Résultats annuels 2012 Réunion du 28 février 2013
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Disclaimer  Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euron...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Sommaire1. 2012, 1ère année de la Transformation par Antoine Frérot2. Com...
12012 : 1èreannée de la Transformation, en avance sur nos objectifs                     Antoine Frérot
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012 : 1ère année de la Transformation, en avance sur nos objectifs  Evol...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Nouvelle organisation du Groupe  Conseil d’Administration   • 4 nouveaux ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012 : Programme de recentrage en avance sur les objectifs  En Mds€      ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012     Recentrage géographique et métiers: 48 pays à fin 2012*              ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012 : Désendettement en avance sur nos objectifs             Réduction d...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012  2012 : Des réductions de coûts en avance sur l’objectif*   En M€   Impac...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012 : Amélioration de la CAFop au 2ème semestre en dépit d’un environnem...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Poursuite d’une bonne dynamique commerciale   Eau • Etats‐Unis : New York...
2Comptes annuels 2012            Pierre‐François Riolacci
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012: 1ère année de la Transformation en avance sur nos objectifs        ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Répartition du chiffre d’affaires par divisionen M€                     2...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Eau : chiffre d’affaires de 12 078 M€  Exploitation : Chiffre d’affaires ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Eau : capacité d’autofinancement opérationnelle de 1 172 M€   CAFop de 1 ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Propreté : niveau d’activité stable malgré la conjoncture        Variatio...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Propreté : chiffre d’affaires de 9 083 M€ (+0,8%) et CAFop de 1 048 M€ (+...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Energie : chiffre d’affaires de 7 665 M€ Chiffre d’affaires de 7 665 M€ e...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Evolution de la capacité d’autofinancement opérationnelleEn M€           ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Capacité d’autofinancement opérationnelle                                ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 De la capacité d’autofinancement opérationnelle              au résultat ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Résultat opérationnel récurrent                                         2...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Passage du résultat opérationnel récurrent au résultat opérationnel    En...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Coût de financement En M€                                                ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Gestion de la dette en 2012  Objectif: Réduction du coût de portage de la...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Hybride  Objectifs de l’opération  • Conforter notre solidité financière ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Impôts   Après retraitement des éléments ponctuels, le taux d’impôt du Gr...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Résultat net des activités non poursuivies          En M€                ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Du résultat opérationnel au résultat net part du Groupe                  ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Tableau de financement   En M€                                           ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des capex 2012 maîtrisésUn exercice marqué par des opérations de rachats ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Synthèse des cessions d’actifs depuis 2009 : 9 Mds€ de cessions réalisées...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012       Cash Flow opérationnel                                             ...
3Application des nouvelles normes IFRS 10‐11‐12                Pierre‐François Riolacci
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Présentation des nouvelles normes IFRS            Aujourd’hui            ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Le périmètre concerné (1/2)  L’ensemble des partenariats du groupe sont d...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Le périmètre concerné (2/2) Quel traitement pour chacune des entités ?   ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des comptes qui se lisent différemment (1/2)  Les co‐entreprises, actuell...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des comptes qui se lisent différemment (2/2)  Impact EFN  • Les financeme...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Bridge CAFop 2011       CAF opérationnelle 2011 proforma IFRS 5, hors Ber...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012     Bridge EFN 2011        EFN 2011 retraité de 12,7 Mds€ (contre 14,7 Md...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Contributions 2012 des entités qui passeront en mise en équivalence au 1/...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Forte réduction des capex grâce à la Transformation  Maîtrise croissante ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Impact de la suppression de l’IP sur les objectifs 2013  Cessions   En Md...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Impact de la suppression de l’IP sur les objectifs 2013                  ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Synthèse des objectifs communiqués lors de l’Investor Day de décembre 201...
4Objectifs 2013‐2015                      Antoine Frérot                  François Bertreau
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2013 : 2ème année de la Transformation : des objectifs ambitieux pour exp...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Une entreprise à fort potentiel   Présence sur des marchés en forte crois...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Un gisement d’améliorations très important                             IT...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Améliorer la performance commerciale  Création d’une Direction Commerce e...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Améliorer la performance opérationnelle  Mise en place dune Direction des...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Améliorer la performance fonctionnelle  Mutualisation géographique • Acti...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des gisements de productivité : IT                                       ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des gisements de productivité : Achats                               14 M...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Un plan d’économies nettes de 470 M€* à l’horizon 2015                   ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Passage d’un EFN de 16,5 Mds€ fin 2008 à un EFN ajusté(1)entre 6 et 7 Mds...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012   Un Groupe désendetté et autofinancé        Une solidité financière retr...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Nous appuyer sur nos plates‐formes de croissance   Eau : Europe Centrale ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Croissance : déploiement des nouveaux modèles économiques        Nous con...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Nous concentrer sur les problèmes environnementaux d’ampleur et solvables...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012         Augmenter notre chiffre d’affaires avec les clients industriels  ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012      Faire évoluer nos modèles économiques       DES AXES FORTS          ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Objectifs moyen terme confirmés                                          ...
5Annexes          67
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Sommaire des annexes  Evolution des devises                              ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Annexe 1 : Evolution des devises       Principales devises    1 devise ét...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Annexe 2 : Principales données à fin décembre 2011 retraitées IFRS 5     ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Annexe 3 : Chiffre d’affaires par zone géographique    en M€             ...
Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Annexe 4 : Chiffre d’affaires par trimestre                              ...
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Resultats annuels 2012
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Resultats annuels 2012

925 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
925
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
144
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Resultats annuels 2012

  1. 1. Résultats annuels 2012 Réunion du 28 février 2013
  2. 2. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Disclaimer Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document de presse contient des « déclarations prospectives » (forward‐looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risques liés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent dimportantes ressources humaines et financières, le risque que des changements dans le prix de lénergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de Veolia Environnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, le risque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, les risques liés aux termes et conditions figurant habituellement dans les accords de cession, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux à lavenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telle que reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que Veolia Environnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même que les risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Veolia Environnement n’a pas l’obligation ni ne prend l’engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement copie des documents enregistrés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Ce document contient des indicateurs non strictement comptables (“non GAAP) au sens de la règlementation (notamment Regulation G adoptée par la  Securities and Exchange Commission américaine au titre de la loi américaine. Sarbanes‐Oxley Act de 2002).  Ces indicateurs non strictement comptables sont notamment conformes à l’exemption accordée par la règlementation américaine (Rule 100(c) of Regulation G) 2
  3. 3. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Sommaire1. 2012, 1ère année de la Transformation par Antoine Frérot2. Comptes annuels 2012 par Pierre‐François Riolacci3. Application des normes IFRS 10‐11‐12, par Pierre‐François  Riolacci4. Objectifs 2013‐2015 par Antoine Frérot et François  Bertreau5. Annexes 3
  4. 4. 12012 : 1èreannée de la Transformation, en avance sur nos objectifs Antoine Frérot
  5. 5. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012 : 1ère année de la Transformation, en avance sur nos objectifs Evolution de la gouvernance et nouvelle organisation du Groupe Cessions d’actifs et recentrage Baisse de l’endettement financier net de 3,4 Mds€ à 11,3 Mds€ Des réductions de coûts plus rapides que prévues Amélioration de la CAFop au 2ème semestre Conquête commerciale dynamique Veolia désormais sur la bonne trajectoire 5
  6. 6. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Nouvelle organisation du Groupe Conseil d’Administration • 4 nouveaux membres nommés à l’AG : Maryse Aulagnon, Nathalie Rachou,  Jacques Aschenbroich et Groupama SA (représenté par Georges Ralli) • Au cours du dernier trimestre 2012, démission de Henri Proglio et  cooptation de Marion Guillou Mise en place de la nouvelle organisation du Groupe • Nomination d’un nouveau Directeur Général Adjoint en charge des  Opérations, responsable de l’industrialisation du Groupe et de la réduction  des coûts 6
  7. 7. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012 : Programme de recentrage en avance sur les objectifs En Mds€ 74% réalisés 3,7 * Suite au passage en mise en équivalence à compter du  31/10/2012 7
  8. 8. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012  Recentrage géographique et métiers: 48 pays à fin 2012* Zoom  Europe Recentrage géographique Objectif: 40 pays à        fin 2013* Fin d’activités Recentrage métiers 8*capitaux employés > 5 M€
  9. 9. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012 : Désendettement en avance sur nos objectifs Réduction de l’EFN de 3,4 Mds€ en 1 an au lieu de 2 ans Levier 2012 de 3,26x(1) EFN de 11,3 Mds€ au 31/12/2012, en baisse de 3,4 Mds€ • 3,7 Mds€ de cessions d’actifs • 1,4 Md€ de désendettement suite au passage en mise en équivalence des  Eaux de Berlin au 31 octobre 2012 • 68% des cessions affectées au désendettement • Bonne tenue du BFR • Maîtrise des investissements industriels Leverage de 3,26x (1) au 31/12/2012 contre 3,88x au 31/12/2011 • Effet favorable du calendrier de cessions (1) EFN/ (CAF + Rembt des AFOs) = 11 283/ (3 085 + 371) = 3,26x 9
  10. 10. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012  2012 : Des réductions de coûts en avance sur l’objectif* En M€ Impacts RESOP 20 10* Convergence 1
  11. 11. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012 : Amélioration de la CAFop au 2ème semestre en dépit d’un environnement dégradé T4 2012 : 2ème trimestre consécutif de hausse de la CAFop* CAFop du T4 en progression de 2,9%* Effet volumes : bonne résilience de l’activité Propreté Impact des plans d’économies supérieur aux objectifs Bonne contribution des plateformes de croissance *Corrigé de l’effet périmètre Berlin sur 2 mois (31 M€). Variation CAFop T4 non retraitée: ‐1,1% ** Variation du T2 corrigée des dépréciations de créances italiennes et des charges à payer de ‐89M€ 11
  12. 12. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Poursuite d’une bonne dynamique commerciale Eau • Etats‐Unis : New York : gain du contrat de performance et d’assistance pour l’optimisation  des services d’eau et d’assainissement de la ville‐ PAO cumulé de 36 M$ sur 4 ans• Etats‐Unis : Californie: gain du contrat de gestion des réseaux de distribution et  d’assainissement de la ville de Rialto ‐ PAO cumulé de 300 M$ sur 30 ans• Inde : gain du contrat de réhabilitation du réseau et d’exploitation de l’eau potable de la ville  de Nagpur ‐ PAO cumulé de 387 M€ sur 25 ans• France : renouvellements / extensions de contrats >850 M€ (PAO cumulé / contrats >10M€) Propreté• Royaume‐Uni : gain du contrat PFI de traitement et valorisation énergétique des déchets  ménagers de la ville de Leeds ‐ PAO cumulé de 460 M£ sur 25 ans• Chine : gain du contrat de concession, en partenariat avec une société chinoise, du centre de  traitement des déchets spéciaux de Changsha (province de Hunan) ‐ PAO cumulé de 320M€ sur 25 ans• France : renouvellements de contrats à fin décembre ~200 M€ (PAO cumulé)• France: deux nouvelles lignes de valorisation (recyclage des huiles usagées et  méthanisation) Energie• PECO, signatures de nouveaux contrats pour 950 M€ de PAO cumulé • France : renouvellements de contrats à fin décembre >300 M€ (PAO cumulé), dans un  contexte commercial plus difficile  12
  13. 13. 2Comptes annuels 2012 Pierre‐François Riolacci
  14. 14. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2012: 1ère année de la Transformation en avance sur nos objectifs Bonne résistance de l’activité dans un environnement difficile Les chiffres clés Δ à  2011  2011  Δ en  En M€ 2012 (2) change  publié retraité (1) courant constant Chiffre d’affaires 29 647 28 576 29 439 +3,0% +1,2% (5) Capacité d’autofinancement opérationnelle 3 152 2 853 2 723 ‐4,6% ‐6,2% CAFop hors dépréciations Dalkia Italie (6) 2 853 2 804 ‐1,7% ‐3,3% Résultat opérationnel récurrent 1 700 1 558 1 194 ‐23,4% ‐24,5% RESOP récurrent hors dépréciations Dalkia  1 558 1 275 ‐18,1% ‐19,2% Italie (6) Résultat opérationnel (3) 1 017 829 1 095 +32,1% +30,5% Résultat net récurrent part du Groupe 290 195 60 Résultat net part du Groupe ‐490 ‐490 394 Free Cash Flow (4) 438 438 3 673 Endettement financier net 14 730 14 730 11 283 (1) Voir annexe 2 (2) Les procédures d’audit par les Commissaires aux comptes sont en cours (3) Les éléments non récurrents comprennent les pertes de valeur sur goodwill enregistrées au 31 décembre 2011 sur des filiales du Groupe en Europe du Sud et aux Etats‐Unis et des  pertes de valeurs sur actifs non courants enregistrées sur des filiales du Groupe en Italie principalement. (4) Le free cash flow correspond au cash généré (somme de la capacité d’autofinancement totale et du remboursement des actifs financiers opérationnels) net de la prise en compte de la  partie cash des éléments suivants : (i) variation du BFR opérationnel, (ii) opérations sur capitaux propres (variations de capital, dividendes versés et reçus), (iii) investissements nets de  cessions, (iv) variation des créances et autres actifs financiers, (v) intérêts financiers nets versés et (vi) impôts versés. (5) +1,5% à périmètre et change constants (6) Et charges à payer 14
  15. 15. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Répartition du chiffre d’affaires par divisionen M€ 29 439 28 576 Δ en  Δ à change  Δ hors  change et  courant constant périmètre Eau +1,3% ‐0,5% +1,0% Propreté +0,8% ‐2,2% ‐1,9% Services à l’Energie +7,4% +7,0% +5,8% Autres +21,1% +19,2% +15,3% Groupe Veolia +3,0% +1,2% +1,5% * Voir annexe 2 15
  16. 16. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Eau : chiffre d’affaires de 12 078 M€ Exploitation : Chiffre d’affaires stable (‐0,2% à  Chiffre d’affaires (en M€) périmètre et change constants) • France : chiffre d’affaires en hausse de 1,3% à périmètre  11 921 12 078 +1,3% constant Poursuite de l’érosion contractuelle : ‐1,6% Recul des volumes : ‐1% +7,9% Effet prix et travaux positif : +3,9% 4 243 4 223 • International : chiffre d’affaires en baisse de 1,1% à  périmètre et change constants Effet prix négatif à Berlin Bonnes performances en Europe Centrale et Orientale  ‐1,5% (hausses de prix) Concessions en Chine : effet prix et volumes favorables Technologies et Réseaux : Chiffre d’affaires en  hausse (+4,9% à périmètre et change constants)  • Progression de l’activité industrielle, en particulier dans le  secteur Oil &Gas Exploitation Technologies et Réseaux * Les comptes de l’année 2011 ont été retraités, afin  16 d’assurer la comparabilité des périodes (voir annexe 2)
  17. 17. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Eau : capacité d’autofinancement opérationnelle de 1 172 M€ CAFop de 1 172 M€ en baisse de 8,4% (‐9,4% à change constant) • France : érosion contractuelle et volumes en repli de 1%. Difficultés en  Guadeloupe. • Allemagne, baisse des prix et consolidation en IP sur 10 mois des Eaux de  Berlin • Bonne progression des pays d’Europe Centrale et Orientale et en Asie  Pacifique  • Impact net des plans Performance et Convergence de 106 M€ (dont                40 M€ pour Convergence) RESOP récurrent de 674 M€ en baisse de 22,5% (‐23,3% à change  constant) 17
  18. 18. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Propreté : niveau d’activité stable malgré la conjoncture Variation du CA  2012 / 2011 : +0,8%  T4 2012 : 1er trimestre de croissance organique positive +3% et ‐1,9% à périmètre et change constants 2012 Prix et volumes des matières recyclées ‐1,9% Volumes/ niveau d’activité ‐ Hausse des prix des services +0,8% Autres (dont PAO construction) ‐0,8% Effet de change +3,0% Périmètre ‐0,3% Contexte macro‐économique difficile avec des indices de production industrielle  en baisse pour le deuxième trimestre consécutif en Europe et aux Etats‐Unis.  Niveau d’activité toujours soutenu dans les déchets spéciaux, en croissance sur  chacun des quatre trimestres 2012 (+6,6% de croissance organique sur l’année) 18
  19. 19. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Propreté : chiffre d’affaires de 9 083 M€ (+0,8%) et CAFop de 1 048 M€ (+2,7%) Chiffre d’affaires :  • Bonne tenue de l’activité en France en hausse de 1,4% à périmètre constant • En Grande Bretagne, recul du chiffre d’affaires de 2,1% à périmètre et change constants  avec la baisse des volumes enfouis et le ralentissement de l’activité Construction • Forte baisse d’activité en Allemagne : ‐13,2% à périmètre constant, dont ‐8,8% liés à la  baisse des prix et des volumes de matières recyclées. Pression dans le secteur industriel  et commercial • Nette progression du chiffre d’affaires en Australie, +11,4% à périmètre et change  constants : progression des volumes, notamment au T4, et effet des hausses tarifaires et  de la hausse de la landfill tax. CAFop de 1 048 M€, en hausse de 2,7% (‐0,3% à change constant) • Effet défavorable du prix des matières (‐33 M€) • Difficultés persistantes à répercuter les hausses de coûts aux clients • Impact net des plans Performance et Convergence de 88 M€ (dont 28M€ pour Convergence) RESOP récurrent de 356 M€, en baisse de 14,6% (‐17,1% à change constant) 19
  20. 20. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Energie : chiffre d’affaires de 7 665 M€ Chiffre d’affaires de 7 665 M€ en hausse de 7,4%                   Chiffre d’affaires (en M€) (+5,8% à périmètre et change constants) 7 665 +7,4% • Hausse des prix des énergies : impact positif >200M€ 7 138  (principalement en France) • Effet climatique favorable, notamment en France : impact >100 M€ • Hausse des travaux en France (projets CRE) +6,2% 2 064 CAFop de 544 M€, en recul de 7,6% (‐7,7% à change  1 908 constant) • France : effet négatif des changements de réglementation              (prix de la chaleur et tarif électricité sur les cogénération gaz) • Contribution du réseau de chaleur de Varsovie : 36M€ • Italie : dépréciations de créances et charges à payer pour ‐82 M€ 1 857 Hors ces dépréciations et charges à payer la CAFop aurait progressé                    1 690 +8,6% de 6,3% • Impact net des plans Performance et Convergence de 66 M€ (dont 8 M€ pour Convergence) RESop récurrent de 298 M€ en recul de 22,9%                                    (‐22,5% à change constant) • Hors les dépréciations de créances et charges à payer en Italie,              International le RESOP récurrent aurait baissé de 1,8% France * Les comptes de l’année 2011 ont été retraités, afin  d’assurer la comparabilité des périodes (voir annexe 2) 20
  21. 21. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Evolution de la capacité d’autofinancement opérationnelleEn M€ 21
  22. 22. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Capacité d’autofinancement opérationnelle 2011 Δ en  Δ à change  En M€ 2012 Retraité (1) courant constant Eau 1 279,4 1 172,2 ‐8,4% ‐9,4% Propreté 1 020,8 1 048,2 +2,7% ‐0,3% Services à lénergie 588,9 544,4 ‐7,6% ‐7,7% Autres  ‐36,5 ‐42,0 ‐15,1% ‐21,6% Total Groupe 2 852,6 2 722,8 ‐4,6% ‐6,2% Taux de marge 10,0% 9,2% Hors difficultés en Italie dans les Services à l’Energie,  recul de la CAFop de 3,3% à change constant (1) Voir annexe 2 22
  23. 23. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 De la capacité d’autofinancement opérationnelle              au résultat opérationnel récurrent Δ à  2011 Δ en En M€ 2012 change  Retraité (1) courant constantCapacité d’autofinancement opérationnelle 2 852,6 2 722,8 ‐4,6% ‐6,2%Amortissements  ‐1 388,9 ‐1 479,8Plus‐values nettes +77,1 +84,3Provisions, juste valeur et autres +17,0 ‐133,6Résultat opérationnel récurrent 1 557,8 1 193,7 ‐23,4% ‐24,5% (1) Voir annexe 2 23
  24. 24. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Résultat opérationnel récurrent 2011 Δ en  Δ à change  En M€ 2012 Retraité (1) courant constant Eau 869,2 673,9 ‐22,5% ‐23,3% Propreté 417,0 356,0 ‐14,6% ‐17,1% Services à lénergie 387,0 298,5 ‐22,9% ‐22,5% Autres  ‐115,4 ‐134,7 ‐16,7% ‐17,8% Total Groupe 1 557,8 1 193,7 ‐23,4% ‐24,5% Taux de marge 5,5% 4,1% Hors difficultés en Italie dans les Services à l’Energie,  recul du RESop récurrent de 19,2% à change constant (1) Voir annexe 2 24
  25. 25. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Passage du résultat opérationnel récurrent au résultat opérationnel En M€ 2011 2012 Retraité (1) Résultat opérationnel récurrent 1 558 1 194 Impairment goodwill et actifs Italie ‐446 Impairment goodwill Etats‐Unis ‐153 Impairment goodwill Maroc ‐5 Impairment goodwill Espagne ‐18 Autres dépréciations et charges de restructuration ‐29 ‐13 Impairment Eau UK non régulé     ‐57 Impairment SNCM ‐78 Impairment goodwill Pays baltes ‐26 Autres ‐ ‐3 Total éléments non récurrents ‐729 ‐99 Résultat opérationnel 829 1 095 (1) Voir annexe 2 25
  26. 26. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Coût de financement En M€ 2011 2012 Δ en % Coût de l’EFN publié ‐748 (1) ‐759 Coût de l’EFN retraité (2) ‐787 5,39% ‐750 5,25% ‐0,14% Impact de la gestion active et amortissement de la dette ‐0,17% Impact de la variation des taux d’intérêts ‐0,03% Impact de change +0,04% Autres +0,02% En M€ 31‐déc‐11 31‐déc‐12 (3) Evolution du taux de financement EFN de clôture 14 730 11 283 (4) EFN moyen 14 600 14 292 Dette brute moyenne 19 868 18 361 Taux de financement brut 4,32% 4,27%  Placements moyens 5 742 4 403 Taux 1,48% 1,13% (1) 710 M€ en proforma IFRS5 (2) Y compris frais financiers des activités abandonnées et  hors coûts de rachats des dettes de décembre 2012 (47  M€ en 2012) (3) L’endettement financier net (EFN) représente la dette  financière brute (la dette financière non courante,  courante et trésorerie passive), nette de la trésorerie et  équivalents  de trésorerie et hors réévaluation des dérivés  de couverture de la dette (4) L’EFN moyen est la moyenne des EFN mensuels de la  période  26
  27. 27. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Gestion de la dette en 2012 Objectif: Réduction du coût de portage de la trésorerie, allongement de la durée moyenne  de la dette, et gestion des échéances de remboursement • Rachats partiels anticipés de souches obligataires en $ et en € : 649 M€ et 560 M$ • OPE avec rachats partiels payés en titres pour 750 M€ • Amortissements et remboursements : 1 062 M€ Total des remboursements et rachats nets des émissions : 1 711 M€ & 560 M$ • Coût non récurrent de 47 M€ en 2012 Baisse de la dette nette de 3,4 Mds€ sans accroître encore la position de liquidité => Un échéancier de dette optimisé sans pic de remboursement18001600 € $ £ CNY rachat 2010 rachat 2011 rachat 2012140012001000800600400200 0 27
  28. 28. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Hybride Objectifs de l’opération • Conforter notre solidité financière et accompagner la Transformation du  Groupe • Profiter de conditions de taux et de spreads très favorables • Diversification des devises de financement Janvier 2013 : émission de titres perpétuels remboursables à partir  d’avril 2018 au pair en 2 tranches • 1 Md€ @ 4.5%  • 400 M£ @ 4.875% • 100% Equity en IFRS • 50% Equity pour les agences: jusqu’au remboursement pour Moody’s et  jusqu’en avril 2018 pour S&P Amélioration des ratios de crédit 28
  29. 29. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Impôts Après retraitement des éléments ponctuels, le taux d’impôt du Groupe au                        31 décembre 2012 est de 39,2%. Le taux d’impôt apparent au 31 décembre 2012 s’explique ainsi : Base  Charge  résultat  Taux          En M€ d’impôt avant  d’impôt impôt Retraité des éléments ponctuels ‐232 591 39,2% Impairment de goodwills et dépréciation d’actifs  12 ‐191 Dalkia Italie‐ Dépréciation des créances* 7 ‐82 Réintégration des flux TNAI 54 ‐ Provisions & charges pour risques fiscaux ‐35 ‐ Changement taux et réglementation 21 ‐ Autres éléments 14 ‐45 Apparent ‐159 273 58,3% 29 * Et charges à payer
  30. 30. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Résultat net des activités non poursuivies En M€ 2011 2012 Eau régulée UK 65 275 Dont PV nette 233 Solid Waste US 43 306 Dont PV nette 208 Autres contributions 13 ‐195 Dont Citelum* ‐11 ‐68 Dont Eolfi* ‐10 ‐60 Dont Eau Maroc* ‐45 ‐38 Résultat net  des activités non poursuivies 121 386 * Y compris mises à la juste valeur 30
  31. 31. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Du résultat opérationnel au résultat net part du Groupe 2011 retraité (1) 2012En M€ Récurrent Non récurrent Total Récurrent Non récurrent TotalRésultat opérationnel 1 558 ‐729(3) 829 1 194 ‐99 (3) 1 095Charges financières (2) ‐758 ‐ ‐758 ‐775 ‐47 ‐822Charges d’impôts sur les  ‐337 ‐184 ‐521 ‐213 54 ‐159sociétésRésultat des entreprises  12 ‐ 12 30 ‐ 30associéesRésultat net des activités non  ‐ 121 121 386 386poursuiviesPart des minoritaires ‐280 107 ‐173 ‐176 40 ‐136Résultat net part du Groupe 195 ‐685 ‐490 60 334 394Résultat net publié part du  290 ‐780 ‐490 60 334 394Groupe (1) Voir annexe 2 (2) Y compris autres charges et produits financiers (3) Voir détails slide 25 31
  32. 32. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Tableau de financement En M€ 2011 2012 Capacité d’autofinancement (1) 3 353 3 085 Remboursements actifs financiers opérationnels 441 371 Génération totale de cash 3 794 3 456 Investissements bruts ‐3 134 ‐3 282 Variation BFR ‐41 103 Impôts payés ‐368 ‐336 Intérêts versés ‐771 ‐774 Dividendes (2) ‐547 ‐547 Autres (3) ‐39 ‐46 Cessions 1 544 5 099 Cash flow libre 438 3 673 Effets de change ‐64 ‐148 Autres 114 ‐78 Endettement financier net 14 730 11 283 Variation de l’endettement ‐488 ‐3 447 (1) Dont capacité d’autofinancement financière  et capacité d’autofinancement des opérations non poursuivies  (2) Dividendes versés aux actionnaires et  aux minoritaires (3) Comprend notamment les variations de créances et autres actifs financiers pour ‐53 M€ en 2011 et ‐85 M€ en 2012 32
  33. 33. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des capex 2012 maîtrisésUn exercice marqué par des opérations de rachats de minoritaires significativesainsi que par la maîtrise des investissements industriels. 33
  34. 34. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Synthèse des cessions d’actifs depuis 2009 : 9 Mds€ de cessions réalisées à des multiples élevés Dans un contexte post crise financière Multiples par division et par région atteints depuis 2009 (1) (2) Par Géographie Par Division(1) Sur les transactions supérieures à 50m€ depuis janvier 2009 : 23 opérations retenues, hors Berlin, représentant 6Mds€ d’EV, soit 78% des cessions réalisées entre 2009 et 2012(2) Multiples calculés EV/EBITDA calculés en moyenne pondérée : EBITDA de l’année n‐1 (ou de l’année n si transaction de fin d’année) Multiples retraités des cessions représentant le plus haut et le plus bas multiple  34
  35. 35. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012  Cash Flow opérationnel > 80%  affecté au désendettement En M€ CF positif  avant  cessions   nettes et  div. (1)(1) Le cash flow avant cessions financières nettes et après paiement des frais financiers et des impôts correspond à la somme de la capacité d’autofinancement opérationnelle et de la  capacité d’autofinancement financière, au remboursement des actifs financiers opérationnels, à la variation du BFR opérationnel et aux investissements industriels et cessions industrielles  hors investissements industriels net des cessions industrielles des activités non poursuivies.* CAF moins capex des activités abandonnées :CAF : 337 M€. Invest. ind. nets: 576 M€ (dont Eolfi 186 M€, Solid Waste US 92 M€, Eau rég. UK 32 M€, Eau Maroc 26 M€) 35** Et avant variations des autres créances et actifs financiers
  36. 36. 3Application des nouvelles normes IFRS 10‐11‐12 Pierre‐François Riolacci
  37. 37. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Présentation des nouvelles normes IFRS Aujourd’hui Demain IFRS 10 – Etats financiers  IAS 27 – Etats financiers consolidés consolidés IFRS 12 – Informations à fournir sur les  et individuels intérêts détenus dans d’atures entités IAS 27 – Etats financiers  SIC 12 – Entités ad’hoc individuels IAS 28 – Participation dans les  entreprises associées IAS 28 – Participation dans  les entreprises associées et  des co‐entreprises IAS 31 – Participation dans des co‐ entreprises SIC 13 – Entités contrôlées en  commun – Apports non IFRS 11 – Partenariats monétaires par des co‐entrepreneurs Application rétrospective à partir du 1er janvier 2013 37
  38. 38. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Le périmètre concerné (1/2) L’ensemble des partenariats du groupe sont des « Joint ventures » au  sens d’IFRS 11, dont les entités de l’Eau en Chine, Dalkia International  et Dalkia Investissement et seront dorénavant comptabilisés par mise  en équivalence, en l’absence de toute modification des éléments  d’appréciation du contrôle Quelques exceptions concernent l’activité construction (Division T&R)  avec les consortiums, les Sociétés en Participation en France et leurs  équivalents à l’étranger qui seront comptabilisés en « Joint  Operations » (impact N/S) 38
  39. 39. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Le périmètre concerné (2/2) Quel traitement pour chacune des entités ? Dalkia International : co‐entreprise détenue à 75% par Dalkia et 25% par EDF,  avec un taux d’intérêt de 50% => passage en MEE à 50%  VTD: passage d’IP à 50% en MEE à 50% Proactiva Group : co‐entreprise avec FCC à 50% => passage d’IP à 50% en MEE  à 50%  Shenzhen : co‐entreprise avec un tiers à 45% avec une participation de 25%   => passage en MEE à 25%  Tianjin : co‐entreprise avec un tiers à 49% => passage d’IP à 49% en MEE à  49% Rappel BWB (contrat de Berlin) : cession des parts de RWE au Land de Berlin : plus de contrôle conjoint => passage en MEE à 25% dès 31 octobre 2012 39
  40. 40. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des comptes qui se lisent différemment (1/2) Les co‐entreprises, actuellement consolidées selon la méthode de  l’intégration proportionnelle seront désormais comptabilisées selon la  méthode de la mise en équivalence :  • création au bilan, compte de résultat et dans le tableau des flux de trésorerie,  de lignes permettant de distinguer la nature des entités mises en équivalence • au compte de résultat, intégration des résultats des entités mises en  équivalence au sein du résultat opérationnel récurrent du Groupe • comptabilisation en produits financiers des intérêts reçus sur les concours  consentis 40
  41. 41. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des comptes qui se lisent différemment (2/2) Impact EFN • Les financements internes consentis aux co‐entreprises ne sont pas déduits  de l’EFN et majorent la dette à due concurrence • L’Endettement Financier Net Ajusté (Adjusted Net Debt) neutralise la non‐ élimination de ces financements  Veolia peut être amené à participer au financement du développement de ses partenariats, or la comptabilisation en MEE implique de ne plus « éliminer » ces financements inter‐compagnies. Une créance est reconnue à hauteur du prêt consenti mais n’est pas déduite de l’EFN La dette contractée par le groupe pour ces financements demeure en EFN Pas de modification de la définition actuelle de l’EFN Mais détermination, en complément, d’un EFN ajusté (EFA) intégrant les prêts consentis par le Groupe aux co‐entreprises Un enrichissement des notes annexes au titre des informations  données sur les filiales contrôlées, les partenariats et participations  dans des entreprises associées. 41
  42. 42. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Bridge CAFop 2011 CAF opérationnelle 2011 proforma IFRS 5, hors Berlin et post IP, de 1,9 Mds€ En M€ ‐32% Données non auditées 42* Dont Eau autres Europe et Moyen Orient ‐62 M€, dont Propreté Europe et Chine ‐47 M€, dont Dalkia France ‐24 M€
  43. 43. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012  Bridge EFN 2011 EFN 2011 retraité de 12,7 Mds€ (contre 14,7 Mds€ en 2011 publié) EFN ajusté 2011 diminué des principales créances aux co‐entreprises de 9,2 Mds€ ‐36% En Mds€* EFN, avant application des IFRS 10‐11‐12, et diminué des prêts accordés aux principales sociétés consolidées en IP pour 442 M€ 43 Données non auditées
  44. 44. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Contributions 2012 des entités qui passeront en mise en équivalence au 1/1/2013 (1) En M€ 2012 PAO 6 313 CAFop 801 RESOP 394 Résultat net part du groupe 49 Capex bruts (2) 866 Principales sociétés concernées :  Dalkia International,    Eaux de Berlin (sur 10 mois),  Tianjin, Shenzhen, Proactiva (1) Lors de la 1ère application des  IFRS 10‐11‐12 (2) Investissements industriels, financiers  et nouveaux AFO 44
  45. 45. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Forte réduction des capex grâce à la Transformation Maîtrise croissante des dépenses d’investissement Fin d’un cycle long d’investissements lourds En M€ 3 256 3 282 3 134 Rachats de  partenaires… Net des cessions industrielles et des remboursements d’AFO, CAPEX de 1,4 Md€, soit environ 5,6% du PAO 45
  46. 46. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Impact de la suppression de l’IP sur les objectifs 2013 Cessions En Mds€ Réductions de coûts • Suivi sur le périmètre géré à taux de consolidation homogène • 80% convertis en RESOP, exclusivement dans les activités contrôlées * Suite au passage en mise en équivalence à compter du  31/10/2012 46
  47. 47. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Impact de la suppression de l’IP sur les objectifs 2013 Cash Flow avant cessions financières positif en 2013 EFN 2013 (post IP et hybride) de 8 à 9 Mds€* EFN ajusté 2013 (post IP et hybride) de 6 à 7 Mds€* En Mds€ EFN des IP (Investor Day) * Avant effets de change de clôture 47
  48. 48. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Synthèse des objectifs communiqués lors de l’Investor Day de décembre 2011 dans le nouveau cadre comptable Investor Day Nouveaux objectifs • Cessions d’actifs : 6 Mds€(5) • Cessions d’actifs : 5 Mds€ • EFN ajusté 2013 : 6 à 7 Mds€ (1) • EFN 2013 : 12 Mds€(1) • Réductions de coûts 2013 : impact  • Réductions de coûts 2013 : 120M€(2) RESOP 170 M€(2) (6) • Réductions de coûts 2015 : 420M€(2) • Réductions de coûts 2015 : impact  RESOP 470 M€(2) (6) • Levier 2014(3) : 3,0x(4) • Levier EFN ajusté 2014(7) : 3,0x(4) • Croissance du PAO : +3% (en milieu  de cycle) • Croissance du PAO : +3% (en milieu  de cycle) • Croissance de la  CAFop : +5% (en  milieu de cycle) • Croissance de la CAFop : +5% (en  milieu de cycle) (1) Avant effets de change de clôture (2) Net des coûts de mise en œuvre,  (3) Endettement Financier Net/ (Capacité d’Autofinancement + Remboursements d’AFO) (4) +/‐5% (5) dont désendettement de 1,4 Md€ lié au passage en mise en équivalence de Berlin et y compris  remboursement des prêts co‐entreprises lié aux cessions (6) dont 20% environ dans les co‐entreprises (7) Endettement Financier Net ajusté/ (Capacité d’Autofinancement + Remboursements d’AFO)  48
  49. 49. 4Objectifs 2013‐2015 Antoine Frérot François Bertreau
  50. 50. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 2013 : 2ème année de la Transformation : des objectifs ambitieux pour exploiter un fort potentiel Un fort gisement de productivité: Transformation et  réduction de coûts Un Groupe désendetté et flexible Croissance:  déploiement des nouveaux modèles  économiques 50
  51. 51. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Une entreprise à fort potentiel  Présence sur des marchés en forte croissance Taille du groupe En tirer bénéfice Savoir‐faire techniques de premier plan Les diffuser et les industrialiser Présence mondiale Un atout mais une couverture à concentrer Mais une organisation sous‐optimale   51
  52. 52. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Un gisement d’améliorations très important IT Ressources  Humaines Immobilier TAILLE Achats Internalisation Mutualisation R&D PRESENCE  Industrialisation  MONDIALE SAVOIR FAIRE  des processus TECHNIQUES Synergies  Best practices commerciales 170 Capex management 52
  53. 53. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Améliorer la performance commerciale Création d’une Direction Commerce et Marketing Groupe  • Conception d’offres modulaires / Standardisation Création de Key Account Managers • Démarchage systématique des unités des grands clients industriels Mise en responsabilité des Délégués Pays • Ventes croisées La Recherche et Développement, facteur de différenciation 170 53
  54. 54. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Améliorer la performance opérationnelle Mise en place dune Direction des Opérations par métier Standardisation des processus dexploitation • Définition de « business lines » comparables • Benchmarks / Bonnes pratiques Rationalisation des programmes de R&D Un changement de culture 170 54
  55. 55. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Améliorer la performance fonctionnelle Mutualisation géographique • Activités transactionnelles : Comptabilité fournisseurs et générale, paie,  infrastructures IT...• Activités d’expertise : Trésorerie, Fiscalité, Risques et assurances, Achats,  Communication, Immobilier, Juridique, RH (formation…) Pilotage mondial des back offices• Nomination d’un responsable de Veolia Global Support Services « Quick Wins » : data centers, flotte de véhicules, Gestion immobilière, Assurances,  Honoraires Base de coûts visée : 1,3 Md€ Économies identifiées Objectif 2015 – Investor Day Déc. 2011 80 M€ 65 M€ 80% déjà lancés 55
  56. 56. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des gisements de productivité : IT                                      Phase 1 : Actions court terme • 70% des économies annoncées à l’Investor Day déjà engagées Hébergement, serveurs Réforme du réseau France + backbone international Optimisation des services support Google Apps 2ème volet du Plan IT : Rationalisation des infrastructures • Mutualisation au niveau pays Base de coûts visée : 550 M€ • Nombre limités de centres de services partagés  • Réorganisation des fonctions  • Internalisation des compétences clés • Optimisation du sourcing 60 M€ Plan d’optimisation mondial : New IT 2.0 • Optimisation des réseaux à l’échelle mondiale 43 M€ • Rationalisation de notre patrimoine applicatif Économies identifiées Objectif 2015 – Investor Day Déc. 2011 56
  57. 57. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Des gisements de productivité : Achats                             14 Mds€(1) d’Achats par an :  • dont 9 Mds€(1) adressables Aujourd’hui: • Forte décentralisation opérationnelle • 20% des achats centralisés Plan d’actions • Systématisation du recours aux acheteurs, avec évaluation du besoin • Centralisation de la fonction Achats par pays Selon les catégories,  170 gain potentiel supérieur à 5% (1) Avant suppression de l’IP 57
  58. 58. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Un plan d’économies nettes de 470 M€* à l’horizon 2015 UN PLAN DE 470 M€* DÉCONOMIES NETTES EN 2015 Impacts RESOP En M€ 470 270 170 Nouveaux objectifs présentés le 3 mai 2013 * Nets des coûts de mise en œuvre, dont 20% environ dans les co‐entreprises 58
  59. 59. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Passage d’un EFN de 16,5 Mds€ fin 2008 à un EFN ajusté(1)entre 6 et 7 Mds€ fin 2013En Mds€ Avec 1,8 Mds€ de dividendes payés sur la période Objectif de  leverage 2014  de 3,0x (3) (1) EFN ajusté net des prêts aux co‐entreprises et post application des IFRS 10‐11‐12 (2) Endettement financier net / (Capacité d’autofinancement + Remboursements d’AFO) 59 (3) Endettement financier net ajusté / (Capacité d’autofinancement + Remboursements d’AFO), +/‐ 5%
  60. 60. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012  Un Groupe désendetté et autofinancé Une solidité financière retrouvée Cash Flow avant cessions financières nettes positif(1) Des ressources propres durablement accrues pour investir sur nos pôles  de croissance en respectant l’objectif de Cash Flow avant cessions  financières nettes positif Dividende stable pendant la période de Transformation • Dividende 2014 au titre des résultats 2013 : 0,70€ par action(1) Le cash flow avant cessions financières nettes et après paiement des frais financiers et des impôts correspond à la somme de la capacité d’autofinancement  opérationnelle et de la capacité d’autofinancement financière, au remboursement des actifs financiers opérationnels, à la variation du BFR opérationnel et aux  investissements industriels et cessions industrielles hors investissements industriels net des cessions industrielles des activités non poursuivies. 60
  61. 61. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Nous appuyer sur nos plates‐formes de croissance Eau : Europe Centrale et Orientale Energie : Europe Centrale et Orientale Variation VariationM€ 2009 2012 2009/ 2012 M€ 2009 2012 2009/ 2012PAO 875 1,115 +27,4% PAO 1,241 1,631 +31,4%CAFop 141 195 +38,3% CAFop 289 307 +6,2% Eau : Chine Propreté : PFI au Royaume Uni Variation VariationM€ 2009 2012 2009/ 2012 M€ 2009 2012 2009/ 2012PAO 531 867 +63,3% PAO 370 583 +57,6%CAFop 92 128 +39,1% CAFop 102 163 +59,8% Propreté : déchets spéciaux Variation M€ 2009 2012 2009/ 2012 PAO 603 782 +29,7% CAFop  99 142 +42,6% Amélioration de la CAFop d’environ 210 M€ en 3 ans +29% en 3 ans 61
  62. 62. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Croissance : déploiement des nouveaux modèles économiques Nous concentrer sur les marchés dampleur  avec de grandes problématiques environnementales... ... où nous pouvons apporter une expertise différenciante et rémunérée par une demande solvable Augmenter notre chiffre d’affaires avec les clients industriels  d’environ 35 % aujourd’hui à plus de 50 % Nous déplacer vers les géographies les plus dynamiques Faire évoluer nos modèles économiques 62
  63. 63. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Nous concentrer sur les problèmes environnementaux d’ampleur et solvables‐ Ex.: Le démantèlement des installations nucléairesUn marché à fort potentiel… … sur lequel Veolia dispose d’une position unique Veolia dispose d’un savoir‐faire déjà La France est le n 1 mondial  reconnusur le cycle électronucléaire •ANDRA : gestion du stockage • CEA ‐ AREVA – EDF des déchets très faiblement actifs •CEA Saclay : exploitation  de linstallation de prétraitement Un marché français potentiel  des effluentsde ~32 Mds€1 pour  •Fukushima : gestion d’urgence le démantèlement  avec Areva et le CEAdes installations nucléaires Veolia a lexpertise et la taille  nécessaires pour poursuivre  son développement sur ce marché Veolia s’engage à faire des solutions spécialisées pour le  démantèlement et l’assainissement des installations nucléaires 1. Source Cour des Comptes 2012 63
  64. 64. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012  Augmenter notre chiffre d’affaires avec les clients industriels                             Ex.: Le gaz de schiste : premiers contrats aux USA et en Europe centrale 8 5 8 4 7 8 1 6 2 8 8 3 81 Traitement de l’eau (évaporation) → rejet / réutilisation 5 Traitement des odeurs 2 Traitement de l’eau (évaporation & cristallisation) → rejet / réutilisation 6 Pompage déchets liquides3 Traitement de l’eau (osmose inverse) → rejet / réutilisation 7 Dépollution des sols4 Traitement mobile de l’eau → réutilisation 8 Solidification 64
  65. 65. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012  Faire évoluer nos modèles économiques DES AXES FORTS …TRADUITS CONCRETEMENT D’EVOLUTION DE NOS METIERS… POUR NOS CLIENTS Collecte incitative Réinventer nos métiers historiques Biomasse  Smart metering (capteurs  intelligents) Servir l’opérateur, plutôt qu’être  Faire évoluer les modèles opérateur Intéressement aux résultats Solutions compatibles  Redonner envie à nos clients avec une exploitation municipale Réduction de la charge 65
  66. 66. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Objectifs moyen terme confirmés • 6 Mds€ de cessions (1) • EFN 2013, en nouvelles normes : 2012‐2013: Endettement Financier Net entre 8 et 9 Mds€(2) Endettement Financier Net ajusté entre 6 et 7 Mds€(2) Période de • Réduction des coûts : Transformation en 2013 : 170 M€ d’impact net sur le résultat opérationnel(3) • Engagement étendu d’un dividende à 0,70€(4) par action en 2013(5) et 2014 • Croissance organique du PAO supérieure à 3% par an (en milieu de  A partir de cycle) • Croissance de la CAF opérationnelle >+5% par an (en milieu de  2014 : cycle) Nouveau  • Levier(6) de 3,0x(7) à partir de 2014 Veolia • A moyen terme : taux de distribution en ligne avec le niveau  historique • Réduction des coûts en 2015 : 470 M€ d’impact net sur le résultat  opérationnel(3) (1) Dont désendettement de 1,4 Md€ lié au passage en mise en équivalence de Berlin et y compris remboursement des prêts co‐entreprises lié aux cessions (2) Avant effets de change de clôture (3) Net des coûts de mise en œuvre, dont 20% environ dans les co‐entreprises (4) Soumis à l’approbation du conseil d’administration de Veolia et de l’Assemblée Générale des actionnaires (5) En numéraire ou en actions (6) Endettement Financier Net ajusté/ (Capacité d’Autofinancement + Remboursements d’AFO) 66 (7) +/‐5%
  67. 67. 5Annexes 67
  68. 68. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Sommaire des annexes Evolution des devises Annexe 1 Principales données à fin décembre 2011 retraitées IFRS 5 Annexe 2 Chiffre d’affaires par zone géographique Annexe 3 Chiffre d’affaires par trimestre Annexe 4 Principaux contrats gagnés ou renouvelés depuis le début de l’année 2012  Annexes  5 Propreté : chiffre d’affaires dans les principaux pays Annexe 6 Propreté : répartition du chiffre d’affaires par activité Annexe 7 Propreté : PAO vs Production industrielle  Annexe 8 Propreté : évolution du cours des matières premières Annexe 9 Investissements bruts par division Annexe 10 Cessions réalisées  Annexe 11 Plan de Performance opérationnelle  et Plan Convergence 1 Annexes 12 Caractéristiques de la dette  Annexes 13 Liquidité nette Annexe 14 Gestion de la liquidité Annexe 15 Actifs financiers opérationnels Annexe 16 Etat de la situation financière consolidée                                                     Annexe 17 ROCE Annexes 18 Composition du Conseil d’Administration et du Comité Exécutif Annexes 19 68
  69. 69. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Annexe 1 : Evolution des devises  Principales devises 1 devise étrangère = …€) 2011 2012 Δ 2012 vs  2011 Dollar US Taux moyen 0,7184 0,7776 +8,2% Taux de clôture 0,7728 0,7582 ‐1,9% Livre sterling Taux moyen 1,1521 1,2330 +7,0% Taux de clôture 1,1976 1,2255 +2,3% Dollar australien Taux moyen 0,7418 0,8058 +8,6% Taux de clôture 0,7862 0,7868 +0,1% Couronne tchèque Taux moyen 0,0407 0,0398 ‐2,2% Taux de clôture 0,0388 0,0398 +2,6% Le taux moyen s’applique au compte de résultat et aux flux de trésorerie Le taux de clôture s’applique au bilan 69
  70. 70. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Annexe 2 : Principales données à fin décembre 2011 retraitées IFRS 5 2011 En M€ 2011 publié retraité  IFRS5 (1) Chiffre d’affaires 29 647 28 576 Capacité d’autofinancement opérationnelle  3 152 2 853 Résultat opérationnel récurrent 1 700 1 558 Résultat opérationnel (2) 1 017 829 Résultat net récurrent part du Groupe 290 195 Cash Flow libre (3) 438 438 (1) Les comptes de l’année 2011 ont été retraités afin d’assurer la comparabilité des périodes : ‐ du reclassement en « Résultat net des activités non poursuivies » des activités en cours de cession, soit les activités de l’Eau au Maroc et les activités d’Energies renouvelables partiellement cédées au 31 décembre 2012, ‐ du reclassement en « Résultat net des activités non poursuivies » des activités cédées en 2012, soit de l’activité « déchets solides » aux Etats‐Unis dans la division Propreté et de l’activité régulée au Royaume Uni dans la division Eau. Les comptes de l’année 2011 sont également retraités du reclassement en activités poursuivies à compter du 3 mars 2011 des activités du groupe Société Nationale Maritime Corse Méditerranée (SNCM) qui était intégré au sein du métier Transport classé en activités non poursuivies au 31 décembre 2011. Le processus de cession du groupe SNCM a été interrompu au cours du 1er semestre 2012. (2) Les éléments non récurrents comprennent les pertes de valeur sur goodwill enregistrées au 31 décembre 2011 sur des filiales du Groupe en Europe du Sud et aux Etats‐Unis et des pertes de valeurs sur actifs non courants enregistrées sur des filiales du Groupe en Italie principalement. (3) Le cash flow libre correspond au cash généré (somme de la capacité d’autofinancement totale et du remboursement des actifs financiers opérationnels) net de la prise en compte de la partie cash des éléments suivants : (i) variation du BFR opérationnel, (ii) opérations sur capitaux propres (variations de capital, dividendes versés et reçus), (iii) investissements nets de cessions, (iv) variation des créances et autres actifs financiers, (v) intérêts financiers 70 nets versés et (vi) impôts versés.
  71. 71. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Annexe 3 : Chiffre d’affaires par zone géographique en M€ 29 439 28 576 Var. en  Var. change  Var. hors  courant constant change et  périmètre PECO +10,1% +12,1% +6,8% France +3,5% +3,5% +3,8% Europe hors  France et hors  ‐4,2% ‐6,3% ‐3,6% PECO Etats‐Unis +7,4% ‐0,8% ‐0,4% Asie/Pacifique +8,4% ‐0,3% ‐0,2% Reste du monde +7,6% +6,3% +5,8% Total +3,0% +1,2% +1,5%(1) Voir annexe 2 71
  72. 72. Relations Investisseurs ‐ Résultats annuels 2012 Annexe 4 : Chiffre d’affaires par trimestre  1er trimestre 2ème trimestre 1er semestre 2011 2012 Δ à change  2011 2012 Δ à change  2011 2012 Δ à change  Retraité (1) et  Retraité (1) et  Retraité (1) et  En M€ périmètre  périmètre  périmètre  constants constants constantsEau 2 823,8 2 957,1 +5,1% 2 986,7 3 013,7 ‐0,3% 5 810,4 5 970,8 +2,3%Propreté 2 196,3 2 197,0 ‐1,1% 2 357,3 2 284,9 ‐5,7% 4 553,6 4 481,9 ‐3,5%Energie 2 286,6 2 502,6 +6,2% 1 311,2 1 418,0 +5,6% 3 597,8 3 920,6 +5,9%Autres 94,2 131,8 +21,4% 123,7 147,4 +16,0% 217,9 279,2 +18,3%Groupe 7 400,9 7 788,5 +3,8% 6 778,9 6 864,0 ‐0,8% 14 179,7 14 652,5 +1,6%Var. en courant +5,2% +1,3% +3,3% 3ème trimestre 4ème trimestre 31 décembre En M€ 2011 2012 Δ à change  2011 2012 Δ à change  2011 2012 Δ à change  Retraité (1) et  Retraité (1) et  Retraité (1) et  périmètre  périmètre  périmètre  constants constants constantsEau 2 955,8 3 001,1 ‐ 3 155,1 3 106,3 ‐0,6% 11 921,3 12 078,2 +1,0%Propreté 2 252,5 2 268,9 ‐3,4% 2 204,7 2 332,1 +3,0% 9 010,8 9 082,9 ‐1,9%Energie 1 179,4 1 260,6 +3,4% 2 361,0 2 483,4 +6,8% 7 138,2 7 664,6 +5,8%Autres 149,8 173,4 +12,3% 138,5 160,2 +13,8% 506,2 612,8 +15,3%Groupe 6 537,5 6 704,0 ‐0,3% 7 859,3 8 082,0 +2,9% 28 576,5 29 438,5 +1,5%Var. en courant +2,6% +2,8% +3,0% (1) Voir annexe 2 72

×