Présentation ISDND

1 139 vues

Publié le

Présentation des centres d'enfouissement de déchets similaires à Milhac et Madaillan.

Publié dans : Données & analyses
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 139
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
281
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation ISDND

  1. 1. Décharge et Isdnd (Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux) Principes de fonctionnement
  2. 2. Décharge par enfouissement (Milhac II)
  3. 3. Les déchets • Les camions déversent leur contenu dans un casier en cours d’exploitation. • Des déchets de toute sorte en mélange (déchets ménagers et assimilés)
  4. 4. Un casier ? • Il s’agit d’une cavité de grande surface (1 hectare environ) creusée dans le sol et divisée en 4 alvéoles. • Ce casier est « isolé » par différentes barrières : couche d’argile et bâches imperméables (géomembranes)
  5. 5. Compactage des déchets Les déchets sont comprimés par un compacteur à pieds de mouton pour diminuer leur volume et favoriser la fermentation des matières organiques qu’ils contiennent, en chassant l’air. Le but: rendre leur densité proche de 1: 1 m 3 = une tonne de déchets compactés
  6. 6. Les lixiviats ? • La décomposition par fermentation des déchets organiques, ajoutée aux eaux pluviales, produit un jus: le lixiviat • Ce lixiviat est très polluant et toxique car chargé de métaux lourds. La loi oblige à traiter les lixiviats avant d’être rejetés dans l’environnement. • Les lixiviats sont recueillis par gravité dans un bassin puis pompés et traités.
  7. 7. Traitement des lixiviats • Les lixiviats sont traités par chauffage et évaporation dans l’évalix.
  8. 8. Les gaz • La décomposition par fermentation des déchets organiques produit des gaz constitués en majorité de méthane, un gaz avec un potentiel d’effet de serre 25 fois plus élevé que le CO2. • Ces gaz sont partiellement captés par pompage et envoyés vers un alternateur où ils serviront à produire de l’électricité. • Le gaz capté et non utilisé est brûlé dans une torchère, entraînant le rejet dans l’air de fumées dans lesquelles persistent des polluants nocifs: notamment monoxyde de carbone et dioxyde de soufre … torchère
  9. 9. Fin d’exploitation La fin du procédé: une fois la capacité prévue par arrêté préfectoral atteinte, le site sera recouvert puis revégétalisé et surveillé pendant une durée minimum de 30 ans.
  10. 10. Décharge par stockage (Madaillan)
  11. 11. Isdnd ? Déchets ultimes: déchets qui ne peuvent plus être réduits davantage ; c'est-à-dire des déchets parmi lesquels toute matière valorisable a déjà été récupérée. Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux
  12. 12. Milhac II Décharge par Enfouissement Les déchets restent à jamais enfouis dans le sol. Les différences Madaillan Décharge par stockage Les déchets seront potentiellement retraités si la technologie le permet
  13. 13. Les casiers sont divisés en alvéoles de capacité moins importante qui sont exploitées une par une, puis recouvertes de terre et végétalisées au fur et à mesure. La durée d’exploitation d’une alvéole ne doit pas, en principe, excéder 6 mois L’exploitation des casiers
  14. 14. La conception des casiers La nouveauté majeure consiste à prévoir dès la conception un système de drainage des lixiviats et des gaz
  15. 15. Milhac I & II
  16. 16. Sources et crédits photographiques • Association de Sauvegarde de la Forêt Barade • CNIID (Centre National d’Information Indépendante sur les Déchets) • Sud-Ouest • SMD3 (Syndicat Départemental des déchets de la Dordogne) • SITA (filiale de Suez Environnement et exploitant des décharges de Milhac et Madaillan) • Evalix (Suez Environnement) • Symeed 29 (Syndicat mixte d’étude pour l’élimination des déchets dans le Finistère) • CSDU 04 (ISDND 04210 Valensole) • Bil Ta Garbi (syndicat mixte pour le traitement des déchets ménagers et assimilés) • SIETOM de Chalosse (Syndicat Intercommunal d’Enlèvement et de Traitement des Ordures Ménagères) • Organom (Syndicat intercommunal de traitement et valorisation des déchets ménagers et assimilés dans l’Ain)
  17. 17. quelques chiffres • MILHAC I • Exploité de 1987 à 2000 • 800 000 tonnes de déchets traités • MILHAC II • Exploité de 2000 à novembre 2014 • 1 490 000 tonnes de déchets traités • MADAILLAN • Exploitation prévue à partir de novembre 2014 • Prévision de 100 à 110 000 tonnes par an
  18. 18. Suivi environnemental fréquence des analyses sur site par l’exploitant: •Eaux pluviales: trimestrielle si rejet •Lixiviats: trimestrielle •Eaux souterraines: trimestrielle •Air: semestrielle
  19. 19. nuisances et dysfonctionnements constatés
  20. 20. Nuisances: • Odeurs nauséabondes très fréquentes ressenties jusqu’à 10 kms de l’ISDND. • Bruit permanent de la torchère pour les riverains, y compris la nuit et bips des engins motorisés. • Risques de pollution atmosphérique révélés par les résultats des analyses faites sur les rejets des torchères : monoxyde de carbone, dioxyde de souffre … • Risques de pollution des eaux : métaux lourds, mercure … • Dévaluation des biens immobiliers pour les riverains. • Impact négatif sur l’activité économique, tourisme notamment.
  21. 21. DYsfonctionnements : • Pas ou très peu d’informations sur le fonctionnement de l’ISDND vers les mairies et les populations riveraines : • résultats des analyses • travaux sur le site • décisions de la préfecture ou du SMD3 : apports supplémentaires de lixiviats, de déchets (déchargement de déchets pendant le week-end durant l’été 2014). • Pas ou très peu de contrôles indépendants : • Collectivités locales. • Services de l’état. • Organismes qualifiés.

×