Bonnes pratiques                       Diagnostic des voiries forestières à Gouvy        L’œuvre de Ressources Naturelles ...
Bonnes pratiquessapins sont pour l’heure très utilisés         la promotion de la pierre wallonne parmidans la constructio...
Bonnes pratiques   Regiowood avait la particularité de bros-   ser toute la filière bois de la grande région.   Car, aujou...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Diagnostic des voiries forestières à Gouvy - L’oeuvre de Ressources Naturelles Développement

513 vues

Publié le

Dans le cadre du Programme Regiowood – Interreg IV A Grande Région, l’asbl Ressources Naturelles Développement a finalisé un diagnostic des voiries forestières sur le territoire de la Commune de Gouvy. Le but était, entre autres, de déterminer les zones déficitaires et prioritaires en matière de desserte. Pour Gouvy, il s’agit d’une vision stratégique du patrimoine forestier pour Gouvy grâce à une cartographie qui a permis un repérage des zones problématiques et l’identifi cation des possibilités d’amélioration, comme nous l’explique Frédéric Castaings, Chargé de communication de l’asbl.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
513
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diagnostic des voiries forestières à Gouvy - L’oeuvre de Ressources Naturelles Développement

  1. 1. Bonnes pratiques Diagnostic des voiries forestières à Gouvy L’œuvre de Ressources Naturelles Développement ALAIN DEPRET SECRÉTAIRE DE RÉDACTION D Dans le cadre du Programme Regiowood – Interreg IV A Grande ANS LE CADRE DES programmes européens Interreg, la Wallonie et Région, l’asbl Ressources Naturelles Développement a finalisé ses voisins réfléchissent à l’avenir un diagnostic des voiries forestières sur le territoire de la de la forêt et de la filière bois. Le Commune de Gouvy. Le but était, entre autres, de déterminer les projet Regiowood entend non seulement zones déficitaires et prioritaires en matière de desserte. Pour favoriser le développement économique des entreprises du secteur mais s’évertue Gouvy, il s’agit d’une vision stratégique du patrimoine forestier aussi à mieux mobiliser les ressources. pour Gouvy grâce à une cartographie qui a permis un repérage C’est que dans le secteur du résineux, des zones problématiques et l’identification des possibilités à terme, la pénurie guette. Toutes les études le démontrent : d’ici quelques d’amélioration, comme nous l’explique Frédéric Castaings, Chargé années, on va manquer de bois résineux de communication de l’asbl. dans nos contrées. Épicéas et autres42 MOUVEMENT COMMUNAL N°866 MARS 2012
  2. 2. Bonnes pratiquessapins sont pour l’heure très utilisés la promotion de la pierre wallonne parmidans la construction mais il faut compter nos missions et, à la fin des années ‘90,aujourd’hui aussi avec l’émergence du nous nous sommes notamment rappro-bois-énergie. chés des financements européens. DébutPour faire face à cette situation, on tente des années 2000, nous avons mis en placede persuader les petits propriétaires privés une belle opération consacrée à la promo-d’exploiter une partie de leur patrimoine. tion du bois, appelée « Penser, agir bois »,L’asbl Ressources Naturelles Développe- dont le but a été de sensibiliser les man-ment, anciennement Valbois, qui coor- dataires et les pouvoirs publics à la gestiondonne le programme Regiowood, vient de forestière.dresser un inventaire forestier et une car- Pourquoi avoir changé le nom de l’asbl ?tographie sur le territoire de la Commune Valbois était particulièrement connude Gouvy, dans le nord de la province de déjà…Luxembourg. Deux choses ont justifié ce changement : leUn exemple frappant puisqu’à Gouvy, nom lui-même, qui était particulièrement80 % de la forêt appartiennent à des pro- concentré sur le bois, et une réorientationpriétaires privés. De cette façon, la com- de nos activités vers une prise en comptemune dispose de données objectives pour beaucoup plus grande des ressourcesdéterminer les endroits où des voiries naturelles dans leur globalité au service dupourraient être réhabilitées afin de facili- développement durable. Nos philosophiester l’accès à une certaine exploitation de d’approche sont ainsi aujourd’hui raison-ces forêts. Plus loin, d’autres communes nées, intégrées durables, c’est-à-dire que(Saint-L(Saint-Léger, Ferrières et Stoumont) vont l’on se pose la question de savoir commentse voir examinées aussi à la loupe. Ren- intégrer les ressources naturelles et lescontre avec Frédéric Castaings, Chargé valoriser au mieux dans une optimisation commde communication de l’asbl. de chaque échelon. Vous êtes donc convaincu qu’il y a, en Wallonie, un problème en matière DE L’INVENTAIRE forestière ? Dans les provinces de Namur, Luxem- bourg et Liège, surtout, je pense. Des DU PATRIMOINE communes sont propriétaires d’une res- source forestière dont elles méconnais- FORESTIER VERS saient toute la plus-value dans le domaine de la construction bois. Valbois a donc LA CRÉATION commencé à s’imposer en tant qu’acteur reconnu au niveau de la filière bois. Et, en DE VOIRIES parallèle, l’expérience acquise en matière de dossiers européens a permis de gérer de plus en plus de dossiers. L’asbl a com- mencé à nouer des partenariats sur la Avant toute chose, Monsieur grande région, la Wallonie, s’associant Castaings, pouvez-vous nous avec le Grand-Duché du Luxembourg et présenter succinctement la rai- la Lorraine, partie française, et puis avec son d’être de votre asbl ? la Rhénanie Palatinat. Ressources Naturelles Déve- C’est alors que vous avez été amené à loppement (RND) est une asbl coordonner le projet Regiowood ? fondée le 5 octobre 1976 qui a Un dossier Probois, dont le centre de gra- pour objet la valorisation et la vité était la certification PEFC et la promo- promotion de la forêt, des pro- tion de la gestion durable de nos forêts, a d duits des industries extractives donné naissance à Regiowood, qui asso- et, d’une manière générale, des res- ciait les mêmes territoires, mais avec des sou sources naturelles en Province de intervenants un peu différents. Il s’agis- Luxe Luxembourg. A l’origine, l’asbl s’appe- sait d’un projet très ambitieux, de l’ordre lait Valbois Ressources Naturelles. de plus de 4 300 000 euros, associant 19 Nos actions se sont développées au acteurs, 15 opérationnels et 4 obser- d fil du temps, notamment en intégrant vateurs de référence méthodologique. MARS 2012 N°866 MOUVEMENT COMMUNAL 43
  3. 3. Bonnes pratiques Regiowood avait la particularité de bros- ser toute la filière bois de la grande région. Car, aujourd’hui, il y a un énorme défi en matière de gestion forestière durable. Et la Wallonie fait partie de la réflexion. C’est dans ce cadre que vous avez d’abord travaillé sur la gestion fores- tière de la commune de Gouvy… En effet. Avec l’opération diligentée à Gouvy, on entre vraiment de plein pied dans ce type de problématique. Cela part de l’inventaire du patrimoine forestier vers toutes les possibilités de mobilisa- tion via la création de voiries. Nous avons approché directement les propriétaires forestiers privés afin de les conscienti- ser à notre volonté de promotionner la filière bois. L’idée était de les faire se ren- Cela fait déjà un bon moment que vous contrer pour créer une voirie, pour orga- êtes sur le projet de Gouvy. Comment LES COMMUNES niser des travaux groupés ou des ventes la Région wallonne accueille-t-elle vos groupées ou pour créer une bourse fon- résultats ? cière. Un deuxième volet important du Au niveau de la DNF, il y a un énorme travail concernait le noyau même de la filière, c’est-à-dire les scieries. Nous ONT UN RÔLE intérêt. Le département des ressources forestières a très bien suivi ce dossier et nous sommes ainsi concentrés sur les résineux car, aujourd’hui, avec l’essor de À JOUER met l’accent sur la constitution de voi- ries. Pour eux, les deux mondes, privé et la construction bois, il y a une énorme public, ne s’opposent absolument pas. demande sur ce secteur. Ils souhaitent d’ailleurs développer la Gouvy a donc été commune-pilote dans de vue les autres facettes d’un tel investis- gestion durable du domaine forestier. ce domaine… sement : un accès plus sûr pour le charge- Bref, ils nous appuient beaucoup dans Oui, il y a eu un appel à candidatures car ment du bois, un accès plus rapide pour nos démarches. Le dialogue doit donc RND cherchait effectivement une com- les services d’incendie, un aménagement se poursuivre car les protagonistes sont mune wallonne qui soit prête à jouer le des abords de bandes herbeuses pour le bien conscients de la nécessité de créer jeu. Pour cela, il fallait qu’elle ait une cer- gibier, un aménagement de chemins tou- quelque chose ensemble, sous peine de taine physionomie. Il fallait que ce soit ristiques, par exemple. voir la forêt rester en l’état. une commune forestière préoccupée par Votre but est-il aujourd’hui d’amener ce Pensez-vous que l’Union pourrait vous l’essor de sa forêt avec, en même temps, concept dans d’autres communes ? aider dans votre action ? une certaine ouverture d’esprit. André En effet. Nous avons bénéficié d’un appui Bien évidemment ! Faire connaître notre Hubert, Bourgmestre de Gouvy, a tout financier de Regiowood, un véritable ballon initiative par le biais du Mouvement de suite accroché au projet car il est, lui- d’oxygène, qui nous a permis de consulter communal est un atout indéniable. La même, exploitant forestier. Nous sommes d’autres communes, d’abord en province commune reste un lieu auquel on peut se arrivés avec des données tout à fait objec- de Liège. Quatre autres communes ont déjà raccrocher. C’est un lieu de confiance, un tives, ce qui était très important pour lui. répondu favorablement. Mais la prise de opérateur neutre, qui n’est pas partie pre- Nous avons donc ici rencontré la préoc- conscience est très progressive. A l’heure nante, et dans lequel un propriétaire peut cupation de l’élu et du professionnel. actuelle, une petite scierie a besoin d’un avoir confiance. Ce que nous voulons Gouvy reste donc un moteur pour vous… approvisionnement local. Ce bois doit pou- faire passer comme message aux com- D’une manière générale, les communes voir être trouvé au-delà du périmètre fon- munes, c’est qu’elles ont un rôle à jouer, gèrent bien leur patrimoine forestier. cier, domanial ou communal, ou dans les qu’il faut absolument fédérer les acteurs Mais Gouvy reste un bel exemple à suivre, domaines privés, et non pas en France ou en de cette initiative. certes. Par exemple, les communes se Italie. Le projet que l’on découvre à travers rendent aujourd’hui compte de la diffi- Régiowood, est que, même si l’asbl donne POUR PLUS D’INFOS culté de créer des voiries forestières. On de l’argent pour aider les privés à mobiliser Ressources Naturelles ne fonce pas tête baissée dans ce genre du bois, cela va générer, au niveau des frais Développement asbl de travaux… De plus, il est difficile de d’exploitation, du transport et de l’arrivée à 44 rue de la Converserie convaincre les communes d’investir en la scierie, une situation extrêmement ren- 6870 Saint-Hubert forêt privée. Elles veulent d’abord renta- table. Un euro investi signifie 10 euros rap- 061 32 53 93 biliser leur domaine et perdent souvent portés à la filière.44 MOUVEMENT COMMUNAL N°866 MARS 2012

×