1. Introduction – Présentation de l’étude
2. Matériel et méthodes
3. Résultats
4. Discussion
5. Conclusion
 Les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) sont des maladies qui
évoluent par poussées.
 Evolution: nom...
 Patients MICI ont un risque accru de cancer colorectal (CCR).
 Rectocolite hémorragique (RCH):
• Facteurs de risque pri...
 Notion de dysplasie:
 Modifications histologiques, cytologiques, précédant le
développement d’une néoplasie.
 Plusieur...
Recommandations: dépistage et surveillance du CCR dans les MICI
- Van Assche G, Dignass A, Bokemeyer B et al. Second Europ...
 CCR, complication grave. (pronostic plus sombre ?)
 Littérature: Patients MICI insuffisamment informés à propos CCR
(pe...
• Questionnaire:
◦ Questionnaire pilote, testé sur 29 patients
◦ Questionnaire définitif
◦ Distribué entre février et mai ...
 Caractéristiques de la population
◦ 100 patients ont répondu au questionnaire
◦ 72 avaient une MC, 28 une RCH
◦ 52 étaie...
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
Nombredepatients
6 patients ont mentionné
risque CCR
Si vous avez une MC ou une RCH, pouv...
 CCR a été cité par 37 patients:
54% des RCH et 31% des MC
(p=0,05).
 Les complications locales par 46
patients: 53% des...
 26 patients redoutent CCR: 46%
RCH et 18% des MC (p=0,005)
 Chirurgie: 25 patients,28% des MC
et 18% des RCH (p=NS)
 C...
 Quelle est votre inquiétude par rapport à ce risque ? Quantifiez-là
sur une échelle de 0 à 10 (0= pas inquiet du tout, 1...
 D’après vous, les maladies inflammatoires chroniques intestinales
exposent-elles à un risque accru de cancer colorectal ...
 Si vous avez répondu « oui » à la question précédente, par qui ou comment
avez-vous reçu cette information ?
0%
10%
20%
...
 Parmi les examens complémentaires suivants, quel est celui (ou ceux) que
l’on doit vous proposer pour dépister le cancer...
 On vient de vous diagnostiquer une maladie inflammatoire chronique
intestinale lors d’une coloscopie. Dans combien de te...
 En cas de découverte chez vous d’une lésion précancéreuse qui a 1 chance
sur 10 (10%) de se transformer en véritable can...
 Si vous avez une rectocolite hémorragique, d’après vous la prise de
dérivés salicylés par la bouche (Pentasa©, Fivasa©, ...
 Ce que notre étude a mis en évidence:
 Craintes du CCR
• Très peu de patients évoquent spontanément le CCR
• Complicati...
 Ce que notre étude a mis en évidence:
 Connaissances du risque de CCR
• Deux tiers des patients sont au courant de leur...
 Ce que notre étude a mis en évidence:
 Attitude en cas de dysplasie
• La moitié des patients refuse la colectomie
• pri...
 Ce que notre étude a mis en évidence:
 Connaissance rôle préventif 5-ASA
association entre observance et connaissance d...
 Les patients ayant une MICI connaissent leur risque de CCR
 Le CCR n’est pas leur principale crainte (MC)
 Deux tiers ...
 Benjamin Collet-Fenetrier1, Anthony Buisson1,2,3, Anne-Laure
Seigne1, Marie-Caroline d’Huart1, Marc-André Bigard1 and La...
Merci de votre attention
Connaissance ccr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Connaissance ccr

6 030 vues

Publié le

journées de DES Besançon mars 2013

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 030
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 141
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Dalm: hétérogène: tubulo-villeux, villeux
  • Haut risque: 3 ou 4 facteurs: pan colite, inflammation endo ou histo, pseudo polypes, atcd familiaux CCR.Dysplasie haut grade: risque important CCR synchrone, ultérieure
  • 64 localisation, 59 inflammation, 50 nature inflammatoire, 27 chronique, 22 auto-immune, 22 évolution poussée
  • Complication groupée en différente catégories: locale, extra-dig, spt généraux, digestif, recours chirurgie, altération qualité de vie, ttt, CCRRecours chir: 31% des MC contre 21% des RCH ( pas significatif mais en faveur des MC).
  • En comparaison, MC redoutent chir ou complications locales comme occlusion
  • 31 ont ne savaient pas et 5 ont repondu non.
  • Mettre autres patients
  • IRM 29, sang dans les selles 29, 22 prise de sang, 16 TDM.
  • Ecco 2008
  • Connaissance ccr

    1. 1. 1. Introduction – Présentation de l’étude 2. Matériel et méthodes 3. Résultats 4. Discussion 5. Conclusion
    2. 2.  Les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) sont des maladies qui évoluent par poussées.  Evolution: nombreuses complications redoutées par les patients : ◦ Recours à la chirurgie ◦ Stomie ◦ Atteinte ano-périnéale ◦ Effets secondaires des traitements  Patients insuffisamment informés sur leur maladie De nombreuses études ont prouvé qu’une meilleure connaissance de leur maladie, des complications, de la prise en charge, pouvait influencer de façon positive leur qualité de vie et leur observance thérapeutique. . Moser G, Tillinger W, Sach G, et al. Disease-related worries and concerns: a study on out-patients with inflammatory bowel disease. Eur J Gastroenterol Hepatol. 1995;7:853-858. Levenstien S, Li Z, Almer S, et al. Cross-cultural variation in disease-related concerns among patients with inflammatory bowel disease. Am J Gastroenterol. 2001;96:1822-1830. .Friedman S, Cheifetz AS, Ferraye FA, et al. Doctor message can alter patients' behavior and attitudes regarding inflammatory bowel disease and colon cancer. Inflamm Bowel Dis. 2012;18:1531-1539
    3. 3.  Patients MICI ont un risque accru de cancer colorectal (CCR).  Rectocolite hémorragique (RCH): • Facteurs de risque principaux: durée et étendue de la maladie (Eaden), cholangite sclérosante primitive (CSP). • Facteurs de risque plus discutés: âge de début, inflammation, antécédents familiaux de CCR ou pseudo polypes inflammatoires. • Facteurs protecteurs: 5-ASA (5 amino-salicylé), (méta-analyse, 2005), débattu, acide ursodésoxycholique (CSP).  La maladie de Crohn (MC): • Risque connu depuis moins longtemps. • Facteurs de risque principaux: extension colite, durée . Eaden JA, Abrams KR, Mayberry JF. The risk of colorectal cancer in ulcerative colitis: a meta-analysis. Gut 2001;48:526-535. . Jess T, Rungoe C, Peyrin- Biroulet L. Risk of colorectal cancer in patients with ulcerative: a meta-analysis of population-based cohort studies. Clin Gastroenterol Hepatol 2012;10:639-645. . Claessen MM, Vleggaar FP, Tytgat KM et al. High lifetime risk of cancer in primary sclerosing cholangitis. J Hepatol 2009;50:158-164. . Rutter M, Saunders B, Wilkinson K, et al. Severity of inflammation is a risk factor for colorectal neoplasia in ulcerative colitis. Gastroenterology 2004;126:451-459. . Nuako KW, Ahlquist DA, Mahoney DW, et al. Familial predisposition for colorectal cancer in chronic ulcerative colitis: a case-control study. Gastroenterology 1998;115:1079-1083. . Velayos FS, Loftus Jr EV, Jess T, et al. Predictive and protective factors associated with colorectal cancer in ulcerative colitis: a case –control study. Gastroenterology 2006;130:1941-1949. . Valeyos FS, Terdiman JP, Walsh JM. Effect of 5-aminosalicylate use on colorectal cancer and dysplasia risk: a systematic review and metaanalysis of observational studies. Am j Gastroenterol. 2005;100:1345-1353. . Nguyen GC, Gulamhusein A, Bernstein CN. 5-aminosalicylic Acid is not protective against colorectal cancer in inflammatory bowel disease: a meta-analysis of non-referral populations. Am J Gastroenterol. 2012;107:1298-1304. . Pardi DS, Loftus Jr EV, Kremers WK, et al. Ursodeoxycholic acid as a chemopreventive agent in patients with ulcerative colitis and primary sclerosing cholangitis. Gastroenterology 2003;124:889-893. . Jess T, Gamborg M, Matzen P, et al. Increased risk of intestinal cancer in Crohn’s disease : a meta-analysis of population-based cohort studies. Am J Gastroenterol. 2005;100:2724-2729.
    4. 4.  Notion de dysplasie:  Modifications histologiques, cytologiques, précédant le développement d’une néoplasie.  Plusieurs entités dans les MICI:  DALM (dysplasia associated lesion or mass)  Lésions hétérogènes, irrégulières, souvent en dysplasie de haut grade, situées en zone inflammatoire et dysplasique.  ALM (adenoma like mass sporadique)  lésions bien circonscrites et homogènes, adénomateuses, développées en zone inflammatoire mais non dysplasique.  Adénomes sporadiques  adénomes développés au sein d’une muqueuse saine  Lésions planes en dysplasie de haut grade  Lésions planes en dysplasie de bas grade
    5. 5. Recommandations: dépistage et surveillance du CCR dans les MICI - Van Assche G, Dignass A, Bokemeyer B et al. Second European evidence-based consensus on the diagnosis and management of ulcerative colitis Part 3: Special situations J Crohns Colitis. 2012, in press. - Farraye FA, Odze RD, eaden J et al. AGA medical position statement on the diagnosis and management of colorectal neoplasia in inflammatory bowel disease. Gastroenterology 2010;138:738-745. Pour les RCH: ECCO • Coloscopie à 6-8 ans pour déterminer le risque, puis tous les 1-2 ans ou 3-4 ans en fonction du risque (pancolite, inflammation, pseudo polype, antécédents familiaux) • CSP: coloscopie dès le diagnostic, puis annuelle • Dysplasie : • DALM: colectomie • ALM: polypectomie puis contrôle endoscopique à 3 mois • Adénome sporadique: prise en charge similaire patients non MICI • Plane haut grade: colectomie • Plane bas grade: surveillance annuelle ou colectomie Pour les MC: • Coloscopie à 8 ans pour les MC avec atteinte colique, puis tous les 2 ans • En cas de dysplasie, recommandations identiques RCH
    6. 6.  CCR, complication grave. (pronostic plus sombre ?)  Littérature: Patients MICI insuffisamment informés à propos CCR (peu de données, anciennes).  Le but de notre étude était donc d’analyser les connaissances et les craintes des patients atteints de MICI concernant leur risque de CCR à l’ère des biothérapies. - Levenstien S, Li Z, Almer S, et al. Cross-cultural variation in disease-related concerns among patients with inflammatory bowel disease. Am J Gastroenterol. 2001;96:1822-1830 - Martin A, Leone L, Castagliuolo I, et al. What do patients want to know about their inflammatory bowel disease? Ital J Gastroenterol. 1992;24:477-480. - Schölmerich J, Sedlak P, Hoppe-Seyler P, et al. The information needs and fears of patients with inflammatory bowel disease. Hepatogastroenterology. 1987;34:182-185. - Baars JE, Siegel CA, van’t Spijker A, et al. Inflammatory bowel disease-patients are insufficiently educated about the basic characteristics of their disease and the associated risk of colorectal cancer. Dig Liver Dis 2010;42:777-784. - Eaden JA, Abrams K, Mayberry JF. The Crohn’s and Colitis Knowledge Score: a test for measuring patient knowledge in inflammatory bowel disease. Am J Gastroenterol. 1999;34:3560- 3566. -. Peyrin-Biroulet L, Lepage C, Jooste V, et al. Colorectal cancer in inflammatory bowel diseases: A population-based study (1976-2008). Inflamm Bowel Dis. 2012;18:2241-51
    7. 7. • Questionnaire: ◦ Questionnaire pilote, testé sur 29 patients ◦ Questionnaire définitif ◦ Distribué entre février et mai 2012 ◦ Cohorte patients MICI, service Hépato-gastroentérologie, CHU de Nancy ◦ Intitulé: « Questionnaire pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques intestinales » ◦ 12 questions • Analyse statistique: ◦ Comparaison pourcentages avec test Chi2 ◦ Test t de student (moyenne)
    8. 8.  Caractéristiques de la population ◦ 100 patients ont répondu au questionnaire ◦ 72 avaient une MC, 28 une RCH ◦ 52 étaient des hommes ◦ l’âge médian était de 35 ans (écart interquartile: 27-44) ◦ 53 patients avaient une maladie évoluant depuis plus de 10 ans ◦ 41 patients avaient une atteinte pan colique
    9. 9. 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Nombredepatients 6 patients ont mentionné risque CCR Si vous avez une MC ou une RCH, pouvez-vous décrire en 10 lignes votre maladie?
    10. 10.  CCR a été cité par 37 patients: 54% des RCH et 31% des MC (p=0,05).  Les complications locales par 46 patients: 53% des MC et 29% des RCH (p=0,05).  Recours chirurgie: 28 patients: 31% des MC et 21% des RCH (p=NS) Citez 5 complications de votre maladie Catégorie de complications Complications détaillées Nombre de patients MC RCH P Complications locales 46 38 (53%) 8 (29%) 0,05 Occlusion 22 Fistule 21 Perforation intestinale 13 Rectorragie 11 Abcès 10 Fissure anale 7 Sténose 6 Péritonite 5 Ulcère 1 Plusieurs réponses 30 Cancer colorectal 37 22 (31%) 15 (54%) 0,05 Complications extra- digestives 34 26 (36%) 8 (24%) NS Rhumatologique 25 Ophtalmologique 19 Dermatologique 9 Douleur musculaire 4 Hépatique 2 Néphrologique 1 Vasculaire 1 Céphalée 1 Dyspnée 1 Immunologique 1 Plusieurs réponses 19 Symptômes généraux 34 28 (39%) 6 (21%) NS Asthénie 16 Perte de poids 15 Anémie 8 Infection 3 Anorexie 1 Dénutrition 1 Plusieurs réponses 8 Recours à la chirurgie 28 22 (31%) 6 (21%) NS Résection intestinale 15 Stomie 8 Colectomie 8 Non spécifié 3 Plusieurs réponses 6 Symptômes digestifs 26 21 (29%) 5 (18%) NS Diarrhée 17 Douleur abdominale 16 Vomissements 4 Impériosités 2 Incontinence anale 1 Plusieurs réponses 14 Evolution défavorable 4 Poussées 2 Rechute 1 Non spécifié 1 Altération de la qualité de vie 4 Complications des traitements 2
    11. 11.  26 patients redoutent CCR: 46% RCH et 18% des MC (p=0,005)  Chirurgie: 25 patients,28% des MC et 18% des RCH (p=NS)  Complications locales: 16 patients Au total: 50% des MC et 18% des RCH redoutent chirurgie ou complications locales (p=0,005) Complication la plus redoutée Complication n Maladie P Cancer 26 RCH=46%; MC=18% 0.005 Chirurgie Colectomie Résection intestinale Stomie Non détaillé Complications locales Occlusion Péritonite Collection Perforation Fissure Non détaillé Complications extra digestives Rhumatologique Ophtalmologique Néphrologique Hépatique Symptômes digestifs Douleur Abdominale Diarrhée Symptômes généraux Perte de poids Asthénie Altération qualité de vie Arrêt de travail Hospitalisation Complication traitement Evolution défavorable Pas de réponse Plusieurs réponses Aucune complication 25 5 3 11 6 16 11 1 1 1 1 1 8 5 1 1 1 7 3 4 2 1 1 2 1 1 1 1 17 4 1 RCH=18%; MC=28% RCH=0% ; MC= 22% NS
    12. 12.  Quelle est votre inquiétude par rapport à ce risque ? Quantifiez-là sur une échelle de 0 à 10 (0= pas inquiet du tout, 10= très inquiet).  Moyenne: 4,79  Pas de différence significative entre MC et RCH (4,84 vs. 4,69 p=NS) 0 105
    13. 13.  D’après vous, les maladies inflammatoires chroniques intestinales exposent-elles à un risque accru de cancer colorectal ? 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Maladie de Crohn Rectocolite hémorragique Pourcentagedespatients  64 patients ont répondu oui: 82% des RCH et 57% des MC  La différence observée était significative (p=0,02)
    14. 14.  Si vous avez répondu « oui » à la question précédente, par qui ou comment avez-vous reçu cette information ? 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Pourcentagedespatients
    15. 15.  Parmi les examens complémentaires suivants, quel est celui (ou ceux) que l’on doit vous proposer pour dépister le cancer colorectal dans le cadre de votre maladie de Crohn ou de votre rectocolite hémorragique ? (donnez une ou plusieurs réponses) • 86 patients ont mentionné la coloscopie (60% avec d’autres examens) • IRM: 29 patients • Hemoccult: 29 patients • Test sanguin: 22 patients • Scanner: 16 patients 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Nombredepatients Une réponse donnée Plusieurs réponses données
    16. 16.  On vient de vous diagnostiquer une maladie inflammatoire chronique intestinale lors d’une coloscopie. Dans combien de temps doit-on, d’après vous, proposer une nouvelle coloscopie pour dépister un éventuel cancer colorectal ? Dans l'année suivante (42) 10 ans après (32) 20 ans après (2) Autres réponses (17) Ne sait pas (6) (-) : nombre de patients
    17. 17.  En cas de découverte chez vous d’une lésion précancéreuse qui a 1 chance sur 10 (10%) de se transformer en véritable cancer, accepteriez-vous, selon les recommandations en vigueur, la réalisation d’une colectomie totale (chirurgie retirant l’ensemble du gros intestin) ?  Si non, pourquoi ? Total RCH MC P Question 10 : Seriez vous d’accord pour subir une colectomie en cas de dysplasie ? Oui 25 11(39%) 14 (19%) Non 51 8 (29%) 43 (60%) 0,01 Ne sait pas 16 - - Pas de réponse 8 - - Question 11 : Raison du refus de la colectomie. Stomie 19 2 (25%) 17 (40%) Intervention lourde 11 2 9 Faible risque 8 3 5 Incontinence 1 1 0 Diarrhée 1 0 1 Autre alternative 3 0 3 Réponse incohérente 3 0 3 Pas de réponse 5 1 4 Pas en situation 2 0 2 Plusieurs réponses 2 1 1
    18. 18.  Si vous avez une rectocolite hémorragique, d’après vous la prise de dérivés salicylés par la bouche (Pentasa©, Fivasa©, Dipentum©, Rowasa©) peut-elle prévenir la survenue d’un cancer colorectal ? ◦ Seulement 13 patients (46% des patients avec une RCH) avaient un traitement par 5-ASA au moment du questionnaire. ◦ 25% (n=7) des patients connaissent le rôle potentiel des 5-ASA dans la prévention du CCR ◦ 86% des patients (n=6) qui connaissent le rôle potentiel des 5-ASA avaient un traitement par 5-ASA.
    19. 19.  Ce que notre étude a mis en évidence:  Craintes du CCR • Très peu de patients évoquent spontanément le CCR • Complication mentionnée par le tiers des patients et la plus redoutée pour le quart des patients • Résultats différents par rapport littérature (études anglo-saxonnes, américaines)  Variations interculturelles (littérature) • Différence significative entre MC et RCH: CCR complication la plus redoutée pour près de la moitié des RCH.  Risque CCR connu depuis plus longtemps et mieux défini pour RCH. • Inversement, la moitié des MC redoute les complications locale (occlusion) ou la chirurgie.  Histoire de la MC: complications (occlusion, abcès), chirurgie (60%) Loftus EV Jr, Schoenfeld P, Sandborn WJ. The epidemiology and natural history of crohn’s disease in population-based patient cohort from North America: a systematic review. Aliment Pharmacol Ther 2002;16:51-60. Moser G, Tillinger W, Sach G, et al. Disease-related worries and concerns: a study on out-patients with inflammatory bowel disease. Eur J Gastroenterol Hepatol. 1995;7:853-8. Levenstien S, Li Z, Almer S, et al. Cross-cultural variation in disease-related concerns among patients with inflammatory bowel disease. Am J Gastroenterol. 2001;96:1822-30. Friedman S, Cheifetz AS, Ferraye FA, et al. Doctor message can alter patients' behavior and attitudes regarding inflammatory bowel disease and colon cancer. Inflamm Bowel Dis. 2012;18:1531-9. Schölmerich J, Sedlak P, Hoppe-Seyler P, Gerok W. The information needs and fears of patients with inflammatory bowel disease. Hepatogastroenterology. 1987;34:182-5.
    20. 20.  Ce que notre étude a mis en évidence:  Connaissances du risque de CCR • Deux tiers des patients sont au courant de leur risque de CCR • Gastroentérologue: source principale d’information (résultats identiques littérature), internet, source importante d’information • Les patients ayant une RCH connaissent mieux ce risque (risque mieux établi) • La majorité des patients ont cité la coloscopie, mais plus de la moitié d’entre eux cite un autre examen  IRM, pleine expansion dans les MICI, hémoccult (dépistage population générale) • Deux-tiers des patients ne connaissent pas la fréquence des coloscopies  les recommandations changent, certaines études ont montré que les gastroentérologues ne respectent pas les recommandations •Baars JE, Siegel CA, van’t Spijker A, et al. Inflammatory bowel disease-patients are insufficiently educated about the basic characteristics of their disease and the associated risk of colorectal cancer. Dig Liver Dis 2010;42:777-84. •Robinson RJ, Hart AR, Mayberry JF. Cancer surveillance in ulcerative colitis: a survey of patients' knowledge. Endoscopy. 1996;28:761-2. • Siegel CA, Schwartz LM, Woloshin S, et al. When should ulcerative colitis patients undergo colectomy for dysplasia? Mismatch between patient preferences and physician recommendations. Inflamm Bowel Dis. 2010;16:1658-62. •Eaden JA, Ward BA, Mayberry JF. How gastroenterologists screen for colonic cancer in ulcerative colitis: an analysis of performance. Gastrointest Endosc. 2000;51:123-8. •Rimola J, Ordas I, Rodriguez S, et al. Magnetic resonance imaging for evaluation of Crohn's disease: validation of parameters of severity and quantitative index of activity. Inflamm Bowel Dis. 2011;17:1759-68.
    21. 21.  Ce que notre étude a mis en évidence:  Attitude en cas de dysplasie • La moitié des patients refuse la colectomie • principalement patients ayant MC (différence significative entre MC et RCH).  redoutent chirurgie, peu de crainte du CCR. • Raisons évoquées: peur de l’iléostomie définitive, intervention lourde +/- fondées : coloproctectomie totale avec anastomose iléoanale et réservoir: pas de stomie définitive, peu de complications, résultats fonctionnels satisfaisants. mais stomie provisoire ( Crohn, atteinte ano-périnéale+++) Limites: risque à 10 % ( sous estimé ?)  Fazio VW, Ziv Y, Church JM. ileal pouch-anal anastomoses complications and function in 1005 patients. Ann Surg. 1995;222:120-7.  Siegel CA, Schwartz LM, Woloshin S, et al. When should ulcerative colitis patients undergo colectomy for dysplasia? Mismatch between patient preferences and physician recommendations. Inflamm Bowel Dis. 2010;16:1658-62.
    22. 22.  Ce que notre étude a mis en évidence:  Connaissance rôle préventif 5-ASA association entre observance et connaissance du rôle préventif potentiel des 5-ASA ? 86% des patients (n=6) qui connaissent le rôle potentiel des 5-ASA avaient un traitement par 5-ASA. La connaissance du rôle préventif peut-elle augmenter l’observance ? (habituellement faible) Limites: Échantillon trop petit pour conclure Kane SV, Cohen RV, Aikens JE, et al. Prevalence of nonadherence with maintenance mesalamine in quiescent ulcerative colitis. Am j gastroenterolol. 2001;96:2929-33.
    23. 23.  Les patients ayant une MICI connaissent leur risque de CCR  Le CCR n’est pas leur principale crainte (MC)  Deux tiers des patients ne connaissent pas les modalités exactes de dépistage  En cas de dysplasie, seulement un quart des patients suivrait les recommandations, crainte de la chirurgie  Une différence significative existe entre les patients RCH et MC
    24. 24.  Benjamin Collet-Fenetrier1, Anthony Buisson1,2,3, Anne-Laure Seigne1, Marie-Caroline d’Huart1, Marc-André Bigard1 and Laurent Peyrin-Biroulet1 • 1Inserm, U954 and Department of Hepato-Gastroenterology, Nancy University Hospital; • 2Department of Gastroenterology, University Hospital Estaing of Clermont-Ferrand, Auvergne University, Clermont-Ferrand; • 3Microbes, Intestine, Inflammation and Susceptibility of the Host, UMR Inserm/Auvergne University U1071, USC-INRA 2018, Clermont-Ferrand University, Clermont-Ferrand, France. Soumis: World journal of gastroenterology
    25. 25. Merci de votre attention

    ×