Adk oeso fmc

762 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
762
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Adk oeso fmc

  1. 1. Épidémiologie des adénocarcinomes de l’oesophage Évolution et classification C LEPAGE
  2. 2. Définition : Adénocarcinomes (ADK)• Tumeur maligne -5• Epithélium glandulaire Type I• Siewert 1 -1 0• 1 % des K digestifs en France Type II 2 Type III• 25 % des K de l’œsophage chez l’homme 5• 60 % chez la femme Siewert et al. Dis. Esophagus 1996 Lepage et al. GCB 2004
  3. 3. Taux d’incidence standardisés sur l’âge des ADK de l’œsophage 25 Hommes Femmes 20Taux pour 100 000 15 10 5 0 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 à à à à4 à5 à5 à6 à6 à à à et 44 79 34 39 74 84 + 9 4 9 4 9 Age Lepage et al. GCB 2005
  4. 4. Evolution des taux d’incidence standardises sur l’âge des ADK de l’œsophage par période de 5 ans 10 Hommes Femmes 1Taux pour 100 000 Sexe Ratio = 10 0,1 0,01 1976-1980 1981-1985 1986-1990 1991-1995 1996-2001 Période Lepage et al. GCB 2005
  5. 5. Evolution des taux d’incidence standardises sur l’âge des ADK de l’œsophage par période de 5 ans 10 Hommes + 68,1 % / période, p<0,001 Femmes 1Taux pour 100 000 + 97,4 % / période, p<0,0005 0,1 0,01 1976-1980 1981-1985 1986-1990 1991-1995 1996-2001 Période Lepage et al. GCB 2005
  6. 6. Evolution des taux d’incidence standardisés sur l’âge des adénocarcinomes de l’œsophage par période de 5 ans en France et en Angleterre 4 Hommes F Hommes GB 3,5 Femmes F 3 Femmes GB 2,5Taux pour 100 000 2 1,5 1 0,5 0 1971-1975 1976-1980 1981-1985 1986-1990 1991-1995 1996-2001 Période de diagnostique Lepage et al. GCB 2005 & Am J Gastro 2008
  7. 7. Taux d’incidence cumulés par cohorte de naissance des adénocarcinomes de l’oesophage 1,6 +600% Hommes 1,4 Femme 1,2Taux cumulé (%) 1 0,8 0,6 0,4 + 150% 0,2 0 1900 1905 1910 1915 1920 1925 1930 1935 1940 1945 1950 Année de naissance Lepage et al. Am J Gastro 2008
  8. 8. Population à risquejustifiant d’une surveillance : Facteurs généraux
  9. 9. Facteurs généraux :• Alcool Enzinger et al. NEJM 2003• Tabac Spitz Oxford 2006• Diminution de la prévalence de l’infection à Helicobacter Pylori Ye J Nat Cancer Instit 2004• Faible consommation de fruits et de légumes Mayne et al. Cancer epidemiol Biomarkers Prev 2001• ATCD d’irradiation médiastinale (à parité avec les K épidermoïdes) Ashan Ann Intern Med 1998• Surcharge pondérale
  10. 10. Evolution de l’obésité en France1997 2000 20032006 2009 < 8% 8-10% 10-12% 12-14% 14-16% 16-18% >20% ObEpi - Roche
  11. 11. Risque et obésité Renehan et al. Lancet 2008
  12. 12. Risque et obésité Renehan et al. Lancet 2008
  13. 13. Risque et obésité : Causes de mortalité• 4047 obèses suédois âgés de 37 à 60 ans, deBMI >34 chez l’homme et 38 chez la femme :• 2010 opérés / 2037 témoins• Suivi : 10,9 ans- 38 % - 22 % Sjöström et al. NEJM 2007
  14. 14. Population à risquejustifiant d’une surveillance : L’endobrachyoesophage
  15. 15. L’endobrachyoesophageGfDistance depuis Hauteur maximale de la métaplasie le sommet des M = 5,0 cm plis gastriques (cm) Hauteur de la métaplasie circonferencielle C = 2,0 cm Jonction œsogastrique Sharma et al. Gastroenterology 2006
  16. 16. L’endobrachyoesophage : les données des registres• Registre des EBO d’Irlande du Nord : – 4,7 % de décès liés au cancer• Registre danois : – 25 % des patients atteints d’un ADK avaient présenté des symptômes de RGO – 30 % des ADK étaient développés sur un EBO Anderson et al. Gut 2003 Bytzer et al. Am J Gastroenterol 1999
  17. 17. Endobrachyœsophage 3,6 %/an 0,48 %/an Dysplasie de bas grade 1,68 %/an 0,27 %/an0,44 %/an Dysplasie de haut grade 1,83 %/an Adénocarcinome
  18. 18. Risque de progression annuelle vers la dysplasie ou le cancer à partir d’un EBO en fonction de son étendue et de la dysplasie préexistante Wani et al. Clin Gastroenterol Hepatol 2011
  19. 19. Population à risque justifiant d’une surveillance : le tabac An nées An nées Non fumeurs Anciens Fumeurs Fumeurs actifsTaux cumulé An nées Années Coleman et al. Gastroenterology 2012
  20. 20. Traitement chirurgical et stade au diagnostic• Taux de résection chirurgicale : < 40 % – Curative : 30 % – Palliative : < 10 %• Stade au diagnostic : pas d’évolution au cours du temps • T1/3 N0 M0 : 11 % • T4 N0/1 M0 T1/3 N1 M0 : 18 % • M1 ou cancer non réséqué : 71 % Lepage et al. GCB 2005
  21. 21. Survie relative 10 0 90 80Taux de survie (%) 70 60 50 40 30 20 10 0 0 10 20 30 40 50 60 Mois Lepage et al. Am J Gastro 2008
  22. 22. Pronostic des ADK de l’œsophage : analyse multivariée* Risque IC (95%) p relatifStade T1/3 N0 M0 1 T4 N0/1 M0 T1/3 N1 M0 1,8 1,1 - 3,1 0.021 M1 ou cancer non 4,3 2,7 - 6,9 < 0,0001 réséquéPériode 1976 - 1994 1 1995 - 2001 0,9 0,7 -1,2 NS * Ajusté sur le sexe et l’âge Lepage et al. Am J Gastro 2008
  23. 23. Conclusion• L’ADK de l’œsophage n’est plus une forme rare de cancer• Le risque de développer un ADK de l’oesophage a été multiplié par 10 chez l’homme et par 5 chez la femme en un peu plus d’une seule génération• L’EBO : – Lésion précancéreuse dont le risque dégénératif a été surestimé – Le risque est lié à la longueur de l’EBO et aux facteurs de risque associés• Le pronostique de ce cancer est sombre• Les modalités de surveillance doivent faire l’objet de nouvelles recommandations au vu des données épidémiologiques récentes

×