 La gastronomie est l'ensemble des regles,qui 
définissent l’art de faire bonne chère. « Faire bonne 
chère » signifiait ...
 Les règles de la gastronomie varient selon les 
classes sociales, les nations, les régions, les 
époques et les modes.
 Les différences gastronomiques dépendent aussi 
de principes techniques et artistiques. La cuisine 
évolue comme les sci...
 En tant qu'ensemble de connaissances et de 
pratiques, la gastronomie est peu à peu 
considérée comme une culture. 
 La...
La cuisine française s'est principalement 
développée dans la ville de Paris avec les chefs du 
roi, mais elle s'est final...
 Un repas est la nourriture composée de divers 
mets et de boisson que l'on absorbe à des heures 
précises de la journée....
 Le choix de composition de la nourriture, la 
répétition de l'acte aux mêmes moments, 
chaque jour, et la durée de l'act...
 Déjeuner. 
 Le premier repas du jour 
est généralement pris 
peu après le réveil ; c'est 
donc celui qui rompt le 
jeûn...
 En Occident on distingue traditionnellement 
deux grands types de repas matinal : 
 un repas assez léger, plutôt sucré ...
 Dans les régions où le 
terme déjeuner est 
réservé au repas du 
matin, on appelle celui 
de midi le dîner ; 
ailleurs, ...
 Les régions qui réservent le terme de dîner 
au repas de midi désignent ce repas du soir 
comme le souper. 
 Ce repas s...
 croustille, casse-croûte : Le repas peut être fort 
modeste, parfois simplement constitué de 
croutes de pain 
 l’abrun...
 goûter (ou gouter) : Dans l'après-midi, le 
goûter (ou quatre heures) est un en-cas 
sucré proposé habituellement aux en...
En France, 
inviter des amis 
ou des 
membres de sa 
famille à un 
repas plus ou 
moins festif est 
une activité 
sociale ...
 Certaines occasions sont le prétexte de 
rituels ou de mets particuliers. Par exemple 
à Noël, on mange de la bûche de N...
 Dans la culture occidentale récente, le 
dessert est le dernier plat servi au cours d'un 
repas. Il est composé de mets ...
 La pomme d’amour est une confiserie 
constituée d'une pomme fraîche entourée de 
sucre cuit, souvent coloré en rouge. El...
 Le service à la française est une manière de 
servir les convives pendant un repas où les 
différents mets sont servis t...
Ce type de service sera 
remplacé à partir du 
XIXe siècle par le service 
dit service à la russe 
introduit par le prince...
 la présentation des plats en séquence, 
 la mise en valeur des rôtisseries (pièces rôties), 
 le service à table avec ...
 Il faut dire qu’au XIXe siècle la cuisine russe 
a beaucoup emprunté à la cuisine française, 
particulièrement les noms ...
 . À mon avis il n’y a que deux pays dont les 
peuples sont les vrais fans de blinis: ce sont 
la Russie et la France. Ma...
 C’est à l’époque de Pierre le Grand, au XVIIIe 
siècle, quand Russie a commencé à 
communiquer activement avec l’Europe....
 . À propos, notre célèbre vinaigrette est un 
plat russe fait conformément au principe 
européen et à base d'ingrédients...
 Malgré le nom français beaucoup de Russes 
pensent que c’est un plat d’origine russe. Et je 
suppose qu’ils ont quelques...
французская кухня
французская кухня
французская кухня
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

французская кухня

292 vues

Publié le

французская кухня

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
292
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
58
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

французская кухня

  1. 1.  La gastronomie est l'ensemble des regles,qui définissent l’art de faire bonne chère. « Faire bonne chère » signifiait « faire bon accueil », « faire un bon repas » — un bon repas étant un élément d'un bon accueil.
  2. 2.  Les règles de la gastronomie varient selon les classes sociales, les nations, les régions, les époques et les modes.
  3. 3.  Les différences gastronomiques dépendent aussi de principes techniques et artistiques. La cuisine évolue comme les sciences et d'autres arts, avec lesquels elle peut avoir des relations .  Le répertoire gastronomique dit « moderne » propose des préparations s'écartant de celles de la cuisine dite « traditionnelle ».
  4. 4.  En tant qu'ensemble de connaissances et de pratiques, la gastronomie est peu à peu considérée comme une culture.  La cuisine française fait référence à divers styles gastronomiques dérivés de la tradition française. Elle a évolué au cours des siècles suivant ainsi les changements sociaux et politiques du pays.
  5. 5. La cuisine française s'est principalement développée dans la ville de Paris avec les chefs du roi, mais elle s'est finalement étendue à tout le pays et a même été exportée par delà les mers.  Le «Repas gastronomique des Français», suite à la proposition faite par l'Institut européen d'histoire et des cultures de l'alimentation a finalement été ajouté à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, le 16 novembre 2010, par un comité intergouvernemental de l'UNESCO réuni à Nairobi.
  6. 6.  Un repas est la nourriture composée de divers mets et de boisson que l'on absorbe à des heures précises de la journée.  Le nom des repas rythme la journée. Mais selon les époques, les repas n'ont pas toujours été pris aux mêmes moments. Ainsi au Moyen Âge, le dîner, premier repas du jour, était pris dans la matinée, comme le rappelle l'aphorisme :  Lever à cinq, dîner à neuf  Souper à cinq, coucher à neuf  Font vivre d'ans nonante et neuf.
  7. 7.  Le choix de composition de la nourriture, la répétition de l'acte aux mêmes moments, chaque jour, et la durée de l'action distinguent le repas des autres actes alimentaires ; grignoter en regardant la télévision, picorer des fruits sauvages dans un sous-bois, pignocher des canapés lors d'une réception ou manger un sandwich tout en conduisant sa voiture, par exemple, ne constituent pas un repas même si ces actions peuvent apaiser la faim et participer au maintien de la vie.
  8. 8.  Déjeuner.  Le premier repas du jour est généralement pris peu après le réveil ; c'est donc celui qui rompt le jeûne. De là vient l'appellation déjeuner courante en Belgique, en Suisse, au Canada au sein de la famille et dans certaines zones rurales de France. Ailleurs, il prend le nom de petit déjeuner. L'importance de ce repas tend à diminuer, ce qui renforce le rôle des deux autres repas principaux.
  9. 9.  En Occident on distingue traditionnellement deux grands types de repas matinal :  un repas assez léger, plutôt sucré et généralement composé d'une boisson chaude (lait, café, thé ou chololat au lait) accompagnée de tartines auxquelles peuvent s'adjoindre, surtout les jours fériés, des viennoiseries(croissant, pain au chocolat, brioche...), du jus d'orange, un yaourt ou des céréales sucrées (muesli) ;
  10. 10.  Dans les régions où le terme déjeuner est réservé au repas du matin, on appelle celui de midi le dîner ; ailleurs, c'est simplement le déjeuner. Table dressée pour un repas.
  11. 11.  Les régions qui réservent le terme de dîner au repas de midi désignent ce repas du soir comme le souper.  Ce repas se prend peu après 17 heures dans de nombreuses régions d'Europe et d'Amérique du Nord, dans les hôpitaux et maisons de repos. Le travail féminin hors domicile a cependant provoqué le report de ce repas qui se prend de plus en plus souvent après 18 heures.
  12. 12.  croustille, casse-croûte : Le repas peut être fort modeste, parfois simplement constitué de croutes de pain  l’abrunch : Un brunch est un type de repas qui se prend entre la fin de la matinée et le début de près-midi (entre 11h et 15h environ) et qui combine des plats et boissons typiques du petit déjeuner et du déjeuner  collation une collation pourra plutôt être prise en milieu d'après-midi, à mi-chemin entre le dîner et le souper, donc entre 14 et 16 h. En France on parle aussi d'en-cas.  il est composé de lait, de poisson, de salades, de fruits accompagnés parfois de confitures
  13. 13.  goûter (ou gouter) : Dans l'après-midi, le goûter (ou quatre heures) est un en-cas sucré proposé habituellement aux enfants.  Le cinquième : Il s'agit d'un repas pris tard le soir (après 23h ou minuit), souvent composé des restes de la journée, ou d'un casse-croûte.
  14. 14. En France, inviter des amis ou des membres de sa famille à un repas plus ou moins festif est une activité sociale courante
  15. 15.  Certaines occasions sont le prétexte de rituels ou de mets particuliers. Par exemple à Noël, on mange de la bûche de Noël ou une volaille aux marrons, à l'Épiphanie, on cache une fève dans une galette pour tirer les rois, à la Chandeleur on mange des crêpes, à Pâques on mange l'agneau pascal et des oeufs en chocolat...
  16. 16.  Dans la culture occidentale récente, le dessert est le dernier plat servi au cours d'un repas. Il est composé de mets plus ou moins sucrés : fruits, pâtisseries, sorbets, flans, etc. Dans une acception plus ancienne, le dessert comprenait aussi le fromage.  Étymologiquement, dessert, déverbal de « desservir », est l'action de desservir la table.  « Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un oeil » Brillat-Savarin (dans la Physiologie du goût).
  17. 17.  La pomme d’amour est une confiserie constituée d'une pomme fraîche entourée de sucre cuit, souvent coloré en rouge. Elle est vendue dans les foires. Les pommes d'amour sont piquées d'un bâton de bois pour pouvoir les tenir.  Variante : la pomme d'amour peut aussi être trempée dans le chocolat noir ou au lait et durci, comme est la variante habituelle en Irlande par example.
  18. 18.  Le service à la française est une manière de servir les convives pendant un repas où les différents mets sont servis tous en même temps. Chaque convive compose son menu, selon son goût et son tempérament .  Depuis le Moyen Âge, jusqu'au XVIIe siècle, les dîners officiels sont servis à la française (dans l'aristocratie), soit debout pour les convives qui se servent eux-mêmes sur une table comportant tous les plats du service en cours, principe qui prendra ensuite le nom de buffet, quand ce service est conservé.
  19. 19. Ce type de service sera remplacé à partir du XIXe siècle par le service dit service à la russe introduit par le prince Alexandre Kourakine, ambassadeur de Russie en France entre 1808 et 1812 :
  20. 20.  la présentation des plats en séquence,  la mise en valeur des rôtisseries (pièces rôties),  le service à table avec des convives assis et un service à la place, par du personnel et des ustensiles dédiés à la place.  Ce service est rapidement adopté, les plats pouvant être servis chauds et exigent moins de faste.  Ceci présage la restauration en salle pour tout public (les restaurants et leurs rites convenus) débutée par un cafetier, Boulanger, dans le premier restaurant qui a été ouvert à Paris vers 1765, à l'imitation des nouveaux usages de l'aristocratie.
  21. 21.  Il faut dire qu’au XIXe siècle la cuisine russe a beaucoup emprunté à la cuisine française, particulièrement les noms des plats. Ce que me semble curieux c’est ce que certains termes français ont pris racine dans la langue russe mais ils ont changé leurs sens. Par exemple, "une julienne" en France est une manière de couper les légumes ou de faire un potage avec ces légumes. Mais en Russie "une julienne" est un plat fait de champignons cuits au four avec la crème fraîche.
  22. 22.  . À mon avis il n’y a que deux pays dont les peuples sont les vrais fans de blinis: ce sont la Russie et la France. Mais en Russie nous faisons les blinis en levure qui sont épais et les Français préferent les crêpes qui sont plus minces. D’ailleurs en Russie auparavant on ne mettait pas la farce dans les blinis – on la mettait sur la table séparément et chacun pouvait choisir ce qu’il voulait: caviar, poisson, crème fraîche, miel, fromage blanc sucré.
  23. 23.  C’est à l’époque de Pierre le Grand, au XVIIIe siècle, quand Russie a commencé à communiquer activement avec l’Europe. Par exemple c’est grâce aux Européens que les Russes ont maintenant cet ordre traditionnel des plats: hors-d'oeuvre, potage, plat de résistance, dessert. Avant cela on servait le potage tantôt au début, tantôt à la fin du repas... En outre l’influence étrangère a apporté à la cuisine russe les sauces et les salades.
  24. 24.  . À propos, notre célèbre vinaigrette est un plat russe fait conformément au principe européen et à base d'ingrédients qui sont traditionnellement russes: les concombres salés, la betterave etc.
  25. 25.  Malgré le nom français beaucoup de Russes pensent que c’est un plat d’origine russe. Et je suppose qu’ils ont quelques raisons pour telle idée.  Avant tout en Russie la vinaigrette n’est pas une sauce, c’est une salade. Et elle se trouve toujours dans le menu de n’importe quelle fête parce que ses ingrédients ne coûtent pas cher et sont toujours sous la main.  Il faut aussi dire que dans la version russe c’est un plat SANS vinaigre ))  Jadis, tout de suite après sa naissance, ce plat exigeait peut-être le vinaigre mais maintenant – pas du tout. Aucune sauce, aucune mayonnaise.

×