12 milliards d’euros
de chiffre d’affaires pour l’industrie du tourisme sur Internet en 2011
source - FEVAD
et une croissa...
millions de Français
qui utilisent Internet
pour préparer leurs vacances !
Dont 6,3millions utilisant UNIQUEMENTInternet !
millions de Français
qui réservent leurs vacances
en ligne!
Soit 42% des Français partis en vacances !
Open System
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
- Besoin du touristonaute: savoir si l’offre visée...
des Français préparant leurs vacances en ligne
lisent les avis des autres voyageurs !
Et 64% d’entre eux sont influencés p...
Les plus de 50 ans:
les seniors ne sont plus réticents
34% des Cyberacheteurs
mais 48% des achats sur le net
leur panier m...
de la réservation à la consommation,
une multitude d’acteurs…
des acteurs qui ont du poids !
et de nouveaux acteurs qui remettent en cause les modèles établis…
ou qui vont sans doute les remettre en cause dans peu de temps
Crise oblige, le e-touriste change ses habitudes :
66% des voyageurs comparent de plus en plus les prestations touristique...
rêver…
1. Rêver : le moment de communiquer par l’image…
Alberta : 1,5 M de visualisation sur YouTube
1. Rêver : le moment de communiquer des valeurs…
2. Planifier : le moment d’être visible quand l’internaute vous cherche…
2. Planifier : le moment de scénariser vos offres…
Ain-tourisme.com
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
Une refonte
ergonomique :
navigation facilité...
Ain-tourisme.com
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
Intuitif, le menu ne
garde que l’essentiel
de...
Ain-tourisme.com
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
Ain-tourisme.com
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
Un site de référence :
36 000 visites mensuel...
2. Planifier : le moment d’être visible, là où il peut vous trouver…
Campagne web
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
- Besoin du touristonaute: accèder facilement à l...
2. Planifier : le moment d’être visible sur plusieurs canaux…
Une réservation de vacances, c’est en moyenne :
•18 recherch...
Widgets Sitra
Agence de Développement touristique du département de l’Ain
Widget sitra: l’info touristique du territoire s...
Widgets Sitra
Agence de Développement touristique du département de l’Ain
Le résultat :
Ex. d’un widget installé sur le si...
3. Réserver : le moment d’exister sur les sites d’avis…
Campagne web
reporter
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
- Besoin du touristonaute: séduit par l’...
3. Réserver : le moment de donner le choix…
3. Réserver : le moment de vérifier ses prix…
4. Voyager : le moment de rester connecté…
4. Voyager : le moment de rester disponible…
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
www.ain-tourisme.mobi
lenouveau
compagnontouristique
A retenir
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
Pourvous, c’est unesolution pour :
• Connaîtrel’offr...
Questions ?
Attentes ?
Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
Sur le questionnaire final de satisfact...
4. Voyager : le moment de devenir transmedia…
5. Partager : le moment de suivre vos visiteurs…
5. Partager : le moment de transformer vos visiteurs en ambassadeurs…
5. Partager : le moment de boucler la boucle…
Restons en contact :
François HOUSTE, directeur associé LSFe-tourisme
- mail : fhouste@lsfinteractive.com
- téléphone : +3...
Journée AinTourisme 2012 - l'évolution du e-tourisme en 2012
Journée AinTourisme 2012 - l'évolution du e-tourisme en 2012
Journée AinTourisme 2012 - l'évolution du e-tourisme en 2012
Journée AinTourisme 2012 - l'évolution du e-tourisme en 2012
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journée AinTourisme 2012 - l'évolution du e-tourisme en 2012

283 vues

Publié le


les grandes tendances du e-Tourisme en 2012 et comment répondre au voyageur.

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
283
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Poids économique du e-tourisme sur l’activité digitale française.
    - préciser que ces chiffres concernent tous les secteurs affiliés au tourisme aujourd’hui, qu’on parle de transport (train, avion, et donc VSC), tour operating ou hébergement et activité touristique ;
    - 12 Md d’Euros, c’est plus de 40% du chiffre d’affaires du eCommerce en France en 2011. De loin le premier secteur industriel présent sur la toile, en termes commercial ;
    - Une croissance à deux chiffres malgré la crise : 14% de croissance moyenne sur 2010-2011 pour les 43 sites leaders du marché et des indicateurs plutôt bons sur le global : 257€ de panier moyen (hors VSC), un passage de 1 à 1,4% de taux de conversion (hors Accor et VSC).
    - Effet crise qu’on verra plus tard : la recherche du prix et la comparaison des offres qui joue le jeu du digital !
  • Insister sur le fait que le Web est un canal qui prend le pas sur des médias plus traditionnels :
    - la croissance des chiffres est importante, ils étaient moins de 10Mio en 2005, et représentant près de 58% de français partis en vacances, et 67% des français partis en long séjour marchand (ayant réservé un hôtel ou un logement).
    - il y a plus, chez les voyageurs équipés, de voyageurs ayant uniquement utilisé le Web pour leur réservation (6,3Mio) que de voyageurs ayant utilisé le Web et d’autres média : une part prépondérante d’usage, et un usage exclusif en croissance.
    - à notre que pour 96% des personnes utilisant Internet, c’est FACILE !
  • L’important, c’est la croissance de ces chiffres : 42% des français partis, c’est 4 points de plus qu’en 2010 (ils étaient 12,1 Moi), mais surtout le double de 2006 (ils était 6,5Mio).
    S’il est important d’être présent en tant qu’information, il est crucial aussi de proposer des outils de réservation en ligne (adressé surtout aux hébergeurs). Parce que si vous ne le faite pas vous-même, d’autres le feront à votre place en prélevant une commission (Booking, TripAsvisor…).
    En plus, la réservation en ligne se fait en général sur les familles à fort pouvoir d’achat, mieux équipés et peut-être plus confiants dans le numérique.

    Intervention Aintourisme / Pôle accompagnement: outil OS
  • Les freins à la consultation des avis sont : l’intérêt (6%), la méfiance (10%)…
    Mais tout de même, 12,3 Mio de voyageurs consultent des avis en ligne et 8Mio se sentent influencées (chiffres stables)

    La plateforme d’avis pour rappel (sept. 2012) :
    - Booking (mais pas que) : 3,4Mio / mois de visiteurs en France
    - TripAdvisor : 2,7Mio /visiteurs par mois en France
    - Hotels.com : 1Mio
    - Trivago : 300k
    - TravelZoo : 231k
    - HolidayCheck : 175k
    - Vinivi : 160k


    Intervention Aintourisme / Pôle Info : intégration du module Trip Advisor et d’avis en direct– quid du taux de lecture ?
  • Insister sur le fait que le Web est un canal qui prend le pas sur des médias plus traditionnels :
    - la croissance des chiffres est importante, ils étaient moins de 10Mio en 2005, et représentant près de 58% de français partis en vacances, et 67% des français partis en long séjour marchand (ayant réservé un hôtel ou un logement).
    - il y a plus, chez les voyageurs équipés, de voyageurs ayant uniquement utilisé le Web pour leur réservation (6,3Mio) que de voyageurs ayant utilisé le Web et d’autres média : une part prépondérante d’usage, et un usage exclusif en croissance.
    - à notre que pour 96% des personnes utilisant Internet, c’est FACILE !
  • Le milieu du e-Tourisme est compliqué, parce qu’une multitude d’acteurs y sont présents :
    - institutionnels (OT, CDT, CRT), hébergeurs (hôtels, résidences, clubs, campings…), agences de voyage, tour operators, transporteurs (VSC, mais aussi cariste, c aériennes), lieux d’attraction et de culture (parc, musées…), sites de contenus (guides touristiques) ou de service (carto, billets…), voire par la tengeante les restaurateurs également.
    Beaucoup de monde qui parlent en gros tous à la même cible : la mère de foyer qui prépare les vacances (j’ai la même chose à la maison). Du coup on est dans un environnement très très concurrentiel chacun doit trouver SA différence et son créneau pour s’adresser aux bonnes personnes et convaincre.
    En plus la saisonnalité n’aide pas : tout le monde planifie et réserve ses vacances en Janvier, veut profiter des week-end de printemps, cherche les bons plans en juillet et se prépare à chausser ses skis en décembre. Compliqué.
  • La visibilité de masse, c’est du coup une affaire de moyen : en dehors de VSC, cas particulier à cause de sa billeterie ferroviaire, les acteurs qui s’assurent le plus d’audience sont ceux qui ont le plus de moyens. Juste un ordre d’échelle : Booking.com peut investir 900Mio $ de liens sponsorisés par an aux USA; Inutile de lutter. Enfin, le lutter au global.
  • Et puis les offres et les habitudes de consommation évoluent énormément :
    - couch surfing : Airbnb
    - Very Last Minute : The Very Last Room
    - tourisme durable : Bienvenue à la ferme entre autre, agritourisme en Italie
    Vous êtes prêts pour ces nouvelles habitudes de consommation vous ?
  • Ah oui, dernier point : vous vous plaigniez de la pro-éminence d’un Booking sur l’hébergement ? Comme les compagnies aériennes se plaignent régulièrement des prises de position des comparateurs (GO, Opodo, eBookers…) sur leur métier ? Un petit acteur amércain est en train d’arriver : Google !
    - comparaison hôtelière (Hotel Finder)
    - cartographie (Gmaps)
    - plateforme d’avis (G Place sur mobile)
    - moteur de disponibilité dans l’aérien (G Flight Search)
    - contenus touristiques (rachats de Zagat aux USA…)

    Google (le moteur) est utilisé par 83% des français (NNR Sept.), il est déjà incontournable sur le travel !
  • Une mauvaise nouvelle, une bonne nouvelle :
    - crise oblige, le français cherche avant tout les bons plans et les prix. En 2012, pour avoir géré des campagnes de liens sponsorisés sur le marché de la location saisonnière en France, je peux témoigner que les pics d’audience ne sont jamais arrivé aussi tard. Une Ultra Dernière Minute sur S3-S4 juillet, voire début août, qui se couple avec, forcément une guerre des prix.
    - crise oblige, le français cherche des vacances moins chers et préfèrent souvent rester en France plutôt que de payer beaucoup de frais en transport aérien. Une chance !

    Bien entendu, si le prix est LE premier critère de choix d’une destination, ce n’est pas le seul : climat, offre touristique, dépaysement, « sécurité », apparaissent également parmi les toutes première préoccupation des Français dans le choix de leurs vacances.
  • Petite explication sur la « roue du voyages » : définie par Google en 2010, elle fait l’inanimité quant au comportement des Internautes lors de leur vacances :
    1. Ils rêvent : c’est le moment d’installer sa marque, de leur transmettre de jolies images, une belle philosophie de vacances… de travailler sa notoriété et sa visibilité. Pas de limite à ce moment, puisqu’on ne se pose pas de question concrète, juste de l’envie. Perso, pour moi cette étape est intervenue il y a quelques semaines avec un « c’est beau la Toscane ! ». Cette phase arrive tôt, de plus en plus. Le Early Booking, surtout en TO, se fait désormais entre le 15nov et le 15dec pour les vacances de l’année suivante !
    2. Ils planifient : faisable, pas faisable ? C’est le moment où on consulte les sites des destinations, sa capacité d’hébergement, ses offres, son accessibilité en transport, le climat aussi, etc. Des données concrètes qui vont permettre de mieux situer ses futures vacances. Perso, je suis dedans : type d’hébergement, TO ou non, location de voiture sur place ou pas, les enfants aussi, bon sang les enfants…
    3. Ils réservent : et ils comparent surtout ! Les offres, le prix, les avantages, les options. Ca ne dure pas longtemps, mais c’est l’étape cruciale qui fera que l’Internaute viendra chez vous ou non, ou partira avec vous. C’est là aussi que vos distributeurs interviennent…
    4. Ils voyagent : que dire ? Ils consomment sur place – des nuitées pour parler cash, mais également de l’information, beaucoup d’information : horaires d’ouverture, tarifs, accessibilité, enneigement. Le moment de continuer à exister ! Sur tous les supports.
    5. Ils partagent : ils reviennent, c’est le moment de leur parler encore et de ne surtout pas les oublier. Un touriste qui revient de séjour partagent ses photos avec ses amis, sa famille, devient un ambassadeur. Anecdote perso : j’ai trouvé il y a deux ans une super résidence de tourisme dans les Corbières, près de Narbonne. Beau service, restaurant et mini-club enfant, au milieu des vignes en plus. Vraiment bien ce qu’on cherchait. Partager des photos et des impressions avec un collègue qui à la même « famille » que moi, il y a été un an plus tard. La Qualité du produit et le partage fait l’ambassadeur. Vieux comme le monde.
  • Rêver, le moment de diffuser de belles images et de les diffuser sur les réseaux sociaux (YouTube, autres). L’exemple de l’Alberta est bluffant. Je n’irai pas cette année ni les années d’après (âge des enfants, coût, tout ça…) mais la destination me revient en tête à chaque choix de vacances. Un jour. Opération réussi.

    La vidéo de l’Alberta : http://www.youtube.com/watch?v=ThFCg0tBDck
  • Moins impressionnant, encore que… mais marquant également : les campagnes de communication Suisse ne se contentent pas de diffuser de l’image et de l’émotion. Elles véhiculent des valeurs.
    La campagne Clocks (hiver 2012 - http://www.youtube.com/watch?v=cKipnQnU4Gw) mise sur l’humour et sur une valeur : le pays pays où vous oublierez le temps qui passe. Moins de visualisation, mais une identification claire de la destination et de ce qu’on peut y rechercher.
    Dans le même esprit, le Québec a lancé sa promo 2012 il y a quelques semaines : Raconter le Québec (http://www.youtube.com/watch?v=2CD2mvVg5UU). Là encore, des valeurs.
  • Vous avez rêver l’internaute. Il a envie de vous, de votre destination ? Il faut qu’il vous trouve !
    En général, une recherche (une vraie recherche, un projet) de vacances débute sur les moteurs de Recherche. Enfin, sur Google (83% des internautes français). Le voyageur commence sa requêtes pas une recherche très générique (week-end en France, idée vacances Famille…) même pas forcément lié à une destination… et affine, compare, recherche, etc. Il passera par une vigntaine de sites pendant 30 jours avant d’acheter, de réserver. Il est donc crucial d’aparaître le plus tôt possible au nez de vos internautes, sur Google, pour que ceux-ci vous gardent en tête quant ils chercheront plus de détail ! Ici la clé : Référencement naturel et éventuellement liens sponsorisés, avec un ciblage chirurgical aussi bien en terme de « requête » qu’en termes de localisation géographique.
  • Profitez en pour « scénariser votre offre », à l’image de la Bretagne qui a mise en place autant de site que les types de publics qu’elle veut aller chercher : festivalier, thermaliste, amoureux de la nature, familles, fans d’adrénalise. C’est d’autant plus facile à positionner dans les moteurs, et vos visiteurs ne sont pas « perturbés » par des messages trop génériques qui ne correspondent ni à leur profil ni à leur recherche. Mais forcément ça a un coût. Reste que la « théatralisation », quand on est pas une destination iconique, semble indispensable !

    - Intervention Aintourisme / pôle Info: le site
  • Les couleurs des missions et ses déclinaisons de teintes permettrons une identification plus forte. Ses couleurs sont par ailleurs reprisent de l’organigramme fonctionnel et du manuel qualité.
  • N’oubliez pas vos distributeurs. L’environnement complexe de tout à l’heure existe toujours, plus encore sur les moteurs. Assurez donc votre présence, en contenu ou en offre, sur les sites thématiques qui correspondent réellement votre cible : ici Familytrip qui recense les offres week-end hébergement adaptées aux familles. Dommage de ne pas y être. Vous n’aurez pas le choix, vous devrez de toute façon composer avec l’écosystème.

    - Intervention Aintourisme / pôle promo
  • Chiffres résumés, la réservation des ses vacances c(est long. Et ça donne plusieurs chances d’apparaître au yeux des internautes.

    - Intervention Aintourisme / Pôle Info: SITRA connecté à d’autres sites en direct + sites consultés doivent être complets d’où l’intérêt d’intégrer le widget
  • La réservation : moment critique. Suivant à qui je m’adresse, celle-ci n’a pas le même impact.
    - vous n’empècherez jamais l’internaute de comparer vos offres ou de consulter des avis, il n’a qu’un clic pour le faire. Faciliter-lui la vie et diffuser vous-même vos avis sur votre site, qu’ils proviennent d’un autre site (TA, Booking, Vinivi…) ou qu’ils vous appartiennent en propre. Mais soyez honnête : cachez les avis négatifs, c’est louche ! Mais les palaces Parisiens ont des avis négatif, c’est normal !
  • Si vous avez des offres spéciales, mettez les avant ! Et si vous pouvez proposer des options à vos clients, mettez-le en avant.
    L’exemple ci-dessus est le panneau de recherche des offres spéciales du Club Med. Pas les produits, juste les offres spéciales. Bref, il y a toujours une offre qui vous correspond !

  • Vérifier vos prix également, non seulement par rapport à vos concurrents mais également face à vos distributeurs . On l’a dit plus haut, 66% des internautes envisagent de comparer de plus en plus les prix pour « échapper à la crise », ce n’est pas le moment d’être hors circuit !
  • Le voyageur est convaincu ? Il arrive. Ne le lachez pas !
    - restez connecter à lui pour lui fournir de l’actualité, des idées et des infos pratique : Twitter et Facebook sont d’excellent moyen si on le fait avec mesure. Pensez également qu’il y a de fortes chances que l’internautes contenue à vous suivre une fois ses vacances finies, voudra-t-il continuer à recevoir les avis de brocantes ? Difficile de mixer l’envie (promotion du territoire) et le pratique à destination des vacanciers.
    Quelques chiffres :
    - 955Mio de membres sur Facebook en aoûit 2012, dans le monde, dont 25Mio en France
    - 5,2Mio d’utilisateur Twitter en France en avril 2012

  • Le mobile est indispensable pendant le séjour. Quelques chiffres issus d’une étude Rhône-Alpes de 2011 :
    - près de 100 000 téléchargement d’application mobile sur 1 an entre 2010 et 2011 sur le territoire de la région ;
    - 150 utilisateurs / jour en moyenne, pic à 500 en saison – principalement sur le territoire
    - un usage très « pratique » : météo, enneigement, agenda, info traffic…

    Ne pas se lancer dans le débat applis / site web : les usages sont différents et les applis ont le désavantage de couter cher. On y reviendra.

    - Intervention Aintourisme / pôle Info: parler de notre site mobile – recueil des attentes sur ce sujet ici - questionnaire de satisfaction
  • Autre usage, les QR Code, et bientôt les balises NFC… quelques chiffres ComScore datant de juillet 2012 :
    - 2,8Mio d’utilisateurs de QR Code en France, soit 12% de la population équipée de smartphone.
    - 65% des usages pour des « informations produit »,
    - 32% pour des « information évènements »,
    - 20% pour des bons de réduction,
    - 13% pour télécharger des applications
  • Reste à accompagner le visiteurs à son retour chez lui, et surtout l’inviter à partager ses données et ses photos :
    en volume, 30% des internautes voyageurs partagent des contenus en ligne à leur retour (1/3 le font systématiquement, 2/3 de manière épisodique !).

    Pour ça plusieurs solution : inciter les utilisateurs à utiliser des réseaux sociaux existants, souvent axés sur l’image :
    - Pinterest qui permet de « gratifier » un posteur d’image ou un site :
    - Flickr, plus « professionnel ».

    Quoi qu’il en soit, choyez et animer cette petit communauté, leur contenu feront rêver les prochains visiteurs.
  • On peut aussi créer son « propre » réseau social pour engranger les contenus des visiteurs. La encore, l’important est de valoriser et de réutiliser.

  • Etape ultime : faire des ambassadeurs qu’il soient locaux ou non.
  • Journée AinTourisme 2012 - l'évolution du e-tourisme en 2012

    1. 1. 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour l’industrie du tourisme sur Internet en 2011 source - FEVAD et une croissance à 2 chiffres qui continue malgré la crise
    2. 2. millions de Français qui utilisent Internet pour préparer leurs vacances ! Dont 6,3millions utilisant UNIQUEMENTInternet !
    3. 3. millions de Français qui réservent leurs vacances en ligne! Soit 42% des Français partis en vacances !
    4. 4. Open System Agence de Développement Touristique du département de l’Ain - Besoin du touristonaute: savoir si l’offre visée est disponible à la période qu’il souhaite - Réponse d’Aintourisme pour le professionnel : disposer d’un outil de réservation en ligne connectable à plusieurs sites L’Open System est un outil très simple d’utilisation dans lequel l’adhérent ouvre et ferme son planning à sa guise. Avantages: - Planning connecté au site de l’adhérent, au site de l’OT (si accord) et au site départemental www.ain-tourisme.com - Aucune commission prise sur les ventes car en contact direct avec les clients - Aintourisme vous forme à l’utilisation et assure le suivi commercial avec le fournisseur = 20€ par an
    5. 5. des Français préparant leurs vacances en ligne lisent les avis des autres voyageurs ! Et 64% d’entre eux sont influencés par ces avis…
    6. 6. Les plus de 50 ans: les seniors ne sont plus réticents 34% des Cyberacheteurs mais 48% des achats sur le net leur panier moyen : + 36% supérieur à la moyenne française (source: Kelkoo / LH2)
    7. 7. de la réservation à la consommation, une multitude d’acteurs…
    8. 8. des acteurs qui ont du poids !
    9. 9. et de nouveaux acteurs qui remettent en cause les modèles établis…
    10. 10. ou qui vont sans doute les remettre en cause dans peu de temps
    11. 11. Crise oblige, le e-touriste change ses habitudes : 66% des voyageurs comparent de plus en plus les prestations touristiques… 56% des voyageurs réservent de plus en plus sur Internet… 53% des voyageurs évitent désormais les intermédiaires… 52% des voyageurs privilégient les voyages en France…
    12. 12. rêver…
    13. 13. 1. Rêver : le moment de communiquer par l’image… Alberta : 1,5 M de visualisation sur YouTube
    14. 14. 1. Rêver : le moment de communiquer des valeurs…
    15. 15. 2. Planifier : le moment d’être visible quand l’internaute vous cherche…
    16. 16. 2. Planifier : le moment de scénariser vos offres…
    17. 17. Ain-tourisme.com Agence de Développement Touristique du département de l’Ain Une refonte ergonomique : navigation facilitée Un nouveau Design : retour à l’essentiel Au service de la mise en avant de l’offre touristique Ain-tourisme.com : relooké pour l’hiver !
    18. 18. Ain-tourisme.com Agence de Développement Touristique du département de l’Ain Intuitif, le menu ne garde que l’essentiel des préoccupations de l’internaute: découvrir, que faire, où manger et où dormir. L’offre et les coups de cœur d’Aintourisme sont présents tout au long du site. Ici via le diaporama en pleine largeur et dans la rubrique « promo et bons plans » Pas besoin de cliquer, le menu détaillé s’affiche au simple survol de la souris.
    19. 19. Ain-tourisme.com Agence de Développement Touristique du département de l’Ain
    20. 20. Ain-tourisme.com Agence de Développement Touristique du département de l’Ain Un site de référence : 36 000 visites mensuelles en moyenne en 2012 +85% de visites entre l’été 2011 et l’été 2012 + de 5 prestataires touristiques spécialement mis en avant chaque mois = Un outil plein de ressource pour préparer ses vacances et ses week- ends. Une vitrine pour l’offre des prestataires du territoire.
    21. 21. 2. Planifier : le moment d’être visible, là où il peut vous trouver…
    22. 22. Campagne web Agence de Développement Touristique du département de l’Ain - Besoin du touristonaute: accèder facilement à l’offre - Réponse d’Aintourisme pour le professionnel : * une campagne web : mise en valeur de l’offre avec des campagnes d’achat de mots clés sur Google et sites affinitaires – juillet / août 2013 Cible : marché Lyonnais
    23. 23. 2. Planifier : le moment d’être visible sur plusieurs canaux… Une réservation de vacances, c’est en moyenne : •18 recherches sur les moteurs ; •14 sites consultés ; •26 jours de prise de décision.
    24. 24. Widgets Sitra Agence de Développement touristique du département de l’Ain Widget sitra: l’info touristique du territoire sur VOTRE site Pas besoin d’être un pros de l’informatique Pas besoin d’un gros budget : c’est gratuit ! Infos totalement personnalisables : Type d’info : événement de la semaine, coups de cœur, où manger, où dormir… Zone géographique : sur le département, un secteur, une ville… Pour en bénéficier : demander l’accès à Sitra (extranet), si vous ne l’avez pas encore, et rendez-vous sur www.sitra-tourisme.com
    25. 25. Widgets Sitra Agence de Développement touristique du département de l’Ain Le résultat : Ex. d’un widget installé sur le site Internet d’une chambre d’Hôtes le domaine du bruchet
    26. 26. 3. Réserver : le moment d’exister sur les sites d’avis…
    27. 27. Campagne web reporter Agence de Développement Touristique du département de l’Ain - Besoin du touristonaute: séduit par l’offre et apprécie d’avoir accès à ces avis à ce sujet, être rassuré par la qualité de l’offre - Réponse d’Aintourisme pour le professionnel : * une campagne web reporter: des clients viennent tester votre activité. Lors de ce test, une vidéo est montée pour ensuite être diffusée sur des sites Internet – juin 2013
    28. 28. 3. Réserver : le moment de donner le choix…
    29. 29. 3. Réserver : le moment de vérifier ses prix…
    30. 30. 4. Voyager : le moment de rester connecté…
    31. 31. 4. Voyager : le moment de rester disponible…
    32. 32. Agence de Développement Touristique du département de l’Ain www.ain-tourisme.mobi lenouveau compagnontouristique
    33. 33. A retenir Agence de Développement Touristique du département de l’Ain Pourvous, c’est unesolution pour : • Connaîtrel’offreà proximitéou plus lointaine • Êtreprésentsur unoutil quisuit lesévolutions technologiqueset comportementales • Proposercettealternatived’information àvosclients équipésdesmartphones Pourvos clients, c’est unesolution : • Ludique • Idéalelorsqueoùvousêtesabsentsoufermés • Pouruneinformationfiable,dequalitéetimmédiate… • Pourrépondreàleur attenteen termesde recherched’informationsurles nouveauxoutils
    34. 34. Questions ? Attentes ? Agence de Développement Touristique du département de l’Ain Sur le questionnaire final de satisfaction, n’hésitez pas à partagez avec nous vos interrogations, vos attentes, vos projets concernant les outils mobiles… nous en reparlerons ensemble
    35. 35. 4. Voyager : le moment de devenir transmedia…
    36. 36. 5. Partager : le moment de suivre vos visiteurs…
    37. 37. 5. Partager : le moment de transformer vos visiteurs en ambassadeurs…
    38. 38. 5. Partager : le moment de boucler la boucle…
    39. 39. Restons en contact : François HOUSTE, directeur associé LSFe-tourisme - mail : fhouste@lsfinteractive.com - téléphone : +33 (0) 1 76 21 46 79 - twitter : @fhouste Merci de votre attention

    ×