EMEIA
Services financiers
Rapport
de développement durable
2014
Synthèse
Sommaire
	1	Avant-propos
		
	 2 	EY en bref
	4 	Aperçu des performances
	6 	Nos clients
		Banque
		Assurance
		Gestion d’a...
Le développement durable consiste à
trouver un juste équilibre entre les
facteurs économiques, sociaux et
environnementaux...
Dans la conjoncture économique
actuelle, le développement durable est
incontournable. Face à l’augmentation
de la pauvreté...
Ressources humaines
Exercice
2014
1
Exercice
2013
2
Recrutement :
Expérimentés 1 218 775*
Jeunes diplômés 1 201 901*
Trans...
Nos clients
Engagement
Nous accompagnons nos
clients de manière à ce
qu’ils puissent répondre à
leurs besoins actuels sans...
Engagement
Nous nous engageons à
favoriser une croissance
durable dans les domaines
où nos activités ont un
impact importa...
6
Le secteur des services financiers considère le développement
durable comme une source de défis majeurs autant que comme...
7
« Building a better working world » :
Banque
Les banques les plus performantes sont celles qui sauront transformer leur ...
Changement climatique
En matière d’adaptation et d’atténuation
du changement climatique, nous avons
permis à un assureur d...
Gestion d’actifs et de patrimoine
Le secteur de la gestion d’actifs et de patrimoine est en train de vivre une transition
...
10
L’engagement de nos collaborateurs
est au cœur de notre stratégie « Vision
2020 ». Nos collaborateurs constituent
notre...
11
Nos programmes de formation
de pointe permettent à nos
collaborateurs d’acquérir des
compétences professionnelles ainsi...
Les équipes les plus performantes
doivent être capables de repousser
les frontières, et être menées par des
leaders ayant ...
Les différences sont importantes
pour nous.
Nous reconnaissons nos employés en tant
qu’individus et respectons et accepton...
14
L’entrepreneuriat représente le meilleur
espoir d’une croissance économique
soutenue – en réduisant le chômage,
en inno...
15
Si les femmes pouvaient réaliser
pleinement leur potentiel économique,
le nombre de travailleurs contribuant à
l’économ...
Notre approche fortement intégrée des
Services financiers repose inévitablement
sur le transport aérien pour assurer
la mo...
12%15 %de nos collaborateurs ont
participé à des missions
de volontariat
Par rapport à
notre objectif de
EY continue d’amé...
Informations complémentaires
Rapport 2014 complet sur le développement durable :
www.ey.com/sustainabilityreportEMEIAFS
Vo...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport de développement durable 2014 des activités de EY Services Financiers EMEIA

364 vues

Publié le

>>Rapport de développement durable 2014 des activités de EY Services Financiers EMEIA
[ey.com 30.10.15]
http://www.ey.com/Publication/vwLUAssets/ey-emeia-financial-services-sustainability-executive-summary-french/$FILE/ey-emeia-financial-services-sustainability-executive-summary-french.pdf

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
364
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport de développement durable 2014 des activités de EY Services Financiers EMEIA

  1. 1. EMEIA Services financiers Rapport de développement durable 2014 Synthèse
  2. 2. Sommaire 1 Avant-propos 2 EY en bref 4 Aperçu des performances 6 Nos clients Banque Assurance Gestion d’actifs et de patrimoine 10 Nos collaborateurs Développement professionnel Bien-être Diversité et ouverture 14 Nos communautés Entrepreneurs Accompagner les leaders Femmes et économie Environnement
  3. 3. Le développement durable consiste à trouver un juste équilibre entre les facteurs économiques, sociaux et environnementaux. De la mondialisation au changement climatique en passant par l’Internet et l’accès limité aux ressources, le développement durable soulève des questions complexes et interdépendantes. Le défi pour les entreprises d’aujourd’hui est d’aborder le développement durable de façon à pouvoir répondre aux besoins actuels et futurs de leurs clients, leurs employés, leurs communautés et leur environnement. Toutefois, cet idéal restera vain sans les efforts des acteurs du secteur des services financiers, tant publics que privés. Les principaux éléments à prendre en compte sont les suivants : La confiance Suite à la crise financière et à des scandales largement médiatisés, le secteur de la banque et des marchés de capitaux peine à regagner la confiance des consommateurs. À l’ère de la transparence, les entreprises du secteur doivent plus que jamais redoubler d’efforts pour protéger et améliorer leur réputation, en valorisant leur impact socio-économique. Le financement Le secteur se doit de veiller à la bonne compréhension, au financement et à la gestion des risques liés à la transition vers une économie sobre en carbone. De nombreuses entreprises développent leurs participations financières et leurs investissements dans des solutions durables telles que les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les technologies propres. Les risques Dans ce monde d’après-crise, une gestion plus efficace des risques est nécessaire, tout comme l’identification des grands risques sociaux et environnementaux, qui ne sont ni évalués ni pris en compte dans les décisions relatives aux portefeuilles d’investissement, aux polices d’assurance et aux financements. Le secteur des services financiers est l’un des piliers d’une économie durable. Dans la mesure où il gère et facilite l’accès aux capitaux et aux actifs financiers, ce secteur a la capacité de réorienter les économies vers une trajectoire plus durable. Nous considérons que, dans le cadre de leurs activités, les entreprises doivent améliorer la transparence, simplifier leurs produits et dialoguer avec toutes les parties prenantes. Et lorsqu’elles investissent ou prodiguent des conseils en matière d’investissement, elles doivent examiner les portefeuilles et les chaînes d’approvisionnement afin de s’assurer de la maîtrise des risques environnementaux et sociaux. Toutefois, le changement demande du temps, et une réglementation et des normes sectorielles sont essentielles pour l’accélérer. Chez EY, nous nous sommes engagés à jouer un rôle actif dans la construction d’un monde plus juste et plus équilibré, et nous faisons du développement durable l’un des piliers de cet engagement. Si nous voulons agir en cohérence avec notre signature « Building a better working world », nous nous devons de participer aux débats qui animent le secteur financier. Plus important encore, nous devons réfléchir à la manière de transformer ces débats en actions ayant un impact positif. Ainsi, en plus de rendre compte de nos progrès et de nos ambitions, le Rapport 2014 de développement durable des Services financiers d’EY (FSO – Financial Services Office) a pour vocation de fournir une base de discussion structurée sur le développement durable dans ce secteur. À l’examen des trois grandes parties de ce rapport, j’estime que le travail entrepris par EY auprès de nos clients, de nos collaborateurs et de l’ensemble de la société est très encourageant. Je suis convaincu que nous contribuons ainsi à jeter les bases d’une croissance durable dans notre secteur. Andy Baldwin, Managing Partner régional FSO (Services financiers) pour la zone EMEIA (Europe, Moyen-Orient, Inde, Afrique) Avant-propos. Dans le cadre de la stratégie « Vision 2020 » d’EY, la mise en place d’une démarche de développement durable pour nos clients, nos équipes et les communautés dans lesquelles nous travaillons est d’une importance primordiale. Le développement durable dans le secteur des services financiers 1
  4. 4. Dans la conjoncture économique actuelle, le développement durable est incontournable. Face à l’augmentation de la pauvreté et l’accès limité aux ressources, à la croissance de la population mondiale et à l’accélération du changement climatique, notre objectif ne se limite pas à satisfaire nos clients. Nous souhaitons également avoir un impact positif de long terme sur nos collaborateurs et nos communautés. Le développement durable est au cœur de ce que nous sommes, de ce que nous faisons et de ceux avec qui nous choisissons d’interagir. Favoriser la croissance durable sur le marché dynamique des services financiers nécessite une vision claire des enjeux et la capacité à les relever, à tous les niveaux. Le secteur des services financiers est l’un des composants essentiels d’une économie durable. Dans la mesure où il gère et facilite l’accès aux capitaux et aux actifs financiers, ce secteur a un rôle essentiel à jouer pour s’assurer que les marchés mondiaux répondent aux besoins actuels – sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. EY en bref. La mission d’EY, « Building a better working world », est au cœur de nos activités. Notre expertise et la qualité de nos services contribuent à créer les conditions de la confiance dans les marchés financiers et nous accompagnons les organisations du monde entier vers une croissance pérenne. Nous poursuivons cette ambition au quotidien, mission après mission, client après client, dans une volonté constante de toujours mieux faire. Siège mondial Londres Pays d’implantation 150 Collaborateurs dans le monde 190 000 Bureaux 728 Chiffre d’affaires mondial 27,4 Mds $US Pays d’implantation 13 Collaborateurs 8 528 Bureaux 69 EY Global Services financiers EMEIA Objet de ce rapport *Pays Allemagne, Belgique, Espagne, France, Gibraltar, îles Anglo-Normandes, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suisse * 2
  5. 5. Ressources humaines Exercice 2014 1 Exercice 2013 2 Recrutement : Expérimentés 1 218 775* Jeunes diplômés 1 201 901* Transferts internes : Entrants 245 231 Sortants 222 191 Affectations au sein d’EMEIA FSO 69 76 Attrition : Départs 1 704 1 444* Rotation 21 % 18 % Réseau Alumni : Réseau Alumni FSO UK 3 500 3 300 Indice d’engagement des collaborateurs : 63 % 62 % Développement professionnel Exercice 2014 Exercice 2013 Formation : Nombre moyen d’heures de formation par employé 39 46* Participants 8 886 8 059* Heures de formation 348 629 372 966* Développement des dirigeants : Nombre de collaborateurs promus associés 21 23 Recrutements directs d’associés 24 21 Collaborateurs ayant eu une expérience internationale 10 % 12 % Investissement dans la communauté Exercice 2014 Exercice 2013 Investissement total dans la communauté 5,3 M $US 5 M $US* Volontariat : Volontaires (1 325 15 %) (993 13 %) Heures offertes par volontaire** 5 6 Contribution des associés : Associés ayant un rôle de directeur/responsable/administrateur 9 % 10 %* 1 Du 1er juillet 2013 au 30 juin 2014 2 Du 1er juillet 2012 au 30 juin 2013 *Recalcul en raison du perfectionnement de la mesure. **En 2014, nous avons axé nos programmes de volontariat et de mécénat de compétences sur la qualité et la pertinence des opportunités pour nos collaborateurs. Par conséquent, la diminution du nombre d’heures effectuées par chaque volontaire est compensée par l’augmentation du nombre de volontaires et de l’impact de chaque mission. Opérations Exercice 2014 Exercice 2013 Nombre de collaborateurs : 8 528 7 727 Pays 12 12 Bureaux 69 64* Temps plein 95 % 95 % Temps partiel 5 % 5 % Diversité (exercice 2014) Femmes Hommes Recrutement : Expérimentés 471 (39 %) 747 (61 %) Jeunes diplômés 465 (39 %) 736 (61 %) Nombre de collaborateurs Associés/directeurs 116 (16 %) 631 (84 %) Senior managers 366 (30 %) 848 (70 %) Managers 543 (37 %) 917 (63 %) Seniors 1 059 (43 %) 1 399 (57 %) Juniors 1 218 (46 %) 1 431 (54 %) Formation : Nombre moyen d’heures de formation par collaborateur 39 39 Participants 3 346 5 540 Heures de formation 130 432 218 197 Développement des dirigeants : Nombre de collaborateurs promus associés 4 (19 %) 17 (81 %) Recrutements directs d’associés 3 (13 %) 21 (87 %) Performance environnementale Exercice 2014 TeqCO2 Exercice2013 TeqCO2 Émissions de carbone : Scope 1 : consommation directe de carburants 2 465 2 774* Scope 2 : consommation énergétique des bureaux 9 392 8 902* Scope 3 : voyages professionnels 22 074 22 457* Émissions totales de carbone 33 931 34 133* Déplacements aériens : Émissions totales de carbone 18 292 19 269* ÉmissionstotalesdecarboneparETP 2,23 2,50* FY14 GJ FY13 GJ Consommation énergétique par source : Électricité 89 500 89 868* Gaz naturel 29 623 29 740* Diesel 48 364* Consommation totale 119 171 119 972 Chiffres clés 3
  6. 6. Nos clients Engagement Nous accompagnons nos clients de manière à ce qu’ils puissent répondre à leurs besoins actuels sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. Performance • Nos clients nous ont attribué une note de 8,2/10 lorsqu’on leur a demandé s’ils nous recommanderaient à un collègue ou un ami • EY a obtenu la certification ISO 27001 (système de gestion de la sécurité de l’information) • Nous nous efforçons que 100 % de nos collaborateurs suivent une formation obligatoire en déontologie et conformité • 82 % de nos contrats d’achats incluent un code de conduite fournisseurs Reconnaissance externe • Société leader en matière de services en développement durable depuis 2012 (Verdantix) • Prix de la responsabilité sociale et environnementale par la Management Consultancies Association (MCA) • Prix « Euromoney de la finance islamique » dans la catégorie « meilleurs services d’audit et de conseil islamiques » • EY Luxembourg élu « Alternative Investment Audit and Advisory Firm of the Year » Engagement Lorsque nous accueillons de nouveaux collaborateurs, nous veillons à ce que leur expérience EY leur serve toute leur vie, quel que soit leur parcours professionnel. Nos collaborateurs Aperçu des performances. Nous sommes convaincus que nos activités contribuent à construire un monde économique meilleur. C’est pourquoi nous nous efforçons d’améliorer constamment tous les aspects de nos métiers, de nos services et de nos interactions avec l’ensemble de nos parties prenantes. des associés FSO sont des femmes, soit une augmentation de 1 % par rapport à 2013. Notre objectif est d’atteindre 22 % en 2020. 12 % 8,2/10 Nos clients nous ont attribué une note de 8,2/10 lorsque nous leur avons demandé s’ils nous recommanderaient à un collègue ou à un ami 4
  7. 7. Engagement Nous nous engageons à favoriser une croissance durable dans les domaines où nos activités ont un impact important. Performance •Réduction de 13 % des émissions de carbone liées au transport aérien par équivalent temps plein (par rapport à l’année de référence 2010), ce qui est supérieur à notre objectif de réduction de 12 % pour 2015 •5,3 millions de dollars de dons ont été effectués sur l’ensemble de nos marchés • 15 % de nos collaborateurs ont entrepris des activités de bénévolat, ce qui est supérieur à notre objectif annuel de 12 % • 9 % des associés FSO assument des rôles d’administrateur et de directeur non exécutif au sein d’organisations à but non lucratif Reconnaissance externe • Connexing Certificate : EY Luxembourg a été reconnu pour sa contribution au développement durable • Certification « Carbon Trust Waste » au Royaume-Uni • Prix « Keep Guernsey Green » et « States of Jersey Eco-Active Business » dans les îles Anglo-Normandes • Prix « Global Sustainability Film » : notre vidéo sur le programme « EY Vantage » a été nommée dans la catégorie « Community Investment » Performance • Dans les services financiers, 12 % des associés sont des femmes, soit 1 % de plus qu’en 2013. Notre objectif est d’atteindre 22 % en 2020. • Deux de nos programmes de formation des cadres supérieurs - « Aspire » (de senior à manager) et « Global Next Gen » (de Senior manager à associé) - ont attiré respectivement 10 % et 43 % de participants en plus. • 25 % de nos collaborateurs adoptent des pratiques de travail flexibles. Notre objectif est d’augmenter ce chiffre de 5 % par an. • 10 % de nos employés ont accepté des missions à l’étranger. Reconnaissance externe • Classement Universum des employeurs préférés des étudiants : 1er au Royaume-Uni et 2e dans le monde • Classement « Top Arbeitgeber Deutschland » : élu 1er en Allemagne par le Top Employers Institute • Classement « Stonewall Top 100 Employers » : 5e place dans la catégorie « Égalité sur le lieu de travail » • Classement « Top Employers for Working Families » : figure dans le top 10 au Royaume-Uni • Prix « Best Global Mobility Program » pour notre programme de mobilité EMEIA, décerné par le Forum for Expatriate Management • Trendence Graduate Barometer : 6e en Suisse, 12e en Allemagne Nos communautés Réduction des émissions de carbone liées au transport aérien par équivalent temps plein, par rapport à 2010 (année de référence) 13% 5
  8. 8. 6 Le secteur des services financiers considère le développement durable comme une source de défis majeurs autant que comme une source d’opportunités commerciales. Notre expertise et nos services permettent à nos clients de progresser en matière de développement durable au sein de leurs opérations et avec leurs propres clients. Les gouvernements, les entreprises et les organisations multilatérales ou à but non lucratif travaillent côte à côte pour régler les problèmes majeurs des pays en développement. Nous soutenons leurs efforts en proposant des services personnalisés en plus de nos principales offres (due diligence sociale, évaluation d’impact ou planification des subventions, entre autres). Nos clients. Nous aidons nos clients à répondre à leurs besoins actuels sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. Pour accompagner les acteurs du secteur financier sur la voie d’une croissance durable, notre action s’articule autour de trois principes. 1 2 3 Intégrer le développement durable dans nos métiers La collaboration est essentielle pour créer un changement positif. Nous comprenons l’importance de dialoguer avec les organisations financières dans tous les secteurs, pays et marchés pour contribuer à l’élaboration des politiques, discuter des tendances et communiquer avec d’autres acteurs du domaine. Nous y contribuons en prenant part à plusieurs instances et initiatives, notamment le Global FS Institute (GFSI), le Guardian Sustainable Finance Hub et l’étude sur la taxe relative aux transactions financières dans l’UE. Contribuer au débat public Soutenir le développement international Conseil • Élaboration et mise en œuvre de stratégies • Chaînes d’approvisionnement robustes et résilientes • Cartographie valeur créée vs. performance durable • Gestion et atténuation du risque lié au développement durable • Conseil en finance environnementale et investissement responsable • Évaluation du risque environnemental, social et de gouvernance (ESG) dans les portefeuilles d’actifs Audit • Audit du reporting de développement durable • Élaboration d’une approche de reporting intégré et d’un cadre de contrôle • Objectifs d’amélioration et indicateurs clés de performance RSE • Conformité aux normes et réglementations relatives au développement durable • Audit et examen des fonds d’investissement socialement responsables Transactions • Modèles de transaction et de microcrédit • Due diligence sell-side et buy-side • Services de transactions opérationnelles et intégration post-acquisition • Stratégie liée aux énergies renouvelables, achats et évaluation Fiscalité • Conseil en transparence et communication fiscales des entreprises • Exigence de transparence fiscale de la part des clients • Avantages fiscaux sur les produits propres et « verts » Notre offre de services « Environnement et développement durable »
  9. 9. 7 « Building a better working world » : Banque Les banques les plus performantes sont celles qui sauront transformer leur modèle économique. Elles verront ainsi leur champ d’application s’affiner et leurs structures se simplifier, mais elles gagneront en visibilité et en impact. Un système bancaire et financier durable doit favoriser les prêts responsables, la finance inclusive et la finance alternative. Crédit responsable Le crédit responsable constitue le cœur de la banque durable, en raison de son incidence significative sur les particuliers et les entreprises, le financement de projets et la valorisation du capital naturel. • Particuliers et entreprises : Nos enquêtes « Global Consumer » et « Global Commercial Banking », conduites auprès d’un ensemble de clients des services bancaires, permettent de mieux comprendre les particularités, situations et souhaits des clients. Les résultats obtenus peuvent ainsi aider les banques à mieux personnaliser leurs services. • Financement de projets : La préservation des ressources naturelles de la planète a une incidence accrue sur la réputation, les opérations et le crédit pour les prêteurs, les investisseurs et les assureurs. À cet égard, nous avons par exemple aidé une banque internationale à appliquer les Principes de l’Équateur au financement de ses projets. • Valorisation du capital naturel : En collaboration avec le Chartered Institute of Management Accountants (CIMA), nous avons rédigé un ouvrage intitulé Accounting for Natural Capital: The Elephant in the Boardroom. Finance inclusive L’inclusion financière consiste à rendre les services financiers accessibles aux individus et groupes pour lesquels les structures et produits traditionnels sont inadaptés ou indisponibles. La micro-finance et la technologie financière (fintech) en sont deux exemples. • La micro-finance consiste à fournir des services financiers classiques tels que des prêts, des produits d’épargne ou des services de paiement aux populations qui n’y ont pas facilement accès ou qui ne sont pas bancarisées. Nous avons notamment aidé une banque internationale à analyser des petites et moyennes entreprises (PME) détenues par des femmes. Les informations collectées ont permis à cette institution de mieux appréhender ce segment de clientèle et ainsi faciliter l’accès des femmes aux produits financiers et lever les obstacles auxquels elles sont confrontées dans le monde du travail. • La « fintech » consiste à utiliser la technologie dans les services financiers pour créer des produits inclusifs et des modèles économiques innovants. Afin de mieux comprendre ce marché au Royaume-Uni, le gouvernement britannique a fait appel à nos équipes pour réaliser une enquête que nous avons synthétisée dans un rapport intitulé « Landscaping UK Fintech ». Finance alternative Le terme « finance alternative » englobe différents canaux et structures de financements non conventionnels. Souvent proposée aux clients par le biais de plates–formes fintech (financement participatif, prêts de particulier à particulier, affacturage, etc.), la finance alternative offre aux particuliers comme aux entreprises de nouvelles possibilités d’accéder à des financements. Nous avons parrainé les analyses que l’université de Cambridge a réalisées sur la taille et le potentiel de croissance du secteur européen de la finance alternative. Les résultats sont énoncés dans le rapport intitulé « Moving Mainstream – The European Alternative Finance Benchmarking Report ». « Nous constatons des progrès de la part des banques, qui contribuent à restaurer la confiance dans le secteur en exploitant des opportunités qui favorisent l’inclusion financière ainsi que la croissance durable. » Marie-Laure Delarue, responsable Banking Capital Markets pour la zone EMEIA
  10. 10. Changement climatique En matière d’adaptation et d’atténuation du changement climatique, nous avons permis à un assureur de dimension mondiale de réduire de 95 % sa consommation de papier, suite aux dégâts provoqués par un ouragan. Nous avons mis en place un processus destiné à standardiser la gestion des documents et les activités opérationnelles. Cela permet d’améliorer la continuité de l’activité et la satisfaction client, ouvrant la voie à l’élaboration future d’initiatives stratégiques et de plates-formes technologiques numériques. Cela a également permis de réaliser 50 millions de dollars d’économies en cinq ans. Micro-assurance La micro-assurance offre une protection contre le risque aux populations souvent marginalisées par les institutions traditionnelles. Des produits d’assurance adaptés et abordables peuvent aider à sortir du cycle de pauvreté et constituer une base solide pour mettre en place des moyens de subsistance viables. Notre collaboration avec Express Life (aujourd’hui Prudential Life Ghana) et Leapfrog Investments nous a permis d’étudier de nouveaux produits et canaux de distribution destinés aux groupes à faible revenu. Nous avons développé des structures internes et des processus pour cette catégorie de clients qui ne cesse de croître. Droits humains Le rapport du Chief Risk Officer (CRO) Forum sur les droits humains et l’assurance des entreprises a mis en lumière les risques involontaires que courent les assureurs. Il cite des exemples de services fournis par les assureurs pouvant directement ou indirectement contribuer à des violations des droits humains : • Proposer une couverture d’assurance des biens à un groupe alimentaire qui a recours au travail des enfants dans sa chaîne logistique • Proposer une assurance construction à un constructeur impliqué dans le déplacement forcé de communautés locales et le trafic d’êtres humains • Proposer une assurance responsabilité pour les dirigeants et cadres d’un groupe minier, dont certaines opérations recourent à des moyens inappropriés pour protéger leurs sites Assurance Les assureurs représentent un soutien majeur pour la société en ce qu’ils comprennent et savent atténuer les risques et leurs conséquences. En tant qu’investisseurs institutionnels, ils possèdent également les capitaux à long terme nécessaires pour soutenir une économie durable. Les grands enjeux de développement durable pour le secteur de l’assurance sont le changement climatique, la micro-assurance et les droits humains. « De plus en plus de signes indiquent que les réglementations régissent davantage le comportement des clients et les interactions avec la clientèle. » Andreas Freiling, responsable Assurance pour la zone EMEIA 8
  11. 11. Gestion d’actifs et de patrimoine Le secteur de la gestion d’actifs et de patrimoine est en train de vivre une transition permanente de ses activités sous-jacentes, à l’échelle mondiale. Les firmes qui ne parviennent pas à s’adapter peineront fortement à assurer leur rentabilité et leur croissance. En conséquence, le secteur doit tenir compte de plusieurs aspects cruciaux du développement durable, notamment l’intégration des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les portefeuilles d’investissement, les pratiques d’investissement responsable et la dimension développement durable des marchés boursiers. « A mesure que les gestionnaires d’actifs élargissent leur quête de rendements attractifs et cherchent à investir d’une manière plus responsable sur le plan social, on note une tendance à la diversification vers des actifs “réels” et alternatifs tels que les terres agricoles, les infrastructures ou le transport. » Roy Stockell, responsable Wealth Asset Management pour la zone EMEIA Intégrer les facteurs ESG dans les portefeuilles d’investissement En matière de développement durable, le thème omniprésent dans la gestion de patrimoine et d’actifs est celui de l’intégration des facteurs ESG dans les portefeuilles d’investissement, notamment les fonds de pension et autres investisseurs institutionnels. Nous avons coopéré avec l’Association néerlandaise des investisseurs pour le développement durable (VBDO) afin de comprendre de quelle manière le développement durable pourrait davantage peser sur les décisions d’investissement. Nous avons examiné les risques, opportunités et évolutions qui en découlent, secteur par secteur. L’étude qui en a résulté a fourni des informations sur la situation de l’investissement responsable dans les fonds de pensions néerlandais. Pratiques d’investissement responsable Selon les Principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations Unies, « l’investissement responsable reconnaît que le rendement à long terme repose sur la stabilité, la fonctionnalité et la bonne gestion des systèmes sociaux, environnementaux et économiques». Les deux grandes pratiques de l’investissement responsable sont l’engagement et la sélection : • L’engagement Cette notion, qui fait référence à la mobilisation des actionnaires, offre des possibilités de contact avec les entreprises en portefeuille pour améliorer les comportements des entreprises. • La sélection Il s’agit de sélectionner les opportunités d’investissement en fonction de leur performance sociale et/ou environnementale. Cela nécessite d’identifier, de mesurer et d’analyser les facteurs ESG dans les portefeuilles ou les sociétés en portefeuille. En fonction de l’investisseur, la sélection peut aller d’une simple procédure « oui/ non » basée sur les facteurs ESG à une analyse plus complexe et complète. Marchés boursiers et développement durable Parmi les indices « durables » les plus connus figurent le FTSE4Good et le Dow Jones Sustainability Index. Tous deux fournissent une mesure publiquement disponible de la performance des sociétés cotées, à l’aune de critères ESG déterminés. De plus en plus d’indices traditionnels sur certains marchés tels que l’Afrique du Sud et le Brésil intègrent des critères ESG dans leurs exigences de cotation. Sélection négative : Sélection positive : Rejet des investissements entrepris dans certains secteurs. Si de grands investisseurs institutionnels boycottent certains investissements, les entreprises peuvent être incitées à revoir leur performance ESG. Recherche d’entreprises dont les facteurs ESG bénéficient à la société et/ ou à l’environnement. Pour en savoir plus sur notre démarche développement durable pour nos clients, consultez www.ey.com/ sustainabilityreportEMEIAFS 9
  12. 12. 10 L’engagement de nos collaborateurs est au cœur de notre stratégie « Vision 2020 ». Nos collaborateurs constituent notre principal atout et nous veillons à former les équipes les plus performantes. Sachant qu’il existe une corrélation directe entre l’engagement des employés et la performance d’une équipe, nous nous sommes fixé comme objectif « Engagement +5 » au sein des Services financiers EMEIA. Il s’agit d’accroître l’engagement global de nos employés de 5 % en 2015 par rapport à notre référence 2014 (63 %). Deux priorités stratégiques ont été identifiées à cette fin : Former des dirigeants responsables Nous mettons en place un programme de sensibilisation destiné aux cadres et centré sur les changements de comportements. La direction des Services financiers EMEIA a demandé à tous les associés d’adopter en tout temps une attitude qui motive et encourage nos collaborateurs à donner le meilleur d’eux-mêmes. Les associés sont tenus responsables de leurs comportements dans le cadre de l’évaluation de leur performance. Ce programme vise à induire des changements à long terme, qui devraient se généraliser à tous les niveaux de notre organisation, en veillant à ce que les comportements soient encouragés ou découragés à bon escient. Le « Learning Forum » En tant que prestataires de conseils, nous nous devons de parfaitement comprendre ce que les clients désirent aujourd’hui et d’anticiper leurs besoins de demain. Notre « Learning Forum » Financial Services, qui réunit plus de 4000 collaborateurs, permet d’accroître l’efficacité de nos équipes à travers le monde, tout en offrant des perspectives plus riches qui produisent de meilleurs résultats pour nos clients. Nos priorités en matière de ressources humaines Nos collaborateurs sont notre principal atout Niveau d’engagement des employés à l’égard de nos valeurs 60 % 2012 Nos collaborateurs. Lorsque nous accueillons de nouveaux collaborateurs, nous veillons à ce que leur expérience EY leur serve toute leur vie, quel que soit leur parcours professionnel. Pour ce faire, nous nous efforçons de trouver un équilibre entre la définition des priorités stratégiques et la création d’un éventail de programmes de développement professionnel. Nous offrons des possibilités d’apprentissage informel et favorisons la diversité et l’ouverture au sein de nos équipes. Nos collaborateurs sont au cœur de l’expertise et des services de qualité que nous offrons à nos clients. Nous faisons grandir des leaders qui travaillent ensemble pour honorer nos engagements. En tant qu’employeur, nous nous engageons à leur offrir des expériences professionnelles exceptionnelles – avant leur arrivée, au sein de nos équipes et après leur départ. Nos valeurs appellent à l’intégrité, au respect et à l’esprit d’équipe. Avec l’énergie, l’enthousiasme et le courage de diriger, nous tissons des relations justes et durables. Nous effectuons un suivi de l’adhésion à ces valeurs à l’aide de notre indice d’engagement des employés, qui n’a cessé d’augmenter dans la division Services financiers pour atteindre 63 % en 2014. 2014 62 % 63 % 2013 68 % 2015 Objectif
  13. 13. 11 Nos programmes de formation de pointe permettent à nos collaborateurs d’acquérir des compétences professionnelles ainsi que des connaissances techniques et sectorielles. Le programme EYU (EY You) offre à nos collaborateurs l’expérience et le coaching exceptionnels dont ils ont besoin pour donner un coup d’accélérateur à leur carrière. Nous disposons de programmes de développement et d’étapes clés spécifiques pour tous les niveaux. Nous avons investi dans l’outil My Development site, un système mondial interactif qui aide nos collaborateurs à gérer leur propre développement. Notre structure de parrainage accompagne de nombreux employés, depuis les stagiaires jusqu’aux associés. Les parrains apportent leur soutien tout au long de l’année et veillent à ce que chacun recherche les formations et les expériences de terrain qui lui permettent de réaliser son potentiel. Il ne s’agit pas de se limiter à deux entretiens d’évaluation par an et une notation de performance. Nous ne ménageons pas nos efforts pour faire en sorte que le développement durable soit intégré dans le programme EYU au-delà du seul impact environnemental de nos formations et des étapes clés. Quelques exemples : Directeurs non exécutifs (NED) Nous encourageons nos dirigeants à assumer le rôle de directeur non exécutif en devenant administrateurs dans des entités non cotées telles que les organisations à but non lucratif. Notre feuille de route NED pour les Services financiers nous permet de nous démarquer de la concurrence, tout en offrant diverses possibilités de formation pour les futurs NED. Banque d’idées : réflexions sur le développement durable Par le biais d’un forum de discussion interne appelé « Banque d’idées : réflexions sur le développement durable », nous encourageons nos collaborateurs à soumettre leurs idées pour améliorer nos performances en matière de développement durable. Un concours annuel est organisé pour sélectionner et mettre en œuvre les idées ayant le plus fort potentiel d’impact. Les lauréats peuvent être amenés à participer au programme « EarthWatch Ambassadors » ou au sommet « One Young World ». Nous nous démarquons de la concurrence grâce à nos équipes. En se concentrant continuellement sur la qualité du service client, elles utilisent la diversité de leurs perspectives et de leurs compétences pour relever les défis auxquels le monde du travail est confronté. Dans un souci d’amélioration continue, nous créons un environnement de travail qui permet à nos collaborateurs de donner le meilleur d’eux-mêmes au sein de leurs équipes. Nous y parvenons en combinant développement professionnel, opportunités internationales, bien-être des employés, et diversité. Créer les équipes les plus performantes Faire grandir nos collaborateurs TRANSITION PROGRAMME Senior Manager Senior manager Senior manager Manager Senior manager Associé Autre évolution professionnelle Aspire Programme phare élaboré en 2015 Navigator pour les femmes Vantage Global Next Gen Plan de carrière Senior manager
  14. 14. Les équipes les plus performantes doivent être capables de repousser les frontières, et être menées par des leaders ayant une vision mondiale. Les services financiers étant présents dans le monde entier et dans tous les secteurs, nous devons continuellement répondre à leurs besoins et ce, avec le même niveau de qualité. Nous disposons de nombreux programmes de mobilité pour nos collaborateurs, notamment le « Global Exchange Program » et le programme « New Horizons ». Nous voulons établir un lien clair entre mobilité (géographique, métier ou sectorielle) et évolution professionnelle, en veillant à ce que ceux qui partagent leur savoir et leur expérience au-delà de leur équipe immédiate soient reconnus. L’année dernière, 398 collaborateurs des Services financiers EMEIA ont pris part à des missions hors de leur pays d’origine. Nos collaborateurs s’investissent beaucoup pour obtenir des résultats et nous voulons que leur vie soit équilibrée et harmonieuse. Nous fournissons les outils et les technologies dont ils ont besoin pour travailler de manière flexible et honorer les engagements pris, aussi bien auprès de nos clients que dans leur vie personnelle. Dans nos bureaux, nous investissons dans des solutions de pointe et des espaces de travail innovants afin de simplifier la collaboration. Notre programme « Workplace of the Future » vise à modifier nos infrastructures, tandis que notre initiative « New Ways of Working » modifie les comportements de nos collaborateurs. La flexibilité est encouragée dans toute l’entreprise. Nous cherchons à l’appliquer dans nos politiques de congés de maternité, de paternité et d’adoption, qui proposent à tous les nouveaux parents la possibilité d’allonger la durée du congé légal. Nous savons que la santé et la vitalité sont essentielles pour donner le meilleur de soi. Nous finançons des initiatives dans chacun de nos pays afin de promouvoir le bien-être, par exemple : Employee Assistance Program En Allemagne, en Irlande et en Suisse, nous proposons à nos collaborateurs et à leurs familles un service de santé confidentiel et gratuit. Fit4TheJob Aux Pays-Bas, ce programme de 12 mois offre à nos collaborateurs des services de santé, de gestion des périodes de stress et de formation personnalisée. MyHealthCounts Au Royaume-Uni, cet outil en ligne aide à comprendre l’impact d’un mode de vie sain sur la santé. Développer une perspective mondiale Favoriser le bien-être dans nos pratiques professionnelles « Les opportunités internationales sont importantes pour ceux qui souhaitent développer de nouvelles compétences, élargir leurs horizons et étendre leurs réseaux. C’est un excellent moyen d’accompagner les futurs leaders car elles améliorent les compétences interculturelles, essentielles pour une entreprise d’envergure mondiale comme EY. » Rouven Staab, EY Allemagne, Programme de stages AuditPLUS pour les jeunes diplômés « J’ai pris un congé paternité pendant presque deux mois… Si l’on est suffisamment souple et que l’on utilise les technologies à disposition, on peut trouver le bon équilibre. » Alonso Cienfuegos, Directeur associé RH, EY Espagne de nos collaborateurs des Services financiers EMEIA étaient en mission de mobilité en 2014398 12
  15. 15. Les différences sont importantes pour nous. Nous reconnaissons nos employés en tant qu’individus et respectons et acceptons la diversité sous toutes ses formes. Au-delà de la diversité de nos équipes, nous offrons des programmes de formation et de reconnaissance qui encouragent nos collaborateurs à s’enrichir de la différence. Notre feuille de route mondiale en matière de diversité et d’ouverture fournit un « continuum de changement culturel » décrivant la manière dont nous intégrons les évolutions dans tous nos processus afin que la diversité soit au cœur de nos activités. Au sein des Services financiers EMEIA, par exemple, nous agissons pour : • Établir des objectifs dans les tableaux de bord des associés afin d’augmenter la représentation des femmes dans tous les métiers, services et niveaux ; • Fournir des parrains aux populations sous-représentées dans nos effectifs et leur permettre de développer leurs opportunités de carrière ; • Intégrer la diversité dans la planification des missions, le recrutement, la gestion de la performance, le coaching, les récompenses et la reconnaissance. En tant qu’individus, tous nos collaborateurs ont les mêmes chances d’accompagner leurs équipes et de développer leurs compétences d’encadrement de manière inclusive. Toutefois, nous ne réussirons à créer une culture de l’ouverture que si chacun de nous adopte ces comportements. Nous continuons de suivre cette approche et nous efforçons au quotidien de nous améliorer. Valoriser la diversité et l’ouverture Continuum de changement culturel en matière de diversité et d’ouverture Toutes les différences comptent : • Mode de pensée • Style de leadership • Genre • Aptitudes/handicaps • Pays d’origine • Ligne de service • Situation géographique • Ethnicité • Éducation et expérience professionnelle • Religion • Orientation sexuelle • Génération • Origine socio-économique • Autres différences Source : représentation graphique adaptée pour EY et tirée de The Guide for Inclusive Leaders, Joerg Schmitz et Nancy Curl. (Princeton Training Press, 2006) Diversity All differences matter. • Thinking style • Leadership style • Gender • Diverse abilities/ disabilities • Country of origin • Service line • Location • Ethnicity • Education and work experience • Religious background • Sexual orientation • Generation • Socioeconomic background • Other differences Inclusiveness Leveraging differences to achieve better business results; creating an environment where all people feel, and are, valued. Pour l’entreprise Reconnaître et récompenser les rôles modèles Permettre le changement de culture Identifier les changements importants Etablir une référence et sensibiliser Pour l’individu Valoriser les différences Assurer une collaboration et un encadrement ouverts Identifier la dynamique « insiders-outsiders » Influencer la culture de l’entreprise 1 2 3 4 Équipes performantes 13 Pour en savoir plus sur notre démarche développement durable pour nos collaborateurs, consultez www.ey.com/ sustainabilityreportEMEIAFS
  16. 16. 14 L’entrepreneuriat représente le meilleur espoir d’une croissance économique soutenue – en réduisant le chômage, en innovant et en transformant les économies. Dans les économies matures, où la croissance reste fragile, les entrepreneurs jouent un rôle vital dans la création d’emplois et de ressources pérennes. L’entrepreneuriat est encore plus important dans les marchés émergents car il stimule la croissance future, réduit la pauvreté et améliore l’égalité. Grâce à notre équipe Strategic Growth Markets, nous sommes leaders du marché de l’accompagnement des entrepreneurs. Depuis 25 ans, nous valorisons les meilleurs d’entre eux grâce au « Prix de l’Entrepreneur de l’Année ». Nous soutenons également l’esprit d’entreprise via des organisations à but non lucratif, telles que « Endeavor », « Power of Youth » et le « Network for Teaching Entrepreneurship ». Ces programmes accompagnent aussi bien des start-up financées par le microcrédit que des PME à fort impact social. Notre programme « EY Vantage » fournit aux entrepreneurs des marchés émergents un accès gratuit à nos services pendant six semaines. En 2014, 71 de nos collaborateurs ont participé au programme en tant que « conseillers Vantage ». Ils ont fourni 5 641 heures de conseil à 21 entrepreneurs dans 10 marchés émergents. Notre initiative « Enterprise Growth Services » (EGS) illustre parfaitement une autre façon dont nous accompagnons les entrepreneurs, à l’aide de projets à honoraires réduits. Nos équipes aident les petites entreprises et les entrepreneurs sociaux à améliorer leur productivité, leur rentabilité et leurs procédures de recrutement. Ces projets s’étalent généralement sur plusieurs mois et apportent d’importants changements aux processus, à la gouvernance et à la gestion des informations dans les PME. Favoriser la réussite et la croissance durable des entrepreneurs heures de services bénévoles fournis par le programme « EY Vantage » 5 641 « Bénéficier d’un conseiller international disposant d’une expérience mondiale et travaillant à nos côtés a été une chance incroyable pour notre organisation. Cela a eu une forte incidence puisque nous avons pu accroître notre activité tout en nous conformant à la réglementation fiscale. Nous avons mis en place des processus métier ainsi qu’une procédure d’évaluation du risque que nous n’avions jamais pratiquée auparavant. Il s’agit de l’une de nos meilleures collaborations avec une institution externe jusqu’à présent. » Retour d’expérience d’Indomog, entreprise du programme « Endeavor » ayant travaillé avec l’un des conseillers Vantage d’EY. Nos communautés. Nous nous engageons à favoriser une croissance durable dans les domaines où nos activités ont un impact important. Notre « Vision 2020 » nous conduit en priorité à soutenir l’entrepreneuriat, valoriser le rôle des femmes dans la sphère économique et accompagner les futurs leaders. Nous cherchons également à travailler de manière plus respectueuse de l’environnement.
  17. 17. 15 Si les femmes pouvaient réaliser pleinement leur potentiel économique, le nombre de travailleurs contribuant à l’économie mondiale augmenterait d’un milliard. Soutenir la place des femmes dans les communautés locales est source de changement et de progrès social. Selon la Banque mondiale, les femmes vivant dans des pays en développement consacrent jusqu’à 90 % de leurs revenus à leur famille et à leur communauté. En 2014, notre campagne International Women’s Day (IWD) pour les Services financiers EMEIA a mis à l’honneur le travail des femmes tout en identifiant les obstacles potentiels à leur réussite. Outre les activités de mobilisation mises en place dans nos différents bureaux, nous avons collaboré avec PlaNet Finance pour soutenir financièrement des femmes créatrices de micro-entreprises à Madagascar. Nous nous engageons auprès des femmes car nous pensons qu’elles peuvent considérablement améliorer la performance d’une entreprise lorsqu’elles occupent des postes de direction. Ainsi, les entreprises du Fortune 500 qui affichent la plus forte représentation de femmes au conseil d’administration enregistrent de meilleures performances que les autres. EY soutient de nombreuses initiatives visant à valoriser le rôle des femmes dans l’économie, notamment le programme « Entrepreneurial Winning Women » et le réseau « Worldwide Women Public Sector Leaders ». Nous sommes signataire des « Womens’ Empowerment Principles » des Nations Unies, qui proposent des recommandations aux entreprises sur la manière de soutenir les femmes dans le cadre professionnel. Nous avons rejoint l’initiative « She Works » de l’International Finance Corporation (IFC), qui vise à faire progresser l’emploi des femmes dans le secteur privé. Nous coopérons avec le « Global Women in Business Advisory Council » afin d’aider les femmes entrepreneurs à accéder aux capitaux et à bénéficier d’un mentorat. Enfin, nous publions de nombreux articles de recherche traitant des problèmes auxquels les femmes sont confrontées sur leur lieu de travail et dans le monde de l’entreprise. Renforcer le rôle des femmes dans la vie économique « EY soutient les femmes du monde entier grâce aux services que nous offrons aux institutions de micro-finance (microcrédit, micro-épargne et micro-assurance, etc.), permettant ainsi d’améliorer l’inclusion financière. » Zaina Ahmed-Karim, Associée EY Pays-Bas Soucieux de notre engagement à accompagner les jeunes, nous nous efforçons de développer leurs compétences et de leur proposer des emplois dans le monde entier. Le chômage des jeunes est l’un des plus grands problèmes socio-économiques d’aujourd’hui. Le manque de perspectives d’emploi peut avoir de lourdes conséquences en termes de revenus, de santé et même de durée de vie. En accompagnant les leaders d’aujourd’hui et de demain, nous les aidons à s’approprier les enjeux complexes et à y répondre. En Europe, un jeune de moins de 25 ans sur quatre est au chômage, ce qui affecte 6 millions de familles. Nous aidons les jeunes à accéder aux études supérieures, à acquérir des expériences professionnelles et à créer leur propre entreprise. En travaillant bénévolement avec des organismes tels que Youth Business International (YBI), nous permettons aux jeunes entrepreneurs en difficulté de développer leurs compétences. En 2014, six collaborateurs ont été détachés au service d’YBI, consacrant 3 500 heures de conseil à cette tâche. Accompagner les leaders d’aujourd’hui et de demain « Depuis deux ans, EY coopère avec l’équipe centrale du réseau YBI pour développer leur stratégie d’analyse des données et de gestion de la performance. Nous aidons YBI à décrypter les données collectées par les membres dans le monde entier et à s’assurer que les ressources de son réseau sont affectées là où elles seront les plus bénéfiques pour les jeunes entrepreneurs. » David Lindop, Associé EY Royaume-Uni En Europe, un jeune de moins de 25 ans sur quatre est au chômage, ce qui affecte 6 millions de familles.
  18. 18. Notre approche fortement intégrée des Services financiers repose inévitablement sur le transport aérien pour assurer la mobilité des collaborateurs. Ainsi, les vols représentent un tiers de nos émissions totales de carbone. À mesure que nous nous développons, nous souhaitons réduire ces émissions carbone de 12 % par ETP en 2015 par rapport à 2010. Nous avons dépassé cet objectif dès 2014 et atteint une réduction de 13 %. Nous continuons de mener des campagnes de sensibilisation des employés sur cette question. Nous encourageons également nos collaborateurs à réfléchir à leur empreinte environnementale lorsqu’ils travaillent avec les clients. Cela peut se traduire par de nouveaux modes de déplacement, tels que le système « 3/1 » qui consiste pour les équipes à travailler trois semaines chez nos clients puis une semaine au bureau local ou en télétravail. Cette manière de procéder est synonyme d’économies pour nos clients, de souplesse pour nos employés et de réduction de notre empreinte écologique. Les déplacements professionnels dans le viseur La préoccupation de l’environnement est au cœur de nos activités et nous cherchons à réduire les répercussions de nos opérations sur la planète. Dans nos métiers, les principales incidences environnementales étant liées aux transports et à la consommation d’énergie dans nos bureaux, notre priorité consiste à réduire les déplacements aériens et à améliorer l’efficacité énergétique de nos locaux d’année en année. Réduire notre impact environnemental 33 931 TeqCO2 Émissions totales de carbone Scope 2 Consommation énergétique des bureaux • Électricité • Chaleur/vapeur 2 465 TeqCO2 9 392 TeqCO2 22 074 TeqCO2 Scope 1 Consommation directe de carburants • Diesel • Gaz naturel Scope 3 Voyages professionnels • Déplacements aériens • Transport ferroviaire • Voitures de location • Voitures des employés de réduction de nos émissions de carbone liées au transport aérien entre 2010 et 2015 a été dépassé de 1 % en 2014. L’objectif de 12 % 1 %de réduction des émissions totales de carbone en 2013 6 %de réduction des émissions de carbone par équivalent temps plein par rapport à 2013 16
  19. 19. 12%15 %de nos collaborateurs ont participé à des missions de volontariat Par rapport à notre objectif de EY continue d’améliorer l’efficacité énergétique de ses installations immobilières, informatiques et de ses processus d’achats. Nous cherchons ainsi à dépasser les normes en vigueur. À cet effet, au Royaume-Uni, nos équipes déménagent dans une tour écologique à Canary Wharf (Londres), où nous occuperons plusieurs étages. Le bâtiment comprend de nombreux éléments écologiques, notamment : un toit-terrasse vert et un plan d’action biodiversité et écologie, des ascenseurs éco-efficaces et un système de chauffage à l’énergie solaire. Amélioration continue du rendement énergétique Nous proposons diverses possibilités de volontariat à nos collaborateurs afin de les encourager à donner de leur temps et de leurs compétences à des organisations sans but lucratif. Nous fixons un objectif annuel de participation pour nos employés, qui apportent leur contribution à diverses activités, allant de la levée de fonds pour des campagnes solidaires à l’éducation financière de populations défavorisées. Soutenir les communautés grâce au volontariat 17 Pour en savoir plus sur nos initiatives de développement durable auprès des communautés, consultez www.ey.com/ sustainabilityreportEMEIAFS
  20. 20. Informations complémentaires Rapport 2014 complet sur le développement durable : www.ey.com/sustainabilityreportEMEIAFS Vous pouvez également contacter notre Head of Corporate Sustainability pour les Services financiers EMEIA, Beth Knight : bknight@uk.ey.com Ou le Corporate Sustainability Supervising Associate pour les Services financiers EMEIA, Robert Rosenberg : rrosenberg@uk.ey.com EY | Audit | Conseil | Fiscalité et Droit | Transactions EY est un des leaders mondiaux de l’audit, du conseil, de la fiscalité et du droit, des transactions. Partout dans le monde, notre expertise et la qualité de nos services contribuent à créer les conditions de la confiance dans l’économie et les marchés financiers. Nous faisons grandir les talents afin qu’ensemble, ils accompagnent les organisations vers une croissance pérenne. C’est ainsi que nous jouons un rôle actif dans la construction d’un monde plus juste et plus équilibré pour nos équipes, nos clients et la société dans son ensemble. EY désigne l’organisation mondiale et peut faire référence à l’un ou plusieurs des membres d’Ernst Young Global Limited, dont chacun est une entité juridique distincte. Ernst Young Global Limited, société britannique à responsabilité limitée par garantie, ne fournit pas de prestations aux clients. Retrouvez plus d’informations sur notre organisation sur www.ey.com. © 2015 Ernst Young et Associés. Tous droits réservés. SCORE France n°15-049 Document imprimé conformément à l’engagement d’EY de réduire son empreinte sur l’environnement. Cette publication a valeur d’information générale et ne saurait se substituer à un conseil professionnel en matière comptable, fiscale ou autre. Pour toute question spécifique, vous devez vous adresser à vos conseillers. ey.com/fr À propos de ce document Cette publication présente une synthèse d’éléments dont la forme résumée a valeur d’information générale. Elle n’a pas vocation à se substituer à une recherche approfondie ou au jugement d’un professionnel. Ni EYGM Limited, ni aucun autre membre de l’organisation mondiale EY ne pourra être tenu pour responsable d’un dommage occasionné à quiconque aurait agi ou s’en serait abstenu en fonction de son contenu. Pour toute précision utile, consulter le professionnel compétent. Les opinions des tierces parties ne représentent pas nécessairement celles de la société mondiale EY, elles doivent donc être placées dans le contexte dans lequel elles sont émises. Ce document a été imprimé par Pureprint. Pureprint est une entreprise d’impression soucieuse de l’environnement qui respecte les normes de couleur et de qualité les plus strictes. Ses opérations ont reçu de nombreuses certifications et récompenses : ISO 14001, ISO 9001 : 2008, ISO 12467, FSC et EMAS (Eco-Management and Audit Scheme, qui vérifie de manière indépendante notre empreinte environnementale). L’entreprise est également carboneutre et a reçu le prix de la reine d’Angleterre pour le développement durable. Choisir Pureprint pour faire imprimer ses documents, c’est la garantie d’émissions de CO2 moins importantes. Nous utilisons des encres à base d’huiles végétales et imprimons sans alcool, ce qui évite la production de composés organiques volatils. Les technologies les plus récentes nous permettent d’offrir des conditions d’impression optimales pour des résultats vérifiables. La qualité de notre production repose sur les normes ISO 9001: 2008 (contrôle qualité) et ISO 12467 (gestion des couleurs). Pour plus d’informations, voir www.pureprint.com. Conformément à l’engagement d’EY de minimiser son incidence sur l’environnement, ce document a été imprimé sur du papier à teneur élevée en fibres recyclées.

×