LA MOBILITÉ
      DES SENIORS
       Besoins de déplacements
liés au vieillissement de la population




                 ...
La mobilité
des seniors




   Besoins de déplacements liés
 au vieillissement de la population
          Octobre 2009
Résumé                                        désindustrialisation, automatisation,
                                      ...
exigeants que sont les zones rurales      est important d’anticiper ce moment,
ou périurbaines.                          e...
Sommaire
Résumé                                                                                             4
Introduction...
Introduction                                  sensiblement la prévalence des mala-
                                       ...
Le vieillissement,
                                                                                                 un phé...
Le vieillissement, un phénomène social



C   e chapitre a pour objet de dresser
    un état des lieux : projections
démog...
Le vieillissement, un phénomène social


Le vieillissement, et après ?
                                                   ...
Le vieillissement, un phénomène social


l’Allemagne et l’Italie, à l’opposé des    nombre de seniors va passer de 150    ...
Le vieillissement, un phénomène social


                                                                                 ...
Le vieillissement, un phénomène social


comme ségrégatives et réservées                toute nature qui leur sont néces- ...
Le vieillissement, un phénomène social



                                                                       éclairage...
Le vieillissement, un phénomène social


respond aux aspirations des princi-          Déserts médicaux                    ...
Le vieillissement, un phénomène social


prise en charge en maisons de              discussion). Le nombre de bénéficiaire...
Niveau de vie des retraités en fonction de leur ancienne activité




                                                    ...
Des seniors dans le mouvement



L   es premières générations du baby-
    boom ont accompagné les change-
ments majeurs d...
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699

2 137 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 137
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude du gart_mobilite_des_seniors_2010-09-27_15-43-50_699

  1. 1. LA MOBILITÉ DES SENIORS Besoins de déplacements liés au vieillissement de la population www.gart.org
  2. 2. La mobilité des seniors Besoins de déplacements liés au vieillissement de la population Octobre 2009
  3. 3. Résumé désindustrialisation, automatisation, chômage… A 20 ans, certains rêvaient trois axes majeurs : favoriser une utilisation maîtrisée de l’automo- L de changer le monde. Tous l’ont vu bile et, le cas échéant, une transition es générations du baby-boom arri- changer; pas forcément dans le sens vers d’autres types de transports vent à l’âge de la retraite. Ce phé- qu’ils souhaitaient. mieux adaptés à leurs besoins ; per- nomène, lié à l’allongement de l’espé- Les grands-parents d’aujourd’hui, mettre à tous, valides ou moins rance de vie, conduit au vieillissement qui ont grandi dans une France valides, la possibilité de se déplacer de la population. Faut-il s’en réjouir ou encore très rurale, où les postes télé- librement le plus longtemps possi- s’en alarmer? Les deux, sans doute, phoniques se comptaient sur les ble, à un coût acceptable pour l’indi- selon que l’on s’intéresse au finan- doigts d’une main, communiquent à vidu comme pour la société ; enfin, cement des retraites ou à la manne présent par SMS avec leurs petits- garantir la sécurité des piétons âgés économique qu’apportent avec eux enfants. Ceux qui ont connu les pre- en leur assurant des cheminements les seniors aisés dans les régions qu’ils miers postes télé noir et blanc, les aisés et confortables. Sur ces questions, affectionnent. L’erreur serait en tout magnétoscopes qui pesaient 10 kilos les collectivités territoriales sont en cas de ne pas tenir compte du phéno- et les cinémas où l’on diffusait des première ligne. Communes et inter- mène, ou de le considérer comme un actualités avant la séance, fréquen- communalités pour l’action sociale, aspect mineur de l’évolution de notre tent les multiplexes ou utilisent la départements pour l’action sanitaire société. A l’heure où la crise – ou plu- video on demand (VOD) pour profi- et sociale, régions dans l’organisa- tôt les multiples facettes de la crise – ter de leur home cinema. Ceux dont tion du système de soins et acteur concentre toutes les attentions, le les parents venaient de découvrir le majeur des politiques territoriales. vieillissement pourrait devenir un non- plaisir des congés payés ont vu le Etre retraité ne constitue pas une sujet, traité au mieux par le biais du développement de l’industrie du identité sociale, et le mode de vie financement de la dépendance ou du tourisme, leurs horizons se sont d’un couple de sexagénaires en marché des sonotones. Pourtant, les élargis grâce à l’automobile, au pleine forme n’a rien à voir avec besoins des aînés et leur mobilité TGV, et à la démocratisation de celui d’une femme seule de 92 ans. influenceront l’organisation des acti- l’aviation. Il est indispensable de garder à l’es- vités économiques et sociales: sys- Pour ces générations, l’avancée en prit la diversité des besoins et des tème de soins, adaptation des loge- âge n’implique plus forcément le profils, afin d’éviter de traiter les ments, rythmes de vie, services repli sur soi, le renoncement aux aînés comme une « minorité visi- publics... Il est indispensable de se plaisirs de la vie, le rétrécissement ble » ou du seul point de vue de la poser aujourd’hui les bonnes questions, en attendant la fin. Cela ne signifie dépendance, qui ne touche de réfléchir aux solutions les mieux pas pour autant que les seniors aujourd’hui qu’un quart des plus de adaptées et les plus équitables. soient égoïstes, décidés à profiter 85 ans. Cette prise en compte des Les premières classes d’âge du baby- jusqu’au bout. Au contraire, ils sont besoins est nécessaire au niveau de boom ont connu et accompagné les souvent très conscients des excès l’offre de transport, autant du point bouleversements majeurs de notre d’une société qu’ils ont vue évoluer, de vue de l’organisation des services pays, depuis l’après-guerre: dévelop- et portent un regard lucide sur leur que de leur nature. Répondre à la pement de la société de consomma- mode de vie. C’est le privilège de demande des seniors, c’est rendre le tion, civilisation de l’automobile, travail l’âge, de l’expérience. transport plus accessible et plus féminin, périurbanisation, mais aussi Dans ce contexte, la probléma- attractif. C’est aussi élaborer des mondialisation, crises économiques, tique des déplacements renvoie à réponses adaptées aux contextes 2 3
  4. 4. exigeants que sont les zones rurales est important d’anticiper ce moment, ou périurbaines. et de leur permettre d’accéder aisé- Aujourd’hui, les transporteurs ment à d’autres modes de déplace- considèrent encore la clientèle âgée ment. Le recours aux transports comme une catégorie captive. collectifs ne peut se faire sans un Pourtant les premiers signes d’un minimum de préparation. Le trans- changement des comportements port accompagné, aujourd’hui assuré sont déjà perceptibles : baisse du par les professionnels des services à la nombre de cartes Senior à la SNCF, personne, connaît un développement recul de 10% de la fréquentation des continu. Quant aux cheminements plus de 60 ans à la RATP. L’effet piétons, il est indispensable de les tramway (qui fait que sur certains sécuriser, en améliorant notablement réseaux, les meilleurs clients des la qualité d’usage des espaces publics. trams sont les retraités, lesquels Ces questions ne touchent pas uni- voyagent souvent à tarif réduit !) ne quement l’organisation des trans- doit pas cacher la forêt des automo- ports publics, mais elles concernent bilistes invétérés. Il est naturel de les services publics dans leur ensem- préférer le tram, sûr, régulier et ble, et de manière transversale. Le confortable, à un bus que l’on attend vieillissement dans les espaces toujours trop longtemps, et où l’on périurbains, par exemple, ne peut craint les secousses au démarrage et être appréhendé et pris en charge au freinage. Il est encore plus naturel par la seule action sociale ; la « civili- © Bus Océane de préférer sa voiture, que l’on sation » de l’espace public ne pro- n’attend jamais et qui constitue le cède pas uniquement des compé- moyen de déplacement souvent le tences de la voirie ; quant aux dépla- plus commode et le plus sécurisant cements, ils constituent la frontière La mobilité des seniors est liée à l’âge, à l’état de santé et au niveau de vie. Elle dépend pour les personnes âgées. commune entre les services de surtout de leur place dans la société. Pour autant, la conduite des plus transports, l’action sanitaire et de 80 ans n’est pas sans poser pro- sociale, la vie culturelle. Penser à la sociaux, action intergénérationnelle mentations sont encouragées. Le blèmes et questions. Faut-il instau- mobilité des seniors et à leur place et multimédia, qui donnent une idée mouvement est engagé mais les obs- rer des contrôles médicaux ? Revoir dans la collectivité suppose de pas- de ce que pourraient être ces tacles demeurent, qu’ils soient struc- l’ensemble de la voirie et des pan- ser d’une logique industrielle à une démarches servicielles. Les modèles turels ou fonctionnels. Dans un essai neaux de signalisation ? Comment logique de services, d’envisager de sont multiples, variables en fonction récent, le sociologue suisse Vincent sécuriser les tourne-à-gauche ? Et les nouvelles formes d’organisation de des besoins et des contextes locaux, Kaufmann inventait la « motilité », la ronds-points ? Quelles actions de ces services, en co-production par mais restent à valider. Certaines ini- mobilité socio-psycho-économico- communication à destination des exemple entre les services munici- tiatives semblent prometteuses. spatiale. Cette mobilité au sens large, conducteurs âgés ? Et des autres paux, la population d’un quartier et Du côté du Predit, de la Fondation cette capacité à s’adapter à un usagers de la voirie ? une entreprise ou une association de France, de l’OMS, de l’ONU, de nouvel environnement ou à un L’arrêt de la conduite automobile délégataire. La Fondation internet l’Union européenne, des pouvoirs contexte en évolution, cette motilité est trop souvent synonyme de mort nouvelle génération a proposé une publics locaux et nationaux… les est indispensable pour construire la sociale pour les personnes âgées. Il série de scénarios mêlant réseaux réflexions mûrissent et les expéri- mobilité durable. 4 5
  5. 5. Sommaire Résumé 4 Introduction 8 Le vieillissement, un phénomène social 11 Le vieillissement, et après ? 14 Evolution démographique 14 L’âge, un critère obsolète ? 17 Conséquences du vieillissement : système des retraites, activité des seniors, place dans la société 18 Systèmes de soins 23 Contraintes budgétaires croissantes 23 Déserts médicaux 24 Dépendance : les départements en première ligne 25 Revenus : des disparités croissantes 27 Des seniors dans le mouvement 29 Des représentations sociales en mutation 29 Parcours résidentiel et développement territorial 33 Des consommateurs avertis 37 Mobilité quotidienne 39 Choix modaux 45 Conduire… encore et toujours 45 La marche, au quotidien 48 Transports publics : changer de logiciel 50 Marketing et communication 52 Information et outils multimédia 53 Politique commerciale : le tarif, mais pas seulement 53 Espace public : une course d’obstacles 55 De l’offre de transport au service de mobilité 59 Le transport accompagné 61 A la recherche d’un modèle économique 64 Les effets de la crise 67 Entrer dans l’économie carbone 68 Territoire, coproduction et numérique 70 Conclusion 73 Pour aller plus loin 75 Méthodologie. Cette étude est le fruit d’un travail mené à partir de documentation diverse : rapports, études, ouvrages d’édition, colloques et séminaires. Elle intègre également une série d’entretiens téléphoniques ou en vis-à-vis menés avec des experts, opérateurs et acteurs liés au domaine du vieil- lissement. Les références figurent en fin de document. 7
  6. 6. Introduction sensiblement la prévalence des mala- dies et handicaps. considérer nos modes de vie. On n’est pas vieux aujourd’hui comme vacances ou nos habitudes de consommation ont changé. La crise L Le vieillissement est un phéno- on l’était il y a 30 ans, ni comme on économique et sociale que nous tra- e vieillissement de la population mène à la fois continu et disparate. le sera dans 30 ans. Nos choix rési- versons, les défis environnementaux constitue une évolution majeure Pour la plupart d’entre nous, passer le dentiels, nos destinations de vont encore les faire évoluer. éclairage des sociétés contemporaines. Il cap de la soixantaine, avoir 65 ou résulte à la fois de l’allongement de même 70 ans n’entraîne aucune l’espérance de vie (vieillissement par modification dans les habitudes de le haut) et de l’avancée en âge des vie. Les caps sont plutôt liés au départ Vieillesse, retraites et santé générations du baby-boom. En des enfants du foyer, à la retraite, à la Hervé Le Bras, démographe, Ecole des hautes études en sciences sociales France, du fait des progrès de la disparition du conjoint ou de per- Le traitement des questions liées à la vieillesse souffre d’une erreur fondamentale en médecine et l’amélioration des sonnes proches. L’âge en lui-même France : la confusion entre le problème des retraites et la santé. conditions de vie, l’espérance de vie n’est pas déterminant: on peut se Côté retraites, on ne peut plus passer à côté de la question. Il va falloir modifier le sys- est de 83,8 ans chez les femmes et sentir usé à 35 ans et plein d’enthou- tème, pour des raisons économiques évidentes. Entre 1806 et 1946, l’espérance de vie à 76,9 ans chez les hommes. Elle siasme à 70. Les jeunes retraités 65 ans était restée stable, aux alentours de 10 ans. C’est sur ces bases qu’a été bâti notre devrait atteindre 89 et 83,8 ans en d’aujourd’hui sont considérés comme système de retraites. Aujourd’hui, l’espérance de vie à 65 ans atteint 18 ans. De plus, le 2050. Parallèlement, même si le taux une génération pivot. Ils gardent leurs taux d’activité féminine est passé de 50% après la guerre à 80% aujourd’hui. Et les de fécondité en France (1,9) se main- petits-enfants régulièrement ou de femmes continuent à vivre plus longtemps que les hommes… tient à un niveau relativement élevé manière occasionnelle; et beaucoup Aujourd’hui, la France se caractérise par une entrée très tardive dans la vie active (21 ans par rapport à la moyenne euro- d’entre eux veillent également sur en moyenne), principalement du fait que la formation se concentre au début de la vie. péenne (1,6 pour EU27, selon leurs parents. Ils sont aussi de plus en Développer et renforcer la formation continue permettrait de commencer à travailler plus Eurostat), la réduction du nombre plus engagés dans le secteur asso- tôt, et surtout de rester « dans la course ». On voit trop de quinquagénaires vieillis du point des naissances intervenue au milieu ciatif… et la politique. Certes, la mobi- de vue des compétences professionnelles, faute d’avoir bénéficié d’une formation conti- des années 1970 affaiblit mathéma- lité des retraités régresse du fait de nue réellement efficace. Cela contribuerait sans doute à résoudre la question de l’âge de tiquement la proportion des jeunes. l’arrêt des trajets domicile-travail ; départ en retraite, qui s’établit en France à 58 ans, et faire en sorte que les gens puissent La première grille de lecture du mais elle ne disparaît pas pour réellement partir plus tard, puisqu’ils prennent leur retraite à 63 ans en moyenne. vieillissement est celle de la démogra- autant, et ses motifs se diversifient. En matière de santé, en revanche, le vieillissement n’aura pas les conséquences terri- phie : l’Insee évalue à 22,3 millions le S’interroger sur le vieillissement de bles que certains prévoient. D’abord, parce que l’espérance de vie sans incapacité aug- nombre de +60 ans en 2050 (scénario la population française conduit en mente à un rythme légèrement plus soutenu que l’espérance de vie tout court. On vit central) contre 14 millions en 2010 fait à se poser nombre de questions donc de plus en plus vieux mais aussi de moins en moins malades. L’augmentation des (respectivement 32% et 22,7% du liées à l’organisation de l’ensemble dépenses de santé est davantage due à l’amélioration des conditions de vie et à la total). A partir de là, il semble bien de la société : pérennité du système démocratisation des soins. On s’occupe beaucoup mieux des personnes âgées qu’avant, délicat d’établir des tendances géné- de retraite, emploi des seniors, prise du fait d’une prise de conscience croissante des besoins spécifiques de cette catégorie rales pour une catégorie de popula- en charge du grand âge et de la de population. De plus, certains traitements comme l’angioplastie ont permis de réduire tion aussi large. D’ailleurs, le seuil de dépendance, organisation des soins considérablement le nombre de décès dus à des maladies cardio-vasculaires. Cela a un 60 ans peut-il être encore considéré au sein des établissements spéciali- coût, tout comme l’augmentation des affections longue durée (ALD), remboursées à comme le début de la vieillesse ? Les sés et en dehors. Au-delà des poli- 100% par l’assurance-maladie et très liées à l’âge. Mais la finalité de tout cela est l’amé- statisticiens ont coutume de différen- tiques vieillesse proprement dites, la lioration de l’état de santé général de la population. Cela a aussi des conséquences posi- cier la classe d’âge des 60-64 ans, et question ouvre sur l’offre de services tives sur l’économie, à commencer par le secteur médical et para-médical. Mais les certains fixent le seuil de la vieillesse à publics et leur organisation. personnes âgées qui restent plus longtemps en bonne santé sont également des 75 ans, âge à partir duquel augmente Il est également nécessaire de consommateurs de biens et de services. 8 9
  7. 7. Le vieillissement, un phénomène social © 123 RF Le vieillissement est d’abord la conséquence du baby-boom d’après-guerre. En 2030, les plus de 60 ans représenteront 30% de la population française.
  8. 8. Le vieillissement, un phénomène social C e chapitre a pour objet de dresser un état des lieux : projections démographiques, évolutions sociales, trages entre mobilité et choix rési- dentiel. Comme tout le monde, ils devront apprivoiser les nouveaux nis démontre une volonté d’agir concrètement pour leurs semblables. Ce premier chapitre va poser les tuent autant d’éléments fonda- mentaux à prendre en compte pour apprécier la situation : système de répercussions possibles et probables équilibres du monde de demain. Pour déterminants du futur. Si le volet soin, prise en charge de la dépen- du vieillissement de la population. Il certains analystes, le vieillissement démographique est le plus déve- dance et niveau de vie des personnes s’agit avant tout de considérer la est synonyme de clivage au sein de la loppé, les trois autres points consti- âgées conditionnent la réflexion. situation actuelle et ses consé- population. Les seniors seraient quences globales. A l’heure où nous conservateurs, repliés sur eux-mêmes éclairage traversons une crise multiforme, et prêts à sacrifier le bien-être des systémique et sociétale, il serait vain générations futures pour garder leurs Eviter la ségrégation de s’interroger sur les effets du vieil- avantages et maintenir leur confort. lissement en terme de mobilité sans Des arguments qui alimentent des tenter de poser au moins un certain débats très microcosmiques sur le Extrait de la conclusion du rapport Laroque (1962), qui rend compte des travaux de la nombre de questions sur ce que sera verrouillage du pouvoir par la généra- « Commission d’étude des problèmes de la vieillesse ». Ce rapport a abouti notamment notre futur. A quoi bon chercher à tion 68… Pourtant, les réflexions ne à la création du minimum vieillesse. Pierre Laroque fut l’un des fondateurs de la répondre aux besoins de dépla- manquent pas non plus pour appuyer Sécurité sociale, après la guerre. cements d’une catégorie de la popu- la thèse opposée. Les modes de vie et L’essentiel est sans doute d’assurer l’adaptation la meilleure possible des personnes lation si l’on ignore son mode de vie, les mentalités ne cessent d’évoluer. âgées à la société française de demain et d’adapter aussi cette société à la présence et ses motivations sociales, la nature de Et le mouvement s’accélère. Les inter- aux caractères physiques et psychiques d’une masse croissante de personnes âgées. ses interactions avec le reste du sys- rogations de ce début de millénaire La commission à cet égard condamne de la manière la plus formelle toute solution qui tème socio-économique dans lequel reprennent des thèmes anciens, et conduirait de quelque manière que ce soit à une ségrégation des personnes âgées. Sans elle évolue ? De la même manière réussissent parfois la synthèse entre doute ne peut-il être question d’empêcher celles d’entre elles qui le désirent de se reti- que les déplacements des actifs ne courants contestataires et valeurs rer du monde. Mais la commission estime que dans l’intérêt de l’économie et de la se résument pas au classique domi- traditionnelles : la sensibilité à l’envi- société du pays, comme dans l’intérêt de l’équilibre physique et psychique des per- cile-travail, ceux des aînés ne sont ronnement prend la forme du retour sonnes âgées, tous les efforts doivent tendre à maintenir celles-ci dans leur milieu, dans pas limités au domicile-hôpital. Ce à un mode de vie plus simple, avec la leur milieu économique comme dans leur milieu social. qui n’est pas vrai aujourd’hui le sera recherche des astuces de grands- Ce maintien, dans la société traditionnelle d’autrefois, se trouvait assuré de lui-même encore moins demain. mères pour entretenir la maison ou à travers le groupe familial, où chacun voyait sa place définie en fonction de son âge et En ce début de XXIe siècle, le recycler certains objets, l’aspiration à de ces aptitudes, et où une évolution progressive et constante assurait l’adaptation retraité-type ne passe pas ses journées une forme de société plus solidaire, constante des rapports entre les individus comme des activités exercées. La famille à cultiver son potager ou à préparer plus équitable, le retour à l’enracine- moderne n’étant plus en mesure, dans la généralité des cas, de remplir cette fonction, des gâteaux pour ses petits-enfants. ment local… Le discours écologique et la cohabitation des personnes âgées avec des éléments plus jeunes étant d’ailleurs Nombreux sont ceux et celles qui ne touche pas seulement les jeunes rarement souhaitable, il faut que le résultat cherché soit obtenu par d’autres méthodes voyagent, se cultivent, commencent urbains. Après les familles de cadres, mettant en œuvre les structures économiques comme l’organisation des rapports une nouvelle activité ou s’engagent les consommateurs de bio sont très humains dans la société moderne. au sein d’une association, d’un parti largement des retraités. La participa- (Introduction et conclusion du rapport consultables sur www.infodoc.inserm.fr) politique… tion des jeunes retraités à des asso- Comme le reste de la société, les ciations d’entraide, aussi bien dans aînés devront faire face aux défis l’aide aux devoirs que dans le conseil environnementaux, et devront sans à la création d’entreprise, l’alphabéti- doute opérer de nouveaux arbi- sation ou l’assistance aux plus dému- 12 13
  9. 9. Le vieillissement, un phénomène social Le vieillissement, et après ? Projection 2000-2030 de l’évolution de la proportion des 60 ans et plus La population française vieillit. Un phénomène qui s’explique par selon les départements l’allongement de l’espérance de vie d’une part, et par l’avancée en âge des générations du baby-boom d’autre part, qui augmentent la part relative des +60 ans dans la population totale. Evolution démographique (dernière année du baby-boom 1975, début de forte mortalité pour les 1945). Points supplémentaires Par le haut : augmentation de la • En 2030, les +60 ans seraient 19,7 du pourcentage des 60 ans Source : Population et avennir, n° 674bis, INSEE durée de vie + classes nombreuses du millions (près de 30% de la population ou plus 2030/2000 baby-boom. totale). de 15,5 à 19,5 • 22,3 millions de +60 ans en 2050 de 12,5 à 15,4 (scénario central de l’Insee) contre 14 Par le bas: baisse relative des -20 ans de 10,5 à 12,4 millions en 2010 (respectivement 32% • Les moins de 20 ans passent de de 8,0 à 10,4 de 3,7 à 7,9 et 22,7% du total). 15,1 millions en 2005 à 15,3 millions •Augmentation très soutenue de la en 2050 mais la population totale croît proportion des +60 ans jusqu’en 2035 de 60 à 70 millions de personnes. Pyramide des âges de la France métropolitaine en 2005 France 2005 Fortes disparités régionales et retraités (Languedoc-Roussillon, Selon l’Insee, l’âge moyen passera de Midi-Pyrénées, Paca, Rhône-Alpes et 100+ 39 ans en 2005 à 42,6 ans en 2030. Pays de la Loire). 90-94 Une situation très contrastée selon les 80-84 différentes régions françaises: de 46,5 Europe : la France dans la moyenne 70-74 ans en Limousin à 39,2 en Ile-de- Selon Eurostat, la population euro- 60-64 France en passant par 42,3 ans en péenne (27) va passer de 495 à 520 50-54 40-44 Picardie. La part des +60 ans irait de millions d’individus d’ici 2035, pour 30-34 36% en Limousin à 22,5% en Ile-de- décliner ensuite à 505 millions en 20-24 France. L’effet du vieillissement natu- 2060. A cette date, l’âge moyen sera rel de la population est renforcé par de 47,9 ans (contre 40,4 ans en 2008); Source : INSEE les migrations dans certaines régions, et la part des +65 ans atteindra 30% de 10-14 qui perdraient leurs jeunes, tandis que la population totale. Cette proportion 0-4 les régions les plus attractives conti- devrait s’établir à 23,5% en 2030, avec -2 500 -2 000 -1 500 -1 000 -500 0 500 1 000 1 500 2 000 2 500 nueraient de voir affluer à la fois actifs des pointes à plus de 27% et 26% pour Hommes Femmes 14 15
  10. 10. Le vieillissement, un phénomène social l’Allemagne et l’Italie, à l’opposé des nombre de seniors va passer de 150 relèvent également que l’homme n’a rance de vie entre ouvriers et cadres 16 ou 18% attendus pour l’Irlande ou à 275 millions d'ici une génération. jamais été autant exposé aux polluants subsiste. Chypre. La population française comp- et toxiques de toutes natures, ce qui Avec l’augmentation du niveau terait alors 68 millions d’habitants. Jusqu’à quand ? ne manquera pas d’avoir des consé- scolaire général, l’entrée dans la vie La longévité continue de progresser quences sur la santé. Seuls 10% des active se fait de plus en plus tard. Un phénomène mondial plus ou moins vite selon les pays. produits chimiques nouveaux sont L’âge du mariage, ou de la décohabi- Plus largement, le vieillissement de L’homme pourrait vivre jusqu’à 130 testés pour leur innocuité. Les ana- tation avec les parents, ainsi que de la population est un phénomène ou 140 ans… Certains chercheurs ont lyses de sang ou d’urine faites sur un la maternité (30 ans) reculent. mondial. Selon l’ONU, dans les pays récemment réussi à «rajeunir» des individu lambda révèleraient la présence Si certains dénoncent la dictature développés, le nombre de personnes cellules humaines, ouvrant la voie à de polluants ou de métaux lourds, du jeunisme, force est de constater de plus de 60 ans devrait presque l’inversion du processus! Les nano- avec des quantités souvent supé- que l’âge n’est plus l’unique déter- doubler, de 245 millions en 2005 à technologies et les biotech devraient rieures aux seuils fixés par l’OMS minant dans le mode de vie. On peut 406 millions en 2050, et celui des permettre d’autres progrès, voire (démonstration faite en 2004 par le refaire sa vie à 70 ans, commencer le moins de 60 devrait se réduire (de d’améliorer les capacités humaines, WWF). roller à 50. Toutefois, et c’est parti- 971 millions en 2005 à 839 millions ouvrant la voie à l’« homme aug- culièrement vrai dans le cas de la en 2050). Ces chiffres reposent sur menté». On l’imagine – ou on l’espère, L’âge, un critère France, les plus de 55 ans restent lar- l'hypothèse que les taux de fertilité du moins – nos sociétés ne feront pas obsolète ? gement exclus du monde du travail : continueront à décliner dans les pays l’économie d’un débat éthique avant leur taux d’emploi atteint 37,6% en en développement, affirme le rapport. de s’engager dans ces directions. L’allongement de la durée de la vie France, contre 42,5% en moyenne Dans les pays les moins développés, Toutefois, rien n’indique que ces s’est accompagné d’une amélio- européenne. le rapport prévoit que la fertilité progrès, s’ils se réalisent effective- ration générale de l’état de santé. La courbe ci-après illustre l’accrois- devrait descendre de 2,75 enfants ment, profitent à tous. Les défis posés L’âge où surviennent les incapacités sement de l’espérance de vie sans par femme de 2005-2010 à 2,05 en par la sécurité alimentaire, la maîtrise recule, la médecine progresse, la incapacité. Graphique extrait du livre 2045-2050. Dans le groupe des pays de l’eau potable, de l’énergie ou des prévention se généralise, même si le «Les quatre mystères de la population les moins avancés, cette réduction matières premières font peser de vieillissement s’accompagne de française », du démographe Hervé Le sera encore plus abrupte, de 4,63 lourdes incertitudes sur l’avenir de pathologies spécifiques. Grâce à la Bras (Odile Jacob, 2007). enfants à 2,50 enfants. En matière l’humanité. La survenue d’une crise science, après l’homme réparé, on On peut s’interroger sur la perti- d’espérance de vie, l'écart avec les sanitaire de grande ampleur semble s’apprête à connaître l’homme nence du seuil de 60 ans, généra- pays moins développés reste très également de plus en plus probable. transformé (prothèses intelligentes, lement fixé en France pour marquer important. Si la moyenne atteint Même si l’épidémie de grippe A n’a capteurs…), et pourquoi pas demain l’entrée dans la vieillesse. Il est bien 75 ans en Europe et dans les pas été la catastrophe annoncée, cer- l’homme augmenté (pas seulement entendu lié à l’âge légal de la retraite, Amériques, elle ne dépasse pas 51 tains experts chiffraient à 25 000 le pour le meilleur). D’ores et déjà, qui devrait vraisemblablement évo- ans pour l'Afrique. Un Japonais sur nombre de décès en France. Et ce acides aminés et antioxydants sont luer dans les années à venir. En 2050, cinq aura plus de 75 ans en 2025. n’est pas parce que le virus H1N1 utilisés comme suppléments alimen- sachant que la durée de vie en bonne C’est d’ailleurs le Japon qui détient le s’est révélé moins dangereux que taires pour redonner du tonus aux santé s’accroît elle aussi, et que dans record du monde en matière d’espé- prévu que tout danger est écarté, personnes âgées ou fatiguées. un contexte de vieillissement de la rance de vie féminine (85,8 ans) ; l’hypothèse d’une nouvelle épidémie La modification de la structure des population, les gens devront travailler mais le nombre de centenaires pour n’est pas à écarter. Il suffit de se rap- emplois, le progrès technologique et plus longtemps avant de faire valoir 1 000 habitants est plus élevé en peler que la grippe espagnole avait les acquis sociaux ont également leurs droits à la retraite, voire cumuler France métropolitaine (1 pour 3 000 fait 30 à 50 millions de victimes en profondément modifié les conditions retraite et activité afin de garantir contre 1 pour 3 500). En Chine, le Europe en 1918. Certains observateurs de travail, même si l’écart d’espé- leur revenu. 16 17
  11. 11. Le vieillissement, un phénomène social tèmes de pensions basés sur la réparti- débuté. Dès 1990, le rapport Charpin Evolution de la proportion des personnes ayant moins de cinq ans à vivre tion. Quand, à la fin du XIXe siècle, préconisait un allongement de la selon la mortalité de l’époque de 1901 à 2004 Bismarck a mis en place le premier sys- durée des cotisations et une réduction tème de retraite européen, l’espérance du montant des pensions. Les discus- de vie moyenne n’atteignait pas 50 sions sur le sujet vont reprendre à la ans. Dans les années 1930, en France, rentrée, et il est certain que les géné- elle était encore inférieure à 60 ans rations à venir partiront à la retraite de pour atteindre 80 ans en 2000. En plus en plus tard, et connaîtront des 10% 1944, le programme du Conseil natio- taux de remplacement moins satis- nal de résistance prévoyait de créer faisants que par le passé. «une retraite permettant aux vieux L’âge de la retraite a reculé dans travailleurs de finir dignement leurs tous les pays : 65 ans en Grande- jours». La durée de cette retraite serait Bretagne, Italie ou Espagne ; 67 ans 5% brève, et considérée comme un repos en Allemagne ; en Suède, la cessa- bien mérité, un sas avant le repos éter- tion d’activité peut intervenir entre nel. Aujourd’hui, un jeune retraité de 61 et 70 ans ; en Finlande, les salariés 60 ans peut compter vivre encore 25 qui souhaitent travailler jusqu’à 68 ou 30 ans, dont 15 bonnes années sans ans bénéficient d’une surcote. 0% ennui de santé majeur. Pour la plupart 1900 1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970 1980 1990 (et ils sont de plus en plus nombreux Développement des l’activité dans ce cas), la vie active n’a pas été un des seniors La courbe ci-dessus illustre l’accroissement de l’espérance de vie sans incapacité. Extrait du livre engagement physique important. Le Au-delà des positions parfois carica- « Les quatre mystères de la population française », du démographe H. Le Bras (Odile Jacob, 2007). corps n’est pas usé, l’esprit reste en turales adoptées par les partenaires éveil. On vit vieux sans être un vieillard. sociaux, cette question pourrait L’Insee distingue déjà les catégories actifs et inactifs. En France, la propor- Depuis 1959 et l’allongement de 14 à ouvrir d’autres débats – ou plutôt les 60-64 ans des plus de 65 ans. Et le tion de personnes âgées (65 et +) par 16 ans de la scolarité obligatoire, l’en- rouvrir – notamment celui de la seuil de 65 ans est retenu par rapport aux actifs passerait de 25% en trée dans la vie active n’a cessé de place des personnes âgées dans Eurostat. Il va de soi que l’ampleur du 2010 à 39% en 2030 (Eurostat). Ce reculer, pour survenir aujourd’hui vers notre société. vieillissement n’est plus la même chiffre constitue un indicateur en 22 ans contre 18 ans en 1970. Sur une L’opinion a la mémoire courte, et selon que l’on considère la part des matière d’équilibre du régime des vie, le temps passé au travail s’est l’on a tendance à croire que le vieil- plus de 60 ans ou celle des plus de 65 retraites, mais aussi à l’égard du sys- considérablement réduit. lissement est un phénomène nouveau. ans. En 2030, les plus de 65 ans repré- tème de soins, puisque la prévalence Selon l’OCDE, en 1960, un homme Pourtant, il y a 50 ans, la France se senteraient 23 % de la population des pathologies augmente avec l’âge. passait 50 ans au travail pour une penchait déjà sur « les problèmes de (contre 16,7% en 2010). Les plus de Ajoutons à cela la prise en charge de la durée de vie moyenne de 68 ans ; en la vieillesse » dans des termes très 75 ans 12% (contre 8,8% en 2010). dépendance. (Ces points seront déve- 1995, on était passé à 38 ans de vie voisins à ceux d’aujourd’hui. Au loppés plus loin). active pour 76 ans d’existence. début des années 1960, le rapport Conséquences Déjà, entre 1982 et 1999, quand le Laroque préconisait ainsi de mieux du vieillissement Révision du système de retraites D’une manière générale, le vieillisse- nombre d’actifs occupés augmentait en France de 1,5 millions, le nombre intégrer les personnes âgées à l’en- semble de la société. Déjà, les mai- L’un des effets majeur du vieillisse- ment et l’accroissement de la longévité de retraités augmentait de 3,2 millions! sons de retraite à l’écart de toutes ment sera de modifier l’équilibre entre nous conduiront à reconsidérer les sys- Et le papy-boom n’avait pas encore commodités y étaient considérées 18 19
  12. 12. Le vieillissement, un phénomène social comme ségrégatives et réservées toute nature qui leur sont néces- de laisser aux aînés un répit en fin de nomie sociale et solidaire. Les aux cas d’extrême dépendance. A saires, par l’organisation de leur vie. A présent, la tertiarisation de salons spécialisés « Emploi senior » l’inverse, « l’accent doit être mis, par occupation et de leur loisirs ». Le rap- l’économie a conduit à déconnecter se multiplient partout en France : la priorité, sur la nécessité d’intégrer port pointait également « la charge capacités de travail et force phy- première édition de Recrut’senior les personnes âgées dans la société, de plus en plus lourde » que fait sique. A partir du moment où l’on s’est tenue au Cnit à La Défense, les tout en leur fournissant les moyens peser l’entretien des personnes privilégie des compétences immaté- 23 et 24 juin 2009. de continuer, le plus longtemps pos- âgées sur la population active, et rielles, le critère de l’âge perd large- sible, à mener une vie indépendante affirme que « la participation à l’ac- ment de sa pertinence pour mesurer Quelle place par la construction de logements tivité des personnes âgées est non l’employabilité des personnes. Et les dans la société ? adaptés, par la généralisation de seulement possible mais rentable. » (mauvaises) raisons invoquées pour l'aide ménagère à domicile, par la Dans un contexte où le labeur usait justifier le rejet des seniors du Il est courant de distinguer, dans un création des services sociaux de l’homme, il pouvait paraître naturel monde du travail (perte de perfor- groupe social, les personnes âgées éclairage mances, inadaptation aux nouveaux des adultes. Est-ce à dire qu’après process) servent trop souvent de 60 ans, on n’est plus un adulte ? faux-nez à la maîtrise des coûts sala- Alors que le marché des seniors se A la recherche d’un complément de revenu riaux (à poste égal, un salaire de développe (« Notre temps » est le Valérie Gruau, fondatrice du site Seniorsavotreservice.com junior est moins important). magazine le plus lu en France, une « Je suis partie du constat suivant : d’une part, les seniors se trouvent trop souvent Aujourd’hui, bien que l’âge de la voiture neuve sur deux est achetée exclus du monde du travail ; d’autre part, les services à la personne peinent à recruter. » retraite soit fixé à 65 ans, l’âge par une personne âgée de plus de A partir de là, il ne restait qu’à trouver le moyen que les deux mondes se rencontrent. moyen de cessation d’activité est de 50 ans), les vieux restent désespéré- C’est ce qu’a fait Valérie Gruau en créant son site internet de mise en relation sur cette 57 ans. En France, le taux d’emploi ment absents du paysage social. Leur niche spécifique, seniorsavotreservice.com. Les offreurs de services ont tous plus de des seniors est l’un des plus faibles fonction de consommateur les rat- 50 ans. Le site a d’abord été testé fin 2008, avant un lancement effectif début 2009. d’Europe : 37,8% contre 42,5% en tache au système, mais cela ne suffit Après cinq mois d’existence, il totalise 4 000 inscrits. Valérie Gruau souhaitait se lancer moyenne. Le tutorat des jeunes en pas pour les y réintégrer totalement. dans une activité « socialement utile ». Favoriser le travail des seniors en est une. alternance par des seniors figure au Comme en témoignent les messages Les employeurs, dans la grande majorité des particuliers, apprécient les seniors pour nombre des pistes évoquées pour publicitaires placardés sur les murs plusieurs raisons : motivation, expérience professionnelle et « vécue », adaptation, flexi- améliorer les choses. Une partie de de nos villes et à l’arrière de nos bus, bilité, disponibilité, sérieux, confiance. La plupart des inscrits recherchent un complé- leur salaire serait pris en charge par les annonceurs considèrent que l’envi- ment de revenus et s’accommodent fort bien du temps partiel imposé par l’activité de les fonds de la formation profession- ronnement urbain est le territoire services à la personne. Beaucoup d’inscrits ont encore des crédits immobiliers à payer, nelle. Mais le contexte de crise des jeunes actifs. Apparemment, ils voire des enfants à charge… actuel risque d’accentuer encore ne sont pas les seuls. L’espace public La moitié des inscrits sont des hommes, et 40% d’entre eux résident en Ile-de-France. les phénomènes d’exclusion. semble réservé aux usagers les plus Cette implantation géographique peut s’expliquer par le fait que Valérie Gruau réside Jeunes, seniors et femmes font partie performants. Tout y est rapide, effi- elle-même dans cette région, où elle mène principalement ses actions de communication. des plus exposés en cas de suppres- cace. Il faut savoir où l’on va et ce Les autres régions représentées sont, dans l’ordre, PACA, Rhône-Alpes, l’Aquitaine et le sions de postes. Conscients de leurs que l’on veut. Nord. Ces statistiques peuvent bien entendu évoluer rapidement en fonction de la montée faibles chances de retrouver un Le retraité, considéré comme un en puissance du site. emploi, de plus en plus de seniors oisif, y perd sa légitimité, son droit En ce qui concerne l’aide aux personnes âgées, le recours à une main d’œuvre de plus (+50 ans exclus du travail ou jeunes de cité. Sa place serait dans les inter- de 50 ans est un gage de proximité générationnelle, et donc culturelle. Valérie Gruau retraités) créent leur propre acti- stices. S’il circule aux heures de s’en est aperçue grâce à l’assistance informatique : « Les gens âgés préfèrent être épaulés vité, se tournent vers le secteur des bureau ou fréquente la supérette le par des plus de 50 ans. Ils se sentent plus proches, ils parlent le même langage. » services à la personne ou de l’éco- samedi après-midi, il s’expose à la 20 21
  13. 13. Le vieillissement, un phénomène social éclairage domicile : hébergement d’un étu- diant en échange de quelques largement, à l’heure où des thèmes comme le développement durable, Maisons autogérées et petites unités de vie heures d’aide par semaine, coloca- le vivre ensemble, la mixité sociale Refusant l’idée de finir leurs jours dans une maison de vieux, mais désireuses de ne tion entre seniors, logements ou les relations de proximité mobi- pas être à la charge de leurs enfants, Thérèse Clerc et quelques amies ont imaginé, il y sociaux intergénérationnels… lisent l’opinion, les relations intergé- a une dizaine d’années, de mettre en place leur propre foyer pour personnes âgées. Un De nombreuses études ont montré nérationnelles ont toute leur place. lieu atypique, baptisé Maison des Babayagas, modèle innovant de vie(illir) en commu- les effets bénéfiques, en terme d’ur- C’est dans cette optique la nauté. Il s’agit d’une maison autogérée, citoyenne, solidaire et écologique et qui sera banité, de qualité des relations entre Commission européenne envisage située au cœur de la ville de Montreuil, en petite couronne parisienne. Les 20 membres les individus, de la présence simulta- de faire de 2012 l’année européenne de la Maison des Babayagas comptent sur la culture plus que sur les soins médicaux née de plusieurs générations sur du vieillissement actif et des solidarités pour rester en bonne santé. Ainsi la Maison des Babayagas intégrera une UNIversité du l’espace public (voir page 56). Plus intergénérationnelles. SAvoir des VIEux (UniSaVie) dont l’objectif est de collecter des connaissances sur la tranche d’âge 80-100 ans pour apprendre à bien vieillir car, selon le mot de Thérèse Clerc, « Vieillir vieux c’est bien, mais vieillir bien c’est mieux ! » Système de soins En zones rurales, la mutualité sociale agricole a mis en place il y a 20 ans des petites uni- tés de vie, les Maisons d’accueil rurales pour personnes âgées (MARPA). L’essentiel des «La France est, au monde, le pays où le nombre d’établissements petites unités de vie se trouve dans les régions rurales, la France compte actuellement de soins publics et privés rapporté à la population est le plus élevé: 1 200 structures de ce type. Un audit externe réalisé en 2005 par un cabinet indépendant 1 pour 20000 habitants contre en moyenne 1 pour 40000 en montre que les résidents des MARPA vivent plus longtemps (durée moyenne de séjour élevée par rapport à d’autres structures d’accueil) et que le projet de vie proposé aux rési- Europe (1 pour 100000 en Suède)», peut-on lire dans le rapport dents par les MARPA a un impact positif sur leur santé (physique, psychique et sociale). établi par le professeur Vallancien en 2006. Cette répartition des réprobation des actifs qui, eux, n’ont n’hésitent alors plus à s’impliquer établissements, justifiée par la proximité géographique, pourrait « pas le choix ». Dès l’instant qu’il a dans les groupes de travail concer- même constituer un facteur de risque, notamment en matière cessé de produire de la richesse par nant l’avancée en âge et sont parfois d’activité chirurgicale. Cette densité hospitalière a aussi un coût. son travail, le voici déqualifié. La promoteurs de réponses d’un genre place du vieux serait chez lui, dans nouveau, en particulier dans le Des contraintes son jardin ou devant la télé… Mais les choses changent, comme domaine de l’habitat. » Selon un sondage TNS Sofres de budgétaires croissantes Dans ce contexte, l’heure est plus que jamais à la recherche d’économie. l’explique le sociologue Dominique mai 2009, seuls 43% des plus de 65 L’actualité est venue nous le rappe- Le projet de loi Hôpital, santé et terri- Argoud dans un article publié par la ans ont une bonne image des mai- ler : le déficit de la sécurité sociale se toires a pour but de rationnaliser l’offre revue Territoires (mai 2009) : sons de retraite. Les établissements creuse, et la tendance s’accélère locale. En matière gérontologique, la « Jusqu’à présent, la vieillesse était spécialisés évoluent pour donner sous l’effet de la crise. Moins de coti- tendance est à la spécialisation des vécue sur un mode fataliste et faisait davantage de liberté à leurs pension- sations, donc moins de ressources, maisons de retraite dans l’accueil des l’objet d’un effet repoussoir, laissant naires. Mais le mouvement reste pour des dépenses qui continuent de cas lourds et des sujets atteints de la un espace de réflexion largement lent et progressif, et les moyens croître. Entre 2005 et 2009, le déficit maladie d’Alzheimer. D’une manière occupé par les gérontologues. financiers ne sont pas forcément au de la branche vieillesse est passé de générale, la priorité est donnée au Aujourd’hui, de plus en plus de rendez-vous, ce qui affecte les recru- 2 milliards à 7,7 milliards d’euros. La maintien à domicile, aussi longtemps jeunes retraités sont dans une tements. On voit aussi apparaître de crise aura notamment pour consé- que possible. Une option qui ne se démarche d’anticipation par rap- nouvelles formules, qui permettent quence de précipiter à nouveau le défend pas uniquement pour des port à leur propre vieillissement. Ils aux gens de continuer à vivre à leur FSV dans le rouge. raisons économiques, mais qui cor- 22 23
  14. 14. Le vieillissement, un phénomène social respond aux aspirations des princi- Déserts médicaux pourraient connaître une situation Dépendance : les départe- paux intéressés et de leurs familles. moins favorable à terme (exemples de ments en première ligne Pour autant, ce maintien à domicile Selon le rapport 2006-2007 de l’Ariège, de la Creuse et de la Corrèze). doit s’effectuer dans les meilleures l’Observatoire national de la démogra- Etant donné la durée des études de La dépendance résulte d’atteintes conditions, afin de ne pas tourner à phie des professions de santé, les médecine, le relèvement du numerus physiques, sensorielles et mentales l’assignation à résidence. Pour cela, la médecins généralistes libéraux sont clausus est une solution à moyen liées à quatre types de facteurs : coordination entre soins hospitaliers, inégalement répartis sur le territoire. terme, qui ne saurait à elle seule remé- maladies, déficiences, incapacités, médecine de ville et secteur médico- La densité varie de 74 praticiens pour dier à l’attrait qu’exercent certaines désavantages ou handicaps. Ces phé- social est primordiale. L’environ- 100 000 habitants en Seine-Saint- régions sur les professions médicales. nomènes deviennent de plus en plus nement des personnes âgées l’est Denis à 134 pour 100000 habitants Le retraité, considéré comme un fréquents après 75 ans, une limite tout autant : agencement de leur dans les Pyrénées-Orientales. D’une oisif, y perd sa légitimité, son droit qui reculera sans doute dans l’avenir. logement, commodités de leur manière générale, les médecins omni- de cité. Sa place serait dans les inter- Pour autant, le nombre de personnes quartier (commerces, promenades, praticiens sont plus nombreux dans le stices. S’il circule aux heures de âgées dépendantes devrait croître. lieux de rencontres, offre culturelle), sud de la France. Les densités sont bureau ou fréquente la supérette le Dans quelle mesure ? La question possibilités de déplacements. Il n’est supérieures à 125 dans les Bouches- samedi après-midi, il s’expose à la semble difficile à trancher, tant les plus besoin de démontrer l’impor- du-Rhône, les Alpes-Maritimes, réprobation des actifs qui, eux, n’ont facteurs à prendre en compte sont tance du moral pour la santé, et le l’Hérault, les Hautes-Alpes et les « pas le choix ». Dès l’instant qu’il a nombreux et évolutifs. L’Insee situe goût de vivre passe par les relations Pyrénées-Orientales. A contrario, les cessé de produire de la richesse par le nombre de personnes âgées sociales, les liens avec l’entourage, le départements où les densités sont les son travail, le voici déqualifié. La dépendantes en 2025 dans une four- fait d’être traité comme un individu à plus faibles (moins de 80) se trouvent place du vieux serait chez lui, dans chette comprise entre 800 000 et un part entière. dans le centre de la France et l’Île-de- son jardin ou devant la télé… gros million. Les personnes âgées Enfin, il est primordial de ne pas France. D’autre part, l’âge des méde- Plus généralement, les médecins, dépendantes sans conjoint ni enfant surévaluer la relation vieillesse-santé. cins constitue un bon indicateur de la spécialistes ou non, rechignent de seraient au nombre de 160 000 en L’enquête ménages déplacements pérennité de l’offre médicale de plus en plus à s’installer en milieu 2040, contre 130 000 aujourd’hui. menée en 2006 sur l’aire urbaine de premier recours. La prise en compte rural, tout comme les autres profes- Différents indicateurs permettent Belfort-Montbéliard a ainsi montré de la part des généralistes libéraux sionnels de santé. Pour les infirmiers d’évaluer la dépendance (grille de qu’à peine 6% des déplacements des âgés de 55 ans et plus fait apparaître libéraux, les écarts de densité varient Colvez, indicateur de Katz). En France, plus de 60 ans ont pour motif des que certains départements situés en de 1 à 8; pour les kinésithérapeutes, la grille AGGIR est la référence institu- démarches d’ordre médical. bonne position, en termes de densité l’amplitude est de 1 à 4. Certains terri- tionnelle. Elle établit un classement toires facilitent l’installation de profes- en 6 groupes Iso-Ressources (GIR) en Soldes par branche du régime général et du FSV sionnels de santé en fournissant ou fonction du degré de dépendance. En milliards d’euros 2005 2006 2007 2008 2009 (p) aménageant des locaux, ou par le biais GIR 1 regroupe les personnes confi- Malade -8,0 -5,9 -4,6 -4,4 -9,4 d’allègement de charges (taxe profes- nées au lit ou au fauteuil ayant perdu Accidents du travail -0,4 -0,1 -0,5 0,2 -0,3 sionnelle). L’expérience des maisons leur autonomie mentale, GIR 6 les Vieillesse -1,9 -1,9 -4,6 -5,6 -7,7 de soins, qui regroupent plusieurs pra- personnes parfaitement valides. On Famille -1,3 -0,9 0,2 -0,3 -2,6 ticiens, rencontre aussi le succès. estime à moins de 25% la proportion Total régime général -11,6 -8,7 -9,5 -10,2 -20,1 La réforme de la carte hospitalière de personnes lourdement dépen- accroît encore le problème de l’accès dantes (GIR 1 à 3) chez les +85 ans. FSV -2,0 -1,3 0,2 0,8 -2,1 aux soins, aussi longtemps que l’articu- La tendance générale dans les pays Total régime général + FSV -13,6 -10,0 -9,3 -9,4 -22,2 lation entre médecine de ville et méde- développés est de privilégier le Source ministère de la Santé cine hospitalière reste incomplète. maintien à domicile par rapport à la 24 25
  15. 15. Le vieillissement, un phénomène social prise en charge en maisons de discussion). Le nombre de bénéficiaires propriétaires de leur logement. Elle à la demande), des critères liés à retraite médicalisées ou en établis- devrait s’établir entre 1 165 000 et pose toutefois la question de la succes- l’évolution de la législation environ- sements gériatriques. Ceci pour des 1307000 en 2012. Le coût de la dépen- sion. Certes, cette solution permettrait, nementale et aux contraintes écono- raisons de coût, et aussi (surtout ?) dance est estimé par certains experts le cas échéant, de ne pas solliciter la miques pourraient peser sur la valeur de bien-être des personnes. En 1999 (CAE) à 7 milliards d’euros en 2030, famille proche pour prendre en des biens. Les performances énergé- (dernier recensement), la part des dont 6 à la charge des départements. charge un parent dépendant, mais tiques, la situation géographique, la +65 ans vivant en institution était D’autre part, le montant de l’aide ne l’héritage s’en trouverait diminué possibilité ou non d’accéder au réseau de 5,5%. Cette proportion monte à permettrait pas de couvrir de façon d’autant. De plus, le marché de l’im- de transports collectif pourraient 10% à 85 ans, puis à 46% au-delà de satisfaisante les besoins des plus mobilier évolue. Si l’on peut considé- prendre de plus en plus d’importance 95 ans. Le basculement entre domi- dépendants. Selon la Cour des rer qu’une certaine tension devrait dans les décennies à venir. Qu’en cile et institution s’opère en fonction comptes, une personne en GIR 1 (plus perdurer dans les prochaines années sera-t-il alors de la solvabilité des du degré de dépendance, la perte haut niveau de dépendance) vivant à (l’offre de logements étant inférieure propriétaires de ces biens ? des facultés mentales étant un fac- son domicile perçoit une somme teur décisif. En 2005, environ équivalant à moins de la moitié du 550 000 personnes vivaient à leur domicile en situation de dépen- montant nécessaire pour couvrir ses besoins d’aide à domicile. Les varia- Revenus : des disparités croissantes dance. 25% d’entre elles sont prises tions importantes dans les tarifs pro- en charge par plus de 6 intervenants. posés pour l’aide à domicile, et dans le La retraite moyenne s’élève à 1 100 euros. En 2003, le revenu Certains prestataires refusent de se niveau de prise en charge proposé par des plus de 55 ans (18 100 euros annuels) était très légèrement déplacer pour des interventions infé- les départements posent également la supérieur (2,7%) au revenu moyen de l’ensemble de la population. rieures à 2 heures, étant donné le question de l’égalité de traitement. En coût du transport. fin de compte, l’APA profiterait davan- En revanche, pour les plus de 65 ans, la comparaison était Il existe une relation forte entre la tage aux moins dépendants et aux plus défavorable : 16 700 euros, inférieur de 7,8% au revenu moyen. prise en charge des transports et le aisés des bénéficiaires. Le niveau de vie des plus de 75 ans étant légèrement inférieur développement de l’accueil de jour L’idée de mettre en place des for- en établissement spécialisé. mules d’assurance-dépendance fait à celui des 65-74 ans L’allocation personnalisée d’autono- son chemin, mais son financement mie (APA), administrée par les départe- pose problème : c’est le 5e risque de Derrière ces chiffres, il convient de les années à venir. Cette compensa- ments, est destinée aux personnes la Sécurité sociale. Dans tous les cas, distinguer deux phénomènes : tion va s’opérer de manière globale, âgées dépendantes. 20% des +75 ans, le recours à l’épargne privée sera d’abord le fait que 37% des 55-64 ans mais pas individuelle. soit un peu plus de 1 million de per- nécessaire, au moins pour ceux qui en sont encore actifs, alors que les pen- De ce fait, les inégalités de niveau sonnes, percevaient l’APA en 2008, auront les moyens. Certains préco- sions de retraites ne compensent que de vie au sein du groupe des retraités pour une enveloppe globale de 6 mil- nisent de mobiliser le patrimoine des partiellement les revenus d’activité ; devraient s’accroître. Le minimum liards d’euros. 62% d’entre elles personnes dépendantes, sur le l’autre aspect est générationnel, avec vieillesse concernait 3,4% des retrai- vivaient à leur domicile. L’APA peut modèle du prêt viager hypothécaire. la croissance de l’emploi féminin et tés du régime général en 2008, soit être versée à une personne vivant à Cette forme d’emprunt consiste à l’augmentation du niveau de qualifi- 400 000 personnes, contre 6% en domicile ou en institution. Toute per- gager le bien immobilier pour obtenir cation, qui conduisent à l’améliora- 1994. Selon la Fondation Abbé Pierre, sonne dépendante y a droit, le mon- un crédit. Les créanciers se paient tion progressive des revenus. Ce 600000 personnes âgées vivent avec tant est variable en fonction des res- ensuite au moment de la succession. dernier point va compenser au moins une allocation de solidarité de 628 sources et du degré de dépendance (la Cette piste repose sur le fait qu’une en partie les accidents de carrière ou euros mensuels, ce qui les place sous prise en compte du patrimoine est en majorité de retraités sont aujourd’hui la moindre évolution des salaires dans le seuil de pauvreté (880 euros, 60% 26 27
  16. 16. Niveau de vie des retraités en fonction de leur ancienne activité Des seniors Indice de niveau de vie 2004 (ensemble de la population = 100) Agriculture 65 Indépendant 91 Cadre 161 dans le mouvement Profession intermédiaire 117 Employé 92 Ouvrier 80 Source INSEE personnes âgées - DGI services fiscaux du revenu médian). En 2006, le revenu rence a plus de 55 ans possèdent un des 10% des retraités les plus patrimoine immobilier, contre 54% modestes était inférieur à 10 660 pour les moins de 55 ans. 72% des euros par an, soit 888 euros mensuels. ménages dont la personne de réfé- D’une manière générale, la période de rence a plus de 55 ans n’ont plus ni rattrapage des revenus des retraités dépense de loyer ni de remboursement par rapport à ceux des actifs touche à d’emprunt immobilier. La prise en sa fin, et la tendance s’inverse. La compte de ces éléments fait passer la situation économique est d’autant proportion de +55 ans vivant en dessous plus difficile pour les personnes seules. du seuil de pauvreté de 9,4 à 7,7%. Tenir compte du patrimoine. Cette proportion passe de 10 à 9% L’évaluation du revenu doit tenir pour les 55-64 ans, de 7 à 6% pour les compte du patrimoine. 70% des 65-74 ans, et de 11,2 à 7,4% pour les ménages dont la personne de réfé- plus de 75 ans! >>> En 2006, le revenu des 10% des retraités les plus modestes était inférieur à 10 660 euros par an, soit 888 euros mensuels. D’une manière générale, la période de rattrapage des revenus des retraités par rapport à ceux des actifs touche à sa fin, et la tendance s’inverse. La situation économique est d’autant plus difficile pour les personnes seules. 28
  17. 17. Des seniors dans le mouvement L es premières générations du baby- boom ont accompagné les change- ments majeurs de notre société : temps que tous les autres sur Internet (2 h 20 chaque jour) et sont surtout les premiers cyber-acheteurs Des représentations sociales en mutation En 1992, Coline Serreau réalisait «La crise», comédie tendre consommation de masse, périurbani- de tous les marchés », peut-on lire sur sation, motorisation, couples biactifs. le blog de Benoît Goblot, directeur et grinçante qui peignait les déboires d’un homme en perte Elevés durant les Trente glorieuses, ils général de senioragency. d’emploi, de couple, et de repères. On y voyait notamment ont connu la crise, les crises, la montée Dans notre monde où la mobilité et du chômage et la tertiarisation de la techno-compatibilité constituent la mère du personnage principal partir en vacances avec son prof l’activité. Dans les bureaux, ils ont vu des valeurs de premier plan, les aînés de gym en déclarant vouloir «vivre pour elle». Bien que forcée apparaître les premiers ordinateurs n’ont aucune raison de retourner à et caricaturale, cette image d’une femme qui décide, une fois et se sont mis à l’informatique. leur potager ou à leur tricot (que Aujourd’hui, ils sont familiers beaucoup n’ont d’ailleurs jamais ses enfants devenus adultes, de mettre de côté son rôle de mère, d’Internet et c’est parfois même sur touché) une fois sortis du monde du dit beaucoup de choses sur la situation actuelle des seniors. leur téléphone mobile qu’ils écrivent travail. Qu’ils profitent de leur temps des mails. « Les I-pod, écrans plasma libre pour se consacrer à leur hobby, ou tables à induction sont détenus à s’engagent dans la politique ou rejoi- Même s’ils ne basculent pas massive- De moins en moins prisonniers des plus de 55 % par les plus de 50 ans. gnent le milieu associatif, le fait est ment dans un égoïsme forcené, ils représentations sociales, les retraités Les 50-60 ans ont le plus fort taux qu’ils ne veulent pas (plus) se laisser aspirent en général à vivre pleinement abandonnent les sentiers balisés. Les d'équipement informatique, de dicter leurs choix par des considéra- leur retraite, et ce d’autant plus que associations traditionnelles comme connexion Internet, passent plus de tions d’un autre âge ! cette période représente aujourd’hui les Aînés ruraux, voient vieillir leurs ce que certains qualifient de «troi- effectifs et se questionnent sur la sième vie», après le temps de l’en- stratégie à adopter pour attirer les fance et de la formation, puis celui de moins de 75 ans. Les formes clas- la vie active et du foyer. Ils se sentent siques du bénévolat n’attirent plus, d’autant plus portés à réaliser leurs et les personnes âgées (comme les rêves que les soucis de santé apparais- autres d’ailleurs) sont en quête de >>> Les 50-60 ans ont le plus fort taux d'équipement sent de plus en plus tard. L’âge moyen sens. C’est ce qu’elles viennent de la dépendance ne cesse de reculer. trouver en s’engageant dans des informatique, de connexion Internet, passent D’autre part, la longévité n’est plus associations d’entraide ou dans la une «surprise»; la vieillesse peut être politique locale. La pratique associa- plus de temps que tous les autres sur Internet anticipée, avec ses côtés positifs (des tive n’a plus comme principal objec- (2 h 20 chaque jour) et sont surtout les premiers projets) et moins réjouissants (maladies, tif d’organiser leurs loisirs, mais doit cyber-acheteurs de tous les marchés dépendance). Paradoxalement, les leur permettre de prendre part au seniors n’ont jamais été autant sollici- fonctionnement de la société. De tés par la solidarité intergénération- plus en plus diplômés, et de plus en nelle, à la fois pour s’occuper de leurs plus nombreux à avoir travaillé dans petits-enfants et de leurs propres le tertiaire, les jeunes retraités ont parents âgés. Les jeunes retraités de nouvelles attentes. Alors que forment une génération pivot mais leurs parents ont travaillé d’abord dans certains cas, la solidarité familiale pour constituer un patrimoine et le peut devenir une contrainte forte. transmettre, les jeunes seniors sont 30 31

×