Epu Surveillance Active Ca P

1 447 vues

Publié le

EPU du 23 octobre 2008
Cabinet d'urologie des Drs CADI et PROST

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 447
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
32
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Epu Surveillance Active Ca P

  1. 1. Dr J.PROST Bourgoin octobre 2008
  2. 2. DEPISTAGE Surveillance active ? PROSTATECTOMIE RADICALE RADIOTHERAPIE CURIETHERAPIE
  3. 3.  Augmentation du nombre de cancers diagnostiqués  Sur-traitement de cancers indolents: 10000/an  Séries autopsiques: 40% de cancers après 50 ans  Prévalence des cancers mortels : 5%  Intérêt d’une personnalisation de la prise en charge
  4. 4. 40000 nouveaux cas /an   10000 Décès /an soit 11% des décès/cancer  Âge moyen du DC est de 75 ans  Dépistage :  division par 3 du nombre de cancers localement avancés et métastatiques
  5. 5. PSA (ng/ml) <1 1-2 2-3 3-4 4-10 >10 N= 4 219 43,2 % 30,4 % 11,4 % 6,1 % 8,0 % 0,9 % 85 % 15 % PSA ng/ml 3-4 4-7 7-10 > 10 tous Nombre de biopsies 124 168 41 30 363 Nombre de cancers (%) (22.3 %) (30.4 %) (29.3 %) (63.3 %) (30.6%) A Villers BJUI 2003
  6. 6. Le Stade de révélation du cancer est fortement  corrélé à la valeur de PSA initial Valeur PSA Risque Cancer Stade du cancer 3à7 25% curable +80% 7 à 30 65% curable – 50% 30 à 100 90% avançé, non curable(ADP) 100 à 1000 100% Tardif,non curable,méta os
  7. 7. C’EST LE SEUL MOYEN DE DIAGNOSTIC  CANCER Prostate ASYMPTOMATIQUE
  8. 8.  Nouveau choix thérapeutique pour les cancers de faible risque  Repérage des cancers à évolution lente  TRT définitif pour cancers enclins à progresser  Réduction des effets II et complications des TRT pour cancers non susceptibles de progresser
  9. 9.  Sélectiondes patients à faible risque de progression  Probabilitéde mortalité spécifique à 15 ans des patients sélectionnés inférieure à 2%
  10. 10. Homme > 65 – 70 ans  Information et adhésion du patient  PSA < 10 ng/ml (Temps doublement PSA>3ans)  T1c – T2c et radiologique non visible en IRM,  N0, M0 Score de Gleason < 7  Nombre de biopsies positives < 3mm 
  11. 11. Homme > 65 – 70 ans  Information et adhésion du patient  PSA < 10 ng/ml (Temps doublement PSA>3ans)  T1c – T2c et radiologique non visible en IRM,  N0, M0 Score de Gleason < 7  Nombre de biopsies positives < 3mm 
  12. 12. Biopsies de contrôle à 3mois et annuelles  PSA total + libre tous les 6 mois +TR  Traitement différé:  - Si choix du patient - Si PSA > 10 ng/ml - Si Temps doublement PSA < 3 ans - Si modification des biopsies (+ de 2 biopsies, gleason > ou = à 7 - Si stade clinique > T2a
  13. 13. Sous évaluation du cancer sur 1ere biopsie  Indication 2 eme biopsie à 3mois  - 40 % des cas pas de tumeur - 32 % des cas reclassement + agressif  Biopsies annuelles  PATIENT COMPLIANT +++ Ne pas sortir de la fenêtre de curabilité  RESULTATS TRT DIFFERE ?
  14. 14. LA PROSTATECTOMIE RADICALE RESTE LE TRAITEMENT DE REFERENCE DES CANCERS DE FAIBLE RISQUE
  15. 15.  Lasurveillance active permet de limiter le surtraitement des cancers de prostate  Personnalisation de la prise en charge en identifiant une catégorie de patients pouvant bénéficier de la SA  Alternative dans la prise en charge du cancer de prostate localisé, à la condition d’une surveillance armée

×