Les projets DEUFRAKO 1998-2008                                                                                   ...
14      Les projets DEUFRAKO 1998-2008                                                                                    ...
16       Les projets DEUFRAKO 1998-2008                                                                                   ...
Deufrako Predit Final Bat
Deufrako Predit Final Bat
Deufrako Predit Final Bat
Deufrako Predit Final Bat
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Deufrako Predit Final Bat

1 226 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 226
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Deufrako Predit Final Bat

  1. 1. 30 ans de coopération franco-allemande dans le domaine de la recherche sur les transports (DEUFRAKO) 1978 - 2008 www.deufrako.org
  2. 2. 4 Présentation du Predit Sommaire 5 Sommaire At vero eos et accusam et justo duo Avant-propos (France, Allemagne) 6 Présentation du Predit Origines et évolution (1978-2008) 8 Le Predit est un programme national de recherche, d'expérimentation et d'innovation dans les transports 1. Les origines de DEUFRAKO 8 terrestres, initié et conduit par les ministères chargés DEUFRAKO et l'Europe 8 du Développement durable, de l’industrie, de la recherche, l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie 2. Des 20 premières années "ferroviaires".... 9 (ADEME), Oséo innovation et l'Agence nationale de la recherche (ANR). Stimulant le coopération entre secteurs Les projets marquants 9 public et privé, contribuant à produire des connaissances pour les politiques publiques, des technologies et de services, La coopération européenne 9 il vise à favoriser l'émergence de systèmes de transport 3. .... à l'élargissement à d'autres thématiques transports 9 économiquement et socialement plus efficaces, plus sûrs, plus économes en énergie et, finalement, plus respectueux 4. Projets et ateliers lancés de 1998 à 2008 10 de l'homme et de l'environnement. Construit autour de six domaines thématiques que sont . Nouveaux projets autour du rail 10 l'énergie et l'environnement, la qualité des systèmes de . Projets en transports urbains 10 transport, la mobilité dans les régions urbaines, la logistique . Sécurité routière 10 . Transport de fret 11 et le transport des marchandises, la compétitivité de . Réduction du bruit 11 l’industrie des transports, les politiques de transport, . Véhicules propres 11 le nouveau Predit a été lancé au Carrefour du mois de mai 2008 pour une durée de 5 ans (2008-2012). Structures DEUFRAKO et gestion des projets 11 Les projets DEUFRAKO 1998 - 2008 12 1. Projets ferroviaires (Crosswind, AOA, NOVUM, ROSA) 12 2. Transports urbains et mobilité (BahnVille 1 et 2, CADMIUM) 16 3. Sécurité routière (IVHWS, SafeMAP, IRAMES) 19 4. Réduction du bruit (Rolling noise/P2RN, Impact du bruit sur la santé) 22 Les activités complémentaires de DEUFRAKO 23 Secrétariat commun, documentation et communications 23 Liste de l'ensemble des travaux de recherche de DEUFRAKO de 1978 à 2008 24 Edité par Cette publication a été financé par la Direction de la recherche et de Secrétariat permanent du Predit l'innovation au Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable durable et de l'Aménagement du territoire. et de l’Aménagement du territoire Tour Pascal B Conception : Agence 90C, www.90c.fr , Rédaction : Francine Loiseau 92055 La Défense Cedex Crédits photos : SNCF, DB, droits réservés Paris, octobre 2008.
  3. 3. 6 Avant-propos (France, Allemagne) 7 Avant-propos Dominique Bussereau Jochen Homann En 1978, lors d’un sommet franco- plan industriel ou de la gestion des Je me félicite que DEUFRAKO ait su La mobilité est l’un des besoins fonda- transcontinentale, il s’est développé les années à venir, on attend de la allemand, le président Valéry Giscard réseaux et des services, nos entre- à la fois poursuivre sa mission mentaux de notre société. Elle est au- au fil des décennies de vastes réseaux recherche qu’elle nous fournisse des d’Estaing et le chancelier Helmut prises doivent coopérer pour rester à historique sur le transport ferroviaire, jourd’hui non seulement une évidence très actifs entre les organismes de solutions soutenables et durables à Schmidt ont mis en place une coopé- la pointe de la technologie et de la diversifier son action et élargir ses absolue, mais également l’expression recherche allemands et français. plus long terme. ration scientifique et technique pour qualité de service. Pour cela, elles doi- réflexions. Je souhaite que cet de notre liberté personnelle - et bien le développement des premiers trains vent pouvoir s'appuyer sur l'excellence anniversaire des 30 ans ouvre une souvent aussi la base de notre exis- La coopération franco-allemande en C’est pour cette raison que le gouver- à grande vitesse. Cette initiative expri- scientifique et technique largement nouvelle période de coopération au tence professionnelle. Les individus matière de recherche et de technolo- nement fédéral allemand s’attelle à la mait la volonté des deux gouverne- présente dans nos universités et nos sein de laquelle les nouveaux enjeux veulent être mobiles à tout moment, gie a, dans divers secteurs, une impor- réalisation de ses objectifs, à savoir ments de coopérer pour développer organismes de recherche respectifs. trouvent toute leur place. mais éviter en même temps les retom- tante fonction de moteur pour le augmenter l’efficience du système une nouvelle technologie ferroviaire bées négatives des transports en processus d’intégration européenne et global des transports, améliorer la qui allait devenir un élément impor- Les problématiques énergétique et termes d’environnement, de santé et pour les coopérations multilatérales en compétitivité de l’industrie automobile tant de compétitivité pour les industries climatique ont connu également des Dominique Bussereau de sécurité. Les enjeux qui en décou- matière de recherche. C’est avec une et des transports, réduire les nui- des deux pays. évolutions majeures. Elles n'avaient Secrétaire d’Etat aux transports, lent ne se limitent pas, dans une Eu- certaine fierté que nous pouvons citer sances engendrées par les transports pas, en 1978, pris la dimension auprès du ministre de l’Ecologie, rope en voie d’intégration, au territoire DEUFRAKO, une coopération franco-al- et garantir une offre de mobilité adé- Depuis, de nombreuses évolutions qu’elles ont aujourd'hui dans les de l’Energie, du Développement national. Nous avons besoin de solu- lemande qui a fait ses preuves dans le quate et fiable pour l’ensemble de sont intervenues : l'Europe s'est élargie agendas politiques et dans les durable et de l’Aménagement tions transfrontalières communes, no- domaine de la recherche sur les trans- la population. Le programme de re- de manière importante, nos indus- préoccupations de nos concitoyens. du territoire. tamment avec notre voisin, la France. ports et qui a le caractère de modèle cherche « Mobilité et technologies des tries ont dû faire face à une concur- La recherche doit préparer « l'après dans l’Union européenne. transports » qui a été initié cette année rence accrue et conquérir de pétrole », ou du moins l'ère du pétrole Tant à l’échelon européen que mon- dans ce but constitue le fondement de nouveaux marchés, la recherche et cher, à la fois par des progrès radi- dial, la coopération entre l’Allemagne La coopération bilatérale et multilaté- notre action. Il existe de nombreux l'innovation ont pris une place crois- caux dans l'efficacité énergétique et la France revêt une signification par- rale en matière de recherche est points communs entre ce programme sante. L'Union européenne a répondu et par le développement de modes ticulière. La France est l’un des parte- importante, car elle signifie en subs- allemand et le programme français de à cet enjeu en développant largement de transport plus économes. naires les plus étroits et importants de tance une mise en réseau des acteurs recherche en matière de transports le Programme cadre de recherche et Désormais, il est nécessaire de l’Allemagne en matière de coopération dans l’espace de recherche européen. « PREDIT 4 » et nous avons là un d'innovation technologique et la mettre en commun nos idées et scientifico-technologique. Il n’existe Nous pouvons ainsi mieux utiliser nos grand potentiel pour la poursuite de France, de son côté, s'est dotée de nos compétences. pratiquement aucun autre pays avec ressources, qui sont limitées, et créer la coopération franco-allemande dans dispositifs nouveaux, notamment L’action menée en France, dans le lequel se déroule une concertation des marges de manoeuvre pour plus le domaine de la recherche sur les pour stimuler les coopérations entre cadre du « Grenelle de l'environne- aussi active et régulière dans de d’innovation. transports. recherche publique et privée. ment », a montré à quel point nos nombreux domaines. Dans ce contexte, la coopération concitoyens attendaient que nous En raison des multiples intérêts com- La mobilité dépend de plusieurs Jochen Homann franco-allemande pour la recherche mettions en œuvre ces grandes muns en matière de recherche et de la facteurs. Compte tenu du fait que, Secrétaire d’Etat au ministère de en transports terrestres conserve évolutions. volonté de concentrer les ressources selon toutes prévisions, les transports l’Economie et de la Technologie toute sa pertinence : que ce soit au pour faire face à la concurrence continueront de se développer dans
  4. 4. 8 Origines et évolution / 1978 - 2008 9 Origines et évolution 1978 - 2008 2. Des 20 premières années "ferroviaires"... Lancé en 1978 à l'initiative du infrastructures et des systèmes ICE, dans la traction ferroviaire afin 1 Depuis sa création en 1978, DEUFRAKO formalise une coopération scientifique président Valéry Giscard d'Estaing TGV et Transrapid (TR07et TR08). d'améliorer le rendement énergé- et du chancelier Helmut Schmidt, tique et de gagner du poids. et technologique dans le domaine des transports terrestres entre la France le programme de recherche com- Résultats marquants - le développement des premiers et l'Allemagne. Centrée à l'origine sur les transports ferroviaires, elle fait le lien mun DEUFRAKO concernait d'abord De 1978 à 1998, une vingtaine de outils permettant d'étudier les effets 2 aujourd'hui entre le programme "Mobilität und Verkehrstechnologien" , programme les transports ferroviaires. 9 projets ont été mis en œuvre parmi aérodynamiques sur les circulations 3 de recherche piloté par le ministère fédéral de l'Economie et des technologies lesquels on peut citer : ferroviaires à grande vitesse. 4 et le Predit , programme français de recherche sur les transports réunissant les A une époque où les nouveaux - le développement d'outils communs Ces outils ont été utilisés notamment concepts de transport foisonnaient pour la mise au point d'un modèle pour la modélisation des circulations ministères en charge du développement durable, de l'industrie et de la recherche 5 6 en Europe, il s'agissait d'améliorer intégré de planification et d'exploita- à l'intérieur du tunnel sous la ainsi que l'ADEME , OSEO et l'Agence nationale de la recherche (ANR). les connaissances scientifiques et tion des lignes à grande vitesse. Manche. techniques dans le domaine des - l’utilisation des possibilités offertes - la rédaction d'un dictionnaire trains à grande vitesse et de concré- par la sustentation magnétique pour technique trilingue des transports tiser la coopération entre les deux des applications de type métro léger guidés à grande vitesse (français, pays en la matière. Les résultats ont automatique, avec une vitesse portée allemand, anglais) repris et com- 10 été appliqués aux programmes de à 200 km/h. plété par l'UIC . recherche et de développement des - l’application de la supraconductivité 3. ... à l'élargissement à d'autres thématiques Depuis 1998, la coopération DEU- 2002-2005 : lors du premier Ceci a été réalisé par la redaction FRAKO a connu un élargissement Forum de la coopération franco-alle- d’une annexe, qui a été jointe à ces constant du champ thématique mande en recherche (Paris, 2002), deux programmes nationaux. Dans cette couvert. Cette évolution peut se les deux ministres de la recherche annexe sont résumés les fondements et 1. Les origines de DEUFRAKO décrire en trois étapes : donnent leur accord pour que DEU- les objectifs de leur coopération. FRAKO élargisse son champ d'action En 30 ans et plus d'une trentaine de sur le contrôle-commande 1998-2002 : en 1998, les repré- aux corridors de fret, à la réduction Les propositions lancées depuis por- projets, des liens forts de partenariat ferroviaire et de travaux de l'UIC. sentants des ministres allemands et du bruit et à la sécurité routière. tent sur le rail, les transports urbains, 1 ont été créés entre exploitants, De façon comparable, les travaux DEUFRAKO : DEUtsch-FRAnzösische KOopera- tion - Coopération franco-allemande français de la recherche, des trans- S'amorce, enfin, lors des festivités des la sécurité routière, le transport de fret industriels et scientifiques des deux réalisés sur l'utilisation des satellites 2 Mobilität und Verkehrstechnologien : mobilité et ports et des technologies conviennent 25 ans de DEUFRAKO à Berlin en et la réduction du bruit. Lors des tra- pays. Dès le départ cependant, il ont débouché sur Locoprol, projet de technologies de transport de passer du seul domaine ferroviaire 2003, le rapprochement entre les vaux de ce forum ont émergé, en 3 s'agissait pour DEUFRAKO, au travers recherche et développement ambi- Bundesministerium für Wirtschaft und Tech- à l'ensemble des transports terrestres. deux programmes nationaux Predit et outre, des préoccupations concernant 8 nologien (BMWi) une intensification de la coopération tieux du 5e PCRD de l'Union euro- 4 Il leur fallait répondre, en effet, aux Mobilität und Verkehr qui affichent des les véhicules hybrides et la nécessité Programme de recherche et d'innovation dans franco-allemande, d'initier des coopé- péenne visant à mettre au point un les transports terrestres défis technologiques du futur en thématiques similaires. de renforcer les efforts dans le domaine rations plus larges au niveau européen système de contrôle-commande à 5 ADEME : Agence de l'environnement et de la Europe, avec le souci de promouvoir de la sécurité routière. maîtrise de l'énergie sur le thème des transports. faible coût pour les lignes à faible 6 l'interopérabilité, l'intermodalité, la En juillet 2005, suite au deuxième OSEO Innovation: Agence de soutien à la densité de trafic, fondé sur l'utilisa- recherche et l'innovation des PME, sous la tutelle durabilité et la compétitivité des futurs Forum franco-allemand à Potsdam, il a DEUFRAKO et l'Europe tion des satellites et compatible des ministères de l’Economie et de la Recherche, systèmes de transports. Il leur fallait été décidé d'intensifier les activités de L'exemple le plus illustratif est avec ERTMS. issu de l'Agence nationale de valorisation de la recherche (Anvar), de l'Agence de l'innovation aussi favoriser le développement de recherche conjointes dans le cadre du 7 l'ERTMS , nouveau système de industrielle, de la Banque de développement matériels et de services adaptés à ces Predit et de Mobilität und Verkehr. contrôle et de commande des circu- DEUFRAKO contribue ainsi à la des PME (petites et moyennes entreprises) et exigences. lations ferroviaires, qui permettra construction de l'espace européen de la Société française de garantie des finan- Entre 1998 et 2002, ce premier élar- Dans la perspective du renouvelle- cements des PME l'interopérabilité en instaurant une de la recherche (ERA : European 7 gissement s'effectue surtout au profit ment de ces deux programmes natio- ERTMS : European Rail Traffic Management 9 voir liste complète des projets ferroviaires signalisation européenne unifiée. Research Area) et prépare la System du domaine de la télématique (IVHW, naux de recherche en 2008, le choix et les autres page 22. Ce système s'est construit sur la standardisation européenne et 8 PCRD : programme cadre de recherche et de SafeMAP), des transports urbains et a été fait de passer à un niveau supé- 10 UIC : Union internationale des chemins de fer développement base de travaux DEUFRAKO portant internationale. de la mobilité (Irames, Bahn.Ville). rieur de collaboration.
  5. 5. 10 Origines et évolution / 1978 - 2008 11 STRUCTURES ET GESTION DES PROJETS Les projets DEUFRAKO Le comité directeur rassemble Ils sont interdisciplinaires. Ils sont soutenus conjointement par les - les ministères et agences financeurs du Predit et du programme deux pays, chaque partenaire des projets étant financé par son allemand Mobilität und Verkehrstechnologien, d'une part, propre pays. - les représentants de l'industrie et des organismes de 4. Projets et ateliers lancés de 1998 à 2008 En France, la coordination des projets a été assurée par l'INRETS 12 recherche impliqués dans DEUFRAKO, d'autre part. 13 14 jusqu'en 1998, puis par la DRI , anciennement DRAST , au minis- Il se réunit deux fois par an : soit en formation restreinte pour Au cours des dix dernières années français et allemands dans le jeu de SafeMAP (phase 1 : 2003-2005 et tère en charge des transports. En Allemagne, le ministère fédéral décider du financement des nouveaux projets, soit en séance de nouveaux projets ont été lancés la mondialisation. phase 2 : 2005-2006) : validation de la de la recherche -jusqu'en 2005- puis le ministère fédéral de l'éco- plénière avec des experts des deux pays. et des ateliers ont été organisés faisabilité technique et économique de nomie et des technologies ont successivement assuré cette fonc- couvrant l'ensemble des théma- Projets en transports urbains cartes routières numérisées alimentant tion. Ce dernier ministère est également en charge de la gestion 12 INRETS : Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité tiques des transports terrestres. A partir de 2001, la coopération s'est du programme fédéral "Mobilität und Verkehrstechnologien". des systèmes d'aide à la conduite. 13 DRI : Direction de la recherche et de l'innovation, anciennement la DRAST 14 ouverte sur les transports urbains : DRAST : Direction de la recherche et de l'animation scientifique et technique Nouveaux projets autour du rail Irames (Intelligent Ramp Metering Crosswind : vents traversiers Bahn.Ville 1 (2001-2004) - System, 2001-2004) : gestion et régula- (2000-2002) Le rail et la ville : développement d'un Transport de fret de marchandises (fluvial et ferroviaire) de roulement issus du trafic routier. tion des accès aux autoroutes urbaines. urbanisme orienté vers le rail, intégra- C'est ce secteur qui a vu un appel à entre les bassins Rhin-Rhur et Vallée - Impact du bruit sur la santé (2006- Novum : performance et fatigue tion des politiques d'urbanisme et de proposition conjoint concernant les du Rhône. 2009) : comparaison des effets du bruit De plus, deux séminaires ont été des rails (2005-2008). transport ferroviaire. Bahn.Ville 2 a pris "Corridors verts de transport de mar- - GRailChem (Transport de marchan- ferroviaire et des bruits routier et aérien. organisés sur : la suite en 2005. chandises" (Green Freight Transport dises chimiques, 2004-2005) : création - l'impact des technologies innovantes AOA : effets aérodynamiques à Corridors - GFTC, 2003) pour un trans- d'une plate-forme centrale d'information Véhicules propres sur la sécurité routière et la vulnérabilité l'air libre sur les circulations ferro- CADMIUM (2006-2008) : étude port plus respectueux de l'environne- et de communication visant à optimiser Un séminaire a eu lieu sur les technolo- des piétons (Paris, novembre 2006). viaires (2005-2008). sur les changements démogra- ment et un report modal accru de la l'information disponible pour assurer le gies hybrides à Brunswick (février - les systèmes d'aide à la conduite, la phiques et leur impact sur l'usage route vers le rail et les voies naviga- suivi et la sécurité des transports ferro- 2007), soulignant la nécessité de lan- gestion du trafic et les aspects de par- ROSA : optimisation de l'analyse des modes de transport et la multi- bles. Sur 12 propositions, 3 projets viaires de produits chimiques dangereux. cer des recherches franco-allemandes tage des responsabilités entre conduc- de risque du système ferroviaire modalité. ont été retenus : sur ce thème. Compte tenu des réalités teurs, constructeurs automobiles et (2007-2010). - Correct (Corridor for Rail Equilibrium Réduction du bruit de concurrence dans l'industrie auto- gestionnaires d'infrastructures avec Sécurité routière and Cooperation in Transport, 2004- Les travaux du groupe de travail sur le mobile, il y a été convenu que les ac- des différences notables entre droit De plus, dans le cadre du Carrefour Principalement tournés vers les 2007) : mise au point d'un système bruit des transports terrestres fondé tions communes devraient porter sur français et droit allemand (Strasbourg, du Predit de mai 2008, un atelier applications de la télématique et la d'information (disponibilité des sillons, en 2003 et des deux séminaires orga- des besoins fondamentaux communs à janvier 2008). Ce séminaire était par- DEUFRAKO a été organisé sur le création et l'exploitation de bases de locomotives et agents de conduite) nisés par DEUFRAKO en 2004 et l'ensemble des constructeurs, comme tie intégrante des manifestations orga- thème de la recherche ferroviaire, données, les projets de circulation et 11 pour faciliter la gestion du trafic de fret 2005 ont abouti au lancement de pro- par exemple l'amélioration des sys- nisées pour tirer le bilan du Predit 3 . où il a été question, notamment, du de sécurité routières concernent : sur le corridor ferroviaire transfrontalier jets de réduction du bruit des trafics tèmes de stockage d'énergie. transfert modal du fret routier vers le Woippy-Manheim. routier et ferroviaire : La nécessité de trouver des stratégies rail, de l'utilité des normes pour attirer IVHW (Inter Vehicle Hazard Warning, - Sinatra (Stackable swap bodies on In- - P2RN (Prediction and Propagation of appropriées pour stimuler la demande de nouvelles clientèles vers le rail, 2000-2003) : développement et éva- land Navigation and Cargo Train, 2004- Rolling Noise, 2006-2008) : mise au de véhicules propres et économes a ainsi que de la nécessité d'une har- luation d'un système commun d'alerte 2005) : utilisation de caisses mobiles point de méthodes de prédiction des aussi été mise en avant en conclusion 11 "Predit 3 : le temps du bilan" monisation des marchés industriels et d'information entre véhicules. empilables pour le transport intermodal émissions et de propagation des bruits de ce séminaire. IRAMES : Intelligent Ramp Metering Systems Véhicule de mesures du bruit de roulements (P2RN)
  6. 6. 12 Les projets DEUFRAKO 1998-2008 13 Les projets DEUFRAKO 1998 - 2008 Les projets mis en œuvre depuis 1998, présentés ci-après, couvrent quatre grands domaines : ferroviaire, transport urbain et mobilité, sécurité routière et réduction du bruit. les problèmes des vents latéraux Outre la SNCF et la DB, le programme général et plus spécifiquement la appliqués à l'exploitation ferroviaire a associé Siemens, l'Institut météo- sensibilité du matériel. à grande vitesse. Dans l’optique de rologique allemand-DWD et le CSTB En mars 2003, les deux exploitants l’interopérabilité, ce projet avait pour français (Centre scientifique et tech- ont conjointement présenté une mé- objetcif de proposer une méthode nique du bâtiment), un partenaire thode globale commune d'analyse de commune de protection des trains ayant l'expérience de l'étude des risques dus aux vents traversiers : et des lignes vis à vis des risques effets du vent sur les structures. une technique de détermination de induits par les vents traversiers. la sensibilité des véhicules et des Il devait aussi évaluer quantitative- Résultats courbes limites qui ont été incluses ment ces risques pour un couple La méthode développée par ce dans les STI (Spécifications tech- train-ligne. projet DEUFRAKO définit le cadre niques d'interopérabilité). AOA : Aerodynamics in Open Air 1. Projets ferroviaires Effets aérodynamiques à l'air libre Le projet AOA s'inscrit dans la coopé- Dans l'ensemble, nous nous A partir de 1998, les projets DEUFRAKO sont souvent devenus interdisciplinaires et ont, pour certains, été élargis à d'autres pour les circulations ferroviaires. ration franco-allemande DEUFRAKO, sommes aperçus que, lors de l'applica- pays. C'est le cas, notamment, des projets ferroviaires qui ont abouti à des méthodes communes en vue d'un processus pour la première fois élargie à d'au- tion de certains textes STI, il manquait d'homologation de certains systèmes ou équipements européens. Le projet DEUFRAKO AOA, lancé en tres pays : Espagne, Italie, Suède, quelques éléments pour traiter la 2005, se compose de deux parties. Royaume Uni. Il a rassemblé ainsi question dans sa globalité. En effet, Vents traversiers : Crosswind Pour le premier lot il s'agissait d'amélio- les partenaires suivants : SNCF, DB le problème des vents latéraux pouvait rer les connaissances sur les phéno- AG, Bombardier, RFI, RSSB/Deltarail, dans l'avenir prendre de l'impor- Méthode générale de traitement des de la violence des typhons, le risque potentiel plus élevé que les lignes mènes d'écoulement de l'air sous les Alstom, Siemens, Trenitalia et CAF. tance du fait des changements problèmes de sensibilité au vent. des vents traversiers a été pris en du réseau classique. caisses et d'évaluer les risques d'envol climatiques." compte par la Deutsche Bahn (DB) du ballast. Pour Pierrre-Etienne Gautier, chef de La sensibilité des véhicules aux avec la mise en service du train à Objectif 15 projet AOA côté français , ce projet vents traversiers était un phénomène grande vitesse ICE et par la SNCF En novembre 2000, la DB et la SNCF Le second, se situant à la suite de "est destiné à fournir des éléments connu dans le domaine automobile. pour la nouvelle ligne TGV-Méditerra- ont uni leurs efforts dans le cadre du 15 Du côté allemand, le chef de projet AOA est Crosswind, avait pour objectif d'étudier techniques pour étayer les discussions D'abord limité au Japon dans le née. Les lignes à grande vitesse programme bilatéral DEUFRAKO Thorsten Tielkes, responsable du Département plus particulièrement les effets sur les en cours dans le cadre de l'UE sur la aérodynamique de la Deutsche Bahn domaine ferroviaire, compte tenu présentent, en effet, un risque "Vents traversiers" pour étudier infrastructures des vents traversiers. normalisation STI.
  7. 7. 14 Les projets DEUFRAKO 1998-2008 15 NOVUM, prévision des performances et de la fatigue des rails Nouvelles méthodes pour évaluer à étage, imposent de nouvelles solides de l'Ecole polytechnique (LMS) les performances des rails et les contraintes dans et sur les rails. et du Laboratoire des technologies phénomènes liés à la fatigue et à La fatigue de contact, la déformation nouvelles de l'INRETS (LTN/INRETS). l'usure du fait des sollicitations de (fluage) sous charge, les impacts dyna- l'exploitation. miques se superposent dès lors aux Apports modes de dégradation connus : corro- Aujourd'hui, grâce à ces travaux, Le projet Novum (2003-2006) avait sion, usure et fatigue interne des rails, les exploitants ferroviaires peuvent pour but de modéliser et de prévoir même si le rail bénéficie d'avancées adapter le type de rail en fonction des l'apparition de fissures des rails dans significaives sur la plan de la qualité sollicitations subies : le profil et la les conditions de trafic actuelles ou et de la performance en service. nuance d'acier du rail sont alors mieux prévisibles à moyen terme. adaptés et permettent de retarder Crosswind : effets aérodynamiques à l'air libre pour les circulations ferroviaires. NOVUM : évaluation de la fatigue des rails Contenu l'apparition des défauts et d'éviter les L’objectif du projet était de prévenir Novum a pu fédérer l'apport de labora- ruptures. La durée de vie des rails est ces fissures pour garantir la sécurité toires de recherche des réseaux fran- ainsi augmentée et les cycles de main- Risque d'envol de ballast : résultats été enregistrés, des progrès restent à tures - remblais, déblais, viaducs,...- des circulations en évitant que l’infra- çais et allemands (SNCF, RATP et tenance peuvent être adaptés en vue Lors des essais d'homologation de établir. "En matière d'homologation et sur le profil des voies - courbes, structure ne subisse de tels dégats. Deutsche Bahn AG), du fournisseur de d'abaisser les coûts globaux. Pour le l'ICE3 en France et en Belgique, le de matériels, les critères d'envol de dévers,...- et d'en déduire le risque de rails Corus, de l’Institut fédéral alle- constructeur de rails, la modélisation dessous de caisse a reçu des impacts ballast ne peuvent encore être établis renversement pour aboutir là aussi à 16 En effet, des trains plus longs et plus mand d'essais de matériaux (BAM ), de ses produits pourra permettre de grains de ballast. et nécessitent d'autres recherches une homologation européenne de la rapides, des tonnages de fret accrus de l’institut de recherche sur les maté- d'estimer les performances dans les Les experts italiens ont eux aussi ren- pour lesquelles la coopération franco- méthode". 17 sur certains axes, des rames plus riaux-GKSS , du Laboratoire de méca- phases de développement et de s'af- contré ce problème lors de la circula- allemande a dû être élargie au niveau Si la méthode concerne principale- spacieuses mais aussi beaucoup nique des contacts de l'Insa de Lyon, franchir d'une partie des essais en voie. tion de l'ETR500 sur la ligne à grande européen. Pour ce faire, un nouveau ment les lignes et trains à grande plus lourdes comme celles des TGV du Laboratoire de mécanique des vitesse Rome-Naples. En France le projet vient d'être proposé à l'UE en vitesse au-dessus de 250km/h, elle problème ne s'est pas posé pour le ce sens", indique P-E. Gautier. concerne aussi les trains rapides cir- TGV actuel mais pourrait l'être pour culant à des vitesses inférieures qui des vitesses supérieures aux vitesses Le volet vents traversiers : suites intéressent beaucoup le Royaume actuelles. Il fallait donc, dans cette "Dans Crosswind, rappelle Pierre- Uni, tandis qu'un volet - modeste - partie du projet AOA, développer les Etienne Gautier, il s'agissait de définir traite des trains et lignes de fret. ROSA : Rail Optimisation Safety Analysis connaissances des écoulements de une méthode commune pour étudier Etant donné qu'il reste des points à Analyse de risque générique du Il permettra de prendre en compte de un préjudice important pour le mode l'air sous caisse, modéliser le méca- la sensibilité des véhicules aux vents lever sur les lignes à grande vitesse système ferroviaire et recherche nouvelles fonctions de sécurité dans de transport ferroviaire. nisme d'envol et de projection de bal- latéraux et d'en évaluer les risques par rapport aux risques liés aux vents d'un optimum global de sécurité les systèmes ferroviaires et d'apprécier last et étudier les concepts de pour une validation de la méthode en traversiers, notamment en matière de Le projet ROSA (2007-2010), vise les effets de l'allocation d'un objectif En bref, le programme ROSA contri- carénage pour la protection des or- vue d'une normalisation européenne. comportement des véhicules sur rem- à élaborer un modèle d'analyse de de sécurité depuis le niveau le plus élé- buera globalement à la compétitivité ganes et leur effet sur l'aérodyna- Dans AOA, il s'agit d'évaluer plus parti- blai, "un projet plus spécifique pourrait risques génériques, pertinent pour mentaire jusqu'au niveau le plus global. du rail comme mode de transport et mique et la thermique. culièrement l'exposition météo, d'en voir le jour à ce sujet au sein de DEU- les différents systèmes ferroviaires Cette démarche franco-allemande, permettra aux entreprises du secteur Bien que des résultats positifs aient analyser les effets sur les infrastruc- FRAKO", selon P.E. Gautier. 18 européens, en s'appuyant sur la menée par DB AG, TU Dresde, la ferroviaire européen de disposer d'une 19 connaissance des systèmes français SNCF, RFF et l'INRETS, vise à permet- méthodologie commune pour la valida- et allemand et sur l'architecture fonc- tre de faire des propositions conjointes tion des objectifs alloués aux nouvelles tionnelle préconisée par l'Agence à l'Agence ferroviaire européenne pour fonctions de sécurité. européenne pour l'interopérabilité la définition d'objectifs communs de ferroviaire. sécurité garantissant la faisabilité des 16 sytèmes techniques jusqu'au niveau le BAM : Bundesanstalt für Materialforschung und -prüfung (Berlin) plus bas. A défaut, des décisions erro- 17 GKSS-Forschungszentrum Geesthacht nées risqueraient, en effet, d'être (Allemagne) prises conduisant à des solutions 18 TU : Technische Universität - Université technique de Dresde coûteuses ou à une détérioration du 19 ROSA : RFF : Réseau ferré de France Safety Model niveau de sécurité avec, au final,
  8. 8. 16 Les projets DEUFRAKO 1998-2008 17 - Développer l'aménagement urbain - Réaménager et moderniser les autour des gares rend attractif le ra- gares, accroître les services à l'inté- battement piétons vers les stations. rieur et aux abords des stations, - Rendre plus visible une desserte valorise les gares et permet leur ferroviaire locale peut influencer le bonne intégration urbaine. choix du lieu de domicile et le degré - Une offre alternative à la voiture espaces dévolus au stationnement d'utilisation de ce mode. rend possible la limitation des automobile à proximité des gares. Bahn.Ville 2 30 Lancé en France en février 2007 naires régionaux réalisent le projet. questions suivantes : - début 2008 en Allemagne - Côté allemand, le financement est - Evaluer l'accessibilité des sites étu- Bahn.Ville 2 est une recherche-ac- assuré par le ministère de l'Economie diés en prenant en compte à la fois la tion qui vise à promouvoir concrète- (BMWi) et des partenaires scienti- qualité de la structure urbaine et les 31 ment un urbanisme orienté vers le rail fiques et régionaux qui sont épaulés performances des diffférents modes au moyen du développement et de par diverses municipalités, les autori- d'accès au système ferroviaire. l'application de nouveaux concepts tés locales de transport et un opéra- - Innover les modes de coopération et de toute une panoplie d'outils de teur ferroviaire privé. des acteurs, ainsi que les instruments réflexion et d'aide à la décision. de planification, afin de faciliter le dé- 2. Transports urbains et mobilité Contenu veloppement intégré entre urbanisme En élargissant les recherches ferroviaires à l'ensemble des transports urbains et interurbains terrestres, la recherche Objectif Du côté français, les actions de et transports au niveau des régions DEUFRAKO s'est aussi portée sur l'évolution des comportements, la mobilité, l'intermodalité et la multimodalité, ainsi Valoriser les investissements sur les Bahn.Ville 2 peuvent être regroupées urbaines. que sur les liens entre transports et aménagement du territoire et urbanisme. Les projets Bahn.Ville et CADMIUM en lignes ferroviaires périurbaines par des en 4 grands thèmes correspondant - Concevoir une meilleure offre d'inter- constituent de bons exemples. mesures d'accompagnement dans le aux quatre conditions à réunir pour modalité locale et régionale. domaine de l'urbanisme, optimiser promouvoir concrètement un urba- - Individualiser l'information et le l'accessibilité aux stations et améliorer nisme orienté vers le rail : conseil aux usagers potentiels dans Bahn.Ville la qualité du service rendu aux usa- - Offrir du foncier accessible et pour leur choix de mobilité à long terme. gers dans les lieux d'échanges que cela développer des outils permettant Le projet Bahn.Ville (le rail et la ville; Financé conjointement par le minis- accroît l'attractivité du transport ferro- constituent les gares et leurs abords. de repérer, analyser, observer et suivre 2001-2004) est né de l'idée qu'il im- tère fédéral allemand de l'Education viaire et facilite le report modal de l'au- les potentialités foncières les mieux 28 Epora (Etablissement public foncier de porte d'intégrer, au niveau d'une aire et de la recherche (BMBF) et le minis- tomobile vers le rail. 20 Sites retenus et partenaires placées et les plus accessibles. l'ouest Rhône-Alpes); Epa (Etablissement pu- urbaine, urbanisme et transport ferro- tère français des transports-Drast blic d'aménagement de Saint-Etienne) Les deux sites retenus pour l'expéri- - Intégrer les gares à la ville : Bahn.Ville 2 viaire en vue de développer un urba- dans le cadre de la coopération DEU- 20 Drast : Direction de la recherche et des affaires 29 LVMT : Laboratoire ville mobilité transport, scientifiques et techniques mentation sont : la région stépha- s'intéresse plus particulièrement à la conjoint à l'INRETS (Institut national de re- nisme orienté vers le rail, de revitaliser FRAKO, le projet Bahn.Ville 1 a été 21 21 ILS NRW : Institut d'études et de recherche noise avec la ligne ferroviaire façon dont la ville se développe et s'or- cherche sur les transports et leur sécurité), les lignes ferroviaires périurbaines et mis en œuvre par l'ILS NRW , sur le développement régional et urbain du Saint-Etienne-Firminy (15 km, ganise à proximité des gares et à la l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées, 22 23 24 les gares et d'accroître l'usage du l'ISB/RWTH , la DB Imm , Adeus , Land de Rhénanie-Westphalie Université de Marne-la-Vallée 25 26 22 ISB/RWTH : Institut de recherche sur l'urba- 7 gares) - où une densification des qualité des cheminements proposés. 30 transport public. le Certu à Lyon, le Cete de l'Ouest, Cete de Lyon et Agence d'urbanisme de la ré- 27 nisme et les transports de l'Université d'Aix-la- dessertes périurbaines et un réaména- - Amener les habitants non-utilisa- gion stéphanoise-Epures l'INRETS et la SNCF. Chapelle gement des gares en lieux d'échange teurs vers le train à partir d'une 31 Autorité d'aménagement de la région urbaine Pour Gebhard Wulfhorst de l'Univer- Le projet Bahn.Ville s'est appuyé 23 Filiale de la Deutsche Bahn, la DB Imm a de Francfort (Planungsverband Ballungsraum ont été réalisés en 2006 - et la Tau- étude des comportements réèls sité technique de Munich, coordina- entre autre sur un état des lieux pour rôle d'assurer la gestion du patrimoinne Frankfurt/Rhein-Main), Agence de mobilité IVM foncier et immobilier de la DB AG nusbahn (36 km) dans la région de de déplacement. GmbH (Integriertes Verkehrsmanagement Re- teur de Bahn.Ville côté allemand, "le bibliographique, un panorama de 24 ADEUS : Agence de développement et d'urba- Francfort. - Tourner le territoire vers le rail : gion Frankfurt/RheinMain), Autorité organisa- surcoût d'une comparaison franco- bonnes pratiques et des enquêtes nisme de l'agglomération strasbourgeoise trice de transport RMV (Rhein-Main Côté français, l'Etat, la Région Rhône- Bahn.Ville 2 cherche à resserrer les allemande des politiques d'intégra- plus approfondies sur quatre sites : 25 Certu : Centre d'études sur les réseaux, les Verkehrsverbund GmbH), Université technique transports, l'urbanisme et les constructions pu- Alpes, la Communauté d'agglomération liens qui existent entre l'offre ferro- d'Aix-la-Chapelle ISB/ RWTH (Rheinisch-Westfali- tion transports-urbanisme vaut bien Strasbourg, Nantes, Bonn et Frie- bliques de Saint-Etienne Métropole et d'autres viaire et la façon dont s'organise et sche Technische Hochschule, Institut für Stadt- le surplus que l'on gagne en termes drichshafen. 26 Cete : Centre d'études techniques de l'Equi- 28 partenaires financent le projet ; la fonctionne la ville. bauwesen und Stadtverkehr), Université de connaissance des conditions de pement technique de Munich (TUM-SV : Technische Uni- 27 INRETS : Institut national de recherche sur SNCF apporte son soutien technique, Du côté allemand, des actions spéci- valorisation mutuelle des deux sys- Résultats 29 versität München-Fachgebiet für Siedlungsstruk- les transports et leur sécurité alors que l'INRETS-LVMT et des parte- fiques sont réalisées autour des tur und Verkehrsplanung) tèmes urbain et ferroviaire." - Améliorer l'offre ferroviaire régionale

×