Applications d’entreprise

222 vues

Publié le

Comment les entreprises peuvent remédier aux problèmes liés aux applications héritées lors de la mise à niveau vers Windows 8

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
222
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
43
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Applications d’entreprise

  1. 1. Applications d’entreprise : gérer les problèmes de compatibilité par Arif Mohamed
  2. 2. Page 2 Applications d’entreprise : gérer les problèmes de compatibilité Comment les entreprises peuvent remédier aux problèmes liés aux applications héritées lors de la mise à niveau vers Windows 8 Alors queWindows XP arrive en fin de vie le 8 avril 2014, des milliers d’applications exécutées sous ce système d’exploitation vont devoir être mises à niveau versWindows 7 ou 8. La majorité des applications du commerce sont désormais disponibles pour les nouvelles versions deWindows ; les utilisateurs n’ont plus qu’à se mettre à la page.Toutefois, cela peut s’avérer impossible pour certaines entreprises, qui auront peut-être développé leurs applications en interne ou choisi l’une des rares applications du commerce à ne pas proposer de mise à niveau versWindows 7 ou 8. Que faire alors avec les applications qui ne peuvent pas être mises à niveau ? Comment les entreprises peuvent-elles remédier aux problèmes liés aux applications héritées lors de la mise à niveau de leurs applications vers Windows 8 ? Plusieurs plans d’action sont possibles, même si rien ne vaut la mise à niveau de l’infrastructure matérielle et logicielle pour profiter des avantages offerts par les dernières technologies !Windows 7 et 8 sont tout simplement des systèmes d’exploitation plus puissants queWindows XP et, comme la plupart des logiciels, ils offrent de meilleures performances sur du matériel récent. Les derniers processeurs Intel offrent un traitement 64 bits quatre cœurs, pour des applications hautes performances et des employés plus productifs. Toutefois, les entreprises qui n’ont pas d’autre choix que d’utiliser certains programmes deWindows XP peuvent continuer à exécuter ces applications héritées sous une version verrouillée deWindows XP ou dans un environnement virtualisé, afin de profiter de fonctionnalités spécifiques. Certaines grandes entreprises et instances gouvernementales, qui exécutent plusieurs milliers de machines stratégiques sousWindows XP, ne sont pas en mesure de mettre à niveau leur parc avant l’arrêt officiel du service et du support de ce système d’exploitation par Microsoft. Une partie d’entre elles ont choisi de conserverWindows XP sur leurs ordinateurs de bureau et leurs PC portables, et de payer un support Microsoft personnalisé, comprenant la mise à disposition permanente de correctifs de sécurité. Ce choix peut cependant s’avérer onéreux pour les petites et moyennes entreprises, avec un prix d’entrée autour de 150 Euros par poste de travail et un coût multiplié par deux chaque année. Même si les applications héritées continueront de fonctionner comme avant, l’extension de la durée de vie des logicielsWindows XP augmentera les risques de sécurité et les problèmes de compatibilité du système avec les applications et les périphériques plus récents. Les éditeurs de logiciels vont se concentrer sur les dernières versions de leurs produits, délaissant peu à peu la maintenance et la sécurité des applications d’entreprise existantes. Aujourd’hui, les utilisateurs deWindows XP sont donc confrontés à des problèmes de compatibilité et d’absence de développement avec les applications existantes, qui ne vont pas se résoudre avec le temps. En outre, ils s’apprêtent à passer à côté des gains de performance et d’efficacité offerts par les dernières plates-formes d’exploitation. Certaines entreprises voudront pourtant gérer leurs systèmesWindows XP elles-mêmes, sans faire appel au support personnalisé de Microsoft ni à leurs partenaires. Ce choix est une option valable, à condition de pouvoir séparer les machines sousWindows XP du reste du système informatique, et de disposer de connaissances techniques suffisantes pour maintenir et gérer les applications héritées. Certains produits peuvent alors être utiles, comme AppSense Application Manager. Cet outil permet de verrouiller l’environnement XP existant, afin d’empêcher l’exécution de tout nouvel exécutable ou de toute nouvelle application sans l’approbation préalable de l’administrateur système. Alerte de sécurité La sécurité est un problème majeur avec les applications héritées. L’exécution de systèmes vulnérables susceptibles d’exposer des données clients sur des marchés réglementés peut avoir des répercussions en termes de conformité légale et de respect des normes du secteur. Avec la fin des mises à jour de sécurité pourWindows XP annoncée par Microsoft, ce système d’exploitation peut devenir la cible de pirates informatiques, et il est donc nécessaire d’isoler ces machines afin de limiter les risques. Les clients de navigateurWeb et de messagerie deWindows XP sont notamment plus enclins à devenir la cible d’utilisateurs malveillants. Il est donc conseillé aux entreprises de limiter ou de bloquer l’accès de ces derniers à Internet. Applicationsd’entreprise:gérerlesproblèmesdecompatibilité
  3. 3. Page 3 Applications d’entreprise : gérer les problèmes de compatibilité Il peut s’avérer judicieux de renforcer la protection des machines sous Windows XP, d’ajouter des systèmes de sécurité supplémentaires sur les terminaux et d’opter pour des outils de détection d’intrusion. En verrouillant totalement leurs systèmesWindows XP, les entreprises n’auront plus besoin de recevoir régulièrement des mises à jour ou des correctifs de sécurité. Il est possible d’exécuter les machines sousWindows XP séparément ou d’en connecter un certain nombre à un réseau local virtuel, avec des règles de pare-feu leur bloquant l’accès au reste du réseau interne. Les entreprises peuvent choisir d’utiliser un outil tel que Microsoft EMET (Enhanced Mitigation ExperienceToolkit) pour renforcer leurs systèmes Windows XP. La boîte à outils EMET s’exécute surWindows .NET Framework 4 et est spécifiquement conçue pour empêcher les pirates informatiques d’accéder à ces systèmes et d’exploiter les vulnérabilités des logiciels hérités.Toutefois, Microsoft avertit les utilisateurs que si cette boîte à outils est efficace contre les techniques de piratage actuelles, elle ne pourra rien contre les techniques futures et doit donc être considérée comme seulement une partie de la solution. Plutôt que de continuer à exécuter des instances deWindows XP sur leurs anciens ordinateurs de bureau et PC portables, les entreprises vont peut-être en profiter pour réinstaller le système d’exploitation sur une plate-forme matérielle plus récente, telle que les ordinateurs de bureau à quatre cœurs de la gamme HP EliteDesk. Dans ce cas, le système d’exploitationWindows XP hérité nécessitera probablement d’installer des pilotes pour chaque nouveau périphérique connecté, comme une souris, un clavier, un disque dur ou encore une imprimante. Mais au final, il s’avèrera bien plus judicieux de profiter des améliorations de la plate-formeWindows 7 ou 8, préinstallée sur les nouveaux ordinateurs et optimisée pour les derniers processeurs Intel, puces graphiques, moniteurs, etc. Virtualisation deWindows XP L’option privilégiée pour les entreprises sera d’exécuterWindows XP SP3 dans un environnement virtuel sécurisé, appeléWindows XP Mode dans WindowsVirtual PC. Pour continuer à exécuter des applications héritées sous Windows 7 Professionnel, il est possible de télécharger et de lancer un émulateurWindows XP. Toutefois, l’exécution de ces applicationsWindows XP sur une plate-forme de virtualisation plus puissante permettra d’en élargir les fonctionnalités. Plusieurs options sont alors envisageables. La première consiste à installer un environnement de virtualisation plus étendu, tel que Microsoft App-V. Cet environnement permettra d’exécuter des instances deWindows XP sur plusieurs machines virtuelles distinctes installées sur un même serveur. Chaque application peut être gérée de manière centralisée et fournie au poste de travail souhaité via une application de déploiement de systèmes d’exploitation pour ordinateurs de bureau, telle que Microsoft System Center Virtual Machine Manager (SCVMM). Les environnements de virtualisation de postes de travail comme App-V prennent en charge des utilisateurs dispersés géographiquement et travaillant sur différents périphériques, tout en offrant un accès rapide, flexible et fiable à des applications stratégiques. Microsoft propose également les services Bureau à distance (RDS) de Windows Server, une autre technologie de virtualisation qui permet à l’utilisateur final d’accéder à des applications virtuelles depuis son poste de travail. Grâce à cette technologie, les administrateurs peuvent fournir des applications gérées de manière centralisée aux utilisateurs des servicesTerminal Services, tout en permettant l’exécution conjointe d’applications locales et d’applications virtualisées, intégrées dans le menu Démarrer pour un accès simplifié. Enterprise DesktopVirtualization (MED-V), un outil de Microsoft, permet en outre de créer et de gérer des imagesWindowsVirtual PC sur des bureauxWindows de l’entreprise. Inclus dans Microsoft Desktop Optimization Pack (MDOP), MED-V transfère en continu les applications héritées au poste de travail sousWindows 7 de l’utilisateur final et les exécute au même titre que n’importe quelle autre application, leur attribuant même des raccourcis sur le bureau. Certains points méritent toutefois d’être soulignés : MED-V ne sera pas mis à jour pour fonctionner sousWindows 8 ; son installation et son exécution requièrent beaucoup de temps et d’efforts ; seules les grandes entreprises ayant signé un Accord Entreprise avec Microsoft pourront y accéder, et cet outil n’est pas adapté aux PME. Enfin, pour les structures qui souhaitent exécuter des environnements virtuelsWindows XP plus étendus de sorte à fournir à leurs utilisateurs des applications héritées à partir d’un centre de données, Microsoft propose la solutionVirtual Desktop Infrastructure (VDI). MicrosoftVDI est un modèle d’architecture qui inclut différents composants, notamment Hyper-V, les services Bureau à distance, Microsoft Desktop Optimization Pack (MDOP) et les produits Microsoft System Center, mentionnés plus haut.
  4. 4. MicrosoftVDI permet d’exécuter en intégralité des systèmes d’exploitation pour ordinateurs de bureau, tels queWindows XP ouWindows 7 Entreprise, sur un serveur hyperviseur situé dans un centre de données, le tout étant accessible sous forme de poste de travail virtuel via RDP. Le déploiement d’une infrastructure VDI permet aux utilisateurs d’accéder soit à leur propre bureau virtuel personnel, qu’ils peuvent personnaliser comme ils le souhaitent, soit à un pool partagé de bureaux virtuels présentant la même configuration. Il s’agit là d’un projet de taille en termes de gestion commerciale et informatique, de par les investissements et la planification nécessaires, et la plupart des structures préfèreront sans aucun doute mettre à niveau leurs applications vers Windows 7 ou 8. Autres possibilités Certaines entreprises peuvent avoir développé en interne des applications spécifiques sousWindows XP, ou pensent pouvoir redévelopper ces applications afin de les rendre compatibles avec une plate-forme prise en charge. D’autres entreprises se montrent moins confiantes : par exemple, un grand nombre d’applications internes ont été spécifiquement développées pour être utilisées dans un navigateur, mais certaines applications créées pour Internet Explorer sousWindows XP ne fonctionneront pas correctement dans IE8 sous Windows 7. Redévelopper ces applications nécessitera une expertise technique et un budget potentiellement conséquent. Une autre solution pour rallonger la durée de vie des systèmes dépendant de Windows XP consiste à utiliserWindows Server 2003 R2, la version « serveur » de Windows XP. Ce système bénéficie en outre de 15 mois de support supplémentaires (jusqu’au 14 juillet 2015) après la date de fin de vie de Windows XP.Windows Server 2003 R2 étant basé sur le même noyau que Windows XP, il peut permettre d’exploiter certaines fonctionnalités d’applications Windows XP. Mais là encore, des connaissances sont nécessaires et les licences serveur ont un coût, tout comme le cycle de vie de la plate-forme. L’une des meilleures options est d’abandonner les applications héritées et de migrer leurs fonctionnalités vers une nouvelle application prise en charge. En réalité, il est possible de mettre à niveau la plupart des applications vers des versions exécutables sousWindows 7 ou 8. Par ailleurs, selon certaines études, jusqu’à la moitié des applications installées sur des machines sousWindows XP ne seraient même pas utilisées par le personnel de l’entreprise. Il est donc possible qu’un inventaire minutieux révèle un gaspillage au niveau des applications. Les services cloud peuvent offrir une solution intéressante pour remplacer des programmes dépassés, car outre leur flexibilité et leur évolutivité, ils offrent un accès mobile et des coûts d’exploitation réduits. Il serait ainsi possible de remplacer par la suite des versions héritées et non prises en charge de Microsoft Office (comme Office 2003, dont la prise en charge se termine également en avril 2014), qui ne fonctionnent pas sous Windows 7 ou 8 Professionnel, par Office 365 en ligne. Passer à la vitesse supérieure La solution la plus simple, et la plus logique d’un point de vue commercial, consiste à mettre à niveau le plus d’applications héritées possible vers de nouvelles versions compatibles avecWindows 7 ou 8. Ces systèmes d’exploitation plus récents ont été conçus pour un fonctionnement nettement plus efficace que celui des précédentes plates-formes commeWindows XP. Ils prennent en charge de nouveaux facteurs de forme, tels que des ordinateurs multimédia hautes performances, des périphériques intelligents comme le HP EliteBook Revolve, qui offre un PC portable et une tablette dans un seul et même produit, ou encore les derniers smartphones. Windows 8 permet aux entreprises d’améliorer l’efficacité de leurs workflows grâce à son interface tactile à vignettes dynamiques. De plus, avec la prise en charge des applications de cloud, ce système d’exploitation révolutionne les méthodes de travail au sein de l’entreprise, avec des employés capables de travailler en déplacement, de collaborer en équipe et de rester connectés en permanence à leurs collaborateurs et à Internet. L’achat de nouveaux PC HP et de tablettes avecWindows 8 préinstallé simplifiera la tâche du département informatique et permettra à l’entreprise d’accéder à de nouvelles fonctionnalités offertes par ce système d’exploitation. De plus, les ordinateurs d’aujourd’hui proposent des performances nettement supérieures à celles des systèmes basés sur XP datant de quelques années seulement, en termes de puissance de CPU, de mémoire et de stockage disque. Si les applications héritées ont été testées et sont donc largement fiables, l’innovation technologique se poursuit et, sur un marché toujours plus concurrentiel, les entreprises cherchent à exploiter tous les avantages que les plates-formes actuelles peuvent offrir. Il est donc temps de passer à la vitesse supérieure avec votre entreprise. par Arif Mohamed Copyright © IDG UK - 2014 Page 4 Applications d’entreprise : gérer les problèmes de compatibilité

×