2.01 - Le budget et l'épargne

1 240 vues

Publié le

Le budget et l'épargne

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 240
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
21
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2.01 - Le budget et l'épargne

  1. 1. Lycée des métiers « Charles Pointet » (Thann) 1ère année de CAP (PSE) Séquence 2 : L'individu dans ses actes de consommation Séance 1 : Le budget et l’épargne M. KOPP Enseignant BSE
  2. 2. Objectifs de la séance : - Identifier les différentes recettes - Repérer et classer les dépenses dans les différents postes d’un budget donné - Différencier budget équilibré́, excédentaire, déficitaire et en déduire les conséquences - Énoncer la principale règle de gestion d’un budget - Indiquer le principe de l’épargne. - Repérer des critères de choix d’une épargne
  3. 3. Mise en situation (1/2) 1- Cocher le problème posé dans la situation.  Comment obtenir un crédit ?  Comment annuler un séjour de vacances déjà réglé ?  Comment se constituer une réserve d’argent pour financer un séjour de vacances ?
  4. 4. 2- Renseigner le tableau suivant, à l’aide de la situation. Mise en situation (2/2) Projet de Carla Epargne pour financer un voyage Montant du projet 420 € Période du séjour Du 1er au 15 août Date du règlement 15 juillet Temps pour économiser Cinq mois Montant de l’épargne mensuelle à constituer 84 €
  5. 5. Partie 1 : Le budget et sa gestion
  6. 6. 1- Compléter l’égalité suivante sur le budget, à l’aide du document 1. Le budget et sa gestion (1/5) Document 1 : Le budget Un budget est la prévision des recettes et des dépenses pour une période donnée. Pour élaborer un budget, il faut évaluer les recettes, les dépenses regroupées par « postes budgétaires » (= regroupement de « familles » de dépenses), en vue de constituer une épargne. Source : Extrait de Prévention Santé Environnement (CAP) – Foucher BUDGET MENSUEL RECETTES DU MOIS DÉPENSES DU MOIS 2- Citer les différentes recettes possibles (revenus) de la famille, à partir de vos connaissances.
  7. 7. 3- Classer, dans le tableau suivant, ces dépenses : Carburant – Electricité et eau – Loyer – Vacances – Impôts – Allocations – Produits d’hygiène – Intérêts bancaires – Téléphone – Vêtements - Achat de meubles – Redevance TV – Alimentation – Primes – Gain aux jeux – Salaire – Assurances – Forfait Internet – Produits multimédias – Electroménager Le budget et sa gestion (2/5) Types de dépenses Dépenses fixes (on ne peut ni les diminuer ni les supprimer) Dépenses courantes (dépenses du quotidien que l’on peut diminuer mais ne pas supprimer) Dépenses occasionnelles (dépenses exceptionnelles qui peuvent être remises à plus tard ou supprimées) Postesbudgétaires Logement Loyer Electricité et eau Impôts Assurances Meubles Electroménager Courses Alimentation Produits d’hygiène Transport Assurances Carburant Loisirs Redevance TV Forfait Internet Téléphone Produits multimédia Vêtements Vacances
  8. 8. 4- Compléter le tableau suivant, à l’aide du document 2. Le budget et sa gestion (3/5) Document 2 : Le budget mensuel de Carla Source : Prévention Santé Environnement (CAP) – Foucher Montant total (en €) Recettes (en €) 1 275 Dépenses (en €) Charges fixes 593,27 1 274,27Dépenses courantes 508,50 Dépenses d’équipement et de renouvellement 172,50 Epargne (en €) 0,73
  9. 9. 5- Relier chaque type de budget à sa conséquence. Le budget et sa gestion (4/5)
  10. 10. 6- Indiquer le budget qui correspond à celui de Carla. 7- Justifier. 8- Sachant que le budget déficitaire n’est pas du tout recommandé, déduire la principale règle à suivre dans la gestion d’un budget. Le budget et sa gestion (5/5)
  11. 11. Partie 2 : L’épargne
  12. 12. L’épargne (1/2) Document 3 : Les différents types de budget Elle représente la partie des revenus qui n’est pas dépensée. Cette somme est généralement mise en réserve à la banque et rapporte des intérêts. EPARGNE Grâce à l’épargne, il est possible de faire face aux imprévus ou de réaliser des projets financiers aux coûts importants. Voici quelques exemples de comptes auxquels on peut facilement souscrire dans une banque, et qui permettent de constituer une épargne : Source : Extrait de Prévention Santé Environnement (CAP) – Nathan Exemple de compte épargne Montant des dépôts (en euros) Taux d’intérêt Personnes concernées Disponibilité de l’argent Mini Maxi Livret A 1,5 22 950 0,75 % Tout le monde Argent disponible à tout moment Livret Jeune 10 1 600 2,75 % à 3,25 % selon les banques Personnes âgées de 12 à 25 ans Argent disponible à tout moment Plan d’Epargne Logement (PEL) 225 €, puis 45€/mois minimum 61 200 2 % + prime d’Etat si argent bloqué 4 ans min. + crédit à taux préférentiel pour bien immobilier Tout le monde Possibilité de débloquer l’argent avant les 4 ans mais uniquement dans sa totalité (perte avantages) Livret d’Epargne Populaire (LEP) 30 7 700 1,25 % Toute personne majeure qui ne paie pas plus de 769 €/an d’impôts sur le revenu Argent disponible à tout moment Livret de Développement Durable (LDD) 15 12 000 0,75 % Personnes majeures Argent disponible à tout moment
  13. 13. 1- Définir le terme « épargne » à l’aide du document 3. 2- Indiquer les deux critères les plus importants pour choisir un compte épargne, à l’aide du document 3. 3- Préciser l’épargne la plus adaptée pour chacun des cas suivants, à l’aide du document 3. L’épargne (2/2) 4- Préciser l’épargne la plus adaptée au projet de Carla, à l’aide du document 3. 5- Justifier, à l’aide du document 3.
  14. 14. A RETENIR
  15. 15. Le budget est la prévision des recettes et des dépenses pour une période donnée. Pour gérer un budget, il faut évaluer les recettes (salaire, prestations familiales…) et les dépenses regroupées par poste (charges fixes, dépenses courantes, dépenses d’équipement et de renouvellement (ou occasionnelles)) de manière à les équilibrer. Suivant les postes, les dépenses peuvent être obligatoires et incompressibles, obligatoires mais partiellement compressibles ou être supprimées momentanément. Le budget peut être : - excédentaire (recettes > dépenses), ce qui permet d’épargner ; - équilibré (recettes = dépenses), ce qui ne permet pas de faire face à une dépense imprévue ; - déficitaire (recettes < dépenses), ce qui entraîne un endettement, voire un surendettement. L’épargne correspond à la partie des revenus qui n’est pas dépensée. Les formules de placements sont variées, elles dépendent de l’objectif (disponibilité des sommes placées, rentabilité, sécurité de placement) du consommateur. A retenir

×