Chimiluminescence la lumière liquide

705 vues

Publié le

cours d'optique

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
705
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chimiluminescence la lumière liquide

  1. 1. Chimiluminescence La chimiluminescence est un phénomène de réaction chimique ayant pour conséquence la production de lumière. Une réaction de ce type est l'oxydoréduction du luminol (3- aminophthalhydrazide) par l'eau oxygénée, par exemple, ou un quelconque hydroxyde. Principede chimiluminescence 1-Notion de Base : Dans la matière(atome) àl’étatfondamental,lesélectronsgravitentautourdunoyauenoccupant leurs niveaux d’énergie ouorbitesle plusbas. Lorsque de l’énergie estfourni àlamatière sousforme de chaleurou sousforme de rayonnement, cette énergie estabsorbée parsesélectronsqui passentàun niveaud’énergie supérieuràleursniveaufondamental (étatexcité). Le retouràl’étatfondamental de ces électronsexcitésestaccompagné de l’émissionde Photons(Lumière) dontla longueurd’ondeest fonctionde ladifférence d’énergieentre le niveaud’énergie àl’étatexcitéetle niveaud’énergie fondamental.
  2. 2. 2 Principe général de la chimiluminescence : La chimiluminescence s’observe suite à une réaction chimique qui produit une molécule se trouvant dans un niveau d’énergie excité. Pour retomber dans son niveau d’énergie fondamental (niveau le plus stable), cette molécule émet un rayonnement (des photons). Example : Chimiluminescence du luminol Mode opératoire La manipulation est plus parlante lorsqu’elle est effectuée dans une pièce noire. On prépare deux solutions A et B. Juste avant la manipulation, on ajoute quelques gouttes d’eau oxygénée dans la solution B. On verse alors, en même temps, les 2 solutions (50mL de chaque solution) dans notre montage : un tuyau enroulé autour d’un statif avec un bécher à la sortie. Le mélange qui passe dans le tuyau émet une lumière bleutée qui persiste quelques minutes après la réaction. Pour 400ml de solution : Etat fondamental État excité Retourà l’état fondamentalavec émission de la lumière
  3. 3.  Solution A :  0,1g de luminol (5-amino-1,2,3,4-tetrahydrophtalazine-1,4-dione)  5mL de NaOH 10%  Mettre au trait avec de l’eau distillée.  Solution B :  1,5g d’hexacyanoferrate(III) de potassium K3Fe(CN)6  Mettre au trait avec de l’eau distillée.  Ajouter 3mL d’eau oxygénée H2O2 30% au moment de la démonstration. Explications L’H2O2 se décompose en milieu basique et à l’aide d’un catalyseur tel que le Fe contenu dans K3Fe(CN)6. 2H2O2 > O2 + 2H2O (réaction de dismutation) On obtient alors l’anion radicalaire superoxyde O2(-)*. Ce superoxyde oxyde le luminol en un produit « excité », le 3-aminophtalate. Ce dernier se désexcite en émettant une lumière bleutée. Applications  Utilisé dans un tube en plastique, ce phénomène permet d'obtenir une source de lumière de secours ou bien des objets (bracelets, colliers, cerceaux, etc.) décoratifs lors de fêtes nocturnes. Voir bâton lumineux (cyalume).  En criminalistique, le phénomène permet de mettre en évidence des traces de sang peu ou pas visibles à l'œil nu (dans ce cas, le luminol réagit avec les ions fer des globules rouges, en produisant de la lumière).  Lors d'études environnementales, le phénomène peut être utilisé pour la détection du dioxyde d'azote : ce gaz réagit bien avec le luminol.  Il existe également de nombreuses applications médicales à ce phénomène, comme la détection de cellules cancéreuses ou le dépistage des infarctus cardiaques.
  4. 4.  En sciences judiciaires (police scientifique), pour l'analyse d'explosifs ayant un ou plusieurs groupements NO2 (ex: TNT,Nitroglycérine etc.) Source : Wikipédia.

×