2014 Joost Swarte CartoonMuseum Bâle

225 vues

Publié le

2014 Joost Swarte CartoonMuseum Bâle

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
225
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
133
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2014 Joost Swarte CartoonMuseum Bâle

  1. 1. Communiqué de presse Joost Swarte. Dessinateur et designer Exposition du 15/11/2014 au 22/02/2015 Période de fermeture: jusqu’au jeudi 13 novembre 2014, 12 heures © Joost Swarte, 2014 Le dessinateur et designer néerlandais Joost Swarte (né à Heemstede en 1947) est actuellement l’un des créateurs de BD les plus importants et les plus influents sur le plan international. Il est à la fois l’inventeur et le réformateur du style de la ligne claire. Swarte est à l’aise dans toutes les disciplines du design : il est l’auteur d’une oeuvre particulièrement variée qui s’étend de la bande dessinée et du graphisme à la scénographie et à l’architecture, en passant par les objets design. Le temps fort de cette exposition complète sur cet artiste avide d’expérimentation au Cartoonmuseum de Bâle sera la présentation de ses dessins originaux pour le fameux magazine nord-américain «The New Yorker».
  2. 2. 2 L’irrésistible envie de concevoir et de raconter de Joost Swarte commence souvent par un dessin, mais la plupart du temps ne s’y arrête pas. En dehors des bandes dessinées, illustrations, vitraux, typographies, timbres et affiches, il crée des objets tels des lunettes, des meubles, des expositions et même des bâtiments. Qu’elles soient graphiques ou tridimensionnelles, les oeuvres de Swarte sont reconnaissables à sa signature caractéristique : un tracé évident et net épousant des formes géométriques, un stylisme précis, des couleurs monochromes et éclatantes, une ironie subtile. L’énorme savoir de Swarte dans le domaine des arts figuratifs ne cesse de transparaître. Diplômé de design industriel, il évoque avec autant de passion que de talent des styles tels que l’Art déco, De Stijl, Bauhaus, Streamline et Memphis. Pendant sa formation à l‘Académie de design industriel à Eindhoven (Pays-Bas), Joost Swarte s’intéresse dès 1966 aux lois régissant la création et la conception d’objets tridimensionnels et se tourne en même temps vers la bande dessinée où il découvre les libertés et les rapports aux beaux-arts qu’il recherchait. Les premières histoires de Joost Swarte, très simples et dessinées rapidement, ainsi que son premier magazine de BD «Modern Papier» s’inspirent encore de l’underground et de son père spirituel Robert Crumb. Il publie ensuite dans «Métal Hurlant» et «Charlie Mensuel». En 1977, dans le cadre de l’exposition «Tintin à Rotterdam», Swarte introduit l’expression «de klare lijn» (ligne claire) désignant le style unique d‘Hergé, appellation qui fit école par la suite dans le monde entier. Rapidement, Swarte développe son propre style, très caractéristique jusqu’à présent, qui réinterprète la ligne claire de l’inventeur de Tintin. Les contours nets, parcimonieux et mesurés, et les aplats de couleur unis de la «nouvelle ligne claire» forment un contraste saisissant avec le caractère anarchique et surréaliste de la narration dans ses bandes dessinées. «Hergé a essayé de rapprocher le lecteur du monde réel, moi je conduis le lecteur dans mon propre monde.» Les protagonistes de Swarte, les caractères farfelus et rebelles Anton Makassar et Jopo de Pojo, incarnent parfaitement les casseurs des années 1970. Selon Swarte, qui de plus est un grand amateur de la musique R&B noire, son Jopo de Pojo est un genre de «Tintin noir». Dans le magazine de BD nord-américain «RAW», ses BD inspirées par les contenus de l‘underground et le style de la ligne claire d‘Hergé lui permettent finalement au début des années 1980 de se forger une réputation internationale. Swarte travaille jusqu’à présent pour «The New Yorker». Il devient l’initiateur du festival de la BD «Stripdagen Haarlem» et fonde les éditions Oog & Blik. En collaboration avec le bureau d’architectes Mecanoo, Joost Swarte conçoit l’architecture du théâtre De Toneelschuur à Haarlem (Pays-Bas) et signe responsable de la scénographie du Musée Hergé à Louvain-la-Neuve (Belgique). En 2004, il est promu au grade d’Officier de l’Ordre d’Orange-Nassau par la reine Beatrix des Pays-Bas. L’exposition réalisée en étroite collaboration avec Joost Swarte s’articule de façon thématique et présente plus de 100 dessins originaux et objets issus de toutes les périodes artistiques de l’artiste.
  3. 3. 3 Kurztext Le dessinateur et designer néerlandais Joost Swarte (*1947) est l’un des créateurs de BD actuellement les plus importants et les plus influents. En dehors de la bande dessinée, son oeuvre comprend des créations graphiques sous forme d’illustrations, affiches, timbres et typographies ainsi que des vitraux, objets, lunettes, meubles ou architectures. La signature du designer industriel s’illustre par un tracé aux lignes nettes et un langage visuel marqué par les formes géométriques de base qui jonglent avec les citations de l’Art déco, du style Streamline, De Stijl, Bauhaus et Memphis. Ses oeuvres sont conçues dans des couleurs éclatantes et monochromes, et imprégnées d’ironie subtile. Pendant les années 1980, Swarte s’est fait connaître sur le plan international par ses bandes dessinées inspirées des contenus de l’underground et du style de la ligne claire d’Hergé. Il publia dans des magazines reconnus comme «RAW» et travaille régulièrement jusqu‘à présent pour «The New Yorker». Il édita le magazine «Modern Papier» et fut l’initiateur du festival néerlandais de BD «Stripdagen Haarlem». En collaboration avec le bureau d’architectes Mecanoo, il conçut l’architecture du théâtre De Toneelschuur à Haarlem. Swarte réalisa également la scénographie du Musée Hergé à Louvain-la-Neuve. En 2004, il fut promu au grade d’Officier de l’Ordre d’Orange-Nassau par la reine Beatrix des Pays-Bas. Réalisée en étroite coopération avec l’artiste, l’exposition présente en exclusivité des dessins originaux et de nombreux objets issus de toutes les périodes artistiques de Joost Swarte.
  4. 4. 4 Biographie Joost Swarte naît le 24/12/1947 à Heemstede, Pays-Bas, dans une famille très musicale qui le marque profondément. À l’issue de sa formation scolaire régulière, il entreprend des études à partir de 1966 à l’Académie de design industriel à Eindhoven. Ces études proposent cependant une orientation très classique et sont entièrement consacrées aux arts appliqués. Swarte s’intéresse à divers médias et types d’expression et il décide donc de passer à l’art de la bande dessinée qui lui propose la liberté désirée. Il publie bientôt son premier magazine «Modern Papier» et dessine des bandes dessinées dans le style underground. En 1972, il crée ses principaux caractères de BD, Anton Makassar et Jopo de Pojo, qui à présent jouissent d’une renommée culte. Il publie dès 1974 dans les magazines de BD réputés «Métal Hurlant» et «Charlie Mensuel». À l’occasion de l’exposition «Tintin à Rotterdam» en 1977, il propose l’expression «de klare lijn» pour désigner le style d’Hergé qui donnera naissance plus tard à l’expression française «ligne claire». Avec ses dessins colorés aux contours nets, Swarte fait partie des protagonistes de la «nouvelle ligne claire». En 1980, il publie un album intitulé «Modern Art» comprenant six bandes dessinées qui sont traduites en plusieurs langues et lui valent une appréciation internationale. Son succès international est initié par des publications dans le magazine «RAW» édité par Art Spiegelman et Françoise Mouly. En 1992, il initie le festival de la bande dessinée «Stripdagen Haarlem» et fonde les éditions Oog & Blik. Ses oeuvres sont régulièrement exposées dans le monde entier et il a été distingué par de nombreux prix et récompenses. Ainsi, il a été notamment promu au grade d’Officier de l’Ordre d’Orange-Nassau par la reine Beatrix des Pays- Bas, et a obtenu en 2012 le «Marten Toonderprijs». Bibliographie Thrice told tales. Three mice full of writing advice (Atheneum Books for Young Readers, 2013) Het Voorbeeldige Beeldverhaal (Van Kemenade, 2012) Is that all there is? (Fantagraphics Books, 2012) Swarte Comics I en II, strips en tekeningen van Joost Swarte (oog&Blik | De Bezige Bij, 2012) Joost Swarte (Kunst Schrift, N° 2, avril 2009) Joost Swarte. Kunst voor het (MER. Paper Kunsthallee, 2009) The lauch of the readers token (Griffioen Grafiek, 2009) Leporello (Edition 52, 2004) Toneelschuur (NAi Publishers, 2003) Auto nach Mass (Neunte Kunst, 1997) Kattun + Kugel. Druck von unten (Neunte Kunst, 1996) Nicht so sondern so! (Affholderbach & Strohmann, 1987) Passi, Messa (Futuropolis, 1985) Joost Swarte’s Modern Art (Zweitausendeins, 1980)
  5. 5. 5 Informations sur l‘exposition Durée de l‘exposition Du 15/11/2014 au 22/02/2015 Vernissage : vendredi, le 14/11/2014 à 18h30 Avec Joost Swarte, Haarlem (Pays-Bas), et Anette Gehrig, directrice et commissaire d’exposition du Cartoonmuseum de Bâle Horaires d‘ouverture Mardi à dimanche : de 11 à 18 heures Jeudi : de 11 à 20 heures Commissaire d‘exposition Anette Gehrig, Bâle Médiation / Relations publiques Anette Gehrig, Zamira Angst Partenaires Steudler Press AG Tweaklab AG Ambassade Royale des Pays-Bas à Berne
  6. 6. 6 Manifestations Visites le dimanche 14/12/2014, 11/01, 25/01, 08/02, 22/02/2015, 14 heures Joost Swarte est l’un des dessinateurs les plus importants et les plus célèbres sur le plan international. Il est une référence importante pour le développement des célèbres romans graphiques et son style artistique caractérise le genre. Le Cartoonmuseum de Bâle rend hommage à Joost Swarte pour la première fois en Suisse grâce à une grande rétrospective et en présentant une grande sélection de ses oeuvres pour le magazine américain «The New Yorker». Visite guidée à travers l’exposition avec la commissaire d’exposition Anette Gehrig Les souhaits exaucés en dessin ! Dimanche, le 30/11/2014, à 11 et 14 heures 11 heures : visite guidée à travers l’exposition Joost Swarte avec la commissaire d’exposition Anette Gehrig De 14 à 17 heures : la dessinatrice Lika Nüssli de Saint-Gall exauce tous vos souhaits avec son crayon et vous dessine un cadeau de Noël. Is That All There Is ? Mercredi matin Mercredi, le 26/11/2014, de 10 à 12 heures Le dessinateur et designer néerlandais Joost Swarte est un artiste d‘exception. Il ne s’arrête pas au dessin de ses récits conçus dans le style de la ligne claire, mais va plus loin et crée des architectures et du design. Anette Gehrig s’entretient avec Hubertus Adam, directeur du Musée d’Architecture Suisse de Bâle Dimanche BD Je dessine un monde comme il me plaît... Dimanche, le 16/11/2014 et 25/01/2015, de 14 à 16 heures Des rues surplombant des gratte-ciel, un nouveau quartier urbain qui s’installe dans une étagère : l’artiste Joost Swarte dessine et transforme chaque pièce, chaque maison et chaque ville en une fantaisie à quatre murs. L’atelier te permettra de créer tes chambres rêvées, des villes fantaisistes et d’inventer de nouveaux lieux. Équipé d‘un crayon, de couleurs d‘aquarelle ou d’un ciseau à papier – à toi de choisir ! Un atelier animé par l‘illustratrice Alessia Conidi
  7. 7. 7 Cartoonmuseum Basel Historique de la maison × Organisation: Le Cartoonmuseum Basel est une fondation dépendante administrée par la Fondation Christoph Merian de Bâle. × Année de fondation: 1979 comme «Stiftung Karikatur & Cartoon Museum Basel» (Fondation Musée de la caricature et du cartoon Bâle). Le lieu de présentation du fonds était d’abord au 9, St. Alban-Vorstadt. × Donateur: Le mécène bâlois Dieter Burckhardt (1914–1991) × 1991: Acquisition de l’immeuble St. Alban-Vorstadt 28 par la «Stiftung Karikatur & Cartoon Museum Basel» × 1996: Inauguration du musée dans les locaux actuels Collection × 4000 oeuvres originales × 2000 oeuvres confiées en prêt × env. 700 artistes des XXe et XXIe siècles en provenance d’env. 40 pays × Politique de constitution de la collection: Une sélection représentative et de qualité des cartoons et caricatures du monde entier × Accents: Des originaux de qualité d’artistes internationaux dans différentes techniques × Thématique: Des cartoons avec et sans texte, des parodies et des pastiches d’ouvrages artistiques et d’artistes, des caricatures, la présentation de thèmes ayant trait à la culture et au quotidien ainsi que de nature générale sur la politique Architecture × Surface totale: Env. 350 m2 × Surface d’exposition: Env. 300 m² × Bâtiment ancien: Immeuble de style gothique tardif (première mention en 1483) × Nouveau bâtiment: Conçu par le bureau d’architecture bâlois Herzog & de Meuron × La liaison entre l’ancien et le nouveau bâtiment, à savoir entre les maisons avant et arrière est une passerelle traversant une cour intérieure. × Automne 2005: Transformation du foyer et de la boutique par les architectes Herzog & de Meuron Conseil de fondation du Cartoonmuseum Basel × Lilli Strassmann (présidente) × Roland Wetzel × Beat von Wartburg (responsable du département culturel de la fondation Christoph Merian) × Angela Heimberg
  8. 8. 8 Équipe du Cartoonmuseum Basel × Conservatrice: Anette Gehrig × Assistante de la conservatrice: Zamira Angst × Boutique, réception: Samantha Bersano Contacts Anette Gehrig, conservatrice, Tél: 061 226 33 63 ou 079 550 16 72 ou a.gehrig@cartoonmuseum.ch

×