7e Salon des mandataires: l’UVCW agrandit son stand et y invite Sondron en dédicace

538 vues

Publié le

Les 9 et 10 février derniers, le Salon des mandataires a, comme chaque année, ouvert ses portes aux élus. Au fi l des éditions, ce salon s’est imposé comme le rendez-vous incontournable des pouvoirs locaux mais également de tous ceux qui participent à la gestion quotidienne des communes, des CPAS et des intercommunales en Wallonie. Cette année encore, le Wex de Marche-en-Famenne affichait plus que complet, avec quelques gros succès pour l’UVCW dont, notamment, la présence du cartooniste Sondron pour une dédicace du calendrier des élections 2012.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
538
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

7e Salon des mandataires: l’UVCW agrandit son stand et y invite Sondron en dédicace

  1. 1. Événement 7e Salon des mandataires l’UVCW agrandit son stand et y invite Sondron en dédicace Les 9 et 10 février derniers, le Salon des mandataires a, comme des CPAS, ainsi qu’Inforum, était donc chaque année, ouvert ses portes aux élus. Au fil des éditions, très heureuse d’accueillir les visiteurs sur leur stand dans le palais principal du ce salon s’est imposé comme le rendez-vous incontournable des salon. L’édition 2012 marquait cependant pouvoirs locaux mais également de tous ceux qui participent une étape toute particulière pour l’UVCW à la gestion quotidienne des communes, des CPAS et des puisque celle-ci agrandissait son stand et y intercommunales en Wallonie. Cette année encore, le Wex de accueillait, durant les deux jours, un hôte de marque en la personne du cartooniste Marche-en-Famenne affichait plus que complet, avec quelques Jacques Sondron, qui égaie quotidienne- gros succès pour l’UVCW dont, notamment, la présence du ment la dernière page des journaux du cartooniste Sondron pour une dédicace du calendrier des groupe l’Avenir. Sondron a ainsi participé, avec l’Union élections 2012 (en encart de ce numéro). et Inforum, à l’élaboration du calendrier C des élections communales 2012, dont il a OMME À SON HABITUDE, le salon a Ce qui laissait présager deux journées réalisé les dessins avec l’humour qui lui été pensé et préparé afin de satisfaire des plus enrichissantes, qu’il s’agisse de est coutumier. Un exemplaire de ce calen- les attentes et les besoins des man- découvrir les produits et services proposés drier mural était gracieusement offert à dataires mais aussi de tous ceux qui par les sociétés exposantes ou de trouver tous les visiteurs de passage sur le stand participent de près ou de loin à la gestion réponse aux questions, et ce aussi bien de l’Union. Il était également possible de des communes, des provinces, des CPAS auprès de l’Administration wallonne, que le faire dédicacer par le caricaturiste. Ce fut et des intercommunales de Wallonie. Le lors des divers séminaires et conférences un carton plein, puisque le calendrier a été Wex à Marche-en-Famenne affichait d’ail- prévus au programme. Bref, le Salon des épuisé dès la première journée. Mais que leurs à nouveau complet. Il a accueilli plus mandataires se tenait, cette année encore, le lecteur se rassure, ce calendrier, qui est de 12 000 visiteurs et a donc connu une sous le signe du professionnalisme et de la toujours disponible sur le site de l’UVCW, affluence record. Un succès total partagé convivialité. est republié en encart de ce numéro du tant par les organisateurs de l’événement Comme chaque année à pareille époque, Mouvement communal. que par les exposants : jamais ce salon l’équipe de l’Union des Villes et Com- Par ailleurs, l’UVCW invitait, comme à n’avait connu une telle fréquentation. munes de Wallonie et de la Fédération l’accoutumée, ses membres à participer26 MOUVEMENT COMMUNAL N°866 MARS 2012
  2. 2. Événementà divers ateliers et conférences, principa-lement le premier jour. Ainsi, à l’EspaceCommune, le jeudi, l’Union des Villes et AffluenceCommunes de Wallonie et Ethias orga-nisaient conjointement une première record :conférence sur le thème de la réformedes pensions des agents statutaires de la 12 000 visiteursfonction publique locale. C’est en effet le3 novembre 2011 qu’est parue au Moni-teur belge la loi du 24 octobre 2011 assu- L’évaluation du Code de la démocra-rant un financement pérenne des pen- tie locale et de la décentralisation toutsions des membres du personnel nommé d’abord, par laquelle des modificationsà titre définitif des administrations pro- substantielles sont apportées aux textesvinciales et locales et des zones de police. relatifs au vote de méfiance collective, àCette réforme tente de résoudre la situa- l’élection directe du bourgmestre, à la pré-tion déficitaire que connaissent actuelle- sidence du conseil, aux incompatibilités,ment les pools de pension, en mettant en à la représentation au sein des secteursplace un mécanisme alliant solidarité et paralocaux ou encore à la démocratie par-responsabilité. Quel en est l’impact réel ticipative. La réforme du statut des gradespour les pouvoirs locaux ? Ensemble, les légaux, ensuite, laquelle tend à jeter lesorateurs ont analysé les dispositifs rela- bases d’une modernisation du fonction-tifs à cette réforme et leurs conséquences nement de nos administrations localespour les finances locales et le personnel en transposant dans le code les principestant statutaire que contractuel devant relatifs aux nouveaux mécanismes per-un parterre de participants plus que mettant d’encadrer les pouvoirs locauxcomplet. et en faisant évoluer le statut applicableLe jeudi 9, toujours, c’est le Cabinet du aux grades légaux ainsi que leur rôle. LaMinistre Furlan qui invitait l’Union des réforme des provinces, ensuite, en ce queVilles et Communes de Wallonie et l’Asso- les collèges et conseils voient réduit d’unciation des Provinces wallonnes à animer tiers le nombre de leurs membres. Lala conférence intitulée « Les communes et réforme de la tutelle enfin, où il est pro-les provinces au lendemain du 14 octobre posé de rechercher à optimaliser les fonc-2012 ». Car le Gouvernement wallon est en tions de tutelle et de conseil aux pouvoirspasse d’adopter différents projets de textes locaux afin d’améliorer l’efficacité, d’allé-touchant directement tant l’organisation ger la charge administrative. Un fameuxdes administrations locales que des ins- programme !tances que sont les collèges et les conseils Autre sujet qui tient énormément l’UVCWcommunaux et provinciaux. A cette occa- à cœur : IMIO et la mutualisation infor-sion, le Ministre Furlan entendait exposer matique via une conférence le jeudi enconcrètement la portée de ces différentes l’Espace Région. Car, comme chacun leréformes qui modifieront avec envergure sait désormais, une nouvelle intercom-le visage des entités locales au lendemain munale coopérative a été créée en Wal-du 14 octobre 2012. lonie pour promouvoir et coordonner FÉVRIER 2012 N°865 MOUVEMENT COMMUNAL 27
  3. 3. Événement commissariat Easi-Wal. Tandis que, en tant que représentants des pouvoirs locaux, l’UVCW et le SPW sont intervenus pour Carton plein donner leur point de vue. pour l’UVCW Ailleurs, quelques conseillers de l’Union étaient invités à prendre la parole sur d’autres thèmes. Ce fut le cas, par exemple, toujours le jeudi, de Marianne Duquesne la mutualisation de solutions organisa- concernant les Plans d’actions locales tionnelles, de produits et services infor- énergie dans le cadre d’un atelier consa- matiques pour les pouvoirs locaux. Issue cré aux communes durables. Ou comment de la fusion des groupements Quali- mettre en oeuvre un mode de développe- cité et CommunesPlone, IMIO propose ment qui réponde aux besoins du présent dès à présent aux pouvoirs locaux qui y sans compromettre la capacité des géné- adhèrent une offre de produits informa- rations futures à répondre aux leurs. Si tiques de qualité et des services à valeur les communes sont des interlocuteurs de ajoutée. Ses utilisateurs en ont témoigné première ligne pour informer la popula- au cours de cette conférence consacrée à tion et la mobiliser au quotidien, elles ont la présentation d’IMIO, de ses produits et également pour vocation de construire, de ses services. C’était donc l’occasion de exploiter, planifier, superviser et consom- parler de mutualisation et de coopération, mer. Chaque jour, des décisions peuvent de réduction des coûts et d’amélioration donc être prises, et des actions entamées des services, de gestion des compétences afin d’améliorer le bien-être de tous. et d’informatisation. Mais c’était également le cas pour Laeti- Enfin, plus tard dans la journée, la Confédé- tia Vander Borght, Conseiller à l’Union, le ration de la Construction wallonne, en colla- lendemain, lors d’un atelier organisé par boration avec l’UVCW, la DGO5, la DGO1 et le cabinet du Ministre des Pouvoirs locaux Easi-Wal, invitait les participants à un atelier et la DGO5 concernant les synergies entre thématique sur la simplification adminis- communes et CPAS et entre CPAS. Encou- trative au profit du monde de l’entreprise. rager les synergies est une perspective qui Dans le cadre des marchés publics qu’elles s’inscrit dans une logique d’efficacité et passent avec les pouvoirs locaux, les entre- de bonne gouvernance. En effet, dans un prises de construction rencontrent ainsi cer- contexte de difficultés économiques, finan- tains obstacles d’ordre administratif. Ceux-ci cières et sociales, une coopération renforcée se font davantage ressentir au niveau local entre ces institutions, déjà étroitement liées, étant donné que, depuis un certain temps apporte sans conteste des réponses plus déjà, la Wallonie a décidé de prendre, pour efficaces aux problèmes que rencontrent les ses propres marchés, des mesures de simpli- institutions locales et les citoyens. Travailler fication administrative. Or, afin d’accroître ensemble permet de réaliser des économies l’attractivité des marchés publics et de les d’échelles non négligeables, de coordonner rendre accessibles aux PME, il est impor- davantage les politiques à l’échelon local tant que cette simplification administrative et d’optimaliser l’allocation des ressources, et que les principes de bonne gouvernance tant humaines que financières. soient également adoptés par les pouvoirs A l’occasion de l’édition 2012 du Salon locaux, principaux clients des entreprises. des mandataires, une table ronde com- L’objectif de cet atelier thématique était posée d’élus ayant supervisé les synergies avant tout de faire le point sur les difficul- était donc organisée pour confronter les tés que rencontrent les entreprises dans expériences et les idées sur les thèmes les marchés publics locaux et de trouver, qui occupent aujourd’hui les mandataires ensemble, avec les différents acteurs, des locaux en matière de synergies : les syner- pistes de solutions à mettre en oeuvre afin gies communes/CPAS, le contexte budgé- de rendre ces marchés plus attractifs. Avant taire, le rapport entre synergie et autono- de donner la parole au monde entrepre- mie, la tutelle sur les CPAS et les synergies neurial et aux acteurs publics, des initia- avec les entités paralocales. Les conclu- tives prises au niveau régional en matière sions de cet atelier viendront ensuite nour- de simplification administrative ont ainsi rir un vade-mecum à paraître très prochai- été présentées par la DGO5, la DGO1 et le nement. A suivre, assurément…28 MOUVEMENT COMMUNAL N°865 FÉVRIER 2012

×