LA RENAISSANCE
 L’humanisme dans l’art
Index
•   introduction
•   la Florence des Médicis
•   questionnaire sur Florence
•   la Rome des papes
•   questionnaire ...
L’EUROPE DE L’HUMANISME ET DE LA
                     RENAISSANCE
  Dans l’Europe du XVIe
siècle, l’humanisme, parti des v...
Florence,
berceau de la
Renaissance
LA FLORENCE DES MEDICIS
  Dès les années 1380, artistes et intellectuels florentins
imaginent un nouveau style, qui triomp...
L’architecture




     La sculpture
Santa Maria del Fiore
L’emblème de la
Renaissance
florentine est la
coupole, Duomo,
de la cathédrale
Santa Maria del
Fiore...
Santa Maria Novella         La façade avait été commencée au
                            XIIIe siècle. Elle fut reprise en...
MICHEL-ANGE, David, 1501-1504
   Galerie de l‘Académie, Florence


                        Le personnage de
              ...
La peinture
La Renaissance est largement influencée par les thèmes
mythologiques et par la représentation artistique antique: elle
n’h...
Le mécénat princier est essentiel à l’épanouissement de l’art de
la Renaissance. Il est aussi un instrument politique larg...
Sandro BOTTICELLI (1445-1510)




La fresque Le Printemps                     La Naissance de Vénus, qui
est réalisée en 1...
1) Quelle est la place de Florence dans l’histoire de la Renaissance ? Comment l’expliquer ?




 2) Quelles sont les cara...
Rome, nouvelle
 patrie de la
 Renaissance
LA ROME DES PAPES
   A partir de 1418, les papes reconstruisent la cité ruinée.
   Sixte IV (1471-1484) appelle à Rome les...
La cité du Vatican
                            Sur le chantier se succèdent en deux
                            siècles Br...
RAPHAEL, L’Ecole d’Athènes, 1509
                    fresque de la Chambre de la Signature au Vatican




Scène dans laque...
La chapelle Sixtine
MICHEL-ANGE, plafond de la
chapelle, 1508-1512              La Chapelle Sixtine prend son nom du Pape ...
Rome
                                           Cette statue, réalisée
                                             pour l...
1) Expliquer la place de Rome dans l’histoire de l’art du XV e au XVIIe siècle.




2) Montrer en quoi La création de l’Ho...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La renaissance élèves

5 243 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 243
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
96
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La renaissance élèves

  1. 1. LA RENAISSANCE L’humanisme dans l’art
  2. 2. Index • introduction • la Florence des Médicis • questionnaire sur Florence • la Rome des papes • questionnaire sur Rome
  3. 3. L’EUROPE DE L’HUMANISME ET DE LA RENAISSANCE Dans l’Europe du XVIe siècle, l’humanisme, parti des villes d’Italie, est relayé par les grandes universités, de l’Espagne à la Pologne en passant par l’Angleterre. Dans toutes les cours européennes, notamment en France et en Italie, les princes, patrons des arts, invitent les grands artistes italiens à édifier de nouvelles résidences. Les modèles culturels de l’Italie se répandent d’autant plus vite que l’imprimerie s’est elle aussi rapidement diffusée à partir de son berceau, l’Allemagne rhénane. L’Europe est désormais un vaste espace culturel où circulent les idées, les Les foyers de l’humanisme et de la Renaissance en Europe formes et les textes.
  4. 4. Florence, berceau de la Renaissance
  5. 5. LA FLORENCE DES MEDICIS Dès les années 1380, artistes et intellectuels florentins imaginent un nouveau style, qui triomphe vers 1420 avec les églises et les bâtiments construits par Brunelleschi (1377-1446) (église San Lorenzo, le dôme de la cathédrale, l’hôpital des Innocents). L’art nouveau repose sur les principes définis par les humanistes et la redécouverte de l’Antiquité. La recherche de cette beauté pure fait l’objet de discussions parmi les intellectuels et les artistes dans l’entourage de la famille Médicis, et particulièrement autour du très cultivé Laurent le Magnifique (1449-1492). La formidable vitalité de l’art florentin pendant tout le XVe siècle est le creuset de la Renaissance. Rome, entièrement nourrie par Florence, reprend le flambeau après la ruine des Médicis (entre 1494 et 1498 la famille Médicis fut chassée du pouvoir par le moine dominicain Savonarole).
  6. 6. L’architecture La sculpture
  7. 7. Santa Maria del Fiore L’emblème de la Renaissance florentine est la coupole, Duomo, de la cathédrale Santa Maria del Fiore édifiée à partir de 1423 par Brunelleschi: nul avant lui n’avait pu imaginer construire une coupole de On peut voir le campanile de Giotto (gauche) et quarante mètres la tour du Palazzo Vecchio (droite). de diamètre.
  8. 8. Santa Maria Novella La façade avait été commencée au XIIIe siècle. Elle fut reprise en 1456 par Alberti et financée par une des plus riches familles florentines: les banquiers Rucellai. A l’intérieur, on peut notamment admirer la fresque de la Trinité de Masaccio(1425). L’Hôpital des Innocents, construit par Brunelleschi à partir de 1419
  9. 9. MICHEL-ANGE, David, 1501-1504 Galerie de l‘Académie, Florence Le personnage de l’Ancien Testament est représenté en jeune homme nu, musclé et portant son regard au loin comme s’il évaluait son ennemi Goliath. Le David, est le symbole de l’invincibilité de la République florentine.
  10. 10. La peinture
  11. 11. La Renaissance est largement influencée par les thèmes mythologiques et par la représentation artistique antique: elle n’hésite pas à représenter les corps nus et de façon réaliste. Sandro BOTTICELLI (1445-1510), Mars et Vénus, Londres, National Gallery S’agit-il d’un portrait de Julien de Médicis (frère de Laurent) et de la « belle Simonetta » (Vespucci), ou d’une allégorie des bienfaits de l’amour ?
  12. 12. Le mécénat princier est essentiel à l’épanouissement de l’art de la Renaissance. Il est aussi un instrument politique largement utilisé par la famille Médicis. Détail du Cortège des Rois Mages peint en 1459 par Benozzo Gozzoli (1420-1497) pour la chapelle du Palais Médicis-Riccardi à Florence et célébrant Laurent de Médicis (1449-1492), surnommé le Magnifique.
  13. 13. Sandro BOTTICELLI (1445-1510) La fresque Le Printemps La Naissance de Vénus, qui est réalisée en 1482 pour la présente pour la première famille Médicis. fois une nudité féminine non (Galerie des Offices, Florence) biblique, est peinte sur une toile vers 1485. http://www.polomuseale.firenze.it/uffizi/ (Galerie des Offices, Florence)
  14. 14. 1) Quelle est la place de Florence dans l’histoire de la Renaissance ? Comment l’expliquer ? 2) Quelles sont les caractéristiques de l’art de la Renaissance ? 3) Montrer en quoi ces œuvres appartiennent à la période humaniste et en quoi elles s’inspirent de l’Antiquité.
  15. 15. Rome, nouvelle patrie de la Renaissance
  16. 16. LA ROME DES PAPES A partir de 1418, les papes reconstruisent la cité ruinée. Sixte IV (1471-1484) appelle à Rome les Florentins Botticelli et Ghirlandaio pour décorer la nouvelle chapelle du Vatican, la Sixtine. Jules II (1503-1513) fait appel à Raphaël (1483-1520) pour décorer les appartements pontificaux, aux Florentins Michel-Ange (1475-1564) pour sculpter son tombeau et Bramante (1444-1514) pour reconstruire la basilique Saint-Pierre. Michel-Ange reprend ce chantier, ainsi que la décoration de la Sixtine. L’art romain, qui évolue à la fin du XVIe siècle vers le style « baroque », devient ainsi une sorte d’« art officiel » de l’Eglise de la Contre-Réforme. Peintres, architectes et même musiciens étrangers viennent de toute l’Europe se former à Rome, qui reste ainsi la capitale artistique de l’Europe jusqu’au milieu du XVIIe siècle.
  17. 17. La cité du Vatican Sur le chantier se succèdent en deux siècles Bramante, Michel-Ange (la coupole) et, plus tard, Maderno (1556-1629) (la nef) et le Bernin (1598- 1680), dont la colonnade baroque termine le programme. La colossale coupole de Michel-Ange exprime la volonté de puissance de l’Eglise romaine. Basilique Saint-Pierre de Rome MICHEL-ANGE, Pietà, 1499, basilique Saint-Pierre de Rome
  18. 18. RAPHAEL, L’Ecole d’Athènes, 1509 fresque de la Chambre de la Signature au Vatican Scène dans laquelle évoluent les grands philosophes de l’Antiquité. Au centre Platon, qui pointe son doigt vers le ciel. A côté de lui, Aristote. Pythagore est au premier plan, avec son livre. Diogène est allongé sur les marches, tandis qu’Héraclite, appuyé à un bloc de marbre, est représenté sous les traits de Michel-Ange. Sur la droite, Euclide enseigne la géométrie à ses élèves, Zarathoustra avec son globe céleste et Ptolémée avec son globe terrestre. Enfin, le personnage au béret noir, tout à fait à droite, est un autoportrait de Raphaël.
  19. 19. La chapelle Sixtine MICHEL-ANGE, plafond de la chapelle, 1508-1512 La Chapelle Sixtine prend son nom du Pape Sixte IV (1471-1484). La décoration des parois remonte au XVe siècle (1481-1482), elle fut confiée à une équipe de peintres tels que Pietro Perugino, Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio, Cosimo Rosselli. Jules II (1503-1513) confia en 1508 les travaux à Michel- Ange Buonarroti qui exécuta la voûte. Les neuf scènes centrales représentent des épisodes de la Genèse. MICHEL-ANGE, La Création de l’homme Comme beaucoup d’artistes de la Renaissance, Michel-Ange est un génie universel, peintre, sculpteur, architecte et même poète. On lui doit la Création de l’Homme (1508-1512) au plafond, puis le Jugement dernier (1536-1541), sur le mur derrière l’autel. Le sujet sacré n’empêche pas Michel-Ange de magnifier, à travers la beauté des corps, la dignité de l’homme.
  20. 20. Rome Cette statue, réalisée pour le monumental tombeau de Jules II, est conservée dans l’église Saint-Pierre- aux-Liens à Rome. Commencé par San Gallo en 1517 pour Alexandre Farnèse (futur pape Paul III) et terminé par Michel-Ange, le palais Farnèse est l’un des plus grands de Rome. Il abrite l’ambassade de France. MICHEL-ANGE (1513-1516), Moïse
  21. 21. 1) Expliquer la place de Rome dans l’histoire de l’art du XV e au XVIIe siècle. 2) Montrer en quoi La création de l’Homme reflète l’humanisme de Michel-Ange. 3) Pourquoi peut-on dire que Michel-Ange est un artiste complet ?

×