28                                                La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisiens  ...
30                                                   La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisien...
32                                                   La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisien...
FINANCE & VOUS             La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisiens Numéro 5 – Mars 2012    ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Finance&Vous_Mars2012_Article Zied LOUKIL

2 906 vues

Publié le

Ci joint un article rédigé dans la Newsletter Finance&Vous de mars 2012 : "Le secteur bancaire tunisien : des réformes cruciales qui tardent à venir".

http://www.aiefbt.org/images/Finance-et-Vous-mars-2012.pdf

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 906
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Finance&Vous_Mars2012_Article Zied LOUKIL

  1. 1. 28 La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisiens La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisiens 29www.aiefbt.orgwww.aiefbt.org aiefbt.org www.aiefbt.org Focus Une rétrospective sur les réformes pour les établissements de crédit faisant appel engagées public à l’épargne. La durée du mandat est fixée à trois ans, renouvelable une fois. Le plan de restructuration du secteur bancaire La BCT a également fixé par le biais d’un certain tunisien entamé depuis le début des années nombre de circulaires les objectifs de la mission 1990 avait pour principaux objectifs de libéraliser de contrôle d’un établissement de crédit, la l’activité bancaire, de mettre en place d’un cadre portée et les modalités d’audit des comptes d’un comptable et prudentiel, de renforcer les règles établissement de crédit et le contenu du rapport de bonne gouvernance, d’assainir la situation des commissaires aux comptes. financière des banques et de moderniser le L’obligation de soumettre les comptes de la BCT à un secteur de manière générale. audit externe effectué par deux commissaires aux La suppression de la distinction juridique entre comptes inscrits au tableau de l’OECT a également les banques de développement et les banques été instituée5. de dépôts et l’instauration de la notion de Les règles prudentielles mises en place et les Le système bancaire tunisien: banque universelle a permis aux banques objectifs assignés par la BCT ont permis de renforcer tunisiennes de se développer et de bénéficier les assises financières des banques tunisiennes de la croissance économique du pays. à travers des augmentations de capital et une La libéralisation de l’activité bancaire s’est politique prudente de distribution de dividendes, des réformes cruciales accompagnée par la mise en place d’un et d’améliorer la qualité des créances qui s’est dispositif comptable et prudentiel spécifique accompagnée par un effort de provisionnement aux établissements bancaires et le renforcement favorisé notamment par des mesures fiscales. Ceci des exigences règlementaires en matière de s’est traduit par une amélioration progressive des qui tardent à venir contrôle interne et de bonne gouvernance. ratios réglementaires et prudentiels des banques En effet, de nouvelles normes comptables tunisiennes. sectorielles spécifiques aux établissements bancaires ont vu le jour complétées1 par un Un bilan mitigé face à des défis considérables certain nombre de circulaires de la Banque Par Zied LOUKIL - Expert-Comptable membre de l’OECT - Senior Manager - Secteur Banque Centrale de Tunisie (BCT)2 traitant en Le secteur bancaire tunisien souffre actuellement - Mazars Paris - Chargé du cours « Audit Bancaire » - Master 2 «Audit & Financial Advisory» - particulier de la classification des créances, du de plusieurs faiblesses qui nécessitent la mise en Université Paris Dauphine. zied.loukil@mazars.fr provisionnement des créances douteuses et place de réformes audacieuses et urgentes. du suivi et de l’évaluation des engagements Les réformes conduites au cours des deux dernières donnés. décennies ont certes apporté des améliorations au système bancaire tunisien, mais le plan de L e secteur bancaire joue un rôle primordial Le renforcement des exigences réglementaires restructuration engagé semble non abouti par dans le développement économique à en matière de contrôle interne et de bonne rapport aux objectifs initialement fixés et en retard travers le financement des projets. Ce gouvernance s’est traduit notamment par par rapport à la mise à niveau et au développement constat est d’autant plus important dans les pays l’instauration d’un socle de base en termes de qu’a connue l’économie tunisienne. en voie de développement, dont la création de dispositif de contrôle interne3 (mise en place de valeur et des emplois requiert la mise en place procédures, organisation comptable, traitement Le volet politique et financier a malheureusement d’un système stable et performant. de l’information, système de mesure et de pris le dessus sur l’intérêt national, avec toutes les maîtrise des risques, système de documentation conséquences qui en découlent. Au lendemain de la En Tunisie, un plan de restructuration et de et d’information, etc.) et l’institution de nouvelles révolution tunisienne, les données communiquées modernisation du système bancaire a été engagé instances internes tels que le comité permanent par les banques au titre de leurs expositions à des au début des années 1990. d’audit interne, le comité exécutif de crédit et entreprises et des proches liés à l’ancien régime, et Le bilan des réformes engagées au cours des d’un organe permanent de contrôle de la des conditions d’octroi de ces encours de crédit, deux dernières décennies semble mitigé. Certes, conformité. démontrent le non-respect par certaines banques les réformes entreprises constituent des acquis, Le cadre légal qui confie à la BCT le pouvoir de des règles élémentaires en matière de bonne cependant le secteur bancaire tunisien s’avère surveillance bancaire a également fait l’objet de gouvernance et de gestion des risques. encore bien loin des standards internationaux. révision4 qui s’est matérialisée par une définition Malgré les améliorations constatées au cours des Par ailleurs, lorsque la révolution tunisienne est plus précise du rôle et des pouvoirs de la BCT dernières années en termes de qualité des encours arrivée, le secteur bancaire s’est retrouvé devant en matière de contrôle des établissements de de crédit et du niveau de couverture de créances le fait accompli, confronté à une donne politique crédit et des sanctions disciplinaires à adopter douteuses, les indicateurs du secteur bancaire et économique inédite. en cas d’infraction aux exigences légales et tunisien sont largement en deçà des performances Aujourd’hui, la Tunisie doit faire face à des défis réglementaires. réalisées par d’autres pays émergents. considérables en matière économique et sociale. En ce qui concerne l’audit légal, des dispositions Dans ce contexte, le secteur bancaire en tant spécifiques aux commissaires aux comptes Le secteur bancaire tunisien se retrouve aujourd’hui principale source de financement de l’économie des établissements de crédit ont été adoptées. avec l’héritage accablant des expositions a besoin de la mise en place de réformes cruciales En effet, les établissements de crédit sont significatives à des contreparties à risque liées à impliquant l’ensemble des parties prenantes, soumis à la certification d’un commissaire l’ancien régime, combiné à un contexte de crise donnant ainsi un signal fort pour rétablir la aux comptes inscrit au tableau de l’Ordre des économique sans précédent. Cette situation aura confiance des investisseurs et renforçant Experts Comptables de Tunisie (OECT) avec une sans doute des répercussions négatives sur les l’intégration à l’économie mondiale. obligation de co-commissariat aux comptes bilans des banques à travers la hausse des créancesFINANCE & VOUS Mars 2012 US Mars 2012 FINANCE & VOUS
  2. 2. 30 La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisiens La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisiens 31www.aiefbt.orgwww.aiefbt.org aiefbt.org www.aiefbt.org douteuses et des provisions et la dégradation pourra être garantie sans la mise en place d’un notamment en assouplissant les règles de des divergences significatives avec les standards des fonds propres, à un moment où elles sont dispositif approprié de surveillance bancaire. rééchelonnement des dettes . internationaux dans le domaine bancaire, qui se appelées à jouer leur rôle vital de soutien et de La Banque Européenne d’Investissement (BEI) Sur le plan règlementaire, la BCT a publié sont accentuées au cours des dernières années financement des opérateurs économiques. a mis en évidence dans un récent rapport10 le une circulaire qui définit les règles de bonne suite aux réflexions et aux réformes engagées à La fragmentation du secteur bancaire tunisien pèse rôle majeur joué par la BCT dans la conduite des gouvernance au sein des établissements de l’échelle internationale postérieurement à la crise également sur la solidité financière des banques, réformes précédemment citées mais critique crédit12 , dont les modalités sont applicables au financière dite des « subprime ». limite leur capacité de résistance pendant les la faiblesse de la fréquences des missions plus tard au 1er juillet 2012. En matière comptable, les réformes attendues périodes de crise et réduit sensiblement leur d’inspection et un niveau d’exigence moindre Les nouvelles exigences apportées par cette portent sur l’amélioration de la pertinence et de la potentiel de développement et leur compétitivité dans la conduite des contrôles auprès des banques circulaire en matière de composition et des fiabilité de l’information comptable produite par à l’échelle régionale et internationale. publiques; Ce constat ne peut être étudié sans modalités de fonctionnement des instances les banques tunisiennes, notamment en matière Certaines banques tunisiennes ont affiché ces faire un lien avec le principe d’indépendance de de gouvernance des établissements de crédit d’évaluation des risques et de transparence dernières années leur ambition de s’implanter la banque centrale en particulier, et des autorités constituent un progrès considérable en matière financière. en Algérie. Ces projets ont été rapidement de contrôle et de surveillance en général, par de gouvernance, de contrôle interne et de abandonnés suite au durcissement des conditions rapport au pouvoir politique. transparence financière, notamment à travers : De nombreux rapports d’évaluation14, d’accès à ce marché en termes de capital minimal L’intégration de critères d’indépendance et spécialistes et experts avaient recommandé à requis6. Ce simple constat met en évidence Les mesures prises post révolution de qualification des membres composant les la Tunisie depuis plusieurs années d’adopter le que la taille relativement modeste des banques Dans un contexte d’incertitude politique et instances de gouvernance référentiel IFRS, afin de disposer un référentiel tunisiennes constitue un frein par rapport à leurs économique qui a régné sur la Tunisie après Une définition précise des rôles, des obligations complet et moderne, d’assurer une plus grande ambitions. l’avènement de la révolution du 14 janvier 2011, et des responsabilités des organes de direction et transparence de l’information financière et de Le poids des banques publiques reste important la BCT a fourni le soutien nécessaire au secteur de contrôle, renforcer l’intégration du système bancaire et malgré les opérations de privatisation réalisées. Le bancaire. Le renforcement de l’implication des organes financier tunisien dans l’économie mondiale. manque d’autonomie des banques publiques au La première décision politique post révolution en de direction et de contrôle dans le suivi et la Les normes IFRS constituent aujourd’hui le premier niveau de la gouvernance a constitué un frein au lien avec le secteur bancaire s’est traduite par un maîtrise des risques, référentiel comptable à l’échelle internationale, et processus de modernisation et de restructuration changement à la tête de la BCT visant à rompre Et la mise en place de règles plus strictes en sont d’application obligatoire ou autorisée dans internes de ces établissements7. avec l’ancien système et à rétablir la confiance. matière de communication financière. plus d’une centaine de pays dans le monde. Le L’économie tunisienne a été confrontée en 2011 Cette évolution réglementaire traduit la volonté référentiel comptable tunisien qui était à l’origine En matière comptable et d’information financière, à des difficultés sans précédent, résultant de de la BCT de rompre définitivement avec les largement inspiré des normes comptables la Tunisie a adopté en 1996 un système comptable 8 l’instabilité politique du pays, des retombées dérives constatées dans le passé. Pour atteindre les internationales n’a pas suivi leur évolution, ce d’une dimension internationale largement inspiré directes et indirectes du conflit en Lybie, objectifs requis, la BCT doit renforcer ses contrôles qui engendre aujourd’hui des divergences des normes comptables IAS, complété par des d’un climat social tendu, de l’attentisme des et mettre en œuvre les mesures disciplinaires qui significatives. normes comptables sectorielles. Cette réforme investisseurs locaux et étrangers, de la baisse s’imposent en cas d’infraction. comptable a été jugée à l’époque comme étant importante du tourisme, etc., accentuées par une La Tunisie doit poursuivre les efforts réalisés avant-gardiste et a permis d’améliorer la qualité crise économique et financière mondiale et une En complément des mesures prises en matière en matière d’harmonisation comptable et la transparence de l’information financière. crise de la dette souveraine en Europe, premier d’assouplissement des règles de rééchelonnement internationale soit à travers la poursuite de la Les normes comptables tunisiennes adoptées partenaire économique de la Tunisie. des dettes, la BCT a émis dernièrement une convergence des NCT avec les normes IFRS, soit présentaient certaines divergences avec les circulaire13 exigeant des établissements de à travers leur adoption, ce qui aura des impacts normes comptables IFRS, qui ont été accentuées Cette situation a eu des répercussions négatives crédit de constituer des provisions à caractère favorables sur l’ensembles des entreprises au cours des dernières années par l’absence sur l’économie tunisienne dont les principaux collectif sur les engagements courants et sur les en matière d’information et de transparence de suivi des évolutions et des améliorations indicateurs macro-économiques ont viré au engagements nécessitant un suivi particulier financière, et sur les établissements de crédit en apportées au référentiel international. rouge, ce qui a amené la BCT à prendre certaines dans le cadre de l’arrêté des comptes 2011 particulier en termes d’appréciation des risques. mesures d’urgence en réponse à des besoins Les commissaires aux comptes ont été appelés Le régulateur tunisien doit également poursuivre Les règles prudentielles appliquées actuellement exceptionnels. Parmi les principales mesures par ce texte à donner leur opinion sur l’adéquation les réformes des règles prudentielles pour par les établissements de crédit sont à la traîne entreprises par la BCT : du niveau de provisionnement « collectif » avec garantir une meilleure gestion et une évaluation rapport aux standards internationaux. Des travaux Le recensement et l’évaluation des l’estimation du niveau du risque latent sur les pertinente des risques au sein des banques ont été engagés au sein de la BCT depuis janvier engagements des entreprises et des proches liés engagements concernés. tunisiennes, tout en renforçant les exigences 2008 pour la préparation des textes législatifs et à l’ancien régime pour estimer le risque porté par L’application des dispositions de cette circulaire relatives à la solvabilité et à la liquidité. réglementaires nécessaires à la transposition des les banques tunisiennes sur ces expositions, permettra d’assurer une meilleure couverture accords de Bâle II au secteur bancaire tunisien9. L’intervention massive sur le marché monétaire des risques dans les bilans des établissements Le Comité de Bâle constitue aujourd’hui le Ce projet n’a pas encore abouti et entre temps pour fournir les ressources nécessaires au secteur de crédit et de converger vers les standards principal organe de réglementation prudentielle les accords de Bâle III, visant essentiellement à bancaire du fait de la forte contraction de la internationaux en matière de provisionnement des activités bancaires à l’échelle internationale, renforcer la résilience des établissements et des liquidité bancaire, collectif du risque de crédit sur les encours de et les accords de Bâle II correspondent au systèmes bancaires suite à la crise des « subprime L’assouplissement de la politique monétaire crédit « sains ». standard international de référence en la matière, », ont été publiés en décembre 2010. par la réduction à plusieurs reprises des taux de la en attendant la mise en application prochaine réserve obligatoire et la baisse du taux directeur de Des réformes cruciales en attente règles prévues par les accords de Bâle III qui L’application de règles prudentielles inspirées la BCT, permettant ainsi de conforter la trésorerie Malgré les réformes et les mesures déjà engagées, apportent des évolutions considérables aux ratios des accords du comité de Bâle aura pour objectif des banques pour soutenir le financement de le secteur bancaire tunisien lui reste encore un de liquidité. Les accords de Bâle sont destinés aux d’améliorer la culture du risque au sein des l’économie, long chemin à parcourir pour être au diapason des pays membres du Comité de Bâle sous forme de banques tunisiennes et à promouvoir les règles et L’incitation du secteur bancaire à soutenir les meilleurs standards et pratiques internationaux en recommandations, mais également à tout autre les pratiques de bonne gouvernance, notamment secteurs d’activité et les entreprises affectées matière comptable, prudentielle, de gouvernance pays qui souhaiterait les appliquer. suite aux carences constatées en matière de par la crise et à poursuivre le financement des et de surveillance bancaire. La mise en conformité du dispositif prudentiel gestion des risques. Cependant, leur efficacité ne projets pour relancer la machine économique, Le cadre légal et réglementaire tunisien présente tunisien avec les accords de Bâle constitueraFINANCE & VOUS Mars 2012 US Mars 2012 FINANCE & VOUS
  3. 3. 32 La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisiens La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisiens 33www.aiefbt.orgwww.aiefbt.org aiefbt.org www.aiefbt.org une étape nécessaire dans le processus de permettant de mieux mesurer les répercussions, Financier, représentants de la profession bancaire, une crise économique mondiale. restructuration du secteur bancaire et de sa d’étudier les meilleurs scénarios et options experts comptables, universitaires et spécialistes La sortie de ce « cercle vicieux » nécessite des modernisation. nationales à retenir, de préparer et de sensibiliser indépendants, etc.). La BCT doit également mesures d’urgence pour traverser la crise à La Tunisie a annoncé son projet d’adoption des les principaux acteurs concernés et de prendre mettre en œuvre toutes les actions nécessaires court terme, et surtout des réformes de fond accords de Bâle II depuis 2008, mais ce projet les mesures d’accompagnement qui s’imposent. en matière de préparation, d’accompagnement et des décisions politiques courageuses dans n’a pas encore vu le jour. Le Maroc, un pays Cette approche peut être résumée en plusieurs et de suivi des établissements de crédit. divers secteurs d’activité, en particulier le secteur comparable à la Tunisie, a adopté prgressivement étapes : bancaire, pour construire des piliers solides pour depuis quelques années les accords de Bâle II, en l’examen des réglementations internationales La mise en conformité avec les nouvelles l’économie tunisienne. commençant par l’approche standard du Pilier 1 et de leur environnement, exigences réglementaires pourrait amener les Dans le domaine bancaire, les autorités tunisiennes « exigences en fonds propres » depuis fin 2007 l’initiation d’un processus d’échanges banques tunisiennes à réaliser des opérations de et à leur tête la BCT, doivent prendre les mesures avec une perspective de passage en approche d’expériences et de discussions avec les autorités rapprochement visant à renforcer leurs capacités adéquates pour engager un plan de réformes avancée avant fin 2012. de régulation de pays ayant déjà adopté ces financières et à atteindre la taille critique. ambitieux pour la mise à niveau du secteur L’application des accords de Bâle II aura référentiels (par exemple : la France, le Maroc, bancaire tunisien aux standards internationaux certainement des impacts financiers liés aux coûts etc.). Ces réformes nécessiteront certainement un et pour rétablir la confiance avec les opérateurs organisationnels et humains et des évolutions en la préparation du terrain à travers la mise en place investissement considérable de la part des économiques nationaux et internationaux tout matière de systèmes d’information à engager par de questionnaires destinés aux établissements de établissements de crédit, mais permettront en donnant un signal fort d’ouverture et de les banques tunisiennes. crédit avant chaque réforme, permettant de faire de garantir la mise à niveau, la modernisation meilleure intégration à l’économie mondiale. un état des lieux et de mesurer les impacts, et la stabilité du système bancaire tunisien, et La prise de conscience collective par l’ensemble Cependant, ces règles permettront d’instaurer un le choix des éventuelles options à retenir en doivent donc être considérées comme étant une des acteurs concernés, le renforcement des dispositif adéquat de gestion des risques, avec un adéquation avec les spécificités et les réalités opportunité. moyens et des missions de la BCT et la garantie de suivi plus fiable et plus rigoureux des contreparties locales, L’implication des opérationnels dans la mise son indépendance par rapport au pouvoir politique, et une meilleure allocation des fonds propres l’identification des principales divergences avec en œuvre de ces réformes est essentielle pour constitueront des conditions indispensables pour des banques. Le Pilier 3 « Discipline de marché » la réglementation nationale, assurer leur réussite et leur rentabilisation. la conduite des réformes qui s’imposent et l’atteinte des accords de Bâle II favorisera la transparence l’identification des textes légaux et Ceci impliquera un changement de la culture des objectifs convoités financière des banques tunisiennes en matière de réglementaires à modifier (règles comptables, d’entreprise dans la conduite des opérations gestion, d’exposition et d’évaluation des risques prudentielles, convergence des règles fiscales, par l’intégration du couple (rendement / risque) et d’adéquation des fonds propres. etc.) pour répondre aux exigences des nouvelles dans le processus décisionnel, ce qui permettra normes, d’améliorer la rentabilité tout en maîtrisant les 1: Normes Comptables Tunisiennes (NCT) 21 à 25, applicables à compter des La Circulaire BCT n°2011-06 du 20 mai 2011 la communication auprès de l’ensemble des risques encourus. exercices ouverts au 1er janvier 1999. intitulée «Renforcement des règles de bonne parties prenantes sur les réformes envisagées Les commissaires aux comptes qui jouent un 2: Circulaire de la BCT n°87-46 « Division, couverture des risques et suivi gouvernance dans les établissements de (organisation de conférences, publications, etc.), rôle majeur auprès des établissements de crédit des engagements » du 18 décembre 1987, telle que modifiée et complétée par crédit» constitue une réelle avancée en matière la mise en place d’un calendrier clair et précis et de la BCT en matière d’évaluation du dispositif la circulaire n°91-24 du 17 décembre 1991, la circulaire n°99-04 du 19 mars d’instauration des règles de bonne gouvernance. en matière d’objectifs à atteindre, de contrôle interne et d’audit de l’information 1999 et la circulaire n°2001-12 du 4 mai 2001. Le dispositif réglementaire de lutte contre le la préparation du secteur bancaire, à travers financière. Les réformes comptables, prudentielles, 3 : Circulaire de la BCT n°2006-19 du 28 novembre 2006 « Contrôle interne blanchiment de capitaux et le financement du l’implication des établissements de crédit dans la des règles de gouvernance et de surveillance ». terrorisme doit être renforcé, avec une attention préparation et la conduite de ces réformes, et leur bancaire auront des impacts sur la mission des 4: Loi n°2001-65 du 10 juillet 2001, telle modifiée et complétée par la loi particulière à porter au financement des partis sensibilisation aux opportunités qu’elles offrent, commissaires aux comptes des établissements n°2006-19 du 2 mai 2006, relative aux établissements de crédit. politiques et aux personnes politiquement la mise en place de fortes mesures de crédit et sur leur approche de travail. 5: Loi n°2006-26 du 15 mai 2006, modifiant et complétant la loi n°58-90 du exposées. La nécessité d’une telle réforme n’a d’accompagnement, à travers la publication 19 septembre 1958, portant création et organisation de la BCT. jamais été aussi pressante dans le nouveau de guides d’application, de recommandations, Les commissaires aux comptes seront amenés à 6: Communiqué de presse du 24 décembre 2008 du Conseil de la Monnaie de paysage politique tunisien. l’organisation de formations, etc. accompagner et à superviser les établissements du Crédit (CMC) de la Banque d’Algérie suite à sa réunion du 23 décembre de crédit lors de la mise en application de 2008, www.bank-of-algeria.dz. La réussite de ces réformes et l’atteinte des La réforme doit être progressive ; en matière ces réformes. Il est donc important que les 7: Oxford Business Group, Annual Business Economic and Political Review: objectifs souhaités sont conditionnés à la comptable, la Tunisie aura deux options ; soit la commissaires aux comptes soient associés à ce Tunisia, 2009, www.oxfordbusinessgroup.com. refonte du dispositif de surveillance bancaire, à convergence des normes locales vers les normes processus à l’échelle de l’organe de normalisation 8: Système comptable des entreprises instauré par la loi°96-112 du 30 l’adaptation des missions et des moyens de la IFRS, soit leur adoption. En matière prudentielle, comptable et du régulateur prudentiel, ce qui décembre 1996. BCT à la structure du système bancaire tunisien et l’ensemble des pays ayant adoptés les accords permettra de bénéficier de leur expertise, de leur 9: APBT, www.apbt.org.tn, La Chronique du Banquier, n°1, mars 2008, aux évolutions réglementaires envisagées. de Bâle II, ont adopté l’approche standard dans connaissance du système bancaire tunisien et de page 1. un premier temps, avant d’offrir la possibilité ses réalités. 10: European Investment Bank, « Banking in the Mediterranean - Challenges Quelle approche retenir ? d’appliquer les approches avancées dans un and Opportunities », November 2011, pages 34 et 35. Le souci de restructuration et de modernisation deuxième temps. Pour conclure… 11: Circulaire BCT n°2011-04 du 12 avril 2011 intitulée « Mesures du secteur bancaire tunisien et sa meilleure Cette adoption graduelle permettra au régulateur Le secteur bancaire tunisien est le principal conjoncturelles de soutien aux entreprises économiques affectées par les intégration dans la mouvance internationale, et aux établissements de crédit de se préparer et de moteur du développement économique du retombées des derniers évènements pour poursuivre leurs activités ». ne doit pas conduire à l’adoption de règles s’adapter aux nouvelles dispositions, et d’amortir pays se retrouve aujourd’hui dans une situation 12: Circulaire BCT n°2011-06 du 20 mai 2011 intitulée « Renforcement des inadaptées aux établissements de crédit tunisiens les investissements financiers, organisationnels et difficile au lendemain de la révolution du 14 règles de bonne gouvernance dans les établissements de crédit ». et aux réalités locales. humains nécessités par cette réforme. janvier 2011, marquée par une incertitude 13: Circulaire BCT n°2012-02 du 11 janvier 2012 intitulée « Evaluation La mise en place d’un plan de réforme ambitieux politique et économique. Les défis à relever sont des engagements dans le cadre des mesures conjoncturelles de soutien aux qui soit en phase avec le contexte post Le processus de préparation et de mise en place considérables pour répondre aux aspirations du entreprises économiques ». révolution nécessite l’adoption d’une approche des réformes doit être piloté par la BCT, tout en peuple, notamment en termes d’emploi dont le 14: Banque Mondiale, « Rapport sur le Respect de Normes et des Codes structurante et progressive par les autorités associant l’ensemble des parties prenantes à principal remède est l’atteinte d’une croissance (RRNC) : République Tunisienne -Comptabilité et Audit », Rapport final, de réglementation comptable et prudentielle ce projet (représentants du Conseil du Marché économique forte, dans un contexte marqué par octobre 2006.FINANCE & VOUS Mars 2012 US Mars 2012 FINANCE & VOUS
  4. 4. FINANCE & VOUS La Newsletter électronique gratuite des décideurs financiers tunisiens Numéro 5 – Mars 2012 www.aiefbt.orgAudit, état des lieux enTunisie et dans le monde L’impact de la rotation des auditeurs sur la qualité d’audit des établissements de crédit Par Riadh Jribi, Ernst & Young Tunis - page 22 Par Riadh Jribi, Ern Le système bancaire tunisien : des réformes cruciales qui tardent à venir Par Zied Loukil, Mazars Paris Louk - page 28 Actualité Focus: EvènementsInternationale L’audit continu : La Gestion de laEurope, Tunisie, quand l’audit fait relation Client «attachez vos sa révolution CRM ». Séminaireceintures en 2012 Par Ahmed Khlif organisé par l’ESCPar Riadh El Hafdhi page 18 de Tunis.page 06 page 40

×