Tachycardie mal tolérée  Qu’auriez-vous fait?Pascal Sbragia, Michaël Peyrol   Hôpital Nord - Marseille
Patiente âgée de 65 ans admise pour palpitations et lipothymie,             pas d’antécédent, pas de traitement.          ...
Patiente âgée de 65 ans admise pour palpitations et lipothymie,             pas d’antécédent, pas de traitement.          ...
Ce qu’il ne fallait pas faire: injection IV                  d’adénosine (striadyne®)                                     ...
En cas d’instabilité hémodynamique• La traitement repose sur un choc électrique  externe immédiat sous brève anesthésie  g...
Ce qu’on pouvait faire:        flécaïnide ou amiodarone IVLes antiarythmiques de classe I ou III bloquent la conduction da...
Ce qu’on pouvait faire (suite)Les flécaïnides dans ce cas organisent la fibrillation atriale en flutter.
Ce qu’on pouvait faire (suite 2)    Arrêt du flutter et restauration du rythme sinusal.
ECG réalisé quelques heures après l’adminisatration de flécaïnide.                   Et maintenant, que faire?          L’...
Période réfractaire antérograde du faisceau de Kent < 230 ms                          Kent postéro-                His    ...
ECG post-ablation.
Quid de la fibrillation atriale?
Le risque de récidive de FA après ablation du faisceau de Kent est statistiquement       plus important après 50 ans.
Suite de la prise en charge• Pas de traitement antiarythmique ou d’ablation  pour la FA car:  – Il s’agit du premier épiso...
Tachycardie mal tolérée : qu'auriez vous fait ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tachycardie mal tolérée : qu'auriez vous fait ?

2 579 vues

Publié le

Pascal Sbragia, Michaël Peyrol, Hôpital Nord, Marseille.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 579
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 114
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tachycardie mal tolérée : qu'auriez vous fait ?

  1. 1. Tachycardie mal tolérée Qu’auriez-vous fait?Pascal Sbragia, Michaël Peyrol Hôpital Nord - Marseille
  2. 2. Patiente âgée de 65 ans admise pour palpitations et lipothymie, pas d’antécédent, pas de traitement. Quel est votre diagnostic?
  3. 3. Patiente âgée de 65 ans admise pour palpitations et lipothymie, pas d’antécédent, pas de traitement. Quel est votre diagnostic? Tachycardie irrégulière à QRS larges à la fréquence moyenne est de 200 bpm. On note la présence de complexes de capture et de fusion (effet accordéon) = Fibrillation atriale sur syndrome de Wolff-Parkinson-White.
  4. 4. Ce qu’il ne fallait pas faire: injection IV d’adénosine (striadyne®) 260 ms L’adénosine entraîne un blocage du NAV et favorise la conduction par la voie accessoire dont la périoderéfractaire est courte. On note une accélération de la fréquence ventriculaire = risque de fibrillation ventriculaire. L’injection d’adénosine est contre-indiquée dans ce cas. L’interne de garde a reçu 20 coups de fouet…
  5. 5. En cas d’instabilité hémodynamique• La traitement repose sur un choc électrique externe immédiat sous brève anesthésie générale ou sédation.
  6. 6. Ce qu’on pouvait faire: flécaïnide ou amiodarone IVLes antiarythmiques de classe I ou III bloquent la conduction dans la voie accessoire avec affinement des QRS et ralentissement de la fréquence ventriculaire.
  7. 7. Ce qu’on pouvait faire (suite)Les flécaïnides dans ce cas organisent la fibrillation atriale en flutter.
  8. 8. Ce qu’on pouvait faire (suite 2) Arrêt du flutter et restauration du rythme sinusal.
  9. 9. ECG réalisé quelques heures après l’adminisatration de flécaïnide. Et maintenant, que faire? L’ECG confirme le syndrome de Wolff-Parkinson-White.
  10. 10. Période réfractaire antérograde du faisceau de Kent < 230 ms Kent postéro- His latéral gauche Sinus coronaire Transeptal OAG
  11. 11. ECG post-ablation.
  12. 12. Quid de la fibrillation atriale?
  13. 13. Le risque de récidive de FA après ablation du faisceau de Kent est statistiquement plus important après 50 ans.
  14. 14. Suite de la prise en charge• Pas de traitement antiarythmique ou d’ablation pour la FA car: – Il s’agit du premier épisode. – La majorité des patients ne présentera plus de FA après l’ablation du Kent.• Traitement anticoagulant recommandé selon le score de CHA2DS2-VASC compte tenu du risque de récidive de FA en particulier après 50 ans.

×