Les relations des jeunes sur le web

1 067 vues

Publié le

Cyberharcèlement, addictions, selfies, image de soi... Comment utilisent-ils les technologies ?

La plupart des pratiques sur le web ont une dimension relationnelle : commenter un statut ou un article, chatter, tweeter, « liker » un contenu, partager un article ou une opinion, etc. Même les jeux en ligne et les applications suscitent une forte interaction entre les joueurs, qui soit y retrouvent leurs amis, soit y tissent des relations nouvelles. Internet n’est pas un monde à part, mais un « nouveau territoire » dans lequel se jouent nos échanges avec les autres…

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 067
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
719
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Sur la question du harcèlement en ligne et de ses conséquences parfois dramatiques :

    - Lien avec GUILLAUD, H., Danah Boyd : ce qu’implique de vivre dans un monde de flux, in Internetactu.net, le 06/01/2010.
    Anonymat
    Invisibilité
    Caractère asynchrone (« vous le verrez plus tard »)
    Introspection (« c’est juste dans ma tête »)
    Caractère dissociatif (« c’est juste un jeu »)
    Fait de minimiser son autorité (« tout propos est égal à un autre »)
    // Role Playing
    => Nouvelles formes de harcèlement, aussi de la part d’inconnus qui ne saisissent pas nécessairement les conséquences possibles de leurs actes et de leurs discours. Pas seulement un terrain qui se prolonge, mais également de nouveaux terrains (exemple de Ask.fm : http://www.huffingtonpost.fr/joelle-menrath/adolescents-askfm-langage_b_4473596.html)

    L’adolescence est également une période particulière de rapport aux pulsions de vie et de mort : test des limites, thème présent dans leurs échanges (ex. : « va te pendre »).

    « Plus de 800 000 personnes par an meurent en se suicidant et le nombre des tentatives est encore beaucoup plus élevé. Chaque année, des millions de personnes sont donc confrontées à des pertes cruelles dues à des suicides. Ces décès peuvent intervenir à n’importe quel âge de la vie et le suicide représentait la seconde cause de mortalité chez les 15-29 ans dans le monde en 2012 ».
    En Belgique, entre 1000 et 1500 suicides par an.
    Source : OMS - http://www.who.int/mental_health/prevention/suicide/suicideprevent/fr/
    => Visibilité du phénomène, malheureusement répandu chez les adolescents. Cela ne relativise aucunement la responsabilité des harceleurs ou la gravité des conséquences possibles du harcèlement en ligne, mais montre que cela s’inscrit dans une problématique globale : importance de ne pas cristalliser le phénomène sur une seule de ses dimensions (risque le cas échéant de rater le coche en termes de sensibilisation, de prévention ou d’intervention).
  • Les relations des jeunes sur le web

    1. 1. Les relations des jeunes sur le web Risques et usages Par Julien Lecomte, le 24/08/2016 Université de Paix asbl
    2. 2. Plan #RelationsWebUP 1. Internet en chiffres 2. Idées reçues 3. Pratiques et usages  Image de soi  Langages et formats  Ouverture aux opinions divergentes  Risques, dérives et violence 4. Pistes pour des relations (plus) harmonieuses / sereines sur le web 5. Bibliographie
    3. 3. Julien Lecomte
    4. 4. 1. Internet en quelques chiffres #RelationsWebUP @Universitepaix
    5. 5. Eléments de chronologie  1971 : premier mail envoyé  1988 : IRC (discussion relayée par Internet)  1991 : World Wide Web  1994 : premier blog  1997 : CaraMail  1998 : Google  1999 : MSN Messenger  2000 : Wikipédia  2003 : MySpace, Wordpress, Skype, LinkedIn  2004 : Facebook  2005 : Youtube  2006 : Twitter  Depuis 2007 : Tumblr (2007), Whatsapp (2009), Instagram & Pinterest (2010), Snapchat & Ask.fm (2011), Tinder (2012), Meerkat & Periscope (2015)…
    6. 6. Source : https://www.domo.com/blog/2015/08/data-never-sleeps-3-0/ Une minute connectée (2015)
    7. 7. Utilisation d’Internet (2016) Source : http://wearesocial.sg/blog/2016/01/digital-2016/
    8. 8. Utilisation d’Internet (2016) Source : http://wearesocial.sg/blog/2016/01/digital-2016/
    9. 9. Réseaux sociaux (Belgique, 2015)
    10. 10. 2. Idées reçues #RelationsWebUP @Universitepaix
    11. 11. « La technologie rend asocial » (1)
    12. 12. « La technologie rend asocial » (2)
    13. 13. « La technologie rend asocial » (3) Observatoire des loisirs des Français (PMU-TNS Sofres, avril 2015)
    14. 14. « Internet est un monde à part, déconnecté du réel »
    15. 15. « Les technologies nous transforment radicalement »
    16. 16. Stéphane Vial : « Il n’y a pas de différence entre le réel et le virtuel » « Internet, ce n’est que du virtuel » (1)
    17. 17. « Internet, ce n’est que du virtuel » (2) Image du film « Her » (2014)
    18. 18. 3. Pratiques et usages #RelationsWebUP @Universitepaix
    19. 19. 3.1. Image de soi #RelationsWebUP @Universitepaix
    20. 20. Image de soi : le selfie (1)
    21. 21. Image de soi : le selfie (2)  … Une mode passagère ?  D’abord une possibilité technique  … Un acte narcissique ?  Le contexte est important : fonction « mémorielle » de la photo (« j’y étais »)  Une réalité multiple  Une dimension de partage, de diffusion
    22. 22. Image de soi : vie privée, intimité et réputation … Une attention permanente ?  Le cas de « Marc L*** » dans Le Tigre (2009)  « Être absent des réseaux sociaux peut soulever bien des soupçons » (2012)  « Soyez net sur le net » (« Perdurabilité » (relative), « écoute indiscernable » et « investigabilité »)
    23. 23. Image de soi : e-reputation et personal branding (1)
    24. 24. Image de soi : e-reputation et personal branding (2) Comicalconcept.com (2011)
    25. 25. Image de soi : e-reputation et personal branding (3) LECOMTE, J., Analyse des chaines Youtube les plus populaires en France, Philomedia.be, 2015.
    26. 26. Les « événements de vie » sur Facebook (2014) Image de soi : e-reputation et personal branding (4)
    27. 27. Image de soi : enjeux (1) Vie privée et surveillance  « 50 % des parents américains sont sur Facebook pour surveiller leurs enfants » (2013)  Enjeux de société
    28. 28. Image de soi : enjeux (2) Image de soi « retouchée », des magazines à la salle de bains
    29. 29. Image de soi : enjeux (3)  « The comparing trap » (2011)  Echecs tabous ? Réussites minimisées ?  Connaissance de soi et comparaison : image voulue, image donnée, image perçue…  Importance du regard des autres et de l’appartenance  Le like, les abonnés et les partages comme unités de mesure ?
    30. 30. Image de soi : enjeux (4) Expérience de la « boîte à conditionnement » – récompense aléatoire (B. F. Skinner, 1930’s)
    31. 31. Image de soi : enjeux (5)  L’attirance physique comme principal critère de jugement « Zapping »  La place idéologique du look, du style, de la beauté, du corps…
    32. 32. 3.2. Langages et formats #RelationsWebUP @Universitepaix
    33. 33. Le langage non verbal (1)
    34. 34. Le langage non verbal (2) « Bonjour. J’aimerais te voir dans mon bureau dans une heure pour discuter. » « Bonjour ! J’aimerais te voir dans mon bureau dans une heure pour discuter  »
    35. 35. Le langage non verbal (3) Source : Gad Elmaleh, Spectacle « Papa est en haut »
    36. 36. Le langage non verbal (4)  Importance de l’image (photos, vidéos, etc.) dans la communication  Faits & interprétations  Même le contenu lexical (les mots) le plus « neutre » peut impliquer des jugements, des pensées, des interprétations et des effets, en lien avec un contexte  Il ne suffit pas d’être très factuel pour être sûr de bien se faire comprendre
    37. 37. Le langage non verbal (5) GERLACHE, A., Meerkat, Periscope, le streaming vidéo en direct déferle sur Twitter, 2015.
    38. 38. Le langage non verbal (6)  Rendre explicite, sur les réseaux sociaux, c’est peut-être rendre plus « analogique »  Enjeu de reconnaissance du non-verbal (Cf. Impact de 5 jours sans écran sur les performances de préadolescents)  Des lieux d’un « oral écrit »
    39. 39. Caractéristiques d’un « monde de flux »  Anonymat  Invisibilité  Caractère asynchrone (« vous le verrez plus tard »)  Introspection (« c’est juste dans ma tête »)  Caractère dissociatif (« c’est juste un jeu »)  Fait de minimiser son autorité (« tout propos est égal à un autre ») // Role Playing GUILLAUD, H., Danah Boyd : ce qu’implique de vivre dans un monde de flux, Internetactu.net, le 06/01/2010.
    40. 40. Des formats propices aux trolls ?
    41. 41. Codes, langages et cultures  Difficulté de décoder certains messages = plus liée à un décalage culturel que technologique  De tous temps, les usages dépassent la langue (ex. le verlan)  Question des formats (« didn’t read lol »)  Réactivité (émotionnelle) et immédiateté
    42. 42. 3.3. Ouverture aux opinions divergentes #RelationsWebUP @Universitepaix
    43. 43. Diversité culturelle ?  L’appartenance identitaire et les proches priment Illustration : « Le paradoxe de Google Street View » (2014)
    44. 44. « L’ère du faux » ?  Vouloir « clouer le bec », s’indigner et dénoncer ne suffisent pas  La morale peut-elle être efficace ?  Contredire avec les faits et la logique  Réfuter ne suffit pas (non plus)  Sortir des jeux sémantiques stériles  Comprendre les causes de la haine et faire droit à la vérité de votre interlocuteur  Le dialogue nuancé, face aux extrêmes  Un travail de fond et de forme : des enjeux de société Shenanigansen – Owlturd.com
    45. 45. La « vérité »… et notre rapport à la vérité La question de la décentration par rapport à son propre point de vue (cf. e. a. Piaget) Illustration : @Janine_bd – http://janinebd.fr
    46. 46. Discussions et « débats » sur le web  Rhétorique++ et compétition  Conflit et désaccord Nous sommes face à un problème commun. Pouvons-nous nous mettre d’accord ?
    47. 47. 3.4. Risques, dérives et violence #RelationsWebUP @Universitepaix
    48. 48. Relations interpersonnelles : dérives et violence (1)  Une autre visibilité, parfois publique (et sans filtre)  Coté « spectaculaire » des échanges Le rôle des témoins Les spectateurs « passifs » (audience indiscernable)
    49. 49. Relations interpersonnelles : dérives et violence (2) Un nouveau territoire où se prolongent – aussi – les relations problématiques (« ça ne s’arrête jamais ? »)
    50. 50. « Cyber » harcèlement (1) ?  Le harcèlement (Galand, 2013) :  16% victimes (5 % en parlent)  14 % harceleurs  ± 65 % « neutres » (2 % en parlent)  Pas d’augmentation significative sur les réseaux sociaux, à l’heure actuelle Mais plus de visibilité ?
    51. 51. « Cyber » harcèlement (2) ? « Le cyber-harcèlement, c’est du harcèlement »  Comportements perçus comme agressifs  Répétés  Avec un rapport de force asymétrique (+ intention de nuire / plaisir à le faire)
    52. 52. « Cyber » harcèlement (3) ?  Instrumentalisation du rire  Rejet, discrimination, exclusion  Relation triangulaire - dimension groupale NB : intervention du témoin stoppe 80 % des situations … Or dilution de responsabilité / « effet témoin »  Loi du silence  Invisible visibilité Symptômes : décrochage, résultats en baisse, perte d’appétit, troubles du sommeil…  Défaut de vigilance adulte
    53. 53. « Cyber » harcèlement (4) ?  Cela concerne bien l’école / la classe  Problème : se limiter « au-dessus de la pyramide » (focus problème, on ne voit plus que ça)
    54. 54. 4. Pistes pour des relations (plus) harmonieuses / sereines sur le web #RelationsWebUP @Universitepaix
    55. 55. Gestion de l’image de soi et rapport à la norme  Estime de soi / image de soi et consentement  Rapport à la norme et aux représentations sociales
    56. 56. Emotions et relation  Digital-analogique : une image vaut parfois mieux qu’un long discours => Maîtrise de différents « langages »  Métadiscours sur la relation, sur les émotions Ex. smileys = indicateurs émotionnels  Les émotions sont bien réelles (=/= virtuelles) Ex. « contagion émotionnelle » sur Facebook  Immédiateté et réactivité émotionnelle
    57. 57. Interprétation et décodage des messages Les « récepteurs » interprètent les messages  Le contexte et les effets de la communication, au- delà des « faits » et des mots  Effort d'interprétation et/ou de se distancier par rapport à ses propres interprétations  Posture « empathique » Se mettre à la place d’autrui pour comprendre ce qu’il ressent, sans sur-interpréter  « Messages clairs » sur le web
    58. 58. Attitudes en conflit  Attitudes en conflits et débats  Réponse à froid / lâcher prise  Compétition / accommodation / repli / collaboration  Enjeu de prise de parole publique  (S’)affirmer sans « casser », dans une optique constructive  (Re)connaître sa valeur, prendre sa place
    59. 59. Croyances et opinions  Méthodes d’évaluation de la fiabilité de l’information  Navigation et diversité  Développement des capacités de décentration
    60. 60. Communication (en ligne)  Apprentissage des conséquences (même non désirées) de nos messages  Compréhension de comment fonctionne la communication (médiatique) Croyances Destinateurs et destinataires Intentions Effets Contexte Code(s) Usages Etc. Exemple : choisir ses audiences et ses messages de manière raisonnée
    61. 61. Prévenir le harcèlement (Université de Paix)  « Vivre ensemble », dynamique de groupe  Empathie, compétences socio-émotionnelles  Croyances, représentations, étiquetage  Outils pour agir Dispositifs : groupe d’entraide, méthode kiva koulu, médiation… Elaboration de pistes orientées « solution »
    62. 62. Apprendre sur et/ou avec les réseaux sociaux Objectif pédagogique > choix du support  On ne fait pas du réseau social pour faire du réseau social Quel est l’objectif préalable ? Exemple : créer un groupe Facebook pour « parler de la vie en classe » ou « faire du lien » a peu de sens (cela ne correspond pas à l’usage)  Travailler sur le climat scolaire et les relations « IRL » pour des relations harmonieuses en ligne
    63. 63. Les réseaux sociaux, des « lieux » comme les autres  Les réseaux sociaux comme lieux de coopération Développer des usages « positifs »  Question des règles pour « vivre ensemble » Exemple : « charte » réseaux sociaux
    64. 64. 5. Bibliographie #RelationsWebUP @Universitepaix
    65. 65. Bibliographie  6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux, Le Monde, 2014.  Cécile BOLESSE, 50 % des parents américains sont sur Facebook pour surveiller leurs enfants (01.NET), 2013 .  BOYD, D., Social Network Sites : Public, Private, or What ?, Knowledge Tree 13, 2007. [Traduction française disponible] Article cité in COLLARD, Y., Réseaux sociaux, espaces publics comme les autres ?, Media Animation, 2012 .  CASILLI, A., Trois idées reçues sur Internet, Scienceshumaines.com, 2011.  Comparing income with peers causes unhappiness in BBC (en)  COLLARD, Y., Selfies pour moi et moi pour tous, Media Animation, 2014.  CSEM (dir.), Education aux médias en réseaux : la socialisation numérique, CSEM : Bruxelles, 2013.  DE LONG, T., The Comparing Trap, 2011.  Être absent des réseaux sociaux peut soulever bien des soupçons (2012) - Le cas de « Marc L*** » dans Le Tigre (2009)  GERLACHE, A., Le langage SMS bouscule la ponctuation ! Non ? Si…, 2013.  Meerkat, Periscope, le streaming vidéo en direct déferle sur Twitter, 2015.  GUILLAUD, H., Danah Boyd : ce qu’implique de vivre dans un monde de flux, Internetactu.net, 2010.  LECOMTE, J., Analyse des chaines Youtube les plus populaires en France, Philomedia.be, 2015.  Stéphane Vial : « Il n’y a pas de différence entre le réel et le virtuel », Philomedia.be, 2016.  MERCKLE, P., « Les réseaux sociaux en ligne : une révolution ? », in Sociologie des réseaux sociaux, Paris : La Découverte, 2011.  PMU-TNS Sofres, Observatoire des loisirs des Français, avril 2015.  ROTHMAN, J., We don’t learn from our Facebook friends, 2011.  Recension (Scoop.it) : Facebook nous rend malheureux, 2011.  Réseaux sociaux : « Les ados protègent mieux leur intimité que leurs parents » [entretien avec le sociologue Pierre Mercklé], L’Express, 2014.  Tout le monde est plus heureux que vous, Psychomedia.qc.ca, 2010.  The Antisocial Network / Is facebook making us sad ?, The Financial Times (en), 2010.  UHLS, Y. T. et al., Five days at outdoor education camp without screens improves preteen skills with nonverbal emotion cues, Computers in Human Behavior Volume 39, 2014.
    66. 66. Merci ! #RelationsWebUP @Universitepaix

    ×