17 astuces d'élocution

291 vues

Publié le

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
291
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

17 astuces d'élocution

  1. 1. Astuce de MD 17 astuces d’élocution pour faire parler de soi
  2. 2. Pour la plupart d’entre nous, donner un exposé devant une assemblée ne fait pas partie de nos tâches quotidiennes. D’où l’importance des conseils de professionnels, qui savent vraiment de quoi il «retourne». Par exemple, le conseiller en communication et ancien présentateur TV Patrick Rohr. Grâce à ses conseils avisés, vous serez fins prêts – même à affronter le pire! Qu’est-ce que la rhétorique? La rhétorique est l’art de bien parler, c’est-à-dire de combiner avec succès parole, mimique, respiration, maintien corporel et regard. L’authenticité peut être travaillée Il est bon d’exercer certains gestes ou de réfléchir de manière rationnelle à l’effet qu’ils peuvent exercer. C’est ce dont Nick Morgan, professeur de communication, est convaincu. Si vous réussissez à vous montrer ouvert et passionné, à tisser un lien avec le public et à réagir à ses états d’âme, votre langage corporel va s’organiser de lui-même. Les gestes vous viendront naturellement et au bon moment. A ce sujet, lisez notre article «Les 4 règles d’une présentation authentique» (PDF, 184 KB). Pour les compléter, nous avons rassemblé à votre intention 17 astuces oratoires et de présentation. 17 astuces pour assurer une présentation professionnelle 1. Demandez-vous qui est votre public cible. Qui sont vos auditeurs? Quel niveau de connaissances possèdent-ils? Quelles sont leurs attentes? 2. Définissez votre message. Que doivent retenir vos auditeurs? Quel message clé souhaitez-vous faire passer? 3. Ecrivez un texte. Notez toutes vos réflexions. Que savez-vous sur le sujet? Qu’est-ce qui vous vient spontanément à l’esprit? Qu’est-ce qui pourrait intéresser votre audience? Que devez-vous rechercher? Une fois que vous aurez répondu à ces questions, établissez un concept de base et vérifiez-en la logique. Structurez votre discours, avec une introduction, une partie centrale et une conclusion. Cela fait, rédigez votre texte en le réduisant à l’essentiel. Veillez en outre à établir un fil conducteur et mettez en évidence les expressions clés. Evitez les pronoms relatifs, les participes présents (p. ex. étant, faisant), n’accordez pas vos verbes au futur et, si vous utilisez le passé, optez pour le passé composé (p. ex. j’ai fait, j’ai dit, je suis allé). 4. Utilisez un langage compréhensible. Faites des phrases courtes et ne formulez q’une pensée par phrase. Les substantifs, les constructions passives, les phrases charnières sont à éviter. Même les termes spécialisés doivent être utilisés avec parcimonie. Exprimez-vous plutôt en images, donnez des exemples, faites des comparaisons. 5. «Captivez» votre public dès les premiers mots. Au lieu de commencer par quelques mots de bienvenue ou une déclaration d’intention, vous pouvez opter pour une anecdote, une citation, une question – simple ou rhétorique –, un récit humoristique ou en relation avec le lieu et/ou le public. 6. Choisissez entre un texte complet ou une liste de mots clés. Si vous choisissez un texte, vous restez fortement lié aux mots et êtes tenté de faire la lecture. Votre marge de manœuvres pour des ajouts spontanés est faible. Vous aurez plus de peine à rebondir sur les réactions et humeurs de l’auditoire. Les listes de mots clés, en revanche, vous permettent de formuler librement vos idées, ce qui rend votre présentation plus authentique et crédible. 7. Réfléchissez à l’utilisation éventuelle d’auxiliaires. Les présentations Powerpoint ne devraient contenir que des accroches et des images qui les illustrent. Renoncez aux graphiques, animations et tableaux. Les chevalets à feuilles mobiles (flip charts) sont la solution idéale pour les résumés. Leur avantage est que le public est présent lorsqu’ils sont créés, et peut donc mieux appréhender leur contenu. 8. Exercez-vous. Préparez votre présentation devant le miroir. N’apprenez rien par cœur, lisez le texte à haute voix. Vous éviterez ainsi les «blancs». Lors de vos exercices, autorisez-vous les lapsus et les formulations spontanées. Astuce de MD - Les 7 règles pour une culture du service efficace page 2 / 4
  3. 3. Astuce de MD - Les 7 règles pour une culture du service efficace page 3 / 4 9. Préparez-vous au pire. Que faire en cas de: - trou de mémoire? -> thématiser - lapsus? -> ignorer, ironiser, thématiser - panne technique? -> improviser - trouble-fête? -> interpeller directement la personne - agitation dans le public? -> conclure rapidement 10. Veillez à ce que votre apparence soit impeccable. Adaptez votre tenue au lieu, à la manifestation et au public. Vos cheveux doivent être soignés et non en bataille. 11. Soyez naturel. Affirmez votre présence en vous tenant droit et en «remplissant» l’espace. En plus de vous donner l’air sûr de vous, cela influencera favorablement votre façon de penser et de sentir. Changez d’attitude ou de position régulièrement et utilisez une gestuelle naturelle pour souligner vos paroles (voir là-dessus notre article: «Les 4 règles d’une présentation authentique» (PDF, 184 KB)). Evitez de placer vos mains derrière le dos ou de les plonger dans les poches de votre pantalon ou veste. 12. Gardez le contact visuel. Parlez directement à votre public, en le regardant dans les yeux. Ne lisez pas: contentez-vous de jeter de temps à autre un bref coup d’œil sur vos notes. 13. Parlez clairement. Articulez vos phrases jusqu’au bout. A la fin de la phrase, reprenez votre souffle et faites des pauses claires. 14. Variez les modulations. La modulation comprend le rythme d’élocution (rapide ou lent), le son de la voix (haut et bas) et le volume. Lorsque le son de voix est uniforme et monotone, le danger que le public se réfugie dans ses propres pensées s’accroît. 15. Détendez-vous. Veillez à faire des gestes naturels avec vos mains et à avoir une mimique détendue et authentique. 16. Concluez en beauté. Terminez votre exposé par un appel clair, faites un bref résumé de ce qui a été dt ou répétez votre message clé. 17. Organisez une éventuelle foire aux questions. Encouragez le public à poser des questions. Ecoutez attentivement et, au besoin, interrogez la/les personne/s. En cas de questions surprenantes, structurez votre réponse en proposant une séquence «avantage/inconvénient/conséquence» ou «passé/présent/futur». Ce qui compte, c’est d’arriver rapidement à la conclusion, par exemple en offrant la possibilité de répondre aux questions lors d’un entretien personnalisé à l’issue de l’exposé. Sources: séminaire de la Poste «Sicher auftreten – erfolgreich verkaufen» de Patrick Rohr, www.patrickrohr.ch , guide «Kommunikation ist mehr als nur reden» de Ruth Pink, publié sous www.mediaculture-online.de (en allemand seulement) Pour plus d’informations: www.poste.ch/directpoint.

×