Projet d'urbanisme pour Tours ?

1 637 vues

Publié le

Soirée Evolu'Tours du 12 mars 2013

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 637
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Projet d'urbanisme pour Tours ?

  1. 1. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Intervenants: Philippe BOILLEJean Louis Delagarde Hugues Marconnet. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  2. 2. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Sommaire de l’intervention:IntroductionL’urbanisme en France en 2013 ; contexte réglementaireLes grands projets d’urbanisme de la ville de ToursAnalyse critique des projets d’urbanisme de la ville de Tours Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  3. 3. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? INTRODUCTION (1)«Urbanisme»: ensemble de plans et actions cohérentes pour réaliserune organisation des fonctions techniques, sociales et esthétiques dela ville, réglementé par un code de plus en plus contraignant etcorrigé de contingences singulières.«Ville» : Lieu ou l’humain trouve pour se protéger de la nature lesvolumes et les vides qui vont lui permettred’habiter, travailler, consommer et circuler Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  4. 4. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? INTRODUCTION (2)Pour les tourangeaux et les touristes, Tours est la Capitale des Châteaux de laLoire et la cité des jardins de la FrancePour René Boylesves« Tours me paraît une ville inspirée par le génie de la Loire ; épandue tout à plat surun vaste champ entre son fleuve et ses magnifiques boulevards qu’elle débordepour ne laisser arrêter que par les collines qui délimitent l’ancien lit du fleuve, elle ale gout des perspectives sans fin… »Perspectives déjà présentes lors des voyages de Jean de la Fontaine et deMadame de Sévigné. Perspectives inspiratrices le demeureront t’elles que desbourgeons éruptifs, tours germaines à la place de nos tours fondatrices enponctueront la tranquillité.Sachons modeler ce nouveau visage que nous souhaitons donner à notre ville,allons à la découverte de ce qui pourra être vraiment notre ville. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  5. 5. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? L’urbanisme en France en 2013 ; contexte réglementaireLa loi n° 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et aurenouvellement urbains, couramment appelée loi SRU ou loi Gayssot, est un textequi a modifié en profondeur le droit de lurbanisme et du logement en France.Adoptée sous le gouvernement de Lionel Jospin, elle a été publiée au Journalofficiel du 14 décembre 2000.Son article le plus notoire est larticle 55, qui impose aux villes de disposer daumoins 20 % de logements sociaux.La loi a été élaborée autour de trois exigences : exigence de solidarité ; développement durable ; renforcement de la démocratie et de la décentralisation.On peut noter par exemple la présence de notions de protection delenvironnement et de gestion urbaine dans lintérêt général (en faveur dundéveloppement durable). Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  6. 6. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Le droit de l’urbanisme avec la loi SRU a eu un impact dans cinq domaines :1°) Le remplacement des schémas directeurs (SD) par les schémas de cohérenceterritoriales (SCOT)2°) Le remplacement des plans d’occupation des sols (POS) par les plans locauxd’urbanisme (PLU)3°) La suppression des plans d’aménagement de zone (PAZ) de manière à supprimerdéfinitivement lidée que les ZAC pourraient surbaniser de manière dérogatoire auxdocuments d’urbanisme locaux4°) La mixité sociale avec obligation d’un pourcentage de 20 % de logements sociaux dansles communes de plus de 3 500 habitants (1 500 en Ile de France) comprises dans uneagglomération de plus de 50 000 habitants, comprenant au moins une commune de plus de15 000 habitants5 ) Les transports avec une philosophie tendant à réduire « l’invasion » de l’automobile dansles zones convenablement desservies par les transports en commun, principalement par lararéfaction des places de parking des centres commerciaux et des multiplexescinématographiques. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  7. 7. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Les bailleurs sociaux (HLM, OPAC) dont les missions sont redéfinies et étendues.Le droit civil avec : pour la Copropriété, nécessité d’un diagnostic technique avant la miseen copropriété d’un immeuble, mise en conformité des règlements de copropriété, ouvertured’un compte bancaire séparé, modification des majorités des articles 25 et 26, accroissementdes sanctions des copropriétaires défaillants et refonte du régime des copropriétés endifficulté ;  pour la vente immobilière diverses modifications : bornage des terrains, rétractation de sept jours, diagnostic amiante, etc. ;  pour les baux d’habitation, remise d’un logement décent par le propriétaire. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  8. 8. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Le SCOT Schéma de cohérence TerritorialeEn France, le schéma de cohérence territoriale ou SCOT est un document durbanisme quidétermine, à léchelle de plusieurs communes ou groupements de communes, un projet deterritoire visant à mettre en cohérence lensemble des politiques sectorielles notamment enmatière durbanisme, dhabitat, de déplacements et déquipements commerciaux, dans unenvironnement préservé et valorisé. Il a été instauré par la loi SRU du 13 décembre 2000 . Lecode de lurbanisme fixe le régime des SCOT aux articles L.122-1 et suivants.La loi portant engagement national pour lenvironnement dite Grenelle II du 12 juillet 2010renforce les objectifs des SCOT, ainsi que des plans locaux durbanisme (PLU) et cartescommunales : ces plans, cartes et schémas doivent ainsi contribuer à réduire la consommationdespace (lutter contre la périurbanisation), préserver les espaces affectés aux activitésagricoles ou forestières, équilibrer la répartition territoriale des commerces etservices, améliorer les performances énergétiques, diminuer (et non plus seulement maîtriser)les obligations de déplacement, réduire les émissions de gaz à effet de serre, et renforcer lapréservation de la biodiversité et des écosystèmes (notamment via la préservation et la remiseen bon état des continuités écologiques). Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  9. 9. Le « rapport de présentation » Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Les objectifs d’un schéma de cohérence territoriale sont fixés dans larticle L.121-1 du code de lurbanisme : Le principe déquilibre Le principe de renouvellement urbain Le principe de gestion économe des sols Le principe de mixité sociale Le principe de préservation de lenvironnement. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  10. 10. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Le SCOT comprend au minimum trois documents (chacun de ceséléments pouvant comprendre un ou plusieurs documents graphiques) : Le rapport de présentation Le projet daménagement et de développement durables Le document d’orientation et dobjectifs Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  11. 11. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Le PLU - Plan Local d’UrbanismeEn France, le plan local durbanisme (PLU) est le principal document durbanisme deplanification de lurbanisme au niveau communal ou éventuellement intercommunal.Il remplace le plan doccupation des sols (POS) depuis la loi relative à la solidarité etau renouvellement urbains du 13 décembre 2000, dite loi SRU.Le PLU est régi par les dispositions du code de lurbanisme, essentiellement auxarticles L. 123-1 et suivants et R. 123-1 et suivants.La loi dengagement national pour lenvironnement ou « Grenelle II », du 12 juillet2010, a modifié plusieurs aspects du PLU : prise en compte de la trame verte etbleue, orientations daménagement et de programmation, PLH (programme local delhabitat) voire PDU (plan de déplacement urbain) intégré dans celles-ci... De plus,lorsque lEPCI (Établissement public de coopération intercommunale) a lacompétence intercommunale, le périmètre du PLU est celui de lintégralité de lEPCI. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  12. 12. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Eléments constitutifs du PLULe rapport de présentation : - Diagnostic territorial - Etat initial de l’environnement - Orientations générales retenues pour le PADD - Les incidences prévisibles sur l’environnement - Compatibilité au regard des lois et règlements.Le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) - C’est un document politique exprimant les objectifs et projets de la collectivité en matière de développement économique et social, d’environnement et d’urbanisme à l’horizon de 10 à 20 ans. - C’est le document majeur du PLU qui exprime la volonté politique et c’est en cela que le PLU se distingue de l’ancien POS.Les orientations particulières d’aménagement : - Véritable nouveauté de la loi SRU, les collectivités peuvent dorénavant orienter leur vision de développement (nouveaux quartiers, reconquête de centralité…) au-delà du strict formalisme réglementaire.Le document graphique du règlement et le règlement : - Il s’agit la de la formalisation graphique et rédactionnelle du PADD et éventuellement des orientations particulières d’aménagement. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  13. 13. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Le secteur sauvegardéEn France, un secteur sauvegardé est une zone urbaine soumise à des règlesparticulières en raison de son « caractère historique, esthétique ou de nature àjustifier la conservation, la restauration et la mise en valeur de tout ou partie dunensemble dimmeubles bâtis ou non » (Code de lurbanisme, art. L. 313-1). Cessecteurs comprennent en particulier les centres historiques de nombreuses villesfrançaises.Deux objectifs principaux ont présidé à la promulgation de la Loi du 4 août 1962sur les secteurs sauvegardés, dite loi Malraux: Éviter la disparition ou une atteinte irréversible aux quartiers historiques en instituant des mesures juridiques de protection. Requalifier le patrimoine historique, architectural et urbain et moderniser les logements anciens pour assurer une qualité d’occupation conforme au mode de vie contemporain au moyen de mécanismes spécifiques d’intervention opérationnelle. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  14. 14. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Les grands projets d’urbanisme de la ville de Tours Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  15. 15. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?1- Haut de la rue Nationale : 2 hôtels de 100 chambres et de 60 chambres L’élargissement et l’aménagement du parvis St Julien L’école des beaux arts transformée en Centre d’Art Contemporain Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  16. 16. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Hier… Aujourd’hui (avec le tramway…) Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  17. 17. Demain Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Demain Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  18. 18. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Le futur Centre d’Art ContemporainMaquette du projet retenu Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  19. 19. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?2 - Les deux lions (1) Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  20. 20. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?2 - Les deux lions (2): Travail sur la mixité et la densité. Du social Fonctionnel Espaces publics 2000 logements 4000 emplois 5500 étudiants Deux Tours de 71 et 46 m de haut. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  21. 21. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?3 - La Gare : Réaliser un signal urbain par la réalisation de deux Tours de 54 m 31m (Bâtiments BBC) Assurer linsertion du tramway Sappuyer sur la restructuration de lîlot pour développer un programme mixte habitat, commerces, services Dégager et mettre en valeur lespace public Renforcer les circulations douces Valoriser la façade ferroviaire Offrir de nouvelles perspectives visuelles réciproques sur la ville et les voies ferrées Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  22. 22. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  23. 23. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Réhabilitation du centre de tri - rue Blaise Pascal (HQE) Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  24. 24. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?4 - Les Ecoquartier : Montconseil : 2000/3000 logements. Le Triangle Avenue Maginot/Boulevard du Maréchal Juin/rue du Morier Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  25. 25. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  26. 26. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?5 - Le TRAMWAY 15 Kms du Nord au Sud. Relier Tours à Joué-Lès-Tours 1 tram tous les 6 minutes Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  27. 27. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?6 - Les CASERNES/  Chauveau : 2.5 hectares  Beaumont : 7.9 hectares. Transformer l’ensemble en Bâtiments pour l’Université de médecine. Création de logements locatifs aidés. Création d’espaces publics. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  28. 28. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?7 - MAME : Ecole d’enseignement des Arts Graphiques Ecole des Beaux arts et le département de l’histoire de l’art de l’université. Ecole Brassart Résidence étudiante et des logements. Des bureaux. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  29. 29. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?8- Le plan de sauvegarde et de mise en valeur :En 2008, le secteur sauvegardé est étendu de 60 ha pour englober : lesimmeubles du XIXe siècle des boulevards Béranger et Heurteloup ; la cité Mameconstruite entre 1860 et 1875 par limprimeur Alfred Mame ; le secteur de la rueLamartine et ses maisons du XVe siècle ; la partie sud de la rue Blanqui autourde léglise Saint-Pierre Ville.Le plan de sauvegarde, qui est le règlement applicable à l’intérieur du secteursauvegardé va être révisé. La Ville de Tours sest fixée plusieurs objectifs : larestructuration du Haut de la rue Nationale et la requalification des cœurs dîlotssitués à l’arrière.Le plan de sauvegarde assure une protection pérenne des immeublesremarquables sans pour autant entraver l’évolution de la ville, comme ce fut lecas avec la construction du Nouvel Olympia en 2002 en plein secteursauvegardé. Les propriétaires d’immeubles dans ce périmètre peuvent bénéficierd’avantages (déductions fiscales, subventions de ravalement par la Ville...)lorsqu’ils réhabilitent leur patrimoine. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  30. 30. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Viennent se greffer 12 autres projets ou objectifs : Ilots d’Activités industrielles Nord Section Maginot Tranchée Ancienne ferme du vieux colombier IlotMayer/Jemmaps Ilot de la Plauderie Section Marne-Maginot Cœur d’ilot Farman Grandes propriétés/ Coteaux de Loire Façade Daniel Meyer Site Marmoutier Sainte-Radegonde Carrefour Saint sauveur Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  31. 31. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Extraits du rapport du commissaire enquêteur« Le public a compris, avec hantise, que l’expansion de la ville allait devenirverticale, après l’urbanisation des derniers espaces disponibles et la ré-urbanisation ou reconversion de sites délaissés pour des raisons économiques oupolitiques (quartier Beaumont, Mame etc…). Cela pour satisfaire surtout desbesoins en logements (675 par an selon le PHL). Or, l’article 121-1 du code del’urbanisme vise à un équilibre entre extension et renouvellement urbain, plusdifficile à maintenir sur sa durée à Tours qu’ailleurs. »Le PLU doit prendre en compte le risque technologique nucléaire, comme il aconsidéré les autres risques naturels ou technologiques, en ajoutant, là ou ilconvient les phrases nécessaires comprenant:De déterminer une culture du risque nucléaire, sans catastrophisme et sans« surfer » éternellement sur le sujet à des fins politiciennes ou électorales, demanière à définir la conduite à tenir par chaque citoyen. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  32. 32. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Le projet et l’urbanisme contemporain : Réaction des citoyensA quelques exceptions près, l’immense majorité des observationsconteste, parfois avec virulence les signaux urbains forts porteurs d’identitéprévus par le projet: la tour prévue à la gare doit être abandonnée. De même, la tour prévue place de la tranchée, ne doit pas porter atteinte à laperspective Le signal urbain des 2 Lions de 65 mètres est jugé trop haut L’immeuble de 29 mètres prévu près de l’hôtel de ville est jugé trop haut. La pose d’examen gynécologique de la « Femme Loire » est jugé de trèsmauvais goût par une amatrice d’art contemporain. Son installation dans lepérimètre UNESCO est vivement désapprouvée. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  33. 33. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? Conclusions du commissaire enquêteurEn fait, c’est à la hauteur des tours et leur proximité avec des monuments, eux aussi porteursd’identité, qui posent problème. La tour Vinci, selon ma mesure sur les plans, serait à 25 mdu mur ouest de la gare. L ‘immeuble de 29m à la place du parking Heurteloup serait très prêtde l’hôtel de ville.La ville, avec l’extension de son secteur sauvegardé manifeste bien son souci depréservation du patrimoine. Pour autant, comme le disait pour Paris le Président Pompidou,on ne peut figer Tours dans le passé. Tours n’est pas une ville morte; ce n’est pas un muséeà entretenir. C’est pourquoi les 20 sites objets d’orientations d’aménagements doivent êtrerésolument contemporains.L’un des axes majeurs du PADD de répondre à tous les besoins en logement, et de remplirl’objectif du plan local d’habitat est remis en cause. Tours, à elle seule, ne semble pas enmesure de répondre à un objectif aussi ambitieux., sans précédent et un peu irréaliste, quidevrait être repris au niveau de l’agglomération. De même que la France n’a pas vocation àaccueillir toute la misère du monde, la ville de Tours ne peut pas, à elle seule, accueillir tousles mal-logés d’Indre & Loire. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  34. 34. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Le rôle du PLU dans le développement urbain :Le PLU, dans la continuité du POS continue sur la lancée en intégrant près de2200 bâtiments présentant un intérêt historique ou architectural et uncinquantaine d’éléments paysagers qui seront protégés.Le PLU, l’ABF et quelques fonctionnaires zélés jouent donc un rôle dans la« gentryfication » de certains quartiers.Le PLU et le POS n’ont rien fait ou pas grand-chose pour améliorer l’imageesthétique et paysagère des zones dactivités industrielles artisanales etcommerciales depuis une cinquantaine d’années.Un nouvel acteur pourrait intervenir dans la procédure: un architecte-paysagiste–coordonnateur et participerait à l’élaboration d’un cahier de recommandationsarchitecturales et paysagères à l’attention des porteurs de projet, puis lavalidation de ces projets par Tour(s) plus, avant le dépôt du permis de construire.Cela pourrait déboucher sur des aménagements de qualité. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  35. 35. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Recommandations:Sans préjuger des futures conclusions du PLU modifié et de manière à témoigner d’une saine gestion prévisionnelle dufoncier de la commune dans le seul document réglementaire d’utilisation du sol de la commune qu’est le PLU, faireapparaître sur un plan, ne serait-ce qu’en pointillé, les variantes envisagées dans le futur TCSP (Transport en communen site propre) et les corridors dessinés par les lignes fortes de bus annoncés dans le PADD ;Considérant dans le domaine de la gestion du territoire urbain, la juxtaposition et l’empilement d’intérêts généraux,supra-communaux, intercommunaux et communaux, étudier la création d’un PLU d’agglomération et/ou au minimum,d’une annexe d’agglomération dans chaque PLU indiquant les perspectives d’utilisation du sol pour des projets d’intérêtcommunautaire.Considérant que l’article 121-1 du code de l’urbanisme vise à un équilibre entre extension et renouvellement urbain, nepas remplacer l’extension horizontale excessive des années 1990, qui a motivé la loi SRU par une extension verticaleexagérée en veillant systématiquement à une bonne intégration des nouvelles constructions avec le bâti et labiodiversité publique et privée.Considérant la forme longitudinale de la ville et les incertitudes sur la localisation des futures lignes de transportscollectifs, qui génèreront à leur tour de nouveaux corridors de développement urbain d’un rayon de 300 mètres pris àpartir des stations de la ligne de tramway en constructions et non 500 mètres comme prévu.Ne pas durcir outre mesure les conditions d’entretien et de restauration du patrimoine bâti.Corriger l’intégralité d’accès à des espaces verts publics à partir du domicile entre habitants de la ville, notamment àTours Nord et dans certains quartier de Tours Centre. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  36. 36. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?En favorisant le tertiaire, l’innovation et la formation, ne pas négliger pour autantle commerce, l’artisanat et l’industrie, car sans les seconds, les premiersn’existeraient pas.Considérant qu’un signal urbain est un repère comme le signal d’un port et qu’iln’y a pas lieu de créer deux repères l’un à côté de l’autre, ne pas construire detours près de la gare de tours, elle-même signal urbain, en haut de la tranchée,elle-même signal urbain et un immeuble de 29 mètres de haut près de l’hôtel deville, lui-même signal urbain. Par contre, en construire ailleurs comme prévu dansle projet en considérant que des tours figurent sur les armoiries de la ville et queles premières tours étaient des tours militaires d’où le nom de la ville.Réserver quelques secteurs ou parties de zone encore disponibles à une libreexpression d’architecture urbaine de ce début de XXIème siècle.Etudier la réappropriation par la ville du domaine RFF non utilisé notamment celuicolonisé par les herbes folles. Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  37. 37. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ? ConclusionLa cité, c’est la ville qui tente de maîtriser l’industrialisation, la présencemassive et tyrannique de l’automobile ; c’est la ville consciente du sort detoutes ses communautés , attentive au service des plus humbles ; c’estla ville qui tente l’impossible en recréant son environnement naturel.La cité c’est la synthèse du passé et des valeursscientifiques, techniques et économiques de notre temps.Avec passion et ténacité, en opposition ave le laisser aller et le laisserfaire, j’ai voulu pour TOURS le sort d’une citéordonnée, ouverte, accueillante pour tous, consciente de la civilisationqui l’anime. Ce livre écrit dans l’action et pour l’action, soutient une hauteespérance. Jean ROYER Evolutours : réunion du 12 mars 2013
  38. 38. Projets d’urbanisme : quel nouveau visage pour TOURS ?Philippe BOILLE Hugues MARCONNET Jean Louis DELAGARDE Vous remercient de votre attention Evolutours : réunion du 12 mars 2013

×