Charges et fibres de
renforcement
Fibres de carbone
1. Généralités

fibres isolation thermique
fibres de verre
fibres de renforts
Tenant compte de la présentation et de l’ada...
2. Différents types de verre

Tous ces verres, généralement qualifiés de « spéciaux » par rapport aux verres E, sont nette...
3. Procédés de fabrication
Les procédés étant variables selon les verres, on se limitera à la fabrication du
verre E, et a...
3.1 Composition. Fusion. Élaboration du verre
3.1.1 Composition

produits de
carrières

composition
(silice, alumine, chau...
3.1.2 Fusion. Élaboration du verre
La fusion du mélange vitrifiable et l’élaboration du verre fondu réclament des températ...
3.2 Fibrage. Étirage. Ensimage
3.2.1 Fibrage
Il s’effectue au moyen de filières. Ces filières sont en alliages de platine ...
3.2.2 Étirage
À la sortie des tétons, le verre est simultanément étiré à grande vitesse et refroidi.
L’étirage est général...
3.2.3 Ensimage

L’ensimage est un produit de traitement que l’on applique à la surface des fibres de verre après leur sort...
Fibre de carbone
Fibre de carbone
Fibre de carbone
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fibre de carbone

2 736 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 736
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
42
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fibre de carbone

  1. 1. Charges et fibres de renforcement Fibres de carbone
  2. 2. 1. Généralités fibres isolation thermique fibres de verre fibres de renforts Tenant compte de la présentation et de l’adaptation des fibres de renfort aux méthodes de transformation textiles, la normalisation française a retenu, pour distinguer ces dernières, le terme générique verre textile. fibres de verre textile renforcement des plastiques.
  3. 3. 2. Différents types de verre Tous ces verres, généralement qualifiés de « spéciaux » par rapport aux verres E, sont nettement plus chers : de deux à cinq fois.
  4. 4. 3. Procédés de fabrication Les procédés étant variables selon les verres, on se limitera à la fabrication du verre E, et au procédé le plus couramment utilisé, celui dit de fusion directe. Ce procédé, dans son ensemble, comporte trois stades : — la composition, la fusion et l’élaboration du verre ; — le fibrage, l’ensimage et le bobinage ; — les finissages.
  5. 5. 3.1 Composition. Fusion. Élaboration du verre 3.1.1 Composition produits de carrières composition (silice, alumine, chau x, etc.). broyées à une très faible granulométrie pour obtenir un mélange très homogène et faciliter leur fusion dosées, contrôlées et analysées de façon à obtenir la composition du type de verre choisi mélangeurs
  6. 6. 3.1.2 Fusion. Élaboration du verre La fusion du mélange vitrifiable et l’élaboration du verre fondu réclament des températures élevées (1 550 à 1 600 °C pour les verres de type E, et plus encore pour ceux de type R ou S). Ces températures impliquent l’usage de réfractaires spéciaux (oxydes de chrome, de zirconium, etc.).
  7. 7. 3.2 Fibrage. Étirage. Ensimage 3.2.1 Fibrage Il s’effectue au moyen de filières. Ces filières sont en alliages de platine pour résister aux températures de fibrage qui sont de l’ordre de 1 250 °C pour les verres de type E. On réalise le chauffage par effet Joule, réglé avec la plus grande précision possible. Le verre fondu arrivant du four remplit la filière et s’écoule par gravité à travers des orifices calibrés (tétons), de 1 à 2 mm de diamètre, pratiqués dans le fond de filière.
  8. 8. 3.2.2 Étirage À la sortie des tétons, le verre est simultanément étiré à grande vitesse et refroidi. L’étirage est généralement réalisé mécaniquement par enroulement sur la broche d’un bobinoir et donne naissance à des filaments continus. L’ensemble des filaments parallèles issus d’une même filière, séparés ou non en sous-ensembles (splittage), sont assemblés en un ou plusieurs fils de base encore dénommés fils silionne. Le diamètre des filaments désiré est obtenu par le réglage des paramètres suivants : — le diamètre des tétons et les températures de filière lors du fibrage ; — la vitesse d’étirage et la vitesse de refroidissement lors de l’étirage.
  9. 9. 3.2.3 Ensimage L’ensimage est un produit de traitement que l’on applique à la surface des fibres de verre après leur sortie de la filière. C’est un constituant indispensable à la fabrication des fibres et à leur utilisation, aussi bien lors de la mise en oeuvre que pour optimiser les performances des composites. • Lors de la fabrication des fibres de verre, l’ensimage : — protège le fil de verre de l’abrasion tout au long des diverses étapes de l’élaboration du renfort ; — assure la cohésion des filaments constitutifs du fil. • Pendant la mise en œuvre du composite: l’ensimage apporte le glissant des fils, leur raideur, les propriétés antistatiques, son niveau et sa vitesse de solubilisation dans la matrice. • Rappelons également l’intérêt le plus évident de l’ensimage : assurer la compatibilité entre le verre et la matrice pour obtenir les meilleures caractéristiques mécaniques du composite avant et après vieillissement (tenues à l’eau, en température, etc.).

×