W VOUS PRÉSENTE CRÉATIVITÉ ET  RAPPORT ANNUEL  MISSION IMPOSSIBLE ?
SOMMAIRE <ul><li>PRÉALABLE </li></ul><ul><li>01.  TITRE </li></ul><ul><li>02.  TITRE </li></ul><ul><li>03.  TITRE </li></u...
01A. LE RAPPORT ANNUEL VIT UNE ÉPOQUE FORMIDABLE !
LE RAPPORT ANNUEL VIT UNE ÉPOQUE FORMIDABLE POUR LA CRÉATION. TROIS RAISONS DE CRÉER
1 ère  RAISON : LA LIBERTÉ Documents de référence Rapports de développement durable Publication des comptes sur Internet …...
2 ème  RAISON : LA TECHNIQUE
3 ème  RAISON : LES LECTEURS <ul><li>Près de 65 % des actionnaires individuels    ont entre 35 et 64 ans Etude TLB pour Le...
 
 
 
 
 
 
 
<ul><li>25,5% des actionnaires déclarent lire souvent les rapports annuels. </li></ul><ul><li>Étude TLB novembre 2006 </li...
<ul><li>Un moment privilégié,  le document est attendu </li></ul><ul><li>Un capital confiance précieux :  les chiffres ne ...
MORITURI TE SALUTANT  <ul><ul><li>LES DOCUMENTS DONT LA STRUCTURE NE S’EST PAS AFFRANCHIE DES ANCIENNES HABITUDES  </li></...
MORITURI TE SALUTANT  <ul><ul><li>LES DOCUMENTS DONT LE MODE DE PRODUCTION LAISSE LA MAIN À CHACUNE DES DIRECTIONS DE L’EN...
MORITURI TE SALUTANT  <ul><ul><li>LES DOCUMENTS BÂTIS SUR LA CONVICTION QUE “L’ HABIT FAIT LE MOINE”.  </li></ul></ul><ul>...
ON NE PEUT PAS ÊTRE VRAIMENT CRÉATIF SANS UNE APPROCHE ÉDITORIALE NOUVELLE.
01B. LA MARQUE, LA STRATÉGIE ÉDITORIALE ET LE RYTHME
Il y a des moments où la confiance dans la marque est un capital précieux.
LA MARQUE <ul><ul><li>Le rapport annuel s’appuie sur la marque  pour </li></ul></ul><ul><li>porter la confiance,  </li></u...
 
LA STRATÉGIE ÉDITORIALE  <ul><li>Les marques développent un territoire /positionnement </li></ul><ul><ul><li>UN SIGNE, UNE...
LA STRATÉGIE ÉDITORIALE  <ul><li>Les marques développent un territoire /positionnement </li></ul><ul><ul><li>UN SIGNE, UNE...
 
 
 
 
 
LE RYTHME  <ul><ul><li>Société Générale </li></ul></ul><ul><ul><li>Havas </li></ul></ul>
LE RYTHME  <ul><ul><li>Société Générale </li></ul></ul><ul><ul><li>Havas </li></ul></ul>
 
 
 
 
LA COMMUNICATION ANNUELLE UNE NOUVELLE EXPÉRIENCE DE MARQUE  <ul><li>Raconter de nouvelles histoires </li></ul><ul><li>Sav...
01C. UNE STRATÉGIE ÉDITORIALE AU SERVICE DE LA CRÉATION L’analyste, le brand manager, le journaliste
COMMENT FAIRE ?  <ul><li>L’analyste / le pragmatique </li></ul><ul><ul><li>Pour la confiance </li></ul></ul><ul><li>Le bra...
3 PISTES POUR UNE STRATÉGIE ÉDITORIALE DE MARQUE
PROFITER DE L’HISTOIRE DE L’ANNÉE <ul><li>Trouver des correspondances entre le message de la marque avec la réalité de l’e...
 
 
ENTRER EN CONVERSATION AVEC CHAQUE COMMUNAUTE <ul><ul><li>Se taire, écouter, répondre … </li></ul></ul>
CHOISIR CE QUE L’ON DIT <ul><ul><li>Plus une « information fiable et sincère », qu’une information transparente  </li></ul...
CONCLUSION  <ul><ul><li>Le document rapport annuel a encore une crédibilité très forte </li></ul></ul><ul><ul><li>Il faut ...
02. LA COLLECTION PPR
 
 
03. OBJETS CREATIFS
UNE NOUVELLE ÈRE DE CRÉATIVITÉ
 
LES RÉVOLUTIONS CULTURELLES L’ÉCLATEMENT DES FORMATS a
LES DISCIPLINES CRÉATIVES EXPLOSENT LES FORMES D’ÉCRITURE SE MULTIPLIENT, DU TEXTE À LA PHOTO, LA VIDÉO, LE GRAPHISME. LES...
Les formats publicitaires street-marketing
Les formats publicitaires street-marketing
Les formats publicitaires street-marketing
Les formats publicitaires sagas publicitaires
Les formats publicitaires sagas publicitaires
Les formats publicitaires
Les formats publicitaires sagas publicitaires
Les formats publicitaires sagas publicitaires
Les formats publicitaires sagas publicitaires
Les formats publicitaires sagas publicitaires
Les formats publicitaires sagas publicitaires
Les formats publicitaires sagas publicitaires
Les formats publicitaires marketing viral
Les arts plastiques
Les arts plastiques
Les arts plastiques
Les arts plastiques
Les arts plastiques
Les arts plastiques
Les arts plastiques
Les arts plastiques
Les arts plastiques
BIENVENUE DANS LE MONDE DIGITAL LE PARADOXE DE LA DÉMATÉRIALISATION b
Plus l’accessibilité des contenus est grande plus la valorisation des supports originaux augmente, et plus les expériences...
PLUS DE MP3 > PLUS DE CONCERTS ET DE FESTIVALS MUSICAUX
PLUS DE CHAÎNES CULTURELLES > PLUS DE FESTIVALS LYRIQUES ET THÉÂTRAUX
PLUS D’IMAGES DIGITALES > PLUS D’EXPOSITIONS, DE SALONS ET DE RENCONTRES.
 
 
DE L’ORIGINE À 2000, L’EXERCICE FINANCIER UN GENRE UNIQUE a
NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
De bons chiffres et du bon goût !
LA CRISE POST 2001, À L’AIDE DES MODÈLES LE TEMPS DES IMITATIONS a
70 000 000 + 350 % 1 500 000 +125% NOTRE ENTREPRISE NOS CLIENTS +253% 40 000k € +70% 30 000 000 +125% + 120 %
<ul><ul><li>Priorité à l’information, et méfiance envers la communication !   </li></ul></ul>
DEPUIS 2005, LA CRISE IDENTITAIRE QUOI ET POUR QUI ? a
NOUS !
NOUS !
NOUS !
NOUS !
NOUS !
NOUS !
<ul><ul><li>À l’avenir, soyons moins transparent et plus enchanteur ! </li></ul></ul>
 
 
QUEL EST L’OBJET DU RAPPORT ANNUEL ? ET POUR EN FINIR AVEC L’EXHAUSTIVITÉ a
<ul><ul><li>LA CONSIDÉRATION DONNÉE SERA APPRÉCIÉE.  </li></ul></ul>
livret michelin
livret michelin
 
 
 
 
 
<ul><ul><li>LA DISPONIBILITÉ EST L’APANAGE DU WEB.  </li></ul></ul>
 
 
<ul><ul><li>UN ÉVÉNEMENT VISIBLE.  </li></ul></ul>
 
 
 
 
 
 
LE POUVOIR EST AUX OBJETS CRÉATIFS REVUE… b
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
01. INTERCALAIRE TITRE
03. INTERCALAIRE TITRE
04. INTERCALAIRE TITRE
VOUS REMERCIE
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

W_revolution_annuelle

1 355 vues

Publié le

Publié dans : Business, Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 355
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
159
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • PPR+Web HAVAS+Web ADP brochure commerce EOS boitier BIC US GB
  • PPR+Web HAVAS+Web ADP brochure commerce EOS boitier BIC US GB
  • PPR+Web HAVAS+Web ADP brochure commerce EOS boitier BIC US GB
  • PPR+Web HAVAS+Web ADP brochure commerce EOS boitier BIC US GB
  • SG+Web
  • SG+Web
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : le street-marketing, les sagas publicitaires, les films viraux, les films diffusés exclusivement sur le web, …
  • Exemple : les installations, les performances, les actions et projections vidéos, la photo conceptuelle…
  • Exemple : les installations, les performances, les actions et projections vidéos, la photo conceptuelle…
  • Exemple : les installations, les performances, les actions et projections vidéos, la photo conceptuelle…
  • Exemple : les installations, les performances, les actions et projections vidéos, la photo conceptuelle…
  • Exemple : les installations, les performances, les actions et projections vidéos, la photo conceptuelle…
  • Exemple : les installations, les performances, les actions et projections vidéos, la photo conceptuelle…
  • Exemple : les installations, les performances, les actions et projections vidéos, la photo conceptuelle…
  • Exemple : les installations, les performances, les actions et projections vidéos, la photo conceptuelle…
  • Exemple : les installations, les performances, les actions et projections vidéos, la photo conceptuelle…
  • (le Mois de la photo à Paris, le salon de la photo, Arles, Andréas Gursky exposé à Beaubourg, l’inestimable fond photo et les expositions du Jeu de Paume…
  • Des comptes sains dans un corps sain ! Commandés par les directions financières, les rapports annuels offrent une projection conforme à l’image des gouvernants avec parfois des espaces de liberté importants laissés à la vision d’un artiste ou d’un photographe. De bons chiffres et du bon goût !
  • Des comptes sains dans un corps sain ! Commandés par les directions financières, les rapports annuels offrent une projection conforme à l’image des gouvernants avec parfois des espaces de liberté importants laissés à la vision d’un artiste ou d’un photographe. De bons chiffres et du bon goût !
  • Des comptes sains dans un corps sain ! Commandés par les directions financières, les rapports annuels offrent une projection conforme à l’image des gouvernants avec parfois des espaces de liberté importants laissés à la vision d’un artiste ou d’un photographe. De bons chiffres et du bon goût !
  • Des comptes sains dans un corps sain ! Commandés par les directions financières, les rapports annuels offrent une projection conforme à l’image des gouvernants avec parfois des espaces de liberté importants laissés à la vision d’un artiste ou d’un photographe. De bons chiffres et du bon goût !
  • Des comptes sains dans un corps sain ! Commandés par les directions financières, les rapports annuels offrent une projection conforme à l’image des gouvernants avec parfois des espaces de liberté importants laissés à la vision d’un artiste ou d’un photographe. De bons chiffres et du bon goût !
  • Des comptes sains dans un corps sain ! Commandés par les directions financières, les rapports annuels offrent une projection conforme à l’image des gouvernants avec parfois des espaces de liberté importants laissés à la vision d’un artiste ou d’un photographe. De bons chiffres et du bon goût !
  • Des comptes sains dans un corps sain ! Commandés par les directions financières, les rapports annuels offrent une projection conforme à l’image des gouvernants avec parfois des espaces de liberté importants laissés à la vision d’un artiste ou d’un photographe. De bons chiffres et du bon goût !
  • Des comptes sains dans un corps sain ! Commandés par les directions financières, les rapports annuels offrent une projection conforme à l’image des gouvernants avec parfois des espaces de liberté importants laissés à la vision d’un artiste ou d’un photographe. De bons chiffres et du bon goût !
  • Le recours au modèle anglo-saxon. Le graphisme au service de l’efficacité financière. L’intégration des « best practices », des profils stratégiques et des mise en scène des chiffres. Le modèle du « magazine », un genre grand public qui confirme l’apparition des clients et de leurs aspirations. Écouter et innover pour résister et durer.
  • Le mythe de la transparence et de l‘objectivité, les supports sont sans aspiration émotionnelle et symbolique. L’effort de communication est suspect, en ces temps de crises, il est considéré comme un cache, un rideau de fumée.
  • Mais L’appropriation de la problématique du DD a multiplié les contenus et les cibles. La fonction et la diffusion du rapport annuel est à redéfinir, c’est la révolution. Le rapport annuel est en crise d’identité. Le développement d’une image forte, d’une expression puissante et segmentante est nécessaire pour faire la différence. C’est aussi la responsabilité de la marque de sortir de cette pure objectivité des années de crises et son florilège de gens heureux
  • Mais L’appropriation de la problématique du DD a multiplié les contenus et les cibles. La fonction et la diffusion du rapport annuel est à redéfinir, c’est la révolution. Le rapport annuel est en crise d’identité. Le développement d’une image forte, d’une expression puissante et segmentante est nécessaire pour faire la différence. C’est aussi la responsabilité de la marque de sortir de cette pure objectivité des années de crises et son florilège de gens heureux
  • Mais L’appropriation de la problématique du DD a multiplié les contenus et les cibles. La fonction et la diffusion du rapport annuel est à redéfinir, c’est la révolution. Le rapport annuel est en crise d’identité. Le développement d’une image forte, d’une expression puissante et segmentante est nécessaire pour faire la différence. C’est aussi la responsabilité de la marque de sortir de cette pure objectivité des années de crises et son florilège de gens heureux
  • Mais L’appropriation de la problématique du DD a multiplié les contenus et les cibles. La fonction et la diffusion du rapport annuel est à redéfinir, c’est la révolution. Le rapport annuel est en crise d’identité. Le développement d’une image forte, d’une expression puissante et segmentante est nécessaire pour faire la différence. C’est aussi la responsabilité de la marque de sortir de cette pure objectivité des années de crises et son florilège de gens heureux
  • Mais L’appropriation de la problématique du DD a multiplié les contenus et les cibles. La fonction et la diffusion du rapport annuel est à redéfinir, c’est la révolution. Le rapport annuel est en crise d’identité. Le développement d’une image forte, d’une expression puissante et segmentante est nécessaire pour faire la différence. C’est aussi la responsabilité de la marque de sortir de cette pure objectivité des années de crises et son florilège de gens heureux
  • Mais L’appropriation de la problématique du DD a multiplié les contenus et les cibles. La fonction et la diffusion du rapport annuel est à redéfinir, c’est la révolution. Le rapport annuel est en crise d’identité. Le développement d’une image forte, d’une expression puissante et segmentante est nécessaire pour faire la différence. C’est aussi la responsabilité de la marque de sortir de cette pure objectivité des années de crises et son florilège de gens heureux
  • Comment la communication institutionnelle pourrait ignorer son environnement et le renouvellement des pratiques ? On ne peut plus aujourd’hui ne pas être créatif. La créativité est nécessaire pour émerger. Les entreprises peuvent reprendre l’initiative. “ L’ENVELOPPE CHARNELLE” DOIT CORRESPONDRE À L’IDENTITÉ DE L’ÉMETTEUR. Comme les caractéristiques physiques ne pourraient être dissociées d’une personnalité. L’adéquation de ces caractéristiques avec la perception que l’entreprise a d’elle-même sera source d’équilibre. La personnalité du support diffuse les signes de la différenciation. Le média est objet de création.
  • L’exercice du rapport annuel est extrêmement contraint, le cahier des charges est lourd. D’années en années, le raport annuel doit porter les valeurs, l’innovation et les performances de l‘entreprise. La répétition incontournable des fondamentaux comporte un risque d’uniformisation et d’érosion de l’intérêt au fil du temps. L’exercice du rapport annuel est extrêmement contraint, le cahier des charges est lourd. D’années en années, le raport annuel doit porter les valeurs, l’innovation et les performances de l‘entreprise. La répétition incontournable des fondamentaux comporte un risque d’uniformisation et d’érosion de l’intérêt au fil du temps. Devant la multiplication des supports, une stratégie des moyens de plus en plus innovante est une issue pour renforcer l’efficacité et valeur symbolique de cette communication . LA CONSIDÉRATION DONNÉE SERA APPRÉCIÉE. Une particularité du cœur de cible : les actionnaires et les institutionnels. La publication du “rapport annuel” est un événement attendu et la remise des documents un geste pour entretenir la relation avec les publics.
  • Une particularité du cœur de cible : les actionnaires et les institutionnels. La publication du “rapport annuel” est un événement attendu et la remise des documents un geste pour entretenir la relation avec les publics. Soyez attentifs, c’est un cadeau.
  • LIVRET MICHELIN PPR+cadeau actionnaire PATHÉ EADS
  • LIVRET MICHELIN PPR+cadeau actionnaire PATHÉ EADS
  • LIVRET MICHELIN PPR+cadeau actionnaire PATHÉ EADS
  • LIVRET MICHELIN PPR+cadeau actionnaire PATHÉ EADS
  • LIVRET MICHELIN PPR+cadeau actionnaire PATHÉ EADS
  • LIVRET MICHELIN PPR+cadeau actionnaire PATHÉ EADS
  • LIVRET MICHELIN PPR+cadeau actionnaire PATHÉ EADS
  • La nécessaire accessibilité de l’information est assurée de plus en plus par le Web. C’est aussi une expérience renouvelée disposant de multiples ressources technique pour la création. Utilisez les propriétés bénéfiques d’une diffusion vivante.
  • SG+Web
  • La nécessaire accessibilité de l’information est assurée de plus en plus par le Web. C’est aussi une expérience renouvelée disposant de multiples ressources technique pour la création. Utilisez les propriétés bénéfiques d’une diffusion vivante.
  • LAGARDERE ALCATEL.LUCENT+Film
  • LAGARDERE ALCATEL.LUCENT+Film
  • LAGARDERE ALCATEL.LUCENT+Film
  • LAGARDERE ALCATEL.LUCENT+Film
  • LAGARDERE ALCATEL.LUCENT+Film
  • LAGARDERE ALCATEL.LUCENT+Film
  • LA CONSIDÉRATION DONNÉE SERA APPRÉCIÉE. Une particularité du cœur de cible : les actionnaires et les institutionnels. La publication du “rapport annuel” est un événement attendu et la remise des documents un geste pour entretenir la relation avec les publics.
  • PPR+Web HAVAS+Web ADP brochure commerce EOS boitier BIC US GB
  • W_revolution_annuelle

    1. 1. W VOUS PRÉSENTE CRÉATIVITÉ ET RAPPORT ANNUEL MISSION IMPOSSIBLE ?
    2. 2. SOMMAIRE <ul><li>PRÉALABLE </li></ul><ul><li>01. TITRE </li></ul><ul><li>02. TITRE </li></ul><ul><li>03. TITRE </li></ul><ul><li>04. TITRE </li></ul>SOMMAIRE
    3. 3. 01A. LE RAPPORT ANNUEL VIT UNE ÉPOQUE FORMIDABLE !
    4. 4. LE RAPPORT ANNUEL VIT UNE ÉPOQUE FORMIDABLE POUR LA CRÉATION. TROIS RAISONS DE CRÉER
    5. 5. 1 ère RAISON : LA LIBERTÉ Documents de référence Rapports de développement durable Publication des comptes sur Internet … Les obligations réglementaires de communication ont libéré les rapports annuels de nombreuses contraintes
    6. 6. 2 ème RAISON : LA TECHNIQUE
    7. 7. 3 ème RAISON : LES LECTEURS <ul><li>Près de 65 % des actionnaires individuels ont entre 35 et 64 ans Etude TLB pour Les Echos (novembre 2006) </li></ul><ul><ul><li>(sont nés entre 1943 et 1970) </li></ul></ul>
    8. 15. <ul><li>25,5% des actionnaires déclarent lire souvent les rapports annuels. </li></ul><ul><li>Étude TLB novembre 2006 </li></ul><ul><li>N’est-il pas temps de leur parler autrement ? </li></ul>
    9. 16. <ul><li>Un moment privilégié, le document est attendu </li></ul><ul><li>Un capital confiance précieux : les chiffres ne trompent pas </li></ul><ul><li>Un document fédérateur : qui mobilise de nombreuses fonctions dans l’entreprise </li></ul><ul><li>Un document actuel : qui n’aura pas le temps de prendre la poussière </li></ul>LE RAPPORT ANNUEL, POURQUOI S’EN PRIVER ?
    10. 17. MORITURI TE SALUTANT <ul><ul><li>LES DOCUMENTS DONT LA STRUCTURE NE S’EST PAS AFFRANCHIE DES ANCIENNES HABITUDES </li></ul></ul><ul><li>ils n’ont pas su rompre avec les obligations ; </li></ul><ul><li>Le message est dilué. Il n’y a pas de surprise. </li></ul>
    11. 18. MORITURI TE SALUTANT <ul><ul><li>LES DOCUMENTS DONT LE MODE DE PRODUCTION LAISSE LA MAIN À CHACUNE DES DIRECTIONS DE L’ENTREPRISE </li></ul></ul><ul><li>la vision est éclatée. Les responsables de la communication font ce qu’ils peuvent pour coller les morceaux. </li></ul><ul><li>Deux approches classiques : l’unité par l’image et la ré-écriture. </li></ul>
    12. 19. MORITURI TE SALUTANT <ul><ul><li>LES DOCUMENTS BÂTIS SUR LA CONVICTION QUE “L’ HABIT FAIT LE MOINE”. </li></ul></ul><ul><li>Des belles images ou une maquette soignée ne feront pas émerger un message mou. </li></ul>
    13. 20. ON NE PEUT PAS ÊTRE VRAIMENT CRÉATIF SANS UNE APPROCHE ÉDITORIALE NOUVELLE.
    14. 21. 01B. LA MARQUE, LA STRATÉGIE ÉDITORIALE ET LE RYTHME
    15. 22. Il y a des moments où la confiance dans la marque est un capital précieux.
    16. 23. LA MARQUE <ul><ul><li>Le rapport annuel s’appuie sur la marque pour </li></ul></ul><ul><li>porter la confiance, </li></ul><ul><li>assurer la stabilité à travers des marchés volatils, des processus de fusion, des bouleversements économiques, des difficultés financières </li></ul><ul><li>constituer un socle fort pour dialoguer et entrer en conversation avec les différentes communautés </li></ul><ul><li>être reconnu, fédérer tous les acteurs et partenaires de l’entreprise </li></ul>
    17. 25. LA STRATÉGIE ÉDITORIALE <ul><li>Les marques développent un territoire /positionnement </li></ul><ul><ul><li>UN SIGNE, UNE SIGNATURE…. ET APRÈS </li></ul></ul>
    18. 26. LA STRATÉGIE ÉDITORIALE <ul><li>Les marques développent un territoire /positionnement </li></ul><ul><ul><li>UN SIGNE, UNE SIGNATURE…. ET APRÈS ? </li></ul></ul>
    19. 32. LE RYTHME <ul><ul><li>Société Générale </li></ul></ul><ul><ul><li>Havas </li></ul></ul>
    20. 33. LE RYTHME <ul><ul><li>Société Générale </li></ul></ul><ul><ul><li>Havas </li></ul></ul>
    21. 38. LA COMMUNICATION ANNUELLE UNE NOUVELLE EXPÉRIENCE DE MARQUE <ul><li>Raconter de nouvelles histoires </li></ul><ul><li>Savoir dialoguer, réagir, entrer en relations et surprendre </li></ul><ul><li>Rythmer la communication </li></ul>
    22. 39. 01C. UNE STRATÉGIE ÉDITORIALE AU SERVICE DE LA CRÉATION L’analyste, le brand manager, le journaliste
    23. 40. COMMENT FAIRE ? <ul><li>L’analyste / le pragmatique </li></ul><ul><ul><li>Pour la confiance </li></ul></ul><ul><li>Le brand manager </li></ul><ul><ul><li>Pour la solidité du positionnement, la marque </li></ul></ul><ul><li>Le journaliste / le conteur </li></ul><ul><ul><li>Pour des histoires en phase avec la vie et les mouvements de l’entreprise </li></ul></ul><ul><li>Et une stratégie éditoriale… </li></ul>
    24. 41. 3 PISTES POUR UNE STRATÉGIE ÉDITORIALE DE MARQUE
    25. 42. PROFITER DE L’HISTOIRE DE L’ANNÉE <ul><li>Trouver des correspondances entre le message de la marque avec la réalité de l’entreprise. Choisir un point de vue. </li></ul>
    26. 45. ENTRER EN CONVERSATION AVEC CHAQUE COMMUNAUTE <ul><ul><li>Se taire, écouter, répondre … </li></ul></ul>
    27. 46. CHOISIR CE QUE L’ON DIT <ul><ul><li>Plus une « information fiable et sincère », qu’une information transparente </li></ul></ul><ul><ul><li>La marque, éditeur de contenus </li></ul></ul>
    28. 47. CONCLUSION <ul><ul><li>Le document rapport annuel a encore une crédibilité très forte </li></ul></ul><ul><ul><li>Il faut s’en servir et ne pas passer à côté du rendez-vous </li></ul></ul><ul><ul><li>Alors on a des retombées extraordinaires </li></ul></ul><ul><ul><li>Comme le montre la collection PPR 2007 </li></ul></ul>
    29. 48. 02. LA COLLECTION PPR
    30. 51. 03. OBJETS CREATIFS
    31. 52. UNE NOUVELLE ÈRE DE CRÉATIVITÉ
    32. 54. LES RÉVOLUTIONS CULTURELLES L’ÉCLATEMENT DES FORMATS a
    33. 55. LES DISCIPLINES CRÉATIVES EXPLOSENT LES FORMES D’ÉCRITURE SE MULTIPLIENT, DU TEXTE À LA PHOTO, LA VIDÉO, LE GRAPHISME. LES DISCIPLINES SE MÊLENT, SE CROISENT SUR UNE PLURALITÉ DE MÉDIAS ET DE SUPPORTS.
    34. 56. Les formats publicitaires street-marketing
    35. 57. Les formats publicitaires street-marketing
    36. 58. Les formats publicitaires street-marketing
    37. 59. Les formats publicitaires sagas publicitaires
    38. 60. Les formats publicitaires sagas publicitaires
    39. 61. Les formats publicitaires
    40. 62. Les formats publicitaires sagas publicitaires
    41. 63. Les formats publicitaires sagas publicitaires
    42. 64. Les formats publicitaires sagas publicitaires
    43. 65. Les formats publicitaires sagas publicitaires
    44. 66. Les formats publicitaires sagas publicitaires
    45. 67. Les formats publicitaires sagas publicitaires
    46. 68. Les formats publicitaires marketing viral
    47. 69. Les arts plastiques
    48. 70. Les arts plastiques
    49. 71. Les arts plastiques
    50. 72. Les arts plastiques
    51. 73. Les arts plastiques
    52. 74. Les arts plastiques
    53. 75. Les arts plastiques
    54. 76. Les arts plastiques
    55. 77. Les arts plastiques
    56. 78. BIENVENUE DANS LE MONDE DIGITAL LE PARADOXE DE LA DÉMATÉRIALISATION b
    57. 79. Plus l’accessibilité des contenus est grande plus la valorisation des supports originaux augmente, et plus les expériences réelles sont recherchées.
    58. 80. PLUS DE MP3 > PLUS DE CONCERTS ET DE FESTIVALS MUSICAUX
    59. 81. PLUS DE CHAÎNES CULTURELLES > PLUS DE FESTIVALS LYRIQUES ET THÉÂTRAUX
    60. 82. PLUS D’IMAGES DIGITALES > PLUS D’EXPOSITIONS, DE SALONS ET DE RENCONTRES.
    61. 85. DE L’ORIGINE À 2000, L’EXERCICE FINANCIER UN GENRE UNIQUE a
    62. 86. NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
    63. 87. NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
    64. 88. NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
    65. 89. NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
    66. 90. NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
    67. 91. NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
    68. 92. NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
    69. 93. NOTRE ENTREPRISE NOTRE ENTREPRISE
    70. 94. De bons chiffres et du bon goût !
    71. 95. LA CRISE POST 2001, À L’AIDE DES MODÈLES LE TEMPS DES IMITATIONS a
    72. 96. 70 000 000 + 350 % 1 500 000 +125% NOTRE ENTREPRISE NOS CLIENTS +253% 40 000k € +70% 30 000 000 +125% + 120 %
    73. 97. <ul><ul><li>Priorité à l’information, et méfiance envers la communication ! </li></ul></ul>
    74. 98. DEPUIS 2005, LA CRISE IDENTITAIRE QUOI ET POUR QUI ? a
    75. 99. NOUS !
    76. 100. NOUS !
    77. 101. NOUS !
    78. 102. NOUS !
    79. 103. NOUS !
    80. 104. NOUS !
    81. 105. <ul><ul><li>À l’avenir, soyons moins transparent et plus enchanteur ! </li></ul></ul>
    82. 108. QUEL EST L’OBJET DU RAPPORT ANNUEL ? ET POUR EN FINIR AVEC L’EXHAUSTIVITÉ a
    83. 109. <ul><ul><li>LA CONSIDÉRATION DONNÉE SERA APPRÉCIÉE. </li></ul></ul>
    84. 110. livret michelin
    85. 111. livret michelin
    86. 117. <ul><ul><li>LA DISPONIBILITÉ EST L’APANAGE DU WEB. </li></ul></ul>
    87. 120. <ul><ul><li>UN ÉVÉNEMENT VISIBLE. </li></ul></ul>
    88. 127. LE POUVOIR EST AUX OBJETS CRÉATIFS REVUE… b
    89. 145. 01. INTERCALAIRE TITRE
    90. 146. 03. INTERCALAIRE TITRE
    91. 147. 04. INTERCALAIRE TITRE
    92. 148. VOUS REMERCIE

    ×