Représentationnalisme,
computationnalisme
et représentations sociales

       Quelques difficultés de
       catégorisatio...
Introduction

     Énoncé d’un problème épistémologique
1.

     Définitions: représentationnalisme,
2.
     computationna...
1. Énoncé d’un problème
   épistémologique

 Est-il nécessaire de postuler l’existence de
 représentations mentales collec...
1. Énoncé d’un problème
   épistémologique

 Précisions:
   Ce problème peut être analysé sous
   l’angle méthodologique
 ...
1. Énoncé d’un problème
   épistémologique
 Supposons un univers fictif U2:
   Physiquement en tous points identiques au
 ...
1. Énoncé d’un problème
   épistémologique

   Mais voilà: même possesseurs d’une
   langue commune, les habitants de U2
 ...
1. Énoncé d’un problème
   épistémologique

                                               Langage: ?




                ...
1. Énoncé d’un problème
   épistémologique
    Ce sont des
    anti-« Borgs »
    par excellence
1. Énoncé d’un problème
   épistémologique
      Ce sont des anti-« Borgs » par excellence
      Capables de citer une cro...
1. Énoncé d’un problème
   épistémologique

      Règle grammaticale autorisant les noms
 4.
      collectifs mais tout ré...
1. Énoncé d’un problème
   épistémologique

 Nota bene

 Ces attributs ne visent aucunement à
 décrire un(e) politicien(ne...
2. Définitions

  Les habitants de U2 forment-ils une
  société?
  La problématique de l’explication
  causale de la fonct...
2. Définitions

  Les sciences cognitives sont nées en même
  temps que:
    La théorie de l’information de Shannon
    La...
2. Définitions

  Les sciences cognitives ont pour
  modèle de base la thèse de Turing:
    Récursivité (algorithmes)
    ...
2. Définitions

  Deux grands paradigmes:
    Représentationnalisme
    Computationnalisme (connexionniste ou
    non)
2. Définitions
1. Représentationnalisme: requiert de concevoir les
   fonctions neuronales (cerveau et/ou « esprit »)
   c...
2. Définitions
     Représentationnalisme:
1.

     Problèmes non réglés:
        la causalité intentionnelle ou cognitive...
2. Définitions
  Le représentationnalisme tient compte de la dimension
  sémantique (symbolique, sémiotique, etc.) de la
 ...
2. Définitions
2. Computationnalisme: requiert de concevoir les
   fonctions neuronales (cerveau et/ou « esprit »)
   comm...
2. Définitions

« Le computationalisme (sic) est
l’hypothèse selon laquelle un système
est cognitif du fait qu’il calcule ...
2. Définitions
     Computationnalisme
2.

     Problèmes non réglés:
       le statut des modèles;
       le statut de l’...
2. Définitions
  Le computationnalisme ne tient pas compte de la dimension
  sémantique (symbolique, sémiotique, etc.) de ...
2. Définitions

     Représentations sociales:
3.
      Y a-t-il un encyclopédiste dans la
      salle?
2. Définitions
     Représentations sociales:
3.
        Plusieurs définitions sont possibles
        Chacune dépend:
    ...
2. Définitions
  Représentations sociales
  En général: le concept est défini par:
    Un processus causal de déterminatio...
2. Définitions
  Représentations sociales
  Souvent: les modèles développés sont pris
  pour les théories, et vice versa
 ...
2. Définitions

  Le mécanisme causal est souvent opaque
  Sinon, une théorie de la communication
  sociale viendra appuye...
3. Catégories en théorie des modèles et de
la mesure des représentations sociales

  Revenons au problème
  épistémologiqu...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Ce problème épistémologique remet
...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

3.1 Statut de la rationalité intenti...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Le représentationnalisme ne peut
 ...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

3.2 Explication des « effets » de gr...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Hypothèse de sociologie terrienne:...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

3.3 Théorie des modèles et théorie d...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Un modèle est toujours un construi...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Un modèle est toujours une
  idéal...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Si: « Sur U2, les phénomènes socia...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Comment classifier les événements
...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Comment classifier les événements
...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Quel sens attribuer aux événements...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Quel sens attribuer aux événements...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Quel sens attribuer aux événements...
3. Catégories en théorie des modèles et de
   la mesure des représentations sociales

  Quel sens attribuer aux événements...
4. Conclusion

 Revenons sur
 terre…



 U2
4. Conclusion

 La question initiale:
 Est-il nécessaire de postuler
 l’existence de représentations
 mentales collectivem...
4. Conclusion
 Réponse: non
 La thèse de la causalité agentive n’est qu’un
 postulat empirique: pas une théorie au sens
 p...
4. Conclusion
 Alternative
 Le modèle fictif U2 aura permis de constater
 les limites des deux paradigmes des
 sciences co...
4. Conclusion
 Alternative
 Il suffit de:
    Stipuler la possibilité des représentations
    sociales
    De les explique...
Conclusion
 Une telle théorie est l’objet d’un autre
 entretien…


                                        Merci!
        ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Représentationnalisme Et Computationnalisme

1 967 vues

Publié le

Une étude comparative des deux paradigmes principaux en sciences cognitives et étude visant à évaluer le postulat de la nécessité des actes mentaux en science de la cognition sociale

Publié dans : Formation, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 967
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Représentationnalisme Et Computationnalisme

  1. 1. Représentationnalisme, computationnalisme et représentations sociales Quelques difficultés de catégorisation Jean Robillard UQAM – Téluq
  2. 2. Introduction Énoncé d’un problème épistémologique 1. Définitions: représentationnalisme, 2. computationnalisme, représentations sociales Catégories en théorie des modèles et de 3. la mesure des représentations sociales Conclusion 4.
  3. 3. 1. Énoncé d’un problème épistémologique Est-il nécessaire de postuler l’existence de représentations mentales collectivement partagées afin d’expliquer causalement la formation et l’efficace des structures sociales? Explication causale? Siège des représentations? Représentations mentales partagées? Etc.
  4. 4. 1. Énoncé d’un problème épistémologique Précisions: Ce problème peut être analysé sous l’angle méthodologique J’en discuterai sous celui de l’évaluation des apports possibles des sciences cognitives à la connaissance produite par les sciences sociales
  5. 5. 1. Énoncé d’un problème épistémologique Supposons un univers fictif U2: Physiquement en tous points identiques au nôtre C.-à-d. les lois par nous connues de la physique, de la biologie en expliquent adéquatement les phénomènes Socialement identique Il y existe des individus et des groupes organisés d’individus ; des institutions sociales, des normes, etc. Un sociologue ou un anthropologue Terrien n’y observerait aucune particularité sociale telle qu’il puisse conclure à une différence fondamentale entre les deux univers, d’un point de vue social.
  6. 6. 1. Énoncé d’un problème épistémologique Mais voilà: même possesseurs d’une langue commune, les habitants de U2 sont incapables de produire et de conserver ce que nous appelons: « représentation sociale » Un examen neurologique démontrerait que les habitants de U2 ont un cerveau très différent de celui des humains:
  7. 7. 1. Énoncé d’un problème épistémologique Langage: ? Mémoire: ? Source: http://www.anatomie-humaine.com/Le-Cerveau-1.html
  8. 8. 1. Énoncé d’un problème épistémologique Ce sont des anti-« Borgs » par excellence
  9. 9. 1. Énoncé d’un problème épistémologique Ce sont des anti-« Borgs » par excellence Capables de citer une croyance (grâce à la 1. langue): « X croit que p » est… syntaxiquement « vrai » Société de citateurs Incapables de se représenter soi-même en 2. contexte d’interaction ou de relations sociales: « Croire que ‘X,Y, Z croient que p est vrai’ » est faux
  10. 10. 1. Énoncé d’un problème épistémologique Règle grammaticale autorisant les noms 4. collectifs mais tout référent collectif est non dénoté: « Nous » = f(x) ∈ ∅ « Je » n’est jamais « comme un autre » 5. Purs individualistes interagissant en 6. conformité à des règles (sociales, morales, éthiques, légales) dicibles par eux mais insignifiantes car irreprésentables (sociologie terrienne)
  11. 11. 1. Énoncé d’un problème épistémologique Nota bene Ces attributs ne visent aucunement à décrire un(e) politicien(ne) connu(e) ou non…
  12. 12. 2. Définitions Les habitants de U2 forment-ils une société? La problématique de l’explication causale de la fonction des représentations sociales est de plus en plus étudiée par les sciences cognitives appliquées aux sciences sociales.
  13. 13. 2. Définitions Les sciences cognitives sont nées en même temps que: La théorie de l’information de Shannon La cybernétique au sens technique du terme: inclusion de la rétroaction aux procédures de computation Les premiers essais en sciences de l’intelligence artificielle (Voir CREVIER, Daniel, À la recherche de l’intelligence artificielle, Paris : Flammarion, 1997, coll. Champs; SEGAL, Jérôme, Le Zéro et le Un. Histoire de la notion scientifique d’information au 20e siècle, Paris : Éditions Syllepse, 2003, coll. Matériologiques )
  14. 14. 2. Définitions Les sciences cognitives ont pour modèle de base la thèse de Turing: Récursivité (algorithmes) Application universelle (MTU) Opacité des opérations de computation (Test de Turing) Comparabilité des résultats à la faculté humaine mais supériorité des capacités computationnelles à celle-ci
  15. 15. 2. Définitions Deux grands paradigmes: Représentationnalisme Computationnalisme (connexionniste ou non)
  16. 16. 2. Définitions 1. Représentationnalisme: requiert de concevoir les fonctions neuronales (cerveau et/ou « esprit ») comme un ensemble de processus de traitement d’information, menant causalement à l’effectuation de tâches cognitives particulières ou à des comportements observables; ces mécanismes sont représentés (modélisés) par des opérations formelles (manipulation de symboles) qui réfèrent strictement au contenu des opérations cognitives et à leur contenu propre (intentionnel, sémantique, etc.) (P. ex.: BECHTEL, William, Mental Mechanisms. Philosophical Perspectives on Cognitive Neuroscience, New York: Routledge, 2008)
  17. 17. 2. Définitions Représentationnalisme: 1. Problèmes non réglés: la causalité intentionnelle ou cognitive; le statut des lois ou de quasi-lois psychologiques la « nature » propre des représentations Le locus primus des représentations individuelles (P. ex.: CAMPBELL, Joseph Keim, O’ROURKE, Michael, SILVERSTEIN, Harry (editors), Causation and Explanation, Cambridge: MIT Press, 2007)
  18. 18. 2. Définitions Le représentationnalisme tient compte de la dimension sémantique (symbolique, sémiotique, etc.) de la représentation individuelle Thèse: la sémanticité des représentations est la condition de la causalité qui les caractérise Modèles psycho-cognitifs de manipulation de symboles Immédiatement transposables en langages formels Thèse: homéomorphisme langage formel/structure des opérations mentales (langue « mentaliste » chez Fodor, p. ex) (FODOR, Jerry A., The Language of Thought, New York : Cromwell, 1975 ; FODOR, Jerry A., LOT2. The Language of Thought Revisited, New York: Oxford University Press, 2008)
  19. 19. 2. Définitions 2. Computationnalisme: requiert de concevoir les fonctions neuronales (cerveau et/ou « esprit ») comme un ensemble de processus de traitement d’information, menant causalement à l’effectuation de tâches cognitives particulières ou à des comportements observables; ces mécanismes sont représentés (modélisés) par des opérations formelles (manipulation de symboles) qui réfèrent strictement i) à la forme des opérations sans référence à leur contenu, et ii) au résultat observable.
  20. 20. 2. Définitions « Le computationalisme (sic) est l’hypothèse selon laquelle un système est cognitif du fait qu’il calcule des fonctions cognitives. » CUMMINS, Robert, SCHWARTZ, Georg, « Connexionnisme, computation et cognition », dans ANDLER, Daniel (sous la direction de), Introduction aux sciences cognitives, Paris : Gallimard, Coll. Folio/Essai, 1992, pp. 374-394.
  21. 21. 2. Définitions Computationnalisme 2. Problèmes non réglés: le statut des modèles; le statut de l’explication (déductive, déterministe, etc.); les notions d’information, de complexité, d’architecture cognitive, de calcul cognitif, de référence; la fonction des émotions, de la conation, du contexte socioculturel.
  22. 22. 2. Définitions Le computationnalisme ne tient pas compte de la dimension sémantique (symbolique, sémiotique, etc.) de la représentation individuelle Thèse: la « syntaxicité » des modèles représentationnels est la condition de la causalité qui les caractérise Controverse connexionnisme et anti-connexionnisme (Newell – versus – Minski, p. ex.) Modèles psycho-cognitifs de manipulation de l’information Thèse: l’unité d’analyse de la cognition est une information quantifiable observable en tant que schéma computationnel (opération de calcul) tenant lieu du sujet Immédiatement transposables en langages formels Thèse: homéomorphisme et déterminisme des structures (schémas) des opérations mentales ⇒ langage formel Opacité des opérations et de la référence
  23. 23. 2. Définitions Représentations sociales: 3. Y a-t-il un encyclopédiste dans la salle?
  24. 24. 2. Définitions Représentations sociales: 3. Plusieurs définitions sont possibles Chacune dépend: D’un programme de recherche (Lakatos) D’un cadre méthodologique (métathéories de l’observation, de l’interprétation [heuristiques, etc.], de la preuve; principes de logistique, de gestion de projet, de mise en œuvre des dispositifs expérimentaux) Surdétermination? (Cartwright) D’une philosophie (naïve ou non) de la science: Ontologie acceptable Théorie de la catégorisation Théorie de la vérité Théorie de la causalité
  25. 25. 2. Définitions Représentations sociales En général: le concept est défini par: Un processus causal de détermination (ou de construction) d’un ensemble quelconque de contenus cognitifs assignables à plus d’un individu Postulat implicite: ce processus est directement et causalement lié aux facultés cognitives des individus: Fonction sommative ou agrégative (statistique ou phénoménologique, etc.)
  26. 26. 2. Définitions Représentations sociales Souvent: les modèles développés sont pris pour les théories, et vice versa Les relations causales (p.ex.: les fonctions d’utilité en microéconomie) sont formellement justes mais empiriquement questionnables (opacité référentielle encore) Classification et catégorisation déficientes
  27. 27. 2. Définitions Le mécanisme causal est souvent opaque Sinon, une théorie de la communication sociale viendra appuyer la thèse de la causalité du processus de formation des représentations causales Communication ≡ distribution de contenus quelconques parmi une population donnée (i.e. en fonction des paramètres de catégorisation utilisés) → processus analysable et testable
  28. 28. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Revenons au problème épistémologique initial Comment analyser et interpréter le fait qu’une collection quelconque d’individus vivant sur U2 forme un contexte de socialité sans que ces individus ne soient capables de se représenter ces mêmes contextes?
  29. 29. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Ce problème épistémologique remet en question: Statut de la rationalité intentionnelle agentive Explication des « effets » de groupe (causalité émergente) Les notions de modèles et de mesure
  30. 30. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales 3.1 Statut de la rationalité intentionnelle agentive Une approche de type représentationnaliste postule la rationalité intentionnelle agentive: individualisme P. ex.: la théorie boudonnienne des « bonnes raisons » de faire x compte tenu de Y; le concept boudonnien de « transsubjectivité » (transitivité formelle des préférences individuelles et des dispositions à agir selon un plan) Computationnalisme: non
  31. 31. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Le représentationnalisme ne peut prendre en charge l’étude de a socialité sur U2 sans quelques abandons Le computationnalisme: oui, mais il y a un prix
  32. 32. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales 3.2 Explication des « effets » de groupe, émergentisme des causes Une approche de type représentationnaliste est émergentiste Thèse de la sommation ou de l’agrégation des causes (individuelles) et des effets (sociaux) (CAMPBELL, Joseph Keim, O’ROURKE, Michael, SILVERSTEIN, Harry (editors), Causation and Explanation, Cambridge: MIT Press, 2007; CARTWRIGHT, Nancy, Hunting Causes and Using Them. Approaches in Philosophy and Economics, Cambridge: Cambridge University Press, 2007; FRANCK, Robert (sous la direction de), Faut-il chercher aux causes une raison ? L’explication causale dans les sciences humaines, Paris : Librairie Philosophique J. Vrin, 1994) Computationnalisme: émergentisme systémique Assimilation de la causalité émergente à une forme de causalité observable expérimentalement (simulation)
  33. 33. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Hypothèse de sociologie terrienne: « Sur U2, les phénomènes sociaux semblent émerger d’interactions non conscientes entre les membres de la société. » Le représentationnalisme: pas d’accord Le computationnalisme: d’accord La causalité des phénomènes émergents reste inconnue Implicite: finalité des interactions
  34. 34. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales 3.3 Théorie des modèles et théorie de la mesure Un modèle est toujours lié à une quelconque procédure de mesure: formulation de la ou des hypothèses identification des variables classification des faits et/ou de l’information, détermination des valeurs paramétriques formalisation épreuve ROBILLARD, Jean, « La modélisation », dans GAUTHIER, Benoît (sous la direction de), Recherche Sociale. De la problématique à la collecte des données, Québec : Presses de l’Université du Québec, 2009, pp. 135-166.
  35. 35. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Un modèle est toujours un construit formel Logique: en langue naturelle ou en langage formel Mathématique (incluant statistique) Déterministe ou non (c.-à-d. probabilitaire) La difficulté consiste à établir la correspondance du modèle au réel exprimé Théorie de la référence Théorie de la preuve
  36. 36. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Un modèle est toujours une idéalisation (c.f. Bunge) Représentativité limitée à une classe d’événements Pour toute classe É, il existe une classe de référents X, et une fonction bijective de É sur X: pour tout α ∈ É, f(x) = α Le nœud du problème est la classification: quelles catégories?
  37. 37. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Si: « Sur U2, les phénomènes sociaux semblent émerger d’interactions non conscientes entre les membres de la société. » Alors: Comment classifier les événements (unitaires): quel est le but à atteindre? C.-à-d.: Quel sens peut-on attribuer aux événements et quel concept les décrit le mieux?
  38. 38. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Comment classifier les événements unitaires (U2)? Représentationnalisme: Doit abandonner la thèse de la causalité intentionnelle agentive Alternative: théorie dispositionnelle non déterministe de l’action individuelle Mais à quel prix? Doit abandonner la thèse de l’homéomorphisme des modèles linguistiques et des actions observables
  39. 39. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Comment classifier les événements unitaires (U2)? Computationnalisme: Doit abandonner le postulat implicite de la faculté computationnelle des sujets: Le sujet est stricto sensu un système computationnel préservant la thèse de l’opération calculatrice comme signifiant le concept de faculté cognitive Doit abandonner la thèse de l’homéomorphisme et déterminisme des structures (schémas) des opérations mentales ⇒ langage formel Opacité des opérations et de la référence ⇒ transparence des modèles et de la théorie de la référence
  40. 40. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Quel sens attribuer aux événements et quel concept les décrit le mieux (U2)? Concept = fonction prédicative Catégoriser: Dans un ensemble É d’événements, réunir des propriétés en une même classe et attribuer à chaque classe un prédicat P: P = {x ∈ É | Px} Dans les deux cas (R & C): l’ensemble É de référence devra être entendu comme étant régi par des fonctions aléatoires (espace probabilisé)
  41. 41. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Quel sens attribuer aux événements et quel concept les décrit le mieux (U2)? Si: l’ensemble É de référence est un espace probabilisé Alors: la seule explication est une explication fondée sur les procédures statistiques d’agrégation Aucun concept d’intentionnalité agentive ne peut être posé comme motif causal d’explication Soulève le problème épistémologique de l’inférence statistique (valeur logique de la généralisation par induction)
  42. 42. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Quel sens attribuer aux événements et quel concept les décrit le mieux (U2)? Soulève le problème épistémologique de la représentativité du modèle statistique et de l’attribution d’une fonction aléatoire à l’analyse des faits sociaux Un ensemble d’événements sociologiquement observables n’est pas ontologiquement identique à une telle fonction
  43. 43. 3. Catégories en théorie des modèles et de la mesure des représentations sociales Quel sens attribuer aux événements et quel concept les décrit le mieux (U2)? Soulève également le problème classique de la valeur des paramètres: École fréquentiste des probabilités adopte une image « réaliste » du monde: les probabilités existent réellement et le monde est un vaste ensemble d’événements aléatoires École « épistémiste » (bayesienne) adopte une image relativiste du monde: les probabilités d’une classe d’événements sont liées à l’état des connaissances de ces événements
  44. 44. 4. Conclusion Revenons sur terre… U2
  45. 45. 4. Conclusion La question initiale: Est-il nécessaire de postuler l’existence de représentations mentales collectivement partagées afin d’expliquer causalement la formation et l’efficace des structures sociales?
  46. 46. 4. Conclusion Réponse: non La thèse de la causalité agentive n’est qu’un postulat empirique: pas une théorie au sens propre du terme (ou système hypothético- déductif) Cette thèse est liée à celle de la rationalité agentive: l’intentionnalité est l’expression véhiculaire de la rationalité agentive (normativisme) McLAUGHLIN, Brian P., COHEN, Jonathan, Contemporary Debates in Philosophy of Mind, Malden (MA): Blackwell Publishing, 2007
  47. 47. 4. Conclusion Alternative Le modèle fictif U2 aura permis de constater les limites des deux paradigmes des sciences cognitives Avec U2, le problème épistémologique → l’impossibilité de « Croire que ‘X,Y, Z croient que p est vrai’ » est faux C.-à-d.: !› représentations sociales
  48. 48. 4. Conclusion Alternative Il suffit de: Stipuler la possibilité des représentations sociales De les expliquer non sur le plan de la causalité intentionnelle agentive Mais sur celui de l’attribution interindividuelle de propriétés sémantiques ou cognitives Requiert une théorie de l’attribution en contexte d’interaction
  49. 49. Conclusion Une telle théorie est l’objet d’un autre entretien… Merci! Robillard.jean@teluq.uqam.ca http://jeanrobillard.googlepages.com http://webphilosophus.blogspot.com

×