Twitter pour renforcer la mobilisation autour du
changement climatique #COP21
Student Solutions to Climate
Change
Support ...
Quelle utilisation des réseaux sociaux pendant les COPs : étude
des usages de Twitter pendant la COP 20 à Lima du 1er au 1...
Choix des mots clés : hashtags souvent utilisés avec
#COP20 ( schéma obtenu avec l’outil http://hashtagify.me)
Principalem...
Analyse du mot-clé officiel #COP20 sur la totalité de la conférence
Ces cartes ont été réalisées à partir de cinq échantil...
[Annexe - Comprendre ces cartes réalisées avec Gephi : une
carte est un ensemble de choix de représentation 1/2]
• Chaque ...
[Annexe - Comprendre ces cartes réalisées avec Gephi : une
carte est un ensemble de choix de représentation 2/2]
• La tail...
 un grand nombre d’acteurs utilisent le mot clé officiel #COP20
pendant la conférence
Tous les noeuds affichés :
10 000 t...
22 % des acteurs qui twittent sont “orphelins”, i.e. n’entretiennent aucune
relation avec d’autres twittos en utilisant le...
17 % des acteurs ont publié au moins quatre tweets connectés à d’autres tweets
de l’échantillon total  tous les utilisate...
Seuls 2,3 % des comptes représentés dans l’échantillon sont retweetés et/ou
mentionnés plus de 10 fois au cours de la COP....
Diagrams of the differences in the six types of social media networks
Smith et. al 2014
Broadcast Network : “Twitter commentary around breaking news stories and the output of
well-known media outlets and pundit...
Seulement les noeuds de
degré entrant > 50 sont
affichés.
Seuls 25 comptes sont retweetés ou mentionnés plus de 50 fois da...
Seulement les noeuds de
degré sortant > 2 sont
affichés.
Seuls 32 % des comptes actifs dans l’échantillon retweetent ou me...
Seulement les noeuds de
degré sortant > 10 sont
affichés. (la taille des
noeuds et leur couleur
ont été ré-ajustées en
fon...
La communication sur Twitter pendant les COPs
Objectiver des constats
• Beaucoup d’utilisateurs de Twitter qui se retrouve...
Evolution pendant la COP - #COP20 –
5 % des tweets les plus connectés dans chaque échantillon de 2000 par date
1/12/2014
O...
Evolution pendant la COP - #COP20 –
5 % des tweetsles plus connectés dans chaque échantillon de 2000 par date
8/12/2014 12...
Evolution pendant la COP - #COP20 –
5 % des tweets les plus connectés dans chaque échantillon de 2000 par date
13/12/2014
...
Quid, des autres mots-clés ?
• Une analyse en tous points similaire intégrant des mots clés
complémentaires et notamment #...
#cambioclimatico
(5*2000 tweets, sur
toute la durée ) – noeuds
de degré > 10 affichés
D’autres acteurs particulièrement pr...
#climateaction (5*2000
twits sur toute la durée)
– noeuds de degré > 4
affichés
D’autres acteurs particulièrement présents...
Evolution pendant la COP - #Climateaction –
5-10 % des tweets les plus connectés dans chaque échantillon de 2000 par date
...
Leçons et perspectives
• Même si beaucoup de tweets autour de ces évènements et que
tout le monde peut s’exprimer : la plu...
Objectif pour la COP21 : ‘’sortir les négociations climat de
leur bulle” (L.Tubiana), les connecter aux enjeux
économiques...
Quelle utilisation de Twitter par les mouvements associatifs ?
• Une maîtrise de la diversité des usages de différents rés...
12.12.14 #COP20
 Des acteurs présents et biens connectés lors des COPs
 Certaines initiatives très proches – des proximité IRL visibles sur Twitter
26.04.15 #COP21 –
zoom (WE des
Renedd)
Formuler son positionnement et ses objectifs pour une
meilleure utilisation de Twitter ?
• Obj1 : renforcer sa présence et...
Action1 : Produire du contenu avec une valeur ajoutée
• La plupart des acteurs se contentent de relayer des messages
offic...
Action2 : créer des ponts entre les sujets – lier des
communautés
• Approche qualitative
• Identifier les bons mots clés
E...
Action3 : identifier les leaders d’options/relais d’information
• Eviter les tweets intéressants mais non repris
• Cibler ...
Smith, M. A., Rainie, L., Shneiderman, B., & Himelboim, I. (2014). Mapping twitter topic networks:
From polarized crowds t...
Pourquoi Léonardo Dicaprio est-il aussi présent autour du
mot-clé #climateaction ?
Une stratégie de Ban Ki moon de s’appuy...
@LeoDiCaprio mentionne
et relaye massivement les
tweets officiels : ici
interactions entretenues
le 9/12 avec
@un_climatet...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Analyse de l'utilisation de Twitter pendant les COP

300 vues

Publié le

Analyse de l'utilisation de Twitter pendant les COP - perspectives COP21_ version de travail. Support global dans lequel piocher pour des présentations adaptées.

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
300
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • http://hashtagify.me/hashtag
  • 7300 -10 000 twit
    Très nombreux acteurs utilisant ces #
  • Deg >2 : 54%
    Environ la moitié est retrouvé au moins 2 fois dans l’échantillon (a tweeté plus de 2 fois)
    58% de deg >2
  • Deg >4 – 17%
    (17% est retrouvé plus de 4 fois)
  • Smith, M. A., Rainie, L., Shneiderman, B., & Himelboim, I. (2014). Mapping twitter topic networks: From polarized crowds to community clusters. Pew Research Internet Project.

    Broadcast Network: Twitter commentary around breaking news stories and the output of well-known media outlets and pundits has a distinctive hub and spoke structure in which many people repeat what prominent news and media organizations tweet. The members of the Broadcast Network audience are often connected only to the hub news source, without connecting to one another. In some cases there are smaller subgroups of densely connected people— think of them as subject groupies—who do discuss the news with one another.
    Why this matters: There are still powerful agenda setters and conversation starters in the new social media world. Enterprises and personalities with loyal followings can still have a large impact on the conversation.
    http://www.pewinternet.org/2014/02/20/mapping-twitter-topic-networks-from-polarized-crowds-to-community-clusters/
  • Smith, M. A., Rainie, L., Shneiderman, B., & Himelboim, I. (2014). Mapping twitter topic networks: From polarized crowds to community clusters. Pew Research Internet Project.

    http://www.pewinternet.org/2014/02/20/mapping-twitter-topic-networks-from-polarized-crowds-to-community-clusters/
  • Smith, M. A., Rainie, L., Shneiderman, B., & Himelboim, I. (2014). Mapping twitter topic networks: From polarized crowds to community clusters. Pew Research Internet Project.

    http://www.pewinternet.org/2014/02/20/mapping-twitter-topic-networks-from-polarized-crowds-to-community-clusters/
  • Indegree >50 (25 comptes, 0.3%)
    Est retweeté ou mentionné
    Très peu d’acteurs, très institutionnels concentrent le RT et mentions
  • Outdegree >2 (32%)
    Retweete ou mentionne un autre acteur
  • Outdegree >10 (1%) (dont Mathilde)
    Resizer et recoloré
    Retweete ou mentionne plus de 10 autres acteurs
  • La journée d’ouverture était consacrée à des sujets de méthode, voire assez techniques, ce qui expliquerait le peu d’engouement des acteurs associatifs et des personnes privées. Pour #COP20Lima, l’ouverture de la conférence met en exergue les formations politiques sociales et écologiques du pays, des parlementaires ou des personnalités institutionnelles. Les médias traditionnels sont très présents ce premier jour, pour ne réapparaître que le jour de la clôture des négociations.

    Durant les deux semaines, l’évolution des cartes et de l’activité sur twitter pour #COP20, suit plus ou moins l’évolution de la COP20. Les organisations internationales, laissent assez rapidement le terrain aux ONG internationales. Elles ne disparaissent pas pour autant, mais se trouvent plus dissoutes dans le réseau. Ces organisations internationales ont avec elles tout un cluster de followers assez dense. Alors que les clusters sont assez distincts lors du lancement de la COP20, les liens entre les différents pôles se multiplient. Ils peuvent être faits de liens bilatéraux ou de « ponts ».

    L’analyse des interactions sur twitter montre cependant que les trous structurels entre les clusters se comblent par le déplacement ou l’apparition de personnes « multiconnectées ». Ces dernières n’appartiennent pas à un seul cluster, mais reçoivent des informations de e différents pôles (institutionnels, médiatiques associatifs...). Ces personnes sont aussi les plus actives en termes de tweets personnels, contrairement à la majorité des participants qui ne font que retweetter un message. Ces personnes, après une analyse détaillée de leur activité sur le réseau social, se trouvent être des individus avec un certain background militant, une certaine expérience des négociations et relations internationales ainsi qu’une connaissance (approfondie) des sujets climatiques abordés. L’activité est toute autre lorsque sont abordés les mécanismes de développement propre (08.12) et le financement des efforts climatiques (05.12 et 08.12). L’apparition de la question du Climate finance est congruente de l’entrée de World Bank, et de ses antennes affiliées, dans le réseau. Pour #COP20Lima, l’évolution des interactions sur twitter suit également le calendrier des conférences

    Lors du jour de clôture de la COP20, tout comme le premier jour de la conférence des parties, un conglomérat d’acteurs d’horizons beaucoup plus variés que ceux qui peuvent apparaître sous le mot clé COP20 est observé sur la cartographie de #COP20Lima,. En effet, les médias classiques réapparaissent, mais sont aussi assistés des médias alternatifs.


    Un pôle français émerge de façon notable, soulignant la place plus importante qu’avait les différentes nations au sein de ce réseau. Concernant #COP20, les médias traditionnels ne font leur apparition que dans les derniers jours de la COP, laissant la couverture des événements à des médias alternatifs de type «micro-blogs ».
  • Mêmes odg en ajoutant COP20Lima
    Mais avec quelques acteurs du même type qui apparaissent (ains par exemple le ministère indien de l’environnement utilise plus #COP20Lima que #COP20 mais mêmes structures

    ontrairement aux cartographies commentées précédemment, COP20Lima est un terme qui centralise des acteurs beaucoup plus politisés que COP20. Entre temps, les acteurs latino-américains sont au premier plan, toujours dans une dimension plus politique, alliant question sociales et développement, la bonne gouvernance. La dimension plus politique est aussi complétée par une dimension plus internationale, au sens où ce sont des acteurs d’Etats tels que la France, l’Inde.
  • Mettre les stats du Excel : graphe
  • Ref. sur l’engagement

    L’analyse quantitative et qualitative des profils ne corrobore pas cette thèse. Bien que seulement 592 personnes sur 12,7 millions de fans aient retweeté son message, le contenu ne semble pas avoir eu de réel impact sur les retweeteurs. En effet, la majorité des profils sont ceux de personnes privées qui suivent les personnalités du monde de la musique, du cinéma, de la télévision et retiennent beaucoup les messages de ces derniers. La majorité des profils recensés sont des femmes, jeunes, qui ne semblent pas avoir beaucoup d’intérêt pour les questions climatiques et/ou environnementales. Après le retweet du message de Dicaprio, il n’y a pas eu de comportements qui
    pourraient illustrer une inflexion vers ce genre de sujets.

    .
  • Connexion @alternatiba dans le graphe #COP21 le ?
  • 6336/10 000 twits
    degré sortant assez fort UNEP RT/mentionne
    Degré entrant plus faible : bp mentionné par une centaine de comptes – principalement institutionnels
  • 6336/10 000 twits
    degré sortant assez fort UNEP RT/mentionne
    Degré entrant plus faible : bp mentionné par une centaine de comptes – principalement institutionnels
  • 6336/10 000 twits
    degré sortant assez fort UNEP RT/mentionne
    Degré entrant plus faible : bp mentionné par une centaine de comptes – principalement institutionnels
  • L’analyse de modularité est un test statistiques qui, s’il est significatif, fait apparaître des classesau sein desquelles la variance inra groupe est inférieure à la variance intrgroupe
  • http://www.solutionscop21.org/
    http://coalitionclimat21.org/
    http://artofchange21.com/
    http://www.commonfuture-paris2015.org/
    http://placetob-cop21paris.com/
    http://www.businessclimatesummit.com/
    http://wearereadynow.net/
    https://alternatiba.eu/
    http://blogs.sciences-po.fr/cop21makeitwork/
    http://regions-climate.org/fr/

    Acteurs de la COP 20 :
    Achim Steiner : under secretary general of the United Nations and UNEP Executive Director
    Manuel Pulgar-Vidal : Minister of State for Environment and President of the COP20
    President Felipe Calderon : Former President of Mexico, Chairman, Global Commission on the Economy and Climate
    Christiana Figueres : Executive Secretary, UNFCCC
    Juan José Guerra Abud : Minister of Environment and Natural Resources, Mexico
    Prof. Nicholas Stern : Chair of the Institute, Grantham Research Institute
    Hélà Cheikhrouhou : Executive Director, Green Climate Fund
    Fernando Zavala Lombardi : Managing Director Peru, SABMiller, former Minister of Economy and Finance, Peru
    Maria Helena Semedo : Deputy Director General, FAO
    Andrea Maselli : Business Director, Agricultural Equipment, New Holland Agriculture
    Luis Enrique Berrizbeitia : Executive Vice President, CAF Banco de Desarrollo de America Latina
    Celia Blauel : Deputy Mayor of Paris
    Jonathan Taylor : Vice-President responsible for Environment and Climate Action, European investment Bank (EIB)
    Glenn Schmidt, MBA, Head of Steering Gvernment Affairs, BMW Group
    Luis Frenando Alarcon, Chief Executive Officer, ISA
    Alessandra Marinheiro, Chief Executive Officer, ContourGlobal LatAm
    Iris Flacco, Head of Energy Policy, Air Quality-Regione Abruzzo, Italy
    Délio Malheiros, Deputu Mayor and Environment Secretary, Belo Horizonte
    James Bacchus, Chair, Commission on Trade and Investment Policy, ICC ; Global Practice Chair, Greenberg Traurig
    Bert Metz, Climate policy expert, UN IPCC Mitigation co-chair for TAR&AR4, Advisor with European Climate Foundation
    Dr.Ronald Cotterman, Vice President, Sustainability, Sealed Air Corporation
    Remco Fischer, Climate Change, UNEP-FI
    Jane Burston, Head of the Centre for Carbon Measurement
    Gerard Owens, Coordinator, Public Policy Issues, European Patent Office
    Mark Radka, Energy Branch Chief, UNEP
    Matthias Zoellner, Head of Sivision of the Environment, Climate and Social Office of the European Investment Bank
    Dr. Peter Holmgren, Director General for the Center for International Forestry Research (CIFOR)
    Pavan Sukhdev, CEO-Green Initiatives for a Smart Tomorrow (GIST)
    Sandrine Dixson-Declève, Head, University of Cambridge Institute for Sustainability Leadership
    Kadir van Lohuizen, Award Winning Photo Journalist
    Ronni Kahn, Founder&CEO, OzHarvest
    José da Costa Carvalho Neto,Chair of the Programme Committee, World Energy Council&Chief Executive Officer, Eletrobras
    Andrea Karpati, Head of Policy, Climate-KIC
    Carlos d’Arce Junior, Marketing Director for Latin America Region, CNH Industrial N.V.
    Gino Van Begin, Secretary General, ICLEI
    Naysan Sahba, Director, Division of Communications&Public Information (DCPI)
    Partenaires
    Bloomberg New Energy Finance (BNEF)
    Peru2021
    CERES
    C40 Cities Climate Leadership Group (C40)
    CDP
    World Business Council for Sustainable Development (WBCSD)
    International Institute for Sustainable Development (IISD)
    ICLEI-Local Governments for Sustainability
    GreenMomentum
    International Emissions Trading Association (IETA)
    World Green Building Council
    IIGCC Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC)
    Sustainable Low Carbon Transport (SLoCaT)
    International Chamber of Commerce (ICC)
     
    Climate Change Leaders
    Professor Karl Rose, Senior Director of Policy and Scenarios, World Energy Council
    Joan MacNaughton, Executive Chair of the Energy Trilemma, World Energy Coucil
    John Warburton, Senior Coordination Officer of Operations outside the EU at EIB
    Niall Dunne, the Chief Sustainability Office rat BT
    Paul Wheelhouse MSP, Minister for Environment and Climate Change, Scottish Government
    Steve Howard, Chief Sustainability Officer of the IKEA Group
    Acteurs répertoriés dans le tableau des acteurs (sur le drive):
    GERES : Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités
    Association 4D : Dossier et Débats pour le Développement Durable
    Amazon watch
    Comité 21
    Réseau Action Climat France
    CAN Latinoamerica
    Gaia Pacha
    WWF France
    Sustainia
    Solutions COP21
    Comité 21
    Association des maires de France (AMF)
    B2020 génération
    Cercle national du recyclage
    Acteurs proposés par Climates :
    @ClubFranceDD (@comité21 et @a_charlot)
    @RACFrance (@AnneBringault et @ClimatAlix)
    @WWF
    @Greenpeace (karinegavan)
    @FNH (@M_Orphelin et @N_Hulot)
    @350France et @Avaaz
    @attac_fr (@MaximCombes)
    @ICLEI @UCLG (@RonandDntec et @CG93f)
    @Regions20
    @globalcompact
    @MikeBloomberg
    @LeoDiCaprio
    @Audreygarric, @LaurenceCaramel, @sfoucart (journalistes environnement du Monde) 
    Think tanks : @iddrilefil @WorldResources @pcanfin @LaFabriqueEcolo
    jeunes : @REFEDD, @CliMates_ , Youngo (@marquantsabrina)
    @Denis_Baupin et @AnaudGossement
    @CFigueres, #IPCC, @MHAubert2015 @GuignardPH et @LaurentFabius  et @RoyalSegolene @UNFCCC...) 
  • http://www.solutionscop21.org/
    http://coalitionclimat21.org/
    http://artofchange21.com/
    http://www.commonfuture-paris2015.org/
    http://placetob-

    Acteurs de la COP 20 :
    Achim Steiner : under secretary general of the United Nations and UNEP Executive Director
    Manuel Pulgar-Vidal : Minister of State for Environment and President of the COP20
    President Felipe Calderon : Former President of Mexico, Chairman, Global Commission on the Economy and Climate
    Christiana Figueres : Executive Secretary, UNFCCC
    Juan José Guerra Abud : Minister of Environment and Natural Resources, Mexico
    Prof. Nicholas Stern : Chair of the Institute, Grantham Research Institute
    Hélà Cheikhrouhou : Executive Director, Green Climate Fund
    Fernando Zavala Lombardi : Managing Director Peru, SABMiller, former Minister of Economy and Finance, Peru
    Maria Helena Semedo : Deputy Director General, FAO
    Andrea Maselli : Business Director, Agricultural Equipment, New Holland Agriculture
    Luis Enrique Berrizbeitia : Executive Vice President, CAF Banco de Desarrollo de America Latina
    Celia Blauel : Deputy Mayor of Paris
    Jonathan Taylor : Vice-President responsible for Environment and Climate Action, European investment Bank (EIB)
    Glenn Schmidt, MBA, Head of Steering Gvernment Affairs, BMW Group
    Luis Frenando Alarcon, Chief Executive Officer, ISA
    Alessandra Marinheiro, Chief Executive Officer, ContourGlobal LatAm
    Iris Flacco, Head of Energy Policy, Air Quality-Regione Abruzzo, Italy
    Délio Malheiros, Deputu Mayor and Environment Secretary, Belo Horizonte
    James Bacchus, Chair, Commission on Trade and Investment Policy, ICC ; Global Practice Chair, Greenberg Traurig
    Bert Metz, Climate policy expert, UN IPCC Mitigation co-chair for TAR&AR4, Advisor with European Climate Foundation
    Dr.Ronald Cotterman, Vice President, Sustainability, Sealed Air Corporation
    Remco Fischer, Climate Change, UNEP-FI
    Jane Burston, Head of the Centre for Carbon Measurement
    Gerard Owens, Coordinator, Public Policy Issues, European Patent Office
    Mark Radka, Energy Branch Chief, UNEP
    Matthias Zoellner, Head of Sivision of the Environment, Climate and Social Office of the European Investment Bank
    Dr. Peter Holmgren, Director General for the Center for International Forestry Research (CIFOR)
    Pavan Sukhdev, CEO-Green Initiatives for a Smart Tomorrow (GIST)
    Sandrine Dixson-Declève, Head, University of Cambridge Institute for Sustainability Leadership
    Kadir van Lohuizen, Award Winning Photo Journalist
    Ronni Kahn, Founder&CEO, OzHarvest
    José da Costa Carvalho Neto,Chair of the Programme Committee, World Energy Council&Chief Executive Officer, Eletrobras
    Andrea Karpati, Head of Policy, Climate-KIC
    Carlos d’Arce Junior, Marketing Director for Latin America Region, CNH Industrial N.V.
    Gino Van Begin, Secretary General, ICLEI
    Naysan Sahba, Director, Division of Communications&Public Information (DCPI)
    Partenaires
    Bloomberg New Energy Finance (BNEF)
    Peru2021
    CERES
    C40 Cities Climate Leadership Group (C40)
    CDP
    World Business Council for Sustainable Development (WBCSD)
    International Institute for Sustainable Development (IISD)
    ICLEI-Local Governments for Sustainability
    GreenMomentum
    International Emissions Trading Association (IETA)
    World Green Building Council
    IIGCC Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC)
    Sustainable Low Carbon Transport (SLoCaT)
    International Chamber of Commerce (ICC)
     
    Climate Change Leaders
    Professor Karl Rose, Senior Director of Policy and Scenarios, World Energy Council
    Joan MacNaughton, Executive Chair of the Energy Trilemma, World Energy Coucil
    John Warburton, Senior Coordination Officer of Operations outside the EU at EIB
    Niall Dunne, the Chief Sustainability Office rat BT
    Paul Wheelhouse MSP, Minister for Environment and Climate Change, Scottish Government
    Steve Howard, Chief Sustainability Officer of the IKEA Group
    Acteurs répertoriés dans le tableau des acteurs (sur le drive):
    GERES : Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités
    Association 4D : Dossier et Débats pour le Développement Durable
    Amazon watch
    Comité 21
    Réseau Action Climat France
    CAN Latinoamerica
    Gaia Pacha
    WWF France
    Sustainia
    Solutions COP21
    Comité 21
    Association des maires de France (AMF)
    B2020 génération
    Cercle national du recyclage
    Acteurs proposés par Climates :
    @ClubFranceDD (@comité21 et @a_charlot)
    @RACFrance (@AnneBringault et @ClimatAlix)
    @WWF
    @Greenpeace (karinegavan)
    @FNH (@M_Orphelin et @N_Hulot)
    @350France et @Avaaz
    @attac_fr (@MaximCombes)
    @ICLEI @UCLG (@RonandDntec et @CG93f)
    @Regions20
    @globalcompact
    @MikeBloomberg
    @LeoDiCaprio
    @Audreygarric, @LaurenceCaramel, @sfoucart (journalistes environnement du Monde) 
    Think tanks : @iddrilefil @WorldResources @pcanfin @LaFabriqueEcolo
    jeunes : @REFEDD, @CliMates_ , Youngo (@marquantsabrina)
    @Denis_Baupin et @AnaudGossement
    @CFigueres, #IPCC, @MHAubert2015 @GuignardPH et @LaurentFabius  et @RoyalSegolene @UNFCCC...) 
  • Ex. Du Shift
  • Analyse de l'utilisation de Twitter pendant les COP

    1. 1. Twitter pour renforcer la mobilisation autour du changement climatique #COP21 Student Solutions to Climate Change Support réalisé par Mathilde Imer et Vivian Dépoues à partir des analyses effectuées par un groupe d’étudiants de SciencesPo dans le cadre d’un projet collectif de octobre 2014 à mai 2015 Adrien Foucault, , Apolonia Rakowski, Christian Knipfer, Louis Benon, Sarah Chouvenc
    2. 2. Quelle utilisation des réseaux sociaux pendant les COPs : étude des usages de Twitter pendant la COP 20 à Lima du 1er au 13 décembre 2014  Des mots clés dédiés à l’évènement : #COP20, #LimaCOP20  Des mots clés génériques utilisés : #climate, #climateaction, #cambioclimatico Qui twitte en utilisant ces mots clés ? Quels mots-clés connexes sont mobilisés ? Quelles interactions peuvent-être observées sur le réseau ? Quels sont les twittos les plus influents ? Comment circule l’information ? Quelle évolution au fil de la COP ?
    3. 3. Choix des mots clés : hashtags souvent utilisés avec #COP20 ( schéma obtenu avec l’outil http://hashtagify.me) Principalement des mots clés spécifiques aux négociations climatiques. Peu de thématiques adjacentes.
    4. 4. Analyse du mot-clé officiel #COP20 sur la totalité de la conférence Ces cartes ont été réalisées à partir de cinq échantillons de 2000 tweets contenant le mot clé #COP20 et collectés grâce au module NodeXL à cinq dates clés de la conférence. La taille et la couleur des noeuds représentent leur degré (les plus gros et foncés sont les plus connectés). Différents filtres ont ensuite été appliqués de manière à n’afficher que certains noeuds:
    5. 5. [Annexe - Comprendre ces cartes réalisées avec Gephi : une carte est un ensemble de choix de représentation 1/2] • Chaque carte est datée : elle représente les x000 derniers tweets postés à un moment donné (important pendant/après un événement). • Chaque point (nœud) représente un compte ayant twitté en utilisant le hashtag étudié • Chaque trait représente un lien connectant deux de ces comptes. Il peut s’agir de plusieurs types d’interactions : o Retweet (RT) : lorsque le compte A retweete un message du compte B o Tweet @ : lorsque le compte A interpelle le compte B o Reply to : lorsque le compte A répond à un tweet du compte B • Ces liens sont dirigés (on peut savoir qui s’adresse à qui, qui est A et qui est B) : il est donc possible de compter le nombre de lien entrants (combien de fois quelqu’un a RT ou s’est adressé à un acteur) et de liens sortants (combien de fois un acteur s’est adressé ou a RT un autre acteur)
    6. 6. [Annexe - Comprendre ces cartes réalisées avec Gephi : une carte est un ensemble de choix de représentation 2/2] • La taille des nœuds (sauf indication contraire) représenté leur degré, c’est à dire le nombre de comptes auxquels ils sont connectés (y compris eux- mêmes) • La couleur des noeuds peut-être utilisée pour représenter différentes caractéristiques en fonction de ce que l’on chercher à voir (par exemple mettre en évidence des communautés, ou faire apparaître le degré entrant ou sortant) • La spatialisation utilise un algorithme (ici Atlas Force 2) pour arranger le graphe de manière lisible – les nœuds les plus connectés ont tendances à « attirer les autres » et donc à rapprocher les éléments les plus connectés du réseau au centre et à rejeter les moins connectés en périphérie. La situation ‘géographique’ des nœuds sur la carte (en haut en bas, à droite, à gauche) ou la proximité immédiate entre deux points ne signifie rien de spécial a priori. • L’application de filtres permet d’afficher ou de masquer certains nœuds et liens en fonction de ce que l’on cherche à voir
    7. 7.  un grand nombre d’acteurs utilisent le mot clé officiel #COP20 pendant la conférence Tous les noeuds affichés : 10 000 tweets (5*2000) publiés par 7300 comptes
    8. 8. 22 % des acteurs qui twittent sont “orphelins”, i.e. n’entretiennent aucune relation avec d’autres twittos en utilisant le mot clé #COP20 . Les relations entretenues par les 78 % restant sont principalement des retweets (>9000 contre 1250 mentions et 194 réponses à un tweet). Filtre: « composante géante » - pour n’afficher que les nœuds qui entretiennent des relations avec d’autres points du réseau
    9. 9. 17 % des acteurs ont publié au moins quatre tweets connectés à d’autres tweets de l’échantillon total  tous les utilisateurs de Twitter n’utilisent donc pas le réseau de manière continue. Seul un petit nombre d’acteurs est actif sur une base régulière pendant l’évènement. Seulement les noeuds de degré > 4 sont affichés.
    10. 10. Seuls 2,3 % des comptes représentés dans l’échantillon sont retweetés et/ou mentionnés plus de 10 fois au cours de la COP. Il s’agit principalement des comptes institutionnels (@UN_climatetalks, @UNEP…) et de grandes ONG (@WWF). Seulement les noeuds de degré entrant > 10 sont affichés. Configuration type broadcast network (in- Hub & Spoke) auround a few nodes
    11. 11. Diagrams of the differences in the six types of social media networks Smith et. al 2014
    12. 12. Broadcast Network : “Twitter commentary around breaking news stories and the output of well-known media outlets and pundits has a distinctive hub and spoke structure in which many people repeat what prominent news and media organizations tweet. The members of the Broadcast Network audience are often connected only to the hub news source, without connecting to one another. In some cases there are smaller subgroups of densely connected people— think of them as subject groupies—who do discuss the news with one another. Why this matters: There are still powerful agenda setters and conversation starters in the new social media world. Enterprises and personalities with loyal followings can still have a large impact on the conversation.” http://www.pewinternet.org/2014/02/20/mapping-twitter-topic-networks-from-polarized-crowds-to-community-clusters/ Smith, M. A., Rainie, L., Shneiderman, B., & Himelboim, I. (2014). Mapping twitter topic networks: From polarized crowds to community clusters. Pew Research Internet Project. Configuration type broadcast network (in- Hub & Spoke) auround a few nodes
    13. 13. Seulement les noeuds de degré entrant > 50 sont affichés. Seuls 25 comptes sont retweetés ou mentionnés plus de 50 fois dans l’échantillon  quelques acteurs très ciblés concentrent la majorité des messages vraiment relayés et diffusés (les 3 comptes les plus “influents” comptent ici entre 300 et 360 RT/@)
    14. 14. Seulement les noeuds de degré sortant > 2 sont affichés. Seuls 32 % des comptes actifs dans l’échantillon retweetent ou mentionnent au moins un autre acteur dans leurs messages (parmi eux quelques comptes institutionnels ou ONG comme 350 et beaucoup de comptes individuels)  beaucoup de messages pour eux-mêmes, isolés
    15. 15. Seulement les noeuds de degré sortant > 10 sont affichés. (la taille des noeuds et leur couleur ont été ré-ajustées en fonction du degré sortant pour plus de lisibilité) Seuls 1 % des comptes actifs dans l’échantillon [dont Mathilde] retweetent ou mentionnent plus de 10 personnes dans leurs messages  la diversité des interactions est relativement faible.
    16. 16. La communication sur Twitter pendant les COPs Objectiver des constats • Beaucoup d’utilisateurs de Twitter qui se retrouvent autour des hashtags officiels ponctuellement ou de manière plus continue (couverture de l’évènement) ; • Quelques comptes très influents, principalement institutionnels • Un nombre limité d’utilisateurs de Twitter qui retweetent et mentionnent (relayent les messages et interpellent) • certaines institutions et ONG • beaucoup d’individus appartenant (d’après une caractérisation qualitative rapide) à un public averti ; • Une importance notable des relais régionaux • Pas de communauté particulière identifiable au sein du réseau (analyse de modularité non significative)
    17. 17. Evolution pendant la COP - #COP20 – 5 % des tweets les plus connectés dans chaque échantillon de 2000 par date 1/12/2014 Ouverture 5/12/2014
    18. 18. Evolution pendant la COP - #COP20 – 5 % des tweetsles plus connectés dans chaque échantillon de 2000 par date 8/12/2014 12/12/2014 Dernier jour
    19. 19. Evolution pendant la COP - #COP20 – 5 % des tweets les plus connectés dans chaque échantillon de 2000 par date 13/12/2014 Clôture après une nuit de prolongation Des acteurs qui sont présents (apparaissent sur la carte) à certains moments et pas à d’autres : hypothèse qui semble se vérifier que suit l’agenda de la conférence : • Acteurs « internes » aux négociations présents tout le long • acteurs de la société civile et médias présents surtout au début et à la fin (cf. WWF). • Apparition de certains acteurs spécifiques en fonction des discours programmés ou des thématiques abordées (ex. Worldbank)
    20. 20. Quid, des autres mots-clés ? • Une analyse en tous points similaire intégrant des mots clés complémentaires et notamment #LimaCOP20 produit des résultats comparables • Des acteurs complémentaires, utilisent ces mots clés comme alternatives à #COP20 : • ex. le ministère de l’environnement Indien • Certaines ONG (ex. WWF) plus actives autour de certains hashtags comme #climateaction • Certains médias, notamment régionaux plus actifs autour d’autres mots clés (ex. @efeverde avec #cambioclimatico) • Des configurations plus volatiles autour de certains mots clé et notamment #climateaction qui semble utilisé par des acteurs différents chaque jour en fonction des sujets spécifiques sur le devant de la scène. Certaines de ces configurations font apparaître des pôles secondaires autour de certaines organisations.
    21. 21. #cambioclimatico (5*2000 tweets, sur toute la durée ) – noeuds de degré > 10 affichés D’autres acteurs particulièrement présents autour d’autres mots clés : -ex. médias : ex. @efeverde
    22. 22. #climateaction (5*2000 twits sur toute la durée) – noeuds de degré > 4 affichés D’autres acteurs particulièrement présents autour d’autres mots clés : -ex. @WWF -ex. @Léonardodicaprio
    23. 23. Evolution pendant la COP - #Climateaction – 5-10 % des tweets les plus connectés dans chaque échantillon de 2000 par date 1/12/2014 5/12/2014 8/12/2014 12/12/2014 13/12/2014 Des configurations un peu plus volatiles Ex. le 12/12 Léonardo Dicaprio occupe une place énorme avec plus de 700 RT d’un RT de UN_climatetalks Apparition ponctuelle de pôles secondaires
    24. 24. Leçons et perspectives • Même si beaucoup de tweets autour de ces évènements et que tout le monde peut s’exprimer : la plupart restent isolés, peu diffusés et avec un impact très limité (Cha et Al. 2010). • Quelques acteurs institutionnalisés influents concentrent l’attention (et « noient » les autres) • Uniformité des messages transmis • Faible diversité des interactions – faible degré d’engagement • Caractère fermé (bulle) des négociations climatiques confirmé  Produire et relayer du contenu à forte valeur ajoutée  Collaborer plus entre acteurs et initiatives : RT et être RT, un ordre de grandeur de 100 RT permet déjà d’être beaucoup plus visible  Faire des ponts avec d’autres thématiques  Jouer avec le calendrier pour mettre des thématiques en avant
    25. 25. Objectif pour la COP21 : ‘’sortir les négociations climat de leur bulle” (L.Tubiana), les connecter aux enjeux économiques et politiques de premier plan • Différents acteurs qui cherchent à développer des stratégies dédiées • Une diversité d’initiatives complémentaires qui forment une communauté COP21 • Principalement française • Un paysage en ligne qui est le reflet des relations de partenariat et des positionnements Extrait : 08.12.14 #COP20
    26. 26. Quelle utilisation de Twitter par les mouvements associatifs ? • Une maîtrise de la diversité des usages de différents réseaux sociaux • Twitter pour se faire une place dans le paysage institutionnel – être identifiée et reconnu par les autres acteurs majeurs • Facebook pour créer une communauté d’individus, faire fonctionner le bouche à oreille • Une capacité à cibler et interpeller des leaders d’opinion « naturels » / parrains • Des initiatives connectées entre-elles – synergies et complémentarités • Une utilisation des réseaux sociaux dans la continuité des activités de terrain – prolonger des échange IRL, communication évènementielle (Alternatiba +) Analyse et échanges avec quelques initiatives lancées en vue de la COP21 en France : principaux constats
    27. 27. 12.12.14 #COP20  Des acteurs présents et biens connectés lors des COPs
    28. 28.  Certaines initiatives très proches – des proximité IRL visibles sur Twitter 26.04.15 #COP21 – zoom (WE des Renedd)
    29. 29. Formuler son positionnement et ses objectifs pour une meilleure utilisation de Twitter ? • Obj1 : renforcer sa présence et sa légitimité comme acteur de référence crédible et intéressant et appuyer une stratégie de communication classique (ex. être une source pour les média « traditionnels ») • Obj2 : Intéresser au-delà du 1er cercle habituel • Obj3 : Donner à voir un mouvement d’ensemble – une convergence des dynamiques
    30. 30. Action1 : Produire du contenu avec une valeur ajoutée • La plupart des acteurs se contentent de relayer des messages officiels • Donner des opinions mais surtout apporter des éléments : informatifs, argumentés • Être constructif : relayer et réagir sur le contenu des autres, répondre, apporter des compléments • En postant un lien : en sortir une citation, un élément vecteur d’info • Calendrier thématique : suivi du contenu dans les discussions et interpeller en phase
    31. 31. Action2 : créer des ponts entre les sujets – lier des communautés • Approche qualitative • Identifier les bons mots clés Ex. Santé, emploi des jeunes, économie  Relais associés Les hashtags communément associés à #COP21 ( schéma obtenu avec l’outil http://hashtagify.me) :  principalement des mots clés associés aux négociations climat mais pas que : ex. innovation
    32. 32. Action3 : identifier les leaders d’options/relais d’information • Eviter les tweets intéressants mais non repris • Cibler ceux que cela pourra intéresser : les interpeller et/ou utiliser les mots clés qu’ils suivent (évènements +) • Dans sa sphère mais également dans les sphères adjacentes ! • Bluenod, Klout • Choisir en fonction de leur comportement (ceux qui RT) • Associer ses partenaires
    33. 33. Smith, M. A., Rainie, L., Shneiderman, B., & Himelboim, I. (2014). Mapping twitter topic networks: From polarized crowds to community clusters. Pew Research Internet Project. Cha, M., Haddadi, H., Benevenuto, F., & Gummadi, P. K. (2010). Measuring User Influence in Twitter: The Million Follower Fallacy. ICWSM, 10(10-17), 30. Smith, M. A., Shneiderman, B., Milic-Frayling, N., Mendes Rodrigues, E., Barash, V., Dunne, C., ... & Gleave, E. (2009, June). Analyzing (social media) networks with NodeXL. In Proceedings of the fourth international conference on Communities and technologies (pp. 255-264). ACM. Le changement climatique sur twitter / usages du hashtag #climatechange entre le 1er avril et le 1er juin 2014 | Cartographier les réseaux sociaux –, https://cartorezo.wordpress.com - 6 juin 2014 Twitter watch: Who to follow at the UN climate talks in Lima – RTCC – 27 novembre 2014 Les 1% de Twitter sont-ils si puissants ? - Rue89 – 15 mai 2015 http://nodexl.codeplex.com/documentation http://gephi.github.io/users/ http://bluenod.com/ http://hashtagify.me http://www.martingrandjean.ch/ http://icolab.fr/ Bibliographie – quelques références
    34. 34. Pourquoi Léonardo Dicaprio est-il aussi présent autour du mot-clé #climateaction ? Une stratégie de Ban Ki moon de s’appuyer sur une star comme ambassadeur des enjeux climatiques pour communiquer vers un puclic beaucoup plus large  Est-ce que cela fonctionne ? • @LeoDiCaprio : 12,8 M d’abonnés sur Twitter • Plus de fans que d’activistes du climat
    35. 35. @LeoDiCaprio mentionne et relaye massivement les tweets officiels : ici interactions entretenues le 9/12 avec @un_climatetalks, le compte officiel de la CCNUCC.  L’acteur twitte (et surtout RT) et diffuse donc les messages vers son propre public,  Un nombre non négligeable mais pas énorme de RT (environ 500/message), principalement par les acteurs déjà sensibilisés/engagés pour les causes environnementales  Peu d’interactions avec des comptes qui n’étaient pas déjà présents dans le paysage des discussions climatiques (analyse quantitative) : niveau d’engagement de nouveaux acteurs faible. Attitude passive des followers de la star : impact limité

    ×