INTRODUCTION
Le moulage par co-injection est un procédé de transformation qui
recouvre les techniques d’injection (séquent...
Les critères importants à respecter :
— la viscosité et la dilatation thermique linéaire des matières utilisées ;
— leur c...
1. Injection multimatière et multicouleur

Il consiste à utiliser deux presses traditionnelles couplées sur lesquelles son...
1.2 Système multimatière
Ce procédé fait appel à des machines possédant plusieurs unités d’injection.

1.2.1 Transfert par...
1.2.2 Moule avec plateau rotatif
On intègre à la machine, un plateau rotatif (côté plateau mobile) pouvant pivoter
de 180o...
1.2.3 Moule rotatif

Le moule comprend le système de transfert
qui peut supporter soit les noyaux sur
lesquels les pièces ...
1.2.4 Moule avec déplacement d’une partie mobile interne
Les deux injections sont effectuées séquentiellement ; en contrep...
1.2.5 Moule avec table coulissante

Une table coulissante est intégrée au moule,
la partie noyau est commune, seules
les c...
2. Injection sandwich
2.1 Conduite du procédé
C’est un procédé qui permet d’injecter dans un moule à l’aide d’une machine
...
2.3.1 Buse d’injection à un canal
C’est le système le plus simple (procédé ICI) ; celui-ci transfère les matières à
traver...
2.3.2 Buse d’injection à deux canaux
Cette technique peut être appréhendée de deux façons (procédés Battenfeld
et Billion)...
Moulage des thermoplastique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Moulage des thermoplastique

3 330 vues

Publié le

0 commentaire
6 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 330
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
6
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Moulage des thermoplastique

  1. 1. INTRODUCTION Le moulage par co-injection est un procédé de transformation qui recouvre les techniques d’injection (séquentielles ou simultanées) dans lesquelles plusieurs matières identiques ou différentes, additifs, couleurs, charges sont combinées en une seule partie, sans opération secondaire.
  2. 2. Les critères importants à respecter : — la viscosité et la dilatation thermique linéaire des matières utilisées ; — leur compatibilité entre elles (adhésion, température de fusion) ; — leurs retraits respectifs ; — leur aptitude à avoir de faibles tensions internes. Les domaines d’applications sont nombreux : automobile, matériels électriques et téléphoniques, bureautique, électroménager, jouets, cosmétiques, etc.
  3. 3. 1. Injection multimatière et multicouleur Il consiste à utiliser deux presses traditionnelles couplées sur lesquelles sont montés les deux moules nécessaires à l’obtention de la pièce souhaitée. Celle-ci est obtenue par transfert de l’insert (pièce injectée intermédiaire) à l’aide d’un robot, de la première empreinte dans la seconde.
  4. 4. 1.2 Système multimatière Ce procédé fait appel à des machines possédant plusieurs unités d’injection. 1.2.1 Transfert par robot Dans ce cas, les deux moules sont montés sur la même machine, le transfert de l’insert se faisant par robot
  5. 5. 1.2.2 Moule avec plateau rotatif On intègre à la machine, un plateau rotatif (côté plateau mobile) pouvant pivoter de 180o, sur lequel est monté la partie du moule porte-noyaux. Les injections no1 et 2 sont réalisées simultanément.
  6. 6. 1.2.3 Moule rotatif Le moule comprend le système de transfert qui peut supporter soit les noyaux sur lesquels les pièces restent en contact, soit la plaque d’éjection qui les retient
  7. 7. 1.2.4 Moule avec déplacement d’une partie mobile interne Les deux injections sont effectuées séquentiellement ; en contrepartie, on utilise un seul moule dans lequel un élément mobile délimite les deux zones de remplissage. Le cycle comprend : injection de l’insert, relâchement de la pression de verrouillage, déplacement du noyau mobile, reverrouillage et injection de la deuxième partie
  8. 8. 1.2.5 Moule avec table coulissante Une table coulissante est intégrée au moule, la partie noyau est commune, seules les cavités sont différentes. Après injection De l’insert, celui-ci reste sur le noyau qui se déplace par translation sur la deuxième partie du moule ; le surmoulage peut alors avoir lieu.
  9. 9. 2. Injection sandwich 2.1 Conduite du procédé C’est un procédé qui permet d’injecter dans un moule à l’aide d’une machine bimatière séquentiellement ou simultanément deux polymères (au minimum). Les presses sont des machines bi-injection. Sur les unités d’injection viendra donc se placer le bloc distributeur équipé des canaux d’alimentation.
  10. 10. 2.3.1 Buse d’injection à un canal C’est le système le plus simple (procédé ICI) ; celui-ci transfère les matières à travers le même canal. Il est équipé d’une vanne à trois voies qui permet d’effectuer les quatre séquences décrites
  11. 11. 2.3.2 Buse d’injection à deux canaux Cette technique peut être appréhendée de deux façons (procédés Battenfeld et Billion) : — l’ouverture et la fermeture des canaux sont gérées par commande hydraulique; c’est le procédé hydraulique (figurea) ; — en l’utilisant les pressions d’injection respectives des deux unités, la plus forte pression commandant l’injection de l’unité correspondante ; c’est le procédé par pression (figureb).

×