De la norme à la connaissance partagée :
 Les fondements organisationnels de la
              cognition sociale
      et l...
Introduction

Hutchins se définit comme un
anthropologue cogniticien.

Ce qui n’est pas banal: car les modèles généralemen...
Introduction

 Deux principales sources d’inspiration :
1) Anthropologie : l’interactionnisme
 symbolique (H. Blumer, H. M...
Introduction

2) Sciences cognitives :

  - computationnalisme et
  représentationnalisme

  - et limitations rationnelles...
Introduction

L’amalgame des sources lui permettra de
formuler un ensemble de thèses sur la
constitution et la fonction de...
Introduction

3) des unités (lexèmes) d’un lexique
assurant la communication entre les
membres d’un groupe social : la nor...
Introduction

3) des unités (lexèmes) d’un lexique
assurant la communication entre les
membres d’un groupe social : la nor...
Objectif théorique de l’ouvrage
     Cognition in the Wild
               (CITW, MIT Press, 1995)

“This book is an attemp...
Plan de l’exposé

1. Description des objectifs, du contenu
   et de la démarche CITW
Plan de l’exposé

1. Description des objectifs, du contenu
   et de la démarche CITW
2. Analyse des thèses épistémologiques
Plan de l’exposé

1. Description des objectifs, du contenu
   et de la démarche CITW
2. Analyse des thèses épistémologique...
1. Description des objectifs, du contenu
           et de la démarche CITW
1.1 Objectifs
  Objectifs théoriques
  - Démont...
1. Description des objectifs, du contenu
           et de la démarche CITW
1.1 Objectifs
  Objectifs méthodologiques
  - O...
1. Description des objectifs, du contenu
           et de la démarche CITW
Objectifs méthodologiques (suite)
       - Modé...
1. Description des objectifs, du contenu
           et de la démarche CITW
1.2 Contenu
   - Description physique du vaisse...
1. Description des objectifs, du contenu
           et de la démarche CITW
1.3 Démarche analytique
  - Contexte: actions (...
1. Description des objectifs, du contenu
           et de la démarche CITW
1.3 Démarche analytique
     Exemple de normes:...
1. Description des objectifs, du contenu
           et de la démarche CITW
1.3 Démarche analytique
     Exemple de normes:...
1. Description des objectifs, du contenu
           et de la démarche CITW
1.3 Démarche analytique
     - L’objectif de la...
2. Analyse des thèses épistémologiques

Deux groupes de thèses:
2.1 Thèses du caractère socioculturel de la cognition
2.2 ...
2. Analyse des thèses épistémologiques


2.1 Thèses du caractère socioculturel de la cognition
      Contre la thèse domin...
2. Analyse des thèses épistémologiques

2.1 Thèses du caractère socioculturel de la cognition
     (suite)
      Affirmati...
2. Analyse des thèses épistémologiques


2.1 Thèses du caractère socioculturel de la
    cognition (suite)
      La naviga...
2. Analyse des thèses épistémologiques

2.1 Thèses du caractère socioculturel de la cognition (suite)
     « It is really ...
2. Analyse des thèses épistémologiques

2.1 Thèse du caractère socioculturel de la cognition
     (suite)
     La culture ...
2. Analyse des thèses épistémologiques

2.2 Thèses de l’organisation sociale du travail et de
     communication en contex...
2. Analyse des thèses épistémologiques

  « The structure of the activities of the group are determined
  by a set of loca...
2. Analyse des thèses épistémologiques
2.2 Thèses de l’organisation sociale du travail et de communication en
      contex...
2. Analyse des thèses épistémologiques

2.2.2 ∃ mécanismes normatifs inter pares de distribution de
      l’information → ...
2. Analyse des thèses épistémologiques

     - Identifier le sens Mi de l’étape procédurale Si impose:

        > habileté...
2. Analyse des thèses épistémologiques

2.2.3 Trois notions sont importantes (à part « language »)
     pour bien comprend...
3.   Analyse critique des enjeux pour une théorie de
     la connaissance et pour une théorie
     de la cognition sociale...
3.    Analyse critique des enjeux pour une théorie de
      la connaissance et pour une théorie
      de la cognition soci...
3.    Analyse critique des enjeux pour une théorie de
      la connaissance et pour une théorie
      de la cognition soci...
3.   Analyse critique des enjeux pour une théorie de
     la connaissance et pour une théorie
     de la cognition sociale...
3.   Analyse critique des enjeux pour une théorie de
     la connaissance et pour une théorie
     de la cognition sociale...
3.   Analyse critique des enjeux pour une théorie de
     la connaissance et pour une théorie
     de la cognition sociale...
3.    Analyse critique des enjeux pour une théorie de
      la connaissance et pour une théorie
      de la cognition soci...
3.      Analyse critique des enjeux pour une théorie de
        la connaissance et pour une théorie
        de la cognitio...
3.   Analyse critique des enjeux pour une théorie de
     la connaissance et pour une théorie
     de la cognition sociale...
3.         Analyse critique des enjeux pour une théorie de
           la connaissance et pour une théorie
           de la...
3.    Analyse critique des enjeux pour une théorie de
      la connaissance et pour une théorie
      de la cognition soci...
3.        Analyse critique des enjeux pour une théorie de
          la connaissance et pour une théorie
          de la co...
3.       Analyse critique des enjeux pour une théorie de
         la connaissance et pour une théorie
         de la cogni...
3.        Analyse critique des enjeux pour une théorie de
          la connaissance et pour une théorie
          de la co...
3.   Conclusion

3.1 Modèle organisationnel de Hutchins:
- Limites: si toutes les organisations
    formelles (entreprises...
3.    Conclusion

3.2 Théorie de la connaissance
     Théorie de la science: Hutchins reproduit
-
     implicitement le mo...
3.    Conclusion

3.2 Théorie de la cognition sociale
     Le modèle computationnel est strictement parallèle à la
-
     ...
Merci!
         Jean Robillard
robillard.jean@teluq.uqam.ca
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fondements organisationnels de la cognition sociale et l'exemple de E.Hutchins

1 974 vues

Publié le

Une conférence sur les thèses de Hutchins concernant la cognition sociale et l'anthropologie cognitive

Publié dans : Formation, Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 974
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fondements organisationnels de la cognition sociale et l'exemple de E.Hutchins

  1. 1. De la norme à la connaissance partagée : Les fondements organisationnels de la cognition sociale et l'exemple d'Edwin Hutchins Jean Robillard Téluq - UQAM
  2. 2. Introduction Hutchins se définit comme un anthropologue cogniticien. Ce qui n’est pas banal: car les modèles généralement usités en sciences cognitives (SC) sont psychologiques: L’unité d’analyse (classique) des SC est définie par des paramètres psychologiques rapportés à des fonctions symboliquement représentables et assignables en termes informationnels (c’est-à-dire le paradigme cybernéticien de l’homéomorphie de l’« esprit » et de l’ordinateur). Soit aussi: la théorie représentationnaliste (versus la thèse computationnaliste).
  3. 3. Introduction Deux principales sources d’inspiration : 1) Anthropologie : l’interactionnisme symbolique (H. Blumer, H. Mead); C. Geertz, pour l’analyse de la culture et des régimes symboliques des sociétés) et D. Sperber du moins pour ce qui est de la méthode décrite dans La contagion des idées; soit une « épidémiologie » des contenus des représentations sociales;
  4. 4. Introduction 2) Sciences cognitives : - computationnalisme et représentationnalisme - et limitations rationnelles (Newell et Simon) et cognitives des sujets en contexte.
  5. 5. Introduction L’amalgame des sources lui permettra de formuler un ensemble de thèses sur la constitution et la fonction de quelques principaux invariants culturels, soit sur le statut :
  6. 6. Introduction 3) des unités (lexèmes) d’un lexique assurant la communication entre les membres d’un groupe social : la norme d’action et d’interaction est exprimable grâce à un tel lexique;
  7. 7. Introduction 3) des unités (lexèmes) d’un lexique assurant la communication entre les membres d’un groupe social : la norme d’action et d’interaction est exprimable grâce à un tel lexique; 4) des mécanismes de distribution des contenus de connaissance et des normes d’action au sein des groupes.
  8. 8. Objectif théorique de l’ouvrage Cognition in the Wild (CITW, MIT Press, 1995) “This book is an attempt to put cognition back into the social and cultural world. In doing this I hope to show that human cognition is not just influenced by culture and society, but that it is in a very fundamental sense a cultural and social process. To do this I will move the boundaries of the cognitive unit of analysis out beyond the skin of the individual person and treat the navigation team as a cognitive and computational system.” – CITW, p.XIV
  9. 9. Plan de l’exposé 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW
  10. 10. Plan de l’exposé 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW 2. Analyse des thèses épistémologiques
  11. 11. Plan de l’exposé 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW 2. Analyse des thèses épistémologiques 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale.
  12. 12. 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW 1.1 Objectifs Objectifs théoriques - Démontrer le caractère socioculturel de la cognition > développement historique des connaissances partagées > fixation de certaines connaissances dans des normes et dans des instruments > répertoire lexical standard et usage contextualisé - Décrire les processus cognitifs collectifs comme des procédures de computation > hiérarchisation (c.f. Salmon) > distribution (communication) et spécialisation > modularité
  13. 13. 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW 1.1 Objectifs Objectifs méthodologiques - Observation de type ethnographique (interactionnisme) > objet d’analyse: l’équipe de pilotage d’un navire de la marine états-unienne > situation et contexte d’observation: manœuvres d’entrée dans le port de Seattle depuis le Pacifique, panne (événement imprévu), accostage, etc. - Enregistrement des conversations et analyse des contenus > l’anthropologue et son statut sont connus par les membres de l’équipe; lesquels se savent aussi observés
  14. 14. 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW Objectifs méthodologiques (suite) - Modélisation - Simulation informatique* * Je n’en traiterai pas ici. Voir: ROBILLARD, Jean, « Modélisation », dans GAUTHIER, Benoît (sous la direction de), Recherches Sociales, Québec: Presses de l’Université du Québec, 2009, pp. 135-166.
  15. 15. 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW 1.2 Contenu - Description physique du vaisseau (transport de troupes aéroportées et de 25 hélicoptères jusqu’aux lieux de mission militaire) - Description physique du poste de pilotage - Description des fonctions remplies par les membres de l’équipe de pilotage: ces fonctions sont décrites dans des manuels des normes de la navigation de la marine é.-u. : > tâches individuelles (point, calcul des vitesses estimées, etc.), communication de l’information inter pares, surveillance et supervision des opérations, prise de décision, etc. - Description des instruments de navigation (alidade, compas, cartes marines, GPS, sextant, bouées et autres aides à la navigation, etc.) et explication de leurs usages - Comparaison entre la tradition Occidentale de la navigation avec celle de la Micronésie: justification de la thèse du fondement socioculturel de la connaissance collective
  16. 16. 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW 1.3 Démarche analytique - Contexte: actions (plan + objectifs) comparés aux résultats en fonction des tâches (spécialisation; usage des instruments) et des normes procédurales - Contenu analysé: comportements verbaux (communicationnels: hors normes ou standardisés) et usage des instruments par les membres de l’équipe de pilotage en contexte - Analyse des contenus conversationnels enregistrés - Rapport aux normes de la marine é.-u., mais également aux connaissances usitées en navigation contemporaine
  17. 17. 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW 1.3 Démarche analytique Exemple de normes: Éléments de pilotage à l’entrée d’un port « 8. Preparations for Sea and Anchor Detail. Prior to Sea and Anchor Detail, the Assistant to the Navigator will ensure that: a. All approach and Harbor charts are laid out with: (1) Track with courses and distances labelled (2) Turn bearings taking into account the tactical characteristics of the ship (utilize 15 degrees rudder and 10 knots of speed) (3) Danger bearings/ranges where ever necessary, especially if the ship must head straight at a shoal (« hauts-fonds ») (4) Outline in bright indelible marker all hazards to navigation and all soundings of thirty feet (5 fathoms [=« brasses »]) or less
  18. 18. 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW 1.3 Démarche analytique Exemple de normes: Éléments de pilotage à l’entrée d’un port (suite) « 8. Preparations for Sea and Anchor Detail. Prior to Sea and Anchor Detail, the Assistant to the Navigator will ensure that: (5) A convenient yard scale for quick use (6) If anchoring, lay out the anchorage as recommended in the Officer of the Deck Manual b. All pertinent publications are corrected, and marked, the information reviewed by the Navigator, and plotter. c. Tides and currents graphed and posted. d. If possible, the gyro error is determined within one hour of stationing the details. e. Qualified personnel are assigned to each position. »
  19. 19. 1. Description des objectifs, du contenu et de la démarche CITW 1.3 Démarche analytique - L’objectif de la modélisation de l’unité de la cognition sociale étudiée, est soumis à: > La formalisation de l’organisation du travail en termes d’architecture computationnelle: les normes sont ce qui permettent une telle description > La spécialisation du travail et la hiérarchie des tâches et des fonctions > Les mécanismes inter pares de distribution de l’information: communication sociale linguistique médiatisée en contexte * interprétation sémantique des contenus échangés => contraintes et réseaux * interfaces humaines * mémoire partagée
  20. 20. 2. Analyse des thèses épistémologiques Deux groupes de thèses: 2.1 Thèses du caractère socioculturel de la cognition 2.2 Thèses de l’organisation sociale du travail et de communication en contexte normé comme ensemble des conditions (variables) de la cognition > Les mécanismes normatifs inter pares de distribution de l’information: communication sociale linguistique médiatisée en contexte * interprétation et sémantique des contenus échangés ⇒ contraintes et réseaux * interfaces humaines * mémoire partagée
  21. 21. 2. Analyse des thèses épistémologiques 2.1 Thèses du caractère socioculturel de la cognition Contre la thèse dominante en SC, selon laquelle la - cognition est caractérisée par la manipulation de symboles (paradigme psychologiste): un système cognitif n’est pas une machine de Turing (elle- même un produit socioculturel) « The physical symbol-system architecture is not a model - of individual cognition. It is a model of the operation of a sociocultural system from which the human actor has been removed. » (CITW, p. 363)
  22. 22. 2. Analyse des thèses épistémologiques 2.1 Thèses du caractère socioculturel de la cognition (suite) Affirmation du caractère processuel de la - cognition, c’est-à-dire: temporalité (histoire), contextualité, organisation, communication « Processuel » = déf. « computationnel » - Parallélisme entre architecture computationnelle et - organisation sociale: « When computational tasks are socially distributed, there - are two layers of organization, as defined by the computational dependencies among the various parts of the computation and the social organization which structures the interactions among the participants to the computation. » CITW, pp. 185-18
  23. 23. 2. Analyse des thèses épistémologiques 2.1 Thèses du caractère socioculturel de la cognition (suite) La navigation comme ensemble - connaissances fixées: Dans des instruments - Dans des méthodes - Dans des représentations (p. ex.: la - planisphère et les problèmes mathématiques de la projection et des distorsions)
  24. 24. 2. Analyse des thèses épistémologiques 2.1 Thèses du caractère socioculturel de la cognition (suite) « It is really astonishing how much is taken for granted in our - current practice. The difficulties that were overcome in the creation of all these techniques, and the power trey provide relative to their predecessors, are not at all apparent to the modern practitioner. (…) A way of thinking comes with these techniques and tools. The advances that were made in navigation were always part of surrounding culture. (…) While all navigation computations seem to be describable by a small number of abstract principles, there is great variation in the representational systems and concomitant algorithmic procedures that may be employed to organize the computations. The actual devices and processes in which these representations and algorithms are implemented have a complex evolutionary history. (…) » CITW, pp. 115-116
  25. 25. 2. Analyse des thèses épistémologiques 2.1 Thèse du caractère socioculturel de la cognition (suite) La culture en tant que processus cognitif: concept - stipulant le caractère intersubjectif premier des processus cognitifs (interactionnisme) → forme d’émergentisme (à la Durkheim, rappelé p. 176 de CITW). « (…), if groups can have cognitive properties that are - significantly different from those of the individuals in them, then differences in the cognitive accomplishments of any two groups might depend entirely on differences in the social organization of distributed cognition and not t all on differences in the cognitive properties of individuals in the groups. » CITW, pp. 177-178
  26. 26. 2. Analyse des thèses épistémologiques 2.2 Thèses de l’organisation sociale du travail et de communication en contexte normé comme ensemble des conditions (variables) de la cognition: 2.2.1 L’action de computer est une action sociocognitive - Elle repose sur la structure de l’organisation du travail (le social normé) et sur des dispositifs techniques de communication (parallélisme et coordination)
  27. 27. 2. Analyse des thèses épistémologiques « The structure of the activities of the group are determined by a set of local computations rather than by the implementation of a global plan. In a distributed situation, set of concurrent socio-computational dependencies is set up. These dependencies shape the pattern of behavior of the group. » CITW, p. 200. « The fact that the navigation team distributes computational procedures across a social organization raises the possibility that there may be better and worse ways to arrange the distribution. One way in which the distribution of computational procedures can be better or worse concerns the relation between the kinds of structures that can be passed between computational elements an the kinds of structures with which the passed structures must be coordinated in the performance of the task. » CITW, p. 229.
  28. 28. 2. Analyse des thèses épistémologiques 2.2 Thèses de l’organisation sociale du travail et de communication en contexte normé comme ensemble des conditions (variables) de la cognition: 2.2.2 ∃ mécanismes normatifs inter pares de distribution de l’information → communication sociale linguistique médiatisée en contexte 1) La langue parlée est le médium au sein duquel s’accomplit la computation: « Because so much of the communication within this system (soit: l’organisation de la navigation) is verbal communication, the properties of language becomes important determinants of the nature of the computation that is accomplished. (…) Viewing language as one of the structured representations produced and coordinated in the performance of the task highlights the information-bearing properties of language. (…) Shifting attention from the cognitive properties of an individual to those of a system of socially distributed cognition casts language in a new light. The properties of the language itself interact with the properties of the communications technology in ways that affect the computational properties of the larger cognitive system. » CITW, pp. 231-232. (Aussi pp.283-284.)
  29. 29. 2. Analyse des thèses épistémologiques 2.2.2 ∃ mécanismes normatifs inter pares de distribution de l’information → communication sociale linguistique médiatisée en contexte 2) Les procédures écrites imposent des contraintes cognitives supplémentaires : Une procédure ordonne des actions dans le temps, actions décrites verbalement mais en lien avec un monde de références (tâches et réalité): - À une étape procédurale correspond une représentation interne si (résultant entre autre de la modularité d’opérations pré computationnelles: calculs arithmétiques, invariants positionnels, etc.)
  30. 30. 2. Analyse des thèses épistémologiques - Identifier le sens Mi de l’étape procédurale Si impose: > habiletés langagières (lecture) activées L > représentations adéquates du référentiel (tâches) si > établissement de la corrélation si ↔ Mi Mi = F(Si / si) / L si un peu comme… comme… « The environments of human thinking are not “natural” environments. They are artificial through and through. Humans create their cognitive powers by creating the environments in which they exercise those powers. » CITW, p. 169
  31. 31. 2. Analyse des thèses épistémologiques 2.2.3 Trois notions sont importantes (à part « language ») pour bien comprendre ce qui précède, notions relatives à une théorie de la communication: * interprétation et sémantique des contenus échangés ⇒ contraintes et réseaux * interfaces humaines: chaque tâche étant liée à d’autres, dans une forme de séquentialisation d’exécution * mémoire partagée: distribution physique de l’information fixée dans des registres, des instruments, des normes, etc., déterminant la distribution de l’accès à l’information requise (CITW, p.197)
  32. 32. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. Trois éléments d’intérêt particulier: 3.1 Vocabulaire technique 3.2 Conception émergentiste de la cognition sociale 3.3 Représentationnalisme versus computationnalisme
  33. 33. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.1 Vocabulaire technique Question: l’usage du vocabulaire des sciences cognitives est-il suffisant à la formalisation d’une socio- anthropologie cognitive?
  34. 34. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.1 Vocabulaire technique Réponse: Bien sûr que non… Tout vocabulaire technique permet de générer des catégories analytiques, des classes ou des ensembles de descriptions (définies ou non). (On peut se rapporter à ce que Jaako Hintikka a appelé, en logique, « distributive normal forms », dans Logic, Language Games, and Information, Oxford: Oxford University Press, 2002 [1973].)
  35. 35. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.1 Vocabulaire technique Or, un vocabulaire technique, sans référence à une théorie de la catégorisation (règles taxonomiques, sémantiques et pragmatiques) est sans effet sur l’explication scientifique. Exemple: l’astrologie (et autres pseudosciences). Ces règles servent à la construction des modèles, ensuite à la formulation de lois (ou quasi-lois) scientifiques.
  36. 36. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.1 Vocabulaire technique La thèse de Hutchins: - Repose sur un usage non standard du vocabulaire des SC - Développe des catégories originales (p. ex.: instrument comme connaissances figées dans l’objet et l’usage normé; voir aussi F. Dumont, 1968, J. Habermas, 1966 [1990]) - et des modèles (description + formalisation + explication) d’opérations cognitives inabordables en SC → antipsychologisme
  37. 37. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.2 Conception émergentiste de la cognition sociale - Proposition épistémologique qui stipule que : Le tout est représentable et explicable par les actions - (ou les opérations) des parties Le tout n’est pas nécessairement la somme des parties - (principe ontologique) Il est possible de définir « somme » déductivement - comme le résultat d’opérations formelles indépendantes de toute description des parties (ou postulat méréologique: voir SIMONS, Peter, Parts. A Study in Ontology, New York: Oxford University Press, 1987)
  38. 38. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.2 Conception émergentiste de la cognition sociale Hutchins s’appuie sur une théorie de - l’organisation du travail Inspirée de Salmon: hiérarchies de sous-systèmes, - mesure des fréquences des interactions entre parties « Organisation » réfère à des mécanismes formels et - réels de distribution et de maîtrise formelle des actions (Coleman, n-c par E.D.) « Normes » est superposé aux concepts de - « structure », d’« opération », de « représentation »
  39. 39. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.2 Conception émergentiste de la cognition sociale Le sujet individuel est représenté comme un - réseau en soi: l’interaction est interconnectivité en réseau « If social processes are to be internalized, the kinds of transformations that internalization must make will be in part determined by the differences between information- processing properties of individual minds and those of systems of socially distributed cognition. (…) Systems composed of interacting individuals have a pattern of connectivity that is characterized by dense interconnection within minds and sparser interconnection between them. A cognitive process that is distributed across a network of people has to deal with the limitations on the communication between people. » CITW, p 284.
  40. 40. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.2 Conception émergentiste de la cognition sociale - Or l’émergentisme a une histoire (EPSTEIN, Joshua M., Generative Social Science. Studies in Agent-Based Computational Modeling, Princeton: Princeton University Press, 2006) - C’est au mieux un concept vague - La définition d’un concept de sujet collectif sur des bases émergentistes ou holistes entraîne des incohérences (Robillard, 2003, et ouvrage à paraître)
  41. 41. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.3 Représentationnalisme versus computationnalisme Représentationnalisme: requiert de concevoir les fonctions - neuronales (cerveau et/ou « esprit ») comme un ensemble de processus de traitement d’information, menant causalement à l’effectuation de tâches cognitives particulières ou à des comportements observables; ces mécanismes sont représentés (modélisés) par des opérations formelles (manipulation de symboles) qui réfèrent strictement au contenu des opérations cognitives et à leur contenu propre (intentionnel, sémantique, etc.) (P. ex.: BECHTEL, William, Mental Mechanisms. Philosophical Perspectives on Cognitive Neuroscience, New York: Routledge, 2008) Problèmes non réglés: la causalité intentionnelle ou cognitive; le - statut de lois ou de quasi-lois psychologiques. (P. ex.: CAMPBELL, Joseph Keim, O’ROURKE, Michael, SILVERSTEIN, Harry (editors), Causation and Explanation, Cambridge: MIT Press, 2007)
  42. 42. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.3 Représentationnalisme versus computationnalisme Computationnalisme: requiert de concevoir les fonctions - neuronales (cerveau et/ou « esprit ») comme un ensemble de processus de traitement d’information, menant causalement à l’effectuation de tâches cognitives particulières ou à des comportements observables; ces mécanismes sont représentés (modélisés) par des opérations formelles (manipulation de symboles) qui réfèrent strictement à la forme des opérations sans référence à leur contenu, et au résultat observable.
  43. 43. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. « Le computationalisme (sic) est l’hypothèse selon laquelle un système est cognitif du fait qu’il calcule des fonctions cognitives. » - Cummins, Robert, Schwartz, Georg, « Connexionnisme, computation et cognition », dans ANDLER, Daniel (sous la direction de), Introduction aux sciences cognitives, Paris : Gallimard, Coll. Folio/Essai, 1992, pp. 374-394. Problèmes non réglés: le statut des modèles; le statut de - l’explication (déductive, déterministe, etc.); les notions d’information, de complexité, d’architecture cognitive, de calcul cognitif, de référence; la fonction des émotions, de la conation, du contexte socioculturel.
  44. 44. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.3 Représentationnalisme versus computationnalisme - La théorie de Hutchins se trouve à mi- chemin: Représentationnaliste: les sous-systèmes - agentifs et instrumentaux sont décrits comme possédant des contenus représentant des états du monde; et la computation sociale effectuée en contexte est causalement attribuée à la distribution communicationnelle des éléments d’information permettant la réussite de la computation (objectifs atteints: exclure l’échouage, p. ex.)
  45. 45. 3. Analyse critique des enjeux pour une théorie de la connaissance et pour une théorie de la cognition sociale. 3.3 Représentationnalisme versus computationnalisme La théorie de Hutchins se trouve à mi-chemin: - Computationnaliste: le système socioculturel est construit - selon une distribution des tâches et des capacités d’opérer un « calcul », c’est-à-dire que: Ce système est un ensemble de fonctionnalités - (récursives ou non) à base de connaissances accessibles Les normes d’opération agissent au niveau: du - contrôle du système dans sa globalité mais aussi au niveau de chaque computation sous-systémique. Ces normes (ou règles computationnelles) ont - trait aux actions, aux communications, aux opérations, et aux décisions.
  46. 46. 3. Conclusion 3.1 Modèle organisationnel de Hutchins: - Limites: si toutes les organisations formelles (entreprises, etc.) reproduisent le modèle militaire (fordisme, etc.), et si elles sont toutes des institutions socialement et culturellement déterminées, il ne s’ensuit pas inductivement que toutes les formes sociales d’interaction sont descriptibles en termes d’organisation et de spécialisation - Applicabilité: analyse des formes de la communication dans les organisations (Robillard, 2004)
  47. 47. 3. Conclusion 3.2 Théorie de la connaissance Théorie de la science: Hutchins reproduit - implicitement le modèle déductif-nomologique de Hempel; neutralité des observations empiriques Théorie de la causalité: reproduit la thèse - représentationnaliste de la causalité cognitive (ceteris paribus) mais propose un modèle computationnel des opérations cognitives: compatibilité? Théorie du sens: le médium linguistique est décrit - comme un médium frégéen: sens et dénotation des expressions
  48. 48. 3. Conclusion 3.2 Théorie de la cognition sociale Le modèle computationnel est strictement parallèle à la - structure normative prescrite Surdétermination normative due au contexte - d’observation (opération de navigation militaire) La présence de la norme ne peut faire l’économie du - contrôle des actions: l’application de connaissances en contexte est une question de rapports d’autorité comme le démontre explicitement l’exemple militaire Ces rapports d’autorité sont ce qui organise la - communication. Communication ≠ computation - Communication → rapports sociaux -
  49. 49. Merci! Jean Robillard robillard.jean@teluq.uqam.ca

×