Dossier de presse

EMBARGO
19.11.21013 à 20 h 00
(Seul le discours prononcé fait foi)

Visite d’État de
LL.AA.RR. le Grand...
Anatolie et qui ont contribué à sa richesse et à sa diversité. La République turque a réussi à
créer un modèle original qu...
Monsieur le Président,
Le Luxembourg est un membre fondateur de l’Union européenne et son engagement envers
le projet d’in...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Discours au dîner officiel version du 11 novembre 2013

2 330 vues

Publié le

Grand Duc Disours Visite d'Etat Turquie

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 330
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 744
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Discours au dîner officiel version du 11 novembre 2013

  1. 1. Dossier de presse EMBARGO 19.11.21013 à 20 h 00 (Seul le discours prononcé fait foi) Visite d’État de LL.AA.RR. le Grand-Duc et la Grande-Duchesse en République de Turquie du 18 au 22 novembre 2013 Discours de S.A.R. le Grand-Duc à l’occasion du dîner de gala offert par Abdullah Gül, président de la République de Turquie au Palais présidentiel « Ҫ ankaya », le 19 novembre 2013 Monsieur le Président, Chère Madame Gül, C’est un très grand plaisir et une joie toute particulière pour la Grande-Duchesse et pour moi-même de pouvoir effectuer cette première visite d’Etat en Turquie. Je vous remercie de tout cœur, Monsieur le Président, pour les paroles que vous venez de nous adresser et qui nous ont profondément touchés. Nous nous réjouissons ensemble avec toute la délégation luxembourgeoise de pouvoir découvrir ou redécouvrir les multiples facettes de votre cher et beau pays. L’accueil chaleureux que nous avons déjà ressenti durant cette première journée témoigne de l’hospitalité légendaire du peuple turc et reflète l’expression des liens d’amitié et de respect mutuels qui existent entre nos deux pays. Monsieur le Président, Excellences, Mesdames et Messieurs, De par sa position géographique au carrefour de l’Europe, du Moyen Orient et de l’Asie centrale, la Turquie est naturellement devenue un pont entre l’Orient et l’Occident. La Turquie moderne, la République dont vous venez de célébrer le 90ème anniversaire, porte en elle les traces historiques et culturelles de toutes les civilisations qui se sont épanouies en
  2. 2. Anatolie et qui ont contribué à sa richesse et à sa diversité. La République turque a réussi à créer un modèle original qui concilie ses traditions historiques et religieuses avec les valeurs de démocratie et de laïcité voulues par Mustafa Kemal Atatürk. Forte de 76 millions d’habitants constitués d’une population jeune, travailleuse et entreprenante, avec un niveau de vie qui ne cesse de progresser, l’économie turque, particulièrement dynamique, est en croissance constante tant à l’intérieur que sur les marchés extérieurs. La Turquie est devenue une puissance incontournable du continent européen. Le fait que nous soyons accompagnés de trois Ministres et d’une forte délégation économique témoigne du grand intérêt que nous attachons à cette visite. Nous nous réjouissons de découvrir non seulement votre capitale Ankara, mais aussi la métropole économique et culturelle qu’est Istanbul. Nous nous rendrons également à Gaziantep, une étoile montante de l’Anatolie du sud-est. Notre itinéraire est bien le reflet de cette diversité et de cette richesse que je viens de mentionner. Monsieur le Président, C’est après la deuxième guerre mondiale que nous sommes véritablement devenus partenaires et alliés dans de nombreuses organisations européennes et internationales, notamment l’ONU, l’OCDE, l’OTAN et le Conseil de l’Europe. Un moment décisif dans nos relations fut l’ouverture en 1987 d’une ambassade turque à Luxembourg, suivie en novembre 2011 de l’établissement d’une ambassade luxembourgeoise à Ankara. Nos deux pays partagent la même conviction que la politique étrangère doit être fondée sur le droit international et sur la coopération multilatérale afin d’œuvrer collectivement pour la paix, le développement et le respect des droits de l’homme. C’est donc tout naturellement que nos pays jouent un rôle actif au sein des Nations Unies pour joindre leurs efforts au service de la communauté internationale. Tout comme la Turquie avant lui, le Luxembourg a souhaité exercer ses responsabilités au plus haut niveau, en occupant, depuis le début de cette année et pour un an encore, un siège non-permanent au sein du Conseil de sécurité. Le Luxembourg soutient depuis ses débuts l’initiative de l’« Alliance des Civilisations » lancée conjointement par la Turquie et l’Espagne. Cette initiative a pour mission d’améliorer la compréhension et les relations entre nations et peuples de cultures et des religions différentes afin de contribuer à freiner les forces qui alimentent la polarisation et les extrémismes. Nos deux pays n’oublient pas non plus les populations les plus démunies de la planète et font preuve de solidarité dans le cadre d’une politique de développement active. Le Luxembourg consacre plus de 1% de son revenu national brut à l’aide publique au développement. La Turquie est devenue un donateur reconnu par le Comité d’aide au développement de l’OCDE. Je voudrais saluer ici tout particulièrement les efforts considérables que votre pays consent en faveur des réfugiés syriens. La Grande-Duchesse visitera demain un camp dans la région de Nizip et pourra se rendre compte de l’ampleur des mesures prises par la Turquie pour venir en aide aux personnes déplacées. 2
  3. 3. Monsieur le Président, Le Luxembourg est un membre fondateur de l’Union européenne et son engagement envers le projet d’intégration n’a jamais fléchi. Nous savons que notre souveraineté et notre prospérité peuvent s’épanouir au sein de l’espace de paix et de stabilité créé sur notre continent après la deuxième guerre mondiale. La Turquie a fait le choix de poser sa candidature à l’Union européenne et en a fait un « objectif stratégique » de sa politique. Vous avez vocation à prendre place et à jouer un rôle dans l’Union européenne. Nous soutenons cette aspiration comme nous soutenons fermement le processus de réforme que vous avez engagé dans le cadre des négociations d’adhésion. Nous nous réjouissons que la Turquie se soit déclarée prête à adopter les valeurs et les normes européennes en matière de démocratie et de droits de l’homme ainsi que l’ensemble de l’acquis communautaire. Nous saluons les efforts considérables que votre pays a déjà accomplis dans ce domaine. Après une période de ralentissement dans le processus d’adhésion, l’ouverture toute récente d’un nouveau chapitre laisse espérer qu’une nouvelle impulsion a pu être donnée aux négociations. Monsieur le Président, Je formule l’espoir que notre visite dans votre beau pays permettra de renforcer encore davantage les liens entre nos peuples en favorisant la connaissance mutuelle et en créant de nouvelles opportunités de rencontres dans les domaines politique, économique et culturel. De même que le Luxembourg considère la Turquie comme un pont vers l’Orient, je souhaite que la Turquie voie le Luxembourg comme une porte d’entrée dans l’Union européenne. C’est dans cet esprit, qu’ensemble avec la Grande-Duchesse, je vous invite à lever votre verre et de boire à la santé du Président de la République de Turquie et de Madame Gül, ainsi qu’à la prospérité et à l’amitié entre nos deux nations. 3

×