Les tests rapides de la dengue, une opportunité de
renforcement des capacités des soignants face à
une maladie infectieuse...
Plan de la présentation
 Éléments de contexte
 Objectif
 Méthodes
 Résultats
 Discussion
 Conclusion
Éléments de Contexte (1)
Qu’est-ce que la dengue?
 Maladie fébrile causée par un virus qui se présente
sous la forme de ...
Éléments de Contexte (1)
Dans le monde et en Afrique
 Une incidence multipliée par 30 ces 50 dernières
années et environ...
Éléments de Contexte (2)
 Au Burkina Faso:
 Première épidémie en 1925 puis d’autres cas dans les
années 1980 (Amarasingh...
Éléments de Contexte (3)
À propos du diagnostic
 Diagnostic complexe du fait de la diversité de ses
manifestations. La p...
Éléments de Contexte (4)
 TDR SD Bioline Dengue NS1, IgG/IgM:
 Résultats rapides
 Diagnostic de la dengue à différents ...
objectif
 Analyser la manière dont l’utilisation des
tests rapides de la dengue par les
soignants peut contribuer d’améli...
Méthodes
Une recherche en deux phases:
 Une phase quantitative (décembre 2013-janvier 2014):
étude de la présence de la ...
Résultats (1)
Avant l’introduction des tests
 La dengue n’était ni connue ni diagnostiquée par
les soignants;
 La plupa...
Résultats (2)
Avec l’introduction des tests
 Acquisition des connaissances sur la dengue
grâce à la formation reçue
 Me...
Résultats (3)
 Une meilleure prise en charge des cas fébriles par
des prescriptions appropriées et à moindre risques
de c...
Discussion (1)
 La dengue reste encore sous-diagnostiquée dans les
formations sanitaires au Burkina Faso en raison de:
s...
Discussion (2)
 Si les tests sont appréciés des soignants et
peuvent être manipulés par ces derniers, c’est
l’intérêt d’u...
Pour conclure
 Dans le contexte actuel de flambées de la
dengue et de forte prévalence des maladies
fébriles, l’utilisati...
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les tests rapides de la dengue, une opportunité de renforcement des capacités des soignants face à une maladie infectieuse émergente au Burkina Faso 

112 vues

Publié le

Présentation de Sylvie Zongo, Mabel Carabali & Valéry Ridde réalisée pour la 22ème Conférence Canadienne de Santé Mondiale, Montréal, 5-7 novembre 2015.

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
112
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les tests rapides de la dengue, une opportunité de renforcement des capacités des soignants face à une maladie infectieuse émergente au Burkina Faso 

  1. 1. Les tests rapides de la dengue, une opportunité de renforcement des capacités des soignants face à une maladie infectieuse émergente au Burkina Faso Sylvie Zongo, Mabel Carabali & Valéry Ridde 22ème Conférence Canadienne de Santé Mondiale Montréal, 5-7 novembre 2015
  2. 2. Plan de la présentation  Éléments de contexte  Objectif  Méthodes  Résultats  Discussion  Conclusion
  3. 3. Éléments de Contexte (1) Qu’est-ce que la dengue?  Maladie fébrile causée par un virus qui se présente sous la forme de quatre sérotypes différents (DENV1, DENV2, DENV3, DENV4).  Dans les formes sévères, des hémorragies, des états de chocs, des problèmes neurologiques, voire des décès peuvent survenir.  Transmise par un moustique appartenant aux moustiques du groupe Aedes : Aedes aegypti, répandu sur le continent africain et dans d’autres régions
  4. 4. Éléments de Contexte (1) Dans le monde et en Afrique  Une incidence multipliée par 30 ces 50 dernières années et environ 3.9 milliards de personnes exposées dans 128 pays à travers le monde (WHO, 2012).  Plusieurs pays africains connaissent une situation endémique
  5. 5. Éléments de Contexte (2)  Au Burkina Faso:  Première épidémie en 1925 puis d’autres cas dans les années 1980 (Amarasinghe et al. 2011 ; Gonzalez et al. 1985)  Des études entre 2003 et 2013 auprès de donneurs de sang, de femmes enceintes et d’enfants révélant la présence du virus au sein de la population (Fournet et al. 2012 ; Collenberg et al. 2006) et la circulation de plusieurs sérotypes (Ridde et al. 2014a)  Dernière épidémie (et première vraiment décrite) enregistrée en 2013 accompagnée d’un traitement médiatique important (Ridde et al. 2014; Tarnagda et al. 2014)  Cependant, la dengue reste méconnue et sous-notifiée
  6. 6. Éléments de Contexte (3) À propos du diagnostic  Diagnostic complexe du fait de la diversité de ses manifestations. La probabilité de passer à côté de sa présence est grande pour les soignants, de même que celle d’avoir des symptômes précis.  Plusieurs types de tests biologiques, dont des tests rapides désormais disponibles, mais ils ne sont pour le moment utilisés en routine dans aucun pays.  Une recherche interventionnelle consécutive à l’éclosion de 2013 à permis d’introduire (pour la première fois) des tests de diagnostic rapides dans les consultations curatives de formations sanitaires de base au Burkina Faso.
  7. 7. Éléments de Contexte (4)  TDR SD Bioline Dengue NS1, IgG/IgM:  Résultats rapides  Diagnostic de la dengue à différents stades de l’infection à partir d’un prélèvement sanguin (Chappuis et al. 2013 ; Peeling et al. 2010).  Deux cassettes ayant chacune un puits dans lequel il faut déposer des gouttes du sang du patient: La première cassette mesure qualitativement la présence de l’antigène NS1, produite tôt dans l’infection. La deuxième mesure la présence de IgM et d’IgG, témoignant respectivement une infection aiguë et passée par le virus de la dengue  Meilleure sensibilité
  8. 8. objectif  Analyser la manière dont l’utilisation des tests rapides de la dengue par les soignants peut contribuer d’améliorer leurs capacités de diagnostic et de prise en charge thérapeutique de la dengue
  9. 9. Méthodes Une recherche en deux phases:  Une phase quantitative (décembre 2013-janvier 2014): étude de la présence de la dengue Introduction de tests rapides de la dengue dans les consultations curatives de six formations sanitaires à Ouagadougou Capture de moustiques dans certaines habitations  Une phase qualitative (mai-juin 2014): analyse de l’utilisation et des perceptions des tests rapides par les soignants Trente-deux entrevues individuelles semi-directifs et approfondies menées avec des soignants
  10. 10. Résultats (1) Avant l’introduction des tests  La dengue n’était ni connue ni diagnostiquée par les soignants;  La plupart des cas fébriles étaient systématiquement assimilés au paludisme et traités comme tels;  Les cas traités qui revenaient sans amélioration de leurs symptômes étaient attribués à une résistance
  11. 11. Résultats (2) Avec l’introduction des tests  Acquisition des connaissances sur la dengue grâce à la formation reçue  Meilleur diagnostic différentiel des épisodes de fièvres en lien avec la disponibilité des résultats « Avant la formation, nous on se disait par exemple qu'on avait beaucoup de cas de rechute mais on ne pouvait pas relier ça à la dengue puisque on ne connaissait pas la dengue, (pour nous) c'était un palu difficile à traiter, ça ne va toujours pas… mais comme je dis c'est avec la formation qu'on a compris et quand on a réorienté un peu le traitement il y avait même pas de problème » (IDE, CSPS F, F) »
  12. 12. Résultats (3)  Une meilleure prise en charge des cas fébriles par des prescriptions appropriées et à moindre risques de complicationsune amélioration perçue des pratiques de prescriptions. « On fait beaucoup attention parce que maintenant c'est compliqué ! On évite au maximum les anti- inflammatoires, l'aspirine, l'Aspégic, on évite au maximum de les prescrire aux malades » (Un infirmier)
  13. 13. Discussion (1)  La dengue reste encore sous-diagnostiquée dans les formations sanitaires au Burkina Faso en raison de: sa faible connaissance par les soignants, de l’absence d’outils de diagnostic et de confirmation des cas et de réelle prise de conscience des planificateurs sanitaires;  Le diagnostic biologique (rapide) important pour:  Une meilleure connaissance de l’infection Une prise en charge rapide des cas du point de vue médical aider à la surveillance et au contrôle de l’infection (Fatima & Wang, 2015 ; Carter et al. 2015 ; Guzmán & Kourı́, 2004)
  14. 14. Discussion (2)  Si les tests sont appréciés des soignants et peuvent être manipulés par ces derniers, c’est l’intérêt d’une utilisation en routine qui reste à établir;  Les capacités des formations sanitaires à intégrer de nouveaux outils sont à considérer et surtout la place de la dengue dans le système de santé local est à clarifier.
  15. 15. Pour conclure  Dans le contexte actuel de flambées de la dengue et de forte prévalence des maladies fébriles, l’utilisation des tests biologiques (rapides) peut contribuer à renforcer les capacités diagnostiques des soignants, aider à la surveillance de l’infection.
  16. 16. MERCI POUR VOTRE ATTENTION

×