Quelle formation pour le tourisme

4 140 vues

Publié le

Publié dans : Formation, Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 140
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
46
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Quelle formation pour le tourisme

  1. 1. QUELLES FORMATIONS AU TOURISME ? Media Mice
  2. 2. LE CADRE DE LA QUESTION <ul><li>QUEL EST L’ENVIRONNEMENT ACTUEL DES FORMATIONS AU TOURISME </li></ul>- QUELS OBJECTIFS POURSUIVENT CES FORMATIONS - QUELLES SONT LEUR ADEQUATION A LA REALITE DE L’EMPLOI REGIONAL ET NATIONAL - QUELLES SONT LEUR PERTINENCE EN REGARD DE LEUR IMPLANTATION - DANS QUELLE LOGIQUE PEDAGOGIQUE S’INSCRIVENT CES FORMATIONS - … <ul><li>QUELLE VISION DU TOURISME </li></ul>
  3. 3. UNE FORMATION POUR UNE FAMILLE DE METIER PEUT-ON FORMER AU TOURISME ? une trop grande simplification liée à des définitions généralistes laisse la porte ouverte à toutes les interprétations et toutes les spécialisations quitte à les pousser jusqu’à l’absurde JUSQU’OU INTRODUIRE DU TOURISME ? Dir. Gén. Yield Management Marketing Dir. Immobilier Informatique Direction marketing Relations presses Relations publiques communication web master partenariat D.S.I. Hébergement Hôtellerie Résidence de tourisme Villages Vacances Gîtes ruraux Locations Faible implication du touriste Forte implication du touriste B. Off M. Off M. Off
  4. 4. Nous ne parlons donc plus de métier du tourisme mais de métier s’intégrant au tourisme avec toutes les particularités de cette économie. formations d’une part très spécifiques sur les métiers de base (service, métiers de bouche, hébergement) des spécialisations en troisième cycle qui ne correspondent parfois (sinon souvent) pas à la réalité du terrain faisant appel à des connaissances n’apportant que peu de valeurs ajoutées au type d’entreprises visées. formation complémentaire aux compétences pour améliorer un service à la clientèle (langues étrangères parlées, études de nationalités, référencements…).
  5. 5. Fonctions touristiques premières (A) Intermédiaires Agences travel + Service local Agences travel + Service hôtel Agences travel + Auto consommations Transports Destination Territoire hébergement Activités service global Agences travel FRONT OFFICE Métiers fonctionnels transversaux Direction/management Marketing/communication/ventes Gestion / finances RH / Juridique Métiers en rapports touristiques Métiers en support spécifique Environnement territorial Environnement entreprise/administration TOURISTES
  6. 6. AGENCES DE VOYAGES BTS. BT ou autres formations pro Expérience professionnelle dans d’autres emplois Vendeur billettiste Responsabilité hiérarchique Concepteur forfaitiste Chef d’agence de voyages Vendeur technique d’agence de voyages Représentant local d’agence de voyages Qualités personnelles Agent d’accueil et d’accompagnement de voyageurs LES FORMATIONS AU TOURISME: DE LA SOUS EVALUATION … 1979: La vision du CERQ
  7. 7. C.A.P. couture C.E.P. ou B.E.P.C. B.T. hôtellerie Expérience professionnelle Lingère Employé d’étage Gouvernantes Employé du hall Expérience professionnelle ou formation complémentaire Réceptionniste HEBERGEMENT MARKETING ? COMMERCIALISATION ? INTERNET ? ? FINANCES YIELD ? REVENUE MANAGEMENT ?
  8. 8. Une vision aux conséquences toujours visibles Des emplois ne nécessitant que de faibles qualifications sinon aucune Des métiers s’apprenant plus « sur le tas » que sur les bancs de l’école Un niveau de rémunération en rapport savamment entretenu quand les avantages de cette période ont quasiment disparu Les postes à responsabilité accessibles à des formations annexes sans aucune réflexion spécifique sur les particularités du tourisme faisant de cette matière l’enfant pauvre de la recherche.
  9. 9. … A LA SURCONSOMMATION 209 BTS 71 M2 106 licences, licences pro et diplômes d’écoles
  10. 10. anthropologie économie Territoire Entreprise anthropologie économie Territoire Entreprise Sciences humaines et sociales Sports études Droit / science po. ingénierie Urbanisme – technologie appliquée Patrimoine culturel géographie Management territorial et des organisations Management – gestion -commerce 23,19% 10,14% 5.8% 26.09% Hôtellerie - restauration 17.39% 4.35% 4.35% 7.25% 1.45% fig. 12 : cartographie des filières universitaires proposant un cursus touristique jusqu’en M2
  11. 11. Que penser du fait que le quart de ces diplômes répondent à une préoccupation sociologique? En général … - gestion / Économie : 26% - Sciences humaines: 23% <ul><li>Sports/Loisirs: 10% </li></ul>- Urbanisme/environnement: 7% - droit : 5% - Patrimoine 4% - Organisation territoriale 4 % - Ingénierie 1% Cette typologie est tout à fait remarquable dans l’inadéquation existante avec l’univers global des métiers L’hôtellerie ne représente que 17% Peut-on être sûr d’une convergence entre les 10% de diplômés dans le sport appliqué au tourisme et la réalité du marché du travail? Ces 70% de diplômes autres que « commerciaux » ou « gestion » sont en écho avec les 82,2% d’élèves de la section littéraire ayant obtenu leur bac qui se dirigent ensuite massivement vers les universités. Nous savons que beaucoup de jeunes s’inscrivent ainsi en cultivant aussi longtemps que possible le rêve de pouvoir accéder à des postes de cadres uniquement grâce au passeport «+5 ».
  12. 12. LES BTS: Trop peu ou pas assez Nous devons nous demander si 64,69% de l’ensemble des formations proposées soient les BTS sont représentatifs des besoins en entreprises. Quand on sait que 49% des étudiants , cinq ans après avoir obtenu un BTS sont soit chômeurs (11%) soit employés/ouvrier (39%), la question du niveau de qualification du secteur d’activité tourisme peut se poser (source Ministère de l’Éducation Nationale). Employabilité similaire à un bon BEP ou une bonne formation de forfaitiste => CARLSON WAGONLIT recrute l’ensemble de ses billettistes à l’AFPA Ce sont 170 établissements proposant un diplôme qui ne rentre plus dans un processus de reconnaissance européenne (LMD) ce qui, a priori, peu être préjudiciable pour des études portées sur l’international. En particulier …
  13. 13. La validité de ces diplômes: Une histoire de bon sens « Management et marketing des entreprises touristiques  » Un exemple: L’intitulé du diplôme: Concurrence établissements de 150 unités boutique-hôtel de 15 chambres La démarche marketing d’un centre équestre est-elle applicable à la politique de marchés d’un casino? Grandes écoles commerciales et marketing Institutions Ecoles internationales
  14. 14. Que penser d’intitulés du type: «  formation complémentaire tourisme  » suivi d’une « formation générale tourisme  » comme diplôme d’école de troisième année faisant suite à un BTS AGTL. On notera également la perspicacité nécessaire à la compréhension du contenu d’une formation qui nous annonce une: «  certification de spécialisation en tourisme opérationnel  ».
  15. 15. QUELLES FORMATIONS AU TOURISME LES ETUDIANTS DOIVENT ILS CHOISIR? Une priorité: Une logique: Une nécessité: Une obligation: Les débouchés professionnels La continuité pédagogique Le réseau professionnel du corps professoral Un suivi obligatoire des résultats de placement
  16. 16. Une priorité: Les débouchés professionnels Deux études réalisées: . Une recherche via un moteur de recherche à partir de l’intitulé du poste . Une recherche thématique sur les sites suivants: - Site Internet de l’A.P.E.C - Site Internet Monster - Site Internet Jobtel - AJ consultant (cabinet de recrutement spécialisé dans le tourisme) La première est destinée à rechercher sur au moins trois offres pour un poste quelles étaient les qualifications demandées sans prendre en compte leur dates d’émission - Les Échos touristiques - La gazette Officielle - L’Hôtellerie - Le Quotidien du Tourisme La seconde a pour objectif de dénombrer les offres d’emplois par voie de presse spécialisées dans les six derniers mois de janvier 2006 à juin 2006 avec une pige systématique dans les supports suivant:
  17. 17. Les diplômes ne font pas recette Force est de constater que les formations spécialisées dans le tourisme ne sont pas entrées dans les fourches caudines des recruteurs pour des postes de cadres dirigeants voire de cadres autonomes . Ils leur préfère généralement une formation de qualité liées aux compétences du poste qu’une connaissance plus approximative de ces compétences acquise dans une optique touristique. A contrario, les entreprises vont favoriser une expérience du secteur ce qui démontre bien par ailleurs leur réalisme quant aux spécificités de leur terrain d’action. Une fracture entre les postes Dans le même ordre d’idée, on observe une carence d’annonce pour le recrutement de jeunes diplômés pour des postes traditionnellement perçus à potentiel d’évolution . Le nombre d’emplois pourvus par voies autres que les annonces (l’approche directe des cabinets, les candidatures spontanées…) est un facteur non négligeable pour l’expliquer mais l’observation des pratiques nous oblige à constater que ce type de ressources pour le recruteur favorise les étudiants issus des formations et universités reconnues.
  18. 18. Des formations dévalorisées Des filières parfaitement répertoriées comme les services opérationnels de l’hôtellerie et de la restauration trouvent leur compte de ressources humaines au sein des étudiants détenteurs de bac pro, Brevet et CAP . Les exemples sont nombreux de l’évolution des personnes embauchées dans ce cadre au sein de leur entreprise ou tout du moins dans leur métier pour lequel l’expérience et la capacité de travail deviennent des atouts incontournables. On s’aperçoit que des fonctions en agence dévolus actuellement à des détenteurs de BTS ne nécessitent qu’une formation à Amadeus par exemple (trois semaines de stage chez ce fournisseur) et d’un solide sens relationnel. Les BTS dans une position ambiguë. Quelque soit l’activité touristique étudiée, le BTS tourisme plafonne aux alentours de 10% de la demande des recruteurs et tombe à 4% pour les postes de la fonction publique Si ce diplôme représente par exemple 85% des embauches du T.O. Donatello qui préférera par ailleurs recruter à l’extérieur pour ses cadres dirigeants, que dire des administrations pour lesquelles le recrutement ne commence qu’au niveau licence dans la plupart des cas pour des postes similaires (conception et mise en avant de produits touristiques, accueil…) Des Masters Pro visiblement mal ciblés Sur 71 Masters Pro référencés, 31 ont un rapport direct avec l’aménagement du territoire : 600 étudiants pour 100 postes proposés! Ajoutons à cela les 18 Masters Pro dont l’énoncé ne s’apparente à aucune spécialité 70% des diplômes dont les débouchés semblent précaires ou mal définis pour le marché de l’emploi.
  19. 19. - la crédibilité des futurs diplômés en France comme à l’étranger - l’attractivité de nos cursus pour les étudiants étrangers l’information des recruteurs - la visibilité des pouvoirs publics de fournir un véritable effort d’études pérennes sur le secteur avec une définition claire des besoins de l’ensemble des acteurs de l’économie du tourisme. ETANT DONNE:

×