SOMMAIRE 
Edito……………………………………………………….........………Page 3 
Notre calendrier 2014 - 2015.………….....…….........……Page 4 
Hommage...
EDITO 
Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue dans le second numéro de « NUNGESSER », le magazine en ligne de l’associatio...
Notre calendrier 2014 - 2015 Horaires 20h00 sauf mention particulière, sous réserve de modification par la LFP Compétition...
Hommage à Legrand, Borloo et Dayan 
Au terme d'une saison sportive calamiteuse et éprouvante, notre club a vécu une inters...
Le 20 juin, la Finorpa refuse d'accorder une aide d'un million d'euros et préconise aux deux dossiers de reprise de fusion...
Pour cette échéance, Jean-Louis Borloo et Luc Dayan ont pour objectif de rassembler, via un tour de table, 3,2 millions d'...
Et le 11 juillet vers 14h, c'est la libération tant attendue, la DNCG a tranché : VA jouera en L2 ! Le soir même, un rasse...
Bilan des joueurs ayant quitté le club 
Les fins de contrat : 
- Rudy Mater : «J'étais persuadé que je serais à Valencienn...
- Mody Traoré : Dernier joueur de l'effectif à avoir connu le championnat de CFA avec VA, Mody n'a pas vu son contrat reno...
- Aurelian Chitu : Sacré meilleur espoir du championnat Roumain en 2012-2013, Aurelian Chitu a disputé 8 rencontres avec V...
Tableaux des matchs joués pour VA 
Mater 
Saison 
Championnat 
Coupe de France 
Coupe de la ligue 
Total 
Division 
Matche...
Ducourtioux 
Saison 
Championnat 
Coupe de France 
Coupe de la ligue 
Total 
Division 
Matches 
Buts 
Matches 
Buts 
Match...
Dossevi 
Saison 
Championnat 
Coupe de France 
Coupe de la ligue 
Total 
Division 
Matches 
Buts 
Matches 
Buts 
Matches 
...
Page n°15
Comparatif du prix des abonnements en L2 
(Saison 2014 - 2015) 
Voici quelques chiffres concernant le prix des abonnements...
4. Nouvel abonnement -12 ans. 
1) Angers : 15 € 
2) Troyes : 19 € 
3) Nancy : 22 € 
4) Laval : 26 € 
5) Niort : 35 € 
6) C...
Que deviens tu ? 
Orlando Silvestri 
Hypo : Bonsoir Orlando, Comment-allez vous ? 
OS : Ca va très bien ! (rires) La santé...
J’ai fait confiance, c’était verbal, il n’y a pas eu d’écrit, et puis il y a eu un revirement de situation. On m’a demandé...
OS : Nous on n’a pas connu ce qui s’est passé dans les années précédentes… Il peut y avoir des montées, des descentes : ça...
Ce n’est pas facile avec les nouvelles générations d’aujourd’hui, qui sont des générations de consommateurs. Quand il faut...
Les meilleurs joueurs sont toujours sollicités et s’en vont. C’est trop facile de tirer sur Jean-Raymond Legrand quand ça ...
de Madrid » mais moi je m’en fous de ça, pour moi c’était mon club. On pourrait en discuter toute la soirée hein ! Mais Ko...
Présentation des nouvelles recrues 
- Yunis Abdelhamid (3 ans) : Titulaire d'un Master de sciences de gestion, option fina...
- Rydell Poepon (2 ans) : Formé à l'Ajax d'Amsterdam, Rydell a débuté sa carrière en Eredivisie en 2006-2007 sous les coul...
C'est l'histoire de ta ville ! 
(Jean-Baptiste Carpeaux) 
Après avoir découvert Jehan Froissart et ses Chroniques dans le ...
scandale à l’époque car jugée trop osée par la population. L’original de cette sculpture a été remplacé par une copie et t...
Présentation du championnat de L2 
saison 2014-2015 
Favoris pour la montée : Troyes, Brest, Nancy, AC Ajaccio, Angers. 
O...
Huitième la saison dernière, Tours devrait à nouveau pouvoir tenir un rôle d'outsider cette saison malgré le départ d'Andy...
présence en L2, lors de la saison 2012-2013 durant laquelle les Gaziers avaient terminé 20èmes, avec un maigre total de 25...
Supporters : 
les Red and White Dragons 1992 
(par Jeff RWD) 
Dans chaque numéro de NUNGESSER, nous vous proposons de déco...
Paradoxalement, bien que notre effectif se soit amenuisé et réduit à une petite trentaine, c'est durant cette période que ...
Le Kop dans le début des années 1990 (Archives de Jeff RWD) 
Page n°33
Dragons et Tigris (PSG) au début des années 90. 
La D1 (1992-1993) 
Page n°34
EFFECTIF SAISON 2014 - 2015 Prénom Nom Numéro Né le Nationalité Poste Matches avec VA avant saison 2014-2015 Buts avec VA ...
es Liste des cafés labellisés USVA 
Café de La Poste à Vicq (140, rue de Fresnes) Le Nungesser à Valenciennes (60, avenue ...
Revue Nungesser #2
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Revue Nungesser #2

166 263 vues

Publié le

La revue des supporters du VAFC

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
166 263
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
163 368
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Revue Nungesser #2

  1. 1. SOMMAIRE Edito……………………………………………………….........………Page 3 Notre calendrier 2014 - 2015.………….....…….........……Page 4 Hommage à Legrand, Borloo, Dayan……..….....…….Page 5 Bilan des joueurs ayant quitté le club…….........…..Page 9 Comparatif abonnements Ligue 2.………….........….Page 16 Que deviens tu ? Orlando Silvestri..............…......Page 18 Présentation des recrues..........……………………...….Page 24 C'est l'histoire de ta ville !.....................……..……...Page 26 Présentation du championnat.............................Page 28 Groupes de supporters et liens internet.............Page 30 Supporters : les Red and white Dragons…...….…..Page 31 Effectif saison 2014-2015........................................Page 35 Partenaires et remerciement……….......................Page 36 Page n°2
  2. 2. EDITO Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue dans le second numéro de « NUNGESSER », le magazine en ligne de l’association USVA ! En premier lieu, nous tenons à féliciter Monsieur Eddy Zdziech, qui fait ses débuts à la tête de notre club et qui, nous l’espérons tous, l’emmènera vers les sommets ! Nous espérons également que Monsieur Zdziech aura l’occasion de lire cette revue, rédigée par des passionnés de VA pour des passionnés de VA ! Après le gros boulot fourni en juillet afin de sortir le numéro un, nous nous sommes rapidement remis au travail dans le but de sortir un nouveau numéro dédié au début de saison 2014-2015 ! Et voilà qui est chose faite ! Comme ce fut déjà le cas pour le premier numéro, nous avons connu quelques difficultés pour réaliser nos interviews… nous avons dû faire face à des refus, mais nous avons aussi obtenu le grand et franc « oui » d’Orlando Silvestri ! Nous avons également eu l'occasion de réaliser une interview de Marco Da Silva que nous remercions. Mais, suite à un incident technique, nous n'avons pas pu utiliser une partie de l'enregistrement de cette interview et nous préférons donc ne pas la publier afin de ne pas trahir sa pensée. Il n’y aura pas non plus d’interview d’un jeune du centre de formation dans ce numéro, faute de réponse favorable. Vous trouverez cependant, dans ce numéro, le très gros boulot de Franck qui, après avoir passé en revue la saison 2013-2014 dans le numéro un, s’attaque notamment à la nouvelle saison du VAFC dans le numéro deux. Il dresse également le parcours des nouvelles recrues et le bilan des joueurs qui nous ont quittés à l’intersaison. Vous retrouverez par ailleurs des rubriques lancées dans le numéro 1 de « NUNGESSER », à savoir la rubrique historique et la présentation de l'un des groupe de supporters. Ce numéro comporte enfin une étude détaillée du prix des abonnements dans tous les stades de Ligue 2. L’USVA réitère à cet effet son appel à pratiquer des tarifs attractifs dans le but de remplir (enfin) notre Stade du Hainaut. Merci pour votre attention, bonne lecture et ALLEZ VA ! Hypo Page n°3
  3. 3. Notre calendrier 2014 - 2015 Horaires 20h00 sauf mention particulière, sous réserve de modification par la LFP Compétition DOM/EXT Adversaire Score - AOUT - Vendredi 1er L2/1ère journée EXT Gazélec Ajaccio 2-0 Samedi 9 / 13h30 L2/2ème journée DOM Nîmes 2-2 Mardi 12 / 18h30 CdL/1er tour DOM Troyes 1-3 Vendredi 15 L2/3ème journée EXT Tours 1-0 Vendredi 22 L2/4ème journée DOM Le Havre 0-4 Vendredi 29 L2/5ème journée EXT Auxerre 1-2 - SEPTEMBRE - Vendredi 12 L2/6ème journée DOM Créteil 1-1 Vendredi 19 L2/7ème journée EXT Niort 3-0 Mardi 23 L2/8ème journée DOM Clermont Vendredi 26 L2/9ème journée DOM Orléans - OCTOBRE - Vendredi 3 L2/10ème journée EXT Troyes Vendredi 17 L2/11ème journée DOM Dijon Vendredi 24 L2/12ème journée EXT AC Ajaccio Vendredi 31 L2/13ème journée DOM Angers - NOVEMBRE - Vendredi 7 L2/14ème journée EXT Arles-Avignon Vendredi 21 L2/15ème journée DOM Brest Vendredi 28 L2/16ème journée EXT Nancy - DECEMBRE - Vendredi 12 L2/17ème journée DOM Châteauroux Vendredi 19 L2/18ème journée EXT Laval - JANVIER - Vendredi 9 L2/19ème journée DOM Sochaux Vendredi 16 L2/20ème journée EXT Nîmes Vendredi 23 L2/21ème journée DOM Tours Vendredi 30 L2/22ème journée EXT Le Havre - FEVRIER - Vendredi 6 L2/23ème journée DOM Auxerre Vendredi 13 L2/24ème journée EXT Créteil Vendredi 20 L2/25ème journée DOM Niort Vendredi 27 L2/26ème journée EXT Clermont - MARS - Vendredi 6 L2/27ème journée EXT Orléans Vendredi 13 L2/28ème journée DOM Troyes Vendredi 20 L2/29ème journée EXT Dijon - AVRIL - Vendredi 3 L2/30ème journée DOM AC Ajaccio Vendredi 10 L2/31ème journée EXT Angers Vendredi 17 L2/32ème journée DOM Arles-Avignon Vendredi 24 L2/33ème journée EXT Brest Mardi 28 L2/34ème journée DOM Nancy - MAI - Vendredi 1er L2/35ème journée EXT Châteauroux Vendredi 8 L2/36ème journée DOM Laval Vendredi 15 L2/37ème journée EXT Sochaux Vendredi 22 L2/38ème journée DOM Gazélec Ajaccio Franck Page n°4
  4. 4. Hommage à Legrand, Borloo et Dayan Au terme d'une saison sportive calamiteuse et éprouvante, notre club a vécu une intersaison sur les nerfs : entre consternation, désolation, incertitudes, crainte de disparaître, espoir d'un sauvetage … Retour sur la chronologie de cette "happy end" au coeur de l'été Valenciennois. Le 28 mai, VA effectue son premier passage devant la DNCG : le président Legrand obtient un délai pour fournir les éléments relatifs au redressement du club, qui accuse un déficit important situé entre 8 et 12 millions d'euros. Jean-Raymond Legrand est à la recherche de repreneurs pour assurer le redémarrage du club en L2. VA est menacé d'une rétrogradation en National et a jusqu'au 30 juin pour trouver une solution. On annonce que des entrepreneurs seraient susceptibles de reprendre le club à condition que Monsieur Legrand quitte la présidence, ce à quoi ce dernier précise qu'il est prêt à le faire pour assurer le sauvetage. Le 11 juin, nous sommes informés par la presse que les salaires des joueurs et administratifs n'ont pas été payés depuis 2 mois. Les ventes de Rose, Melikson et Masuaku sont évoquées pour résorber une partie du déficit. VA est engagé dans une lutte pour éviter la cessation de paiement, qui entrainerait le club vers le dépôt de bilan et une relégation en CFA2. Le 14 juin, on apprend que le Crédit Agricole serait prêt à effacer une partie de la dette du club, rassuré par l'engagement de Valenciennes Métropole qui étudie la possibilité de racheter le centre de formation. La VDN annonce qu'un projet de reprise avance entre plusieurs partenaires mais qu'il fait l'objet d'un montage financier complexe. Le 16 juin, Jean-Raymond Legrand évoque 2 projets de reprise soutenus par le Crédit Agricole et Valenciennes Métropole. Le dossier de reprise doit être finalisé pour le 18 juin, date de passage devant la DNCG, pour éviter un dépôt de bilan. On apprend que la Finorpa, qui devait injecter un million dans les dossiers de reprise se désengage, ce qui compromet notre sauvetage. Pour assurer la présence de VA en L2, il faut trouver 12 millions d'euros, soit : - 7.6 millions de déficit pour la saison 2013- 2014 (hors vente de joueurs). - 2.4 millions de fonds propres négatifs (dettes cumulées depuis 3 ans). - 2 millions de fonctionnement pour la saison 2014-2015. On apprend que les 2 dossiers de reprise sont menés par Jean-Raymond Legrand et Eddy Zdziech d'une part et par Thierry Gomez d'autre part. Une rumeur évoque que Francis Decourrière soutiendrait le dossier Gomez. L'agglomération rachèterait le centre de formation pour 6.5 millions d'euros alors que le Crédit Agricole contribuerait à hauteur de 6.5 millions. Le 18 juin, Jean-Raymond déclare auprès du tribunal de commerce de Valenciennes que le club est en cessation de paiement. Le président Legrand obtient du tribunal un report de l'examen de la demande d'ouverture d'une procédure collective au 25 juin. La procédure de redressement judiciaire semble condamner le club à repartir au mieux en National suivant l'article 103 de la LFP : "Le club qui fait l’objet d'une procédure de redressement judiciaire est, au terme de la saison, rétrogradé dans la division immédiatement inférieure à celle pour laquelle il aurait été sportivement qualifié la saison suivante." Suite à son passage devant la DNCG, le club n'est pas sanctionné et obtient un délai jusqu'au 25 juin pour fournir les documents demandés. Page n°5
  5. 5. Le 20 juin, la Finorpa refuse d'accorder une aide d'un million d'euros et préconise aux deux dossiers de reprise de fusionner. L'existence d'un 3ème dossier est évoquée, le nom de Jean-Louis Borloo est également évoqué. Le 21 juin, le projet Gomez, qui apporterait trois millions d'euros, et qui est soutenu par GDE et les McDo de Valenciennes (qui investiraient à hauteur de 1,85 million), semble devenir le dossier n°1. Jean- Raymond Legrand serait d'accord pour passer la main et se ranger derrière le projet de l'ex-Président Troyen. Mais le 23 juin, c'est la douche froide : Gomez abandonne son projet de reprise car "les conditions pour mener à bien un projet pérenne n'ont pas pu être réunies". On évoque le cas du salaire de Penneteau et d'un partenariat avec un club Sud-Américain pour expliquer le retrait de Gomez ... Le sauvetage de VA passe donc par Jean- Raymond Legrand mais les délais sont très courts pour constituer un nouveau dossier avant les passages devant le tribunal de commerce et la DNCG fixés au 25 juin. Le 25 juin, Monsieur Legrand est contraint de confirmer sa demande d'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire. Le club est donc théoriquement relégué en National d'après l'article 103 de la LFP. Le 26 juin, un communiqué laconique annonce sur le site officiel que la décision de la DNCG est "une confirmation de la mesure de rétrogradation en division inférieure", donc en National. Cette décision est susceptible d'un appel de la part du club. On apprend que la décision de la cour d'appel de Douai sera communiquée le 10 juillet alors que l'appel devant la commission fédérale de la DNCG est fixé au 11 juillet. Le 27 juin, la VDN précise qu'en raison de la rétrogradation à titre conservatoire décidée par la DNCG et de la cessation de paiement qui fait tomber le sursis, VA n'est pas relégué en National mais en CFA ... En National, le club pouvait demander une dérogation pour conserver son statut pro mais, en CFA, ce n'est plus envisageable. Cette perte du statut pro entrainerait la perte du centre de formation et assurément la liquidation judiciaire ainsi que la descente en CFA2. Le 2 juillet, la VDN révèle que le club doit trouver 200K€ pour les salaires du 25 au 30 juin. S’il ne les trouve pas avant le 5 juillet (10 juillet avec les délais), il sera mis automatiquement en liquidation judiciaire. Le 3 juillet, alors que le moral des amoureux du VAFC est au plus bas, l'espoir va renaître. On apprend qu'un dernier projet de sauvetage, celui de la toute dernière chance, est mené par Luc Dayan, contacté par Jean- Louis Borloo et Jean-Raymond Legrand. «J’ai été appelé le week-end dernier par Jean-Louis Borloo et Jean-Raymond Legrand. Le dossier est extrêmement compliqué avec le redressement judiciaire et la rétrogradation en CFA. Mais je peux donner un coup de main amical, car je m’entends bien avec les deux personnalités. Le club a fait appel auprès de la DNCG, mais il faut que cet appel soit étudié après l’audience du tribunal qu’on espère en début de semaine prochaine. Pour sortir du redressement judiciaire, beaucoup de choses sont à faire. Mais il y a plein de bonnes volontés qui se manifestent. On travaille sur un montage capitalistique assez particulier mais que j’ai déjà utilisé. Il y a beaucoup de gens qui ne se connaissent pas et il faut un projet de gouvernance en prévoyant le coup d’après. On peaufine tout ça. C’est toute une ingénierie.» Le 4 juillet, nous sommes informés que VA a obtenu un report de son audience auprès de la commission supérieure d'appel de la DNCG. Notre club sera entendu le 11 juillet alors que, la veille, c'est le rendez-vous au tribunal de commerce de Valenciennes qui attend le club. Page n°6
  6. 6. Pour cette échéance, Jean-Louis Borloo et Luc Dayan ont pour objectif de rassembler, via un tour de table, 3,2 millions d'euros et de lever les créances du club afin de lever le redressement judiciaire. A la veille de défendre sa cause à l'audience du tribunal de commerce, Jean-Raymond Legrand déclare que Jean-Louis Borloo et ses avocats, Luc Dayan et lui-même "ont passé des jours et des nuits à construire ce dossier. On va le présenter aux juges, le défendre. Il faudra qu’on soit convaincants." Et concernant le passage devant la DNCG, Monsieur Legrand précise : «dès mercredi après-midi, on finalisera avec tout le monde les nouveaux éléments pour la DNCG. Une nouvelle stratégie, une nouvelle réorganisation du club ». Dans ce but, VA devra présenter un budget équilibré pour la L2 qui s'établirait autour de 11-12 millions. Le 10 juillet, au lendemain de l'audience au tribunal de commerce, Jean-Raymond Legrand évoque l'engagement de Jean-Louis Borloo : «C'est un dynamiteur, c’est un bulldozer. Il est capable de m’appeler à 2 h du matin, à 6 h, et quand je ne réponds pas, il me dit : Tu fais dodo, eh bien moi je ne dors pas. Il n’a pas envie de voir le club partir. Lui comme moi avons l’amour du club. Il a mis tout en oeuvre pour que Valenciennes ne soit pas mort. Si on y arrive, il faudra lui tirer un grand coup de chapeau. » Voici des extraits du courrier que Jean-Louis Borloo a fait parvenir à la présidente de la cour d’appel de Douai. «Par la présente, je souhaitais vous informer du rôle que j’ai accepté de jouer à l’avenir à la demande de son président Jean-Raymond Legrand dans les organes de décision du club VAFC. En effet, ce club emploie 175 salariés dont 90 à temps plein et fait travailler de nombreux fournisseurs et prestataires de services dans le Nord. Il est un élément très fort de l’identité valenciennoise, un élément de solidarité considérable vécu comme le symbole du lien social. Je connais bien ce club pour l’avoir dirigé dans le passé à deux reprises. Il dispose depuis peu d’un centre de formation très performant qui est la clé de voûte de l’avenir et d’un nouveau stade magnifique qui fut inauguré récemment pour le centenaire du club. Seule l’activité d’un club professionnel en deuxième division avec pour objectif une montée en Ligue 1 permet d’assurer les charges inhérentes à ce nouvel équipement sportif. Pour toutes ces raisons, un certain nombre de partenaires publics et privés ont décidé de se fédérer. Le dossier qui vous est présenté marque l’engagement ferme et irrévocable des investisseurs privés qui sont pour l’essentiel des entreprises ou personnes du Valenciennois, ainsi que l’engagement des collectivités territoriales, au premier chef la ville de Valenciennes. Dans l’hypothèse d’une réformation du jugement par la cour, j’ai confirmé en accord avec toutes les parties prenantes, et notamment le président du VAFC, la décision d’assumer la responsabilité de ce nouveau projet. Le compte prévisionnel de trésorerie validé par l’expert-comptable du club laisse apparaître une trésorerie positive pour les douze prochains mois, et ce sans intégrer les effets positifs d’un plan de mobilisation des entreprises et de toutes les autres collectivités territoriales qui ont manifesté un soutien de principe. Les efforts de tous, et notamment de Maîtres Bondroit et Soinne (administrateur et mandataire judiciaires), ceux du Crédit Agricole, des investisseurs et fournisseurs, des autorités publiques, du président du club, ont été décisifs pour permettre à ce club de repartir du bon pied.» Ce 10 juillet, La Cour d'appel de Douai infirme le jugement du Tribunal de Commerce de Valenciennes : le redressement judiciaire est donc levé. C'est une première victoire pour le VAFC, mais tout n'est pas encore gagné, il reste à convaincre la DNCG que le club peut évoluer en L2. Page n°7
  7. 7. Et le 11 juillet vers 14h, c'est la libération tant attendue, la DNCG a tranché : VA jouera en L2 ! Le soir même, un rassemblement est organisé à 19h au Stade du Hainaut. Jean-Louis Borloo devient président de la holding d’investisseurs nouvellement créée (DRH, Diables rouges holding). La présidence du club sera confiée provisoirement à Jean-Luc Dayan. Quelques réactions des acteurs majeurs de ce sauvetage : Jean-Louis Borloo : « Ce sont deux excellentes nouvelles qui tombent coup sur coup : la décision de la cour d’appel nous a permis hier (jeudi) de sortir de la faillite, puis celle de la DNCG de passer du CFA à la ligue professionnelle de deuxième division. Je ne pouvais pas vivre avec l’idée que le club retombe dans un statut amateur avec un tel stade. Se profilait une friche urbaine dont nous n’aurions pu financer l’entretien. Aujourd’hui, ce sont les Qataris, les Russes, l’Azerbaïdjan qui investissent dans le football français ; le retour dans la sphère professionnelle aurait été impossible dans ces conditions, il ne faut pas se raconter d’histoires. Quel que soit mon état de santé, j’avais promis que je serai là en cas de coup dur, c’était le moment. On a fait l’union sacrée. » Jean-Raymond Legrand : « C’est une belle victoire pour Valenciennes. J’ai mis toute mon énergie pour convaincre Jean-Louis Borloo de nous aider, il a su fédérer les énergies. J’ai décidé, en accord avec tout le monde, de quitter la présidence, mais demain, je resterai un grand supporter du VAFC. Ces dernières semaines ont parfois été très dures à vivre, j’ai besoin de prendre un peu de recul. On est passé par des hauts et des bas, surtout des bas parce que plus personne n’y croyait. J’ai essuyé des critiques, on m’a tapé dessus. La Ligue 2 c’était inespéré, je m’y suis accroché ». Laurent Degallaix : « Ce dénouement quasi inespéré me rend très heureux. Ce fut très compliqué, les mauvaises nouvelles se sont longtemps accumulées. On aurait pu se laisser couler. On n’a pas attendu d’être au fond de la piscine, tout le monde s’est retroussé les manches. C’est là qu’on voit que ce club est une institution. J’avais assuré les supporters, quand ils étaient venus manifester sous nos fenêtres (le 17 juin), qu’on allait se battre jusque dans le temps additionnel. On avait un joueur frais en réserve que personne n’a vu venir. Et on a gagné ! Le respect de la parole donnée, ça donne un peu de crédit à l’action politique. Aujourd’hui, je pense au club, aux salariés, aux commerçants de cette ville. » Valérie Létard : « C’est une victoire collective ! Je salue le travail de Jean-Louis Borloo, l’union sacrée, la mobilisation générale des acteurs économiques et politiques du territoire qui auront été décisifs dans ce dossier. Le stade du Hainaut, porté par Valenciennes Métropole, raisonnera encore des chants rouge et blanc la saison prochaine. Je souhaite remercier l’ensemble des élus du bureau communautaire qui ont adopté à l’unanimité une délibération permettant l’achat du centre de formation et d’entraînement du Mont-Houy. Le soutien de Valenciennes Métropole a été indéfectible pour ce club enraciné au plus profond de l’identité valenciennoise, du Hainaut- Cambrésis et du Nord - Pas-de-Calais. Allez VA ! » C'est une équipe qui a permis ce sauvetage devenu inespéré mais 3 hommes ont bien évidemment été sur le devant de la scène : - Jean-Raymond Legrand, qui s'est investi pleinement, n'a jamais baissé les bras malgré la tempête qu'il a dû traverser. - Jean-Louis Borloo, qui a mis toute son énergie et son coeur pour sauver son club, son influence a été primordiale dans notre réussite. - Luc Dayan qui par son expertise et son implication a rempli la mission que lui ont confié Jean-Louis Borloo et Jean-Raymond Legrand. Ces 3 Messieurs méritaient bien notre modeste hommage. Merci à vous et longue vie au VAFC ! Franck Page n°8
  8. 8. Bilan des joueurs ayant quitté le club Les fins de contrat : - Rudy Mater : «J'étais persuadé que je serais à Valenciennes la saison prochaine, on me l'a fait croire, on m'a fait des promesses. J'étais prêt à baisser mon salaire mais on ne m'a même pas posé la question. Je voulais terminer ma carrière ici. J'ai eu des propositions d'autres clubs avant que VA ne soit sauvé, mais j'ai fait des sacrifices. J'ai donné 12 ans de ma vie à ce club, je me suis battu comme un chien. Au final, tout s'arrête après une discussion de cinq minutes dans un bureau.» Le départ de Rudy a suscité de vives réactions, de l'incompréhension, des regrets chez les supporters. Avec un bilan de 388 matches disputé sous nos couleurs, Rudy est une légende de notre club. Viscéralement attaché à VA, il aurait mérité une autre sortie. Même si lors de ses 2 dernières saisons, Rudy a rencontré quelques périodes délicates, il n'y a qu'un mot qui convient pour saluer son histoire avec VA : RESPECT ! (tableau de ses matchs joués pour VA page 11). - Grégory Pujol : Avec un peu plus de 200 matches disputés sous nos couleurs, Grégory restera l'un des grands attaquants de l'histoire de VA avec 55 buts inscrits. Lors de la saison 2010-2011, il inscrit 17 buts, terminant 3ème meilleur buteur de L1 avec El Arabi et Lisandro Lopez. Ses 3 dernières saisons ont été marquées par différentes blessures, dont une pubalgie tenace et un pneumothorax fin 2012. Cet été, il a signé au Gazélec Ajaccio où, à 34 ans, il devrait honorer son dernier contrat professionnel. (tableau de ses matchs joués pour VA page 11). - Nicolas Penneteau : Avec 285 matches disputés avec VA, Nicolas restera l'un des grands gardiens de l'histoire de VA. Lors de la saison 2009-2010, il est victime à l'entrainement d'une rupture du ligament antérieur du genou droit et sera suppléé par N'Dy Assembé. Evincé logiquement en fin de saison dernière, il a toujours fait preuve d'une mentalité irréprochable. Il a signé cet été un contrat de 2 ans avec le Sporting Club de Charleroi. (tableau de ses matchs joués pour VA page 11). - David Ducourtioux : David a disputé 7 saisons et 231 matches sous nos couleurs. Joueur de devoir à la mentalité irréprochable, il fait partie des cadres qui ont permis au club d'assurer 6 maintiens à notre club entre 2007 et 2013. (tableau de ses matchs joués pour VA page 12). Page n°9
  9. 9. - Mody Traoré : Dernier joueur de l'effectif à avoir connu le championnat de CFA avec VA, Mody n'a pas vu son contrat renouvelé à l'intersaison. Avec 202 matches disputés sous le maillot de VA, dont un bilan très respectable de 78 matchs en L1, Mody aka « Mobylette » restera dans la mémoire des supporters de VA pour sa fidélité et sa gentillesse. Il s’entraine toujours avec l’effectif pro de VA actuellement. (tableau de ses matchs joués pour VA page 12). - Mathieu Dossevi : L'histoire de Matthieu à VA s'est terminée sur une mauvaise note sur laquelle on ne reviendra pas. Il a disputé chez nous 4 saisons et 121 matches, alternant le bon et le moins bon. Il s'est engagé à l'intersaison pour 3 saisons avec l'Olympiakos. (tableau de ses matchs joués pour VA page 13). - Benjamin Angoua : En 5 saisons à VA, Benjamin a disputé 113 rencontres. Il a été associé en défense centrale à Bisevac puis Isimat-Mirin et Gil. Il n'échappa pas au naufrage de la saison dernière, coupable de plusieurs « boulettes ». Benjamin a signé à l'intersaison un contrat d'un an avec Guingamp. (tableau de ses matchs joués pour VA page 12). Les transferts : - Maor Melikson : En 2 saisons et 54 matches, Maor présente un bilan mitigé malgré quelques prestations convaincantes. Certains lui reprochent de trop porter le ballon, de ne pas être assez décisif. Il a signé cet été dans le club Israélien de l'Hapoël Beer Sheva. (tableau de ses matchs joués pour VA page 13). - Dusan Djuric : De Dusan Djuric, nous ne retiendrons que son maigre bilan, la faute à un genou en délicatesse : - 5 matches en L1, 3 en coupes lors de la phase retour 2011-2012 ; - Aucun match disputé en 2012-2013 ; - Prêté à Odense lors de la saison 2013-2014 où il a disputé 3 matches. Dusan a résilié cet été son contrat avec VA pour signer au FC Aarau. - Arthur Masuaku : Le bilan chiffré d'Arthur est le suivant ; - 1 match de coupe de France en 2012- 2013 ; - 27 matches et 1 but en L1, 1 match en coupe de la ligue en 2013-2014. Après des débuts difficiles contre Toulouse, Arthur a assez rapidement pris ses marques en L1. A 20 ans, il présente une marge de progression intéressante, ce qui lui a valu l'intérêt de l'OM lors de l'intersaison. Arthur a signé cet été un contrat de 5 ans avec l'Olympiakos, un transfert qui n'a pas rapporté à VA d'indemnité de transfert en raison d'une clause liée à la prolongation de son contrat. - Lindsay Rose : (Lyon) 1,50 M€ Lindsay n'aura disputé que 24 matches sous nos couleurs, mais il aura marqué les esprits. En octobre 2013, il est victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou et ne reviendra à la compétition qu'en avril 2014. Joueur élégant, combatif à la mentalité exemplaire, il a signé cet été un contrat de 4 ans avec l'Olympique Lyonnais. Il compte 4 sélections en équipe de France (jeunes) et on espère pour lui un avenir en bleu : à 22 ans, avec la marge de progression qui est la sienne, le rêve lui est permis. (tableau de ses matchs joués pour VA page 13). Page n°10
  10. 10. - Aurelian Chitu : Sacré meilleur espoir du championnat Roumain en 2012-2013, Aurelian Chitu a disputé 8 rencontres avec VA avant d'être prêté au PAS Giannina. Son contrat a été résilié en début de saison. Il s'est engagé récemment avec le club Roumain de l'Astra Giurgiu. Les retours de prêt : - Jean-Christophe Bahebeck : Prêté par le PSG, JCB a disputé 21 matches et inscrit 2 petits buts pour VA la saison dernière. Un joueur qu'on ne regrettera pas … - Tongo Doumbia : Prêté par Wolverhampton, Tongo a disputé 36 matches et inscrit 4 buts pour VA la saison dernière. Malgré des qualités indéniables, il n'a pas eu le comportement attendu et son histoire avec VA s'est également terminée en eau de boudin ... Il a signé à l'intersaison un contrat de 4 ans avec Toulouse. - Gary Kagelmacher : Prêté par Monaco, Gary a disputé 33 matches la saison dernière. Après l'éviction de Nicolas Penneteau, il a récupéré le brassard de capitaine. Dans une défense en grande difficulté, il a été l'un des seuls à ne pas sombrer. Il a signé cet été pour le club de Munich 1860 en Bundesliga 2. - Carl Medjani : Prêté par Monaco, Carlito a disputé 16 matches et inscrit 1 but sous nos couleurs. Son bilan reste mitigé car si sa mentalité n'est pas remise en cause, on attendait sans doute plus de ce joueur international. Après avoir résilié son contrat avec le club Monégasque, il s'est engagé cet été avec le club Turc de Trabzonspor. - Abdul Majeed Waris : Prêté par le Spartak Moscou, Waris fut le sourire de cette triste saison 2013-2014. A lui seul, il a entretenu, jusqu'au match d'Evian, l'espoir d'un possible maintien. Sur ses 16 matches disputés sous nos couleurs, il a inscrit 9 buts. Malgré son court passage dans le Hainaut, Waris aura marqué les esprits et fait partie des joueurs que l'on n’oubliera pas. Il a signé cet été à Trabzonspor. Franck Nouvelles de Loïc Rémond : Loïc Rémond, le jeune joueur du centre de formation qui a été interviewé dans le premier numéro de « NUNGESSER » s’est engagé en CFA2 sous les couleurs de Feignies. Nous lui souhaitons une grande réussite avec sa nouvelle équipe ! Page n°11
  11. 11. Tableaux des matchs joués pour VA Mater Saison Championnat Coupe de France Coupe de la ligue Total Division Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts 2002-2003 National 35 1 1 1 0 0 36 2 2003-2004 National 30 2 3 1 0 0 33 3 2004-2005 National 35 1 0 0 0 0 35 1 2005-2006 L2 32 1 1 0 1 0 34 1 2006-2007 L1 37 1 1 0 0 0 38 1 2007-2008 L1 31 0 1 0 2 1 34 1 2008-2009 L1 31 1 0 0 0 0 31 1 2009-2010 L1 28 2 1 0 0 0 29 2 2010-2011 L1 28 0 1 0 3 0 32 0 2011-2012 L1 29 0 4 0 0 0 33 0 2012-2013 L1 25 1 1 1 0 0 26 2 2013-2014 L1 25 0 1 0 1 0 27 0 Total 366 10 15 3 7 1 388 14 Pujol Saison Championnat Coupe de France Coupe de la ligue Total Division Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts 2007-2008 L1 29 5 1 1 3 1 33 7 2008-2009 L1 33 7 1 0 1 1 35 8 2009-2010 L1 31 6 1 0 1 0 33 6 2010-2011 L1 33 17 1 0 0 0 34 17 2011-2012 L1 13 3 1 0 1 1 15 4 2012-2013 L1 24 9 0 0 0 0 24 9 2013-2014 L1 27 4 0 0 1 0 28 4 Total 190 51 5 1 7 3 202 55 Penneteau Saison Championnat Coupe de France Coupe de la ligue Total Division Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts 2006-2007 L1 31 0 3 0 0 0 34 0 2007-2008 L1 37 0 1 0 3 0 41 0 2008-2009 L1 37 0 1 0 0 0 38 0 2009-2010 L1 19 0 0 0 0 0 19 0 2010-2011 L1 38 0 1 0 3 0 42 0 2011-2012 L1 38 0 4 0 1 0 43 0 2012-2013 L1 38 0 1 0 0 0 39 0 2013-2014 L1 28 0 0 0 1 0 29 0 Total 266 0 11 0 8 0 285 0 Page n°12
  12. 12. Ducourtioux Saison Championnat Coupe de France Coupe de la ligue Total Division Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts 2007-2008 L1 31 0 1 0 2 0 34 0 2008-2009 L1 31 0 1 0 0 0 32 0 2009-2010 L1 28 3 0 0 1 0 29 3 2010-2011 L1 37 2 0 0 2 0 39 2 2011-2012 L1 30 0 3 0 1 0 34 0 2012-2013 L1 30 0 1 0 0 0 31 0 2013-2014 L1 31 1 1 0 0 0 32 1 Total 218 6 7 0 6 0 231 6 Traoré Saison Championnat Coupe de France Coupe de la ligue Total Division Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts 2000-2001 National 33 2 0 0 0 0 33 2 2001-2002 CFA ? ? 1 0 0 0 ? ? 2002-2003 National 23 1 1 0 0 0 24 1 2003-2004 National 18 1 0 0 0 0 18 1 2004-2005 National 22 0 0 0 0 0 22 0 2005-2006 L2 22 0 0 0 0 0 22 0 2006-2007 L1 20 0 2 0 0 0 22 0 2007-2008 L1 25 0 1 0 0 0 26 0 2008-2009 L1 18 0 1 0 0 0 19 0 2009-2010 L1 0 0 0 0 0 0 0 0 2011-2012 L1 14 0 1 0 0 0 15 0 2012-2013 L1 1 0 0 0 0 0 1 0 2013-2014 L1 0 0 0 0 0 0 0 0 Total 196 4 7 0 0 0 202 4 Angoua Saison Championnat Coupe de France Coupe de la ligue Total Division Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts 2009-2010 L1 15 1 0 0 0 0 15 1 2010-2011 L1 31 1 1 0 2 0 34 1 2011-2012 L1 20 0 2 0 0 0 22 0 2012-2013 L1 24 0 0 0 1 0 25 0 2013-2014 L1 16 1 0 0 1 0 17 1 Total 106 3 3 0 4 0 113 3 Page n°13
  13. 13. Dossevi Saison Championnat Coupe de France Coupe de la ligue Total Division Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts 2010-2011 L1 24 2 1 0 2 1 27 3 2011-2012 L1 20 1 2 1 1 1 23 3 2012-2013 L1 36 3 1 1 1 0 38 4 2013-2014 L1 31 4 1 1 1 1 33 6 Total 111 10 5 3 5 3 121 16 Melikson Saison Championnat Coupes Total Division Matches Buts Matches Buts Matches Buts 2012-2013 L1 16 2 0 0 16 2 2013-2014 L1 36 2 2 0 38 2 Total 52 4 2 0 54 4 Rose Saison Championnat Coupes Total Division Matches Buts Matches Buts Matches Buts 2012-2013 L1 15 1 0 0 15 1 2013-2014 L1 9 0 0 0 9 0 Total 24 1 0 0 24 1 Franck Tifo des Ultras Roisters lors de VA-Nîmes Page n°14
  14. 14. Page n°15
  15. 15. Comparatif du prix des abonnements en L2 (Saison 2014 - 2015) Voici quelques chiffres concernant le prix des abonnements proposés par les différents clubs de Ligue 2 cette saison. 1. Richesse de la population. Revenus nets moyens déclarés dans chacune des aires urbaines des clubs de Ligue 2 (Source : INSEE chiffres 2011). Entre parenthèses, taux de chômage dans chacune de ces aires urbaines. 1) Créteil : 26 611 € (12,6 %) 2) Orléans : 26 584 € (10,1%) 3) Dijon : 26 175 € (10,4%) 4) Tours : 25 305 € (11,3%) 5) Laval : 25 194 € (8,7 %) 6) Clermont : 25 077 € (11 %) 7) Niort : 24 972 € (10,3 %) 8) Brest : 24 854 € (11,4 %) 9) Angers : 24 615 € (12 %) 10) Auxerre : 24 078 € (11.3%) 11) Le Havre : 23 700 € (15,1%) 12) Nancy : 23 322 € (12,9%) 13) Troyes : 22 985 € (13,7 %) 14) Ajaccio : 22 854 € (11,1 %) 15) Ajaccio : 22 854 € (11,1 %) 16) Sochaux : 22 749 € (14,9 %) 17) Arles-Avignon : 22 508 € ( 15,1%) 18) Châteauroux : 22 332 € (12, 2 %) 19) Nîmes : 22 166 € (17,2%) 20) Valenciennes : 18 985 € (19,2%) 2. Prix d'appel plein tarif. Combien un nouvel abonné doit débourser au minimum pour un abonnement plein tarif ? 1) Brest : 50 € (tribune Eurodif tarif unique) 2) Nancy : 51 € (tribunes Schuth et Piantoni) 3) Clermont : 55 € (tribunes Volcan et Livradois) 4) Tours : 60 € (virage Sud) 5) Niort : 60 € (tribunes Populaires) 6) Laval : 75 € (tribunes Populaires) 7) Châteauroux : 76 € (tribune Crédit Agricole) 8) Auxerre 85 € (tribunes Vaux et Leclerc) 9) AC Ajaccio : 85 € (tribune Faedda) 10) Angers : 90 € (tribune Coubertin) 11) Troyes : 95 € (tribunes Champagne et Seine) 12) Sochaux : 95 € (tribunes populaires) 13) Créteil : 100 € (tribune d’Honneur) 14) Arles-Avignon : 100 € (tribunes Nord et Sud) 15) Gazelec Ajaccio : 100 € (virage) 16) Le Havre : 110 € (tribunes B et E) 17) Orléans : 110 € (tribune Orléans) 18) Nîmes : 123,50 € (Seconde et Pesage) 19) Valenciennes : 130 € (Nord et Sud) 20) Dijon : 136 € (tribune Céréales) 3. Réabonnement plein tarif le moins cher (hors sections de supporters). 1) Nancy : 38 € 2) Clermont : 43 € 3) Tours : 49 € 4) Brest : 50 € 5) Niort : 60 € 6) Laval : 65 € 7) Auxerre : 75 € 8) Châteauroux : 76 € 9) AC Ajaccio : 85 € 10) Angers : 85 € 11) Troyes : 85 € 12) Sochaux : 85 € 13) Nîmes : 85,5€ 14) Le Havre : 99 € 15) Gazelec : 100 € 16) Arles Avignon : 100 € 17) Créteil : 100 € 18) Orléans : 110 € 19) Valenciennes : 110 € (Nord et Sud) 20) Dijon : 136 € Page n°16
  16. 16. 4. Nouvel abonnement -12 ans. 1) Angers : 15 € 2) Troyes : 19 € 3) Nancy : 22 € 4) Laval : 26 € 5) Niort : 35 € 6) Châteauroux : 38 € 7) Sochaux : 40 € 8) AC Ajaccio : 45 € 9) Auxerre : 45 € 10) Tours : 49 € 11) Brest : 50 € 12) Gazelec : 50 € 13) Créteil : 50 € 14) Valenciennes : 50 € 15) Clermont : 55 € 16) Le Havre : 65 € 17) Dijon : 68 € 18) Arles-Avignon : 80 € 19) Orléans : 80 € 20) Nîmes : 123,5 € 5. Nouvel abonnement (entre 12 et 18 ans). 1) Laval : 26 € 2) Niort : 35 € 3) Châteauroux : 38 € 4) Nancy : 41 € 5) Tours : 49 € 6) Brest : 50 € 7) Créteil : 50 € 8) Gazelec : 50 € 9) AC Ajaccio : 50 € 10) Valenciennes : 50 € 11) Orléans : 55 € 12) Clermont : 55 € 13) Troyes : 59 € 14) Auxerre : 60 € 15) Sochaux : 60 € 16) Le Havre : 65 € 17) Dijon : 68 € 18) Angers : 70 € 19) Arles-Avignon : 80 € 20) Nîmes : 123,5 € 6. Nouvel abonnement plein tarif en tribune latérale (face à la présidentielle). 1) Créteil : 100 € 2) Nancy : 115 € 3) AC Ajaccio : 130 € 4) Dijon : 136 € 5) Tours : 145 € 6) Brest : 160 € 7) Châteauroux : 190 € 8) Orléans : 160 € 9) Sochaux : 162 € 10) Clermont : 170 € 11) Angers : 170 € 12) Laval : 175 € 13) Troyes : 179 € 14) Le Havre : 179 € 15) Valenciennes : 180 € (kop) 16) Gazelec : 200 € 17) Niort : 200 € 18) Arles-Avignon : 200 € 19) Auxerre : 220 € 20) Nîmes : 228 € 7. Coût minimum de deux nouveaux abonnements adultes + un nouvel abonnement enfant de moins de 18 ans. 1) Nancy = 143 € 2) Brest = 150 € 3) Niort = 155 € 4) Clermont = 165 € 5) Tours = 169 € 6) Laval = 176 € 7) Le Havre = 180 € 8) Auxerre = 188 € 9) Châteauroux = 190 € 10) AC Ajaccio = 205 € 11) Troyes = 249 € 12) Sochaux = 250 € 13) Angers = 250 € 14) Gazelec = 250 € 15) Créteil = 250 € 16) Valenciennes = 255 € (Pack famille trib. Nord) 17) Orléans = 275 € 18) Dijon = 280 € 19) Arles Avignon = 280 € 20) Nîmes = 370, 50 € USVA Page n°17
  17. 17. Que deviens tu ? Orlando Silvestri Hypo : Bonsoir Orlando, Comment-allez vous ? OS : Ca va très bien ! (rires) La santé ça va et c’est le principal ! Hypo: Pouvez-vous nous rappeler dans quelles circonstances s’est déroulée votre arrivée au club en 2002 ? OS : A l’époque j’étais à Cannes mais je voulais repartir dans le Nord car le Nord me manquait. Je me suis rapproché de Valenciennes par l’intermédiaire d’une personne et j’ai proposé mes services. C’est comme ça que ça s’est fait. Je suis remonté dans le Nord en octobre 2002. Je suis allé tous les jours à l’entrainement. A l’époque c’était Didier Ollé-Nicolle le coach. Je me suis entrainé pendant deux mois et demi avec l’équipe et ils m’ont fait signer pour la deuxième partie de saison. Hypo : A cette époque, c’était encore les années difficiles de l’époque du National, dans quel état avez-vous trouvé le club en arrivant ? OS : Le club était en pleine reconstruction, avec des gens en place qui avaient envie de remettre le club sur de bons rails. Il y avait des gens avec un projet et c’est aussi ça qui m’a poussé à vouloir jouer à Valenciennes. Hypo : Il y a ensuite eu les deux montées en Ligue 2 (2005) puis en Ligue 1 (2006). Comment expliquez-vous cette réussite ? OS: Comment on a réussi ? Et bien c’est simple on tirait tous dans le même sens ! Mais quand je dis tout le monde c’est tout le monde. On sentait un soutien de la part de tout le monde. Et puis, nous les joueurs, on n’était peut être pas toujours beaux à voir mais on avait la qualité principale : le mental ! On jouait chaque match à fond. C’est comme ça que la ferveur est arrivée. Les résultats sont revenus un peu à la fois. Mais à force d’avoir des résultats on s’est pris au jeu et puis il s’est passé ce qu’il s’est passé. En deux saisons on a fait de supers matchs et le public est revenu un petit peu à la fois. Ca a fini en apothéose avec la montée en Ligue 1. Hypo: Et puis vous avez disparu des terrains en 2007. Les supporters ont eu plusieurs versions. Une blessure au genou, une dispute avec le coach Kombouaré, etc… Qu’est-ce qui s’est réellement passé ? OS : J’ai eu de gros problèmes au genou et il me restait une année de contrat. Il était convenu que je termine ma carrière à Valenciennes. J’avais demandé à passer de l’autre côté de la barrière et à devenir éducateur. Il devait donc y avoir une reconversion derrière. Ca avait été convenu comme ça, mais de manière verbale. Plusieurs joueurs de cette épopée ont été sollicités par plusieurs clubs mais moi j’avais dit que Valenciennes serait mon dernier club. Page n°18
  18. 18. J’ai fait confiance, c’était verbal, il n’y a pas eu d’écrit, et puis il y a eu un revirement de situation. On m’a demandé de quitter le club. Ca m’a fait mal… je n’ai pas compris… A mon âge, je ne voulais pas repartir ailleurs, quitter la région. J’ai essayé de leur faire comprendre que je voulais juste honorer ma dernière année de contrat et devenir éducateur au club tout simplement. Ca n’a pas été accepté. Après, j’ai eu une discussion avec le coach Kombouaré… le ton est monté assez haut. Lui était sur sa position, moi j’étais sur la mienne. Ca m’a fait mal sur le coup parce que j’ai dû partir et je n’ai pas pu dire au revoir aux supporters, aux dirigeants, à personne quoi… Mais on s’est revus avec le coach Kombouaré. Maintenant quand on se voit, on se fait la bise. Je lui ai d’ailleurs envoyé un SMS pour le féliciter pour sa victoire contre Lyon. Voilà, on est amis. Il y a des hauts et des bas dans le foot. Je ne pensais pas que ça allait se passer comme ça, c’est pour ça que j’ai été surpris et triste de devoir partir. Mais bon, le monde du football est impitoyable. Tant qu’on est productif on est utile. Mais dès que ça va moins bien on est vite remplaçable. Cambronne : C’est un peu partout comme ça malheureusement… OS : Oui c’est partout comme ça ! Le passé c’est le passé c’est tout ! Ce que je veux retenir c’est ce qu’on a tous fait à Valenciennes, cette incroyable épopée pendant deux saisons. Je veux retenir ça car c’est mes plus belles années de football. Le reste ça fait partie d’une carrière. Je n’ai pas de regrets, pas envie de tirer sur untel, de pleurer sur mon sort. Ca s’est passé comme ça et c’est peut être un mal pour un bien. J’ai appris, j’ai grandi avec ça et aujourd’hui je n’ai pas de rancoeur envers qui que ce soit. Cambronne : Pas d’amertume ? OS : Si… pour moi c’était la continuité de ma carrière de footballeur à Valenciennes. J’aurais voulu continuer à apporter un peu au club. Maintenant ça ne s’est pas fait... c’est que ça ne devait pas se faire… Cambronne : Maintenant vous apportez à Lille… c’est peut être Valenciennes qui a perdu… OS : Non non non personne n’a perdu, c’est comme ça ! J’ai quitté une entreprise pour une autre, comme tout salarié et c’est tout. Si ça ne s’était pas passé comme ça, peut être qu’aujourd’hui je ne serais pas où je suis. Aujourd’hui je suis dans un autre club mais c’est un club nordiste. Ce n’est pas Valenciennes … Valenciennes c’est mon club de coeur, mais voilà ça s’arrête là… Hypo: Quel est votre pire souvenir à VA ? OS : Mon pire souvenir ? (rires) Mon pire souvenir ? Quand je suis arrivé c’est là qu’on est montés en puissance… je n’ai pas connu de moments difficiles. Ca a été mes plus belles années donc je n’ai pas connu de moments difficiles ! Cambronne : Comme José ! Hypo: Ah oui vous parlez exactement comme José ! Page n°19
  19. 19. OS : Nous on n’a pas connu ce qui s’est passé dans les années précédentes… Il peut y avoir des montées, des descentes : ça fait partie de la vie d’un club. Mais ce qui s’est passé avant, ça laisse des traces à vie pour les supporters et pour le club. C’est ça le moment le plus dur du club. Le reste, c’est rien ça. Hypo: Et votre meilleur souvenir ? OS : C’est la victoire à Sedan ! Je pense que beaucoup vous diront le but de la victoire à Sedan qui nous fait monter en Ligue 1. Et puis tous ces supporters dans le virage. J’ai encore des photos de ça ! J’ai fini en caleçon, torse-nu, j’avais tout jeté ! Et puis surtout le retour à Nungesser qui a été magnifique avec tous ces gens qui nous attendaient. Cambronne : D’ailleurs félicitations pour la tête sur le premier but ! Coup-franc de Savidan, reprise de Bezzaz, tête de Silvestri, tête de Heitzmann…Moi je le connais par coeur ! Ah la vache ! OS : Oui je m’en souviens encore oui ! Cambronne : Et ce premier but contre Tours où on gagne 4 – 0 ! Ah la vache ! OS : Oui je m’en souviens oui ! Centre au deuxième poteau et puis j’arrive … Cambronne : Ah la praline ! OS : Oui et puis je marque, c’est en tout début de match je crois. Cambronne : Oui ouverture de Toraman de 40 mètres en diagonale ! OS : C’était un match particulier parce que les Tourangeaux nous avaient bien allumés avant le match. Ils avaient dit qu’ils allaient venir nous taper à Nungesser. Et vu les guerriers qu’on était ! Ils nous ont boostés comme pas possible. On a remis les pendules à l’heure. Cambronne : Quel but vous a le plus marqué ? OS : Chaque but, tous les buts… je les ai en mémoire. Cambronne : Moi j’ai en mémoire un but contre Amiens. Nous étions menés 1-0, vous égalisez et vous allez vers le banc faire un signe à Kombouaré. OS : Dans la semaine, beaucoup de gens avaient parlé sur mon dos. Ca m’a énervé. J’étais dans une période un peu difficile… j’étais moins bien. Ca devenait pénible car je donnais tout. Kombouaré m’avait dit de faire abstraction de ça. Quand j’ai marqué, j’ai dit à ces gens « fermez votre bouche ». Il n’y avait pas de truc entre Kombouaré et moi. C’est justement lui qui m’a dit de faire abstraction de tout ça. Cambronne : Et puis on gagne finalement sur un but de Chelle… OS : Oui c’est moi qui tire le corner ! Hypo: De quel joueur étiez-vous le plus proche à VA ? OS : Avec Philippe Burle on était proches ! On faisait chambre ensemble. On s’appréciait. Mais j’appréciais tout le monde hein ! Mais un peu plus Philippe Burle. On se respectait. Je l’ai apprécié en tant qu’homme et en tant que meneur. J’aimais tout le monde mais on a forcément plus d’affinités avec certains. Mais sur le terrain on tirait tous dans le même sens et c’est pour ça qu’on était forts. Hypo: Après, vous êtes parti aux Francs Borains puis à l’US Marquette. Et maintenant vous bossez pour le LOSC. Quel poste occupez-vous là bas ? OS : Je m’occupe des U16 à temps complet. Il y a un entrainement tous les jours. On travaille en même temps avec l’entraineur des U17. Tous les jours, j’apprends mon nouveau métier. J’essaye de transmettre des vertus aux gamins qui veulent devenir footballeur professionnel : le dépassement de soi, le goût de l’effort, des choses qu’on avait quand je jouais à l’époque à Valenciennes. On essaye de leur inculquer des valeurs. Page n°20
  20. 20. Ce n’est pas facile avec les nouvelles générations d’aujourd’hui, qui sont des générations de consommateurs. Quand il faut faire l’effort, c’est plus difficile. Tous les jours on travaille pour les éduquer au football et leur donner l’envie, la détermination de jouer ensemble et de progresser ensemble. Voilà mon travail au quotidien, que je fais avec plaisir ! Et tous les jours j’y vais motivé comme lorsque j’étais joueur. Cambronne : C’était votre vocation ? OS : Honnêtement, au début je ne savais pas. Je me disais que les diplômes d’entraineur ce n’était pas trop mon truc. Mais j’en ai passé un, puis deux… j’ai passé le brevet d’Etat, le 1er degré, et puis je me suis dit on va essayer le suivant. Et je me trouve bien avec les jeunes donc voilà ! J’espère qu’ils apprennent avec moi car moi j’apprends avec eux. Ca me permet de continuer dans ma passion parce qu’après une carrière de footballeur on se demande ce qu’on va faire. J’ai eu cette opportunité là. C’est le terrain et moi je ne suis bien que sur le terrain. Aujourd’hui je remercie tous les jours Dieu de m’offrir cette opportunité là. Cambronne : Vous pensez un jour devenir entraineur d’une équipe adulte ? OS : Pour l’instant je fais mes armes. Je suis juste un jeune éducateur. J’entame ma quatrième saison. Ce serait prétentieux de ma part de viser autre chose. Je préfère rester humble et prendre une marche à la fois. Aujourd’hui je suis bien avec les jeunes. Personne ne sait de quoi sera fait l’avenir. Je ne veux pas brûler d’étapes et me prendre pour ce que je ne suis pas. Il y a encore plein de choses à découvrir. On ne devient pas entraineur comme ça en peu de temps. Hypo: Que pensez-vous de la situation actuelle de VA ? OS : Ca fait mal hein ! Il n’y a pas un ancien joueur de Valenciennes qui va vous dire le contraire. Quand on est passé à Valenciennes et qu’on a vécu de bons moments (mais c’est valable pour tous les joueurs qui passent dans un club) on ne peut pas dire « je n’en ai rien à faire ». Moi j’avais les boules parce que Valenciennes perdait petit à petit son identité, ses valeurs de combativité, d’engagement, du goût de l’effort, toutes ces valeurs qui ont permis au club de remonter en Ligue 1. Mais voilà le club grandit avec un nouveau stade, un centre de formation, c’est magnifique pour vous les supporters, pour tout le Valenciennois. C’est mérité. Et puis d’autres joueurs sont venus de l’extérieur. Moi je ne les juge pas, je n’ai pas à les juger mais… peut être qu’ils ne se sont pas identifiés aux valeurs du VAFC. Cambronne : C’est ce qu’on pense aussi… OS : Le club a grandi. Il est parti dans une autre dimension où certains joueurs sont là de passage et n’en ont rien à faire du gars qui se saigne pour prendre un abonnement, qui vit pour son club, qui attend avec impatience le match à Nungesser ou au Hainaut. A l’époque on était sensibles à ça. Un joueur sensible à ça… ça s’appelle un clubiste. Aujourd’hui les clubistes ça se perd. Et quand il y en a on ne les garde pas… Et puis, le Président qui était en place la saison passée, je le connais, je l’ai connu. C’est facile de tirer sur lui. Je vais répéter ce que beaucoup ont dit : s’il n’avait pas mis la main à la poche, je ne sais pas où serait le club aujourd’hui. Ce qu’il a fait, ça a permis à Valenciennes de rester en Ligue 1. Mais après c’est difficile d’un point de vue économique pour les clubs comme Valenciennes. Page n°21
  21. 21. Les meilleurs joueurs sont toujours sollicités et s’en vont. C’est trop facile de tirer sur Jean-Raymond Legrand quand ça ne va pas. Tout le monde est fautif dans l’histoire. Maintenant il faut reconstruire ! Je suis content. Je l’avais dit à plusieurs personnes que la seule chance que le club reste en Ligue 2, c’est que Monsieur Borloo intervienne. Il l’a fait ! Maintenant les résultats ne suivent pas. Mais il faut laisser le temps à l’entraineur Bernard Casoni, que j’ai connu à Cannes, pour mettre les choses en place. On ne fait pas ça du jour au lendemain. Il y a même encore un gardien qui doit arriver je crois (ndlr : Bertrand Laquait). On sait que la situation est très difficile. La Ligue 2 c’est un combat hein ! Quand on sort d’une saison de Ligue 2 on est rincé, c’est comme si on avait fait deux saisons. Aujourd’hui Valenciennes est dernier. Ca va être une année de transition, il faut jouer le maintien et essayer de reconstruire. Et vous supporters, vous devez continuer à supporter Valenciennes car il va y avoir des moments difficiles encore. Le club est tombé. Il doit se relever. Hypo: Vous qui connaissez Casoni, vous pensez que c’est quelqu’un qui peut redonner à VA cette mentalité qui est partie ? OS : Ah ben oui ! Je peux vous le dire c’est un chien ! Ah ça je peux vous le dire ! Je ne l’ai eu qu’un mois comme coach mais je peux vous dire qu’il nous est rentré dedans ! C’est un Marseillais, il a du vécu, il ne va rien lâcher c’est certain. Lui, il va aller au feu et il va vouloir que tous les autres aillent au feu avec lui. Il faut lui laisser le temps pour que tous les joueurs comprennent sa façon de travailler et que tout le monde adhère… que ce soit les jeunes ou les moins jeunes ! Mais c’est un chien, pas de soucis de ce côté-là ! Maintenant est-ce que ça va suffire ? Personne ne le sait. Hypo: Pour terminer, un petit mot pour les supporters de VA qui, je vous rassure, ne vous ont pas oublié. OS : Je ne les ai pas oubliés, je ne les oublierais jamais. Et franchement, je passe souvent au stade du Hainaut, ça fait plaisir de voir que les gens ne m’ont pas oublié, viennent me serrer la main et parlent du passé. Je me dis que j’ai bien fait mon boulot à l’époque. J’ai vu des gens heureux, j’ai vu des gens pleurer quand on est montés en Ligue 1. Ca m’a fait mal au coeur, enfin je veux dire dans le sens chaud au coeur. Je me suis dit « tu as fait ton travail, tu as rendu des gens heureux ». C’était notre mission quand on était joueurs là bas. Je me suis fait plaisir. J’ai fait plaisir à ma famille. Et surtout on a fait plaisir à tout un peuple. Moi je vibrais avec les supporters, moi je vibrais avec la tribune de fer. Je me sentais poussé sur le côté avec tous ces mecs derrière moi. Ca me donne des frissons rien que d’en parler. Les supporters, purée, ils faisaient les déplacements, ça leur coutait… j’étais même gêné devant tous ces gens qui plaçaient leurs espoirs en nous, qui voyaient en nous le moyen de remonter le club. On communiait. C’est ça que je vais garder moi. Ils étaient là même dans les moments un peu plus difficiles. C’est pour ça qu’en ce moment il faut continuer à soutenir l’équipe. Ce sont de bons supporters, je les porte dans mon coeur à jamais. Hypo: C’est réciproque, ce n’est pas pour rien qu’on a choisi de vous interviewer vous ! OS : Là on fait cette interview… Y’a plein de souvenirs qui remontent… Quand je viens dans le Valenciennois, ne serait-ce qu’en m’approchant de Valenciennes, vous allez vous dire « il est fou », mais il y a de l’émotion, de la nostalgie, des frissons… Il s’est passé des trucs là bas ! Après il y a des gens qui peuvent dire « c’est que Valenciennes, c’est pas Barcelone ou le Real Page n°22
  22. 22. de Madrid » mais moi je m’en fous de ça, pour moi c’était mon club. On pourrait en discuter toute la soirée hein ! Mais Kombouaré nous avait dit l’année de la montée, lors du match contre Lorient, il nous avait dit : « les gars profitez-en car ce sont des moments rares et ça va passer très vite ». Et c’est passé vite tout ça… on aimerait bien repartir en arrière pour revivre tout ça au moins un instant. Mais malheureusement on n’a pas ce pouvoir là. Aujourd’hui il faut continuer à y croire et pourquoi pas se relever une nouvelle fois. Hypo: Je vous remercie, on ne pouvait pas dire mieux je crois… Cambronne : Là je peux vous dire qu’on ne peut pas avoir un meilleur article. Ca fera énormément plaisir à beaucoup de monde et ça en fera peut être réfléchir. OS : Je sais que vous, les supporters, vous ne pouvez que subir. Vous avez parfois de l’amertume vis-à-vis des joueurs qui sont passés au club et qui n’en avaient rien à foutre. Vous savez que votre pouvoir est limité. Vous avez le droit de vous faire entendre, mais vous savez désormais dans les clubs, on ne va pas vous calculer. Mais je comprends hein ! Quand on est des assidus, des tifosis et qu’on vit tous les jours pour son club, qu’on va trimer au travail tous les jours, qu’on n’a pas le droit de se plaindre au boulot et que certains joueurs disent qu’ils sont fatigués ou qu’ils ne veulent pas jouer car ils ont mal quelque part … ou quand des joueurs touchent beaucoup alors qu’ils ne mettent pas un pied devant l’autre… moi je vous comprends. Combien de fois on nous disait « tu fais le plus beau métier du monde, tu gagnes bien ta vie, tu fais un entrainement par jour et tu te plains alors que les gens vont trimer au travail toute la journée ? » Moi je comprends. Quand on est footballeur on a plus de facilités et on se plaint alors que des gens se saignent pour payer leur abonnement. Hypo: Vous savez, on ne demande pas grand-chose aux joueurs … juste de se battre sur le terrain comme avant ! OS : On se doit de tout donner. Après je ne peux pas juger ces joueurs là... Aujourd’hui, ces valeurs de dépassement de soi, de goût de l’effort, il faut les chercher chez les joueurs car tout le monde ne les a pas… Vous voyez votre club descendre en Ligue 2 l’année dernière avec des joueurs qui ne se dépouillaient pas sur le terrain et maintenant vous êtes dernier en Ligue 2 … Moi je comprends votre mécontentement. Je suis de tout coeur avec vous. Mais je sais que vous allez continuer à supporter VA hein ! Les supporters ne vont pas lâcher comme ça je le sais. J’espère de tout coeur pour vous que Valenciennes va se maintenir et se fixera de nouveaux objectifs. Hypo et Cambronne : Merci pour tout Orlando ! Page n°23
  23. 23. Présentation des nouvelles recrues - Yunis Abdelhamid (3 ans) : Titulaire d'un Master de sciences de gestion, option finance, Yunis n'est professionnel que depuis la saison 2011-2012. Après 3 saisons avec Arles-Avignon, avec lequel il a disputé 93 matches (5 buts), il signe cet été avec Luzenac. Face à la situation du club Ariégeois, interdit de montée par la DNCG, Yunis s'engage avec VA. Montrant de belles qualités face à Nîmes, il a depuis alterné le bon et le moins bon. Il devrait cependant faire partie des tauliers de notre défense par son intelligence de jeu, sa présence physique et la qualité de ses relances. - Fabrice Abriel (2 ans) : Avec plus de 230 matches en L1 et 400 en pro, Fabrice est un milieu de terrain expérimenté qui, malgré ses 35 ans, devrait apporter beaucoup à notre équipe grâce à sa qualité technique et sa vision du jeu. Après avoir évolué à Lorient, Marseille et Nice, il redécouvre la L2 où il a joué avec Amiens et Guingamp jusqu'en 2006. - Adama Coulibaly (1 an) : Avec près de 300 matches en L1, plus de 30 matches en coupe d'Europe et 70 sélections pour le Mali, Adama est un renfort d'expérience pour notre défense centrale. Passé par Lens et Auxerre, « Police », notre nouveau capitaine, a déjà démontré lors de nos premières rencontres qu'il sera une des pièces essentielles de notre colonne vertébrale. - Jérôme Guihoata (1 an) : Après une saison à Tours et 10 matches disputés, Jérôme, jeune international Camerounais (1 sélection) de 19 ans, a signé pour 1 an à VA. Titularisé à 3 reprises cette saison, Jérôme possède une marge de progression intéressante et devrait petit à petit s'imposer cette saison au sein de notre effectif. - Sekou Baradji (2 ans) : Formé au Mans, équipe avec laquelle il a disputé 18 matches lors de la saison 2004-2005, Sekou est ensuite prêté dans différents clubs (West Ham, Reading, Tours, Martigues). En 2008, il signe avec le club Portugais de Naval où il jouera 2 saisons (38 matches). En 2011, il s'engage avec Dijon, club avec lequel il disputera 48 matches. Cet été, il s'engage avec VA pour 2 saisons. Depuis le début du championnat, il a été titularisé à 4 reprises. - Sigamary Diarra (1 an + option 1 an) : International Malien (18 sélections), Sigamary totalise un peu plus de 150 matches en L1. Formé à Caen, il y débute en L2 lors de la saison 2002-2003 (24 matches). Il signe pro à Sochaux en 2003 : il ne disputera que 9 matches lors de ses 2 saisons dans le Doubs. Il jouera ensuite à Laval (41 matches en L2 et National lors des saisons 2005-2006 et 2006-2007) puis Tours (78 matches en National et L2 lors des saisons 2007-2008 et 2008-2009). Il découvre la L1 en signant à Lorient lors de l'intersaison 2009 : il disputera 91 matches (10 buts) chez les merlus. Il rejoint ensuite l'AC Ajaccio, club avec lequel il jouera 56 rencontres. Il rejoint cet été VA où l'on compte énormément sur lui pour animer le couloir gauche. Page n°24
  24. 24. - Rydell Poepon (2 ans) : Formé à l'Ajax d'Amsterdam, Rydell a débuté sa carrière en Eredivisie en 2006-2007 sous les couleurs de Willem II où il jouera 2 saisons (40 matches et 10 buts). Il portera ensuite les maillots du Sparta Rotterdam (64 matches et 19 buts lors des saisons 2008-2009 et 2009-2010), de De Graafschap (65 matches et 19 buts lors des saisons 2010-2011 et 2011-2012), de La Haye (27 matches et 3 buts lors de la saison 2012-2013) et du NAC Breda (prêté, 29 matches et 9 buts lors de la saison 2013- 2014). Auteur d'un doublé à Auxerre, Rydell a les qualités pour s'imposer et devenir un des goléadors de L2. Pourra-t-il dépasser son record de buts inscrits en une saison (12 buts avec De Graafschap en 2010-2011) ? - Bertrand Laquait (1 an + option 1 an) : Formé à Sochaux et Nancy, Bertrand débute sa carrière professionnelle en D2 sous les couleurs Nancéennes lors de la saison 1997- 1998. Il évoluera en Lorraine jusque la fin de la saison 2001-2002 (94 matches) et il sera sélectionné à 3 reprises en équipe de France Espoirs lors de la saison 1998-1999. Il signe ensuite à Charleroi où il disputera plus de 180 matches en 7 saisons avec un prêt de 6 mois au Recreativo Huelva lors de la saison 2006-2007. Il quitte Charleroi lors de l'intersaison 2009 pour signer chez l'Evian Thonon Gaillard alors en National. Sous les couleurs Savoyardes, il jouera 116 matches, participant aux 2 montées de l'ETG. Après avoir disputé 16 matches lors de la saison 2013-2014, il rompt son contrat pour s'engager avec VA où il prend la place de Magno Novaes en tant que titulaire. Franck Page n°25
  25. 25. C'est l'histoire de ta ville ! (Jean-Baptiste Carpeaux) Après avoir découvert Jehan Froissart et ses Chroniques dans le numéro 1 de « Nungesser, la revue de l’USVA », la rubrique historique est cette fois-ci consacrée à Jean-Baptiste Carpeaux. Nous sommes au XIXème siècle, Valenciennes est rattachée à la France depuis le traité de Nimègue (1678). La ville a payé un très lourd tribut lors de la Révolution. En 1793, l’armée autrichienne en a fait le siège et l’a canardée au canon pendant quarante-deux jours. On a dénombré de nombreuses victimes civiles et plus de 3 000 maisons détruites. Pour Valenciennes, comme pour de nombreuses villes françaises, le XIXème siècle est donc synonyme de reconstruction urbaine, de développement économique et de bouillonnement politique lié à la fin de l’Ancien Régime. C’est dans ce contexte qu’est né Jean- Baptiste Carpeaux à Valenciennes, le 11 mai 1827, dans une famille d’ouvriers. Dès 1844, il rentre à l’école des Beaux Arts de Paris où il se distingue en peinture et surtout en sculpture. Il remporte dix ans plus tard le Prix de Rome, qui est le Prix de l’Académie des Beaux Arts, permettant à son vainqueur de bénéficier d’une bourse et d’aller étudier en Italie. Carpeaux devient rapidement l’un des plus grands sculpteurs de son temps. Le contexte de l’époque (Empire de Napoléon III et modernisation urbaine) lui est très favorable et les grandes villes françaises (dont Paris) lui passent de nombreuses commandes. Parmi ses plus grandes réalisations, on trouve « le Pêcheur à la coquille », sculpture en plâtre réalisée en 1858 et conservée au musée du Louvre, ou encore « Ugolin entouré de ses quatre enfants », achevée en 1861 et conservée à Paris également (au musée d’Orsay). Ugolin entouré de ses quatre enfants Carpeaux est également connu pour avoir réalisé une sculpture figurant sur la façade du célèbre « Opéra Garnier » de Paris. Cette sculpture est intitulée « La Danse » et a fait Page n°26
  26. 26. scandale à l’époque car jugée trop osée par la population. L’original de cette sculpture a été remplacé par une copie et transféré au musée d’Orsay afin de le sauver des dégâts causés par la pollution. La plupart de ses créations sont conservées dans les musées parisiens, mais Jean- Baptiste Carpeaux est resté très attaché à sa ville natale de Valenciennes et lui a légué certaines de ses oeuvres avant sa mort. Il décède en 1875 à Courbevoie, mais son corps sera ramené dans le Hainaut afin d’être enterré au cimetière Saint Roch de Valenciennes. Il demeure aujourd’hui l’un des plus grands sculpteurs de l’histoire. Le musée d’Orsay de Paris (rien que ça) lui consacre d’ailleurs, du 24 juin au 28 septembre une exposition intitulée « Carpeaux, un sculpteur pour l’Empire ». Que reste-t-il de Carpeaux à Valenciennes aujourd’hui ? Comme cela a été dit précédemment, Carpeaux était très attaché à sa ville natale. C’est pourquoi il a légué plusieurs de ses sculptures et de ses peintures au Musée des Beaux Arts de la ville de Valenciennes. Un espace lui est réservé dans ce musée. Carpeaux a également laissé sa trace à Valenciennes en réalisant une partie du fronton de l’hôtel de ville en 1868. On trouve au sommet du fronton une femme symbolisant la ville de Valenciennes en train de défendre la patrie. En dessous figurent le blason de la ville, la date de réalisation du fronton et l’horloge. Les deux personnages figurant de part et d’autre de l’horloge sont des sculptures d’Henri Lemaire symbolisant l’Escaut et la Rhônelle. Par ailleurs, vous trouverez en pleine rue, entre la boutique du VAFC et l’office du tourisme, une petite statue intitulée « la jeune fille à la coquille » réalisée par Jean-Baptiste Carpeaux. Vous pouvez enfin rendre hommage à Jean- Baptiste Carpeaux au cimetière Saint Roch de Valenciennes, où son buste (réalisé par Ernest Hiolle) orne sa tombe. Hypo Page n°27
  27. 27. Présentation du championnat de L2 saison 2014-2015 Favoris pour la montée : Troyes, Brest, Nancy, AC Ajaccio, Angers. Outsiders : Nîmes, Dijon, Sochaux, Tours, Niort. Ventre mou : VA, Auxerre, Orléans, Le Havre, Créteil. Lutte pour le maintien : Châteauroux, Gazélec Ajaccio, Laval, Arles-Avignon, Clermont Foot. Favoris pour la montée : Avec 4 victoires lors des 5 premières journées, l'ESTAC, leader du championnat, confirme ses ambitions. Seule défense inviolée après 5 journées, l'équipe de Jean- Marc Furlan présente un effectif composé de joueurs d'expérience (Nivet, Darbion, Lacour) et de jeunes prometteurs (Jean, Pi, Court). Le bon départ des Troyens en fait désormais le favori numéro pour l'accession en L1. Meilleure équipe de la phase retour lors de la saison précédente (avec Caen pour un total de 37 points), Brest est légitimement un favori pour la montée. L'équipe d'Alex Dupont a fait un démarrage satisfaisant cette saison avec un succès important lors de la 5ème journée contre le rival Nancéen. L'expérience des Grougi, Thébaux et Belghazouani sera un atout pour les Bretons dans la course à la L1. Malgré son total de 6 points après 5 journées, Nancy fait figure de favori pour la montée en L1 après avoir terminé 4ème la saison dernière. Mais Pablo Corréa devra améliorer le rendement de son équipe à Marcel-Picot où l'ASNL a concédé 3 nuls depuis le début de saison. L'AC Ajaccio semble être le seul des relégués de L1 à pouvoir jouer la remontée immédiate. Christian Bracconi peut compter sur un groupe expérimenté avec Kanté, Zubar, Pedretti, Cavalli, Lesoimier, Oliech et Fauvergue. La solidité de la défense Ajaccienne est un atout essentiel dans ce championnat très homogène. Notre dernier favori pour la montée est le SCO Angers. Dans le course à la montée la saison dernière jusqu'à la 33ème journée, les Angevins se sont écroulés dans le sprint final. Forts de cette expérience, les hommes de Stéphane Moulin ont les moyens de rivaliser avec les meilleures équipes de notre championnat. Oustiders : Dans la hiérarchie des outsiders, Nîmes semble être le candidat le plus sérieux pour venir menacer les favoris : un recrutement ambitieux (Harek, Maoulida, Lacourt), une invincibilité sur les 5 premières journées et la meilleure attaque du championnat font des Gardois un adversaire à prendre très au sérieux. Dijon présente aussi le profil d'une équipe pouvant créer la surprise et venir chatouiller les cadors de L2. Sixièmes la saison dernière, 2èmes après 5 journées cette saison et invaincus en 5 rencontres, les Bourguignons ont par ailleurs démontré leur solidité à l'extérieur en l'emportant à Sochaux et en décrochant des nuls à Nancy et Nîmes. Relégué de L1, Sochaux a perdu à l'intersaison son entraineur Hervé Renard et de nombreux joueurs (Bakambu, Carlao, Contout, Corchia, Kanté, Marange, Peybernes, Roudet, Pouplin). Son démarrage poussif avec 3 défaites concédées (toutes à domicile) en 5 matches a bien refroidi les ambitions Sochaliennes. L'équipe d'Olivier Echouafni devrait plutôt s'inscrire dans une saison de transition avec probablement une place à jouer dans le top 8. Page n°28
  28. 28. Huitième la saison dernière, Tours devrait à nouveau pouvoir tenir un rôle d'outsider cette saison malgré le départ d'Andy Delort, co- meilleur buteur de L2 en 2013-2014. Les hommes de Pantaloni ont déjà concédé 3 défaites cette saison mais ce bilan est à nuancer car ces 3 revers ont été concédés contre 3 favoris, Troyes, l'AC Ajaccio et Angers. Enfin, nous plaçons Niort parmi les outsiders de ce championnat. Equipe surprise de la saison dernière durant laquelle les Chamois ont joué la montée jusqu'au sprint final, l'équipe de Brouard qui a remplacé Gastien à l'intersaison, est toujours invaincue et présente une défense solide (2 buts encaissés en 5 rencontres). Ventre mou : Après le traumatisme de la saison dernière, une intersaison plus que mouvementée avec la menace d'un dépôt de bilan, une préparation quasi inexistante, un recrutement tardif et un changement d'entraineur avec un changement de tactique (passage en 3-5-2), VA a eu comme prévu un démarrage délicat dans ce championnat. Avec 5 points au compteur après 6 journées et la plus mauvaise défense, les Valenciennois ont pris du retard sur les favoris de L2. Dans une saison de transition, VA a malgré tous les atouts pour redresser la barre et jouer un rôle intéressant dans ce championnat : - L'expérience des Coulibaly, Laquait, Abriel et Diarra. - Notre buteur Néerlandais Rydell Poepon qui commence à trouver ses marques comme en témoigne son doublé à Auxerre. - Le talent prometteur d'Houri, Kaboré ou N'Guette. Après un maintien acquis dans la douleur en 2013-2014, Auxerre espérait que cette saison soit celle du renouveau et de l'ambition. Mais après 2 défaites concédées à domicile et un bilan de 4 points après 5 journées, l'AJA devrait à nouveau vivre une saison de transition en 2ème partie de tableau. Promu en L2, Orléans a réussi un très bon début de championnat marqué par deux belles victoires à l'extérieur à Sochaux et Auxerre, et une 3ème place au classement avec 10 points au bout de 5 journées. Les Orléanais semblent donc en mesure d'assurer un maintien tranquille cette saison avec pourquoi pas un éventuel rôle d'équipe surprise à tenir. Douzième la saison dernière, Le HAC devrait à nouveau vivre une saison relativement tranquille. L'ambition affichée par la nouveau président Maillol qui ne «vient pas pour rester en L2» fera sans doute du Havre un des favoris pour la saison prochaine mais, pour 2014-2015, l'effectif actuel et les débuts des Ciel et Marine limitent leurs espoirs de pouvoir jouer un rôle majeur cette saison. L'US Créteil, 11ème la saison dernière, a le profil pour assurer son maintien malgré son changement d'entraineur (départ de Vasseur remplacé par Hinschberger). L'apport offensif de Frédéric Piquionne, déjà auteur de 3 buts en 2 rencontres et avec un bilan d'une seule défaite concédée depuis le début du championnat, sont des gages d'optimisme pour le club Cristollien. Lutte pour le maintien : Dix-huitième et relégué en National à l'issue de la saison 2013-2014, Châteauroux a profité d'un repêchage lié à l'imbroglio Luzenac pour participer au championnat de L2. Malgré la présence de joueurs confirmés (Bonnart, Roudet, Thil), la Berrichonne, qui n'a remporté qu'une victoire contre la lanterne rouge, Clermont, devrait à nouveau jouer le maintien. Promu de National, le Gazélec Ajaccio, malgré un recrutement expérimenté (Pujol, Bréchet, Ducourtioux) n'aura pour autre ambition que le maintien, challenge qu'il n'avait pu assurer lors de sa dernière Page n°29
  29. 29. présence en L2, lors de la saison 2012-2013 durant laquelle les Gaziers avaient terminé 20èmes, avec un maigre total de 25 points. Maintenu de justesse la saison dernière, Laval devrait à nouveau lutter pour le maintien. Avec un bilan de 4 points après 5 journées qu'il convient de nuancer par rapport au calendrier délicat (AC Ajaccio, Nancy, Angers, Sochaux), Arles-Avignon devrait connaître une saison un peu plus compliquée que la précédente où le club avait terminé 13ème. Bruno Irles comptera sur l'expérience de Bocaly et Larsen Touré pour assurer la maintien du club du président Salerno. Après le départ d'Héléna Costa, venue remplacer Brouard parti à Niort, Clermont Foot a nommé Corinne Diacre au poste d'entraineur. Après une 14ème place en 2013-2014, les débuts difficiles du club Clermontois, qui ne totalisait que 2 points après 5 journées en font un des candidats à la relégation. Remonté en L2 à l'issue de la saison 2006-2007, parviendra-t-il à assurer une 9ème saison consécutive en L2 ? Franck Annonces des Groupes Contact Ultras Roisters (UR). Envoyez nous un message sur notre page Facebook "Ultras Roisters [Page Officielle]" ou par téléphone au 06-18-89-71-30. Contact Génération Rouge et Blanc (GRB). Contactez Marcos au 06-69-69-50-98 ou par mail à l’adresse suivante : generation.valenciennes@gmail.com Contact Allez VA (Abscon). Si vous souhaitez contacter la section AllezVA(Abscon) : 06-84-74-23-51 Contact Red and White Dragon’s (RWD). Pour contacter les Dragon’s :06-01-19-62-61 ou 06-26-96-59-05 Contact Un clair de Lune pour le VAFC. Café Le Pélican, 10 avenue de France, 59 600 Maubeuge ou sur http://unclairdelunepourvafc.over-blog.fr/ Contact Red Devils (RD). - Soit au café Le Bonus au 03/27/41/44/25 - Soit par mail à l’adresse suivante : emmanuel.bronsart@wanadoo.fr Contact Mentalita Valentiana (MV). Contactez nous au 06-84-01-45-18 ou directement en tribune ! Liens internet : www.vaenl1.com USVA-Union des Supporters Valenciennois (page facebook) vafc-supporters (page facebook) Si toi aussi tu veux voir VA au stade de France (page facebook) Tous les Valenciennois ici (page facebook). Page n°30
  30. 30. Supporters : les Red and White Dragons 1992 (par Jeff RWD) Dans chaque numéro de NUNGESSER, nous vous proposons de découvrir un groupe de supporters. Après la présentation des Red Devils dans le numéro 1, voici une présentation des Dragons. Le groupe des RWD Dragons s'appelait au départ les "Ultras". C'est durant la saison 1988/1989, si je ne m'abuse lors d'un match à Nungesser contre Rennes, où, après avoir acheté une quinzaine de places pour mes potes du bahut, l'idée de créer un groupe détaché du kop a commencé à faire son chemin. Lorsque je regardais Téléfoot, je voyais que quelque chose de nouveau se passait dans nos chères tribunes françaises, avec des bâches aux appellations plutôt sympas, du type "Ultramarines", "Urban service" ou bien encore "Brigade Sud Nice" etc... Par la suite, une dizaine de potes sont revenus régulièrement. Nous étions tous du lycée Watteau. Des personnes comme Quinq (qui fréquentait déjà Nungesser), Bertrand, ou encore Mickael sont vite venues grossir nos rangs. C'est lors d'un déplacement au Red Star qu'un gars des Gavroches PSG nous a donné l'idée du nom des Dragons, qui n'était pas encore utilisé en France. Il fut aussi à l'origine de notre première écharpe, sortie lors de la saison de Première division de 1992, lors d'un match contre Monaco, sous les yeux intrigués du kop à l'époque. Quelques mois plus tard, un autre groupe appelé "Swans Den" a vu le jour et comprenait alors nos amis Ultras59 et Casi (actuel président des Dragons). C'était l'époque du gang des clios rouge et blanche ! Bien que suscitant l'intrigue aux yeux des kopistes, on ne peut pas dire que l'on ait eu de coup de sang avec eux, peut être excepté avec le fameux Nanard, considéré comme la légende du kop. Mais tout se réglait en général lors des déplacements autour d'une bonne chope ! A l'époque, afin de marquer notre identité, et fiers de notre centaine de membres (en grande partie des étudiants), une pige d'une saison a été effectuée en tribune Pouille. Aujourd'hui, pas mal de gars sont encore là : je pense à Quinq, Freddy, Di Greg, Casi, The Wanderer,Concorde... C'est au moment où le groupe a commencé à décoller que la dégringolade de notre club s'est amorcée avec l'affaire VA-OM. Nous avons fait un passage éclair en D2, puis le National et la CFA... C'était la grande époque des magazines "Supp Mag". Page n°31
  31. 31. Paradoxalement, bien que notre effectif se soit amenuisé et réduit à une petite trentaine, c'est durant cette période que s'est écrite la plus belle page du groupe, avec des déplacements de folie à Béthune, Thouars, Raon l'étape, et aussi un déplacement au Touquet avec un Quinq et un Lucien des grandes heures ! Déplacement à Béthune, saison 1996-1997 Je me rappelle également de la dizaine d'Anglais de la SevelNord, qui aimaient pas mal nos chants anglais de l'époque du style "We shall not be moved" ou "No one like us", et qui ont fait quasiment toute une saison de National avec nous avant de repartir au pays. On avait même ramené Paul, leur leader, un gars de Middlesbrough, à Bruges lors d'un mémorable FC Bruges-Anderlecht en 1997, tout cela grâce à nos amis des Purples Boys de Wasmuel, dont leur leader Eddy vient encore nous faire un petit coucou à Valenciennes de temps en temps. Bien qu'inconditionnels de notre club, le VAFC, nous avons toujours aimé voir ce qui se passait outre-quiévrain. Il faut dire que, durant les années 80 et jusqu'au milieu des années 90, la Belgique c'était vraiment la petite Angleterre. C'était les années side avec les déplacements en trains des supporters de l'Antwerp, du Standard et d'Anderlecht. Ceci marqua profondément notre influence anglo-saxonne plutôt qu'italienne, dont s'inspirent les groupes ultras. Quinq se souviendra d'ailleurs de nos petites escapades à Charleroi, Anderlecht, ou encore d'un VA-Standard en amical que nous, Dragons, avions effectué à une dizaine en train.... et de la présence d'au moins 200 Hell Siders (groupe de supporters du Standard)... mémorable ! Par la suite, j'ai moi même assisté à un derby à Malines, un match de D3 belge devant près de 12 000 personnes où nous avons créé quelques liens sympas. Gunther et sa petite bande du Noord Mechelen ont même célébré notre remontée en National, Place d'Armes ! C'est cette période qui correspond à la remontée fulgurante de notre club et au début des années Savidan ! J'en profite enfin pour saluer Yann le Naour, natif de Valenciennes et ex président du groupe de supporters défunt du PSG "TIGRIS", grâce à qui nous pouvons nous targuer d'être le seul groupe ayant pu bâcher en tribune parisienne en qualité d'amis. Jeff RWD La revue du groupe (trois numéros sortiront). Page n°32
  32. 32. Le Kop dans le début des années 1990 (Archives de Jeff RWD) Page n°33
  33. 33. Dragons et Tigris (PSG) au début des années 90. La D1 (1992-1993) Page n°34
  34. 34. EFFECTIF SAISON 2014 - 2015 Prénom Nom Numéro Né le Nationalité Poste Matches avec VA avant saison 2014-2015 Buts avec VA avant saison 2014-2015 GARDIENS Magno Novaes 1 30/03/83 Brésilienne Gardien 11 0 Anthony Dupré 16 02/12/94 Française Gardien 0 0 Paul Charruau 30 12/07/93 Française Gardien 0 0 Bertrand Laquait 40 13/04/77 Française Gardien 0 0 DEFENSEURS Jérôme Guihoata 3 07/10/94 Camerounaise Défenseur central 0 0 Adama Coulibaly 4 10/09/80 Malienne Défenseur central 0 0 Loris Néry 17 05/02/91 Française Arrière droit 43 1 Yunis Abdelhamid 20 28/09/87 Française Défenseur central 0 0 Saliou Ciss 22 15/06/89 Sénégalaise Arrière gauche 26 0 Kenny Lala 27 03/10/91 Française Arrière droit 27 1 Nicolas Delion 11/03/95 Française Défenseur central 0 0 Yves-Marie Kerjean Française Défenseur central 0 0 MILIEUX Eloge Enza- Yamissi 5 23/01/83 Centrafricaine Milieu défensif 28 1 Abdoul Aziz Kaboré 6 01/01/94 Burkinabée Milieu défensif 0 0 Fabrice Abriel 7 06/07/79 Française Milieu défensif 0 0 Sigamary Diarra 8 10/01/84 Malienne Milieu offensif gauche 0 0 Pape Abdou Camara 11 24/09/91 Sénégalaise Milieu défensif 19 0 Sekou Baradji 23 24/04/84 Française Milieu défensif 0 0 Marco Da Silva 26 10/04/92 Française Milieu défensif 28 1 Lyes Houri 33 19/01/96 Française Milieu offensif droit 0 0 Jean-Luc Dompé 12/08/95 Française Milieu offensif droit 0 0 ATTAQUANTS Rydell Poepon 9 28/07/88 Néerlandaise Attaquant 0 0 Anthony Le Tallec 10 03/10/84 Française Attaquant 39 7 Lamine N'Dao 12 19/12/94 Sénégalaise Attaquant 0 0 Opa N'Guette 14 08/07/94 Française Attaquant 31 3
  35. 35. es Liste des cafés labellisés USVA Café de La Poste à Vicq (140, rue de Fresnes) Le Nungesser à Valenciennes (60, avenue de Reims) Le Penalty à Valenciennes (52, avenue de Reims) Le café du stade à Valenciennes (50, avenue de Reims) L'irish pub à Valenciennes (10, rue du collège) Remerciements Un grand merci à Nova du groupe de supporters Mentalita Valentiana pour la réalisation du logo de l’USVA et des couvertures des deux revues. Un grand merci à Franck pour son énorme boulot ayant en grande partie permis la sortie de cette revue. Un grand merci à Cambronne pour sa participation à la réalisation de la revue. Un grand merci à Orlando pour sa disponibilité et son amour pour VA. Un grand merci à Jeff des Dragons pour son article et pour nous avoir ouvert ses archives ! Un grand merci à Laurent, dit victoires-vafc, pour ses contacts qui nous seront très utiles.

×