Idarrha Fahd
Service de radiologie
Hôpital Militaire Avicenne Marrakech
I. Introduction
II. Primo-infection tuberculeuse
1. Rappel physiopathologique
2. Aspects en imagerie
3. Évolution
III. Tub...
La tuberculose pulmonaire (TP) est une
infection pulmonaire commune liée à la
transmission interhumaine par voie
respirat...
 Les signes radiologiques sont très variables, intérêt
important dans l’orientation de diagnostic .
 Le diagnostic défin...
1 ère pénétration du bacille
tuberculeux dans un organisme
alvéolite
inflammatoire
chancre
d’inoculation
l’adénopathie
sa...
Les adénopathies médiastinales
Chancre d’inoculation
Atélectasie
Pleurésie aigue
La régression du foyer parenchymateux est
lente, nécessitant de six mois à deux ans
pour une résolution complète.
 La ré...
Rappel physiopathologique
 L’immunité spécifique, est insuffisante pour éviter la
multiplication des BK dans le foyer cas...
Aspects en imagerie
Aspect général
une prédominance lobaire supérieure, une absence d'adénopathies et une
tendance à l'exc...
Aspects en imagerie
Cavitation
Dissémination nodulaire
Atteinte bronchique
Fistulisation pleurale et médiastinale
Endartér...
Aspects en imagerie
Cavitation
Dissémination nodulaire
Atteinte bronchique
Fistulisation pleurale et médiastinale
Endartér...
Aspects en imagerie
Cavitation
Dissémination nodulaire
Atteinte bronchique
Fistulisation pleurale et médiastinale
Endartér...
Aspects en imagerie
Cavitation
Dissémination nodulaire
Atteinte bronchique
Fistulisation pleurale et médiastinale
Endartér...
Formes radiocliniques
Tuberculose pulmonaire commune
Pneumonie aiguë tuberculeuse
Tuberculose miliaire
Tuberculose pulmona...
Formes radiocliniques
Tuberculose pulmonaire commune
Pneumonie aiguë tuberculeuse
Tuberculose miliaire
Pneumonie aiguë tub...
Formes radiocliniques
Tuberculose pulmonaire commune
Pneumonie aiguë tuberculeuse
Tuberculose miliaire
Tuberculose miliair...
Formes évolutives
Infection chronique et poumon détruit
Complications vitales
Séquelles fibreuses
Infection chronique et p...
Formes évolutives
Infection chronique et poumon détruit
Complications vitales
Séquelles fibreuses
Complications vitales
sy...
Formes évolutives
Infection chronique et poumon détruit
Complications vitales
Séquelles fibreuses
Séquelles fibreuses
tube...
Les manifestations radiologiques de
la tuberculose pulmonaire peuvent varier
selon des facteurs liés à l'hôte ( les ATCD,...
Cours Pr Elfikri « infections pulmonaires »
Mercie pour votre attention
Manifestations radiologiques de la tuberculose pulmonaire
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Manifestations radiologiques de la tuberculose pulmonaire

3 582 vues

Publié le

Manifestations radiologiques de la tuberculose pulmonaire
Les signes radiologiques sont très variables,
ont un intérêt important dans l’orientation de diagnostic .

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
8 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 582
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
89
Commentaires
0
J’aime
8
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • La tuberculose primaire Elle consiste en une pneumonie focale avec nécrose caséeuse secondaire.
    Avant que la réponse immune cellulaire ne se développe, l'infection peut progresser localement et aller au-delà du foyer primaire.
    Une extension des germes par voie lymphatique aux ganglions hilaires et médiastinaux et une dissémination hématogène, généralement infraclinique, surviennent simultanément.
    Certains sites sont préférentiellement secondairement atteints, en particulier les régions sous-apicales des poumons.

    Chez 90 à 95 % des sujets, le développement de l'immunité aboutit à la cicatrisation des lésions, avec formation de granulomes pulmonaires et hilaires.
    La cicatrisation de lésions parenchymateuses plus larges peut laisser des séquelles fibreuses ou des nodules persistants connus sous le nom de tuberculomes.
  • Manifestations radiologiques de la tuberculose pulmonaire

    1. 1. Idarrha Fahd Service de radiologie Hôpital Militaire Avicenne Marrakech
    2. 2. I. Introduction II. Primo-infection tuberculeuse 1. Rappel physiopathologique 2. Aspects en imagerie 3. Évolution III. Tuberculoses pulmonaires maladie 1. Rappel physiopathologique 2. Aspects en imagerie 3. Formes radiocliniques 4. Formes évolutives IV. Conclusion
    3. 3. La tuberculose pulmonaire (TP) est une infection pulmonaire commune liée à la transmission interhumaine par voie respiratoire du bacille de Koch (BK).  La tuberculose pulmonaire est une cause majeure de morbidité et de mortalité dans le monde.  La difficulté du contrôle de la maladie vient de la prévalence élevée des cas de tuberculose latente, susceptibles de réactivation.
    4. 4.  Les signes radiologiques sont très variables, intérêt important dans l’orientation de diagnostic .  Le diagnostic définitif est fondé sur l'isolement ou la culture du bacille,  La radiographie du thorax oriente le diagnostic dans la plupart des cas de tuberculose.  la TDM apporte des signes diagnostiques dans les cas où la radiographie thoracique est normale ou ne permet pas de conclure, contrôle l'activité et l'évolution du processus pulmonaire et détecte les complications.
    5. 5. 1 ère pénétration du bacille tuberculeux dans un organisme alvéolite inflammatoire chancre d’inoculation l’adénopathie satellite fibreuse puis la calcification Avant la réponse immune cellulaire âpres la réponse immune cellulaire
    6. 6. Les adénopathies médiastinales Chancre d’inoculation Atélectasie Pleurésie aigue
    7. 7. La régression du foyer parenchymateux est lente, nécessitant de six mois à deux ans pour une résolution complète.  La résolution des adénopathies est encore plus lente. fréquente excavation, sont observés . la cicatrice persiste, parfois calcifiée : c'est le complexe de Ghon.  L'association de ganglions hilaires et d'une cicatrice parenchymateuse calcifiés est dénommée complexe de Ranke. Complexe de ghonComplexe de ranke
    8. 8. Rappel physiopathologique  L’immunité spécifique, est insuffisante pour éviter la multiplication des BK dans le foyer caséeux . 1 • par aggravation progressive du foyer initial 2 • par réactivation endogène 3 • par réinfection exogène Le passage à la tuberculose maladie se fait par 3 mécanismes La multiplication des bacilles au niveau pulmonaire est à l’origine de cavernes La dissémination hématogène entraîne des lésions de petite taille (miliaire) La dissémination bronchogène caractérisée par des nodules disséminés
    9. 9. Aspects en imagerie Aspect général une prédominance lobaire supérieure, une absence d'adénopathies et une tendance à l'excavation sont plus volontiers retrouvées. les segments apicaux et postérieurs des lobes supérieurs, moins fréquemment dans les segments apicaux des lobes inférieurs. Une localisation lobaire supérieure bilatérale, avec un aspect asymétrique. Une atteinte multilobaire est commune, Les séquelles de l'infection primaire sont souvent visualisées. Les principales anomalies rencontrées sont des infiltrats ou des condensations, réalisant des opacités hétérogènes, des cavitations et des nodules. Cavitation Dissémination nodulaire Atteinte bronchique Fistulisation pleurale et médiastinale Endartérite oblitérante Cavitation signe d'activité de la maladie multiples et siègent typiquement au sein de condensations parenchymateuses. L'excavation de siège centrolobulaire. La fistule avec la bronche de drainage est parfois visible. confluent pour former une cavité plus large . Les cavités ont des parois volontiers épaisses Des niveaux hydroaériques peuvent témoigner d'une surinfection par des germes à Gram négatif ou anaérobies
    10. 10. Aspects en imagerie Cavitation Dissémination nodulaire Atteinte bronchique Fistulisation pleurale et médiastinale Endartérite oblitérante Dissémination nodulaire Traduit une dissémination bronchogène . En RX standard , s'exprime par des nodules pulmonaires multiples de 5 à 10 mm de diamètre, de limites floues et de distribution lobaire ou segmentaire . En TDM-HR , des nodules centrolobulaires de 2 à 4 mm de diamètre ou des structures linéaires branchées de contours nets et relativement denses. aspect de rosette acinaire ++. De même, un regroupement en amas (cluster ) est évocateur . the tree in bud appearance ou aspect en « arbre bourgeonnant » .
    11. 11. Aspects en imagerie Cavitation Dissémination nodulaire Atteinte bronchique Fistulisation pleurale et médiastinale Endartérite oblitérante Atteinte bronchique sténose bronchique collapsus lobaires bronchectasies par traction impaction mucoïde.
    12. 12. Aspects en imagerie Cavitation Dissémination nodulaire Atteinte bronchique Fistulisation pleurale et médiastinale Endartérite oblitérante Fistulisation pleurale et médiastinale La fistulisation pleurale d'une cavité pulmonaire peut être responsable d'empyème ou de pneumothorax . La possibilité d'une fistule bronchopleurale responsable d'un pneumothorax. Des fistules œsobronchiques, par fistulisation de nécrose ganglionnaire, notamment sous-carinaire .
    13. 13. Aspects en imagerie Cavitation Dissémination nodulaire Atteinte bronchique Fistulisation pleurale et médiastinale Endartérite oblitérante Endartérite oblitérante Une endartérite oblitérante associée à la maladie endobronchique engendre une réduction parallèle de ventilation et de perfusion. un aspect de perfusion en mosaïque avec des plages d'hypo atténuation localisées dans les zones pathologiques .
    14. 14. Formes radiocliniques Tuberculose pulmonaire commune Pneumonie aiguë tuberculeuse Tuberculose miliaire Tuberculose pulmonaire commune Opacités: · trabéculaires ou en nappes (infiltrats) minimes ou étendues systématisées ou non, parfois rétractiles. · nodulaires isolées ou associées à des micronodules et parfois excavées Cavités (caverne): · Une ou plusieurs clartés de 1-5 cm de diamètre à paroi relativement épaisse, associées à des nodules, isolées ou siégeant au sein d'un infiltrat. La bronche de drainage est parfois visible.
    15. 15. Formes radiocliniques Tuberculose pulmonaire commune Pneumonie aiguë tuberculeuse Tuberculose miliaire Pneumonie aiguë tuberculeuse Opacité systématisée à contours flous creusée de cavités. parfois des nodules
    16. 16. Formes radiocliniques Tuberculose pulmonaire commune Pneumonie aiguë tuberculeuse Tuberculose miliaire Tuberculose miliaire micronodules typiques sur la radiographie standard. TDM-HR : des nodules de contours nets, de 1 à 3 mm de diamètre, répartis au hasard dans le parenchyme . Des lignes septales, des réticulations intralobulaires et aspect en « verre dépoli » .
    17. 17. Formes évolutives Infection chronique et poumon détruit Complications vitales Séquelles fibreuses Infection chronique et poumon détruit La destruction de la majeure partie d'un poumon peut résulter d'une infection pulmonaire progressive , d'une cavitation prolongée, d'une réinfection ou d'une dissémination avec fibrose secondaire. Une atteinte unilatérale d'un lobe supérieur est plus fréquemment observée. Un traitement chirurgical peut être requis.
    18. 18. Formes évolutives Infection chronique et poumon détruit Complications vitales Séquelles fibreuses Complications vitales syndrome de détresse respiratoire aiguë pneumonique multifocale miliaire tuberculose systémique disséminée tuberculose des voies aériennes proximales Hemoptysie maladie cavitaire active bronchectasies séquellaires aspergillome intracavitaire anévrismes de Rasmussen
    19. 19. Formes évolutives Infection chronique et poumon détruit Complications vitales Séquelles fibreuses Séquelles fibreuses tuberculoses stables ou inactives sont caractérisées par des lésions de fibrose avec des bandes irrégulières, des lésions stellaires ou linéaires, des nodules calcifiés, des distorsions des axes bronchovasculaires, des atélectasies cicatricielles, des lésions d'emphysème paracicatriciel, des sténoses bronchiques et des bronchectasies .
    20. 20. Les manifestations radiologiques de la tuberculose pulmonaire peuvent varier selon des facteurs liés à l'hôte ( les ATCD, l'âge et le statut immunitaire du sujet ) La radiographie thoracique reste l'imagerie de première intention. La TDM permet d'orienter le diagnostic , le contrôle de l'évolution de la maladie.
    21. 21. Cours Pr Elfikri « infections pulmonaires »
    22. 22. Mercie pour votre attention

    ×