Empreintes été 2015

3 001 vues

Publié le

Magazine du Parc national des Pyrénées

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 001
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 417
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Empreintes été 2015

  1. 1. Le journal du Parc national des Pyrénées N°37 Eté 2015 Une marque Inspirée par la nature Pages 8-9 Bouquetins : « le monarque se sentirait-il chez lui ? » Pages 4-5
  2. 2. T Sommaire Actualités • Édito • Actualités Pages 2-3 Un territoire à connaître • Le monarque se sentirait-il chez lui dans les Pyrénées ? • La veille sanitaire, un système d’alerte au profit du vivant • Un sauvetage extra…ordinaire Pages 4-6 Un territoire à vivre • « Familles à énergie positive » : défi relevé ! • « Sauvages de ma rue » • Le Parc national en marche vers la transition énergétique • « Esprit Parc national » Une marque Inspirée par la nature Pages 7-9 Un territoire à partager • De nouveaux aménagements pour mieux vous accueillir : - la Maison du Parc national et de la vallée de Luz Saint-Sauveur - le point d’information du Pourtalet - Ferrières : un sentier de découverte des mines de Baburet • Et l’enfant libéra l’oiseau • Des collégiens avant tout citoyens • Infos Boutique Pages 10-11 Les animations du Parc national Pages 12-15 Parc national des Pyrénées Villa Fould - 2 rue du IV Septembre 65007 Tarbes cedex Directeur de publication : Gilles Perron Coordinatrice : Marie Hervieu Rédaction : Caroline Bapt Iconographie : Delphine Pelletier Ont participé à ce numéro : C. Acquier, A. Buttifiant, J. Cavailhes, C. Cognet, J. Combes, JP. Crampe, C. Cuenin, E. Daunes, E. Deutsch, M. Empain, E. Florence, Y.Haure, M. Hervieu, O. Jupille, M. Kieken, M. Lescoules, D. Pelletier, G. Perron, E. Sourp, JG Thiebault, MC. Torrente, C. Verdier Photos : © C. Bapt / Y. Bielle / J.P. Crampe / M. Empain / L. Jouve / L. Nédélec / G. Nogué / D. Pelletier / D. Peyrusqué / C. Plisson / A. Riffaud / S. Rollet / J.G. Thiebault / E. Daunes Parc national des Pyrénées © D.R / S. Dejean – CEN Midi-Pyrénées / Compagnie du Hêtre Conception : OGHAM Castanet 31320 Impression : DELORT Castanet 31320 Le journal du Parc national des Pyrénées Le journal du Parc national des Pyrénées Acteur de la préservation des patrimoines naturel, culturel et paysager du territoire, le Parc national des Pyrénées est résolument tourné vers l’avenir. Au travers des programmes menés avec nos partenaires, les équipes du Parc national s’investissent dans de multiples projets ancrés dans une démarche de développement durable. En 2013, soixante-trois communes des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques ont fait le choix d’adhérer à la charte du territoire du Parc national. Soixante pour cent d’entre elles ont signé une convention d’application, qui décline la charte en actions opérationnelles sur la commune. Elles dressent aujourd’hui un premier bilan. Avec l’accompagnement du Parc national et de son réseau de partenaires, de nombreuses actions concrètes sont désormais menées en direction des habitants, des professionnels et du grand public : réduire sa consommation d’énergie (familles à énergie positive), mettre en place des pratiques écologiques alternatives à l’utilisation des pesticides, valoriser la biodiversité communale (Atlas de biodiversité communale), réaménager les espaces publics, restaurer les cabanes pastorales… Sans oublier le tourisme avec de nouveaux projets d’accueil touristique : point d’information du Pourtalet, aménagement du sentier des mines de Baburet, aménagement de la Maison du Parc national et de la vallée de Luz Saint-Sauveur… Emblématique, la réintroduction du Bouquetin ibérique se poursuit. La naissance survenue ce printemps et le taux de survie de 94% atteint cet hiver, sont des signes encourageants d’une bonne appropriation de ce nouvel habitat. Aujourd’hui composée de quarante-quatre individus, la population doit encore être confortée mais nous tenions d’ores et déjà à remercier les nombreux donateurs qui vont permettre la réintroduction de trois femelles supplémentaires. En cette période estivale, je vous invite à profiter des animations proposées par les équipes du Parc national et ses partenaires... Et évidemment à savourer ces espaces qui nous entourent. Leur unicité et leur histoire en font notre richesse. Ensemble, continuons à les développer dans le respect de leur authenticité. André BERDOU Président du conseil d’administration du Parc national des Pyrénées 2 Tourné vers le monde de demain
  3. 3. Actualités 3 Elle s’appelle Zelotes puritanus ! Lorsque la commune de Betpouey a débuté son Atlas de la biodiversité communale (ABC) en 2012, son souhait était d’identifier les espèces animales et végétales de son territoire. Elle ne s’attendait pas à avoir, par deux fois, les faveurs du monde scientifique. Après l’observation de Zelotes egregioides (2012), une seconde espèce de ce même genre vient d’être découverte : Zelotes puritanus. Elle n’était jusque-là connue que dans des massifs montagneux d’Eurasie. C’est à l’occasion d’un inventaire à l’été 2014 qu’un naturaliste du Conservatoire des espaces naturels de Midi-Pyrénées, partenaire Au printemps 2013, soixante-trois communes des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées adhéraient à la charte du territoire du Parc national. En trois années, le Parc national et son réseau de partenaires ont accompagné ces communes adhérentes dans de nombreux domaines. Araignée du genre Zelotes, proche de l’apparence de Zelotes puritanus (distinction des espèces impossible sur photo) Réaménagement de la traversée de Lau-Balagnas du Parc national dans le cadre de l’ABC, a découvert sous une pierre d’une prairie à 1 400 m d’altitude, cette petite araignée de 6 mm alors inconnue en France. Nocturne et sans danger pour l’homme, elle se rencontre de juillet à octobre. Sans toile, elle traque les petits animaux invertébrés au sol, à découvert. Une deuxième découverte au plan national en trois ans sur cette commune : entre sensibilisation des habitants, valorisation communale de sa biodiversité et découvertes scientifiques, le programme ABC prend tout son sens. Quelques exemples d’actions mises en œuvre : La sensibilisation des habitants aux éco-gestes au travers du concours «Familles à énergie positive» pour réduire sa consommation d’énergie, ou les nuits de la thermographie pour détecter les zones de déperdition de chaleur des maisons. L’accompagnement des communes et de la population dans la connaissance de la biodiversité de leur territoire avec les Atlas de la biodiversité communale (11 communes) ou encore dans la mise en œuvre de pratiques écologiques pour entretenir les espaces verts sans pesticide (37 communes). L’accueil sur les sites touristiques avec l‘aménagement du point d’information du col du Pourtalet et aussi la mise en place de navettes pour accéder au cirque de Troumouse, qui a fait l’objet d’une période test en 2014. L’accompagnement des éleveurs avec la prise en charge de l’intégration paysagère lors de rénovations de granges comme à Aulon, Luz Saint-Sauveur ou Viella, ou encore pour la lutte raisonnée contre les campagnols terrestres. L’accompagnement des communes dans le réaménagement des espaces publics tels que le centre de Lau-Balagnas ou la mise aux normes de cabanes pastorales comme l’atelier de transformation fromagère à Etsaut. A la fin de l’été, les vingt-trois communes qui n’ont pas adhéré à la charte en 2013 seront à nouveau sollicitées par le Préfet de région. Décideront-elles de faire partie de cette dynamique collective ? Elles auront jusqu’à la fin de l’année pour se prononcer… La charte du territoire du Parc national, bientôt de nouvelles communes adhérentes ? L’intention du Parc national, sous réserve que chacun tienne ses obligations, est que le refuge soit reconstruit. Il faudra probablement attendre encore avant de dormir sous le ciel étoilé de la Gela. Dans cette attente, les refuges d’Arlet (vallée d’Aspe), d’Ayous (vallée d’Ossau), de Migouélou (val d’Azun), des Espuguettes (vallée de Luz-Gavarnie), également propriétés du Parc national, vous accueillent depuis le mois de juin. Le refuge de Barroude totalement détruit Totalement détruit par un incendie à l’automne 2014, le refuge de Barroude en vallée d’Aure est toujours à l’état de débris. La procédure judiciaire se poursuit. Les gardiens du refuge et le Parc national des Pyrénées ont engagé une action en justice contre la compagnie d’assurance qui refuse toute garantie. Un été sans le refuge de Barroude
  4. 4. Un territoire à connaître A les voir progresser avec agilité sur les crêtes pyrénéennes, ignorant superbement le vertige, les Bouquetins ibériques réintroduits à Cauterets semblent évoluer dans leur milieu d’origine. Pourtant, voilà près d’un siècle qu’ils avaient disparu du versant français des Pyrénées. Le monarque* se sentirait-il chez lui dans les Pyrénées ? L a réussite de la réintroduction d’une espèce sauvage sur un site suppose son enracinement sur ce territoire. Cette appropriation est visible lorsque les animaux retrouvent leurs comportements naturels (déplacement, structure sociale et cycle biologique). « Grâce aux colliers émetteurs VHF ou GPS dont sont équipés 35 bouquetins, nous étudions leurs déplacements au quotidien. Seule l’observation visuelle sur site nous permet de connaître les aspects sociaux tels que la composition des groupes ou le statut reproducteur des femelles, paramètre important pour évaluer le succès de la réintroduction » explique Jean-Paul Crampe, chargé de mission bouquetin au Parc national. A chacun son parcours… Rut, hivernage, reproduction, élevage : chaque évènement biologique impose ses contraintes en termes d’habitat. Dans les jours voire les semaines qui suivent un lâcher, les animaux réintroduits Isis et Jaim adoptent des comportements individuels, parfois éloignés du comportement habituel de l’espèce. Isis, femelle réintroduite en juillet 2014, a cependant suivi le parcours attendu. Elle se stabilisa quelques semaines sur les hauteurs du Péguère, profitant de l’alimentation plus riche qu’en Sierra de Guadarrama, lieu de ses origines. L’été, l’animal passe une majeure partie de son temps à manger et ruminer pour emmagasiner des réserves vitales pour sa survie hivernale. Fin août, son exploration la mena au massif du grand Barbat, l’automne la surprit sur les crêtes de Panticosa, en Espagne. Revenue sur les hauteurs de Cauterets avec les premières neiges et durant la période du rut fin novembre, elle accueillit près d’elle trois mâles dont le père de son futur cabri. Dans un environnement typique d’escarpements et d’abris à l’ensoleillement maximal, elle sut trouver les solutions pour survivre à un très dur hiver. Elle y donna la vie en ce jour de neige du mois de mai, dans une falaise riche en terrasses herbeuses et pins 4
  5. 5. Un territoire à connaître 5 Parrainez un Bouquetin ibérique Vous souhaitez participer à l’aventure humaine et scientifique de la réintroduction des Bouquetins ibériques au sein du Parc national ? Soutenez activement l’arrivée d’un animal en effectuant un don. Quel que soit son montant, même modeste, votre apport permettra d’acquérir un Bouquetin ibérique qui viendra conforter la population déjà en place. Votre don ouvre droit à une importante réduction fiscale de 66% de celui-ci sur votre revenu imposable. Par exemple, un don de 100 e vous revient en réalité à 34 e et vous fait bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 e. Pour faire un don, rien de plus simple via la plateforme de don sécurisée du Parc national des Pyrénées : www.parc-pyrenees.com En tant que parrain ou marraine, vous serez invité(e) personnellement au lâcher de votre filleul. Schéma de déplacement d’Isis depuis juillet 2014 PARRAINEZ UN BOUQUETIN Une réintroduction en bonne voie « L’accomplissement d’un cycle de reproduction complet et la mise en place progressive de structures sociales, régissant les relations des individus qui s’associent peu à peu en groupe d’affinités d’âge ou de sexe, montrent que les bouquetins trouvent des sites à leur convenance » précise Jean-Paul Crampe. D’autant que, malgré la rudesse de l’hiver, un unique décès dû à une avalanche est à déplorer. Le taux de survie de 94% est bien supérieur à ce que l’on trouve habituellement dans une population naturelle établie. C’est un excellent résultat pour les équipes en charge du suivi. De nouveaux lâchers interviendront prochainement. Pour être viable, une population doit atteindre 200 individus. Compte tenu des évolutions actuelles, le programme est en bonne voie mais nous nous devons d’être vigilants. novembre à mai 15 juillet-août septembre Octobre °5 (Isis) lâcher 10 juillet 2014 Mise-bas 44 bouquetins dont 24 femelles composent en juin 2015 la population sur le Parc national des Pyrénées. tortueux, à l’abri sûr d’une cavité rocheuse. Ce bosquet bordé de falaises est désormais le terrain de jeu escarpé de ce premier cabri pyrénéen. Né ici, le voilà d’ici et donc pleinement pyrénéen. Pour la population débutante, cette naissance constitue un pas décisif vers l’appropriation de ce territoire. Elle illustre l’accomplissement d’un cycle reproductif complet puisque ce petit y a été conçu, traduisant concrètement le succès d’installation sur cet espace. Isis et son cabri attirent beaucoup Rosa, une jeune femelle qui, guidée par l’instinct maternel très développé de son espèce, tente jalousement d’approcher le petit. A contrario, Léna, réintroduite en juillet 2014, aura de son côté passé l’été isolée sur les pentes raides du Barbat. L’automne et la neige l’ont rabattue sur le versant oriental du Pic du Midi d’Arrens en vallée d’Estaing. Toujours esseulée, elle n’a peut-être même pas conscience de la présence d’autres bouquetins. Heureusement, son retour estival vers le massif du Barbat lui permettra certainement de retrouver des congénères. Arrivée en mars dernier, après un mois de stationnement prudent à proximité du site du lâcher, Léa est entrée en phase de prospection quotidienne du versant. Chaque jour, elle retourne au point de départ, entraînant dans son sillage trois jeunes mâles déboussolés, Peio, Jaim et Marco. A chacun ses compagnons de route… Les bouquetins sont des animaux grégaires qui vivent en groupes de taille et de composition variables au cours du temps et au fil des saisons. Suivant le moment du cycle biologique, les individus vont choisir des compagnons de route. Les mâles juvéniles, tels Peio, Jaim et Marco, rechercheront volontiers la compagnie d’une femelle. Plus expérimentée, elle sera leur guide qu’ils suivront dans ses déplacements exploratoires. Lorsqu’elles sont nombreuses, les femelles ont tendance à se regrouper. L’unité sociale de base étant la femelle et son petit, elles élèveront leur progéniture ensemble durant une année. * Terme repris à Georges Schaller, éminent spécialiste des bouquetins, dans son livre «Mountain monarchs», ode à l’espèce. Léna
  6. 6. 6 Un territoire à connaître Etape inéluctable mais jamais anodine, la mort d’un animal sur le territoire du Parc national peut aider à prévenir d’éventuels impacts sanitaires voire sauver des vies. En cela, en connaître les raisons revêt une importance capitale. L orsqu’un animal mort est repéré par un usager ou un garde-moniteur, ce dernier procède en premier lieu à une analyse de situation. Que s’est-il passé ? Pourquoi ce cadavre ? Puis, muni de gants spéciaux, il enveloppe l’animal dans un sac pour le transporter. « Connaître les raisons de la mort d’un animal nous permet de surveiller l’état de santé et l’évolution de populations telles que les isards, chauve-souris, grands rapaces, grands tétras et petits carnivores. Ainsi, nous disposons d’un système d’alerte en cas d’apparition d’une maladie qui pourrait créer des dommages importants sur la faune sauvage mais aussi sur le bétail domestique ou le gibier, explique Avril 2015 : la photo d’un randonneur montre un gypaète blessé sur une vire rocheuse du fort du Portalet. Cette zone périlleuse nécessite l’intervention d’un garde-moniteur encordé pour tenter de l’attraper. Mais voilà, le gypaète a peur, prend son envol et se retrouve plus au nord. Seconde tentative, second échec, le rapace arrive à se déplacer malgré sa patte cassée. De nuit, pendant son sommeil, les agents du Parc national le capturent enfin au filet. Direction le centre de sauvegarde de la faune sauvage (l’Envol) : 2h30 de soins quotidiens lui sont consacrées par les soigneurs de l’association Hegalaldia. Une collision par câble a fortement endommagé une patte et un flanc. Le plomb retrouvé dans son corps l’a déjà affaibli, au point de jouer avec sa vie. Pourtant les tirs, même d’effarouchement, sont interdits sur tous les rapaces, espèces protégées ! Aujourd’hui,grâceàlaréactivitédetouslesacteurs,laconvalescence du gypaète se poursuit. Espérons qu’il puisse reprendre son envol rapidement. Association Hegalaldia (Ustaritz) : de 7h à 19h et 7/7 Tél : 06 76 83 13 31 / 05 59 43 08 51 La veille sanitaire, un système d’alerte au profit du vivant Un sauvetage extra…ordinaire Il ressort des analyses que l’empoisonnement est une cause majeure de mortalité (la principale chez les rapaces nécrophages) pour la cinquantaine d’animaux autopsiés par an. Il est même responsable de 30 % des morts traumatiques par affaiblissement ou perte de vigilance de l’animal intoxiqué. Les produits incriminés (bromadiolone, lindane, carbofuran, chloralose, DDT,…) sont, pour certains, interdits depuis des années en France. Par ailleurs, le tir est encore une cause non négligeable de décès chez les rapaces, pourtant tous classés « espèce protégée ». Cette étude est intégrée à un programme plus vaste concernant l’ensemble de la chaîne pyrénéenne, notament pour les rapaces nécrophages (« vigilance poison »). Patience, rigueur, précaution et vigilance pour un sauvetage réussi Eric Sourp, chef du service connaissance au Parc national. La veille sanitaire est également un bon indicateur de l’impact des activités humaines sur les pathologies (traumatologie, éco-toxicologie…). » L’animal est alors transféré au laboratoire des Pyrénées et des Landes avec le descriptif de l’animal et les éventuels indices. Corinne Novella, vétérinaire, y coordonne les analyses post mortem : « Chaque cadavre fait l’objet d’une autopsie et de recherches bactériennes virales et/ou toxicologiques. Le bilan des analyses est présenté au comité de pilotage constitué d’experts nationaux (ongulés de montagnes, rapaces et petits carnivores), et d’acteurs locaux concernés (chasseurs, agriculteurs…). Cette instance de concertation en oriente ou valide les résultats. » A la découverte d’un animal mort, une analyse de situation est réalisée par le garde-moniteur
  7. 7. 7 Un territoire à vivre 7 Développement durable A l’occasion de la seconde édition du défi « Familles à énergie positive » ouvert à tous les habitants du Parc national, vingt familles réparties au sein de quatre équipes se sont affrontées : qui a réalisé le plus d’économie d’énergie en adoptant des éco-gestes? D e décembre à avril 2015, les agents du Parc national et de l’espace Info- énergie ont accompagné chaque équipe pour leur présenter les 100 éco-gestes permettant de réduire leur consommation d’énergie. Réduire d’un degré la température d’ambiance, couper les veilles, mettre un couvercle sur une casserole, sont autant de petits gestes sources d’économies substantielles. « Familles à énergie positive » : défi relevé ! L auréat de l’appel à projets « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » lancé par le ministère de l’Ecologie, du développement durable et de la maîtrise de l’énergie, le Parc national va bénéficier d’une aide financière pour poursuivre la réduction des besoins en énergie sur son territoire. Ainsi, de nouvelles actions permettront de rendre ses bâtiments plus performants énergétiquement et de favoriser le recours aux véhicules électriques dans plusieurs communes du Parc national. Défi relevé pour les familles Et les résultats sont éloquents : l’équipe des Positiv’Aure (habitants des Véziaux d’Aure) a remporté le concours avec 27,8% d’économie, Les Electrochocs (vallée d’Argelès-Gazost) sont arrivés seconds avec 15% et l’équipe de Cauterets, troisième avec 6% d’économie d’énergie. Une mention particulière est décernée au collège des trois vallées de Luz Saint-Sauveur qui a réalisé 31% d’économie. Au final, chaque famille réalisera en moyenne 250 € d’économie sur l’année. Le défi « Familles à énergie positive » a bénéficié de la participation financière de l’ADEME Midi-Pyrénées, d’EDF et du partenariat du Département des Hautes-Pyrénées. Le Parc national en marche vers la transition énergétique Ces actions s’inscrivent dans une stratégie plus large de réduction de gaz à effet de serre du territoire : le Plan Climat Energie. Validé en début d’année par le conseil d’administration du Parc national, il définit les actions à mener de 2015 à 2020. « Sauvages de ma rue » L ampsane commune, Laitue des murailles, Erine hirsute,… Partis à la découverte de la flore qui pousse à côté de leur école avec Etienne Florence, garde-moniteur du Parc national, les enfants de l’école primaire de Pierrefitte-Nestalas et leurs professeures, Corinne Lafargue et Camille Gosset, ont pu comprendre ce qui fait la richesse de leur environnement. Ce recensement est réalisé dans le cadre du programme de sciences participatives « Sauvages de ma rue » initié par le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Il permet de suivre l’évolution du patrimoine naturel du territoire urbain et de sensibiliser les plus jeunes à l’importance de préserver l’environnement qu’ils savent désormais mieux explorer. Plus d’infos : www.vigienature.mnhn.fr
  8. 8. En achetant un produit ou un service « Esprit Parc national », vous entrez dans un univers où les acteurs économiques s’engagent : • Dans la préservation de l’environnement et le développement d’une démarche éco responsable : économie d’énergie, de la ressource en eau, tri des déchets, utilisation des mobilités douces, limitation de la pollution lumineuse,… • Dans la sensibilisation des consomma- teurs à l’environnement et la découverte des patrimoines et de la qualité du cadre de vie : intégration paysagère, architec- ture et aménagement en lien avec le contexte local,… • Dans la participation à la politique économique et sociale de valorisation des filières courtes, des produits locaux, privilégiant des partenariats locaux. « Esprit Parc national » Une marque Inspirée par la nature En soutien aux activités économiques de leur territoire, les dix parcs nationaux français ont créé la marque « Esprit Parc national ». Elle met en lumière des produits et services créés par des hommes et des femmes contribuant à la préservation et à la valorisation des patrimoines naturel, culturel et paysager. « Esprit Parc national » est pour le consommateur la garantie de bénéficier de produits et services porteurs de valeurs : • L’Engagement avec des acteurs de la marque investis dans une démarche de « progrès » et d’innovation. Acheter c’est aussi s’engager ! • L’Authenticité avec une marque étroitement associée à la nature donc à l’authenticité, à la préservation des traditions et patrimoines locaux. • Le Respect de l’environnement, du patrimoine culturel, des acteurs locaux et des populations. • Le Partage avec des bénéficiaires fédérés autour des valeurs des parcs nationaux et des clients qui découvrent les richesses des territoires. • La Vitalité avec une marque portée par des femmes et des hommes à l’état d’esprit positif, porteur de dynamisme et d’ouverture, qui font vivre ce territoire d’exception. La marque collective des parcs nationaux concerne les hébergements (gîtes, hôtels, refuges, camping,…), les sorties découverte des patrimoines, l’artisanat et les produits-agroalimentaires, la restauration,… Vous souhaitez tout savoir sur la marque « Esprit parc national » ? Plus d’info sur : www.espritparcnational.fr 88 Un territoire à vivre Chambres d’hôtes « la ferme de Soulan »
  9. 9. 9 Un territoire à vivre 9 Etre marqué « Esprit Parc national » est une reconnaissance de notre engagement vis-à-vis de la protection et de valorisation de la nature (traitement des bois et produits d’entretien écologiques…) et de nos patrimoines culturels. Ainsi, les touristes savent que nous les recevrons dans le respect des milieux naturels et de nos traditions. Ils ne viendront pas chercher un hébergement mais une entrée vers un univers d’authenticité, un état d’esprit.” Sorties découverte des patrimoines La nuit dans le vallon de Pombie : à la découverte de la faune nocturne et du ciel étoilé Christian Gancet, accompagnateur en montagne “Grand amateur de nature et d’observation, je veux faire partager ces ambiances qui se raccrochent à la vie sauvage. Ces ambiances d’une nature rendue au calme et à son sens premier. Le Parc national est synonyme de zone protégée où l’on a encore une chance d’observer des comportements animaux authentiques. La randonnée « La nuit dans le vallon de Pombie : à la découverte de la faune nocturne et du ciel étoilé » est une invitation à découvrir ce patrimoine naturel exceptionnel. Qu’elle puisse bénéficier de la marque « Esprit Parc national » l’associe instantanément à une nature intacte. Quoi de plus naturel alors que de proposer de se déplacer en covoiturage et des pique-niques élaborés à partir de produits du terroir !” A l’été 2015 : 31 adhérents marqués « Esprit Parc national » Artisanat - La Compagnie du Hêtre Robert Cabé, Président de la Compagnie du Hêtre “Mise en place par les communes forestières et les propriétaires forestiers des Pyrénées, la Compagnie du Hêtre transforme en meubles et produits bois, le hêtre issu des forêts de montagne pyrénéenne, dans le respect des règles de gestion durable. Notre objectif est de respecter les spécificités de ce bois d’exception et les artisans et fabricants qui le mettent en valeur ! Transformation du bois au plus près des forêts, vente des produits dans une logique de « circuit court », nous confortons ainsi l’économie locale. La marque « Esprit Parc national » nous aide à transmettre ce message de respect pour un matériau naturel utilisé dans de bonnes conditions de production et de préservation des savoir-faire locaux. Elle s’inscrit comme une « contre marque » : non pas la marque d’une entreprise mais la marque de l’environnement et d’une éthique qui a contribué à faire naître un matériau ou un produit.” Hébergement - Gîte Eth Souet Gaillagos Geneviève Dumestre- Courtiade, propriétaire “Nous avions à cœur de faire ressortir la typicité et l’au- thenticité de notre grange lors de sa restauration ré- cente. Bois, ardoise, pierre… les matériaux locaux travaillés par des artisans du pays, tailleur de pierre, charpentier, maçon,… font son charme. De même que les aménagements pay- sagers qui, grâce à l’accompagnement du Parc natio- nal, complètent harmonieusement ce cadre. Lancée officiellement au début de l’été 2015, la marque « Esprit Parc national » a pour ambition de fédérer cent cinquante adhérents sur le territoire du Parc national des Pyrénées d’ici 2017. Le Conseil économique, social et culturel du Parc national a d’ores et déjà entériné trente et une candidatures dont treize hébergements, deux artisans et seize accompagnateurs en montagne pour cent cinquante sorties environ. Vous êtes un professionnel intéressé par la marque « Esprit Parc national » ? plus d’info sur : www.espritparcnational.fr Ou auprès de Joël Combes, chargé de mission Tourisme durable, Parc national des Pyrénées : 05 62 54 16 94 joel.combes@pyrenees-parcnational.fr Les précurseurs de la marque 9
  10. 10. 10 Un territoire à partager Mission essentielle du Parc national, l’accueil, l’information et la sensibilisation du grand public se déclinent autant sur le terrain avec les gardes-moniteurs, dans les Maisons du Parc national qu’à travers l’aménagement d’espaces touristiques. Cette période de forte fréquentation est l’occasion de présenter les derniers programmes réalisés par le Parc national et ses partenaires. La Maison du Parc national et de la vallée de Luz Saint-Sauveur D epuis 1982, la Maison du Parc national et de la vallée de Luz Saint-Sauveur accueille le grand public désireux d’informations sur le Parc national et l’offre culturelle. Au fil du temps, elle est devenue un espace de foisonnement artistique : résidences d’artistes, structure ressources pour les associations culturelles, salle de cinéma, studio de radio,… La Maison devait être repensée afin de répondre aux attentes des différents publics. Désormais, l’hôtesse vous informe depuis une large banque d’accueil centrale. Des bornes interactives présentent les actualités culturelles et une rétrospective des animations tandis que l’espace d’information sur le Parc national des Pyrénées recèle de connaissances sur la faune, la flore, le pastoralisme, la Réserve internationale de ciel étoilé, les richesses patrimoniales de la vallée et la randonnée. Ouverte tous les jours, la Maison du Parc national et de la vallée n’attend plus que vous. Le point d’information du Pourtalet D evenu propriétaire de l’ancienne douane du col du Pourtalet, le Parc national a restauré cet ancien bâtiment dans un esprit d’authenticité. Un espace d’information accueille désormais le grand public durant la saison estivale. Vous y retrouverez les richesses patrimoniales de la vallée d’Ossau et du Parc national des Pyrénées : faune, flore mais aussi l’archéologie pastorale, la paléoécologie, le bornage de la crête frontière et les pierres gravées, particularité de ce territoire. La thématique du pastoralisme, présent dans la vallée depuis des temps immémoriaux est également largement abordée. Un point de vente de fromage et de produits locaux, tenu par le Syndicat du Bas Ossau et une association d’éleveurs, a aussi été aménagé. Les visiteurs y retrouveront des illustrations de la fabrication du fromage, de la transhumance, de la traite et de la vie agricole. Toute l’année, à l’extérieur, sont accessibles des indications sur la randonnée sous toutes ses formes, une carte touristique de la vallée et la réglementation du Parc national des Pyrénées. Inauguré le 7 juillet 2015, le point d’information du Pourtalet est en cours de labellisation « Tourisme et handicap » pour les quatre handicaps (moteur, mental, visuel et auditif). De nouveaux aménagements pour mieux vous accueillir L e nouveau sentier d’interprétation inauguré le 28 juin 2015, vous invite à découvrir une vallée intime des Pyrénées, la haute vallée de l’Ouzoum, à travers son patrimoine industriel. Au départ du village de Ferrières, ce sentier à flanc, sur la commune de Louvie-Soubiron, mène aux différentes entrées de mines en offrant de larges perspectives sur les sommets environnants et sur Ferrières. Vous découvrirez comment ce gisement a marqué la vallée au milieu du siècle dernier, grâce notamment à cinq stations d’interprétation. Ferrières : un sentier de découverte des mines de Baburet Le troupeau, des hommes et des bêtes De taille relativement modeste, un troupeau béarnais compte aujourd’hui entre 250 et 300 brebis laitières, de race basco- béarnaise. Elles sont facilement reconnaissables à leur profil très busqué et aux imposantes cornes en spirale tournant autour de l’oreille. Le troupeau est accompagné de quelques chèvres, d’un ou deux béliers pour la reproduction, d’un âne pour le transport. On trouve aussi quelques cochons aux alentours des cabanes, engraissés au petit lait et descendus à l’automne pour être consommés et constituer les provisions d’hiver. Sans oublier les chiens, patous des Pyrénées, labrits et border collies, compagnons précieux pour conduire, rassembler et défendre le troupeau sur un simple coup de sifflet ou ordre. Les brebis sont marquées et le berger est capable de reconnaître chacune de ses bêtes. Les meneuses portent à leur cou une cloche dont la forme varie, donnant à chaque sonnaille une tonalité particulière permettant d’identifier et de localiser le troupeau en cas de besoin. À la fois gardien du troupeau, infirmier, fabricant de fromage… le berger ne se démunit jamais de ses outils de travail : un grand bâton sur lequel s’appuyer et diriger, un béret de laine pour se protéger de la pluie et du soleil, enfin un grand parapluie de toile bleue aux baleines de bois, un briquet et un bon couteau. El rebaño, hombres y animales De tamaño más bien modesto, un rebaño bearnés cuenta hoy entre 250 y 300 ovejas de leche, de raza vasco-bearnesa. Se identifican fácilmente por su perfil arqueado y sus imponentes cuernos en espiral alrededor de la oreja. Con el rebaño van algunas cabras, uno o dos carneros para la reproducción, un burro para el transporte de equipaje. También se encuentran cerdos cerca de las cabañas, cebados con el suero de la leche y bajados en otoño para ser consu- midos y así contribuir a las reservas del invierno. Sin olvidar a los perros, “Patou” del Pirineo, Labrits y Border Collies, compañeros preciosos para conducir, reunir y defender el rebaño con un simple silbido o una orden. Las ovejas están marcadas y el pastor es capaz de reconocer cada animal. Las cabecillas llevan al cuello un cencerro de forma diferente, que da a cada uno una tonalidad particular lo que permite identificar y localizar al rebaño en caso de necesidad. A la vez guardián del rebaño, veterinario, productor de queso… el pastor nunca se deshace de sus herramientas de trabajo : un palo en el que apoyarse y con el que mandar, una boina de lana para protegerse de la lluvia y del sol, y sobretodo un gran paraguas de tela azul con remates en madera, un mechero y una buena navaja. Créditphotos©C.Durand/Ch.Verdier-ParcnationaldesPyrénées Cet itinéraire insolite à caractère familial, alliant patrimoines naturel et culturel, a vu le jour grâce au travail d’associations locales notamment de Camp de base à l’origine de ce projet et à l’accompagnement technique et financier du Parc national. Départ : face à l’église de Ferrières, sentier en boucle balisé. Renseignements : Office de Tourisme du Pays de Nay - Tél. 05 59 13 94 99 Site : www.tourisme-bearn-paysdenay.com Exemple de panneau d’information
  11. 11. Un territoire à partager Nouveautés boutique en vente dans les Maisons du Parc national et sur : www.parc-pyrenees.com/boutique/ Amuse-toi avec Paco le petit bouquetin Au fil des coloriages, des figurines à fabriquer et des fiches d’identité des animaux, tu partiras à la découverte du Parc national des Pyrénées pour retrouver la maman de Paco, le petit Bouquetin ibérique. Une aventure à vivre en famille A partir de 4 ans - Prix : 5€e Nouveaux t-shirts Avec des dessins d’Isis et son cabri, bouquetins ibériques réintroduits à Cauterets, deux nouveaux t-shirts enfants fuschia et turquoise en coton biologique issu du commerce équitable sont désormais disponibles - Prix : 12 e Des collégiens avant tout citoyens « E3D » : un acronyme désormais installé à l’entrée du collège des Trois vallées à Luz Saint-Sauveur. Il récompense cet « Etablissement en démarche de développement durable », le premier du département à être labélisé par le ministère de l’Education nationale. Le collège se distingue par son projet éducatif inculquant une culture du développement durable aux enfants. « Depuis trois ans, l’ensemble de la communauté éducative, les élèves, les parents, et les différents partenaires se mobilisent pour mettre en place des actions concrètes et citoyennes autour du développement durable. Un binôme constitué d’un enseignant et d’un agent du Parc national, programme des interventions en classe et sur le terrain. C’est une véritable équipe d’animateurs spécialisés, gardes-moniteurs du Parc national, ambassadrice du tri de la Communauté de communes du Pays Toy, chargée de la gestion des déchets du Département,… qui accompagnent les enfants sur des sujets spécifiques » explique Marie-Lise Tarrieu, principale du collège. Les collégiens ont abordé la connaissance de la biodiversité liée aux pratiques agricoles (6ème ), l’architecture locale traditionnelle (5ème ), le tri et la valorisation des déchets (4ème ) et les économies d’énergie (3ème ). Des problématiques ancrées dans leur territoire et qui considèrent les grands enjeux du XXIème siècle (climat, biodiversité, alimentation, cohésion sociale,…). A l’occasion de la pose de la plaque « E3D », les représentants du collège, du Parc national des Pyrénées, de l’Inspection académique, du Département des Hautes- Pyrénées et de la Communauté de communes du Pays Toy ont renouvelé leur engagement mutuel pour pérenniser cette démarche pédagogique novatrice. Et l’enfant libéra l’oiseau important travail était nécessaire. La première journée a été consacrée à la préparation de la zone de capture. » D’abord un débroussaillage de travers. Les enfants se sont immédiatement mis en situation, avec envie, sans souci de concentration. Puis le nettoyage du site des détritus. « C’est devenu une véritable battue aux déchets. Ils ne s’arrêtaient pas de ramasser, dans le rire et avec application. Ils se sont sentis utiles » se souvient Nicolas Laffeuillade, garde-moniteur. La deuxième journée a été consacrée à la capture de passereaux. Après la relève des filets, les enfants ont participé à leur identification et leur baguage avec Jérémy Bauwin et Jérémy Maingueneau, gardes-moniteurs en vallées d’Aspe et d’Ossau. Chacun a pu relâcher un pouillot véloce, une grive musicienne… mais surtout, a compris pourquoi ils avaient fait tout cela. Les échanges ont été intenses, le retour affectueux. « Cette belle rencontre a permis aux enfants de s’épanouir. La main sur le cœur de Mustapha devant le drapeau du Parc national est plus qu’éloquente » conclut Marie-Andrée Juhel. Jordy relâche son oiseau après baguage 11 L orsque Jordy, Flavien, Mustapha et Nathan ont souhaité participer au quotidien des gardes-moniteurs du Parc national, ils ne s’attendaient pas à ce que ces deux journées aient un tel impact sur eux. Et les gardes-moniteurs non plus… « Le service d’éducation spéciale et de soins à domicile de l’ARSEAA, accompagne les adolescents présentant des déficiences auditives ou des troubles de l’apprentissage. Afin de développer leur autonomie, les jeunes devaient proposer un projet citoyen. La réflexion autour du mot « citoyen » a mis en lumière les mots- clés : préserver, protéger, respect, ensemble, entraide, partage. Un partenariat avec le Parc national parut naturel… » expliquent Marie- Andrée Juhel, éducatrice spécialisée et Géraldine Salomone, psychologue. Les gardes-moniteurs de la vallée de Cauterets ont alors proposé aux enfants de participer à un projet : la capture de passereaux dans le cadre du suivi temporel des oiseaux communs. Marc Empain, chef du secteur, raconte : « Nous souhaitions montrer aux enfants qu’avant d’approcher les oiseaux, un
  12. 12. Animations Les animations du Parc national des Pyrénées - Programme 2015 VILLE DE CAUTERETS, OFFICE DE TOURISME ET ESPACE CAUTERETS LA NUIT ET LE CRÉPUSCULE : CRÉATIONS CONTEMPORAINES À CAUTERETS AOÛT Mardi 4 août à Cauterets Mercredi 5 août à Pierrefitte-Nestalas Atelier-jeux à partir de l’album « Chauve qui peut » en présence de l’auteure Danièle Siegler à la bibliothèque de Cauterets (en partenariat avec le Centre de Loisirs) suivi du numéro de cirque Upside down de la cie Duo Laos (portés acrobatiques) au café du Casino. Jeudi 6 août Maison du Parc national à Cauterets Présentation de l’exposition sur les chauves-souris à la Maison du Parc national de Cauterets, suivi d’un numéro de cirque de Julien Allienou (jonglage lumineux). Vendredi 7 août Mairie de Lau-Balagnas Présentation de l’exposition « Paysages nocturnes » de Pierre Meyer suivi d’un numéro de cirque de Julien Allienou (jonglage lumineux). BALADE CIRCASSIENNE SOUS LES ÉTOILES AOÛT Mercredi 12 et jeudi 13 août Invitation sur deux jours à prendre le temps de se rencontrer, d’échanger, les yeux rivés ensemble sur ce moment poétique qu’est la tombée de la nuit. Repli les 14 et 15 août en cas de mauvais temps. RV 17h Parvis des thermes de César : spectacle Offrande de la compagnie Carpe Diem La Raillère : spectacle funambule de Pierre Dréaux pique-nique collectif (à prévoir) au Pont d’Espagne Plateau du Clot : aboutissement du parcours avec spectacle 21h30 : retour à Cauterets Spectacles en accès libre mais inscription obligatoire pour une prise en charge globale (bus et remontées mécaniques) à l’Office de Tourisme Tél. 05 62 92 50 50 / 5€. LES ANIMATIONS DANS LES MAISONS DU PARC NATIONAL VALLÉE D’AURE HAUTES-PYRÉNÉES JUILLET Dimanche 12 juillet Découvrir le desman des Pyrénées Stand du Parc national lors du concours de pêche organisé par l’APPMA « La Gaule Auroise » RV à Frédançon en vallée du Rioumajou Mercredi 15 juillet Rencontre et échanges avec un garde-moniteur RV 20h30 Maison du Parc national à Saint-Lary Courant juillet Fête du Néouvielle à Cap de Long Stand du Parc national AOÛT Mercredi 5 août Rencontre et échanges avec un garde-moniteur RV 20h30 Maison du Parc national à Saint-Lary Vendredi 7 août Festival nature stand du Parc national RV à Aulon Mercredi 12 août Fête du Moudang - Stand du Parc national RV à 9h devant l’OT de Saint-Lary pour du covoiturage Rendez-vous du Livre d’Aure et du Sobrarbe Montée à partir de 10 h vers les granges. Apéritif offert, pique-nique et excursion vers les Sources de la Reine l’après-midi. SEPTEMBRE Mercredi 9 septembre Rencontre et échanges avec un garde-moniteur RV 20h30 Maison du Parc national à Saint-Lary Mercredi 16 septembre Rencontre et échanges avec un garde-moniteur RV 20h30 Maison du Parc national à Saint-Lary Samedi 26 septembre Foire de la Saint Michel Stand du Parc national RV à Guchan OCTOBRE Courant octobre Foire de Sainte-Marie de Campan Stand du Parc national RV à Sainte-Marie de Campan VALLÉE DE LUZ-GAVARNIE HAUTES-PYRÉNÉES JUILLET Du 15 au 30 juillet «Sculptures et peintures », exposition d’Alex, Pedro, Oxyd 06 Maison du Parc national et de la vallée à Luz St-Sauveur Du 12 au 31 juillet « La couleur de la nuit » Exposition du Photo Nightscape Awards, premier prix du paysage nocturne décerné en France. Maison du Parc national et de la vallée à Luz St-Sauveur Mercredi 15 juillet Diaporama, conférence « A la découverte du desman des Pyrénées » avec un garde-moniteur RV 18h Maison du Parc national et de la vallée à Luz St-Sauveur Mercredi 29 juillet Diaporama, conférence « A la découverte du desman des Pyrénées » avec un garde-moniteur RV 18h Maison du Parc national à Gavarnie Du 1er au 31 juillet « Horizons » Exposition de Claudine Couget Maison du Parc national à Gavarnie AOÛT Du 1er au 30 août « Le pays Toy en aquarelles » Exposition de Daniel Cahuzac Maison du Parc national et de la vallée à Luz St-Sauveur Dimanche 2 août Journée de l’Herbe et du Pré organisée par l’association MCA, le Parc national, l’école de Gèdre et la Société d’Etude des Sept Vallées. Concours de fauche, animation musicale, ateliers botanique enfants, Expositions « D’éminents botanistes dans la Haute Vallée du Gave de Pau», « Histoire de nos écoles». Visite guidée d’Héas. RV 10h Chapelle d’Héas Mercredi 5 août Diaporama, conférence « les oiseaux du Parc national » avec un garde-moniteur RV 18h Maison de Parc national et de la vallée à Luz St-Sauveur Mercredi 12 août Animation « La nature en fin de journée » avec un garde-moniteur RV 18h Maison du Parc national à Gavarnie 12 Association des Amis du Parc national des Pyrénées Jeudi 16 juillet Le sentier des porteurs du Pic du Midi de Bigorre Evocation de l’épopée des habitants de la vallée qui, pendant plus de 70 ans, ont approvisionné l’observatoire du Pic. Dénivelé 1 200 m. Pour bons marcheurs. Prévoir pique-nique et équipement adapté Réservation jusqu’au 15 juillet 17h - Tél. 05 62 54 16 56 RV 6h45 à la gare de Bagnères-de-Bigorre En suivant : conférence organisée conjointement avec l’Amicale des Anciens du Pic à 18h à Bagnères-de- Bigorre Mercredi 5 août Mines d’Estaing, patrimoine industriel et historique Découverte et lecture de paysages géologiques dans lesquels se sont formés des filons de minerais exploités par l’homme. Dénivelé 650 m. Prévoir pique-nique et équipement adapté. Réservation jusqu’au 4 août 17h - Tél. 05 62 54 16 58 RV 7h30 parking Porte de la vallée des gaves. Mercredi 12 août Mines dites de Pierrefitte Découverte du patrimoine minier et industriel de la partie orientale du massif du Cabaliros. Géologie très ancienne du début de l’ère primaire, et volcanisme sous marin. Dénivelé 400 m/ Prévoir pique-nique, équipement adapté Réservation jusqu’au 11 août 17h - Tél. 05 62 54 16 58 RV 7h30 parking Porte de la vallée des gaves. Pays d’Art et d’Histoire Vallées d’Aure et du Louron Mercredi 8 juillet « Les cabanes d’Auloueilh : une occupation pastorale ancienne » Randonnée accompagnée par l’association «La frênette », le Pays d’Art et d’Histoire et le Parc national des Pyrénées Prévoir pique-nique. Dénivelé 500 m RV 10h Granges de Lurgues* Dimanche 6 septembre « Granges du Moudang, récits et contes » Balade à deux voix pour mieux sentir le territoire, une tentative de mêler l’approche naturaliste et l’approche sensible avec Serge Mauhourat (Collectif ca-i) et un garde-moniteur RV 14h au pont du Moudang* Dimanche 4 octobre « Balade littéraire pour une découverte du patrimoine du village de Cadeilhan-Trachère » par l’association « Livres en Bigorre » et le Parc national des Pyrénées. RV 14h30 (lieu à confirmer)* *sur réservation avant la veille 17h au 06 42 17 66 31 Pays d’Art et d’Histoire des Pyrénées béarnaises Jeudi 9 juillet (Repli le 16 en cas de mauvais temps) Sortie découverte du patrimoine marbrier pyrénéen Lecture de paysage, mise en place de matériau, travail du marbre avec Dominique Rossier, Pierre Jamboué, marbrier à Arudy et un garde-moniteur* RV 13h30 à Arudy rond-point du four à chaux Lundi 10 août « Cromlechs, tumulus : ces pierres qui nous parlent » Découverte par une courte balade de ces « pierres- monuments » et de la faune et de la flore de ce secteur avec Gérard Blasco et un garde-moniteur RV 8h30 à la Maison du Parc national à Etsaut* Dimanche 20 septembre «Louvie-Soubiron - Récits et contes» Balade à deux voix pour mieux sentir le territoire : une tentative de mêler l’approche naturaliste et l’approche sensible avec Serge Mauhourat et Christian Plisson, garde-moniteur* * Inscriptions avant la veille 17h au 05 59 05 41 59 ou 05 62 54 16 56
  13. 13. Animations SEPTEMBRE Du 1er au 30 septembre « Plume de cimes » Exposition du Parc national des Pyrénées Laurent Nédélec et Grégory Ortet Maison du Parc national à Cauterets VAL D’AZUN HAUTES-PYRÉNÉES JUILLET Du 4 juillet au 18 juillet Exposition de peinture des œuvres créées lors de la fête d’Estaing Du 18 juillet au 1er août Aquarelles et huiles « Montagnes et fleurs » de Daniel LHUILLIER AOÛT Du 1er au 15 août Aquarelles par l’association «Art et créativité» d’Argelès Gazost Du 15 au 31 août Photos Nightscape dans le cadre de «Voyage dans les étoiles» SEPTEMBRE Du 1er au 30 septembre « Horizons » Exposition de Claudine Couget Maison du Parc national à Arrens-Marsous OCTOBRE Exposition avec Terre de montagne Evènement organisé par la communauté de communes du val d’Azun VALLÉE D’OSSAU PYRÉNÉES-ATLANTIQUES JUILLET Du 1er au 31 juillet « Flore de nos Pyrénées, cimes et rochers » Exposition de la Maison de la Montagne Maison du Parc national à Laruns Entre le 4 et le 14 juillet Transhumance du Haut Ossau Projection et conférence par Didier Peyrusqué Date, heure et lieu non fixés à ce jour Se renseigner à l’office du tourisme de Laruns Tél. 05.59.05.31.41 Le 9 ou le 16 juillet – animation sur la ½ journée Conférence de terrain sur le marbre d’Arudy : Amis du Parc - PNP – Musée d’Arudy - Pays d’Art et d’Histoire Date, heure et lieu non fixés à ce jour Se renseigner à la Maison du Parc national Tél. 05.59.05.41.59 AOÛT Du 3 au 28 août Exposition de «Parcs Nationaux de France» Maison du Parc national à Laruns Mercredi 19 août Conférence sur les chauves-souris d’Espalungue, avec un garde-moniteur RV 20h30 à la salle d’Espalungue à Arudy SEPTEMBRE Du 1er au 30 septembre Aquarelles « Des toits en Ossau » Exposition d’Hervé Chambron Maison du Parc national à Laruns VALLÉE D’ASPE PYRÉNÉES-ATLANTIQUES JUILLET Du 15 juin au 15 juillet «Montañas reveladas/Montagnes révélées» Exposition de photographies de Beatriz Aísa-Luis Maison du Parc national à Etsaut Du 16 juillet au 13 août « Nature et lumières » Exposition de pastels et d’aquarelles de Claire Galérant Maison du Parc national à Etsaut SEPTEMBRE Du 1er au 30 septembre « Couleurs d’eau » Exposition du club d’Aquarelles d’Agos-Vidalos Maison du Parc national et de la vallée à Luz Saint- Sauveur Du 1er au 30 septembre Exposition de «Parcs Nationaux de France» Maison du Parc national à Gavarnie OCTOBRE Du 1er au 30 octobre « Paysages célestes nocturnes » Vous connaissez les Pyrénées le jour, découvrez-les la nuit ! Maison du Parc national et de la vallée à Luz Saint- Sauveur Samedi 10 octobre Dans le cadre des journées nature « La migration des oiseaux en montagne » avec un garde-moniteur RV 9h Maison du Parc national et de la vallée à Luz Saint-Sauveur Soirées en refuge Gavarnie REFUGE DES ESPUGUETTES Jeudi 30 juillet Diaporama «Le Parc national au fil des saisons» Jeudi 20 août Conférence «Montagne, espace à enjeux» VALLÉE DE CAUTERETS HAUTES-PYRÉNÉES JUILLET Du 1er au 31 juillet «Les Arbres et les Herbes» Exposition de peintures d’Agnès Brives et Anne Voisin Maison du Parc national à Cauterets Mercredi 8 juillet Soirée conférence organisée dans le cadre de la «Nuit européenne de la chauve-souris» animée par Marc Empain, garde-moniteur et sortie nocturne 17h : soirée conférence 19h : sortie nocturne RV maison du Parc national à Cauterets Jeudi 16 juillet Conférence «Les rapaces» animée par Patrick Caens, garde-moniteur RV 17h Maison du Parc national à Cauterets Mercredi 22 juillet Conférence «Forêt» animée par Thomas Friedrich, garde-moniteur RV 17h Maison du Parc national à Cauterets Dimanche 26 juillet Opération «Montagne propre» • Sensibilisation à la propreté de la montagne, rencontre avec les gardes-moniteurs, avec l’Association des Amis du Parc national • Ateliers sur la géologie avec C. Lucas, sur l’aquarelle avec D. Rossier, sur la flore avec D. Roussel • Contes RV 9h au Pont d’Espagne, plateau du Clot Mardi 28 juillet Conférence « Flore » animée par Etienne Florence, garde-moniteur RV 17h Maison du Parc national à Cauterets AOÛT Du 3 au 31 août « Horizons » Exposition de peinture et pliage de Claudine Couget Maison du Parc national à Cauterets Mardi 4 août Conférence « L’ours » animée par Nicolas Lafeuillade, garde-moniteur RV 17h Maison du Parc national à Cauterets Mercredi 5 août Conférence « Flore » animée par Etienne Florence, garde-moniteur RV 17h Maison du Parc national à Cauterets Vendredi 17 juillet Conférence « L’ours dans les Pyrénées, mythes et réalités » avec Jean-Jacques Camarra, de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Entrée libre RV 20h30 à la Maison du Parc national à Etsaut Samedi 25 juillet Marche franco-espagnole sur les chemins de pierre de nos ancêtres pyrénéens avec découverte de la faune et de la flore. Balade commentée le long des sites mégalithiques avec un raconteur de pays de l’écomusée de la vallée d’Aspe, Gérard Blasco et un garde moniteur Participation financière Inscription, tél. 05 59 34 57 65 Dimanche 26 juillet Dans le cadre de la Fête du fromage, exposition permanente sur la grande faune pyrénéenne et exposition de pastels et d’aquarelles de Claire Galérant, films, découverte du sentier des arbres et des arbustes Maison du Parc national à Etsaut AOÛT Du 14 août au 11 septembre Exposition « Petit tout petit ou petit grand » de Xavier Saüt sur la faune des Pyrénées. L’exposition est complétée par des sculptures en papier mâché représentant les animaux emblématiques de nos montagnes Maison du Parc national à Etsaut Vendredi 21 août Causerie « Petit tout petit ou petit grand » Venez découvrir la différence de traitement d’écriture entre le lecteur de BD pour les 6 à 103 ans et le livre jeunesse pour les tout, tout petits de 1 à 6 ans. Comment leur présenter avec des mots simples le monde des animaux pyrénéens ? RV 20h30 Maison du Parc national à Etsaut Samedi 22 août « Nuit européenne de la chauve-souris » Découverte du monde des chauves-souris avec animations ludiques - Biologie, diaporama, construction de gîte puis sortie nocturne. Renseignements et inscriptions Tél. 05 59 34 88 30 RV 15h Mairie de Bedous - sortie 20h30 SORTIES SUR LE TERRAIN AVEC LES GARDES-MONITEURS VALLÉE D’AURE HAUTES-PYRÉNÉES JUILLET Jeudi 9 juillet A la découverte de la faune et de la flore en vallée de la Géla avec Cyril Denise, garde-moniteur RV 8h30 Maison du Parc national à Saint-Lary Mercredi 15 juillet Découverte du métier de garde-moniteur et de la faune sauvage en vallée de Badet avec Germain Besson, garde-moniteur RV 8h30 Maison du Parc national à Saint-Lary Mardi 21 juillet A la rencontre des troupeaux et des éleveurs en vallée de la Géla avec Didier Moreilhon, garde-moniteur RV 8h Maison du Parc national à Saint-Lary Mardi 28 juillet Initiation au dessin naturaliste et paysager en vallée de la Géla avec Dominique Oulieu, garde-moniteur RV 8h30 Maison du Parc national à Saint-Lary AOÛT Mardi 4 août Découverte du métier de garde-moniteur et de la faune sauvage en vallée de Badet avec Alan Riffaud, garde-moniteur RV 8h30 Maison du Parc national à Saint-Lary Mardi 11 août Richesse floristique et faunistique de la vallée de la Géla avec David Rouanet, garde-moniteur RV 8h30 Maison du Parc national à Saint-Lary 13
  14. 14. Animations Points rencontre - En juillet et août - dans la Réserve naturelle du Néouvielle, à la table d’orientation au parking d’Aubert : tous les jeudis de 14 h 30 à 17 h - dans le Parc national, près de la cabane de Moune dans la vallée du Badet : tous les lundis de 10 h à 12 h 30 VALLÉE DE LUZ-GAVARNIE HAUTES-PYRÉNÉES JUILLET Jeudi 9 juillet A la découverte du petit monde organisé des marmottes avec un garde-moniteur Sortie ½ journée RV 8h Maison du Parc national à Gavarnie Jeudi 16 juillet Découverte de la faune avec un garde-moniteur RV 7h45 au pont à Héas, Gèdre Jeudi 23 juillet Géologie et évolution paysagère à Gavarnie avec une garde-monitrice et l’Association des Amis du Parc RV 8h30 Maison du Parc national à Gavarnie Jeudi 30 juillet A la rencontre des isards, comptage isards avec un garde- moniteur RV 7h45 au pont à Héas, Gèdre AOÛT Jeudi 6 août Observation des oiseaux de montagne dans le vallon d’Ossoue avec un garde-moniteur RV 9h Office de tourisme de Gavarnie Jeudi 13 août Découverte de la nature à la Prade avec un garde-moniteur Sortie ½ journée RV 14h Maison du Parc national à Gavarnie Jeudi 20 août A la rencontre des isards, comptage isards avec un garde-moniteur RV 7h45 au pont à Héas, Gèdre Points rencontre - En juillet et août - tous les mardis : de 10 h à 12 h, sur l’itinéraire du chemin du cirque à Gavarnie, - tous les samedis : de 16 h à 18 h, sur le sentier des lacs des Aires à Troumouse VALLÉE DE CAUTERETS HAUTES-PYRÉNÉES JUILLET Mardi 7 juillet A la découverte des grands et des petits oiseaux de la vallée d’Ilhéou avec Nicolas Laffeuillade, garde-moniteur Sortie ½ journée. RV 8h Maison du Parc national à Cauterets Jeudi 9 juillet Forêt et naturalité Sortie sur le terrain pour s’immerger dans ce milieu particulier après une projection en salle avec Thomas Friedrich, garde-moniteur Sortie ½ journée RV 9h Maison du Parc national à Cauterets Lundi 13 juillet Ecoute et observation des petits et grands oiseaux du Cambasque avec Marc Empain, garde-moniteur Sortie ½ journée. RV 8h Maison du Parc national à Cauterets Jeudi 16 juillet Marmottes dans leur village de terriers Sortie familiale avec Thomas Friedrich et Nicolas Laffeuillade, gardes-moniteurs Sortie ½ journée RV 9h Maison du Parc national à Cauterets Mardi 21 juillet Sur la piste de l’ours Itinéraire sur une zone de présence régulière de l’ours brun, à la recherche d’indices avec Nicolas Laffeuillade, garde-moniteur RV 9h Maison du Parc national à Cauterets Jeudi 23 juillet A la découverte du Bouquetin ibérique avec Stéphane Guichemer, garde-moniteur Sortie ½ journée au Pont d’Espagne RV 8h Maison du Parc national à Cauterets. Prévoir un véhicule et supplément accès parking du Puntas au tarif en vigueur Mardi 28 juillet Flore du Parc national des Pyrénées Sortie tout public où les plantes et les lichens de cet espace protégé expriment pleinement la biodiversité avec Etienne Florence, garde-moniteur Sortie ½ journée. RV 13h Maison du Parc national à Cauterets 18 h Projection conférence flore Jeudi 30 juillet Nature au crépuscule : découverte des bêtes et des plantes dans la fraîcheur du soir avec Marc Empain, garde-moniteur Sortie ½ journée RV 18h Maison du Parc national à Cauterets AOÛT Mardi 4 août A la découverte des isards, marmottes et grands rapaces dans la vallée d’Ilhéou avec Patrick Caens, garde-moniteur Sortie ½ journée RV 8h Maison du Parc national à Cauterets Mercredi 5 août Flore du Parc national des Pyrénées Sortie tout public où l’adaptation des plantes et des lichens à leur milieu est étonnante avec Etienne Florence, garde-moniteur Sortie ½ journée. RV 13h Maison du Parc national à Cauterets 18h Projection-conférence flore Jeudi 6 août A la découverte du Bouquetin ibérique avec Stéphane Guichemer, garde-moniteur Sortie ½ journée au Pont d’Espagne RV 8h Maison du Parc national à Cauterets Prévoir un véhicule et supplément accès parking du Puntas au tarif en vigueur Mardi 11 août Découverte du petit monde organisé des marmottes avec Patrick Caens, garde-moniteur Sortie ½ journée RV 9h Maison du Parc national à Cauterets Jeudi 13 août Sur la piste de l’ours Itinéraire sur une zone de présence régulière de l’ours brun, à la recherche d’indices avec Nicolas Laffeuillade, garde-moniteur RV 9h Maison du Parc national à Cauterets Jeudi 20 août Nature au crépuscule La nature offre encore de belles choses lorsque le jour décline, avec Marc Empain, garde-moniteur Sortie ½ journée RV 17h30 Maison du Parc national à Cauterets Samedi 29 août Qui sont ces animaux étranges de la nuit appelés chauves-souris ? Après une présentation de leurs vies et moeurs à la maison du Parc national, observation aux alentours de leur envol nocturne avec Marc Empain, garde-moniteur Sortie ½ journée RV 17h30 Maison du Parc national à Cauterets Points rencontre - En juillet et août Les lundis, mercredis et vendredis de 15 h à 17 h, tables d’interprétation du Clot. VAL D’AZUN HAUTES-PYRÉNÉES JUILLET Mercredi 8 juillet A la découverte de la flore de montagne, dans le coeur du Parc national, vallée de Pouey-Laün avec un garde-moniteur RV 8h au lac du Tech, départ du sentier du lac de Pouey-Laün Mercredi 15 juillet A la découverte de la faune de montagne dans le coeur du Parc national, vallée du gave d’Arrens avec un garde-moniteur Sortie ½ journée RV 13h au Plan d’Aste devant la maison du Parc national Mercredi 22 juillet A la découverte de la faune, de la flore et des paysages du cœur du Parc national, vallée du lac Nère avec un garde-moniteur RV 8h après le pont en amont du lac d’Estaing Mercredi 29 juillet Observation des oiseaux et des rapaces, vallée de Bouleste avec un garde-moniteur Sortie ½ journée RV 13h au lac du Tech, départ du sentier de Pouey- Laün AOÛT Mercredi 5 août A la découverte de la faune, de la flore et des paysages, vallée du Larribet avec un garde-moniteur RV 8h au Plan d’Aste devant la Maison du Parc national Mercredi 12 août Observation des oiseaux et des rapaces, vallée de Bouleste avec un garde-moniteur Sortie ½ journée RV 13h au lac du Tech, départ du sentier de Pouey- Laün Mercredi 19 août A la découverte de la faune, de la flore et des paysages, vallée du gave d’Arrens avec un garde-moniteur Sortie ½ journée RV 13h au Plan d’Aste devant la Maison du Parc national Mercredi 26 août A la découverte de la faune, de la flore et des paysages, vallée du gave d’Estaing avec un garde-moniteur RV 8h après le pont en amont du lac d’Estaing Points rencontre - En juillet et août - au lac de Suyen ou à la Maison du Plan d’Aste : tous les mardis du 7 juillet au 18 août, de 15h à 17h - en amont du lac d’Estaing (Pont de Plasi ou la Cétira) : tous les jeudis du 9 juillet au 20 août, de 15h à17 h VALLÉE D’OSSAU PYRÉNÉES-ATLANTIQUES JUILLET Jeudi 16 juillet Sur la piste de l’ours A la recherche d’indices de présence et à la découverte des forêts qui l’abritent, avec un garde-moniteur Sortie adaptée aux familles RV 7h30 Maison du Parc national à Laruns Jeudi 23 juillet A la découverte de la faune pyrénéenne Une promenade naturaliste dans le cœur du Parc national pour observer des animaux ainsi que toutes les autres formes de vies rencontrées avec un garde-moniteur RV 7h Maison des gardes à Gabas Mardi 28 juillet A la découverte du monde ailé des montagnes Passereaux, les grands et petits rapaces dans leurs activités quotidiennes dans le coeur du Parc national avec un garde-moniteur Sortie pour randonneurs réguliers RV 7h Maison des gardes à Gabas AOÛT Mardi 4 août A la découverte des libellules Immersion dans le petit monde des libellules plateau du Benou : après une partie théorique en salle, initiation, observation, capture et détermination sur le terrain avec un garde-moniteur. Sortie adaptée aux familles. Bottes à prévoir. Sortie ½ journée RV 9h Maison du Parc national à Laruns 14
  15. 15. Animations Jeudi 6 août Culture vautours Entre mythes et réalités, un rapace à travers les civilisations et les frontières avec un garde-moniteur Sortie facile adaptée aux familles RV 9h Maison du Parc national à Laruns Jeudi 13 août Un regard sur la faune Promenade naturaliste dans le cœur du Parc national au rythme de la discrétion avec un garde-moniteur RV 7h30 Maison des gardes à Gabas Points rencontre - En juillet et août Les mercredis et samedis entre 9 et 11 h : - à Bious Artigues (Intersection plateau de Bious et sentier refuge Ayous) : les 11,15, 25 et 29 juillet et 8 et 12 août - à Anéou (au niveau du Panneau Information-Accueil du Parc national) à partir de 9 h : les 18 et 22 juillet et 1er , 5, 15 et 19 août VALLÉE D’ASPE PYRÉNÉES-ATLANTIQUES JUILLET Jeudi 16 juillet Sur les traces de l’ours A la recherche d’indices dans son milieu de vie avec un garde-moniteur RV 8h Maison du Parc national à Etsaut Vendredi 17 juillet Richesse faunistique du Parc national Observation de la faune avec un garde moniteur RV 7h30 Maison du Parc national à Etsaut Lundi 20 juillet Découverte des étages de végétation De la chênaie aux pelouses subalpines, la flore et la faune des divers milieux avec un garde-moniteur RV 8h Maison du Parc national à Etsaut Mercredi 22 juillet Fleurs ordinaires et extraordinaires en haute montagne Couleurs, parfums, papilles, usages médicinaux, alimentaires avec un garde-moniteur RV 8h30 Maison du Parc national à Etsaut Lundi 27 juillet Vie sauvage au crépuscule Recherche des traces et indices et observation de la faune à la tombée de la nuit avec un garde-moniteur RV 18h Maison du Parc national à Etsaut Vendredi 31 juillet Milieu montagnard et sa faune Observation, adaptation des animaux à la vie en montagne avec un garde-moniteur RV 7h30 Maison du Parc national à Etsaut AOÛT Samedi 1er août Milieu montagnard et sa faune Observation, adaptation des animaux à la vie en montagne avec un garde-moniteur RV 7h30 Maison du Parc national à Etsaut Lundi 3 août Bergers au pays des isards Randonnée découverte de la montagne : observation de la faune sauvage et rencontre avec un berger avec un garde-moniteur RV 8h Maison du Parc national à Etsaut Jeudi 6 août Concilier activités humaines et protection Le Parc national des Pyrénées est un espace où l’homme laisse son empreinte (activités touristiques, pastorales et forestières,…) avec un garde-moniteur RV 9h Maison du Parc national à Etsaut Jeudi 13 août Initiation à la détermination des rapaces Observation et outils de détermination avec un garde-moniteur RV 9h Maison du Parc national à Etsaut Jeudi 20 août Sur les traces de l’ours A la recherche d’indices dans son milieu de vie avec un garde-moniteur RV 8h Maison du Parc national à Etsaut Samedi 22 août Les grands oiseaux du Parc national des Pyrénées Observation des rapaces en vol dans leur milieu de vie avec un garde-moniteur RV 8 h Maison du Parc national à Etsaut Points rencontre - En juillet et août - Passerelle d’Espelunguère : 18, 30 juillet et 08, 19 août de 9h à 11h - Au parking de Sansanet : 15, 27 juillet et 05, 16 août de 9h à 11h - Au départ des pistes du Somport : 23 juillet et 2, 12, 23 août de 11h à 14h En cas d’impératif, les gardes-moniteurs peuvent être susceptibles d’annuler un point rencontre 15 Sortie nature au Col d’Aspin
  16. 16. 1er festival de l’image nature et montagne www.image-nature-montagne.fr toutes les infos sur partenaire ©PhotoLaurentNédelec. 11 12 13 septembre 2015 cauteretshautes-pyrénées Parc Chastellain Maison du Parc national des Pyrénées à Tarbes du mercredi au dimanche de 13h30 à 19h Renseignements : 05 62 56 76 06 www.archivesenligne65.fr exposition du 2 juillet au 15 novembre 2015 entrée libre

×