10 applications iPhone de presse écrite Ils auront été un peu long àl mais les groupes de presse traditionnelle semblent s...
progressivement au statut de the place to be, Ils auront été un peulong à l mais les groupes de presse traditionnelle semb...
Car le trafic drainé par les applications iPhone des grands titres dela presse écrite est loin d insignifiant. S représent...
étonnants, et en tout cas bien au-delà de ce que j imaginé : plus de200.000 pages vues/jour pour cette application (gratui...
Pour garder le fil d lecture d on a vu mieux ce n pas cela quiarrêtera les éditeurs et les régies, et on les comprend : qu...
jour robes de mariée un peu plus, transformant votre iPhone envéritable kiosque, le toucher du papier en moins.Voici les j...
10 applications i phone  robes de mariée
10 applications i phone  robes de mariée
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

10 applications i phone robes de mariée

151 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
151
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

10 applications i phone robes de mariée

  1. 1. 10 applications iPhone de presse écrite Ils auront été un peu long àl mais les groupes de presse traditionnelle semblent s mettre enfinet investir en masse le marché des applications pour iPhone. Dconsidérées comme gadgets à la mode à la diffusion anecdotique etmarginale réservée à quelques primo-adoptants, puis passées
  2. 2. progressivement au statut de the place to be, Ils auront été un peulong à l mais les groupes de presse traditionnelle semblent s mettreenfin et investir en masse le marché des applications pour iPhone. Dconsidérées comme gadgets à la mode à la diffusion anecdotique etmarginale réservée à quelques primo-adoptants, puis passéesprogressivement au statut de the place to be, les applications iPhonegagnent leurs lettres de noblesse auprès des grands éditeurs decontenus. Et ce pour une raison très simple : l se vendant comme despetits pains, le téléchargement des applications suit ce mouvement decroissance continue, et les magnats de la presse traditionnelle yvoient maintenant davantage qu bon moyen de soigner leur image : despoints d supplémentaire.
  3. 3. Car le trafic drainé par les applications iPhone des grands titres dela presse écrite est loin d insignifiant. S représentait quelquesmilliers de pages vues il y a encore quelques mois, la donne aconsidérablement changé au cours des dernières semaines. J récemmentparlé avec un éditeur d mobiles, qui m montré les statistiques de liPhone d grand titre de la presse écrite française. Les chiffres sont
  4. 4. étonnants, et en tout cas bien au-delà de ce que j imaginé : plus de200.000 pages vues/jour pour cette application (gratuite) ! De quoiaiguiser quelques appétits. l récente d publicitaires de plus en plusfréquents au sein des applications iPhone à fort trafic, les éditeursespérant ainsi récupérer une petite partie des pertes enregistréesdans leurs éditions papier. Ce qui au passage ne va pas sans poserquelques problèmes d technique, intimement liés à la nature même de let de son robe de mariée pas cher absence de gestion du multi-tâches :quand je clique sur un bandeau publicitaire à l d application iPhone,celui-ci m fréquemment sur un site web, ce qui induit la plupart dutemps deux désagréments de taille : j sur la version bureau d sitequi n donc pas formaté pour les mobiles, l le plus cocasse étantalors (ça m arrivé) de pointer sur un site en Flash alors que l nelit pas le Flash, mais surtout l d page web ferme automatiquement ldans laquelle vous êtes. Si vous voulez y retourner, il faudraretrouver l de l la redémarrer et retrouver la page où vous étiezavant d sortir.
  5. 5. Pour garder le fil d lecture d on a vu mieux ce n pas cela quiarrêtera les éditeurs et les régies, et on les comprend : quelquesmillions de pages vues mensuelles, même sur un iPhone (ou surtout surun iPhone c toujours bon à prendre. Si la grande majorité desapplications iPhone de la presse écrite sont gratuites, il reste lecas, pour le moment isolé, de Ou alors c L qui est dans le vrai etdans ce cas cela pose une question à laquelle le web, dans sa grandegénérosité, n pas su répondre jusqu présent : faut-il faire payer l àses contenus, et si oui, de quelle façon ? En proposant desapplications mobiles gratuites, Le Figaro ou encore Le Monde ou LePoint ont-ils fait une erreur stratégique, ratant ainsi une occasionen or de se refaire un peu la cerise ? Pour avoir un élément deréponse à cette question, encore faudrait-il connaître les chiffresde vente de l L est-il que l des applications de médias d s chaque
  6. 6. jour robes de mariée un peu plus, transformant votre iPhone envéritable kiosque, le toucher du papier en moins.Voici les journaux que je consulte quotidiennement via leurapplication iPhone, au cas où vous ne les connaîtriez pas toutes : Unmodèle du genre, avec des informations fraîches mises à jourplusieurs fois par jour. Propose également des fonctions depersonnalisation. Grand absent de la liste : Libération, qui proposecependant une webapp très bien conçue et fonctionnant un peu commeune application iPhone puisque l du contenu peut être téléchargée enune fois pour une lecture hors connexion ultérieure. Que l soitlecteur assidu ou pas, dévoreur d ou simple utilisateur occasionnel,une chose est sûre : les applications iPhone des grands titres depresse apportent un peu de magie dans ce monde geeks, celle d dansvotre poche ou la paume de votre main un concentré d mise en page defort belle manière. Si tout cela n pas gratuit, j bien conclu endisant que ça n pas de prix.

×