Gr 1 présentation3

982 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
982
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gr 1 présentation3

  1. 1. Le modèle rationnel de prise de décision Modèle rationnel et rationalité limitéeDE BONFILS VictorGIULIANI LucaANTIGNY UgoDEREDEC Elliot
  2. 2. Modèle rationnel de prise dedécision. Qu’est ce qu’une décision ? En quoi consiste le modèle rationnel ? Ses limites Rationalité limitée Exemple concret de ces deux notions.
  3. 3. Une décision : Une décision est le choix Les étapes du processus de d’un moyen d’action parmi décision sont: différentes alternatives, fondé sur les valeurs, les  Identifier le problème à préférences et les objectifs résoudre et/ou les réponses du décideur .  Identifier les solutions Les étapes de la prise de et/ou les réponses décision sont un processus récursif, où on revient  Etudier les conséquences parfois à l’étape antérieure de chaque alternative .  Sélectionner l’alternative à mettre en œuvre
  4. 4. Le modèle rationnel :Ce modèle s’appuie sur une vision économique. Il suppose que les décisions soient prises sur les basessuivantes : Des buts et des objectifs bien définis et acceptés Un examen des alternatives, des conséquences et de l’optimisation La décision est d’autant plus efficace qu’elle utilise au mieux les informations disponibles, en choissisant la meilleure solution pour atteindre l’objectif.
  5. 5. Limites du modèle. Alors que ce modèle est simple et intuitif, ses hypothèses ne sont pas toujours exactes. Il peut y avoir une diversité d’intérêts et d’objectifs individuels. L’information peut être insuffisantes ou déformée.
  6. 6. Rationalité limitée : Ce modèle part du principe que le modèle précédentn’est pas expérimentable car : L’incertitude est complexe à gérer L’information disponible est imparfaite ainsi que les capacités de traitement des acteurs. Les acteurs sont en situation d’interdépendance stratégique.
  7. 7.  Ainsi la décision ne sera pas "parfaite", elle sera juste satisfaisante. Elle sera le résultat de l’exploration, par un parcours séquentiel, d’un nombre limité d’alternatives au sein de l’ensemble des alternatives possibles.
  8. 8. Exemple concret : Les missiles deCuba .
  9. 9. Multiples solutions envisagées : Ne rien faire Une offensive diplomatique Négocier avec Castro Echanges entre les installations américaines en Italie et en Turquie et les installations soviétiques à Cuba Invasion Attaque aérienne chirurgicale Le blocus naval
  10. 10. Contexte : Après le désastre américain de la baie des Cochons, lesRusses décident de pousser leurs avantages et dinstallerdes missiles sur le sol de Cuba. Les Américains découvrenttardivement lopération et toute son ampleur. Le comitéexécutif du Conseil national de sécurité se réunitdurgence, et, à la suite de ses délibérations, le présidentKennedy ordonne le blocus naval de Cuba, Condamné àlépreuve de force, Khrouchtchev est obligé de céder etse retire précipitamment.
  11. 11. Modèle rationnel Rationalité limitéeInformation : Information complète et Information structurée et disponible séquencielleDéfinition des objectifs : Définition claire et précise Définition générale, ils des objectifs sont flous et évolutifsDans le cas présent : Obliger les Russes à retirer Ecarter la menace russe leurs missiles sans déclencher un conflit.Examen des solutions : Elles sont définies en Elles se présentent fonction de l’objectifs successivement seulement. Toutes analysées en même tempsDélibération : Calcul coût-avantages par Jeu politique où chacun rapport à l’objectif. Le veut maximiser son groupe est stable, peu avantage soumis aux pressions extérieures.Exécution : Suivi à la lettre de la Disposition d’une certaine décision. latitude.
  12. 12. MERCI DE VOTRE ATTENTION LUCA VICTOR UGO ELLIOT

×