PrésentationsLes
En préambulesur le numérique
Un outil au service de …Pas de guerre homme contremachinePas mieux avantPas impossible de travaillersans2.0, digital, r.s....
L’approcheAttention,ce passage n’est pas conseilléà tous ceux qui ont des certitudes …
Il est interdit d’interdire ?Innover c’est quoi ?Penser autrement, Pourquoi ?Le monde change ? Ah bon !Peut-on parler d’er...
Et si demain était construitavec :-Du bon sens-De la confiance-De la reconnaissance-Et l’envie de vivre bien tousensemble ...
On m’a ditque le monde change …
Le monde change et nousaussi. Et l’entreprise ?Quels sont les nouveaux défisque rencontrent les entreprises?Pourquoi doive...
PrésentationsLes-3400 av. JC 1440 - 1778 1991 - 2006
Mais quels sont les basiquesde l’entreprise ?N’a-t-elle pas déjà évolué ? Etquelles sont les questions defond ?Gagner de l...
Une entreprise est d’abord unregroupement au service d’unbesoinL’entreprise n’existe que par leregroupement. Mais commentf...
Un premier essaisur l’entreprise 2.0définition
PrésentationsLesL’entreprise 2.0 est un regroupement humain à but lucratif lié par la confiance et le partage d’une vision...
Une nouvelle entreprise ?L’entreprise 2.0en pratique, c’est quoi ?
La question :Comment présenter lesnouvelles organisationsd’entreprises collaboratives,communautaires et agiles?A ce jour, ...
La question :Comment présenter lesnouvelles organisationsd’entreprises collaboratives,communautaires et agiles?A quoi pour...
Représentons ce nouvel organismevivant : l’entreprisePeu à peu vers l’entreprisecommunautaire et ouverte
L’entreprise avant :La représentation de l’entreprisetraditionnelleL’entreprise traditionnelle est :-Au cœur : un savoir, ...
L’entreprise avant :La représentation de l’entreprisetraditionnelleLes collaborateurs et les flux :-Le collaborateur est p...
L’entreprise évoluant :La représentation de l’entreprisetraditionnelle qui avanceLes recherches sont allées vers :-Une vol...
L’entreprise évoluant :L’entreprise 2.0 dite sociale etcollaborativeLes difficultés :-Problème de repenser un modèle organ...
L’entreprise évoluant :L’entreprise 2.0 vers l’entreprisecommunautaire dans un objectifde social innovationLes ajouts :-Un...
Les grands organesde l’entreprise
Que doit-on attendre desRessources Humaines ?Les enjeux de cette nouvelleentreprise dépassent lesRessources Humaines maisr...
Mais à quoi sert un service decommunication dans uneentreprise surinformée?A-t-on encore besoin depersonnes qui produisent...
L’économie de la qualitémettait en exergue lescompétences et surtout lesexpertises ?Le Taylorisme avait créé unechaîne de ...
Repenser le consommateur etrester connecté?Sommes-nous tous, partout ettout le temps, potentiellementnumérique ?Il faut do...
Conclusionspremières pistes et visions
Encore tout à construireMais sans oublier tout ce quimarche et a marché.La nouvelle entreprise, c’est :-Un projet d’entrep...
Les salariés : des joueurs qui doivents’adapter … ?Ou une armée en mouvement !
De la révolution à la continuitéNe coupons pas les têtes !La nouvelle entreprise, c’est :-L’obligation d’une organisation ...
Mais tout cela n’est possible que siles hommes décident de penserautrement …Une entreprise 2.0 avec des salariés 1.0 n’exi...
Nouveautés Skema
Une réflexion :Les 7 clés de l’entreprise1. Des dirigeants leaders et responsables : distinguer salariésdirigeants et entr...
Une réflexion :quelques éléments de départ1. Avoir des réponses par type d’entreprise : une PME de 2personnes n’est pas un...
Conclusionspour une entreprise
Des projets à pousser1. Organisation et process du savoir et de la capitalisation2. Plan de Continuité et de transmission ...
PrésentationsLesMerci pour votre écoutexavier.aucompte@gmail.com
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2013 04-29 - skema - présentation de x aucompte

333 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
333
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • Wea agence conseil © - Mars 2012 - Confidentiel - Document contractuel
  • 2013 04-29 - skema - présentation de x aucompte

    1. 1. PrésentationsLes
    2. 2. En préambulesur le numérique
    3. 3. Un outil au service de …Pas de guerre homme contremachinePas mieux avantPas impossible de travaillersans2.0, digital, r.s.e., collaboratif, …-Les outils ne sont que des outils-Oui le r.s.e. est l’avenir dans une autre entreprise. Oui, c’est unebombe improductive dans une classique-Oui le collaboratif est impératif. Non, il ne sert à rien sans socialLearning, capitalisation, gestion du savoir, partage ettransmission-Non le digital n’est pas limité au service, aux emplois debureaux et/ou aux grandes entreprises-Oui le digital sera partout et va tout changer. Oui, ce sont lesusages possibles avec ces technologies qui vont tout changer-Oui Facebook sans être expliqué & contrôlé fait perdre dutemps-Non les jeunes générations feront la révolution car plus habitués-C’est l’entreprise qui décidera de son avenir et pas lestechnologies ! Elle doit changer de modèle …En préambuleLe digital
    4. 4. L’approcheAttention,ce passage n’est pas conseilléà tous ceux qui ont des certitudes …
    5. 5. Il est interdit d’interdire ?Innover c’est quoi ?Penser autrement, Pourquoi ?Le monde change ? Ah bon !Peut-on parler d’erreur ?La croyance en la terre plate …Accepter la fin d’un monde-Photo Services Surcouf-Virgin / Fnac Games-Peugeot- Accor Daily Motion-Le Référendum La campagne Présidentielle-Le mariage pour tous La réforme de l’école-Le droit du travail …-Et si les entreprises et organismes publics devenaientrentables ?-Et si l’obligation de service public était plus fort en mêmetemps ?En introductionL’approche
    6. 6. Et si demain était construitavec :-Du bon sens-De la confiance-De la reconnaissance-Et l’envie de vivre bien tousensemble ?-En gagnant de l’argentDes premières pistes-Refuser les logiques : vive le plan « Z »-Ne pas croire que ce qui a marché marchera-Imaginer, innover et rêver : autrement-Penser l’impensable-Copier les autres tout le temps et construire plus-Vouloir se former tout au long de la vie-Croire en son obligation à l’erreur-Accepter la sanction-Respecter l’expérience-Aimer les autres-Curiosité, culture et HistoireEn introductionL’approche
    7. 7. On m’a ditque le monde change …
    8. 8. Le monde change et nousaussi. Et l’entreprise ?Quels sont les nouveaux défisque rencontrent les entreprises?Pourquoi doivent-elles changer /évoluer ?Un nouveau monde qui transforme notrequotidien :-Le développement des nouvelles technologiesdans notre quotidien ;-Les Unes aux informations quotidiennes et endirect qui nous amènent à être des spectateurset récepteurs ;-La perte de repères, de croyance et devaleurs : à la recherche de la confiance ;-La mondialisation pour nos vacances, pour nosloisirs, pour nos réflexions, pour notre business,…-Un monde qui croit tout savoir, tout comparer,tout marchander, …L’entreprise peut-elle continuer avec une mêmeorganisation et de mêmes concepts dans unmonde bouleversé ?ContexteUn mondeen évolution
    9. 9. PrésentationsLes-3400 av. JC 1440 - 1778 1991 - 2006
    10. 10. Mais quels sont les basiquesde l’entreprise ?N’a-t-elle pas déjà évolué ? Etquelles sont les questions defond ?Gagner de l’argent …Le passage à une nouvelle économie :-Avant : une économie de la qualité qui structuraitl’entreprise dans son approche produit, dans sonorganisation, dans sa gestion des Ressources Humaines ;-Aujourd’hui : une économie de l’innovation et de plus enplus de la vitesse ;N’est-ce pas une mode qui oublie l’essentiel ? :-Après avoir mis de côté la production et l’avoirexternalisée, nous entendons « Produire français »;-En même temps que les entreprises intermédiaires sontattaquées et où les liens entre distributeurs finaux etproducteurs se resserrent ;-Ces phénomènes montrent la non prise en compte de laréalité et du besoin d’un écosystème complet et de sadiversité.L’entreprise doit donc évoluer !ContexteEcosystèmeet économie
    11. 11. Une entreprise est d’abord unregroupement au service d’unbesoinL’entreprise n’existe que par leregroupement. Mais commentfonctionne t’il ?L’entreprise est une formule complexe aux axes simplesqui évoluent :-L’entreprise doit gagner de l’argent. En cela, elle reposesur un business model. Celui-ci n’a plus rien à voir avecles modèles existants : Nouvelles attentes desconsommateurs, Co-création des produits, …-Pour répondre à la production de ces produits et services,le Taylorisme a marqué le XXèmesiècle mais est maintenantdépassé. Quelle organisation du travail demain ?-Et pour que ce modèle fonctionne, il existe un contratsocial en interne qui ne marche plus comme ne marcheplus celui de notre société.Notre mission, notre obligation est de repenser ces troislignes fortes de l’entreprise.Le problème est que l’entreprise est transparente et en lienfort avec la société qui doit elle-même régler ces sujets.Le quoiCe qui doitévoluer
    12. 12. Un premier essaisur l’entreprise 2.0définition
    13. 13. PrésentationsLesL’entreprise 2.0 est un regroupement humain à but lucratif lié par la confiance et le partage d’une vision communeavec lobjectif de produire industriellement ou non des produits de qualité mais aussi de proposer toujours plus denouveaux produits et services nouveaux co-créés avec les clients, les partenaires, les prestataires, les prospectset l’ensemble de la communauté d’entreprise.Lorganisation hiérarchique de cette entreprise est identique à lentreprise 1.0 traditionnelle avec une transversalité etune agilité beaucoup plus importantes.Les modes de fonctionnement sont, par principe, collaboratifs, participatifs et ouverts aux partenaires, clients,prospects, ... L’approche communautaire semble aujourd’hui la réponse la plus adéquate à cette transformation et auxnouvelles attentes.L’approche communautaire permet de conserver l’organisation existante en lui donnant la souplesse et latransversalité perdues. Elle n’oblige pas le collaborateur mais le place dans un contexte de confiance et dereconnaissance adéquate à son investissement et son épanouissement. La communauté d’entreprise permet deretrouver autrement l’esprit d’entreprise qui ne s’impose plus mais qui est créé et défendu par l’ensemble desacteurs de l’entreprise dans lesquels on compte aussi les clients, les fans, les prestataires et les partenaires.Le parcours professionnel et la réussite dun salarié dans cette structure sont en relation avec son investissement etsa capacité à créer de la plus-value même si celle-ci nest pas directement liée à son emploi. L’engagement n’estplus seulement personnel mais collectif et social. Nous parlons alors de « Culture du Service » en internecomme en externe.Les outils du web 2.0 et de la mobilité (tablettes, Smartphones,…) sont des « indispensables » au service decette entreprise mais lentreprise 2.0 nexiste pas par la simple utilisation de ces outils. Ils sont des leviers et desfacilitants.Lentreprise 2.0 est un modèle en construction qui demande, face au nouveau contexte et aux nouvelles attentes, defaire évoluer le style managérial, les modes de relation entre acteurs et organisation du travail. Dans ce cadre,chaque entreprise définit le périmètre et les étapes de ses réflexions et transformations.
    14. 14. Une nouvelle entreprise ?L’entreprise 2.0en pratique, c’est quoi ?
    15. 15. La question :Comment présenter lesnouvelles organisationsd’entreprises collaboratives,communautaires et agiles?A ce jour, les présentations d’organisationd’entreprises ont été sous une approche :-Pyramide : vision d’une entreprise structurée etliée aux sens de décisions et aux couches demanagement ;-Matrice : construire un modèle de présentationqui explique que les silos métiers etorganisationnels sont dépassés par letransversal ;-Réseau : Très utilisé pour montrer tous lesliens entre les individus et toutes les liaisons« nerveuses » d’une organisationCes modes de présentation ne permettent pasd’expliquer ni de montrer la force et la différencedu communautaire.RéflexionsCommentvisualiser ?
    16. 16. La question :Comment présenter lesnouvelles organisationsd’entreprises collaboratives,communautaires et agiles?A quoi pourrions-nous rapprocher les effets et réalités ducommunautaire dans l’organisation d’entreprise ? :-Le jonc : A la différence d’une structure forte (le chêne),l’entreprise a besoin d’être agile et toujours en accordavec le contexte et les besoins (le jonc)-L’écosystème : Toutes les représentations montrent lesflux d’informations dans l’entreprise mais pas les effets etles enchainements à partir de ces flux. Il pourrait êtrepensé une approche organique ou systémique ;-La Terre : elle symbolise clairement une organisationcomplexe de vie, d’interactions, de flux, … Elle se réguleet crée pour une dynamique positive (social innovation) ;-Le virus : La nouvelle organisation va vite. Elle varécupérer des informations sur son environnement et enmême temps se développer. La viralité des pratiques, desidées, est un effet recherchée s’il est capitalisé.RéflexionsAutresmodèles
    17. 17. Représentons ce nouvel organismevivant : l’entreprisePeu à peu vers l’entreprisecommunautaire et ouverte
    18. 18. L’entreprise avant :La représentation de l’entreprisetraditionnelleL’entreprise traditionnelle est :-Au cœur : un savoir, une expérience et toutesles données pour exploiter et produire-Autour : une organisation pour aller de plus enplus vite et de mieux en mieux pour rechercherdu gain-La seconde couche : au départ très simple, acréé des silos d’activité en lien avec lacomplexification des organisationsPropositionNouvelleprésentationLe cœur avec le savoir faireL’organisation au service dusavoir faireUn découpage del’organisation par silosmétiers et fonctions (Finance,RH, SI,…)
    19. 19. L’entreprise avant :La représentation de l’entreprisetraditionnelleLes collaborateurs et les flux :-Le collaborateur est placé dans des silos-Les flux d’informations vont du noyau versl’extérieur-Plus on est loin du noyau (l’information) moinson a de responsabilitésPropositionNouvelleprésentationChaque point représente uncollaborateurLe cœur avec le savoir -faireet l’information d’entrepriseLa Direction de l’entreprisequi a accès à tout le savoirLe management qui a unepartie du savoir transmisLa masse des collaborateursLes informations / décisionsvont du centre vers lescollaborateurs
    20. 20. L’entreprise évoluant :La représentation de l’entreprisetraditionnelle qui avanceLes recherches sont allées vers :-Une volonté de faire remonter des informations de bas enhaut car les dirigeants inconscients de la réalité du terrain-Libérer les énergies des collaborateurs en passant par-dessus les silos-Mais opposition entre silo et ouverture-Mais augmentation de la data centrale sans capacité defiltre et de capitalisationPropositionNouvelleprésentationMise sous tension du cœur avec unbesoin de gestion des data de plusen plus forteDéveloppement des échangestransversaux en dehors dessilos et en dehors de lahiérarchieRemontée des informationsterrain avec ou sans le filtresilo et hiérarchie. Queltraitement ?
    21. 21. L’entreprise évoluant :L’entreprise 2.0 dite sociale etcollaborativeLes difficultés :-Problème de repenser un modèle organisationnel enrupture avec l’ancien-Problème de la mise en avant des collaborateurs et de sagestion RH-Problème d’une augmentation de l’information non filtrée,non capitalisée et non exploitable au final-Agilité créée dans certains cas mais organisationdéstabiliséePropositionNouvelleprésentationInfobésité et difficulté de gestion desdonnées et informationsCréant des risques sur la sécuritédes donnéesElle met en avant lespersonnes et talents qui semettent en valeur (personalbranding interne) et ruptureavec une partie descollaborateursDisparition voulue des silosmais management enquestionnement etorganisation enréorganisation continueDifficulté de spécifier des R.O.I., defaire du contrôle de gestion, devoir de l’atteinte d’objectifscollectifs, …
    22. 22. L’entreprise évoluant :L’entreprise 2.0 vers l’entreprisecommunautaire dans un objectifde social innovationLes ajouts :-Une couche communautaire libérant les énergies, donnant auxsilos leurs rôles de filtre et de décision et protégeant le cœur« data »-Une couche mobilité/accessibilité permettant l’ouverture maisavec un pan sécurité fort-Les deux permettent l’ouverture à l’externe en diffusant et sonten écoute pour répondre à l’objectif de social innovationPropositionNouvelleprésentationLa couche communautaireLa couche mobilité, accessibilité etsécurité est l’ouverture maîtrisée surl’externeEspace communautaireexterne pour écouter etinteragirCollaborateurs mis en lumièrespar l’action communautaireOrganisationnelle conservéepermettant le filtre de l’informationData rééquilibrée car échanges sur lecommunautaire et filtre des silospermettant agilité et et capitalisation
    23. 23. Les grands organesde l’entreprise
    24. 24. Que doit-on attendre desRessources Humaines ?Les enjeux de cette nouvelleentreprise dépassent lesRessources Humaines maisreposent sur les RessourcesHumaines ?Dans une entreprise en mouvement, nous attendons ducollaborateur :-Une intégration rapide ;-Le partage de l’histoire d’entreprise et de son projet ;-La confiance en son organisation et ses hommes ;-L’envie de partager et de co-créer-La souplesse dans son activité qui lui permettra d’évolueravec l’entrepriseLes RH sont alors des transformateurs humains. Ils sont làpour mettre dans les bonnes conditions, détecter les talents,transformer les savoirs, aider à la diffusion et imaginer demainau service du projet d’entreprise avec de nouveaux acteurssociaux.Les évolutionsAu sein desRH
    25. 25. Mais à quoi sert un service decommunication dans uneentreprise surinformée?A-t-on encore besoin depersonnes qui produisent descontenus alors que tous lescollaborateurs le font oupeuvent le faire ?La communication doit :-Ne plus être un producteur d’informationcomme il l’a été pendant les 20 dernièresannées ;-Être un créateur ou diffuseur de sens ;-Aider à donner envie de construire, deconnaître, d’innover, de rêver et de travaillerLe service de communication devient un servicestratégique de l’entreprise pour lequel lescritères de réussite ne sont pas le nombre ou laqualité de produits mais la capacité àtransmettre des messages et du sens.Les évolutionsAu sein de lacommunication
    26. 26. L’économie de la qualitémettait en exergue lescompétences et surtout lesexpertises ?Le Taylorisme avait créé unechaîne de valeurs qui identifiaitles expertises plus ou moinsimportantes dans les process,Qu’en est-il aujourd’hui ?La fin des métiers et des experts à la modeXXème et souvenez-vous du XIXème :-Doit-on refuser la bonne idée d’un non expert ?-Peut-on oublier que le premier desconsommateurs est le collaborateur ?-Dans un monde en perpétuel évolution, quelleest la durée de vie d’une expertise ?-Le consommateur n’est-il pas le meilleur expertsur son besoin ?-Dans un monde personnalisé, individualisé,peut-on proposer des produits industriels et dontles expertises sont bien identifiées et cadrées ?Il faut ainsi repenser la place des métiers, latransversalité, … mais ne pas renier les réalités.C’est repenser le Taylorisme pour revenir enarrière pour aller plus loin !Les évolutionsAu sein desmétiers
    27. 27. Repenser le consommateur etrester connecté?Sommes-nous tous, partout ettout le temps, potentiellementnumérique ?Il faut donc repenser :-L’expérience client, utilisateur, …-La surface de vente ou de service-Le R.O.P.O.-Les métiers du service plus sociaux et communautaires-L’accueil à chaque instant-Doit-on encore vendre et pousser à la vente ?Le gain n’est-il pas dans la perte de temps, le service et lafidélisation ?Les évolutionsVente etmarketing
    28. 28. Conclusionspremières pistes et visions
    29. 29. Encore tout à construireMais sans oublier tout ce quimarche et a marché.La nouvelle entreprise, c’est :-Un projet d’entreprise partagé par tous-Faire de la proximité mondiale et locale-Se repenser tous les jours-Ecouter son corps et son cœurConclusionNouvelleentreprise
    30. 30. Les salariés : des joueurs qui doivents’adapter … ?Ou une armée en mouvement !
    31. 31. De la révolution à la continuitéNe coupons pas les têtes !La nouvelle entreprise, c’est :-L’obligation d’une organisation très claire sur leséléments qu’elle reconstitue à chaque nouveaudossier-Comme une armée ou comme une équipe deRugby-Car on sait à quoi on sert et ce qu’on sait faire eton est là au bon moment pour soutenir les autres-C’est tout sauf l’obligation de respecter un cadre-Par contre, cela repose sur la compétence dechacun et son réel engagement pendant « lematch »ConclusionNouvelleentreprise
    32. 32. Mais tout cela n’est possible que siles hommes décident de penserautrement …Une entreprise 2.0 avec des salariés 1.0 n’existe pasChacun est responsable du changement et de l’agilité
    33. 33. Nouveautés Skema
    34. 34. Une réflexion :Les 7 clés de l’entreprise1. Des dirigeants leaders et responsables : distinguer salariésdirigeants et entrepreneurs2. Le management ? au service du bien de l’entreprise ?3. Des salariés responsables, en auto-formation continue etagiles4. Des ressources humaines créant le nouveau contrat social5. Une organisation artisanale taylorisée de spécialistes avec ledigital intégré à tous les niveaux6. Un business modèle de coopétition, de valeurs et long terme7. Une entreprise responsable, sociale, locale et désirable
    35. 35. Une réflexion :quelques éléments de départ1. Avoir des réponses par type d’entreprise : une PME de 2personnes n’est pas un Groupe et pas une PME de 152. Diminuer les formats d’entreprise3. Diminuer les cas et les formules fiscales, sociales, …4. Augmenter la souplesse par la simplicité5. Faciliter leur vie et leur mort6. Contrôler systématiquement des points structurants7. Arrêter et réinventer la représentation sociale8. Penser le business du service public9. Mettre en valeur les services rendus et publics du privé
    36. 36. Conclusionspour une entreprise
    37. 37. Des projets à pousser1. Organisation et process du savoir et de la capitalisation2. Plan de Continuité et de transmission du savoir3. Développer l’intergénérationnel et le dialogue/partage4. Intégrer du social collaboratif et social Learning en confiance5. Accepter de repenser le modèle et business model en amont6. Réinventer les métiers de documentaliste et de secrétaire7. Utiliser le communautaire pour mélanger interne et externepour vous développer en tous les points8. Former tous ses collaborateurs au numérique9. Imposer des valeurs et les exprimer en actes où chacun estresponsable au quotidien10. Chercher les lieux et process de déresponsabilisation etassumer des moments officiels de reconnaissance11. Préparez votre entreprise à s’ouvrir à ses partenaires, clients,
    38. 38. PrésentationsLesMerci pour votre écoutexavier.aucompte@gmail.com

    ×