Tous les mois, un
peu de prise de
hauteur + une
fracture des
méninges
WHAT’S
HOT ?!
BT©
Jan 15
Weave
Business
Technology
M...
Ce qu’il s’est
passé dans le
monde au
mois d’Avril
2015
…
One Drop, une solution digitale
pour aider les diabétiques
10
Jeff Rachis, co-fondateur de l’agence de marketing Razorfish, vient d’inventer une des premières applications pour
venir e...
Avec les lunettes MINI Augmented
Vision, la réalité augmentée
débarque dans l’automobile
9
Les lunettes à réalité virtuelle seront-elles un élément indispensable à la conduite dans le futur? BMW a présenté
lors du...
Grâce à des capteurs de
péremption de nourriture, le MIT
espère réduire le gaspillage
8
Qui n’a jamais acheté un produit dont la date de péremption était dépassée? Ce ne sera peut-être qu’un mauvais
souvenir da...
Dodow vous aide à vous
endormir de façon naturelle
7
Avis à tous les insomniaques, à tous ceux qui se couchent fatigués tous les soirs mais qui ont quand même du mal
à s’endor...
Accor rachète Fastbooking
pour renforcer un peu plus
sa présence digitale
6
Le 17 avril dernier Accor, sixième groupe hôtelier mondial, a officiellement annoncé l’acquisition de Fastbooking,
société...
BioCarbon Engineering, la start up
qui veut utiliser les drones pour
replanter 1 milliard d’arbres par an
5
Le 22 avril dernier avait lieu comme chaque année, la journée mondiale de la Terre. L’occasion de se rappeler les
dangers ...
Ikea présente sa vision de la
cuisine du futur avec Concept
Kitchen 2025
4
En marge de la Milan Design Week, Ikea a présenté sa vision de la cuisine du futur grâce à Concept Kitchen 2025.
Réalisé e...
MyMagic+, le projet de bracelet
connecté élaboré par Disney
3
Un milliard de dollars. C’est le montant investi par Disney dans MyMagic+, un système high tech de bracelet
connecté qui p...
Contrôler artificiellement ses
émotions n’est plus une utopie
grâce au casque Thync
2
Contrôler les émotions d’une personne grâce à un casque? On croirait cette invention sortie d’un film de science
fiction e...
Movidius, la start-up au cœur
du projet Google Tango Phone
lève 40M€ supplémentaires
Movidius la start up américaine qui produit les puces électroniques au cœur du projet Tango de Google a annoncé le
14 avri...
Be loud…be proud!
Let your clients know
about next
“Business-Technology”
innovations
If you don’t tell
them…who will?
Weav...
What's hot ?! - Mai 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

What's hot ?! - Mai 2015

1 509 vues

Publié le

Digitaliennes, Digitaliens,

Découvrez tous les mois une prise de hauteur + une fracture des méninges.

Notre Top 10 des innovations du mois d'avril 2015

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 509
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
71
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

What's hot ?! - Mai 2015

  1. 1. Tous les mois, un peu de prise de hauteur + une fracture des méninges WHAT’S HOT ?! BT© Jan 15 Weave Business Technology Mai 2015
  2. 2. Ce qu’il s’est passé dans le monde au mois d’Avril 2015 …
  3. 3. One Drop, une solution digitale pour aider les diabétiques 10
  4. 4. Jeff Rachis, co-fondateur de l’agence de marketing Razorfish, vient d’inventer une des premières applications pour venir en aide aux personnes diabétiques. L’idée lui est venue d’une histoire personnelle. A 47 ans, alors que Jeff Rachis avait toujours mené une vie saine, avec une alimentation soignée et des exercices réguliers (Jeff est coureur de marathon), on lui apprend qu’il souffre d’un diabète de type 1. Jeff, désespéré par la nouvelle, se sent alors très seul. Il essaye de trouver une solution d’application pour l’aider à surmonter sa maladie. Mais les résultats de sa recherche sont peu probants. Jeff décide alors de créer One Drop, une application offrant aux diabétiques une aide non négligeable pour surmonter cette épreuve. Les utilisateurs de l’application peuvent partager leur niveau d’insuline (qui peut être informé manuellement ou grâce à un glucomètre connecté à leur smartphone), le traitement médical qu’ils suivent ou encore les exercices effectués dans la journée. Les utilisateurs de l’application peuvent partager toutes ces informations de manière anonyme s’ils en ont envie. Ainsi la communauté peut apprendre des expériences des uns et des autres. Mais ce n’est pas la seule utilisation, l’application a pour ambition de rassembler sa communauté et de la rendre soudée. Pour ce faire, l’application offre la possibilité d’encourager les membres de sa communauté avec likes et stickers. D’un point de vue pratique, l’application peut aussi être très utile pour les docteurs. En effet elle conserve un journal de bord des “réactions” de l’utilisateur en fonction des différents exercices et régimes qu’il a suivis. Ces informations offrent par la suite la possibilité d’administrer au patient des traitements vraiment appropriés. Jeff touche ainsi un public qui, jusqu’alors, n’avait que très peu de solutions digitales à son problème. Aujourd’hui avec 6,6% de la population adulte mondiale touchés par le diabète, l’idée de Jeff est la bienvenue. Elle ouvre aussi des portes pour toute autre idée d’application facilitant le mode de vie des personnes diabétiques. Comme le dit Rachis “J’encourage grandement toute personne venant se frotter au problème du diabète pour y trouver des solutions. Il y a un potentiel d’un demi-milliard de diabétiques arrivant sur la toile.” Pour ce qui est de la suite, l’appli de Rachis a déjà reçu un million de dollars de business angels. De plus l’application est à l’heure actuelle gratuite et disponible sur iOS, mais Jeff a déjà annoncé à TechCrunch qu’il prévoyait pour la suite un abonnement mensuel pour ses utilisateurs. 1 million de dollars reçus de la part de business angels 6,6% de la population adulte mondiale touchée par le diabète Une solution utile pour les médecins #e-santé #diabète #mobile #OneDrop http://www.engadget.com/2015/04/23/one-drop-diabetes/ http://techcrunch.com/2015/04/21/razorfishs-jeff-dachis-launches-one-drop-an-app-for-diabetics-to-log-and-share-info-with-each-other/
  5. 5. Avec les lunettes MINI Augmented Vision, la réalité augmentée débarque dans l’automobile 9
  6. 6. Les lunettes à réalité virtuelle seront-elles un élément indispensable à la conduite dans le futur? BMW a présenté lors du dernier salon automobile de Shanghai qui se déroulait du 22 au 29 avril dernier, les MINI Augmented Vision, une paire de lunette destinée à faciliter la conduite. Ces lunettes ne sont pour l’instant destinées qu’à la gamme MINI et non pas à l’ensemble des modèles BMW mais elles possèdent quelques caractéristiques qui pourraient révolutionner la conduite telle que nous la connaissons aujourd’hui. Basées sur le modèle des Google Glass, les MINI Augmented Vision donnent au conducteur des informations en 3D notamment grâce à deux écrans HD. Ainsi, le conducteur pourra connaître certaines informations telles que la limite de vitesse actuelle ou l’allure du véhicule. En cas d’utilisation d’un système GPS, les flèches s’afficheront directement sur la route. Lorsque l’utilisateur souhaite se garer, la vidéo des caméras présentes à l’extérieur du véhicule est projetée sur les lunettes. De même, elles peuvent permettre l’affichage d’angles morts. Grâce à la technologie Vuforia , le mode « Rayon X » rend "transparents" les portières de la voiture, ce qui permet de voir des objets extérieurs tels que des bordures ou des plots de stationnement Les lunettes ont aussi une utilisation à l’extérieur de la voiture. Par exemple, il est possible de programmer un trajet sur son GPS ou encore de retrouver sa voiture grâce à des indications de localisation. Tout cela se fait grâce à une connexion Wi-Fi ou Bluetooth avec le Smartphone de l’utilisateur. Autre fonctionnalité utile, la lecture vocale des messages. Une icône s’affiche sur les lunettes permettant à l’utilisateur d’être informé de la réception d’un message Concernant la sécurité la nouvelle MINI pourrait être capable de détecter les comportements suspects des autres conducteurs notamment grâce à ses caméras et en avertir le conducteur avec un halo rouge. Cette nouvelle innovation confirme le dynamisme du marché de la réalité augmenté qui intègre grâce à BMW, un élément de la vie quotidienne. A voir si cet essai pourra se généraliser à d’autres modèles de la marque et si les concurrents de BMW vont lui emboîter le pas dans ce domaine. Pour l’instant, les lunettes ne sont qu’à l’état de prototype car sa taille est énorme mais nul doute que BMW devrait retravailler son produit pour le rendre commercialisable dans les années à venir. Même si tout est fait pour ne pas distraire le conducteur, on peut s’interroger sur les effets de ces lunettes sur l’attention du conducteur. Toutefois, les fonctionnalités proposées sont innovantes et attrayantes, ce qui ne manquera pas d’attirer la curiosité des consommateurs Donne au conducteur des informations en 3D Technologie Vuforia qui rend les portières transparentes Nouvelle utilisation de la réalité augmenté Technologie adapté à une voiture de la gamme Mini pour l’instant #BMW #MINI #AugmentedVision #Vuforia http://www.itone.lu/article/bmw-group-lance-les-lunettes-connectees-de-mini http://www.frandroid.com/produits-android/lunettes-intelligentes/280361_bmw-un-prototype-de-lunettes-de-realite-augmentee-sous-android http://www.lesnumeriques.com/lunettes-realite-augmentee/mini-augmented-vision-lunettes-connectees-a-sauce-mini-n41201.html
  7. 7. Grâce à des capteurs de péremption de nourriture, le MIT espère réduire le gaspillage 8
  8. 8. Qui n’a jamais acheté un produit dont la date de péremption était dépassée? Ce ne sera peut-être qu’un mauvais souvenir dans le futur grâce au MIT et à son projet de détection de la consommabilité des aliments. L’équipe du chercheur Timothy Swager a développé des capteurs qui s’intègrent à l’emballage de la viande notamment afin de détecter quand celle-ci n’est plus consommable par le client. Les capteurs sont efficaces car ils fonctionnent avec des nanotubes qui réagissent aux amines, molécules caractéristiques de la décomposition de la viande. Au moment ou les amines ont été détectées, la résistance électrique du disponible diminue. Ensuite, les informations peuvent être transmises aux clients via une application sur Smartphone. Ces capteurs ont plusieurs avantages: tout d’abord ils sont petits et peuvent donc s’adapter à différents types d’emballages. Ensuite, ils consomment peu d’énergie ce qui les rend intéressants écologiquement. De plus leur coût de fabrication est beaucoup plus faible que les détecteurs actuels. Dans le futur, on pourrait donc voir une standardisation de ces emballages connectés qui pourraient signer la fin des dates de péremption. En effet, les capteurs ont l’avantage d’être plus précis puisqu’ils prennent en compte les conditions de conservation des aliments. Ils pourraient permettre d’éviter le gaspillage de nourriture qui est de l’ordre de 10 millions de tonnes chaque année en France mais aussi les intoxications alimentaires dues à la consommation de viande avariée. Le projet serait bien avancé puisque le MIT aurait procédé à des tests sur différents types de viandes comme le porc ou le poulet mais aussi sur des poissons comme la morue et le saumon Ne reste plus désormais qu’à trouver une marque qui investisse dans les capteurs. Les capteurs peuvent être perçus comme un gage de qualité par le consommateur et la crédibilité est un facteur prépondérant dans le domaine alimentaire. Après le démantèlement récent d'un trafic de viande de cheval dangereux pour les consommateurs et alors que les réglementations alimentaires ne sont pas toujours harmonisées entre les pays, ces capteurs pourraient résoudre de nombreux problèmes de santé publique. Détection de la péremption de la viande Réaction des capteurs aux amines grâce à des nanotubes Capteurs petits et économes en énergie 10 millions de tonnes de gaspillage en France chaque année #MIT #Alimentation #Capteurs #Gaspillage #Santé http://m.fastcompany.com/3045113/no-more-expiration-dates-mit-is-developing-sensors-to-detect-when-food-is-going-bad https://www.aruco.com/2015/04/emballages-connectes/ http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/10532-Un-capteur-pour-detecter-la-viande-avariee http://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/decrypter-les-etiquettes/bien-choisir-ses-aliments/un-capteur-pour-detecter-une-viande-avariee- 248853
  9. 9. Dodow vous aide à vous endormir de façon naturelle 7
  10. 10. Avis à tous les insomniaques, à tous ceux qui se couchent fatigués tous les soirs mais qui ont quand même du mal à s’endormir. Compter les moutons, se relaxer, arrêter de penser… on vous a donné plein de bons conseils pour vous aider mais difficiles à mettre en œuvre. Quoi de plus dur que de s’obliger à arrêter de penser ? Livlab, une jeune start-up française, a conçu un nouvel appareil qui fait appel à une méthode 100% naturelle pour vous aider à trouver le sommeil. Les quatre fondateurs de la start up Livlab ont créé Dodow, une sorte de métronome lumineux qui va vous aider à réguler votre respiration et votre flux de pensée pour vous apaiser et vous aider à vous endormir en quelques minutes seulement. Et ce sans utiliser le moindre somnifère ! Selon les études, 10% de la population française souffrirait d’insomnies chroniques, et tout particulièrement les femmes chez qui la statistique est 2,5 fois plus importante que chez les hommes. La plupart optent alors pour des solutions médicamenteuses pour s’endormir, mais ces solutions ne sont pas sans effets secondaires. Au contraire de la solution proposée par Livlab qui est entièrement naturelle et tout aussi efficace. Dodow se présente sous la forme d’un petit boîtier en plastique de la taille d’un bol, à poser sur votre table de chevet. Son utilisation est déconcertante de simplicité. Pour une fois vous n’avez rien à installer sur votre téléphone, pas d’application, pas de fonctionnalité de suivi de votre sommeil, pas besoin d’être particulièrement à l’aise avec les nouvelles tendances digitales. Une simple pression sur le dos de l’appareil et il se met en route. Equipé de trois petites leds alimentées par une pile, Dodow projette au plafond une douce lumière bleue dont le faisceau s’étend et se rétrécit sur un rythme régulier. A l’utilisateur de synchroniser sa respiration avec la lumière. La concentration sur le faisceau bleu permet à l’utilisateur de réguler son flux de pensée, de diminuer son activité cérébrale… d’arrêter de penser en somme. Progressivement Dodow vous aide à faire passer votre rythme respiratoire de 11 respirations par minute (état d’activité normale) à 6 respirations par minute (état de relaxation). Sans entrer dans les détails, ce tempo régulier va stimuler un mécanisme physiologique appelé « baroréflexe » et qui rééquilibre le système nerveux déséquilibré des insomniaques. Avec ce système les utilisateurs de Dodow trouvent le sommeil en seulement huit minutes ! Et l’appareil est disponible sur le marché pour 49€, moins cher et moins dangereux que les somnifères. A une époque où on multiplie les capteurs dans tous nos appareils pour nous aider à suivre et contrôler notre santé, il est bon de se rappeler que les solutions les plus simples et les plus naturelles sont aussi les meilleures. 10% de la population française souffre d’insomnies Dodow aide à réguler votre flux de pensée pour vous endormir en huit minutes Fait passer le rythme respiratoire de 11 à 6 respirations par minute Disponible pour 49€ #Dodow #Gadget #Santé #Sommeil http://www.lefigaro.fr/lifestyle/2015/04/15/30001-20150415ARTFIG00260-dodow-la-lumiere-bleue-qui-fait-reculer-l-insomnie.php http://www.mydodow.com/
  11. 11. Accor rachète Fastbooking pour renforcer un peu plus sa présence digitale 6
  12. 12. Le 17 avril dernier Accor, sixième groupe hôtelier mondial, a officiellement annoncé l’acquisition de Fastbooking, société française spécialisée dans les services digitaux aux hôteliers. Les principales activités de Fastbooking sont la création de sites internet pour les hôtels, les solutions de gestion de canaux de distribution, le pilotage de campagnes de marketing digital, et les outils d'optimisation en matière de revenue management et de veille concurrentielle. Créée en 2000, Fastbooking sert aujourd’hui près de 4 000 hôtels dans le monde, principalement en Europe et en Asie. Fastbooking continuera d’opérer de manière autonome au sein d’Accor, la protection des données de ses clients sera donc garantie. Cette opération d’acquisition s’intègre dans une stratégie établie par Accor pour la période 2014/2018 prévoyant d’importants investissements pour le développement web du groupe. Sébastien Bazin, PDG d’Accor, avait en effet annoncé à l'automne un plan d'investissement de 225 millions d'euros sur cinq ans dans le numérique pour renforcer le groupe face à la montée des sites de réservations hôtelières, tels que Booking.com, Airbnb ou encore TripAdvisor. Lors de la présentation de ce tournant stratégique pour l’hôtelier présent dans 92 pays et aux 170 000 collaborateurs, Accor avait d’ailleurs déjà annoncé l’acquisition de la société Wipolo, spécialiste dans les solutions digitales de gestion de voyage. Pour Sébastien Bazin « La reprise de Fastbooking constitue un accélérateur dans la mise en place de notre stratégie digitale. Après l'acquisition de Wipolo en octobre dernier, cette nouvelle opération nous permet de compléter nos savoir-faire, et de renforcer l'expertise numérique du Groupe au service de ses hôtels » L’implémentation d’une bonne stratégie digitale est devenue cruciale pour ces groupes hôteliers qui doivent faire face à la concurrence de nombreux acteurs purement digitaux sur le secteur. Ces sites sont devenus indispensables aux groupes hôteliers mais en menacent l'équilibre économique de par l'importance des commissions qu'ils prélèvent. Entre concurrents et partenaires les relations qui unissent les grand groupes aux nouveaux acteurs digitaux sont plus qu’ambiguës. L’objectif de cette acquisition pour Accor est bien de réduire sa dépendance vis-à-vis des sites tels que Booking.com. Si le choix d’investir dans le digital est à saluer, un doute demeure quant à la pertinence du choix de Fastbooking pour renforcer sa présence. Certes la société possède une réelle expertise dans les services numériques qu’elle propose aux hôtels et sa belle présence sur le continent asiatique pourrait être un bon levier de développement pour Accor, mais Fastbooking était depuis quelques temps sur le déclin, et s’était laissé distancer par un concurrent comme Booking.com. Si le montant de l’acquisition n’a pas été dévoilé, espérons pour Accor que l’investissement consenti permettra à Fastbooking de se relancer et que la rentabilité sera au rendez-vous. Fastbooking spécialiste des services digitaux aux hôtels Accor a prévu un plan d’investissement de 225M€ sur cinq ans pour renforcer sa présence numérique Réduire sa dépendance vis- à-vis de sites comme Booking.com #Accor #Fastbooking #hôtellerie #invest http://www.manageo.fr/actu/l-h-telier-francais-accor-rachete-fastbooking-specialiste-du-digital-actu99424.html http://www.tendancehotellerie.fr/articles-breves/marketing-distribution/4736-article/accor-achete-fastbooking-oui-mais-a-quoi-ca-va-servir http://www.capital.fr/bourse/actualites/accor-se-renforce-dans-le-digital-avec-le-rachat-de-fastbooking-1031299 http://www.lechotouristique.com/article/accor-confirme-le-rachat-de-fastbooking,74069
  13. 13. BioCarbon Engineering, la start up qui veut utiliser les drones pour replanter 1 milliard d’arbres par an 5
  14. 14. Le 22 avril dernier avait lieu comme chaque année, la journée mondiale de la Terre. L’occasion de se rappeler les dangers d’une croissance extensive et de l’épuisement des ressources. S’il est une ressource qui disparaît à vue d’œil, ce sont les forêts. Chaque année ce sont 26 milliards d’arbres qui sont coupés et brûlés à des fins industrielles. En compensation, seulement 15 milliards sont replantés. Le décalage est énorme et le problème de la déforestation est un enjeu majeur de notre siècle. En plus d’être à la base de nombreuses ressources, les forêts sont essentielles à notre survie. N’oublions pas que sans forêt nous en viendrions vite à manquer de la ressource la plus vitale pour l’homme : l’oxygène. Pour faire face à ce problème, un homme, Lauren Fletcher, ancien ingénieur de la NASA aujourd’hui basé au Royaume Uni, a créé une start up, BioCarbon Engineering, qui utilise les drones pour replanter des arbres plus rapidement et à moindre coût. Selon lui, « pour contrer le rythme industriel de la déforestation, nous avons besoin de replanter à un rythme industriel ». Or, la plantation de jeunes arbres est aujourd’hui principalement effectuée à la main, ce qui rend le processus lent et cher. En remplaçant les travailleurs par des drones, Lauren Fletcher espère passer de 3 000 à 36 000 graines plantées par jour, ceci même dans les zones les plus difficiles d’accès. Pour arriver à cet objectif un peu fou, BioCarbon Engineering a mis au point plusieurs types de drone. D’abord un drone cartographe chargé de survoler le terrain et d’en évaluer sa nature pour définir les zones à replanter. Une fois la cartographie établie, des drones planteurs sont envoyés, chargés de petites boules biodégradables contenant une graine germée et du gel nutritif. Avec un canon à air comprimé, les drones planteurs pourront projeter ces graines à des endroits bien précis et veiller au bon espacement des arbres les uns par rapport aux autres. Selon Fletcher le coût de cette méthode serait seulement de 15% du montant de la méthode de plantation manuelle, avec le même taux de précision. Les autres méthodes utilisées jusqu’à présent comme le semis aérien de graines sèches présentaient l’inconvénient de ne pas être très précises et d’avoir un taux d’efficacité relativement faible. Au total Fletcher prévoit de replanter 1 milliard d’arbres par an grâce à sa méthode ! Finaliste du concours « Drones For Good » organisé à Dubaï en février dernier, les premiers prototypes devraient être testés cette année au Brésil et en Afrique du Sud. Certes le projet est un peu fou et il subsiste des doutes quant au taux d’efficacité de croissance des boules germées, mais l’ambition de Lauren Fletcher et de son équipe est remarquable et sa méthode pourrait se révéler particulièrement efficace pour les zones difficiles d’accès ! Quand technologie rime avec écologie, on ne peut que s’émerveiller ! 26 milliards d’arbres coupés chaque année, seulement 15 milliards replantés Des drones chargés de germes pour replanter à rythme industriel 15% du coût des méthodes traditionnelles Objectif : 1 milliard d’arbres plantés par an #BioCarbon Engineering #drone #écologie #déforestation #Journée de la Terre http://m.fastcompany.com/3044235/this-drone-startup-has-an-ambitious-crazy-plan-to-plant-one-billion-trees-a-year http://www.wedemain.fr/Cet-homme-veut-planter-un-milliard-d-arbres-avec-des-drones_a840.html
  15. 15. Ikea présente sa vision de la cuisine du futur avec Concept Kitchen 2025 4
  16. 16. En marge de la Milan Design Week, Ikea a présenté sa vision de la cuisine du futur grâce à Concept Kitchen 2025. Réalisé en collaboration avec l’entreprise IDEO mais aussi des étudiants en design d’Eindhoven et Lund, ce concept présente la cuisine comme intelligente et notamment pourvu d’un plan de travail qui analysera tout ce qui sera posé sur lui. De nombreuses fonctionnalités originales seraient présentes dans cette cuisine futuriste comme notamment une table rendue tactile par des câbles d’induction et un projecteur installé au-dessus, qui affichera recettes et instructions. Par ailleurs, cette cuisine pourra apprendre à l’utilisateur comment bien découper certains aliments. En plus de ces fonctionnalités, la cuisine d’Ikea serait un excellent pédagogue puisqu’elle serait équipée d’un miroir interactif appelé Hannah qui aurait la capacité de montrer aux enfants comment le corps humain réagit à l’ingurgitation des aliments. Les tables seront connectées et pourront se muer au besoin en espace de jeu pour les enfants ou en plaques de cuisson. Vous pouvez retrouver l’ensemble des fonctionnalités dans la vidéo de présentation produite par Ikea. Autre révolution, la fin des petits compartiments réfrigérants puisqu’Ikea prévoit que l’achat des produits se fasse digitalement depuis la cuisine et que la livraison soit effectuée par des robots en quelques minutes. Nous commanderions donc chaque jour en petite quantité des plats préparés ce qui rendrait inutile les espaces de rangement. Des technologies comme le tactile, de reconnaissance de mouvement ou de réalité augmenté seraient omniprésentes dans la cuisine du futur. Ces résultats sont issus d’une étude menée par Ikea sur l’utilisation qui sera faite des cuisines d’ici 10 ans. Concept Kitchen 2025 va même plus loin que la simple utilisation de la cuisine puisqu’il prédit de nombreuses autres tendances du futur comme l’augmentation des personnes vivant en zone urbaine, que les maisons du futur seront plus petites mais aussi que le prix de la nourriture augmentera fortement ou encore que travailler chez soi sera devenu la norme. L’étude a donc pris de nombreux paramètres en compte pour arriver à ce résultat. Pour l’instant, Ikea voit ce projet davantage comme un moyen de communication plutôt qu’un prototype voué à la commercialisation mais nul doute que cela pourrait inspirer certains acteurs du marché. En tout cas, après l’annonce le mois dernier du lancement d’une gamme de mobiliers dotés de point de recharge sans fil, fonctionnant grâce à la technologie de l'induction, Ikea montre encore qu’elle se tourne de plus en plus vers le futur et l’innovation. Projet présenté lors de la Milan Design Week Désir de connaître l’utilisation des cuisines dans 10 ans Technologies tactiles, de reconnaissance de mouvement et de réalité augmenté seront omniprésentes #Ikea #Milan Design Week #Cuisine du Futur #IDEO http://www.20minutes.fr/insolite/1593219-20150422-objets-connectes-cuisine-intelligente-imaginee-2025-ikea http://www.usine-digitale.fr/editorial/video-ikea-imagine-la-cuisine-connectee-de-2025.N325880 http://www.atlantico.fr/atlantico-light/livraison-drones-et-plan-travail-intelligent-ikea-reflechit-cuisine-futur-et-allez-pas-en-revenir-2113420.html http://www.pratique.fr/actu/connectee-intelligente-cuisine-2025-ikea.html http://www.slate.fr/story/100901/2025-tables-connectees-drones-cuisine http://www.parismatch.com/Vivre/High-Tech/Ikea-invente-une-cuisine-ultra-connectee-750178
  17. 17. MyMagic+, le projet de bracelet connecté élaboré par Disney 3
  18. 18. Un milliard de dollars. C’est le montant investi par Disney dans MyMagic+, un système high tech de bracelet connecté qui permet à la firme de Mickey de mieux cerner le comportement de ses visiteurs dans ses parcs d’attraction. Depuis près d’un an, Disney expérimente ce système dans son parc d’Orlando. Chaque visiteur est ainsi équipé d’un bracelet à l’effigie de Mickey Mouse. Le bracelet sert de carte bleue aux visiteurs sur l’ensemble du parc, pour entrer ou sortir du parc, mais aussi pour payer au restaurant, dans les magasins de souvenir, pour entrer dans sa chambre d’hôtel, etc. Ce bracelet est surtout une formidable opportunité pour Disney d’amasser des données sur ses visiteurs afin d’améliorer l’expérience au sein du parc. Le bracelet permet par exemple de fluidifier le traffic à l’entrée du parc, de déterminer les endroits où ajouter du personnel, de détecter les attractions où les visiteurs font le plus la queue, les restaurants où la fréquentation est trop faible…. De quoi créer «une expérience plus immersive, plus unique et plus personnelle», selon Tom Staggs, le responsable de la division Parks and Resorts (parcs et hôtels) du groupe Disney. Pour le personnel et les mascottes c’est aussi l’occasion d’appeler les enfants par leur prénom ou de réorganiser les parades des personnages costumés selon la répartition des familles dans le parc au cours de la journée La seule amélioration de l’expérience visiteur ne justifie pas l’investissement de Disney dans le système MyMagic+. Les bracelets devraient aussi être synonymes de profits pour la firme. La simplification du moyen de paiement devrait contribuer à booster les ventes des magasins et des restaurants. On peut également supposer que la connaissance précise du temps d’attente pour les attractions permette à Disney de placer plus stratégiquement ses boutiques de souvenirs et de confiseries. Enfin toute la logistique bénéficiera d’un impact positif du système puisque les bracelets servent de tickets d’entrée dans le parc, de clé de chambre d’hôtel, etc. Aujourd’hui le système MyMagic+ fait ses preuves et les premiers retours sur investissement se font sentir. Disney a réalisé un excellent premier trimestre 2015, et le parc d’Orlando est plus rentable que jamais. Grâce au nouveau système de réservation les hôtels affichent tous complets. Mais s’il y a une leçon à tirer de l’implémentation du système MyMagic+ c’est que l’innovation a un prix. C’est en 2011 que Disney a lancé ce programme pour un coût d’1 milliard de dollars. Il a fallu repenser l’expérience visiteur dans son intégralité, de multiples acteurs voulaient une part du gâteau. Implémenter un nouveau système comme MyMagic+ sur un géant comme Disney demande beaucoup d’efforts, mais c’est sûrement le prix à payer pour « toujours conserver une longueur d’avance » pour reprendre le terme de son CEO Bob Iger. 1 milliard de dollars pour développer MyMagic+ Un bracelet connecté pour équiper chaque visiteur Collecter des données et enrichir l’expérience visiteur Repenser un système dans son intégralité #MyMagic+ #Disney #IoT #Data #Connected device http://www.fastcompany.com/3044922/get-ready-for-the-real-story-behind-disneys-1-billion-attempt-to-reinvent-its-iconic-theme-p http://www.fastcompany.com/3044283/the-messy-business-of-reinventing-happiness#chapter-Mad_Tea_Party http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/03/16/01007-20140316ARTFIG00069-des-bracelets-connectes-pour-scruter-les-visiteurs-des-parcs-disney.php http://skift.com/2015/02/04/disneys-mymagic-wristbands-are-magic-money-makers/
  19. 19. Contrôler artificiellement ses émotions n’est plus une utopie grâce au casque Thync 2
  20. 20. Contrôler les émotions d’une personne grâce à un casque? On croirait cette invention sortie d’un film de science fiction et pourtant c’est bien le produit que propose la jeune start-up américaine Thync. Crée en 2011 par Isy Goldwasser et Jamie Tyler Ph.D, elle propose un casque qui permet de contrôler son énergie mais aussi de garder son calme . Présentée lors du CES 2015, ce wearable utilise la neurostimulation électrique pour orienter le langage naturel du cerveau et guider les émotions de l’utilisateur. Le casque Thync a deux parties. L’élément principal est plus petit que la paume de la main et reste collé à la tempe. Il est connecté grâce à une fine bande à un autre capteur situé derrière le cou. Le casque Thync produit un léger picotement lorsqu’il se met en route. Le contrôle du casque est possible grâce à une appli Smartphone reliée au casque. Une session dure environ 15 minutes. Thync est garanti sans douleur mais l’envoi d’ondes électriques peut donner une sensation de contraction et de légers picotements. Les objectifs de Thync sont multiples. En priorité réduire le stress mais aussi améliorer la relaxation, augmenter l’énergie si l’utilisateur en a besoin et améliorer la capacité de concentration. Des expériences ont notamment été menées auprès de 100 volontaires pendant 6 semaines avec de nombreux tests tels que la réponse aux vibrations, la tolérance aux vibrations et la comparaison avec un placebo. Ce casque pose le débat du contrôle du cerveau de manière artificielle et la question éthique qui en découle. Sera t-il possible dans le futur d’influencer toutes les émotions? A suivre mais les concepteurs envisagent de contrôler des états mentaux plus spécifiques comme la créativité, la volonté ou la concentration. Autre réflexion, les effets à long terme sur la santé de ce type de casque. L’étude n’a pas montré d’effets à long terme mais du fait de la nouveauté de cette technologie, l’évaluation reste difficile. Dans un registre plus positif, Thync pourrait avoir une utilisation thérapeutique notamment pour la concentration. Invention de Isy Goldwasser et Jamie Tyler Ph.D Présentation lors du CES 2015 Contrôle des émotions grâce à un casque Casque envoi des stimulations électriques au cerveau #Thync #CES 2015 #Contrôle du cerveau #Casque http://www.techrepublic.com/article/tapping-into-the-power-of-thync/ http://www.digitaltrends.com/wearables/thync-wearable-hands-on/ http://www.dailydot.com/technology/hands-on-thync-ces/
  21. 21. Movidius, la start-up au cœur du projet Google Tango Phone lève 40M€ supplémentaires
  22. 22. Movidius la start up américaine qui produit les puces électroniques au cœur du projet Tango de Google a annoncé le 14 avril dernier une levée de fonds de 40M$. Il s’agit d’une des plus grosses levées de fond jamais réalisées par une entreprise du secteur. La société californienne entend mettre à profit cette levée de fonds pour s’étendre à l’international et améliorer son kit à disposition des développeurs. Pour rappel le projet Tango est un projet lancé par Google il y a un peu plus d’un an qui vise à créer un smartphone capable d’interagir avec son environnement. Bardé de capteurs 3D et d’une puce comme la Myriad 2 produite par Movidius, le téléphone est capable d’établir instantanément une cartographie 3D de l’environnement de l’utilisateur. Les applications du projet Tango vont de l’aide aux malvoyants aux jeux-vidéo. Un kit à destination des développeurs a récemment été publié et les premières application ne devraient plus trop tarder à voir le jour. Vous pouvez jeter un œil à la vidéo de présentation du projet. Quelle est la véritable rupture apportée par Movidius ? C’est la faible consommation en énergie de ses processeurs ! Par exemple la puce Myriad 2 ne consomme que 500mW, soit quasiment trois fois moins que la technologie élaborée par son principal concurrent Primesense, cette start up au cœur du projet Kinect de Microsoft et rachetée par Apple fin 2013. Les fonctionnalités se ressemblent, il s’agit d’analyser et de traiter des images pour donner un aperçu de l’environnement 3D qui nous entoure, mais dans le cas de Movidius, la faible consommation en énergie permet d’intégrer la technologie à un téléphone, ce qui était impossible auparavant ! A noter que la puce Myriad 2 de Movidius est en mesure de traiter jusqu'à 3 téraflops de données par seconde. Sa taille est également réduite à une surface de 6,5 mm carrés pour une épaisseur d'1 mm, ce qui encore une fois permet d’intégrer la puce à un téléphone. Pour de nombreux experts le téléphone intelligent capable d’interagir avec son environnement guidera la prochaine génération de smartphones. Ce n’est pas un hasard si les géants du secteur tels que Apple, Google, ou même Amazon sont sur le coup. La technologie Movidius s’inscrit parfaitement dans l’ère du temps et on pourrait vite la retrouver ailleurs que dans nos téléphones. Le PDG de la start up Rémi El-Ouazzane entend surfer sur la vague tendance des drones pour développer son produit. Si aujourd’hui les drones peuvent tous voler de façon autonome, les équiper des puces Movidius leur permettrait de beaucoup mieux appréhender le monde qui les entoure et surtout d’éviter les collisions. Movidius pourrait également trouver rapidement des débouchés dans le domaine de la réalité virtuelle. sur des projets comme les Hololens de Microsoft, Movidius peut alimenter les détecteurs de mouvements de façon plus performante que ce qui se fait aujourd’hui pour rendre l’expérience de réalité virtuelle encore plus immersive. A suivre donc ! Movidius vient de lever 40M$ Produit des puces à faible consommation Project Tango par Google : un téléphone capable d’interagir avec son environnement #Movidius #Google #Project Tango #Réalité Virtuelle #Capteurs 3D http://techcrunch.com/2014/02/20/inside-the-revolutionary-3d-vision-chip-at-the-heart-of-googles-project-tango-phone/ http://techcrunch.com/2015/04/14/movidius-raises-40m-to-bring-computer-visionto-mobile-devices/
  23. 23. Be loud…be proud! Let your clients know about next “Business-Technology” innovations If you don’t tell them…who will? Weave Business Technology Mai 2015

×