Depistage cirrhose

7 043 vues

Publié le

journées de DES Besançon mars 2013

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 043
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 289
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Fibrose hépatique = conséquence d’une agression hépatique quelle que soit la cause Evolution vers IHC, HTP et CHC
  • L’évaluation de la fibrose hépatique au cours des hépatopathies chroniques conditionne les décisions thérapeutiques et le dépistage des complications, et constitue un marqueur d’évolutivité de ces pathologies Inconvénients PBH: Examen invasif Morbidité non nulle (Cadranel et al, Hepatology 2000) Variabilité d’échantillonnage (Maharaj et al, Lancet 1986 ) Variabilité inter- et intraobservateur (The French METAVIR Cooperative Study Group, Hepatology 1994)
  • 1 ère étude s’intéressant aux patients hospitalisés
  • REXAL = serveur informatique de demande et de réception d’examens biologiques Sur le plan administratif, chaque patient est identifié lors de sa première hospitalisation par un Numéro d’Identification Patient (NIP), attribué une seule et unique fois. Chaque hospitalisation est identifiée par un numéro CPAGE Plusieurs numéros CPAGE peuvent correspondre à un seul et même patient, ce qui permettait de rattacher les résultats à un patient Identification des patients grâce au PMSI et à la Classification Internationale des Maladies (10è révision)
  • Utilisation de la base de données AXIGATE qui centralise les données administratives et médicales du patient (courriers d’hospitalisation ou de consultation, résultats d’examens complémentaires) Thrombopénie sévère< 40 G/L avec une cause extra-hépatique identifiée: hémopathie, état de choc, thrombopénie médicamenteuse ou en lien avec une complication de la grossesse Affection hépatique aiguë: traumatisme hépatique, chirurgie hépato-bilio-pancréatique, migration lithiasique, angiocholite, cytolyse hépatique > 10N)
  • Convocation accompagné d’une note d’information et d’un formulaire de consentement Recherche d’antécédents personnel ou familial d’hépatopathie chronique (Hémochromatose, maladie de Wilson, hépatite auto-immune, etc.) Facteurs de risque de maladie hépatique: - consommation chronique passée ou active d’alcool supérieure à 30 grammes par jour - consommation actuelle ou ancienne de drogue IV - transfusion sanguine < 1992 - tatouages ou piercings - comportement sexuel à risque - accident avec exposition au sang - procédure médicale ou chirurgicale invasive à risque d’infection nosocomiale pour les virus des hépatites B et C - traitements potentiellement inducteurs de fibrose hépatique) - antécédent de surpoids ou obésité (s’intégrant dans le cadre d’un syndrome métabolique selon les définitions de la FID) FibroScan utilisé comme examen de référence (refus de la PBH de la part du comité d’éthique)
  • Travail informatique très compliqué, échecs de concordance entre REXAL et CPAGE ont imposé d’éliminer un grand nombre de résultats
  • 160 patients (3.93%) avaient au moins une fois 2 tests concordants en faveur d’une fibrose hépatique sévère et pas de cause évidente de faux positifs Faux positifs: Thrombopénie sévère ou due à une cause extra-hépatique (infectieuse, hématologique, post-chimiothérapie, médicamenteuse) (N=60) Hépatite aiguë (hépatite, chirurgie, traumatisme) (N=56) Rhabdomyolyse (N=8) Puis exclusion de 40 patients décédés dans l’intervalle entre la récupération des données informatiques et le début des convocations, 10 patients avec une affection hépatique chronique déjà diagnostiquée, et 9 patients pour des raisons légales ou éthiques (protocole, pacemaker/DAI, tutelle) Pas d’analyse faisable sur les 4074 patients car on ne disposait pas de toutes les données nécessaires
  • En analyse univariée: Influence du service En Hématologie ou Oncologie: scores APRI, Fib-4 et Forns (valeurs médianes) plus élevés En Cardiologie: Forns médian plus bas
  • Influence des éléments des scores et influence du service Des valeurs élevées de Fib-4 étaient corrélées de manière indépendante avec un taux de plaquettes bas, un taux d’ASAT élevé, un âge avancé et le fait d’être hospitalisé en Hématologie ou oncologie
  • 101 patients convoqués en consultation Age médian 62 ans Sexe masculin dans 63.4% des cas
  • En comparaison avec les patients non convoqués, les patients convoqués avaient été plus souvent hospitalisés en cardiologie, moins souvent en hématologie, avait des plaquettes et des ASAT plus élevées, et des valeurs médianes de Fib-4 et Forns plus basses ainsi qu’un valeur plus basse du ratio Forns positif Pas de différence entre les deux populations pour l’âge, les dosages de cholestérol, de GGT et d’ALAT, ni pour les valeurs médiane de l’APRI et les ratio APRI positif et Fib-4 positif Impact des services Service d’hospitalisation du patient en 2010 était associé à des différences significatives d’âge (plus âgés en médecine interne et en cardiologie, moins âgés en gastro-entérologie, néphrologie et maladies infectieuses, ANOVA, p=0.001), d’ASAT (plus élevées en maladies infectieuses, plus basses en néphrologie, ANOVA, p=0.038), d’ALAT (plus élevées en maladies infectieuses et en oncologie, plus basses en néphrologie et en hématologie, ANOVA, p=0.0001) Pas d’impact sur valeur des GGT, du cholestérol et des plaquettes, ni sur les valeurs médianes des trois scores et les ratio de positivité de chaque test.
  • 21 patients (20.8%) ont accepté de venir en consultation d’Hépatologie  Echantillon représentatif (les dosages de cholestérol, GGT, plaquettes, ASAT, ALAT n’étaient pas non plus différents entre ces deux populations) Echecs de convocation: erreur d’adresse (N=11, 10.9%), pas d’accord du chef de service (refus de cosigner la lettre de convocation) (N=7, 6.9%) et pas de réponse (N=62, 61.4%)
  • Facteur de risque viral: 9 patients Alcool: 3 patients Syndrome métabolique: 3 patients Elasticité hépatique mesurée chez tous les patients mais non interprétable chez 3 patients (14%) en surpoids Pas de différence d’élasticité entre les patients avec un FDR par rapport aux autres (5.2 vs. 4.8 kPa, NS) Pas de différence non plus selon le FDR incriminé - 2 patients OH+: 4.5 kPa (médiane) - 9 patients virus +: 5.2 kPa (médiane) - 1 patient avec sd métabolique: 14.6 kPa (médiane) Faux positifs: Chimiothérapie (4 cas), Aplasie (1 cas), PTT du post-partum (1 cas), Leptospirose (1 cas), Dengue (2 cas), Legionellose sévère (1 cas) Pour l’un des deux patients (N°12): Diagnostic de CBP totalement asymptomatique La positivité répétée de tests ne prédisait pas mieux la cirrhose Le ratio de positivité pour l’APRI par exemple était bas chez les deux patients avec une cirrhose présumée, et élevé chez 4 patients avec une LSM basse (tableau 2)
  • Le ratio de positivité pour l’APRI par exemple était bas chez les deux patients avec une cirrhose présumée, et élevé chez 4 patients avec une LSM basse
  • Points forts de l’étude : Etude en intention de diagnostiquer (le but initial était d’implémenter les résultats des tests aux résultats directement transmis au praticien) Absence de biais de sélection (concernait l’ensemble des patients hospitalisés sur la période de temps considérée) Soutien institutionnel Algorithme de sélection cohérent et pragmatique Pas d’élimination des patients avec un seul test suggérant une fibrose hépatique sévère (↗ Sensibilité) Exclusion des patients avec des faux positifs évidents (cytolyse hépatique > 10N, thrombopénie) (↗ Spécificité) Facteurs expliquant ces résultats : Choix des scores biochimiques APRI, Fib-4 et Forns Non évalués de façon extensive dans toutes les affection chroniques du foie Score histologique (METAVIR) différents pour les 3 scores Cut-off utilisés définis initialement pour l’Hépatite chronique C Trop peu de Forns disponibles (car beaucoup de valeurs manquantes pour le cholestérol  limitait son intérêt en pratique) Importance peut-être trop grande donnée au score APRI (grande variabilité, faible VPP pour le diagnostic de cirrhose. Sélection des patients même s’ils n’avaient qu’une seule fois au moins 2 tests concordants en faveur d’une fibrose hépatique sévère  Intérêt d’une stratégie plus stringente, basée sur la positivité répétée des tests? Pas de corrélation entre un ratio de positivité élevé et la présence d’une cirrhose) Scores basés sur la numération plaquettaire (qui peut fluctuer durant la même hospitalisation et être influencée par de nombreux facteurs extra-hépatiques (thrombopénie infectieuse, hématologique ou médicamenteuse par exemple) Impact du service d’origine (Cardiologie: Forns plus bas (mais plus d’hypercholestérolémie dans cette population), Hématologie: APRI, Fib-4 et Forns plus élevés) MAIS: en dépit de ces limites: le choix de ces test semblait approprié car gratuits et nécessitant peu de dosages biochimiques, permettant d’augmenter le nombre de patients inclus Temps long entre la récupération des données 2010) et la consultation d’Hépatologie (2012) du aux aspects éthiques et règlementaires de l’étude (interventions répétées de la part du comité d’éthique) Cas possibles de réversion de fibrose hépatique Décès dans l’intervalle de possibles cas de cirrhose Limites de l’étude : Exclusion d’un nombre substantiel de patients lors de la récupération des résultats dans la base de données ‘REXAL’ Pas d’évaluation des patients avec des tests négatifs (considéré comme non éthique) Algorithme utilisé pour la sélection des patients arbitraire Examen de référence ≠ PBH mais FibroScan FibroScan: discordances existent avec les tests biochimiques (études Castéra et Degos), ce qui était le cas pour 19 patients sur 21. possibles cas d’échec ou de non interprétabilité, notamment chez les patients en surpoids (étude Foucher en 2006: Etude incluant plus de 2000 patients atteints d’affections hépatiques chroniques. Le seul facteur d’échec significatif en analyse multivariée était une Indice de Masse Corporelle supérieur à 28 kg/m²) ou en cas d’insuffisance cardiaque droite (Lebray et al en 2008)
  • Depistage cirrhose

    1. 1. Dépistage automatisé de laDépistage automatisé de la fibrose hépatique sévèrefibrose hépatique sévère chez les patients hospitalisés:chez les patients hospitalisés: une expérience pragmatiqueune expérience pragmatique Mémoire DES d’Hépato-Gastro-EntérologieMémoire DES d’Hépato-Gastro-Entérologie 16 mars 201316 mars 2013 Laure LAVAILL, BESANCONLaure LAVAILL, BESANCON
    2. 2. IntroductionIntroduction • La fibrose hépatique est unLa fibrose hépatique est un processus lent etprocessus lent et asymptomatiqueasymptomatique • Ayant de lourdesAyant de lourdes conséquences pronostiquesconséquences pronostiques
    3. 3. Evaluation de la fibrose hépatiqueEvaluation de la fibrose hépatique • Gold standard = PBH, mais inconvénientsGold standard = PBH, mais inconvénients • Nouveaux outils de dépistage de la fibroseNouveaux outils de dépistage de la fibrose hépatiquehépatique – Biomarqueurs (FibroTestBiomarqueurs (FibroTest11 , Fibromètre, Fibromètre22 , Hepascore, Hepascore33 ,, etc.)etc.) – Mesure de l’élasticité hépatique (FibroScan)Mesure de l’élasticité hépatique (FibroScan)44 1 Imbert-Bismut et al, Lancet 2001 2 Calès et al, Hepatology 2005 3 Adams et al, Clin Chem 2005 4 Sandrin et al, UMB 2003
    4. 4. Marqueurs non invasifs de FibroseMarqueurs non invasifs de Fibrose hépatiquehépatique • Validés dans la plupart des affections chroniques du foieValidés dans la plupart des affections chroniques du foie • Deux études en population généraleDeux études en population générale (1,2)(1,2) ont évalué laont évalué la prévalence de la fibrose hépatique à l’aide de marqueursprévalence de la fibrose hépatique à l’aide de marqueurs non invasifsnon invasifs • MAIS: Aucune étude n’est disponible chez des patientsMAIS: Aucune étude n’est disponible chez des patients hospitaliséshospitalisés • Or:Or: • La prévalence de facteurs de risque de maladie chronique du foieLa prévalence de facteurs de risque de maladie chronique du foie semble plus élevée chez ces patients (alcool, surpoids et obésité)semble plus élevée chez ces patients (alcool, surpoids et obésité) • De nombreux tests biochimiques réalisés couramment chez lesDe nombreux tests biochimiques réalisés couramment chez les patients hospitalisés s’intègrent dans des scores non invasifs depatients hospitalisés s’intègrent dans des scores non invasifs de FibroseFibrose 1 Roulot et al, Gut 2011 2 Poynard et al BMC Gastroenterol 2010
    5. 5. But de l’étudeBut de l’étude • Evaluer l’intérêt d’un dépistage systématiqueEvaluer l’intérêt d’un dépistage systématique automatisé de la fibrose hépatique avancéeautomatisé de la fibrose hépatique avancée • A l’aide de trois scores biochimiques de fibroseA l’aide de trois scores biochimiques de fibrose gratuitsgratuits etet faciles d’accèsfaciles d’accès (ne nécessitant pas de dosage dédié)(ne nécessitant pas de dosage dédié)  APRIAPRI  Fib-4Fib-4  FornsForns • Dans une population de patientsDans une population de patients hospitaliséshospitalisés, sans, sans affection hépatique préalablement connueaffection hépatique préalablement connue
    6. 6. Patients et méthodesPatients et méthodes • Etude monocentrique, en intention de diagnostiquer,Etude monocentrique, en intention de diagnostiquer, chez tous les patients hospitalisés consécutivementchez tous les patients hospitalisés consécutivement entre le 1entre le 1erer juillet et le 30 septembre 2010 au Centrejuillet et le 30 septembre 2010 au Centre Hospitalier Régional Universitaire de Besançon (France)Hospitalier Régional Universitaire de Besançon (France) • Réalisée en deux étapes (rétrospective puisRéalisée en deux étapes (rétrospective puis prospective)prospective) • Promotion institutionnelle (CHRU Besançon)Promotion institutionnelle (CHRU Besançon) • Obtention de l’accord du CPP Est II et de l’ANSMObtention de l’accord du CPP Est II et de l’ANSM
    7. 7. Patients et méthodesPatients et méthodes Etape rétrospective (1)Etape rétrospective (1) • Extraction de résultats biologiques via un serveurExtraction de résultats biologiques via un serveur informatique de résultats (‘REXAL’) entre le 1er juillet etinformatique de résultats (‘REXAL’) entre le 1er juillet et le 30 septembre 2010le 30 septembre 2010 • A chaque patient correspond un ‘NuméroA chaque patient correspond un ‘Numéro d’Identification Patient ou NIP’, et à chaqued’Identification Patient ou NIP’, et à chaque hospitalisation un ‘Numéro CPAGE’ permettant d’yhospitalisation un ‘Numéro CPAGE’ permettant d’y rattacher les résultatsrattacher les résultats • Exclusion des patients décédés, ayant séjourné enExclusion des patients décédés, ayant séjourné en Hépatologie ou étant déjà porteur d’une affectionHépatologie ou étant déjà porteur d’une affection hépatique connue (données PMSI)hépatique connue (données PMSI)
    8. 8. Patients et méthodesPatients et méthodes Etape rétrospective (2)Etape rétrospective (2) • Calcul informatique des 3 scores de fibroses APRI, Fib-4Calcul informatique des 3 scores de fibroses APRI, Fib-4 et Fornset Forns • Identification des patients avecIdentification des patients avec APRI ≥ 2APRI ≥ 2 (définissant(définissant Fibrose F4 d’après METAVIR) et parmi eux des patientsFibrose F4 d’après METAVIR) et parmi eux des patients avecavec Fib-4 > 3.25Fib-4 > 3.25 (≥ F3) et(≥ F3) et Forns > 6.9Forns > 6.9 (≥ F2)(≥ F2) • Quand plusieurs calculs de scores disponibles: calcul duQuand plusieurs calculs de scores disponibles: calcul du ratio Nombre de test positif/Nombre total de tests:ratio Nombre de test positif/Nombre total de tests: ratio APRI positif, ratio Fib-4 positif, ratio Forns positif,ratio APRI positif, ratio Fib-4 positif, ratio Forns positif, et des valeurs minimale, maximale, moyenne etet des valeurs minimale, maximale, moyenne et médiane de chaque testmédiane de chaque test Wai et al, 2003 Sterling et al, 2006 Forns et al, 2002
    9. 9. Patients et méthodesPatients et méthodes Etape rétrospective (3)Etape rétrospective (3) Après retour au dossier médical, exclusion des:Après retour au dossier médical, exclusion des:  Cas jugés comme faux positifs au regard de l’histoire cliniqueCas jugés comme faux positifs au regard de l’histoire clinique et/ou de certaines valeurs biologiques (Thrombopénie sévèreet/ou de certaines valeurs biologiques (Thrombopénie sévère < 10 G/L ou < 40 G/L avec une cause extra-hépatique< 10 G/L ou < 40 G/L avec une cause extra-hépatique identifiée, affection hépatique aiguë, rhabdomyolyse)identifiée, affection hépatique aiguë, rhabdomyolyse)  Affections hépatiques chroniques connuesAffections hépatiques chroniques connues  Patients décédésPatients décédés  Patients déjà inclus dans un protocolePatients déjà inclus dans un protocole  Patients avec pacemaker/DAI (demande du CPP)Patients avec pacemaker/DAI (demande du CPP)  Patients sous tutelle, curatelle ou sauvegarde de justicePatients sous tutelle, curatelle ou sauvegarde de justice
    10. 10. Patients et méthodesPatients et méthodes Etape prospective (1)Etape prospective (1) Convocation par courrier (co-signé par l’ensembleConvocation par courrier (co-signé par l’ensemble des chefs des services concernés) des patientsdes chefs des services concernés) des patients satisfaisant les critères d’inclusion en consultationsatisfaisant les critères d’inclusion en consultation d’Hépatologied’Hépatologie • Examen clinique complet à la recherche de facteurs de risque etExamen clinique complet à la recherche de facteurs de risque et de signes cliniques d’affection hépatique chroniquede signes cliniques d’affection hépatique chronique • Mesure de l’élasticité hépatique par élastographieMesure de l’élasticité hépatique par élastographie impulsionnelle ultrasonore (FibroScan, Echosens, France)impulsionnelle ultrasonore (FibroScan, Echosens, France)
    11. 11. Patients et méthodesPatients et méthodes Etape prospective (2)Etape prospective (2) • FibroScanFibroScan – Médiane d’élasticité (10Médiane d’élasticité (10 mesures valides)mesures valides) – Validité: TDR > 50% et IQR >Validité: TDR > 50% et IQR > 40% de la valeur médiane40% de la valeur médiane • Cut-offCut-off – = 5,5 ± 1,6 kPa: sujet sain= 5,5 ± 1,6 kPa: sujet sain11 – >7.65 kPa: Fibrose>7.65 kPa: Fibrose significativesignificative22 – > 13 kPa: Cirrhose> 13 kPa: Cirrhose 2323 1 Roulot et al, J Hepatol 2008 2 Friedrich-Rust et al, Gastroenterology 2008 3 Ganné-Carié et al, Hepatology 2006
    12. 12. Analyse statistiqueAnalyse statistique • Variables quantitatives exprimées par leur moyenne±SEVariables quantitatives exprimées par leur moyenne±SE ou leur médiane (IC 95%)ou leur médiane (IC 95%) • Estimation de la Valeur prédictive positive pour chaqueEstimation de la Valeur prédictive positive pour chaque score (APRI, Fib-4 et Forns)score (APRI, Fib-4 et Forns) • Analyses univariées :Analyses univariées : χχ², Student, ANOVA, régression², Student, ANOVA, régression linéairelinéaire • Analyses multivariées : régression linéaire multipleAnalyses multivariées : régression linéaire multiple • p significatif quand < 0.05p significatif quand < 0.05
    13. 13. Résultats (1)Résultats (1) Etape informatiqueEtape informatique • Entre le 1Entre le 1erer juillet et le 30 septembre 2010: recueil dejuillet et le 30 septembre 2010: recueil de 88,806 prélèvements sanguins chez 15,751 patients88,806 prélèvements sanguins chez 15,751 patients • Exclusions pour échec de concordance entre lesExclusions pour échec de concordance entre les différentes bases de donnéesdifférentes bases de données • Calcul automatisé de 10,035 APRI, 9,903 Fib-4 etCalcul automatisé de 10,035 APRI, 9,903 Fib-4 et 1250 Forns chez 4,074 patients.1250 Forns chez 4,074 patients.
    14. 14. 4074 patients4074 patients Résultats (2) Patients sélectionnésRésultats (2) Patients sélectionnés 284 patients avec au moins une fois 2 tests concordants en faveur d’une fibrose hépatique sévère Exclusion de 372 patients mineurs (< 18 ans) et de 3418 patients avec APRI < 2, Fib-4 < 3.25 ou Forns < 6.9 160 patients suspects de fibrose hépatique sévère sans faux positif évident 160 patients suspects de fibrose hépatique sévère sans faux positif évident 124 Faux positifs exclus (60 patients avec thrombopénie sévère ou secondaire à une cause extra-hépatique, 56 patients avec hépatite aiguë, 8 patients avec rhabdomyolyse) 101 patients convoqués par courrier 101 patients convoqués par courrier Exclusion de 40 patients décédés, 10 patients avec affection chronique déjà connue, 9 patients exclus pour raison éthiques ou légales 21 patients vus en consultation d’Hépatologie 21 patients vus en consultation d’Hépatologie 80 échecs de convocation (11 fausses adresses, 7 courriers non co-signés par nos collègues, 62 absences de réponse)
    15. 15. Résultats (3) Variabilité des scoresRésultats (3) Variabilité des scores • En analyses univariées :En analyses univariées : Scores influencés parScores influencés par – AgeAge – ASATASAT – PlaquettesPlaquettes – Service d’origine duService d’origine du patientpatient • En analyses multivariées:En analyses multivariées: influence du serviceinfluence du service persiste sur la valeur despersiste sur la valeur des teststests
    16. 16. Analyse multivariée des facteurs associés à la valeurAnalyse multivariée des facteurs associés à la valeur du Fib4 médian pour chaque patientdu Fib4 médian pour chaque patient VariablesVariables ββ SE (SE (ββ)) R²R² pp InterceptIntercept 1.0781.078 2.2652.265 -- 0.6340.634 AgeAge 1.0351.035 0.0280.028 0.0630.063 < 0.0001< 0.0001 ASATASAT 0.0110.011 0.0040.004 0.0160.016 0.0140.014 PlaquettesPlaquettes - 0.024- 0.024 0.0050.005 0.0700.070 < 0.0001< 0.0001 Hémato/OncoHémato/Onco 3.5473.547 1.2691.269 0.0210.021 0.0050.005 (régression linéaire multiple, R² = 0.263)(régression linéaire multiple, R² = 0.263)
    17. 17. Résultats (4) Caractéristiques des 101Résultats (4) Caractéristiques des 101 patients sélectionnéspatients sélectionnés
    18. 18. Résultats (5) Caractéristiques des 101Résultats (5) Caractéristiques des 101 patients sélectionnéspatients sélectionnés Patients convoquésPatients convoqués N=101N=101 Patients non convoquésPatients non convoqués N=183N=183 pp Hospitalisation en Cardiologie 37.6% 9.6% <10⁻⁴ Hospit en Hématologie Oncologie 22.8% 44.4% 0.0003 Age (années) 62 63 NS Plaquettes (G/L) 180 124.5 <10⁻⁴ Cholestérol (g/L) 1.49 1.345 NS GGT (UI/L) 91 74 NS ASAT (UI/L) 43 33 0.03 ALAT(UI/L) 41 36.5 NS Médiane APRI 1.58 1.845 NS Médiane Fib-4 4.02 5.28 0.013 Médiane Forns 6.56 8.13 0.0014 Ratio APRI positif 0.4 0.5 NS Ratio Fib-4 positif 0.6 0.73 NS Ratio Forns positif 0 1 0.004
    19. 19. Résultats (6) Patients vus en consultationRésultats (6) Patients vus en consultation d’Hépatologied’Hépatologie Patients vusPatients vus (N=21)(N=21) Patients non vusPatients non vus (N=80)(N=80) pp AgeAge 4747 62.562.5 0.0090.009 Médiane APRIMédiane APRI 1.491.49 1.5951.595 NSNS Médiane Fib-4Médiane Fib-4 3.143.14 4.054.05 NSNS Médiane FornsMédiane Forns 7.017.01 6.566.56 NSNS Ratio APRI positifRatio APRI positif 0.380.38 0.40.4 NSNS Ratio Fib-4 positifRatio Fib-4 positif 0.50.5 0.670.67 NSNS Ratio Forns positifRatio Forns positif 0.250.25 00 NSNS
    20. 20. Résultats (7) Données de la consultationRésultats (7) Données de la consultation d’Hépatologied’Hépatologie • Facteur de risque: 14/21 patients (67%)Facteur de risque: 14/21 patients (67%) • Elasticité hépatique: 3.2 kPa à 15.7 kPa (> 1 3 Kpa dansElasticité hépatique: 3.2 kPa à 15.7 kPa (> 1 3 Kpa dans deux cas)deux cas) • 1 cirrhose secondaire à une CBP (pas de FdR identifié)1 cirrhose secondaire à une CBP (pas de FdR identifié) • Prévalence de la cirrhose = vrais positifsPrévalence de la cirrhose = vrais positifs • En intention de diagnostiquer:En intention de diagnostiquer: 2/101=1.98%2/101=1.98% • En per-protocole:En per-protocole: 2/21=9.5%2/21=9.5% • Pas de valeur discriminante des facteurs de risque entrePas de valeur discriminante des facteurs de risque entre les 2 patients cirrhotiques et les 19 autresles 2 patients cirrhotiques et les 19 autres • Identification de « nouveaux » faux positifs (élasticitéIdentification de « nouveaux » faux positifs (élasticité faible et cause identifiée)faible et cause identifiée)
    21. 21. Résultats (8) Données de la consultationRésultats (8) Données de la consultation d’Hépatologied’Hépatologie • La positivité répétée des tests ne prédisait pasLa positivité répétée des tests ne prédisait pas mieux la cirrhosemieux la cirrhose Analyse en intention de diagnostiquerAnalyse en intention de diagnostiquer Analyse- per-protocoleAnalyse- per-protocole Cas deCas de cirrhosecirrhose TotalTotal VPPVPP Cas deCas de cirrhosecirrhose TotalTotal VPPVPP APRIAPRI ≥≥ 1 test +1 test + ≥≥ 3 tests +3 tests + 22 11 101101 3535 1.98%1.98% 2.86%2.86% 22 00 2121 88 9.52%9.52% -- Fib-4Fib-4 ≥≥ 1 test +1 test + ≥≥ 3 tests +3 tests + 22 22 101101 5353 1.98%1.98% 3.77%3.77% 22 22 2121 88 9.52%9.52% 25%25% FornsForns ≥≥ 1 test +1 test + ≥≥ 2 tests +2 tests + 22 00 1717 11 11.76%11.76% -- 22 00 44 00 50%50% --
    22. 22. Conclusions (1)Conclusions (1) • Calcul automatisé des scores APRI, Fib-4 et FornsCalcul automatisé des scores APRI, Fib-4 et Forns techniquement faisable et faciletechniquement faisable et facile • 4074 patients →160 patients suspects de fibrose4074 patients →160 patients suspects de fibrose sévère → 2 cas de cirrhose nouvellementsévère → 2 cas de cirrhose nouvellement découvertedécouverte – Faible rendementFaible rendement – nombre trop important de faux positifsnombre trop important de faux positifs • Un tel dépistage dans ces conditions ne peut êtreUn tel dépistage dans ces conditions ne peut être recommandérecommandé
    23. 23. Conclusions (2)Conclusions (2) • Possibilités d’amélioration ?Possibilités d’amélioration ? – Ne plus utiliser les cut-offs pré-définis mais redéfinir lesNe plus utiliser les cut-offs pré-définis mais redéfinir les cut-offs pour la cirrhose (toute cause) avec des patientscut-offs pour la cirrhose (toute cause) avec des patients dont l’histologie hépatique est connuedont l’histologie hépatique est connue – Rechercher d’éventuels faux négatifsRechercher d’éventuels faux négatifs • Renoncer à un dépistage « passif »Renoncer à un dépistage « passif » – Utiliser des tests biologiques plus performants (pas deUtiliser des tests biologiques plus performants (pas de plaquettes mais dosages biologiques dédiés)plaquettes mais dosages biologiques dédiés) – Fibroscan systématiqueFibroscan systématique
    24. 24. Merci de votre attentionMerci de votre attention

    ×